Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compte Narrateur
Compte PNJ
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 10/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Mer 1 Jan 2014 - 14:34


L’entretien avec celui qu’on appelait le Maître et son chien de commandant avait été rude, à ne pas en doutait. Hayato Ash avait beaucoup souffert. Et ce, que ce soit physiquement ou moralement. Son corps avait été malmené par celui qui se faisait nommer Aries mais ce n’était pas le plus grave. C’était son mental, pourtant robuste qui avait prit un coup. Apprendre que les Zodiacs s’en prendraient à Lavi si le moine ne coopérait pas, ça plombait le moral. Certes, le bonze en chef avait coopérer mais rien ne lui garantissait la sécurité de son fils. Les Zodiacs avaient bien montrés qu’ils étaient capables de revenir sur une parole comme si elle n’avait jamais existé. Ophuichus l’avait prouvé en remettant Ash en cellule alors que juste avant, il avait promis de le libérer.

Ça faisait donc plusieurs semaines qu’Hayato croupissait dans cette cellule austère. Il n’y avait rien à faire, aucun divertissement possible. Seul attendre était possible. Pendant tout ce temps, le moine imagina un plan de sortie. Il voulait sortir de ce trou à rat, c’était indéniable. Bien qu’il sache comment s’y prendre, une seule chose l’empêchait de le faire : où aller ? Il ne pouvait retourner à Rosalia, les Zodiacs le trouveraient bien trop facilement et s’en prendraient à sa femme. Errer à Maïlys ? Refaire sa vie ? C’était sûrement la plus sage des solutions mais Ash ne pouvait pas franchir le pas. Il avait une famille, des amis. Tout abandonner était simplement trop dur. Pendant des heures, il avait réfléchit à la question et avait conclu qu’il valait mieux rester à Maïlys et aider à la destruction de la team. Le bonze avait le pressentiment que son fils était sur l’île et qu’il participait à cette ‘’guerre’’. Hayato voulait le rejoindre et l’aider dans cette lourde tâche mais les informations qu’il possédait étaient bien trop maigres pour être d’une quelconque utilité. Il lui fallait plus et c’est ce qu’il fait.

Les semaines avant son évasion, il avait rassemblé des informations concernant la Zodiac. Et pas n’importe lesquels, il avait réunis des informations sur les plus hautes sphères de la team. Tout était gravé dans sa mémoire. L’information principale était cruciale pour la lutte anti-Zodiac : il s’agissait des noms des commandants, leur véritable identité.

Alors que le moine de la tour Carillon préparait dans le plus grand secret son évasion, un commandant venait souvent lui rendre visite. Ce n’était pas ce connard d’Aries, c’était celui qui portait le nom de Scorpio. Au fil de ses visites, une certaine amitié (enfin il n'y avait plus d’inimité entre les deux hommes) s'était installée. Ils parlaient de tout et de rien, le commandant apportait même parfois des nouvelles de l'extérieur. Malheureusement, Ash ne pouvait oublier qu'il s'agissait d'un Zodiac et n'arrivait pas totalement à lui faire confiance. C'est aussi pour cela qu'il ne regretta pas de partir du QG de la team. Il appréciait certes bien ce commandant mais cela restait un Zodiac et il avait peur qu'il le trahisse ou quelque chose du genre.

Finalement, le grand jour était arrivé. Hayato Ash décida qu’il était temps de sortir de ce trou à Zodiacs. Une intervention divine dut avoir lieu puisque le moine sortit presque sans encombre. Peut-être l’alerte avait été donnée mais il n’avait pas eu de gros soucis. Maintenant qu’il était dehors, il devait trouver une ville où se réfugier. Le désert n’était certainement pas la plus accueillante des cachettes. Le bonze se dirigea alors vers le nord, en direction des ruines de Lakit. Là-bas, il espérait trouver de l’aide et peut-être son fils.



Hors-RP:
 


Dernière édition par Compte Narrateur le Dim 5 Jan 2014 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Mer 1 Jan 2014 - 18:18

Je regardai l'heure. Midi. Je laissai mes travaux de côté, me levai et m'étirai un bon coup. C'était une bonne journée. J'allais rendre visite à Hayato Ash dans sa "cellule", si l'on pouvait donner ce nom au studio qu'il occupait durant sa captivité. Contrairement à d'autres, il était traité avec les plus grands égards et j'avais réussi à nouer une relation de confiance, si ce n'était d'amitié avec le bonze.
Je fis un détour par les cuisines où je fis commande de deux repas, à livrer dans la cellule. Pendant que les cuisiniers préparaient le repas, je me mis en route.

J'appréciais la compagnie du gros moine. Il était toujours calme, à l'écoute et altruiste. Malgré nos affiliations différentes, nous avions passé de bons moments ensemble. Passer du temps avec lui était toujours agréable et pouvait me remonter le moral après une journée difficile.

J'arrivai devant la cellule lorsqu'un premier détail me dérangea : le garde posté devant sa cellule n'était pas à son poste. J'attendis un peu, pensant qu'il était parti aux toilettes, ou quoi. Dix minutes plus tard, il n'était toujours pas là. Un mauvais pressentiment m'envahit. Je posai la main sur la porte de la cellule et celle-ci s'ouvrit. Le corps inconscient et nu du garde se trouvait dans un coin.

Trahi. Ash m'avait trahi. Je lui avais offert ma confiance et il m'avait trahi. Je sorti dans le couleur, dans une rage noire. D'un coup de poing, j'actionnais l'interphone.



« Ici Scorpio. Le prisonnier Hayato Ash s'est évadé. Je pars en chasse. Terminé. »

« Bien reçu, Scorpio. Terminé. »


En moins de trois minutes j'étais en dehors de la base, ma cape volant sous le souffle chaud du désert. J'attrapai la Pokéball de Miwatasu et montai sur l'Airmure. Direction Lakit. Il s'agissait de la ville la plus proche et vu sa corpulence, il n'allait surement pas tenter la fuite jusqu'à Sableye.

Les vents du désert rendaient la traque impossible. J'avançais au hasard, me basant uniquement sur une déduction. Mais au final, j'aperçu le prisonnier en cavale alors qu'il arrivait au niveau de Lakit. Je fis signe à Miwatasu de me déposer en dehors de la ville.

Je touchai ma ceinture du bout des doigts, vérifiant la présence de mes Pokéballs et de mon wakizashi. Je mis mon masque et sautai du dos de l'Airmure. Une fois en ville, la foule se dispersait à mon approche. Ils reconnaissaient le symbole du Scorpion et ils savaient à qui ils avaient devant eux. Quelques personnes partirent en courant, surement pour prévenir Leane, mais je m'en fichais royalement. Je n'avais pas l'intention de rester très longtemps. Juste le temps de retrouver mon prisonnier.

Je finis par l'apercevoir dans la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Jeu 2 Jan 2014 - 10:08

Les jours se ressemblaient. Depuis mon combat avec Anacho, j’avais tenté de m’entraîner encore un peu pour passer le troisième badge. Mais je n’avais pas trouvé de dresseurs convaincants. Certains, trop insolents, ne me donnaient même pas envie de leur proposer un combat. D’autres étaient simplement plus de mon niveau. Et honnêtement, même avec la volonté de s’en entraîner, je n’en avais pas l’envie. Je voulais retrouver mon père. Ça faisait plusieurs jours que je ne pensais plus qu’à cela et je n’arrivais pas à me sortir cette idée de la tête. Même malgré le niveau de mes pokémons, jamais je n’aurais pu aider mon père. J’étais encore trop faible, bien trop faible. A la limite, je ne pouvais qu’espérer que mon père arrive à partir tout seul des geôles de la Zodiac.

Alors que je cherchais désespérément un dernier adversaire avant de me rendre à l’arène de la ville, j’aperçus un homme. Il était habillé en habit de zodiac et s’approchait du centre pokémon devant lequel j’étais. Que voulait-il faire ? Avait-il de mauvaises intentions ? Une partie de moi voulait se mettre en travers de ce Zodiac et le provoquer en duel mais l’autre me disait de fuir, de ne rien faire contre lui. Allez savoir pourquoi. C’était peut-être à cause de l’affolement général qui commençait à enfler. Mon esprit attribua cette agitation à la présence du Zodiac.

Alors que j’allais moi aussi partir, car n’ayant pas de raisons valables de m’interposer devant cet homme, j’entendis une voix que je connaissais mais que je n’avais pas entendu depuis tellement longtemps.

« Lavi ! »


Ça faisait sept longues années que j’avais espéré pouvoir entendre cette voix à nouveau. Sept longues années que mes oreilles n’avaient plus ouïes cette voix qu’elles connaissaient tellement bien. D’un coup, je me retournais pour voir qui m’appelait. A ma grande surprise, ce n’était pas mon bonze de père qui se présenta à moi mais le Zodiac d’avant. J’étais surpris, je ne comprenais pas. Comment pouvait-il connaitre mon nom et avoir la voix de mon père ? La seule solution probable était que c’était bien mon père.

Avant même que je pose, incrédule, ma question, le sbire me répondit avec cette voix grave mais calme :


« Oui, c’est bien moi ! Mon fils, je suis tellement content de te revoir !Tu as tellement grandi, j’ai bien failli ne pas te reconnaître ! »

Sur ce, il me prit dans ses bras et laissa s’échapper quelques larmes de bonheur. A présent sûr qu’il s’agissait bien de mon père, je lui rendis son étreinte. Mais malheureusement, le moine s’arrêta bien trop vite pour reprendre un ton sérieux.

« Je me suis enfuit du QG Zodiac et ils sont sûrement à ma recherche. Il faut que je me cache sinon ils me trouveront et me ramèneront dans leur maudit QG. Et puis, j’ai des informations importantes à donner à la ligue. Je sais qui sont les commandants. »


Quoi ? Comment était-ce possible ? Jamais je n’aurais imaginé que mon père puisse s’enfuir avec e telles informations. Incrédule, je me devais de lui poser la question certes inutile :

« Tu sais quoi ? »


Alors que mon père me réexpliquait tout avec une nervosité palpable, l’agitation ambiante s’amplifia. Des gens courraient et criaient dans tous les sens. Mais bon Ho-oh, il se passait quoi au juste ?

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Jeu 2 Jan 2014 - 14:11

Les gens s'enfuyaient devant moi. Ils avaient peur et ils avaient raison. Je me rapprochais drastiquement du prisonnier quand j'aperçu qu'il était en train de discuter nerveusement avec quelqu'un. Vu leur air de ressemblance, il ne pouvait s'agir que de Lavi Ash, son fils. Alors que j'arrivais dans le dos d'Hayato, j'entendis une phrase qui changea tout. Il voulait révéler nos identités.

Je lui avais fait confiance, je l'avais traité comme un égal, nous avions parlé avec franchise et confiance, et c'était comme ça qu'il me remerciait ? Il me trahissait. Il me livrait, moi, comme tous les autres, à la police. A présent, nous allions être obligés de vivre reclus au QG, sans pouvoir vivre en dehors de notre travail de Commandant. Et puis, nos familles, nos amis allaient apprendre notre identité secrète. Mon père, Saku'chii, Chi'chii, ma belle-mère... Tous allaient me voir comme un monstre, un criminel. Sans savoir, sans comprendre que je faisais ça pour eux.

Non. Je ne pouvais pas le laisser faire ça. Je devais le réduire au silence.

Je me dressais derrière lui, telle une ombre géante et menaçante. Et avant même que je m'en rende compte, j'avais dégaîné mon Wakizashi et je l'avais déjà passé sur la gorge de notre ancien prisonnier. Un jet de sang sous pression gicla sur son fils.



« Traitre. »


Avant même de réaliser que je venais de commettre un meurtre, j'avais déjà essuyé la lame sur son fourreau et l'avais rangée. Alors que le corps du gros moine s'effondrait par terre, dans un gargouillis, je levais mon regard vers le jeune garçon. Il devait à peu près avoir l'âge de Saku'chii.

D'un coup, je sentis le desespoir et l'horreur m'envahir. Qu'avais-je donc fait ? J'avais ôté la vie d'un homme... J'étais un assassin, un meurtrier...

Mais il était trop tard pour faire marche arrière.



« Je suis le Commandant Scorpio. Ton père a trahi ma confiance et en a payé le prix. Dès la fin du conflit, il aurait été libéré et ramené chez lui, sans encombre. Il a préféré prendre la fuite et voilà où ça l'a mené. »


Je n'avais plus rien à rajouter. Si Hayato avait eu des documents importants sur lui, ils devaient être détruits ou illisibles à cause du sang. Je n'avais plus qu'à partir. J'espérais juste que le jeune garçon resterait à sa place. J'avais déjà fait assez de mal comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Jeu 2 Jan 2014 - 17:28

Mon père m’expliqua tout plus clairement, comment il avait fait pour s’enfuir et même comment il avait réussi à récupérer des informations comme les identités des commandants. Absorbé par son récit d’aventures tellement improbables, je ne fis pas attention aux gens qui s’enfuyaient en courant, ni même à celui qui s’approchait en rase-motte sur le dos d’un airmure. J’avais retrouvé mon père et c’était le principal. Plus rien ne comptait à ce moment. Il était là, bien réel et en relative bonne forme.  Moi qui m’attendais à le retrouver totalement rendu par les tortures de la team … J’étais soulagé et en même temps impressionné par le relatif bon traitement qu’avait reçu mon père. Il détenait pourtant des informations capitales pour le grand but de la Zodiac et il était là, en pleine forme devant moi. C’était comme s’il revenait d’un long voyage, certes éprouvant mais pas semé d’embuches ni parsemé de dangers innommables.

Il était là, se tenant juste devant moi. C’était tellement irréaliste. Je peinais presque à y croire.  Alors que j’allais lui dire de rentrer avec moi dans le centre pokémon pour être presque en sécurité, un cœur manqua un battement. Pendant un instant, je ne compris pas ce qu’il se passait. Mon père, si souriant et parlant, venait de s’effondrer en produisant un bruit atrocement inhumain. Je venais de recevoir quelque chose sur le visage, une chose liquide et … écarlate. Que s’était-il passé ? Je ne comprenais pas, c’était comme si mon cerveau s’était arrêté, comme s’il refusait d’admettre ce qui était là, sous mes yeux.

Incrédule, je touchai cette matière poisseuse qui avait atterrie sur moi en une fraction de seconde. Je levai mes doigts plein de ce liquide à la hauteur de mes yeux et ça eu l’effet d’un électrochoc. Mon cerveau comprit alors ce qu’il s’était passé, venait de se rendre compte de la présence d’un homme juste devant moi et venait de comprendre que c’était du sang. Le sang de mon père ! Mon père venait de se faire sauvagement et lâchement assassiné ! Je levai les yeux vers son assassin. Je ne pleurais pas. Je ne pensais qu’à une seule chose et seule la colère avait sa place dans mon esprit. J’allais le tuer !

L’homme se mit à déclarer quelque chose pendant qu’il essuyait nonchalamment son sabre.


« Je suis le Commandant Scorpio. Ton père a trahi ma confiance et en a payé le prix. Dès la fin du conflit, il aurait été libéré et ramené chez lui, sans encombre. »




Je me foutais de savoir qui était cet homme ! A mes yeux, ce n’était qu’un meurtrier, une raclure de Zodiac, la personnification du mal que représentait cette organisation !

« Ta gueule … »



J’avais dit cela sans m’en rendre compte mais trop faiblement pour que l’autre ne l’entende. Je savais bien que c’était pour cette raison qu’il ne releva pas mes paroles mais mon cœur me disait que c’était parce qu’il n’en avait rien à faire de moi, que je n’étais qu’un sale gosse qui n’aurait pas dû être là.

« Il a préféré prendre la fuite et voilà où ça l'a mené. »

« Ta gueule !! »

Cette fois-ci, il ne pouvait pas dire qu’il ne l’avait pas entendu. Toutes les personnes encore présentes sur la place s’étaient retourné, entendant mon insulte. Je ne savais pas comment ça allait finir, mais à ce moment, ça m’étais égal. Je voulais simplement le faire souffrir, venger mon père ! Seul tuer cet homme encore plus atrocement qu’il l’avait fait avec mon paternel comptait !

Les doigts encore ensanglantés et le sang couvrant encore mon visage crispé et rouge de colère, j’agrippai mes balls, toutes mes balls. D’un seul geste rapide, je fis sortir tous mes compagnons et ordonnai :


«Croc’, hydroqueue ! Zuki, pistolet à O ! Nearys, tonnerre et Aquiel, Croc éclair !»



Ce n’était pas un combat pokémon, c’était une vengeance, une mise à mort. Et si, toute fois, ça se transformait en match, alors ce serait un match à mort. Mon but était simple : électrocuter ce foutu scorpio et le faire souffrir le plus possible. Peut-être que j’allais mourir aujourd’hui, peut-être … Mais ça m’étais égal. Je venais de perdre ma raison d’être venu à Maïlys, perdu l’une des seules personnes qui comptaient dans ma vie ! Alors, oui, mourir ne m’importait pas car en cet instant, je me disais que je n’avais pas rien, plus de but et donc … plus de vie.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Jeu 2 Jan 2014 - 19:27

Le gamin hurla. Attirant ainsi l'attention des rares personnes qui ne suivaient pas la scène à distance. Il me hurlait de me taire. Je ne pouvais pas lui reprocher. Je ne pouvais rien dire. Je venais de lui retirer son père sous ses yeux, alors que je savais à quel point Hayato aimait son fils. Et pire que tout, j'avais essayé de me trouver des excuses.

Qu'avais-je fait ?! Pourquoi ?! Il y avait surement d'autres solutions ! Pourquoi est-ce que j'avais fait ça ?!

Je fus tiré de mes pensées lorsque Lavi ordonna à ses Pokémons de m'attaquer. A ce moment là, les réflexes prirent le dessus. J'attrapai deux Pokéballs et libérai les créatures.

Setsujoku, l'Exagide Chromatique, apparût, en forme Défensive, bloquant les quatre attaques avec un Bouclier Royal. Cette technique était censée baisser la force physique de tout adversaire arrivant au contact, mais cet effet s'était dissipé à cause du nombre d'attaques bloquées. Tant pis.

Je n'avais pas l'intention de lui faire du mal, je lui en avais déjà fait suffisamment, et même s'il aurait été juste qu'il me tue à son tour, mon instinct de survie le refusait. Vu le niveau de ses Pokémons, Setsujoku aurait probablement suffit à vaincre son équipe, mais je n'avais pas de temps à perdre. Leane avait du être alertée et pouvait arriver d'un moment à l'autre, et je n'avais pas vraiment envie d'être pris entre deux feux.

Je devais en finir rapidement. Je fermai les yeux, levai mon bras gauche et posai deux doigts sur le bracelet. Aussitôt, Hyouri, la Mysdibule que j'avais libérée en même temps que l'Exagide, fut enveloppée d'une aura marron avant de ressortir sous sa nouvelle forme : Méga-Mysdibule.



« Câlinerie sur Minidraco. Lame Sainte sur Démolosse. »


Je regardais mes Pokémons passer à l'assaut, mais j'avais la tête ailleurs. Je me sentais mal. J'avais envie de vomir. Je voulais partir d'ici, m'allonger, dormir et me réveiller, me disant que tout ceci était un cauchemar.

Mais ce n'était malheureusement pas le cas. Mon regard croisa celui de Lavi, chargé de haine, de rancœur et de désespoir.



« Je t'ai déjà fait assez de mal comme ça. Et crois moi ou non, je regrette déjà mon geste. »


Je levai la tête vers le ciel, observant Miwatasu qui survolait la zone en volant. Je sifflai deux coups rapides et je la vis amorcer la descente. Elle ne serait pas là avant plusieurs minutes, et ce n'était même pas certain qu'elle puisse se poser à côté de moi. Il était possible que j'ai à me frayer un chemin jusqu'à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Ven 3 Jan 2014 - 10:14

Les attaques pratiquement simultanées de mes pokémons furent bloquées par un exagide aux couleurs anormales. Mais j’étais bien trop hors de moi et troublé que je n’y fis pas attention. Ce n’était qu’un adversaire, rien de plus. Le commandant venait de libérer cette saloperie avec un autre pokémon : une mysdibule qui passa immédiatement en forme méga-évoluée. A cet instant, je me maudis de ne pas pouvoir utiliser le pouvoir de la démolossite, ça m’aurait été d’un grand secours.

Le dénommé Scorpio demanda calmement à ses pokémons de répliquer. Ce ton calme et détaché me rappelait bien trop l’autre commandant qui m’avait sauvé la vie. Et cela me mit encore plus hors de moi. Il n’en avait rien à foutre. Je n’étais qu’un gosse qu’il pouvait écraser en un coup, s’il le voulait. Il n’avait pas besoin de se préoccuper de moi. Il aurait pu partir, me laissant là, avec le cadavre encore chaud de mon père sur les bras. Mais non, quelque chose le retenait ici et je ne savais pas quoi.

Mais pour le moment, je devais réagir pour que mes pokémons combattent encore un peu. L’exagide changea de forme et passa à l’attaque. Sa lame sainte avait clairement pour but de mettre Aquiel hors combat le plus vite possible. Mais je ne pouvais accepter cela. La demolosse était l’un de mes meilleurs pokémons et la perdre maintenant serait à mon désavantage. Je devais la protéger. Utiliser un autre de mes pokémons, notamment Lust, comme bouclier et ainsi se prendre moins de dégâts aurait pu être une solution. Mais je voulais garder la gardevoir pour tout autre chose.
De ce fait, je ne dis rien, laissant ainsi Aquiel se prendre l’attaque combat de plein fouet. Un petit glapissement de douleur se fit entendre, mais je l’oubliais bien vite. La chienne était, certes, mal en point mais elle tenait encore debout. Et c’était l’essentiel, je pouvais toujours l’utiliser pour ce que je voulais faire.

La mysdibule attaque elle aussi. Son attaque câlinerie était de type fée et contre Crocmou, ça allait être beaucoup moins sympa que des câlins. Je devais faire quelque chose et cette fois, je ne voyais pas autre solution que d’envoyer un bouclier. J’ordonnai à Lust de se mettre en travers du chemin du pokémon mâchoire. L’étreinte frappa la gardevoir sans lui faire trop de dégâts et Crocmou était à présent hors de danger.

C’est alors que le commandant se mit à parler, il m’adressait enfin la parole et pendant un instant je fus content de ça. J’avais l’impression qu’il s’intéressait enfin à moi.


« Je t'ai déjà fait assez de mal comme ça. Et crois-moi ou non, je regrette déjà mon geste. »


Je fis comme un arrêt sur image. Il regrettait, disait-il ? Il regrettait son geste ?! Il avait osé prendre la vie de mon père et s’en voulait déjà pour ce qu’il avait fait ?! Je crus devenir fou de rage et lui criai avec un fiel non-dissimulé :


« Tu regrettes ?! Et moi donc ! Aquiel, feinte sur l’exagide ! Crocmou, Dracoqueue ! Les autres, Nearys, éclair ! Zuki, pistolet à O sur la mysdibule et Lus, plénitude ! »


Aussitôt dit, aussitôt fait. Ma demolosse et mon petit dragon s’élancèrent sur le pokémon épée, espérant le frapper le plus fort possible. De l’autre coté, Lust se concentrait pour frapper fort une prochaine fois et Nearys ainsi que Zuki allait réitérer l’électrocution que j’avais prévue pour avant.

C’est alors que le Zodiac siffla. Ce bruit attira mon attention. Il appelait son airmure à la rescousse, sûrement pour s’enfuir.


« Lâche ! Tu dis ne plus vouloir me faire du mal mais je crois que me faire plus de mal que ça, tu ne peux pas ! Alors, ce n’est qu’un prétexte pour t’enfuir lâchement comme toutes les saloperies dans ton genre ! »


Je ne savais pas comment il allait réagir à mes paroles et honnêtement, s’il y réagissait mal et qu’il voulait me faire ravaler ma salive en continuant le combat, ça m’allait très bien. C’était d’ailleurs ce que je voulais.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Ven 3 Jan 2014 - 10:55

Lavi semblait déboussolé par les attaques de mes Pokémons. Il laissa sa Démolosse se prendre la Lame Sainte, mais il réagit à temps pour bloquer l'assaut de Hyouri. La Gardevoir encaissa le choc à la place du petit dragon. Ce n'était pas parfait, mais c'était probablement la meilleure solution compte tenu de la proximité des deux combattants.

Malheureusement, ma piètre tentative d'excuse ne fit que jeter de l'huile sur le feu et l'adolescent redoubla de violence à mon égard. Même si mon ton était calme, c'était l'enfer au fond de moi. J'étais mal, je me sentais sale, souillé.



« Si tu me tues, et je me doute que c'est ce que tu souhaites, tu comprendras ce que je veux dire. La culpabilité et la honte me rongent déjà. Et oui, si je te laissais me tuer, tu te sentirais peut-être mieux sur le moment, mais ça ne ramènerait pas ton père. Ça te parait impossible aujourd'hui, mais tu te sentirais encore plus mal après m'avoir ôté la vie. Setsujoku, Mur de Fer. Hyouri, fonce sur le Minidraco. »


L'Exagide eut tout juste le temps de changer de forme avant que la Feinte ne le touche, il n'avait pas eu le temps d'augmenter sa défense, mais sa posture défensive avait bien limité les dégâts. De son côté, la Mysdibule se prit le coup - sans effet - du dragon, protégeant ainsi son partenaire. En revanche, elle était incapable d'esquiver les attaques à distance. Heureusement, son niveau supérieur et sa défense correcte lui permettait d'encaisser les chocs sans trop souffrir.


« Tête de Fer sur la Gardevoir. Taillade sur le Démolosse. »


Ma voix se faisait plus faible et moins assurée alors que je donnais mes ordres. Du coup de l’œil, je cherchais Miwatasu afin de me préparer au repli. J'aurais pu demander à Kiku'chan de me téléporter en base, mais je ne me sentais pas capable d'affronter son regard. Ni celui de Keaden. Ni celui de Kenshin, à qui j'avais fait la leçon sur la vie humaine. Ni celui de ma famille, qui ne savait pas qui j'étais. Ni celui du Maître, que je devais avoir déçu. Ni celui de personne. Je voulais juste m'enterrer dans un trou et ne plus en ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Ven 3 Jan 2014 - 14:32

Comme on aurait pu s’y attendre de la part d’un commandant, Scorpio se défendit bien. Il ne put soustraire son exagide à la feinte mais fit tout pour qu’elle soit le moins douloureuse possible. L’épée passa en forme bouclier grâce à son déclic tactique et encaissa comme elle le put la frappe ténébreuse d’Aquiel. Bien que la feinte toucha, Crocmou ne put porter son coup. La mysdibule se mit en travers de son chemin et encaissa la dracoqueue qui n’eut alors plus aucun effet. Malgré l’échec du petit dragon, Nearys et Zuki frappèrent inexorablement la fée en l’électrisant.

« Si tu me tues, et je me doute que c'est ce que tu souhaites, tu comprendras ce que je veux dire. La culpabilité et la honte me rongent déjà. »


Pas besoin de me le répéter ! Il me l’avait déjà bien assez fait comprendre ! Qu’espérait-il en me martelant qu’il regrettait la mort de mon père ? Il voulait que j’arrête, que j’abandonne toutes idées de vengeance ?! C’était clairement impossible. Il avait fait trop de mal pour être pardonné un jour.


« Et oui, si je te laissais me tuer, tu te sentirais peut-être mieux sur le moment, mais ça ne ramènerait pas ton père. Ça te parait impossible aujourd'hui, mais tu te sentirais encore plus mal après m'avoir ôté la vie. »


Cela me désarçonna complètement. A nouveau, je fis un arrêt sur image. Mon cœur venait de rater un battement et mon cerveau ne voulait plus rien faire. ‘’Se sentir mieux sur le moment’’, ‘’ se sentir encore plus mal’’. Je ne croyais pas à cela. C’était un Zodiac et il ne méritait que la mort. Le monde se porterait mieux sans lui alors pourquoi, moi, je ne m’en porterais pas mieux ? C’était une tactique de Zodiacs, il voulait m’embrouiller pour pouvoir s’enfuir sans encombre.

Alors que j’aurais été prêt à lui sauter dessus, l’étrangler et tout ce qui est dans ce genre, une chose me donna l’impression que mon cœur allait éclater. ‘’Ça ne ramènerait pas ton père’’. Alors que je n’étais que colère et rage depuis le début de ce cauchemar, des larmes perlèrent sous mes yeux. Je crois, qu’enfin, je venais de prendre conscience que ce que ça impliquait.

Ça ne ramenait pas ton père …

Il avait raison. Jamais plus je ne reverrais mon père, jamais plus je ne rigolerais avec lui et jamais plus il viendrait me réconforter. J’étais seul, seul sur cette île et je n’avais plus de raison de rester ici. Pourtant quelque chose me forçait à rester et je ne savais pas quoi.

Ça ne ramènerait pas ton père …

Je laissais les larmes couler. Il n’y avait plus de raison de les réprimer. Elles coulèrent alors à flot, sans jamais paraître s’arrêter. Elles emportaient le sang de mon père loin de mes joues et finissaient leur course dans la flaque écarlate qui s’étendait sous le corps inerte de mon père.


« Ça ne le ramènera pas … Je viens de le perdre et vous me demandez d’oublier ? Je devrais oublier ce qu’il s’est passé juste parce que VOUS n’assumez pas vos actes ?.. Je suis parti de chez moi, laissant ma mère encore endeuillée en lui promettant de revenir avec mon père … Et maintenant, quoi, je devrais retourner chez moi en lui disant que mon père est mort sous mes yeux et que je n’ai rien pu faire ?! Désolé pour vous mais je ne peux pas … Pas comme ça … Je ne veux pas qu’il soit mort en vain … Je ne peux pas l’accepter … Alors oui, peut-être que ça me pèsera à jamais de vous avoir ôté la vie au moins, mon père ne sera pas mort en vain et aura contribué à votre perte … même si ce n’est pas comme cela qui aurait voulu procéder, c’est un mal pour un bien … »


J’essayais de me convaincre de ce que je venais de dire. Il était clair de la vengeance était un cercle vicieux mais c’était le seul moyen de faire perdurer ‘’l’œuvre’’ de mon père.


« Une vie pour une autre … »


Alors que je m’étais agenouillé dans le sang de mon père, je me relevais, les yeux encore plein de larmes et rougit à force de pleurer et les habits plein de sang. J’étais résolu, résolu à détruire les Zodiacs pour en finir avec ce droit de donner la mort qu’ils s’octroyaient et aussi pour apaiser ma colère. Le commandant avait raison, je ne vivrais pas mieux avec sa mort sur la conscience. Mais si ça pouvait aider des gens, je me contenterai ça.

Je fixai le Zodiac puis observai mes pokémons mal en point. Aquiel et Lust venaient de se prendre une contre-attaque dévastatrice pendant que je pleurais. Les autres attendaient que je me reprenne pour pouvoir continuer à combattre ou voulaient simplement que j’arrête cette folie. Malheureusement pour eux, je n’avais pas l’intention d’en finir.


« Lust, vibra soin. »


La danseuse s’exécuta avec un peu d’hésitation. Elle leva les bras au ciel comme pour l’implorer. Elle libéra aussitôt une onde de choc curative à l’intention de mes autres pokémons. J’avais pris soin de m’éloigner pour que les pokémons adverses ne soient pas affectés par les soins de Lust. Ensuite, je regardais mes autres pokémons et dis simplement :


« Faites ce qu’il faut. »


En premier lieu, ils ne parurent pas comprendre, comme si ce que je leur demandais de faire était au dessus de leurs forces. Sûrement que c'était le cas. Je leur demandais de tuer et ils étaient bien trop bonne pâte pour pouvoir ne serait-ce qu'envisager cette option. Mais Nearys, celui de mes pokémons qui était le plus touché par la disparition soudaine de mon père, pris l’iniative en effectuant une boule élek. Ce fut alors au tour d’Aquiel et de Mizukiba de faire ce que je demandais. Ils effectuèrent respectivement une morsure et une mâchouille visant l’exagide. Le dernier à bouger était Crocmou. Le dragon semblait plus que réticent à l’idée de faire du mal à cet homme. Il parut faire un pas (si les minidraco peuvent en faire) en arrière mais se résolut alors à m’obéir. A ma grande surprise, il n’attaque pas, effectuant simplement une cage-éclair à l’intention de la méga-mysdibule.


~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Ven 3 Jan 2014 - 20:35

Lavi craqua. Il fondit en larmes lorsque je lui exposais la triste vérité. Il fit part de son intention de me tuer. Je ne pouvais pas lui dire que c'était mal, j'étais mal placé pour ça. A vrai dire, j'étais à deux doigts de le laisser venger son père. Mais une part de moi, idiote, me hurlait de vivre, pour mes sœurs, pour Keaden. Pour tout ce que j'aimais. Et je ne voulais pas non plus infliger le même sort à ce garçon, même si sa souffrance serait surement moindre par rapport à la mienne, atténuée par la sensation de vengeance, de travail accompli, de justice.

Mais Lavi avait tord sur un point, et je devais au moins éclaircir ce point.



« Durant sa captivité, j'ai passé beaucoup de temps avec ton père. Tu as le droit de le venger, d'honorer sa mémoire. Mais ne va pas dire que c'est continuer son travail ! Ma mort ne changera rien, je serais remplacé, peut-être par quelqu'un d'encore plus impitoyable que moi, qui n'aurait pas hésité à te tuer dans l'instant. Ton père n'était pas du genre à tomber dans le cycle infernal de la violence. Il était bien plus sage que ça... »


Ma voix se brisa alors que je prononçais ces mots. Quelle ironie, n'est-ce pas ? C'était l'assassin d'Hayato qui expliquait à son fils quel genre d'homme il était. Idiotie. Il n'y avait aucune chance pour que le jeune homme m'écoute, mes paroles risquaient uniquement d'aggraver les choses. Mais il fallait que je le dise. Peut-être que ça pourrait lui servir, un jour. Avec quelqu'un d'autre.


A côté de ça, le combat se poursuivait. Le Mur de Fer de Setsujoku lui avait permis d'encaisser les coups un peu plus facilement, malgré sa faiblesse au type Ténèbres. Malheureusement, il était dans une série de Taillades et était donc en forme Assaut et ne pouvait donc pas se protéger sans perdre les bénéfices de l’enchaînement. Il continua à assaillir le Démolosse de Taillades. En toute logique, le chien de feu ne pourrait pas résister à un assaut supplémentaire ; les soins de la Gardevoir ne pouvaient pas réellement rivaliser avec la puissance d'un Exagide et de deux Taillades enchaînées. Et si ça ne suffisait pas, il enchaînerait, jusqu'à ce que sa cible tombe K.O.

La boule élék du Pikachu fut interceptée par Hyouri qui fut également piégée par la Cage-Eclair du Minidraco. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que la plus grande menace venait de la souris électrique qui n'hésitait pas à me viser. En toute logique, il allait continuer sur sa lancée, et c'est pour ça que ma Méga-Mysdibule fonça sur lui pour lui asséner un Coup Bas. S'il arrêtait d'attaquer, la compétence de la multi-faces échouerait, mais l'aurait au moins amenée à portée, et ce malgré la paralysie.

Un cri perçant m'apprit que Miwatasu n'arrivait pas à se poser. Si les citoyens avaient trop peur d'intervenir directement, ils n'hésitaient pas à empêcher mon Airmure de s'approcher.

Étais-je donc bloqué ici ? Voué à disparaître lorsque la foule attraperait son courage à deux mains ? Quelle triste fin pour un Commandant. Mais amplement méritée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 10:32

Le combat continuait encore et encore mais plus pour très longtemps. Aquiel était plutôt mal en point et sans elle, il me serait impossible de gagner le combat. Elle était mon plus grand atout et si je la perdais, seul Nearys serait là pour donner l’envie de combattre aux autres. Je ne doutais pas que Lust, Zuki et Croc’ arrêtent le combat si la chienne et la souris étaient K.O. Après tout, c’étaient eux deux qui avaient commencé à lancer l’assaut. Les autres n’avaient fait que suivre, simplement.

Le commandant avait sans doute remarqué cette faiblesse dans mon équipe et s’employait à taper en plein dedans. Malgré les soins de Lust, Aquiel n’allait plus tenir longtemps face aux assauts répétés de l’exagide et la mydibule me força presque à arrêter l’attaque de Nearys pour qu’il ne se prenne pas la sienne en retour. Malheureusement, je ne pus rien dire à mon pikachu avant que le coup bas adverse ne le frappe sans pitié. La seule chose pouvant me consoler était que Crocmou avait réussi à paralyser le pokémon fée qui allait être bien plus embêté  pour protéger son maître maintenant.


« Durant sa captivité, j'ai passé beaucoup de temps avec ton père. Tu as le droit de le venger, d'honorer sa mémoire. Mais ne va pas dire que c'est continuer son travail ! »

Que voulait-il dire ? Pourquoi ce n’était pas continuer son travail ? Il œuvrait à la destruction de la Zodiac alors en quoi rayer un commandant de la liste n’aiderait pas à prolonger son travail ?

« Ma mort ne changera rien, je serais remplacé, peut-être par quelqu'un d'encore plus impitoyable que moi, qui n'aurait pas hésité à te tuer dans l'instant. Ton père n'était pas du genre à tomber dans le cycle infernal de la violence. Il était bien plus sage que ça... »


Il avait raison sur ce point, je ne pouvais pas le nier. Mon père était moine en chef de la tour carillon et ce n’était sûrement pas par hasard. C’était quelqu’un de sage que les gens n’hésitaient pas à consulter pour recevoir ses conseils avisés. Alors oui, mon père était quelqu’un de sage. Maintenant je n’étais pas convaincu par le fait qu’il n’aimait pas la violence. Certes son poste faisait plus penser à quelqu’un pour la paix et l’entente mais si c’était le cas, pourquoi aurait-il voulu me donner ces informations capitales pour l’anti-Zodiac ? C’est alors que je compris quelque chose. Je m’étais fais des idées.

« Il n’a jamais été pour la violence … Il m’engueulait toujours quand je voulais rendre la monnaie de sa pièce à quelqu’un … Et jamais il n’a été contre la Zodiac … »


En effet, avant qu’il ne disparaisse, ma famille n’avait pas connaissance de l’existence de la Zodiac. Du coup, il n’avait jamais émit le moindre désaccord avec les actions de cette team. Ce n’est que là, maintenant, qu’il aurait pu me dire quoi que ce soit de vengeur et de méchant au sujet de la team. Et pourtant, il n’en fit rien. C’était comme s’il ne s’était rien passé, qu’il avait fait un long séjour dans le désert et rien d’autre. Il ne leur en avait jamais voulu et le fait qu’il avait une liste très importante sur les hauts dignitaires Zodiac m’a embrouillé. Moi qui étais clairement opposé à la team avais interprété les paroles et les actes de mon père pour qu’il ait le même opinion que moi. Alors que jamais il n’en avait fait part. D’ailleurs, il n’avait pas mentionné comment il voulait qu’on utilise sa liste. Je m’étais fourvoyé et je venais à peine de m’en rendre compte.


« Vous avez raison … Je me suis fait des idées. Mais expliquez-moi une chose … Pourquoi faire autant de mal aux gens ? Et puis, vous ne m’avait pas l’air comme cet autre commandant taciturne, vous me semblez bien plus lucide, moins versé dans les meurtres et beaucoup plus sensible. Pourquoi vous êtes-vous engagé dans une telle organisation ? »


Ça pouvait paraître un peu indiscret mais je m’en foutais. Il venait de tuer mon père et je trouvais que ça, c’était s’immiscer dans la vie privée. Je devais savoir, savoir qui était réellement cet homme. Etait-il un malfrat assoiffé de tuerie ou plutôt quelqu’un qui était entré dans la team juste pour avoir du pouvoir. Sa réponse déciderait de ce que je ferais ensuite. Si j’allais le laisser en vie ou tenter de continuer ma macabre œuvre.

Mais en attendant, j'allais quand même attaquer. J'avais un Zodiac en face de moi et ils étaient l'incarnation même de la fourberie. je ne pouvais pas ne pas attaquer, Scorpio en aurait profité pour frapper lâchement mes pokémons et les mettre hors-combat. De ce fait, j'ordonnais :


"Nearys, souplesse. Zuki, Croc givre sur la mysdibule. Lust, Croc et Aquiel, feuille magik, draco-rage et croc de feu sur l'exagide."


~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 11:36

Le jeune homme semblait avoir laissé la colère derrière lui. Visiblement, mes paroles avaient touché en plein dans le mile. Depuis que j'avais fait ce geste, j'avais déjà pu observer deux phases du deuil : le déni, qui avait été court puisqu'il était dur de ne pas en croire ses yeux, puis la colère. Là, il entrait directement dans la phase de dépression, sautant celle de marchandage. Il venait de recevoir la réalité en pleine figure et il voulait comprendre. J'allais lui dire, j'allais lui expliquer pourquoi je faisais ça. Si je pouvais l'aider à traverser plus facilement les différentes étapes du deuil, alors je le ferais. Je lui devais au moins ça.


« J'ai toujours été contre la violence. Et c'est dans le but de protéger mes proches, et les gens que j'aime que je suis rentré dans la Team Zodiac. Avec le Voeu, je serais en mesure de leur assurer une vie tranquille, où ils n'auront pas à se méfier de tout le monde. Je peux même étendre ce désir au monde entier ! Je veux juste la Paix... Des gens souffrent pour ça, et d'autres - malheureusement - sont tués... mais j'ose croire que c'est pour un plus grand bien. »


La fin justifie les moyens, hein ? Cette phrase, qui avait été ma ligne directrice pendant des années, semblait perdre de son sens. Rien ne pouvait justifier un meurtre. Je voulais la paix, mais je venais de tuer. J'avais retiré son père à un adolescent. Si nous gagnions cette guerre, serait-il plus heureux, à pouvoir vivre en paix ? Non, il nous en voudrait à jamais de lui avoir retiré son père. La vie est sacrée, et j'avais bafoué ça. J'étais souillé.

Hyouri venait de recevoir deux attaques au corps-à-corps. Au moment de riposter, la tétanie s'empara d'elle. Je la vis lutter et lutter pour essayer de porter son attaque. En vain. Elle arrêta quelques instants de forcer, et se prépara à foncer sur le Pikachu avec une Tête de Fer, dès que la paralysie le lui permettrait.

De son côté, Setsujoku se battait contre trois adversaires, et s'en sortait moyennement. Toujours dans sa série de Taillades, il refusait de se défendre. Mais le troisième coup permettait à la compétence d'atteindre son maximum offensif et devait la plus puissante attaque de l'Exagide. Cette fois-ci, aucune chance que le Démolosse en réchappe. Avec ça, il serait débarrassé de la menace principale et serait en mesure d'enchaîner les autres, maintenant que l'attaque Insecte était à pleine puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 13:25

Aquiel ne supporta pas une troisième et ultime taillade. Le coup avait gagné en puissance depuis la première taille et la chienne démoniaque ne put y résister bien longtemps. De toute façon, elle aurait failli bientôt. Mes autres pokémons ne furent plus très chauds pour continuer le combat. La perte de leur ‘’meneuse’’ sur le plan psychologique fut un coup dur. Pour ce qui était de la mysdibule, la paralysie l’empêchait de bouger mais ça n’allait pas durer éternellement et je voyais bien dans ses yeux qu’elle ne voulait qu’une chose : Mettre Nearys hors d’état de nuire.
Le commandant prit quelques minutes pour répondre à ma question. Il avait l’air de n’être point sûr de lui ou un trc du genre. Finalement, il me sortit une réponse qu’il aurait mieux fait de taire.


« J'ai toujours été contre la violence. Et c'est dans le but de protéger mes proches, et les gens que j'aime que je suis rentré dans la Team Zodiac. Avec le Voeu, je serais en mesure de leur assurer une vie tranquille, où ils n'auront pas à se méfier de tout le monde. Je peux même étendre ce désir au monde entier ! Je veux juste la Paix... Des gens souffrent pour ça, et d'autres - malheureusement - sont tués... mais j'ose croire que c'est pour un plus grand bien. »


Je ne pus retenir mes mots bien longtemps. Ils partirent comme une flèche venant d’être libérée. Il parlait de famille, la seule chose qui n’était pas à abordé pour le moment avec moi.


« Dans le but de protéger vos proches .. ? Pour qu’ils mènent une vie tranquille ... ? Et vous en faites quoi de mes proches, Hein ?! Vous venez d’assassiné mon père pour quoi ? Pour permettre à votre famille de vivre tranquillement ! Que vous avait-il fait pour mériter la mort ? Avait-il menacé votre famille ?! Vous l’avez dit vous-même, mon père n’était pas du genre à prôner la violence ! Non, vous l’avez tué juste pour vos intérêt personnel, vous essayez de vous cacher derrière une raison noble pour avoir bonne conscience ! Vous n’êtes qu’un égoïste qui avait peur pour votre propre intégrité ! Vous êtes comme tous les Zodiacs, une personne qui ne pense qu’à ses petites affaires et à sa vie, rien d’autre ! Vous faîtes fi des autres simplement parce que vous vous jugez bien trop important ! Vous me faîtes vomir ! »


Alors qu'avant, j'étais prêt à le laisser partir, il venait de ré-attiser mon envie de lui faire la peau. Je lui avais dit le fond de ma pensée, c’était tout. Maintenant que j’avais entendu sa réponse, je pouvais décider de ce que j’allais faire. Et c’était tout trouvé : J’allais le tuer. Il éprouvait des remords ? Et bien, j’allais l’en libérer.


« Nearys, tonnerre sur la mysdibule et Lust, choc mental ! Zuki, Mâchouille et Crocmou, ouragan sur l’exagide ! »


Il y eut plusieurs secondes de blanc. Personne ne bougea, c’était comme si personne n’avait entendu ou bien que personne ne voulait bouger. Comme je le craignais, la perte d’Aquiel avait été un coup dur et mes pokémons ne voulaient plus combattre. Ils devaient s’être rendu compte que c’était peine perdu. Que jamais je n’arriverais à défaire les pokémons de ce commandant. Pourtant, moi, je ne pouvais me résoudre à arrêter ce combat. C’était simplement trop difficile. Alors, je criai :

« Nearys ! »


La boule de poils jaune parut se réveiller. Elle lança alors son attaque électrique et les autres suivirent. Ils s’étaient enfin réveillés mais j’avais l’impression que le cœur n’y était plus ou pas. Ça leur coûtait de devoir s’en prendre aux deux adversaires et je sentais que ça ne les aurait pas dérangés s’ils se laissaient perdre pour que je ne leur demande plus d’attaquer. Pourtant, mon cerveau ne voulait pas leur dire d’arrêter. C’était comme s’il était bloqué par quelque chose que je n’arrivais à cerner.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 13:50

J'avais échoué. J'avais parlé trop vite, sans vraiment réfléchir à comment est-ce que le jeune homme allait comprendre mes mots. Sa rage redoubla et il sembla plus que jamais prêt à me faire souffrir. Ses Pokémons hésitèrent à continuer à attaquer, visiblement conscients que ce n'était pas la bonne solution. Ça me peinait de voir ça. Aveuglé par sa rage, il était en train de créer une distance entre son équipe et lui, en les forçant à combattre alors qu'ils ne le voulaient pas.

J'étais responsable de tout ça. Je devais arrêter le carnage. Je rappelais mes Pokémons, surpris, dans leurs balls respectives. Je me laissai tomber par terre et posai le wakizashi devant moi. Je pris une grande inspiration et fermai les yeux.



« Tu as raison. A cet instant là, je n'ai pensé qu'à moi, parce que j'ai eu peur. Si tu penses que tout ira mieux après, alors vas-y. Tue moi. »


Je sentais l'exclamation de la foule. Le cri de Miwatasu ne tarda pas à retentir. De là-haut, elle me voyait, et elle savait ce que je faisais. Elle avait peur. Mais étrangement, je n'avais pas peur. J'étais serein. J'affrontais mon destin et les conséquences de mon acte. De mes actes. De tout ce que j'avais fait au nom de la Team Zodiac.

C'était la fin, pour moi.

Mes pensées voguèrent vers ma famille, vers les deux Karwrights, vers le Maître, vers mes collègues. Une douce brise souffla et un frisson me parcourut. Keaden ne m'oublierait pas, elle prendrait soin de mes sœurs, autant que possible. Je comptais pour trouver une explication. Une part de moi, égoïste, me soufflait : ce ne sont plus tes affaires, détends-toi, et laisse le faire.

J'attendis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 15:23

Les attaques que j’avais ordonnées touchèrent. Etrangement, cela parut peiner encore plus mes pokémons qu’au moment où je leur avais demandé de frapper. Peut-être était-ce parce que les autres ne s’étaient pas défendus. Crocmou semblait avoir perdu toute envie de combattre. Les autres, ce n’était pas mieux. Zuki, qui à son habitude était toujours prompt à combattre, ne semblait pas plus réjouit que mon minidraco. Lust affichait une mine sévère qui n’était adressée qu’à moi et Nearys était balloté entre l’envie de me suivre et écouter la voix de la raison : celle du reste de mon équipe.

C’est alors que la surprise vint. Je m’attendais à ce que le commandant riposte de façon véhémente mais ce ne fut absolument pas le cas. Il reprit ses balls et rappela rapidement ses pokémons. Inutile de dire à quel point je fus surpris par cette action inattendue, de même pour mes pokémons. Même si, eux, ils exprimaient plus du soulagement que de la surprise. Pendant un instant, je crus que Scorpio avait perdu la raison. Retirer ses pokémons revenait à me donner la chance d’en finir avec lui. C’était complètement insensé pour un Zodiac.


« Tu as raison. A cet instant là, je n'ai pensé qu'à moi, parce que j'ai eu peur. Si tu penses que tout ira mieux après, alors vas-y. Tue moi. »


Je déglutis. Il était sérieux. Il était vraiment prêt à me laisser le tuer. Une partie de moi était heureuse quant à cela, elle allait enfin avoir sa vengeance. Pourtant, une autre ne voulait pas de cette exécution. Et enfin, une dernière redoutait un coup bas de la part du commandant. Pourtant, celui-ci appuya ses paroles par des gestes. Il s’agenouilla sur le sol poussiéreux de Lakit et posa son katana devant lui. Il était sérieux. Voyant cela, la partie de moi voulant se venger prit le dessus. C’était une occasion rêvée et il était hors de question de la rater.

Les gens retenaient leur souffle, appréhendant le moment fatidique. Dans les cieux, l’airmure du comandant exprima son désaccord. Mais son maître n’y prêta pas attention. J’allais enfin pouvoir venger mon père et faire une bonne action pour cette île. J’allais tuer ce Zodiac pour qu’il ne commette plus d’exactions, plus de meurtres.
Fébrilement, je m’avançais vers ma victime. Je n’arrivais toujours pas à réaliser ce qui était en train de se passer. J’allais donc devenir un meurtrier, j’allais passer outre la loi pour la servir. Je passai le cadavre de mon père, marchant dans son sang sans même m’en rendre compte. A cet instant, je ne pensais plus qu’à une chose : faire de ce commandant un exemple. Lust désapprouva ce que j’allais faire et tenta de me faire entendre raison.


« Lavi, non … Lavi … »


Mais cela ne servait à rien. Je ne pouvais faire plus marche arrière. Je ne le pouvais plus depuis que mon père m’avait quitté il y peu. Malgré ma résolution, je ne pouvais m’empêcher de me demander si cela était bien ou mal. Les paroles du Zodiac m’avaient touché à un point où je n’étais absolument pas sûr si je voulais ce que j’allais faire. Etait-ce que mon père aurait voulu ? Que penserait-il de moi ? Aucune de ces questions ne trouvaient de réponses. Serais-je soulagé par mon acte ? Et est-ce que la famille du commandant m’en voudrait au point qu’elle aspirerait à ma perte ? C’était la même chose. J’étais incapable de trouver des réponses. Des réponses qui pourtant m’auraient été d’une grande aide. Cela m’aurait peut-être permis de faire la part des choses. Ce que j’étais incapable de faire en ce moment. Peut-être ces réponses m’empêcheraient de faire une mauvaise chose. Mais je n’avais pas ces réponses et je me sentais perdu. Alors je suivais mon instinct et il me disait de faire ce que le commandant me proposait : le tuer.

J’étais à moins de deux mètres de lui lorsqu’un autre de mes pokémons manifesta son mécontentement. C’était le plus jeune de mes compagnons. Mon minidraco, Crocmou, s’interposait entre Scorpio et moi. D’un geste vif, il s’enroula autour de moi pour m’empêcher de bouger.


« Croc, laisse-moi. Je n’ai pas envie de te faire du mal … »


Pourtant, le petit dragon ne bougea pas, s’enroulant toujours plus sur moi à la façon d’un boa. Je ne pouvais pas m’arrêter. Mon avance était inexorable. Les larmes se remirent à couler à l’idée de ce que j’allais faire. J’avais pourtant prévenu Crocmou de me laisser, mais il avait voulu tout faire pour m’entraver. C’est alors que le dragon relâcha son étreinte. Peut-être avait-il pressenti ce que j’allais faire. Ou bien, avait-il enfin compris que c’était inévitable, qu’ils ne pouvaient pas me faire changer d’avis.

J’arrivais enfin devant l’homme. Le trajet, pourtant court, m’avait parut très long, trop long peut-être. Les larmes coulaient de plus en plus, je ne pouvais les arrêter. Je ramassai alors l’arme du commandant et me surpris à observer sa lame. Elle reflétait tel un miroir. Je me voyais dedans. Même si je savais que c’était moi, je ne me reconnaissais pas. Pendant un instant, j’hésitai. Serais-je devenu un meurtrier ? Non, je refusai de croire cela. C’était toujours moi, j’avais changé mais pas au point de devenir un meurtrier. Je n’avais pas conscience que j’allais commettre un meurtre. Peut-être était-ce là où j’avais tort.

Alors que j’allais abattre mon arme, quelque chose vint m’entourer avec force. C’était bleu et blanc. Je croyais qu’il s’agissait à nouveau de Crocmou mais ce n’était pas le minidraco. C’était beaucoup plus grand, plus fort et robuste. Ce n’est que lorsque que la chose montra sa tête devant mon visage et attrapa le sabre de sa queue que je me rendis compte de qui il s’agissait. C’était bel et bien Crocmou mais il n’était plus un minidraco. Il venait d’évoluer. Il était à présent un fier draco qui voulait toujours me retenir. Je me pris à sourire. Il avait certainement évolué pour pouvoir me maîtriser. Quel piètre dresseur je faisais. C’est alors que retentit dans mon esprit ainsi que sûrement celui du commandant un ordre donné par Lust :


« Fuyez ! Nous ne le retiendrons pas longtemps ! »


~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamoru Yamazakura
La fin justifie les moyens - Commandant Scorpio
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 18/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Sam 4 Jan 2014 - 16:01

J'entendais les pas de Lavi se rapprocher. Ca me sembla durer une éternité. Je n'ouvris pas les yeux, pour voir où il était, combien de temps il me restait. Je les gardais fermés, même lorsqu'il s'adressa à son Minidraco. Visiblement, celui-ci s'opposait à lui. Pendant quelques instants, le rythme des pas fut ralenti, mais le jeune homme continuait sa route.

Je l'entendis attraper l'arme sur le sol et la dégainer. Ce sifflement caractéristique, synonyme de sang et de larmes. De mort. Je l'entendis prendre inspirer un coup. L'inspiration qui venait avant d'abattre la lame. Celle qui permettait d'expirer au moment de frapper et d'apporter plus de puissance au coup.

Mais le sifflement de l'acier qui tranche l'air ne vint pas.

Avait-il peur de me tuer ? Mes paroles l'avaient-elles touché, au final ? Si c'était le cas, alors j'aurais été heureux de survivre. J'aurais eu sa permission de vivre. Pas son pardon, je n'étais pas fou, je savais que je ne l'aurais jamais.

Je compris finalement ce qu'il se passait lorsque la Gardevoir du jeune homme me contacta par télépathie.



« Fuir ? Non. Je m'offre à lui. Je laisse mon sort entre ses mains. S'il pense que me tuer le fera aller mieux, alors qu'il le fasse. Je le mérite. »


Tout s'enchaîna rapidement.

Je sentis qu'une de mes Pokéballs s'ouvrait. Sans même ouvrir les yeux, je savais de qui il s'agissait. Mais j'avais encore moins envie d'ouvrir les yeux. Je ne voulais pas croiser le regard de Kikushihikidashi. Elle était une sorte de mère pour moi, me voir me comporter de la sorte devait la decevoir au plus haut point. J'avais trahi mes idéaux.

Une immense onde psychique s'abattit sur la place. Je sentais la colère et la tristesse qui était véhiculée. Je fus épargné par le choc physique qui en résultait, mais les sensations de la Gardevoir m'apparaissaient clairement. Vu la puissance du Pokémon Sentiment, aucun doute que le jeune homme avait été expulsé sous l'impact. Je n'eu même pas le temps d'ouvrir la bouche.



« Non Mamoru. Tu vivras. »


La phrase télépathique était contenue dans l'onde psychique. Toutes les personnes touchées avaient entendu ce message.

Une seconde après, le vent frais portait l'odeur de la mer à mon visage.

J'avais été téléporté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   Dim 5 Jan 2014 - 10:35

Inutile de vous dire à quel point j’étais furieux. Mes propres pokémons venaient de me trahir. C’était aberrant. Eux qui avaient été tellement gentils et prompts à me suivre, ils se rebellaient pour laisser quelqu’un vivre alors que lui-même ne le voulait plus. Bien que je me débatte toujours pour me libérer de l’étreinte de Crocmou, une partie de moi comprenait pourquoi mes compagnons faisaient cela. Rien ne me donnait le droit d’ôter la vie de cet homme, qu’il soit Zodiac ou non. Même la mort de mon père ne m’en donnait pas le droit. Et ça, je ne voulais pas le comprendre.

Alors que Lust avait émit son ordre, le commandant n’en fit rien. Il resta là, à genoux et stoïque face à moi. Il attendait patiemment le coup de grâce, les yeux fermés. Pourtant, je ne pouvais pas le lui donner. L’envie ne m’en manquait pas, seulement j’étais dans l’incapacité de le faire. Tout ça à cause d’un de mes propres pokémons ! Le silence qui avait fait suite à l’intervention de Lust devenait pesant. Pendant un instant, j’ai pensé à baisser le sabre et à tout laisser tomber mais finalement, Scorpio parla :


« Fuir ? Non. Je m'offre à lui. Je laisse mon sort entre ses mains. S'il pense que me tuer le fera aller mieux, alors qu'il le fasse. Je le mérite. »

Je déglutis. Il était vraiment prêt à m’offrir sa vie. Je m’attendais à ce que Lust le téléporte sans ménagement pour qu’il ne discute plus et fasse ce qu’elle lui disait de faire mais non, elle n’en fit rien. Peut-être était-ce à cause de ce qu’il passa après que le commandant refusa l’opportunité que lui offrait ma gardevoir.

Un jet de lumière apparut soudainement juste à coté. Une gardevoir beaucoup plus puissante que Lust apparut. Elle projeta une sorte de choc mental tellement puissant que n’importe quelle personne se trouvant dans le rayon dû faire face à une de choc comme une violente tempête. Moi-même et mes pokémons durent reculer sous la force de la technique.


« Non Mamoru. Tu vivras. »


Ça avait été aussi clair que quand Lust avait parlé à Scorpio. Mais cette fois, ce n’était pas ma gardevoir. C’était l’autre, celle du commandant. Elle lui ordonnait de vivre et vu comment elle lui avait parlé, il n’avait pas intérêt à dire le contraire. D’ailleurs, quelques secondes plus tard, j’étais seul sur la place. Il n’y avait plus de commandant, plus de gardevoir Zodiac. Seulement moi, mes pokémons et le cadavre de mon père.

Comme le commandant était parti, Crocmou me relâcha, glissant sur le sol poussiéreux de Lakit. C’est alors que je pris conscience de ce qui m’entourait. Le draco était devenu presque majestueux. Il était devenu tellement grand et beaucoup plus fort. Mais il n’y avait pas que cela qui me revint au visage. Il y avait la culpabilité d’avoir ordonné des choses à mes pokémons alors qu’ils ne le voulaient pas. J’avais tellement honte de ce que j’avais fait. Ma rage m’avait aveuglé et je venais de perdre la confiance de mes compagnons. Et si ce n’était pas totalement, c’était au moins en partie.

De plus, il y avait lui, mon père, gisant mollement sur le sol. La vue d’autant de sang et de ses yeux vide fixant le vide me rappelèrent à la réalité. Il était mort, partit. Il avait quitté ce monde et nous avait quittés, moi et ma mère. La colère m’avait quitté. Elle avait laissé place à la tristesse et juste de la tristesse. Il était partit à jamais …
Je m’avançais ver mon père, le sabre du commandant toujours en main. Je dépassais Nearys et Zuki. Tout deux avaient des têtes d’enterrement et n’osaient rien dire. Crocmou n’était pas mieux. Lust, elle, n’affichait plus ce regard furieux et sévère à mon égard. Elle compatissait.

Finalement, j’arrivais au dessus du corps inerte de mon père. Je ne pus retenir une fois encore mes larmes. C’était trop dur. Je me laissai tomber mollement sur les genoux et continuai de pleurer. Mes sanglots étaient parsemés de quelques ‘’Papa’’ ou ‘’pourquoi’’. Je n’en finissais pas de pleurer. Mais à un moment, une main vint se poser sur mon épaule. Je ne me retournai pas pour savoir de qui il s’agissait simplement parce que je le savais déjà. C’était Lust et elle-même ne tarda pas à le confirmer.


« Lavi … »


Soudain, je me levai et me jeta dans les bras du pokémon étreinte et continuai de pleurer.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[terminé]Retrouvailles Brisées [Lavi/Mamoru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pâte brisée allégée
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Pâte brisée allégée
» Arios et Chaos - les retrouvailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: