Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [SOLO] Qui ne tente rien n'a rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [SOLO] Qui ne tente rien n'a rien   Sam 7 Déc 2013 - 23:13

Spoiler:
 

Mes pas m'avaient conduits jusqu'à l'une des salles redoutées par de nombreux membres. La salle où se trouvait le bureau d'un des douze commandants. Ou plutôt, l'une. Une commandante impulsive, ne reconnaissant que très rarement les actes estimés des sbires. Il s'agissait de la commandante Libra, experte dans le domaine du type plante. Il n'y avait pas à dire, elle excellait dans le domaine des combats, n'ayant à ce qu'il paraît pas de craintes envers les types redoutés des plantes. Et pourtant, malgré son expertise, elle avait tendance à traumatiser certains sbires. Certains évoquaient qu'elle aurait même tué des sbires. Si vous voulez mon avis, ça ne m'étonnerait pas de cette folle.

J'espérais avoir le moins possible affaire avec elle, et pourtant, le destin m'avait poussé à la voir de moi-même. En effet, elle était celle qui pourrait enseigner la technique nécessaire à Ephéméris : Giga-sangsue. Cette attaque était redoutable, combinant puissance et soin. Malheureusement, je doutais obtenir quoique ce soit. M'enfin, qui ne tente rien n'a rien. Je toqua alors à la porte.


« Entrez-donc. »

J'ouvris la porte, et vit la commandante qui restait assise à écrire je ne sais quoi, toujours dans sa robe bleue, avec ses longs cheveux tombants de manière si... Soyeuse. Il n'y avait pas à dire, elle était à l'image de biens des pokémons plantes. La nature l'avait doté d'un style particulièrement beau. Ça ne m'étonnait pas qu'elle adorait ce type là. Et malheureusement, une façade aussi belle cache un caractère... Très loin d'être beau. Bah, ça correspondait bien à la balance. Deux facettes qu'elle savait entretenir de manière équilibrée.

Elle daigna enfin lever la tête vers moi.


« Oh. C'est le second maître qui a fait parler de lui pour son avancée rapide dans la team. Drôle de manie avec vos tapis sur le dos. Ça fait... Sale. Enfin bref, vous n'êtes sûrement pas là pour ça. Que voulez-vous ? »
« Et bien, tout d'abord veuillez excuser mon interruption dans votre travail pour vous demander ceci mais... Voici mon Massko, Ephéméris. Je désirerai qu'il apprenne la capacité Giga-sangsue. Et connaissant votre expertise dans le domaine... »
« Le léchage de botte ne vous mènera pas aussi loin que ce que vous imaginez, Mr. Tapis. »


Ah oui ? C'était ça ? Habituellement, on devait agir de la manière plus respectable, la plus polie possible pour ne pas se faire défoncer, et elle... ? Bizarre. Surtout venant de celle-là. M'enfin, si c'était comme ça, autant faire avec.

« Ce n'est pas de cette manière que j'espérais obtenir vos faveurs. Si je vous demande cela, c'est parce que je pense que je le mérite. »
« Les chevilles n'enflent pas trop ? »


Et c'est partit pour la séance de cassage... Bref, j'allais aller plus loin dans mes pensées.

« Vous avez dit que le léchage de bottes ne me conduira pas loin. Alors je vous dis les choses franchement, madame. »
« Je n'apprécie pas votre ton. »


Sur les paroles de la commandante, je vis son Empiflor commencer à montrer toute sa hauteur. Ce pokémon était... Intimidant. Cette plante carnivore était énorme ! Ephé n'était rien face à ça. J'espérais un jour avoir des pokémons aussi puissants et intimidants que ceux des commandants. J'avais également en tête ceux du commandants Scorpio, particulièrement impressionnant également. C'est ce que j'en avais conclus après son test. Ceux des Geminis aussi, il est vrai. Quant aux autres, il est vrai que je n'avais pas d'idées précises sur leurs pokémons. Mais je n'avais pas de doute su leur force.

« Quels sont vos objectifs, mr. Tapis ? »
« Acquérir un maximum de forces, et devenir un stratège reconnu. J'ai également en vue d'achever un travail que j'ai commencé. »
« Lequel ? »
« Faire chuter un dresseur que j'avais combattu à Megapagapolis. »
« Ah, lui. Votre histoire est passé dans les journaux. C'était donc bien vous qui en est l'auteur ? Pas mal. »
« Ce n'est pas tout. J'ai été reconnu par les commandants Geminis, m'ayant offert un Kadabra devenu un puissant Alakazam. J'ai également volé des documents sur Boréas, et attiré l'attention du commandant Aries. Il m'a offert tout récemment un Flingouste. Chromatique. De plus, j'ai remporté le tournois de Megapagopolis. »
« C'est tout ? »
« Comment ça, c'est tout ? Je ne suis que Second Maître ! »
« Justement. Vous n'êtes QUE Second Maître et vous vantez de tout cela. Tous les commandants ici présents ont également été des sbires qui ont combattu pour la team et qui en ont fait plus que les autres pour mériter leur titre ! Tous les commandants sont passés par ces cases là ! Pas de quoi avoir la grosse tête, alors ravalé votre fierté et faites en plus ! Et encore plus ! »
« J'ai justement besoin qu'Ephéméris apprenne Giga-sangsue pour en faire plus. »


Au moins, elle ne pourrait pas me reprocher mon honnêteté. Je répondais à ses questions, et elle réagissait du tac-o-tac. Mais il est vrai qu'elle n'avait pas tort, les commandants avaient prouvé qu'ils étaient des personnes au talent d'exception. Des personnes qui en font plus que les autres.
En tout cas, elle marqua un temps d'arrêt sur ma dernière phrase.


« Bon point. »
« Alors, je peux ? »


Cette question m'échappa par inadvertance.

« INSOLENT ! Je vous ai peut-être dit que le cirage de pompes ne vous mènera pas loin, mais je ne vous ai pas dit de perdre toutes formes de politesses ! Je devrai DEJA être en train de vous expulser de mon bureau ! »

Groumpf. J'avais vraiment déclenché la tempête sur une banale question, maintenant. Cela me rappelait à quel point il fallait toujours mesurer nos paroles si l'on tenait à nos oreilles.

« Vous êtes plutôt un bon sbire, il n'y a pas à dire. C'est bien pour cela que j'accepte de vous recevoir un peu plus longtemps ici. Et allez me chercher un café, nous continuerons cette discussion juste après. Permettez-moi de retenir votre Massko ici pour être sur de vous voir revenir. »

Pff... Obligé d'y aller. Je me dépêchai, de manière à être le moins possible remarqué. J'avais l'air malin dans les couloirs à devoir me ramener avec la petite tasse de café pour madame. Surtout moi ! Quelqu'un qui avait réussit à se forger une certaine réputation parmi les sbires ! Grrr, elle avait le don pour nous humilier ou quoi ? Non mais pour qui se prend elle ? En plus, elle se contredit sans arrêt sur l'attitude à adopter...

Quoiqu'il en soit, j'étais retourné voir cette commandante. Et pourtant, je n'en avais plus envie. Mais il fallait que je ne m'emporte pas.


« Merci bien. Asseyez-vous. »

Oh ? Elle ? Me demander de m'asseoir ? Je ne m'y attendais pas. Elle passa la main dans ses cheveux, puis frotta la feuille de son Empiflor. Cet Empiflor était, en plus d'être impressionnant, très beau... De telles couleurs, je n'en avais jamais vu sur un tel spécimen.

« Croyez-vous qu'il est utile de vraiment tuer cette personne à qui vous avez brisé la vie ? »

En même temps qu'elle me parlait, elle buvait tranquillement son café.

« Utile ou non, je le désire. Et lui désire sûrement se venger également. »
« Tuer n'est pas forcément la solution. C'est peut-être même complètement idiot de se focaliser dessus. Vous avez mieux à faire. »


Là, elle venait de tirer sur la corde sensible. Cet homme m'avait tellement déçu que j'avais comme un automatisme qui s'enclenchait. Je ne supportais pas que l'on essaye de m'empêcher de faire cela. Je devais le faire, absolument ! Je... Aaah... Je ne sais plus trop pourquoi je me sens obliger de faire ça... Ça me prends la tête, je dois le faire... Il le faut !

« Parce que vos méthodes de traumatiser ou de tuer des sbires est la solution pour faire avancée l'organisation ? »
« PARDON ?! Êtes-vous atteint d'une quelconque maladie mentale ? Vous m'avez l'air plus d'un psychopathe au lieu d'un membre qui désire agir de manière intelligente pour nos affaires avec vos délires de tuer absolument ! Avez-vous perdu la tête ?! »


Elle s'était levée, et avait tapé du poing sur la table. Mais je ne pouvais pas me retenir de m'énerver. Même contre elle. C'en était trop. Je ne sais pas ce qui m'arrivais, mais j'étais comme dans un état secondaire. J'avais trop pensé à ces histoires, j'étais aveuglé par ce désir d'avoir mon trophée en le tuant. Et je reportais cette colère sur les méthodes de la commandante.

« Peu importe ! Cela ne change rien à vos méthodes ! »
« CALMEZ-VOUS ! »


Cet ordre avait été accompagné d'une violente baffe. Elle avait de la force mine de rien ! En tout cas, je ne riposterais pas. Je ne le pouvais pas. Elle était bien trop puissante, et je risquais beaucoup de choses pour m'énerver ainsi contre la commandante. J'étais déjà aller trop loin, mon statut ne le permettait pas.

« Tout d'abord, où avez-vous entendu que j'ai tué un sbire comme cela ? Laissez-moi éclairer votre lanterne ! Mes méthodes ne sont certes pas des plus douces... Mais jamais je ne tuerai un sbire. Rien que pour le fait qu'il possède des idéaux tel que les nôtres. Certes, je n'aime pas vraiment les sbires... Mais cela est dû au fait qu'ils sont encore que trop incompétents, maladroits ! Et pour cela, il faut savoir les corriger, les mettre dans le droit chemin. Certains de mes collègues y vont de manière plus douces, il est vrai. Moi, j'agis différemment. Je sanctionne ceux qui font erreurs comme il se doit. Et mes méthodes soi-disant traumatisantes ont pour effet de distinguer les plus forts des plus faibles mentalement pour me permettre de savoir quel genre de missions donner à chacun d'eux. Si je vous explique tout cela, c'est parce que vous m'avez l'air quelqu'un d'intelligent. Les seuls sbires que jai pu m'en débarrasser sont les traîtres ou les éléments nuisibles pour nous. Vous êtes capables de comprendre ça. Alors n'attendez pas à ce que je fasse des courbettes et prouvez-moi que vous êtes plus forts que des paroles contraire à vos désirs ! Pour l'instant, je ne vois qu'un faible d'esprit ! »

... Alors là, je n'avais plus rien à dire. Elle m'avait réellement cloué le bec. Après ces explications, je comprenais bien mieux sa manière d'agir. Après tout, elle n'était peut-être pas aussi folle que cela. Mais pourquoi m'expliquer tout ça à moi ? Un simple Second Maître ? Et puis, peut-être qu'elle avait raison... Peut-être que j'étais plus faible d'esprit que ce que je laissais paraître...

« Vous avez beau supporter diverses pressions dans les couloirs, tuer des gens, exécuter des missions digne d'un vrai criminel... Mais vous craquez lorsque je vous parle de manière contraire de votre désir à tuer un certain homme. Un désir qui semble être très fort en vous. Et cela est la preuve que vous ne serez peut-être pas capables de supporter certaines sensations. Prenons un exemple classique... Avez-vous déjà été amoureux ? »
« … Cela ne vous regarde pas. »
« Au contraire. Veuillez me répondre. »
« Oui, oui... Je l'ai déjà été. Il y a deux-trois ans. A l'âge où on découvre tout ça quoi, rien de bien exceptionnel. »
« De qui ? »
« Et puis quoi encore ? »
« Déception ou bonheur ? Laissez-moi répondre à votre place. Déception, hein ? La plupart des personnes ayant été satisfaites de cette manière sont bien plus ouverts et capables de ne pas perdre son sang-froid lors de contradictions comme vous l'avez fait. Tout simplement parce qu'ils ont l'habitude des désaccords qui sont une étape obligatoire dans un couple. En contrepartie, cela a sûrement dû renforcer vos nerfs, dans le sens de supporter la pression. »


... Je n'avais rien à dire à nouveau. Non, mes agissements n'avaient strictement rien à voir avec ça. Et pourtant, elle arrivait à me faire réfléchir sur ça... Mais peut-être que cela avait un minimum de rapport en fait ? Raah ! Je me contredis, j'en sais rien ! Fait-elle de la psychologie ou quoi ?

« C'est l'une des plaies qui fais que vous êtes un faibles d'esprit. Vous n'avez sûrement pas supporter cela. Et ce n'est pas la pression que peut exercer la mort sur vous, ou celle de notre organisation. Non, vous ne supporteriez plutôt pas une autre déception. Vous ignorez certains de vos sentiments, de vos émotions pour ne pas avoir à faire à ces déceptions ou la contradiction à vos désirs. Passez au-delà de cela ! Impliquez-vous réellement dans votre travail, dans vos désirs ! Oubliez tout ce qui peut vous avoir blesser ! Tout cela se comblera naturellement. La nature fais bien les choses, vous savez. Elle vous donne accès à des sensations uniques, des émotions. Tout comme les pokémons. Regardez-vous un peu, vous n'êtes pas une machine infaillible. »
« Je reste un être humain, c'est ça ? »
Dis-je sur un ton teinté d'ironie.
« Exactement ! Tant de blabla niais à faire vomir des arc-en-ciels et pourtant vrai ! Toute cette niaiserie a des conséquences réelles ! Et puis, cela me permet de rebondir sur un point. C'est bien parce que je suis une humaine que je suis capable de faire la part des choses quant à mes méthodes. Je suis certes sévère au boulot, mais en dehors je peux être quelqu'un de tout à fait normale, capable de me lier d'amitié avec des gens... Même avec des sbires ! Après tout, ce que je critique chez eux, comme je vous l'ai déjà dit, ce n'est pas la personne (quoique si des fois, très régulièrement même, c'est vrai, mais c'est pareil pour d'autres qu'eux), mais surtout ses compétences en tant que sbires. Nous faisons partis d'une organisation criminelle mais cela ne nous empêche pas de nous fondre dans la population. Faites un peu preuve de sociabilité non d'Arceus ! Faites-vous des amis ! Ayez une vie privée ! »

Libra était surprenante. Je ne m'attendais pas à ça. Mais alors, vraiment pas ! Le pire, c'est qu'elle avait bien raison... J'étais trop obsédé dans mes affaires pour combler ce qui me manquait. Non, pas forcément au niveau sentimental, être amoureux, et autres idioties du genre... Mais je crois que le départ de Palut m'a bien plus affecté que ça. Je crois que le fait de ne plus être aux côtés de mon frère, mon complice de toujours, l'envaseur, était quelque chose qui me faisait plus mal qu'autre chose. Je pense qu'inconsciemment, je me suis mis dans ces états, dans cette violence beaucoup plus poussée qu'à l'origine à cause de cela...

Bon, je n'allais pas me freiner pour autant. Je suis sur qu'il en serait fier. Et peut-être que je le recroiserai un jour. Mais il est vrai que je devais aussi me concentrer sur une vie privée. C'est décidé, en sortant, j'irai contacter mes parents et me trouver un toit à part du QG. Je fermais alors longuement les yeux, réfléchissant aux paroles de la commandante Violeta.


« Vous avez beau être un criminel qui fait sa réputation dans l'ombre des civils, rien ne vous empêche de trouver quelconques autres activités en dehors. Pensez à votre avenir, pensez à ce que vous ferez après que l'on ait obtenu l'étoile, ou que par malheur, l'organisation soit dissoute... Gardez des projets en tête. Car après avoir été devenu un maître stratège, après avoir tué votre cible, qu'es-ce que vous ferez ? Après tout, regardez, en-dehors d'être commandante, je participe à de nombreuses activités botanistes et autres. Et c'est bien ça que j'aimerai voir compter dans nos rangs ! Moins de sbires avec le cerveau d'un Magicarpe, plus de sbires avec un esprit critique, des projets ! C'est généralement eux qui sont les plus efficaces, car ils savent maintenir une couverture de civil. »

C'est vrai... C'est tellement vrai. J'avançais juste parce que je passais mon temps à m'exécuter pour les intérêts de l'organisation et donc de ce biais là les miens. Des intérêts qui ne pouvaient pas représenter la vie de quelqu'un. Pas seuls. Il me serait bien bénéfique de faire autre chose. Que ce soit un job secondaire, un entretien physique en pratiquant une activité sportive, me tourner vers diverses choses culturelles, comme des arts dans le dessin, la musique, l'écriture... Je me rappelle, étant petit, j'avais toujours voulu faire du piano. Et je passais beaucoup de temps à dessiner. Et puis, j'avais fais deux ou trois ans intenses de judo avant de m'engager dans la team. C'est d'ailleurs cet engagement qui m'a fait stopper. Je voulais consacré du temps à ma nouvelle activité pour passer rapidement à un grade plus convenable. On me disait que j'avais une bonne oreille musicale et un talent pour le dessin. A y réfléchir, c'est vrai que j'ai bien envie de pratiquer diverses choses externes que de toujours agir en tant que criminel. Et puis, ça me ferait un peu changer d'air, m'éviter de me focaliser sur certains points autres que mes ambitions de pouvoir, et peut-être me renforcerai d'un point de vue mental et culturel. De plus, du point de vue de mes objectifs, ça pourrait m'être fort utile.

« Vous avez raison, madame. Vous aviez raison depuis le début... Je suis désolé de vous avoir importuner avec tout cela. Mais en tout cas, merci. »
« Vous reconnaissez déjà cela. C'est déjà... Pas mal. Quelle est cette poudre sur vos doigts ? »
« Sûrement celle du revolver que je viens de voler à Lieucca. »
« Vous possédez une telle arme ? Habituellement, je préfère confisquer les armes à feu tant que vous n'avez pas un grade adéquat. Mais je vous la laisse, vous me semblez de confiance envers la team. Mais ne l'utilisez qu'en circonstances extrêmes. Si jamais elle est utilisée contre l'un des nôtres, je serai la 1ère au courante. Ah et, si d'autres commandants veulent vous la confisquer, dites leur que je vous l'ai laissé. Je prends mes responsabilités. Gardez en tête cependant que vous n'êtes pas le premier à être passé par ici, et vous n'êtes pas non plus le meilleur Zodiac. »
« Merci, commandante. »
« Une dernière chose. Vous avez été, au final, plutôt convaincant durant cet entretient. Venez avec moi. »


J'étais assez déboussolé par tout ça. Mais peu importe, je la suivi. On se dirigeait vers une salle où un jardin artificiel avait été fait. Il se trouvait dans les quartiers de la commandante en fait. C'était joli, et essentiel pour son équipe. Le besoin de se rapprocher de la nature lorsqu'ils ne pouvaient quitter les quartiers.

« Laissez votre Massko ici. Je vais m'en occuper. Revenez d'ici demain. Vous pouvez disposez, bonne soirée Second Maître Tapis. »
« Très bien. Bonne soirée à vous aussi. »


Je retournai alors dans ma chambre, sortit mon Flingouste pour pouvoir l'habituer à ma présence. Il était si beau... Je suis sur qu'il pourrait devenir un pokémon très puissant... Enfin, je veux dire, un bon ami. Un autre compagnon qui serait à mes côtés pour me soutenir. Pouah ! Me forcer à dire de telles paroles à l'eau de rose, très peu pour moi...

Soit, je sortis mon ordi portable, payé peu après ma victoire au tournois de Megapagopolis. Je pris alors contact avec mes parents, leur laissant enfin des nouvelles de ma part. Ils allaient bien, ne s'inquiétaient pas pour moi, et me faisaient même part d'une complicité quant à mes actes. Décidément, je pouvais vraiment compter sur eux malgré mon statut de criminel pour la population en général. Soutenez-t-il les idéaux de la Zodiac ? Ou tout simplement leur fils ? Je veillerai à ce qu'ils ne soient pas impliqués dans quelconques affaires à cause de moi. Je leur parlai donc de mes envies de posséder un appartement, et ils se mirent immédiatement à la recherche d'une location qui pourrait me suffire. Très bien !

Cependant, comme je le redoutais, aucunes nouvelles de Palut...

Bref, je m'installai à la suite de cette conversation dans mon lit, passant ainsi la nuit. J'avais beaucoup réfléchis à ce qui me plaisait dans la vie, comme toute autres activités. Il n'était pas trop tard pour se lancer. Surtout qu'aucun civil, sauf exception ne me connaissait sous l'identité de Zodiac. Et puis, j'avais décidément bien envie de jouer d'un instrument. C'est décidé, j'irai reprendre le judo, ainsi que réaliser ce petit rêve de gosse, à jouer du piano.

Le lendemain, après m'être préparé, un sbire vint me chercher, me disant que la commandante Libra m'attendait. J'allai donc la rejoindre, entrant dans son bureau après autorisation.


« Bonjour, Second Maître Angstorm. Votre Massko a été plutôt efficace, et sait désormais user de la Giga-sangsue. Que cela vous soit utile dans vos quêtes, et gardez en tête ce que je vous ai dit. Par ailleurs, évitez de parler de ce que je vous ai dit durant cet entretien. Il est préférable de maintenir le tout secret pour bien des raisons. »
« Je vous en remercie. »
« Cela étant, que ce soit bien clair. Ne considérez pas que je vous lâcherai les semelles. J'attends de vous un vrai travail, et je saurai vous en faire payer les conséquences si vous n'agissez pas correctement. »


D'un coup, son ton était redevenu plus grave. Retour à la normal, bien que je la voyais tellement différemment. Je dois être l'un des rares à la voir sous cet œil. Mais pas le seul, je m'en doute bien. Je ne vois pas pourquoi je serai à ce point privilégié, sachant qu'il y a bien d'autres Zodiacs efficaces.

« Je tiens ceci en compte. J'espère ne pas vous décevoir. Bonne journée, commandante. »
« Cela étant, profitez de votre statut... Je veux dire, les commandants et les champions/maîtres ne sont pas forcément les plus dangereux. Les plus dangereux, ce sont les puissants dresseurs ou sbires lambda. Car eux, on ne s'y attend pas... »


Je n'eus qu'un sourire à lui répondre. Il est vrai que les champions ou commandants, ce sont des personnes réputées pour leur puissance. Mais quelqu'un d'inconnu au grand public et avec un talent digne en sera d'autant plus surprenant. C'est vrai, ce n'est pas tout le monde qui s'y attendrait. Comme l'a dit très justement la commandante Libra.

Pfiou... Toute cette histoire pour au final enseigner à Ephéméris Giga-sangsue. J'imagine que cela en valait le coup. Et je ne perdis pas de temps, je courus aller m'inscrire à ces activités externes. Alakazam me téléporta en ville, et me permis de me déplacer parmi une foule abondante grâce à mon astuce du tapis volant, qui en étonnait plus d'un.

A vrai dire, la dernière phrase de Libra me fit pleinement réfléchir. Devrai-je absolument aspirer au poste de commandant ? Non, évidemment que non...

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[SOLO] Qui ne tente rien n'a rien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rien à déclarer
» Alerte !
» Gagnez de l'oseil sans rien faire !
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Q.G. Team Zodiac-
Sauter vers: