Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Retour [RP Solo - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Le Retour [RP Solo - Terminé]   Ven 6 Sep 2013 - 17:22


Nyx avait volé plus vite que jamais, scindé les airs en slalomant entre les obstacles et les bâtiments des villes et villages traversés. Pour finalement arriver à Megapagopolis. Avant même d'avoir complètement atterri, Lyndia avait sortit Athos, son Scalproie, de sa pokéball. Le pokémon était resté planté sur ses appuis jusqu'au moment où sa dresseuse ne descende et où le Trioxhydre ne baisse la queue pour amener Athéna au niveau de ses bras. Le pokémon acier récupéra la dresseuse et se mit à courir à la suite de Lyndia qui ne prit même pas la peine de rappeler son dragon.

Montant les escalier quatre à quatre, profitant de l'incroyable force d'Athos pour aller vite sans que la blonde ne soit trop ballotée dans tous les sens, la rousse finit par arriver devant sa porte et l'ouvrir. Dans sa précipitation, elle ne se rendit même pas compte de la présence d'un mot sur la table de sa cuisine.

Un geste ample lui permit de déplacer et d'étendre son canapé cliticlac pour que le Scalproie puisse y étendre la dresseuse. Bien. Elle était allongée sur un support confortable. Maintenant, il fallait la soigner. Sans autre forme de procès, la Reine Noire déshabilla la jeune femme et acheva de déchirer les lambeaux de T-shirt qui avaient commencé à se coller à sa peau et à ses plaies, pour ne plus la laisser qu'en sous vêtements.

Etait-ce l'incohérence de la panique ou l'efficacité du désespoir? Difficile à dire. Mais à ce moment précis Lyndia se rappela de sa première rencontre avec la jeune femme et de la crème cicatrisante d'une redoutable efficacité qu'elle avait utilisé sur son dos après leur premier duel. Fouillant dans le sac de la dresseuse, Lyndia retrouva sans peine le pot en question. Son œil parcourut les indications d'emploi à la vitesse de la lumière et lui permit de comprendre qu'il ne serait utilisable qu'en dernière étape.

Tout d’abord nettoyer les plaies. Ensuite, soigner en profondeur. Pour finir, appliquer le cicatrisant et les bandages. Lyndia enleva sa veste, ne se trouvant plus qu'en pull col roulé sans manches, ferma les yeux et prit une grande inspiration.

Go.

Rappelant Ridley hors de sa pokéball, Lyndia et son Tenefix mirent leur matériel en place pour travailler efficacement. Il fallait soigner les plaies pour éviter les infections tout en commençant à soigner les blessures et hémorragies internes. Des torchons imbibés d'eau, de l'alcool, des couvercles et des ciseaux qu'elle désinfecta pour se débarrasser des peaux mortes et imbibées de sang. Pour finir, Lyndia fit appel à sa carte maîtresse.

Sirius, sa Noctali. Auquel elle donna ses directives sans prendre la peine de lui expliquer la situation en détail.


"Sirius, cette dresseuse a subi de grosses blessures internes. Je sais que ca n'est pas forcément ta spécialité, mais j'aurais besoin de Voeux et de Glas de Soin. Fais ton possible s'il te plait."

La pokémon Lune secoua une oreille en entendant le ton sérieux et inquiet de sa dresseuse, puis tourna le museau vers Athena et ferma les yeux. Ses cerceaux dorés se mirent à luire de milles feux et une aura lumineuse se mit à émaner d'elle. C'était la première fois que ses Voeux allaient servir à une humaine. Et elle n'était pas sûre de pouvoir y parvenir avec autant d'efficacité. Mais si la Championne avait à ce point besoin d'elle, elle ferait de son mieux.

Lyndia commença donc par soigner les jambes, les bras et le flanc de la dresseuse. Heureusement qu'Athéna était inconsciente. Car vu les grimaces que son visage pâle affichait, ça devait faire un mal de chien. Nettoyer, couper, sécher, cicatriser, panser. Les gestes de Lyndia, d'abord incertains et tremblant, se firent progressivement plus vifs, plus sûrs et plus efficaces. Elle connaissait cette procédure. Elle en avait vu d'autres. Mais il fallait croire que soigner une personne à laquelle elle tenait réellement modifiait son comportement, peu importait ses efforts.

Nettoyer, couper, sécher, cicatriser, panser. Les deux jambes étaient soignées dans la mesure du possible et Lyndia put demander à Athos de sur-élever légèrement la dresseuse en bougeant le moins possible sa colonne vertébrale pour que la Championne puisse appliquer les mêmes soins sur son flanc. Cette élévation lui permit d'ailleurs de constater des nombreux hématomes présents sur le dos de la blonde. Nettoyer, couper, sécher, cicatriser, panser.

La plupart des plaies furent prises en charge en l'espace d'une heure. Ainsi, Lyndia évitait au moins les infections. De son côté Sirius n'avait pas rouvert les yeux une seule fois depuis qu'elle avait commencé à soigner Athéna. De la sueur commençait à perler le long de son pelage noir comme la nuit, et ses oreilles tremblaient fébrilement à intervalle de plus en plus régulier.

Profitant que la nuit avait commencé à tomber, le pokémon fit une courte pose pour se régénérer avec un Rayon Lune avant de reprendre le travail. Désormais, il n'y avait plus grand chose que Lyndia puisse faire.

Elle posa donc une main confiante sur le crâne de sa Noctali qui n'ouvrit qu'un oeil avec un sourire, puis se concentra à nouveau. Il ne lui restait plus qu'à attendre. Et dans la situation actuelle, c'était très précisément ce qu'elle était le moins prête à faire. Elle se redressa, essuya la sueur qui s'était amassée sur son propre front d'un revers de main et se dirigea vers sa cuisine pour boire un verre d'eau. Ce ne fut qu'alors qu'elle remarqua la lettre de Khaïl sur sa table. Elle la lut, intriguée et surprise, mais l'esprit trop encombré par l'état d'Athéna pour savoir comment réagir à ce qui y était écrit. Khaïl avait siégé dans son appartement quelques jours, probablement planté là par Solem, avant de repartir. Bon. Il n'y avait donc pas grand chose à en dire. Elle le remercierait de sa sollicitude à l'occasion. En lui apprenant que Solem était morte. Sic.

Dix minutes passèrent. La Reine Noire retourna au salon et constata de l'état des blessures d'Athéna. S'il fut difficile de dire lesquelles guérissaient ou non, certains hématomes avaient au moins déjà changé de couleur. Le bras bandé de la dresseuse n'était plus aussi désaxé qu'avant, et sa respiration sembla lentement reprendre un rythme serein, bien qu'encore entrecoupé de soubresauts rauques et inquiétants. Ouais, bon, un Leuphorie ou un Nanméouïe seraient plus adaptés par la suite. Mais dans un premier temps, elle pouvait difficilement faire mieux. Lyndia maudit temporairement l'inaptitude des pokémons Ténèbres à se soigner contrairement à leurs collègues psy entre autre et....

...tilt.

Pokémons psy - Gabrielle - Conseil des 4.

Lyndia se rappela soudain qu'elle avait une annonce importante à faire.

Consciente que l'état d'Athéna ne s'améliorerait pas de suite et qu'elle n'était pas médecin, elle téléphona au centre de secours le plus proche pour leur demander de venir soigner et surveiller la dresseuse. Les premiers secours apportés et son état stabilisé par le soutien de Sirius, elle pouvait enfin remettre la dresseuse aux mains de spécialistes. L'évocation de son nom et de son statut furent suffisant pour qu'une ambulance soit envoyée sur le champ. On lui annonça que le véhicule arriverait dans la demi-heure. C'était plus de temps que nécessaire pour faire ce qu'elle avait à faire.

Montant à toute allure les marches de son immeuble jusqu'à arriver sur le toit, Lyndia décrocha son Vokit et passa un coup de fil à Gabrielle. Laquelle passait son temps, ces dernières semaines, à jongler entre des livres qui lui faisaient passer le temps et le secrétariat de la Ligue vu qu'elle était la dernière présente au volcan. Bref. Avant même que la Championne psy n'ait le temps de s'étonner du nom qui s'affichait sur son écran, la rousse prit la parole:

"Gabrielle, c'est moi. Lyndia. Désolée de vous appeler ainsi mais j'ai une annonce très importante à faire. Pouvez-vous me mettre en ligne sur toutes les chaines de télévision auxquelles la Ligue a accès?"

Un court silence. Gabrielle ne sentit que trop bien l'urgence qui émanait des propos de la Championne Ténèbres, mais ne put retenir une remarque légèrement acerbe:

"Je vois que vous êtes toujours en vie?"

"Je vous demande pardon?"
Sans être sûre d'elle, Lyndia crut entendre un soupir. En se concentrant assez, elle crut même entendre sa collègue nettoyer le verre de ses lunettes.

"Rien, rien. Vous avez donc un message public à passer?"

Lyndia acquiesca, prit du recul et installa la webcam de son Vokit sur le rebord du toit. La nuit était tombée, il ne soufflait aucun vent, et la lumière des lampadaires et du toit en question éclairaient bien assez la Championne pour que le son soit parfait et l'image très nette. Une petite dizaine de secondes s'écoula, et Gabrielle Mindd lui donna le signal. Sur toutes les télévisions de Maïlys, les programmes s'interrompirent pour céder la place à un présentateur en costume qui s'éclaircit la gorge avant d'annoncer:

"Nous interrompons temporairement nos programmes pour diffuser un message de la part de la Ligue. Nous sommes en ligne avec Lyndia Dukos, actuelle Championne Ténèbres siégeant au Volcan."

Lyndia fit deux pas en avant, afin d'être le plus visible possible de sa caméra. Elle ferma les yeux un instant, effaça de son esprit les inquiétudes au sujet d'Athéna et commença son discours:

"Bonsoir à vous, peuple de Maïlys. Je suis Lyndia Dukos.

Au cours des derniers mois, vous n'êtes pas sans savoir qu'une bande de criminels a étendu son influence au sein de l'île. Je parle bien évidemment de la Team Zodiac. Leurs objectifs ne sont un mystère pour personne. Ils cherche à ramener l'étoile de Sydarta pour exaucer un voeu inconnu. Pour arriver à leurs fins, ils sont prêts à voler, piller et même à tuer. Humains comme pokémons ne sont pas épargnés."


Un léger silence. Lyndia sentit bien qu'elle n'était pas à l'aise. Elle détestait les longs discours. Mais c'était son devoir. Il n'était pas question de se sentir bien. Il était question d'agir.

"Récemment, avec les captures de Fulguris et de Sulfura, annoncés officiellement par Ophiuchus et rendues publiques, la Team Zodiac n'a fait qu'étendre son influence et son pouvoir. Maïlys a peur. Maïlys tremble. Et Maïlys se tourne lentement mais sûrement vers les rangs de celui qu'elle considère comme le plus fort."

Lyndia porta la main à sa ceinture et afficha un sourire de défi.

"Ce message ne vous est pas destiné à vous seuls, peuple de Maïlys. Ce message est destiné à l'île toute entière et aux régions voisines. Ce message est destiné à Ophiuchus et à ses troupes infernales. Vous avez fait l'erreur de vous rendre effrayant, vous avez fait l'erreur de prouver votre puissance. Désormais, la Ligue a décidé de prendre les devants et de se battre à armes égales."

La main de la Championne décrocha une Hyper Ball tremblante et glacée qui s'éleva face à la Reine Noire.

"Vous pensiez vraiment que nous resterions assis sans rien faire? Désolé de vous décevoir Ophiuchus. Nous allons nous battre. Et nous allons gagner."

La ball s'ouvrit dans un vaste éclat de lumière blanche qui illumina les toits de Megapagopolis pour révéler une immense silhouette blanche et bleue qui s'éleva dans les airs, déployant deux vastes ailes et une queue immense. L'air se refroidit soudain, et si le rebord sur lequel le Vokit avait été posé n'avait pas été si large, probablement que le vent qui venait de s'échapper de la sphère tricolore l'aurait fait tomber. Lentement la silhouette se fit plus détaillée, plus précise, et se posa derrière Lyndia en poussant un cri de défi.

Spoiler:
 

Elle n'allait pas le garder. Lyndia n'était pas assez experte en pokémons vol ou glace pour en tirer le plein potentiel. Probablement le confierait-elle à Sugil. Ou à quiconque autre en mesure de le contrôler. Ce pokémon, il était pour la Ligue.

"Artikodin a rejoint nos rangs, peuple de Maïlys. Et des expéditions ont été lancées pour retrouver les autres pokémons légendaires que la Zodiac cherche à capturer. Ce pokémon, il n'est pas pour moi. Il est pour vous, Maïlysiens. Il est l'espoir dont vous avez rêvé ces derniers mois, et que vous méritez enfin de se voir concrétiser."

L'oiseau poussa un dernier cri en étendant ses ailes alors que Lyndia s'avança, saisit son Vokit et approcha sa tête de la caméra pour conclure son discours:

"La Ligue ne se laissera pas faire sans combattre, Ophiuchus. La Rocket, la Magma, la Galaxy ou la Plasma avant vous ont échoué dans leurs folies des grandeurs. Vaincus par un ou deux dresseurs de génie. Cette fois-ci, Team Zodiac, votre ennemi est plus nombreux. Plus puissant."

Un dernier sourire serein s'afficha sur le visage sévère de Lyndia:

"Vous ne pouvez pas gagner."

Clic. La Championne venait de refermer sa caméra et d'interrompre la communication. Elle n'avait pas besoin de plus. Et de toutes façons, elle n'était pas en mesure de dire plus. Sa gorge était noueuse, sa langue sèche et elle se sentait fatiguée. La Reine Noire rappela Artikodin dans sa pokéball et retourna à son appartement.

Les secours ne tardèrent pas à arriver. Et après avoir féliciter la Championne des premiers soins qu'elle avait apporté à Athéna, ils lui confirmèrent que sa vie n'était pas en danger. Deux Leuphories et un Nanméouïe supportèrent le Noctali dans leurs secours, mais bien vite il n'y eut plus grand chose à faire que d'attendre. Un médecin jugea inutile de déplacer Athéna à l'hopital dans sa situation. Tout ce dont elle avait besoin, c'était de se reposer désormais.

Marrant ça. Au moment où les "invités" quittèrent la pièce, Lyndia se dit exactement la même chose. Son regard balaya son appartement, elle rappela ses pokémons dans leurs pokéballs, et s'arrêta un instant.

Tout était enfin terminé.

Athéna était sauvé, le message était passé. Dans les rues on pouvait entendre des cris de joie suite à l'annonce de la Reine Noire sur les antennes de Maïlys. Les pokémons de la Championne étaient à couvert, et son esprit semblait enfin serein. Elle était épuisée. Mais elle ne devait pas s'endormir. Pas sans savoir ce qu'il était arrivé à Sebastian. Pas sans savoir comment allait Elèraine. Pas sans avoir vu Athéna se réveiller.

Elle devait rester éveillée.


Elle devait... rester...

...éveillée.


Elle...


Elle...


ZZZZ.....



Spoiler:
 

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
 
Le Retour [RP Solo - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {narnia} LE MONDE DE NARNIA, RETOUR AUX ORIGINES (terminée)
» Le précieux bracelet de Capumain.[Solo][terminé]
» EPVI : LE RETOUR DU JEDI - HAN SOLO CARBONITE
» Galerie Solo'... Un retour tardif :)
» Bon Retour AL (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: