Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mar 20 Aoû 2013 - 10:31


Aujourd'hui était le grand jour. Je vérifiai que j'avais bien toutes mes affaires dans mon sac à dos, ma tente pliable et mon duvet calés au fond. Je distribuai à ma petite équipe une gourde par Pokémon, contenant deux litres chacune.

Je jetai un dernier coup d'oeil à l'appartement que j'allais quitter. J'avais tout nettoyé de fond en comble, racheté les provisions que j'avais mangées, et laissé un petit mot bien visible sur la table de la cuisine.

"Chère Lyndia.

Je suis Khaïl Jokeman, que vous avez rencontré dans les Ruines de Lakit il y a plusieurs mois de ça. Nous avions détruit un des repaires de la Team Zodiac là-bas, et nous n'avons pas eu l'occasion de nous reparler.

Comme vous vous en êtes peut-être rendue compte, j'ai vécu dans votre appartement pendant quelques temps. J'ai veillé à remettre chaque chose en place, et à le nettoyer de fond en comble.
Je voulais attendre votre retour, mais la Championne de Port Sableye m'a contacté afin de l'assister dans ses travaux. Aussi, je me trouve désormais à Port Sableye si vous souhaitez me contacter.
Si je suis resté ici aussi longtemps, c'est parce que j'ai des questions à vous poser, concernant la femme qui m'a amené ici. Elle m'a donné vos clés, sans me dire que cet appartement était le votre, et a parlé d'un Roi Blanc qu'elle devait ramener, et cité votre nom dans une sorte de démence... Sa santé mentale est préoccupante, mais elle a filé sans m'en dire plus.

En somme, je suis désolé d'avoir abusé de votre logement de cette façon. Je vous ai laissé de quoi dédommager une partie de mon séjour ici, je vous rembourserai la totalité dès que j'en aurai les moyens.

Voici mon numéro de PokéNav, si vous avez besoin de me retrouver, je serai à Port Sableye. Merci de votre compréhension. Au plaisir de vous revoir.

Khaïl.
"


Lettre posée. Chaussures nouées. Sac prêt. Je passai une main à l'intérieur, pour vérifier son contenu une dernière fois. A part les fringues et les paquets de nourriture, mes seuls objets précieux avaient leur place : un masque de nacre, qui appartenait à la Team Zodiac, et une veste en cuir déchirée et élimée. Celle de So.


Dernier regard. Pas de regrets. Je claquai la porte derrière moi, et remis la clé dans la boîte aux lettres. J'avais aucune idée de la manière dont So avait ouvert la porte, mais ça me paraissait le meilleur endroit pour les mettre.

J'étais parti. Mes cinq compagnons dans leur Pokéball, quelques Pokédollars en poche et mon sac sur le dos, nous étions en route pour Port Sableye.


________



Je posai le pied sur un sol qui sembla tanguer. La traversée en bateau n'avait pas été de tout repos, malade en mer comme je l'étais... Cette fois, plus question de prendre le bus : quitte à débourser quelques Pokédollars de plus, j'avais opté pour le moyen le plus sûr.

J'avançai lentement dans la ville de pierre blanche qui m'éblouissait. Il faisait sensiblement plus chaud ici qu'à Mégapagopolis. Heureusement que j'avais sorti un T-shirt plutôt qu'une chemise. Les murs épais des maisons étaient conçus pour rester hermétiques en cas de tempête de sable, ce qui devait arriver plus fréquemment qu'on ne le pensait...

Mais ce qui me frappa le plus, après être resté plusieurs mois dans la grande ville, c'était le calme. Les gens se promenaient tranquillement, sans se presser, et prenaient la peine de regarder autour d'eux. Un vieux pêcheur dans sa barque m'adressa un signe de la main, que je lui rendis. Un sourire édenté éclaira son visage, me faisant sourire à mon tour.


J'avançai sur le port aux planches blanchies par le soleil rude. Ici, il devait pleuvoir moins de cinquante jours par an... J'avais intérêt à pas prendre de coup de soleil dès le premier jour.

Je suivis les quelques panneaux d'indication qui me menèrent à l'Arène Pokémon de Port Sableye. Un grand bâtiment rond, comme un Colisée à ciel ouvert, se dressa devant moi. Les baies vitrées permettaient de voir l'intérieur, qui semblait aussi sablonneux que l'endroit où je marchais. Je m'approchai de la porte, qui s'ouvrit automatiquement (sérieux ? une porte automatique qui résiste aux infiltrations de sable ?!).


Je pénétrai dans l'arène, à peine moins étouffante que l'extérieure, et observai les lieux. Mes pas résonnaient sur la dalle de pierre à l'entrée, et ne manqueraient pas de prévenir la Championne de l'arrivée d'un visiteur... Si elle n'était pas déjà au courant.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mar 20 Aoû 2013 - 18:36


Elizabeth, comme depuis trois mois, était d'une humeur relativement massacrante. Cela faisait trois mois qu'elle ne pouvait pas faire un pas sans avoir l'un de ses ignobles assistants médicaux pour vieille en fauteuil roulant. Et ça l'agaçait à un point … Elle les avait tous renvoyés un à un, égrenant à chaque fois méthodiquement et cruellement tout ce qui les rendaient insupportable à ses yeux. Ses assistants de laboratoire riaient de ses péripéties. Et elle devait avouer que rigoler de son handicap, au départ, la gênait, mais maintenant lui faisait un bien fou. Oublier ses problèmes, se concentrer sur son travail, donner des cours, transmettre sa passion à ses étudiants. Elle n'avait que ça en tête. Et rien d'autre. Elle avait oublié ce Khaïl. Elle aurait aimé le prendre, mais il ne s'était jamais présenté. Peut-être avait-il trouvé un autre laboratoire qui payait mieux, ou avait-il dû rentrer chez lui. Elle regarda d'un œil méchant la maman poule qui lui servait d'aide soignante. C'était une grosse dame qui n'arrêtait pas de lui demander si tout allait bien. La biologiste avait jusque-là réussi à se retenir de lui répondre que depuis cinq minutes, elle ne s'était pas cassée une côte, mais cela tenait de l'exploit. La blonde se tourna vers elle en voyant qu'elle avait les yeux ouverts, et poussa alors un :

« Alors, bien dormi ? »
« Beaucoup maigri, cette nuit ? »

Elle avait asséné la réplique cinglante sans un quelconque sourire. C'était très clair pour elle : Mlle J'ai-un-gros-cul serait congédiée avant midi. Celle-ci, après la cruelle boutade, sourit d'autant plus. Elle pensait qu'en ne répondant pas à la scientifique, elle s'attirerait son amitié. Tss. Raisonnement stupide. Après avoir douché, habillé et mis dans son fauteuil Elizabeth, elle s'apprêtait à la pousser. Mais celle-ci pris d'elle-même le joystick à sa droite et lui lança un sec :

« Je suis hémiplégique, pas gâteuse. »

Elle fonça alors en direction de la volée de marches qui avait dû être équipée d'un monte-escalier Stano au design terriblement laid. Elle descendit alors, le visage crispé par la colère et la fureur. Elle savait bien que cette gentille dame n'avait rien fait contre elle, qu'elle était très sympathique, et patati patata. Mais il fallait bien qu'elle se défoule, nom de Dieu. Et elle préférait des punchings-balls plus résistants et plus répondants. Elle roula alors vers l'escalier du sous-sol, qui menait au laboratoire. La même rampe accès que celle de son appartement avait été installée. Elle s'était maudit de ne pas avoir fait avant ses mesures pour handicapés. Elle ne se serait sinon jamais retrouvée avec cet horrible siège multicolore qui descendait à un demi kilomètre par heure. Lorsqu'elle arriva enfin, elle ouvrit la porte en tapant le code et lança un tonitruant :

« Le Professeur Xavier est de retour ! »

Les jeunes gens dans la salle rigolèrent à la référence, ce qui détendit un peu le visage de la vieille dame. Elle s'avança alors vers une table en plastique qui avait été spécialement montée pour elle. On aurait dit qu'elle avait été fabriquée pour enfant de huit ans. Mais bon, elle avait dû s'y faire. Elle prit ses éprouvettes, ses dossiers et observa encore une fois ses expériences. Elle n'avançait toujours pas sur son travail à propos des Evolis. Toujours et encore, elle cherchait. Mais pourquoi leur ADN pouvait-il se transformer de tant de façon différente ? Quel était ce fichu procédé scientifique ? Elle se tourna alors vers son équipe :

« Des choses qui avance ? »

L'ensemble des chercheurs présents dans la salle secoua la tête. Rien. Nada. On ne savait toujours pas ce qui, à la fois dans le contact avec une Pierre, le fait d'atteindre un certain niveau de bonheur de jour ou de nuit et le fait d'être dans une zone spécifique pouvait altérer l'ADN et faire évoluer le Pokémon. D'autant plus que ses confrères de Kalos (qui étaient tout de même d'illustres ignares) avaient l'air de dire qu'il y avait une huitième Evolition qui existait, mais dont il ne savait toujours pas le moyen d'évolution. Ces crétins. Elle continua donc son travail de décortication d'une Pierre Eau, la cassant doucement au moyen d'un marteau. Elle n'avait pas beaucoup d'espoir, mais peut-être découvrirait-elle par hasard ce que d'autres n'avaient pas vu.

Et après cinq bonnes heures de travail, une femme descendit rapidement, les talons claquant les marches de granit.


« Mademoiselle Hammington, on nous signale un homme qui s'approche de l'Arène. »
« Ah bon ? Vous avez une idée de ses intentions? »
« Aucune. Il a les cheveux rouges, porte un sac à dos, a une veste noire et une chemise blanche ... »
« Stop. Je sais qui c'est. Amanda, Betty, Carolina, vous montez avec moi, je vous expliquerai. »


Les trois femmes, surprises, obéirent néanmoins sans sourciller. Elizabeth leur parla alors brièvement, et elles comprirent la situation. Lorsque le jeune homme arriva, il tomba alors sur le quatuor, mené par la biologiste.

« Monsieur Jokeman, si je ne me trompe ? On peut dire que vous n'êtes pas très ponctuel. C'est dommage. Mais bon, je vous pardonne. Donc, pour m'assister, je vais vous poser une troisième énigme. Et ces trois personnes derrière moi ne sont pas là innocemment. L'une d'elle est docteur en génie cellulaire, et les deux autres ne sont que de simples techniciennes de laboratoire. Aussi, vous devez savoir que l'une d'elle dit toujours la vérité, l'autre ment toujours, et l'autre alterne une fois sur deux. Je vous présente donc Amanda, Betty et Carolina. » Celles-ci se désignèrent pour bien clarifier les choses. « Vous devez poser le moins de questions possibles afin de définir qui est la docteure, qui est la menteuse, qui est l'alternante et qui dit la vérité. Le minimum que vous puissiez faire (il me semble) est cinq questions. A vous de jouer. »

Elle croisa les bras dans son fauteuil, un sourire narquois sur les lèvres. Après tout, il devait mériter ce qu'il voulait. Elle savait que l'énigme était particulièrement tordue, mais devenir l'assistant d'une biologiste Championne d'Arène, c'était pas de la tarte, non plus. Et puis, elle aimait bien torturer les méninges des gens.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 7:29

Wow, wow, wow. Même pas le temps de dire bonjour que Miss Hammington m'assaillait déjà de son énigme. Je dévisageai les trois jeunes femmes, en me concentrant sur la question de la Championne. J'avais donc droit à cinq questions si je ne voulais pas passer pour un nul. Super.

Au moins, l'énigme n'était pas mathématique. Car je haïssais les mathématiques... Plutôt... De la logique. Comme les gardiens de porte.

Mon cerveau se mit à tourner à plein régime. Une docteur en génie cellulaire, donc très calée sur son sujet, et deux assistantes de labo. Ca devait avoir son importance, mais moi, j'avais à peine le niveau des assistantes... Donc pour poser une question à la doctoresse dont les deux autres ne connaissent pas la réponse, j'allais avoir du mal. Quoique...


Génie cellulaire, hein ? Il me suffisait de poser aux trois la même question dont je connaissais la réponse, et le tour était joué. Sauf que je devais trouver une question à laquelle les assistantes ne sauraient pas répondre, pour déterminer qui était la doctoresse...

Tout en réfléchissant, je dis à la Championne :


"Bonjour Miss Hammington. Merci de votre clémence quant à mon retard. J'essaierai de ne pas vous décevoir."

Je posai mon sac par terre, et m'assis en tailleur sur le sable fin. Ca m'aidait à me concentrer. Tout en dévisageant tour à tour les trois jeunes femmes, je cherchais des questions tordues à leur poser... Parce que bien sûr, si je posais une questions à la doctoresse et qu'elle disait la vérité, les deux autres n'auraient aucun mal à copier sa réponse...

Héhé. Pourquoi pas ça ? C'était classique, mais relativement peu de monde le savait. C'était un savoir inutile, que chaque personne ayant fait des études supérieures en physique ou chimie savait pourtant, obligé de l'apprendre pour rien... Et effectivement, mon précédent mentor, le prof. Pokémon d'Avalaville, m'avait également forcé à retenir cette suite de chiffres sans sens aucun.

Je me levai, fouillai dans mon sac pour en tirer mon carnet, arrachai trois morceaux de papier et les donnai aux jeunes femmes en souriant. En leur tendant un crayon à chacune, je leur demandai :


"Mesdemoiselles, veuillez écrire le nombre d'Avogadro sur ces papiers, s'il vous plaît. Sans le montrer à vos voisines, bien sûr..."

Pour m'être renseigné sur les études de technicien de laboratoire, je savais que leurs compétences pratiques dépassaient de loin leurs connaissances théoriques, du moins dans ce qu'on leur avait enseigné. La doctoresse par contre... Elle saurait forcément de quel nombre il s'agirait, et connaissait ses trois premières décimales et sa puissance. Voire les cinq premières, si j'avais de la chance.


Il ne me restait plus qu'à voir qui me donnerait la bonne réponse, la mauvaise réponse et qui me dirait "je ne sais pas". En espérant que mon raisonnement était le bon... Je n'avais posé qu'une question collective, mais je n'allais pas jouer avec le feu. Je considérai donc avoir posé trois questions, une chacune.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 17:47

Elizabeth était tout particulièrement intriguée par la question. Le nombre d'Avogadro ? Ce n'était qu'une chimère inventée par des physiciens en manque d'unité qui ne pouvait être déterminée précisément. Et c'était ça l'erreur du jeune homme. Personne ne connaissait le nombre exact de molécules présentes dans douze gramme de carbone 12. Ni celle qui avait étudié huit ans durant les protéines présentes dans la cellule, ni les deux femmes qui connaissaient parfaitement les volumes des éprouvettes. La biologiste, craignant que le roux ne s'embarque dans une série de questions aussi compliquées qu'inutiles, leva alors la tête :

« Si j'étais vous, je poserai des questions plus … logiques. Comme vous devez le savoir, le nombre d'Avogadro n'est pas déterminé exactement, et même s'il l'était, ça m'étonnerait que l'une d'elles l'eût appris par cœur jusqu'au dernier chiffre. Par exemple, demandez-leur : êtes vous docteur en génie cellulaire, ce serait un bon début. Et après ces trois questions, vous ne pourrez questionner que Betty et Carolina. »

Après tout, il fallait l'aider. Il se devait d'avoir un sens logique, mais cette énigme était horriblement compliquée. Elle avait mis une bonne demi-heure à la résoudre. Car il fallait se demander : mais la docteure ment-elle, alterne-t-elle ou dit-elle la vérité ? Pour n'avoir que cinq questions à poser, logiquement, c'est que celle à qui on ne posait qu'une question n'alternait pas. Impossible à résoudre, sinon. Elle voulait avoir un jeune homme débrouillard qui avait de la jugeote, pas un expert en expertise logique. Elle sentait bien qu'il avait de bonnes intentions, mais ce serait trop facile de rentrer à ses services, si elle ne jugeait que la motivation des gens. Et puis, elle l'aimait bien, mais il lui fallait quand même des raisons objectives pour le prendre sous son aile. Enfin, bref, il allait remplir ce fichu test, de gré ou de force.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mar 27 Aoû 2013 - 23:06


Mes convictions s'effondrèrent. Moi qui étais si sûr de mon coup, voilà que l'instigatrice de mon énigme m'affirmait que je n'employais pas la bonne méthode ?

Les trois jeunes femmes me tendirent leur papier. Devais-je les lire et ignorer la remarque de Miss Hammington ? Ou devais-je les déchirer et recommencer, au risque de passer pour un débutant (ce que j'étais, finalement)...?

Je décidai de sauver mon honneur, et de lire les trois morceaux de papier. Sur celui d'Amanda, on lisait :

"Égal au nombre d'éléments dans 12 grammes de carbone 12"

Sur celui de Betty était inscrit :

"6.022 * 10^23"

Et Carolina, quand à elle, avait noté :

"Égal au nombre d'éléments dans 12 grammes de carbone 12"

Bon. Ca aller peut-être m'aider un peu. Je n'aimais pas les conclusions hâtives, mais déjà, Amanda et Carolina disaient la même chose : la vérité. Betty mentait donc, ce qui était plausible puisque le Nombre d'Avogadro n'est pas un nombre exact. Ains, donner un arrondi pouvait être considéré comme faux.

Conclusion hâtive : Betty est la doctoresse, Amanda et Carolina les assistantes.

Conclusion plus réfléchie : Betty ment, et l'une des deux autres mentira à la prochaine question que je lui poserai.

Alors, quelle question poser pour que Amanda ou Carolina me révèle à la fois qui alterne et qui dit la vérité ? Il fallait trouver une question piège, à laquelle la menteuse répondrait forcément différemment de l'autre.


Je me mordis la lèvre, et passai la main dans mes cheveux en froissant les papiers. Machinalement, je me mis à faire les cent pas dans le sable. Il ne fallait pas que je traîne trop, Miss Hammington n'avait probablement pas toute la journée à me consacrer. Alors, quelle question ?

"Qui est la doctoresse ?" Bien sûr que non. Je ne connaissais pas la réponse, donc aucun moyen de deviner qui disait la vérité. Réfléchis, Khaïl... Je repensai aux premières énigmes de Miss Hammington, notamment celle qui m'avait donné le plus de fil à retordre. Il fallait trouver une question détournée, pas simplement "Qui est-ce ?"...

Et si je posais l'inverse ? "Qui n'est-ce pas ?"


Je me tournai vers les trois scientifiques, avec un sourire probablement un peu trop victorieux aux lèvres. Je posai à Amanda ma fameuse question :


"Quelles sont les personnes parmi vous trois qui ne sont pas docteurs ?"

Mon sourire disparut bien vite. Je me rendais soudain compte que si elle ne me donnait pas la réponse que j'attendais, j'étais mal. Très, très mal.

~~~~~~



Dernière édition par Khaïl le Jeu 29 Aoû 2013 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Jeu 29 Aoû 2013 - 9:08


Elizabeth était surprise par la nouvelle question de Khaïl. L'examen logique tournait bizarrement. Normalement, il aurait suffi de demander à toutes les trois si elles étaient doctoresses. Elles auraient toutes répondu oui. Ensuite, il fallait en prendre deux au hasard pour leur demander si la troisième avait menti. Et avec les résultats, on pouvait tout trouver par déduction. C'était simple. Mais passer par des questions de culture générale, puis poser cette question-là … C'était tout à fait particulier. Elle n'avait jamais vu personne jusque-là prendre ce chemin. Mais bon, s'il trouvait la solution avec ça, ce serait très bien.

Amanda répondit alors placidement à la question.


« Betty et Carolina ne sont pas docteures. »

Sur les dix-huit cas initiaux, les trois premières questions en avaient déjà balayé douze. En déterminant que B mentait, il ne restait donc que si cas possibles :
1) A dit la vérité et est la docteure, B ment, C alterne ;
2) A dit la vérité, B ment et est la docteure, C alterne ;
3) A dit la vérité, B ment, C alterne et est la docteure ;
4) A alterne et est la docteure, B ment, C dit la vérité ;
5) A alterne, B ment et est la docteure, C dit la vérité ;
6) A alterne, B ment, C dit la vérité et est la docteure.

La nouvelle question venait d'en rayer trois. Seules les possibilités 1, 5 et 6 restaient possibles. Elle ne savait par contre absolument pas comment le jeune homme allait se débrouiller pour réussir à déterminer en une seule question la vérité. Trois cas, avec une question à réponse binaire, ça semblait mal parti. Mais s'il renversait la situation, elle le prendrait sans se poser de questions. Et s'il avait besoin d'une question de plus, elle le prendrait quand même. Après tout, il lui avait sauvé la vie. Et ça remplacerait bien cette dinde qui s'occupait d'elle le matin. Quoiqu'il ne devait pas s'attendre vraiment à habiller une vieille dame handicapée avec un poste d'assistant de laboratoire. Mais tant pis.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Jeu 29 Aoû 2013 - 12:55


J'avais réussi. J'avais trouvé la solution.

C'était évident, désormais. La question était fourbe, mais j'avais trouvé la solution en 4 mouvements seulement. Parce qu'il n'y avait que peu de cas de figure possible.

Dans ma première question, Amanda avait dit vrai, Betty faux, et Carolina vrai. Betty mentait donc, c'était la première certitude.

Grâce à cette question, j'avais déterminé à la fois qui était docteur, et qui alternait.

Si Amanda avait été l'alternante, comme elle avait dit vrai à la première question, elle aurait forcément menti à celle-ci. Or, à la question "les personnes qui ne sont pas docteures", si elle mentait, elle n'aurait donné qu'une seule réponse. Le mensonge devenait vérité. Elle m'aurait donné le nom de la doctoresse.

Or, elle avait donné deux réponses. Les deux personnes qui n'étaient vraiment pas docteurs. Elle disait donc la vérité. Elle était la doctoresse. Betty mentait. Et Carolina alternait.


Il n'y avait pas d'erreur possible. Je me tournai donc vers la Championne, et lui dis, d'un ton un peu hésitant (malgré moi) :


"Je... crois que j'ai trouvé la réponse à votre énigme, Miss Hammington."

C'était toujours dans les moments où il ne devrait y avoir que certitude que le doute venait à pointer le bout de son nez. Et si Amanda ne raisonnait pas comme moi ? Et si le fait d'avoir cité plusieurs personnes au lieu d'une comptait comme un mensonge pour elle ?

Je chassai ces idées de mon esprit. Il ne fallait pas me laisser emporter par un tel doute. Il fallait que je réussisse ce test. C'était mon seul espoir de réussir.

Je pris mon courage à deux mains, et me lançai.


"Amanda dit la vérité, et est la docteure. Betty ment, ainsi que Carolina, et elles sont toutes deux assistantes."

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Ven 30 Aoû 2013 - 15:35


La biologiste devait s'avouer … décontenancée. Là ? Maintenant ? Avec seulement quatre questions ? Non, c'était totalement et strictement impossible. Elle réfléchit alors à ce qui avait pu faire croire au jeune homme qu'il avait résolu l'énigme. Comment pouvait-on interpréter la phrase d'Amanda différemment ? Quelle pouvait donc être la voie logique du jeune homme pour qu'il croit connaître la vérité ?

Et lorsqu'elle entendit la réponse supposée, elle comprit. Ce n'était pas parce qu'une partie de la phrase était vraie que le reste l'était aussi. Elle considérait qu'une phrase était un verre, la vérité de l'eau et le mensonge, de l'encre. Et l'encre diluée dans de l'eau, ça ne donnait pas de l'eau.


« Cette énigme n'est strictement pas résoluble en 4 questions. Et encore moins celles-là. Comment pouvez-vous être sûr que cette phrase est vraie ? Comme pour le nombre d'Avogadro, votre raisonnement est biaisé par votre point de vue de la logique. Je vous ferai travailler ça. »

Elle avait trop parlé. Zut. Après deux secondes de blanc, elle reprit sa phrase comme si elle n'avait pas été terminée :

« Enfin, si je vous prend. »

Toujours assise, elle planta ses yeux dans le regard du roux. Si elle lui laissait penser qu'il était déjà pris, c'était fichu. Il ne se donnerait pas à fond pour trouver une dernière question. Surtout qu'en quelque sort elle lui avait simplifié la tâche. Son hypothèse était fausse. Il en restait donc deux. Et dans les deux cas, Amanda alternait. Après avoir commencé par la vérité, elle était passée par le mensonge. Mais à la prochaine question, elle dirait la vérité. A lui d'en profiter. Néanmoins, elle savait qu'il restait une possibilité : celle qu'il ait eu raison, mais qu'elle eût su que son raisonnement était erroné. Mais dans ce cas-là aussi, Amanda dirait la vérité. Bref. C'était le moment. Et s'il avait quelques neurones encore, il pourrait se rappeler qu'il s'agissait d'un examen d'entrée pour un laboratoire reconnu officiellement par la Ligue. Et qu'utiliser une question binaire était plus impressionnant que bêtement demander : « C'est qui la docteeeure ? ». Enfin, tout était question de point de vue, comme l'avait appris le roux aujourd'hui.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mer 18 Sep 2013 - 1:28

Spoiler:
 

Aïe. J'étais dans la merde. Non seulement j'avais pas du tout trouvé la réponse, mais en plus je passais pour un idiot aux yeux de Miss Hammington. J'avais voulu faire mon malin en pensant trouver la réponse avant le minimum, et je m'étais vautré.

Bon. Je m'assis, et recommençai à réfléchir sérieusement. Miss Hammington ne m'avait pas dit si ma réponse était vraie ou fausse.

Je sortis mon carnet, et gribouillai rapidement toutes les possibilités. Ma première question en avait éliminé une bonne moitié, et la seconde... trois seulement. Bon. Il me restait trois possibilités.

Soit Amanda avait dit vrai depuis le début, elle était donc la docteure.
Soit elle alternait, et la réponse précédente était fausse : alors, soit Betty était docteure, soit Carolina.

Il fallait que je trouve une seule question qui réponde à mes deux interrogations. Question binaire à proscrire donc... Et puis, je détestais les questions binaires...

Après de longues minutes de réflexion, une idée me vint. Je testai ma solution, comme avec les douze idées précédentes. Sauf que cette fois, les trois cas de figure étaient couverts. Avais-je enfin trouvé la solution ?

Je me relevai, peu sûr de moi. J'avais environ 75% de chances d'être passé à côté d'une erreur, même si je m'étais relu plusieurs fois. Le regard saphir de Miss Hammington me mit mal à l'aise. Bon sang, Khaïl, apprends un peu à gérer la pression, pour une fois !

D'une voix plus hésitante, je demandai à haute voix :


"Amanda ? Pouvez-vous me donner encore une fois les personnes qui ne sont pas docteures parmi vous, s'il vous plaît ?"

L'astuce était là. Faire répéter la question à Amanda revenait à prouver que la réponse précédente était vraie ou non. Et comme dans tous les cas elle dirait la vérité... Elle me donnerait les vrais noms des assistantes.

A moins que je me sois encore planté. Ou que j'aie pas le droit de poser deux fois la même question... Mais Miss Hammington ne l'avait pas précisé, si ?

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mer 18 Sep 2013 - 14:45


Il venait enfin à bout de cette énigme. Il avait pris son temps, était passé par des chemins tortueux, n'avait pas toujours emprunté la bonne voie, mais s'était accroché, avait bouclé en cinq questions, n'avait aucunement renoncé. Elle souriait. Il ferait sûrement un excellent élève et assistant.

La première femme du trio, étonnée par la question, et pas sûre de pouvoir répondre, regarda brièvement la Championne, qui lui répondit d'un imperceptible battement de cils. Elle devait répondre à la question. Il n'avait jamais été interdit de poser deux fois la même question. Elle allait devoir lui avouer la vérité. Pivotant sur ses talons, la jeune femme regarda le jeune homme avant de lui dire calmement et en essayant de cacher son stress :


« Moi et Betty, nous ne sommes pas docteures. »

Fin de la torture psychologique. Et surtout, fin du test. Elle savait qu'elle avait affaire à un jeune homme assez stressé mais qui a eu le temps de se remettre en question et de se calmer pour faire preuve d'assez d'intelligence pour surmonter l'épreuve ; il voulait lui montrer ses capacités scientifiques, ce qui prouvait qu'il avait déjà reçu une certaine formation (et en était probablement fier) ; il a pris en compte les remarques de la Championne et les a utilisées à bon escient ; il avait eu l'audace de chercher à savoir si cette énigme était résoluble plus rapidement que prévu ; si le stress avait fait son apparition en plein test, il avait eu la force de le mettre de côté pour se concentrer sur la situation. Avec ce qu'elle savait déjà de lui et ce qu'elle avait récolté sur lui par le biais des fichiers de la Ligue, elle avait établi sa conclusion.

« Le test est terminé. »

Elle n'attendit pas la réponse du jeune homme. S'il avait eu l'intelligence de poser cette question, c'est qu'il avait déjà analysé les réponses possibles avant de l'avoir posée. Maniant le joystick de son fauteuil habilement, elle fit un brusque demi-tour, fonça vers l'escalier, cria un bref ordre, puis attendit silencieusement une trentaine de secondes. Puis un laborantin monta, une Pokéball à la main. Elle savait très bien ce qui se trouvait dedans. Elle l'avait étudié des heures durant, un microscope et un scalpel à la main. Elle savait la masse de travail qu'elle confiait à son nouvel assistant, mais c'était une sorte de bizutage, après tout. Même si l'énigme était largement suffisante.

Toujours sur son fauteuil, elle arriva à hauteur du groupe de quatre personnes. Elle leva fièrement la tête, un sourire doux et joyeux sur le visage. Elle ne s'embarrassa pas d'un long discours de félicitations ni de remerciements.


« Vous êtes pris. Vous commencez demain à 7h, ici. Vous serez logé dès demain, mais il faut mettre l'appartement en ordre. La Ligue vous paiera cette nuitée à l'hôtel. Votre travail consistera à me suivre toute le journée déblatérant mon savoir. Vous aurez des cours de rattrapage avec moi en ce qui concerne le bagage culturel et intellectuel. Bon courage. »

Elle regarda les trois femmes, les intimant du regard de la suivre. Carolina, en tant que docteure en génie cellulaire et supérieure hiérarchique d'Amanda et Betty, prit les devants, et se dirigea vers l'escalier. La vieille biologiste effectua de nouveau un dérapage avec son fauteuil, avant de se rendre compte qu'elle avait oublié deux choses.

« Elle est née il y a une semaine. Et soyez à l'heure, la prochaine fois. »

Contente de son nouvel am-employé, elle se dirigea vers son labo, descendit, et passa alors un appel :

« Allo, Mme Doubtfire ? Oui, c'est Mme Hammington. C'est juste pour vous dire que vous êtes virée pour cause d'incompétence. Au revoir. »

Refermant son Vokit, Elizabeth se sentait libre et libérée d'un poids. Elle roula en sifflotant entre les fioles de produits chimiques, à la stupéfaction totale de ses collègues. On ne l'avait pas vue aussi joyeuse depuis trois mois.

Spoiler:
 

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Jeu 19 Sep 2013 - 0:41


Je restai muet pendant quelques instants. Alors... Ca y était ? J'avais réussi ? Je parvenais enfin à faire quelque chose de ma vie, moi qui n'avais toujours su que me faire ballotter par les remous de celle-ci ?

Elizabeth Hammington me parla de ce que j'aurai à faire, dès le lendemain. Wow, wow, wow. Si je m'attendais à ça... La grande scientifique démarra son fauteuil électrique en trombe, fit une sorte de dérapage dans le sable, et quitta la pièce, suivie d'Amanda, Betty et Carolina que je gratifiai d'un sourire.

En trente seconde, j'étais à nouveau seul dans la grande pièce éclairée par la lumière du soleil, qui tapait dur sur la surface vitrée du toit de l'arène. Une Pokéball flambant neuve brillait dans mes mains.


... Je me rendis compte que j'avais arrêté de respirer depuis tout à l'heure. Je pris donc une violente inspiration, m'étouffai à moitié avec un grain de sable volatile qui trouva malin de s'insérer dans ma gorge, et finis par sortir de l'arène, mi-toussant, mi-rigolant. Ca faisait longtemps que je n'avais pas ressenti cette euphorie. Le sentiment que pour une fois, j'avais réussi quelque chose de concret. J'étais devenu l'assistant du grand Professeur Pokémon, Elizabeth Hammington, scientifique et biologiste émérite, responsable de la découverte de nombreuses espèces et spécialiste des Pokémon de type Sol.

En marchant dans les rues aveuglantes de lumière, je détaillai la Pokéball qu'elle m'avait confié. Quel genre de Pokémon pouvait-il s'y trouver ?


Quelques minutes plus tard, je posais mon gros sac à dos dans une petite chambre d'hôtel non loin de l'arène. Je n'avais pas la vue sur la mer (ni les moyens de l'avoir), mais le lit avait l'air confortable - la seule chose dont j'avais besoin à présent.

Je mourais de curiosité de voir quel Pokémon m'avait été confié. Je posai mon sac de côté, et soupesai la Ball. Elle n'était pas bien lourde... Même si la technologie permettait de réduire considérablement le poids du Pokémon contenu, ça restait un bon indicateur. Une Ball contenant un Cotovol n'aurait pas le même poids que celle d'un Ronflex...

Je décidai de me lancer. Miss Hammington m'avait certainement confié un Pokémon de type Sol. Espérons seulement qu'il n'était pas plus grand que ma chambre à coucher. Je pris une inspiration, et laissa la Ball s'ouvrir dans ma main.

Spoiler:
 

La petite Tortipouss secoua doucement la tête, et m'observa de ses grands yeux. Je fis un sourire, et lui dis :


"Salut, toi. Je m'appelle Khaïl. On t'a confié à moi pour que je m'occupe de toi. T'es d'accord ?"

Sans ciller, elle hocha une fois la tête de bas en haut d'un mouvement léger. Je continuai.

"Tu as faim ? Si tu veux, je peux te présenter aux autres membres de l'équipe.... de la famille."

Je fouillai dans mon sac, et en sortis un petit paquet de Pokéblocs aux couleurs différentes. Je plongeai ma main dans le paquet, et la tendis devant elle. Elle contempla les bonbons pendant quelques secondes, avant de s'approcher doucement et de les renifler les uns après les autres. J'observai son petit manège. Après tout, Miss Hammington m'avait dit qu'elle était née il y a une semaine, elle était probablement peu habituée à la présence d'humains, et peut-être facilement effrayable. Hm, pas le moment de lui présenter Atchoum et Shiza alors...

Après avoir senti chaque Pokébloc de ma main, elle se décida à manger l'un deux, d'une couleur vert-jaune. Ca faisait longtemps qu'ils étaient dans mon sac, mais après tout, ça ne gâtait pas...

Toujours sans un mot, elle s'assit sur le lit et croqua doucement dans son Pokébloc. Même si le bonbon n'était pas bien gros (Shaka pouvait en manger jusqu'à dix d'un coup), elle semblait tenir à le manger petit à petit, et à en apprécier chaque bouchée. Cette petite était vraiment particulière.


Tandis qu'elle appréciait son bonbon, je fouillai le sac afin d'en trouver d'autres de la même couleur. Par chance, il m'en restait un dernier. C'était amusant, en général les Pokémon préféraient les Pokéblocs d'une couleur définie et vive, comme les rouges qui étaient épicés, ou les jaunes qui étaient plutôt secs. Là, elle avait volontairement choisi un mélange d'amertume et d'acidité... Ca ne m'en disait pas long sur son caractère, cela dit.

Lorsqu'elle eut fini, je lui tendis le second bonbon. Elle l'observa un moment, puis planta ses petits yeux dans les miens et secoua la tête, avant de se mettre à bâiller. Déjà fatiguée ? Elle n'avait pas dû beaucoup dormir au Laboratoire.

Elle se releva sur ses petites pattes, secoua un peu la tête en faisant tomber quelques miettes de terre sur la couverture, et se dirigea doucement vers la Pokéball que je lui tendais. Avant d'y entrer, elle m'observa, toujours sans expression, et posa son museau sur mon genou pendant une seconde, en fermant les yeux. Elle tapota ensuite la Ball de sa patte, et se laissa absorber par le rai de lumière rouge.


... Wow. Encore une fois, je ne savais quoi dire. Ca n'était pas la première fois que je m'occupais d'un bébé Pokémon, mais c'était bien la première fois que j'en rencontrais un aussi... Timide ? Non, pas timide. Taciturne, c'était le mot. Ni méprisante, ni peureuse, la petite Tortipouss était simplement taciturne. J'observai la Pokéball quelques instants, et souris. Elizabeth m'avait vraiment fait un beau cadeau.


Et au final, j'avais encore la journée devant moi pour prendre mes repères dans cette ville que je ne connaissais absolument pas. Ca allait être l'occasion de faire plus ample connaissance avec ma nouvelle vie... Et la petite nouvelle de la famille. Qui n'avait toujours pas de nom, d'ailleurs.

Machinalement, j'essuyai de la main les quelques miettes de terre qui étaient tombé de la carapace de la petite Tortipouss. Je connaissais peu cette espèce, réputée pour être rare et difficile à trouver. Si Miss Hammington me l'avait confiée, c'était parce qu'elle savait que je pourrais en apprendre beaucoup sur ces Pokémon, à la fois liés aux Plantes et au Sol.


Soudain, je n'avais plus envie de rester en place. Je me levai, attrapai ma sacoche dans laquelle se trouvaient - comme toujours - mes Pokéball, un masque de nacre Zodiac, et une veste en cuir un peu trouée qui avait appartenu à une tigresse enragée à la poursuite d'un Kokiyas. Avec un sourire, je plaçai la nouvelle Pokéball avec les autres, et sortis d'un bon pas découvrir la ville.

~~~~~~~~

Le lendemain matin, après une douche bien chaude et un bol de céréales, j'étais devant les portes de l'arène à sept heures moins trois. Mes six Pokéball dans mon sac, je frissonnai. L'air du matin était glacial, en contradiction totale avec la chaleur étouffante de la journée. Je poussai la porte de l'arène déserte. J'avais opté pour une chemise simple et un jean, ne sachant pas vraiment comment m'habiller pour cette première journée de travail.

Et puis après tout, j'avais pas de blouse blanche. Et puis d'abord, qui me dit que j'allais avoir accès aux labos dès le premier jour ?

L'arrivée de quelqu'un derrière moi me coupa dans mes pensées.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Dim 29 Sep 2013 - 18:37

Dans son étroit tailleur rose flashy, Cathy marchait, faisant trembler le sol de tout le poids de sa fureur. Et de celui de ses épais mollets. Ah la vieille bique. Elle allait lui montrer de quel bois elle se chauffait. Avec ses jambes de pachyderme, tout le voisinage avaient pu entendre une énorme masse montée sur talons se diriger vers les parois transparentes de l'Arène. Elle ? Incompétente ? De quel droit disait-elle ça ? Cela faisait vingt ans qu'elle exerçait cette profession, qu'elle était considérée comme l'une des meilleures assistantes pour personnes handicapées, et Mâdâme la Châmpiônne la renvoie d'un simple appel ? Elle allait lui apprendre la politesse, à la boîteuse !

Prise dans ses pensées, elle percuta un jeune homme roux dont elle devait peser le double du poids. Oh, la pauvre petite chose. Elle l'oublia aussi sec, fit pivoter d'un grand mouvement les charnières, menaçant la porte vitrée de se briser, et avança à pas furibonds dans le hall. Puis, une fois au centre de la salle, elle ouvrit la gueule, et hurla dans un long cri aigu à en faire vriller les tympans de n'importe qui :


« MADAME HAMMINGTOOOOOON ! DESCENDEZ ! »

Même serrés par sa veste fuschia dont les boutons risquaient de voler à tout moment, ses poumons étaient capables d'envoyer une force inimaginable. Il était certain que dans les habitations proches, on avait entendu le barrissement de l'obèse. Il y aurait sans doute un article le lendemain dans le journal municipal à propos de l'accident.

Avertis par le beuglement au rez-de-chaussée, deux scientifiques montèrent du laboratoire, se demandant ce qui pouvait bien provoquer un tel boucan. Et quand ils virent le pachyderme mauve, ils tentèrent de la maîtriser, jusqu'à ce qu'elle les rembarre d'un coup de patte. Elle ne comptait pas se faire berner par des hommes en blouses blanches. Elle allait attendre de pied ferme la vieille bique.

Elizabeth, en haut, était déjà levée depuis une bonne heure. Elle avait réussi à se lever, à se laver (brièvement, tout de même), et était prête à descendre. Finalement, elle n'avait pas tant besoin que ça d'une aide. Elle savait qu'elle se mettait en danger en réagissant comme ça, en n'écoutant pas les conseils de ces chers médecins qui en savaient moins qu'elle sur les réactions biochimiques dans le corps humain. Mais elle n'en pouvait plus. Elle trouverait bien une solution jusqu'à ce qu'elle ait le droit d'utiliser des béquilles, mais ce n'était pas le moment. Elle n'avait plus d'auxiliaire de vie. Du moins, le pensait-elle jusqu'à ce qu'elle entende le strident appel.

Particulièrement surprise, la biologiste en fauteuil descendit alors par son cheeeer monte-escalier, et arriva face à la femme sphérique. D'un air interrogateur, elle leva la tête vers le visage rondouillard de Mme Doubtfire. Et celle-ci, toujours en plein accès de fureur, prit alors à pleines mains les épaules frêles de la grande dame, avant de les secouer violemment et de pérorer :


« DE QUEL DROIT LICENCIEZ-VOUS LES GENS ? J'AI UNE FAMILLE A NOURRIR, MOI ! »

Et il fallait avouer que la Championne était assez surprise. Et même un peu terrifiée. Même si debout, elle était plus grande, la barrique qu'elle avait en face d'elle pouvait facilement la briser en deux. Les deux collègues de l'handicapée, intimidés par la carrure de leur rose assaillante, restaient dans leur coin, envoyant discrètement un appel aux forces de l'ordre locales. Le temps qu'elles arrivent, Cathy aurait largement le temps de briser tous les os du corps d'Elizabeth, qui un peu beaucoup paniquée, jeta un regard terrifié vers le roux, l'appelant au secours par vitre interposée.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Lun 30 Sep 2013 - 3:35


A peine m'étais-je retourné pour savoir qui arrivait derrière moi, que je me retrouvai propulsé vers la paroi de verre de l'arène. Une femme énorme, qui devait faire trois fois mon poids et deux fois ma taille, m'avait négligemment envoyé valdinguer sans même se retourner. Son visage rouge et furibond indiquait qu'il valait mieux ne pas se mêler de ses affaires. Pourtant...

"MADAME HAMMINGTOOOOOON ! DESCENDEZ !"

...C'était qui, cette folle furieuse qui hurlait à la mort comme un Gruikui qu'on égorge ? Elle avait l'air complètement hors d'elle. Prudemment, je me relevai sans bruit pour constater que l'obèse avait aussi envoyé bouler les deux scientifiques qui avaient tenté de la dissuader de... heu, de faire ce qu'elle allait faire ?

Miss Hammington, interpellée par le raffut, descendit malgré tout. Posté derrière un pilier, j'observais la scène. Qu'est-ce que cette grosse folle allait-elle bien pouvoir...

OKAY. What the hell ?!

La grosse avait attrapé Elizabeth par les épaules, et la secouait maintenant en tous sens. Les deux scientifiques, à moitié sonnés, tentaient d'appeler les secours. Bordel mais c'était qui cette tarée qui parlait de licenciement et de famille à nourrir ?

Le regard de Miss Hammington croisa le mien. Je plongeai une main dans mon sac, et en sortis deux Pokéballs. C'était le moment de prouver sa valeur. En libérant mes deux Pokémon, je m'éloignai du poteau et lançai :


"Hey ! Vous êtes complètement malade, arrêtez tout de suite !"

Ma voix sembla atteindre les oreilles de Pachyder-woman, dont les yeux porcins se détachèrent une seconde d'Elizabeth. Dans la foulée, je lançai :

"Shaka, Balayage. Tortipouss, tente une Vol-Vie pour détourner son attention, d'accord ?"

Non, elle n'avait toujours pas de surnom, mais ce n'était pas le moment de me creuser la tête pour lui en trouver un. Shaka s'élança, habitué aux combats. Le but n'était pas de blesser la grosse dame, oh non, simplement de la faire lâcher prise et tomber si possible. Le Balayage serait donc plutôt efficace contre elle...

Etrangement, la petite Tortipouss s'élança aussi avant que je ne puisse la retenir. Qu'est-ce qu'elle...

Oh, non non non non non ! Je sortis ma Ball pour la rappeler, mais elle continua de courir en direction de Miss Hammington, dont le corps avait décollé sous la force de son agresseuse. Laissant mes affaires derrière moi, je me précipitai pour la rattraper...

Shaka était déjà arrivé près de la grosse. D'un coup de pied habile, il frappa l'arrière de ses genoux, la faisant plier les jambes. Surprise, celle-ci poussa un petit cri aigu et lâcha les épaules de Miss Hammington, qui retomba dans son fauteuil d'un coup. Je vis l'action comme au ralenti. La grosse qui tombait, Tortipouss qui se précipitait vers Elizabeth, juste dans la trajectoire du mastodonte en chute. Je criai :


"REPLI !"

La petite Tortipouss réagit immédiatement. Elle rentra la tête et les pattes dans sa petite carapace. Par chance, elle se trouva être plutôt loin du centre de gravité de la grosse femme. Lorsque celle-ci tomba, la pression sur la carapace la fit décoller, et foncer à toute allure vers la paroi de l'arène.

Sans réfléchir, je bondis, et réussis à réceptionner le corps recroquevillé de la Tortipouss dans mes bras. Je m'écrasai au sol un peu plus loin, le souffle coupé par l'impact. Un nuage de poussière de sable s'était levé avec la chute de la grosse, qui n'était pas encore relevée. Je toussai pour éliminer la poussière dans mes poumons, et me relevai avec difficultés, Tortipouss dans mes bras. Un peu à l'aveuglette, je lançai :


"Miss Hammington ? Vous allez bien ?"

J'espérai seulement que la grosse n'allait pas se relever et me coller un pain dans la tronche. Parce que là, c'était moi qui ne me relèverais pas.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mer 2 Oct 2013 - 20:14


Dans son fauteuil, Elizabeth regardait les jambes grassouillettes de son ancienne employée. Dans ses yeux, on pouvait lire un mélange de terreur, de compassion, d'étonnement et de pitié. Elle n'osait bouger, immobilisée par son handicap et par l'effroi. Ses yeux grands ouverts fixaient le visage potelet de la mère de famille. Son nez s'était cassé lorsqu'elle était tombée, et ses lignes rouges traçaient sur son visage un maquillage guerrier d'indien. Le sable n'avait absolument pas amorti sa chute, et avait même aggravé la blessure. La savante leva alors son visage pour planter ses pupilles dans celle du tout nouvel assistant.

On aurait pu croire celui qu'une femme adresse au bourreau de son mari. La colère, l'incompréhension et le dégoût y formait un bouillant mélange. Elle répondit sèchement à la question du prévenant jeune homme qui avait cru bien faire.


« Moi, oui. »

Puis, de toute la force de ses bras, elle s'élança de son fauteuil pour se retrouver étalée aux côtés de la femme en rose et en sang. Elle s'approcha à la force de ses bras des oreilles dégoulinantes, avant de glisser doucement dans l'oreille de Cathy, trop sonnée pour vouloir bouger :

« Je suis désolée … Ça va, Mme Doubtfire ? Vous voulez que je vous aide ? Calmez-vous, respirez … Vous ne conveniez plus à mes attentes … Je me suis donc permis de vous remercier … Mais si vous voulez, je peux vous trouver un emploi autre part. Calmez-vous, Cathy … »

Rien ne troublait le silence dans la pièce à part les chuchotements d'Elizabeth. Les deux scientifiques avaient regardé l'attaque, intrigués, et avaient coupé l'appel des renforts, qui n'avaient pas compris ce qui s'était passé. Elizabeth, une fois son monologue terminé, se tira à la force des bras jusqu'à son fauteuil. Elle avait l'air d'un ridicule tragique en rampant dans un silence que rien ne brisait. Une fois au pied de son fauteuil, elle s'assit sur le sable, attendant l'aide de quelqu'un. Aide qui provint de la femme qui, une minute auparavant, allait la tuer, furibarde. Lorsqu'elle assit la vieille femme dans son fauteuil, elle repartit tranquillement vers la porte vitrée qui était encore ouverte, le visage encore ensanglanté.

De nouveau assise, la biologiste brisa le silence, d'une voix cassante et sèche.


« Pourquoi l'avoir attaquée avec des Pokémons ? Elle était simplement en colère. Je n'étais pas en danger de mort. Vous auriez très bien pu la tuer. Vous rendez-vous compte de la puissance que renferme une attaque ? Si elle était mal tombée, elle se serait brisée la nuque. »

Elle laissa un blanc s'installer, puis reprit, d'un ton plus didactique et moins martial.

« Modérez-vous, la prochaine fois. On n'emploie pas un Pokémon comme ça. En employer un contre un humain, c'est dans le but de le blesser ou de le tuer. Si vous voulez juste l'arrêter, vous emploierez des moyens humains, comme la parole ou les poings, le pire des cas. »

Puis, une fois ses émotions remises, elle regarda avec un petit sourire le jeune homme.

« Comprenez que je ne dis pas ça pour vous réprimander gratuitement. Mais si d'autres cas de ce genre devaient arriver, vous devez savoir comment réagir. »

Puis, dirigeant son fauteuil vers l'escalier en direction des salles de recherches, elle changea de sujet, et revint au nouveau rôle de Monsieur Jokeman (il était très bizarre de l'appeler comme ça). Et à son nouveau Pokémon, en particulier.

« Sinon, je dois vous avouer une chose. La Tortipouss que je vous ai donnée est dotée d'une malformation biologique, appelée syndrome de Pendiam-Kamokuna. En gros, les connexions entre neurones du cerveau sont inégales, et privilégient la mémoire et l'intelligence aux relations avec l'environnement. Dont les relations sociales. Désolée de ne pas vous avoir prévenue. Je dois même vous avouer que votre Tortipouss a été étudiée à la loupe avant que je vous la donne. Elle n'en gardera aucune séquelle, normalement, mais je trouve plus juste de vous prévenir avant. »

En bas de l'escalier, elle regarda le jeune homme, lui tendit une blouse qu'elle avait en surplus et lui dit :

« Au juste, comment l'avez-vous appelée ? »

Spoiler:
 

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Jeu 3 Oct 2013 - 2:04


HJ:
 

Lorsque Miss Hammington me foudroya du regard, je compris que j'avais fait une erreur. Au lieu de simplement trébucher comme je l'avais espéré, la grosse était tombée en avant, et s'était cassé le nez en heurtant le sol. J'avais pensé que le sable aurait amorti sa chute. Ca n'avait pas été le cas.

Je baissai les yeux lorsque Miss Hammington commença à me réprimander. Premier jour de boulot, première boulette. Et pas des moindres. Je n'avais pas voulu faire de mal à cette femme, simplement... L'empêcher de briser toutes les vertèbres de la Championne, quoi.

Je gardai la bouche hermétiquement fermée, rouge de honte. Le ton de la Championne se radoucit, mais les faits restaient là. J'avais mis en danger la vie d'une personne en l'attaquant avec mes Pokémon... Je ne valais pas vraiment mieux que la Team Zodiac, après tout. Et même si c'était pour protéger Elizabeth... L'enfer est pavé de bonnes intentions, non ?


Lorsqu'un léger sourire apparut sur son visage, je sus qu'elle m'avait pardonné. Je hochai la tête, toujours sans dire un mot, mon bras droit nerveusement accroché à mon coude gauche. Si elle m'avait pardonné, j'étais incapable de me pardonner à moi-même...

Elle s'éloigna en fauteuil, et je lui emboîtai le pas. Elle m'apprit que la Tortipouss, toujours blottie dans mes bras, avait une maladie génétique plutôt rare, associée à l'autisme selon les symptômes qu'elle me décrivait. Je souris au petit Pokémon, qui soutint mon regard sans changer d'expression.


"Au juste, comment l'avez-vous appelée ?"

Je relevai les yeux vers Elizabeth, et saisis la blouse blanche qu'elle me tendait. Mon regard se posa une seconde encore sur la Tortipouss, et avec un sourire, je répondis :

"J'aimerais l'appeler... Okan. Ca te plaît ?"

La petite Tortipouss détourna le regard une seconde, comme pour réfléchir et apprécier la sonorité du nom. Puis son regard revint à moi, et elle hocha simplement la tête, avant de fermer les yeux comme pour s'endormir.

Elle était bien plus qu'adorable. Elle avait peut-être une façon différente de percevoir le monde, mais elle ne méritait pas de rester enfermer dans un laboratoire à être examinée et disséquée. Elle méritait de vivre à sa façon.

Je la rappelai dans sa Pokéball, un sourire nouveau aux lèvres. Accueillir quelqu'un dans la famille n'était pas une chose courante, mais mon coeur s'en trouvait léger. J'enfilai la blouse trop large pour moi - malgré mes entraînements et ma prise de muscle récente, je restais de carrure moyenne - et en retroussai les manches, qui retombèrent immédiatement sur mes doigts. Je levai un sourcil, et haussai les épaules. M'empêcherait pas de faire ce que Miss Hammington me demanderait.

Je lui fis un demi-sourire un peu gêné, et dis :


"Heu... Vous me faites visiter ?"

J'avais l'air d'un parfait crétin dans ma blouse trop grande, avec une grosse trace de poussière sur la joue, juste à l'endroit de la cicatrice que m'avait faite la griffure d'une folle furieuse plusieurs mois plus tôt...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Dim 13 Oct 2013 - 17:30

Enfilant difficilement son propre vêtement de sécurité, Elizabeth écoutait le dialogue entre la nouvelle dénommée Okan et son nouveau maître. Il était important pour un Dresseur d'être proche de son Pokémon. Surtout lorsqu'il était atteint d'une aussi grave maladie. Elle avait fait beaucoup de recherches à propos du syndrôme de Pendiam-Kamokuna. Elle avait pu déterminer la cause génétique, avait tenté plusieurs moyens pour guérir les Pokémons atteints. Et elle devait avouer que ça avait été éprouvant. Opérer des Pokémons vivants, faire des tests, être la cause de la mort prématurée, empêcher un être vivant de s'épanouir et le maintenir restreint à un laboratoire, c'était mentalement difficile. Surtout pour une femme qui aimait ces êtres-là. C'était aussi pour ça qu'elle préférait les recensements de la faune et de la flore. Compter les Hippodocus dans le désert, c'était sympathique. Leur injecter des produits potentiellement mortels pour savoir s'il y avait un quelconque effet positif, c'était beaucoup moins joyeux. C'était aussi pour ça qu'elle avait toujours préféré le travail sur le terrain. Elle avait tout de même créé un laboratoire de recherche pour que la Team Zodiac ne prenne pas trop d'avance sur eux, mais ce n'était clairement pas son travail préféré.

Malheureusement, elle y était restreinte depuis près de trois mois. Et elle en avait pour encore trois mois. Ce qui ne pouvait que la frustrer, l'agacer. Elle avait certes l'université, mais si c'était intéressant, ce n'était pas aussi passionnant que faire ses observations chéries. Mais elle n'était même pas sûre d'être encore capable de ça. Son âge avançait. A 64 ans, avec un grave accident, elle ne savait pas si elle avait encore la force de continuer ses longs et harassants voyages vers le bout de la vie. Allait-elle devoir les déléguer à quelqu'un ? Mais qui aurait le courage de faire ça ? C'était long, fastidieux, et exténuant. Elle hésitait entre son devoir de scientifique ou sa santé te son devoir de Championne.

Lorsque le jeune homme lui demanda de lui faire visiter le bâtiment, elle sourit. Il était motivé, pour sa première journée de travail, au moins.


« Bien, alors on va commencer par le laboratoire ! »

Ouvrant les portes hermétiques, elle lui fit découvrir l'un des fleurons de la recherche biologique de Maïlys … et qui n'avait en fait rien d'extraordinaire. Une dizaine de scientifiques étaient devant leurs microscopes, éprouvettes, ordinateurs et autres appareils à l'utilité difficile à saisir pour un débutant. La salle régnait dans un silence morne. Les biologistes et les physiciens n'étaient pas là depuis longtemps, et n'osaient pas parler de l'incident du dessus devant leur plus éminente collègue. Carolina tourna la tête de son ordinateur qui affichait la série de nucléotides du 3ème chromosome d'un Evoli, et salua discrètement le nouvel arrivé. Puis elle se leva, s'approcha du duo et indiqua à Elizabeth une découverte faite cette nuit et qu'elle devait absolument découvrir. La scientifique, curieuse, se jeta sur le journal, et le lut en large et en travers.

Ce temps qu'elle prit à découvrir que les acides aminées avaient un rôle à jouer dans l'évolution des Babimantas fut utilisé par la spécialiste en génétique pour parler à Khaïl. Elle s'approcha, se positionna derrière lui et lui dit alors :


« Vous devez savoir qu'elle est devenue très susceptible. Ne lui parlez pas de son handicap. Ce qui s'est passé là-haut est normal, vous avez bien fait. Si elle avait pu être debout, elle l'aurait remise à sa place. Mais là, elle ne l'a pas pu. Et en la sauvant, vous avez en quelque sorte touché à son égo. Que ça reste entre vous et moi. »

Et elle repartit, feignant n'avoir eu aucune discussion. Elle se rassit devant son poste, et envoya un grave clignement de l’œil au sieur Jokeman pour lui faire comprendre l'importance de sa tâche.

Mlle Hammington, ayant fini sa lecture, se retourna vers son visiteur, lui adressa un grand sourire et lui demanda alors :


« Je vous fais visiter la nursery ? C'est là qu'est née Okan. »

Et dirigeant comme un amiral dirigerait son escadrille son fauteuil roulant, elle partit en direction du sas sanitaire qui les séparait de la naissance de la vie.

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Dim 13 Oct 2013 - 22:27


Avec un sourire, la biologiste m'amena solennellement dans le grand labo situé dans l'Arène. Les portes s'ouvrirent avec un chuintement métallique, avant de se refermer automatiquement derrière nous. J'avais déjà visité le laboratoire du Prof. Pokémon d'Avalaville, mais celui-ci n'avait rien à lui envier. Leur matériel était bien meilleur, et la dizaine de scientifiques qui travaillaient là avaient l'air bien plus passionnés que les trois qui étaient à Avalaville...

Ceci dit, Elizabeth Hammington avait l'air bien plus cordiale et aimable que le prof' d'Avalaville. Celui-ci avait toujours aimé prouver sa supériorité et rabaisser ceux qui étaient en-dessous de lui. Dont ses assistants...

J'eus un peu de mal à suivre Miss Hammington parmi les tables. Calée dans son fauteuil, elle lui faisait atteindre des pointes de vitesse pour tourner en aiguille aisément. Bon sang, on aurait dit un remix de Mario Kart ! En souriant, je la suivis vers une table où Carolina, que j'avais vue la veille, lui montra un rapport qui sembla passionner la biologiste.

La scientifique se glissa alors derrière moi, laissant Elizabeth à ses découvertes. Ce qu'elle m'expliqua à voix basse me soulagea un peu. Alors je n'avais pas tout fait de travers ? Je soupirai intérieurement. Je m'en voulais d'avoir blessé cette femme, mais savoir que quelqu'un était d'accord pour dire que c'était mérité de sa part me faisait du bien.


Lorsque Miss Hammington revint et me proposa d'aller visiter la nursery, j'acquiesçai avec enthousiasme. Je suivis Elizabeth qui ouvrit la marche, et répondis au clin d'oeil de Carolina par un discret hochement de tête.



C'est ainsi que commença ma première journée en tant qu'assistant de Miss Hammington. A la fin de celle-ci, j'allais être courbatu à force de marcher de droite à gauche et de long en large, et mon cahier serait rempli de formules et de techniques aussi bien que de mémos sur la vie de Miss Hammington et d'habitudes à prendre au labo.

Désormais, je n'étais plus un vagabond qui squattait l'appartement d'une Championne du Conseil des 4. J'étais Khaïl Jokeman, assistant et élève d'Elizabeth Hammington. Ce soir-là, je me couchai épuisé et rempli d'une certitude nouvelle. Mon apprentissage auprès de la Championne me rendrait fort. Assez fort pour vaincre tous les Zodiac qui se dresseraient sur ma route.


HJ:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth
Championne de Port Sableye
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 19
Localisation : J'ai vraiment beaucoup aimé ce forum. Qui me manque, quand même. Mais j'ai tourné la page, maintenant, je pense ... J'ai beaucoup trop de souvenirs ici, revenir ici, c'est presque revenir dans mon enfance, même si ça n'était qu'il y a 3 ans.

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   Mar 15 Oct 2013 - 20:48

Dans son appartement, Elizabeth lisait un livre de biologie moléculaire. Elle tourna la tête vers l'horloge lumineuse de sa table de travail. 2h31. Ce n'était pas dans ses habitudes de se coucher aussi tard. Mais elle devait préparer des cours pour son nouvel assistant. Et ça lui ferait du bien, de réviser. Elle n'avait pas relu sa liste d'acides aminés depuis des années, mais elle pouvait encore les citer de tête. Ou du moins à peu près. Ça lui rappelait ses longues, très longues années d'études à l'université de Volucité. Ah, c'était lointain, tout ça …

Elle avait préparé une sorte de programme, mêlant un peu de physique et beaucoup de biologie. Car si les « Professeurs Pokémons » se devaient d'être experts dans la plupart des sciences, elle était tout de même avant tout biologiste. Alors la constante de Planck et le boson de Higgs, c'était bien joli et rigolo, ce n'était néanmoins pas trop sa priorité.

Après avoir fini l'une des œuvres de jeunesse de l'éminent professeur Chen, Elizabeth commença des recherches sur Internet à propos du niveau minimum acquis dans les écoles et lycées de Mailys. Malheureusement, contrairement à ses espérances, le gouvernement n'avait pas fait apparaître clairement le programme de sciences, et le site de l’Éducation Nationale Mailysienne était un fatras sans nom. Elle navigua donc dessus, tentant de savoir ce qu'il avait donc pu étudier, notant sur une fenêtre Letter à côté ce qui lui paraissait essentiel.

Le lendemain, elle se réveilla, claquée, la tête sur son clavier, l'écran affichant 829 pages de lettre b. Son réveil sonnait dans le vide, son lit était intact, elle avait les mêmes vêtements que la veille. Le premier mot qu'elle prononça alors dans un silence de cathédrale fut :


« Gnn. »

Elle se prépara en vitesse, se doucha comme elle le put, et elle allait devoir s'habituer à faire cette tâche toute seule. Elle allait appeler un plombier pour avoir une douche spéciale handicapée. Et s'il lui disait qu'il avait trop de rendez-vous, elle sortirait un décret de la Ligue. Elle n'avait plus vraiment de patience, depuis ces quelques temps.

Mal habillée, décoiffée, pas maquillée et des cernes de huit litres sous les yeux, la zombie-ologiste descendit par le monte-escalier (ce qui n'est pas vraiment logique puisqu'il peut descendre, mais ce n'est pas le problème qui nous occupe). Les scientifiques, tous déjà là depuis une demi-heure, regardèrent avec des yeux abasourdis la Championne en retard de vingt minutes. Elle n'avait jamais dérogé de sa ponctualité depuis la construction du laboratoire. Un peu remontée, une grimace de colère assourdie sur les lèvres, elle roula entre les plans de travail. Tous les laborantins et tous les scientifiques firent eux aussi la grimace. C'était la tête des mauvais jours. Elle allait être d'une humeur exécrable toute la journée. Brr.

Puis elle se tourna vers deux personnes qui n'avaient pas remarqué son arrivée, discutant toujours. C'était Carolina et Khaïl. Et un miracle eut lieu. Cette vision tira un sourire à l'experte des types Sols alors qu'elle était de mauvaise humeur. Mauvaise humeur qui s'envola et explosa comme un feu de Bengale en une pétillante joie de travailler.


« Bonjour ! Mr Jokeman, vous allez avoir du boulot, ce soir ! Et donnez-moi votre dernière année de cours de biologie, les programmes sont abominables à trouver sur l'ordinateur ! »

Une nouvelle ère commençait. Celle de la reconstruction et de la renaissance.

Spoiler:
 

~~~~~~

The age of gold, the strength of vermilion

Merci à Lyndia pour l'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sand path of glory. [Elizabeth][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit sondage en vue d'une campagne path to glory
» Elizabeth George - The Inspector Lynley Mysteries et autres romans
» Elizabeth Goudge
» George Sand et Musset (film, romans, théâtre et lettres)
» [JEU] GUNS 'N GLORY : Jouer aux cowboys et aux indiens [Gratuit/Donation]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Sableye-
Sauter vers: