Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 You and I are troubles [Rin] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 22:07


Le sourire qu'Ethan venait d'adopter et d'esquisser sur son visage jeta un froid, et Rin ravala sa salive. Ce sourire. Il ne pouvait y placer des mots, il ne pouvait en définir le caractère ou la nature, mais ce sourire... Il le connaissait bien. Il l'avait déjà vu tant de fois. Dans un miroir. Dans son reflet. Ce sourire lui faisait froid dans le dos, et pourtant, il le connaissait si bien. Et il ne voulait pas le revoir sur le visage d'un autre, non. Le voir sur le sien ne lui faisait plus peur, mais sur celui d'un autre noble, c'en devenait écœurant.

«C’est la seule chose qui te dérange ? C’est pour cette raison, que tu t’intéresses à moi ?»

Non. Non, Ethan se trompait. Ca ne pouvait en être la raison. Rin tentait vainement d'y croire, qu'une autre raison le guidait dans ses paroles, mais il ne pouvait le nier.

Non...
Non...

«Si cela te gêne tant, fais disparaitre ce visage.»


- Non ! s'écria brusquement Rin, faisant s'envoler quelques Poichigeons présents dans les arbres autour. Le jeune noble serrait ses dents, jusqu'à se mordre la lèvre inférieur et laisser un discret filet de sang couler. Non...

Du sang. Un liquide écarlate et chaud que le Commandant sentait sur sa lèvre. Un goût et une odeur métallique qu'il détestait ressentir sur lui-même, et qui éparpilla sur le gant de sa main droite pour essuyer sa lèvre.

Un pas. Deux pas. Trois pas. Et c'était la tête baissée que Rin s'approcha dangereusement du noble au visage torturé. Il s'avança, encore et encore, pour faire face à lui et étrangement l'entourer de ses deux bras. Il... l'avait prit. Dans ses bras. Il ne comprenait plus ce qu'il faisait. Son but. Sa motivation. Son geste. Il ignorait tout de ce qui poussait son corps et son esprit à agir ainsi, et s'être rapproché de cet individu qui paraissait si mystérieux et peut-être même en déroute. Il se rendait compte qu'il avait Ethan dans ses bras, et ce geste lui paraissait être une profonde insulte envers le noble de la famille Runefield. Une insulte qu'il allait certainement devoir réparer, assumer, bien qu'il ne s'en préoccupait pas tellement. Il détestait cet Ethan. Il détestait ce Champion. Il haïssait ce visage qui semblait être le sien, et il détestait l'impression qu'il avait d'avoir un miroir face à lui. Il fallait casser le miroir, briser la glace...



Et accepter les sept ans de malheur. Ou plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 22:47


Un cri. Perçant, déchirant. Il résonna jusqu’au fond de l’obscurité qui n’en finissait plus. Puis une odeur. Une odeur qu’Ethan ne connaissait que trop bien. Il détestait ce liquide presque putride, mais il le recherchait partout. Et il était là, se dessinant sur la lèvre inférieure de Rin. Le garçon tenta de l’effacer, mais une nouvelle goutte apparue, puis une autre. Le champion fixait cette perle écarlate, sur laquelle la lune dessinait un éclat. Il ne se rendit compte qu’après de la chaleur qui l’enveloppait. Rin le serrait dans ses bras. Juste … Comme ça. Sa tête fine s’était posée contre son épaule, ses bras l’entouraient, ses mains le serraient. Ethan resta immobile, presque impassible. Rin le serrait dans ses bras.

Cette  odeur ne se dissipait pas. Il sentait ce sang frais, tellement proche de lui. Instinctivement, sa salive se fit plus abondante, comme cela se produirait chez un enfant affamé face à un gâteau. Mais là, il ne s’agissait pas d’un gâteau. Le pouls du champion ralenti. Ce corps, chaud et frêle, était collé contre lui. Cela ne s’était jamais produit auparavant. Ce garçon, qu’il ne connaissait pas, et semblait si étrange et familier, agissait d’une manière qu’il ne comprenait sûrement pas lui-même. Alors, qu’importe ?

Ethan posa ses lèvres sur la chevelure blonde. Son crâne était doux et chaud, réconfortant, voire même agréable. Sans pouvoir l’expliquer, il appréciait ce contact. Rin ne devait pas le lâcher. Il ne pouvait pas le lâcher. Le champion saisi le menton du blond entre des doigts gantés d’un blanc nacré, et releva la tête vers lui. Une chevelure dorée, des yeux azurés. Et, plus bas, cette tache écarlate. C’était presque écœurant. Mais elle était là. Bel et bien là. Ce sang était chaud, et exhibé d’une manière qui aurait presque pu être volontaire. Une nouvelle goutte ruissela le long du menton, pour cette fois finir sa course sur le gant blanc. Et, impassible, Ethan posa ses lèvres sur cette commissure d’un rouge vif. Il y fit glisser une langue sèche, presque granuleuse, d’une façon légère. C’était le sang de Rin, et il avait une saveur délectable.

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 28 Aoû 2013 - 19:46

Le temps semblait s'arrêter autour des deux nobles. Comme si la brise avait stoppé sa course infinie en cet endroit, comme si les ténèbres n'étaient intéressées que par ce qu'il venait de se passer. La peur. Voilà ce qu'avait saisi le jeune noble aux yeux azurs, ce qui l'avait enveloppé si brutalement. C'était un tout. Ce regard. Cette voix. Ce geste. Cette impression d'insécurité profonde. Rin avait rarement ressentit cette étrange peur, mais en cette soirée, il aurait pu jurer la connaître. La peur de ne pas survivre au terme de cette journée, la peur de se retrouver dans une situation qu'il ne pourrait gérer.

Rin trembla. Il ne savait quoi penser... Il ne pouvait penser. Cet Ethan avait un regard si meurtrier et ténébreux que même Rin en avait peur. Il avait peur d'un regard que lui-même adoptait depuis longtemps, mais il était différent que celui de son reflet. Ce noble pouvait être un démon. Un être infâme et diabolique, seulement attiré par le liquide rouge qui coulait de la lèvre du Commandant. Encore un frisson. La brise se réveilla, plus agressive, plus froide. Le silence était d'autant plus macabre, affolant, dangereux, sinistre. Mais il ne pouvait rien dire. Il restait presque bouche bée, incapable d laisser le moindre son venir de ses cordes vocales. Rien. Il ne se manifestait pas. Seul son regard assurait de la peur qu'il ressentait, toujours plus frissonnante et vengeresse.

Ce noble était bien différent. Cet Ethan n'était pas l'Ethan que Rin avait abordé au bal. Jusqu'à présent, Rin pensait avoir un certain avantage sur ce Champion. Il aurait très bien pu le tuer depuis le début du bal, il aurait pu agir, mais il n'en était rien. Même lorsqu'ils étaient descendus de la limousine, Rin se sentait en position de force, pouvant lâchement poignarder Ethan dans le dos, et laisser le Champion se noyer dans son sang. Il aurait pu. Mais le noble Runefield avait pris l'avantage. L'avantage qu'on démon arracha au Commandant. Un dernier frisson. Rin devait se ressaisir.

Le jeune noble de la Team Zodiac tentait vainement de se mouvoir, mais il ne put se tirer seul de cette situation : subitement, il sentit son corps brusquement poussé par quelque chose. Une patte sombre, celle de Lucario. Le Pokémon décida précipitamment de se dresser entre les deux nobles, poussant Rin derrière lui, plus loin, et faisant face à Ethan. La créature adressait un regard assassin au Champion. Lucario lui en voulait. Il en voulait à cet humain qui s'était permis de bafouer le nom des Phantomhive, de déshonorer son maître par une telle approche et un tel comportement. Encore un geste de travers, et Lucario s'imaginerait tel un bourreau, tuant le Champion.

- Lucario ! cria Rin, au sol.

Le Commandant tenta de se relever pour calmer la situation, mais en vain. Quelque chose - non, quelqu'un l'en empêchait. De toutes ses forces. Une force que Rin reconnut en voyant deux petites pattes le serrer, au niveau du torse, derrière lui. Deux pattes à la fourrure dorée.

- Je veux rentrer à la maison... S'il te plaît, Rin...

Des paroles audibles dans un sanglot, camouflé par la veste de l'humain. Le Riolu s'opposait à ce qu'allait faire son maître. Il le serrait, encore et encore, collant son visage au Commandant. Des larmes. Rin jurait avoir aperçut des larmes. La peur. Rin comme ses Pokémon avaient durant un instant ressentit cette peur. Dure soirée. Très dure. Rien ne s'était passé comme prévu. Zephyre n'avait pu danser avec Rin ou Lucario. Il n'avait pu passer ce temps privilégié avec son maître, pour la première fois dans le monde des nobles. Par la faute de cet Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Sam 14 Sep 2013 - 21:51



Rin … Ce gosse … Ethan refusait de s'en détacher, et pourtant, ce Pokémon était intervenu. Lucario. Il s'était interposé, et l'avait détaché de ses bras. Pourquoi ? Quel était ce Pokémon ? Ethan ne l'avait pas vu à la réception. Pourtant, il était là, et déjà dans la voiture, le Champion avait senti ce regard lourd de haine posé sur lui. Est-ce que cela venait de ce stupide Riolu ? « Maître Zephyre », l'appelait-il. Un Pokémon d'une rareté hors normes, au pelage d'or. Un chromatique. Ce n'était pas étonnant qu'un noble déniche une telle chose. Mais pourquoi s'interposaient-ils ainsi entre eux ? Que voulaient-ils ? Et ce gamin n'était même pas fichu de répliquer. Il était là, à la merci de ces créatures, comme cela avait déjà été le cas plus tôt dans la soirée. Non … Cela ne pouvait pas se passer comme ça. Ethan ne pouvait pas le tolérer. Cette haine qui montait en lui, à cette instant, et qui était probablement la même que les Pokémon Aura ressentaient envers lui, il la connaissait. Cette situation lui était familière. Ce sentiment d'abandon. De trahison. C'était idiot. Cet attachement qu'Ethan avait momentanément ressenti, comme s'il venait de retrouver quelque chose de perdu des années plus tôt, c'était ridicule. Ce gosse, il ne le connaissait pas. Il ne l'avait jamais connu, après tout. Il n'était rien de plus qu'un idiot. Un idiot qui se soumettait à la volonté de ses Pokémons. Qui se laissait approprier. Était-ce la jalousie ? Peut-être. Peut-être ce stupide sentiment, qui lui disait de tout détruire. Les faire disparaître. Ne plus jamais les revoir. Ethan saisi une ball entre ses doigts. Les consumer, un à un. Une lumière laissa apparaître un Démolosse. Les brûlures de ces Pokémons étaient réputées éternelles. Une douleur sans fin, qui ne meure jamais. Une douce folie maladroite. Le soleil s'effaçait peu à peu, pour laisser place aux ténèbres. Mais il faisait déjà nuit. Rin devait être puni. Lucario et Zephyre devaient être haïs. Pour ce qu'ils ont fait, et ce qu'ils n'ont pas fait. Pour ce qu'ils feront peut-être, un jour. Pour leurs sentiments égoïstes. Ce visage qu'il détestait ne pouvait rester intact plus longtemps. Tous ces souvenirs devaient disparaître avec lui. Cette rage si longtemps nourrie … Ethan ne pouvait la contenir plus longtemps. Un simple regard. Une appréhension. Une dernière inspiration. Et une gerbe de flammes fut expulsée, plus grande et plus puissante que jamais, dans la direction du garçon et de ses deux Pokémons. Cet instant était étrange. Même la nuit semblait s'écrouler. Plus aucune sensation ne parcourait le corps d'Ethan. Plus de froid mordant. Plus de brise délicate caressant la peau. Simplement cette image, qui revenait, sans cesse, comme un cauchemar, comme une torture. Un stupide garçon à la chevelure ébouriffée. Un visage doux et serein. Des yeux d'un bleu illusoire qui affichaient un rire mesquin. Ce sourire, en coin de lèvre. Et quelques mots. « Effaces les sentiments que tu as pour moi, et sois heureux. » Puis, des hurlements. Des sanglots. Ceux-ci ne venaient pas de l'extérieur. Ethan criait, pleurait, à s'en déchirer la voix, à s'en cracher les poumons. Le goût du sang s'empara à nouveau de sa bouche. Mais cette fois-ci, c'était le sien. Quelque au fond de la gorge le brûlait. Son corps entier tressaillait. Rapidement, il étouffa va. Il cessa un cri pour prendre une bouffée d'air. Un air qui lui paru soudainement glacial et humide. Ce n'était pas un simple souvenir.

- Ne disparais pas sous mes yeux
Je t'en prie, la douleur va me déchirer -


Mais l'attaque était définitivement lancée, et Ethan ne pouvait l'arrêter. Le spectacle illumina le parc durant un instant, laissant le champion dans un doute qui le dévorait entièrement. Lorsque les flammes se dissipèrent, il pouvait percevoir une silhouette dressée fièrement, qui semblait protéger son dresseur, tenant lui-même un Riolu à l'air inquiet dans ses bras. Le Lucario était grièvement blessé, des brûlures vives couvrant ses bras et ses pattes de toutes parts. Pourtant, cela ne l'arrêta pas. Ethan avait lancé un ordre. Le Démolosse avait obéit. Rin avait été attaqué, et quelques soient les raisons, Lucario se devait de le venger.

Le Commandant Leo se releva. Une nouvelle lueur brillait dans ses yeux. Ce n'était plus ce sentiment étrange qui brouillait son esprit quelques instants plus tôt. Il n'avait plus aucune compassion pour le Champion qui se tenait face à lui. Non, tout était clair : il l'avait directement attaqué, et il se devait d'en faire de même. Après tout, quelque soit la folie qui le régissait, il restait un Champion. Un ennemi, un danger. Lucario et Zéphyre avaient été blessés par sa faute. Il ne pouvait le laisser continuer. Rin donna un ordre, un seul, à son Lucario, qui l'exécuta immédiatement. Entre ses pattes se formait une Aurasphère, grossissant à chaque seconde dangereusement. Fenrir jeta un regard inquiet vers son dresseur, attendant un ordre. Mais ce qu'il vit, à cet instant, le découragea aussitôt. Les joues rouges d'Ethan étaient humides, le sel commençait à coller sa peau et ses yeux. Son regard semblait vide, perdu, désespéré. Jamais Fenrir n'avait vu son dresseur dans un tel état. Cette image le fit oublier le moment présent, jusqu'à ce qu'un choc violent ne vienne le percuter de plein fouet. L'Aurasphère avait été lancée, envoyant le Démolosse voler un peu plus loin. Il se releva, légèrement vacillant, et libéra à nouveau un Lance-Flamme, plein de rage. Cette fois, le Lucario plia sous le coup, posant un genou au sol.


«Rin ...»

Ce simple nom avait été exprimé par une voix faible, troublée. A cet instant, Ethan ne semblait rien de plus qu'un enfant perdu, qui cherchait quelque chose en vain. Et c'était probablement le cas. Ce souvenir le rongeait, encore, et sans cesse, le détruisant de l'intérieur. Il voyait Rin, ce visage qui ne paraissait pas avoir vieilli. Il savait pourtant que tout était faux, qu'il se trompait. Mais il avait cet espoir, et surtout ce sentiment insaisissable qu'il n'avait jamais su comprendre. Ce garçon blond lui rappelait tout ce qu'il avait toujours voulu oublier. Et, d'une certaine manière, cela le faisait souffrir et le rendait malade. Pouvait-il laisser simplement tout cela s'écouler, passivement ? Pouvait-il tenter d'oublier ça à nouveau, et prendre le risque que cela resurgisse un jour, à nouveau ? Non. Il ne pouvait laisser ce visage en paix. Tout cela ne pouvait disparaître … s'il ne le détruisait pas. Ethan pencha la tête sur le côté, et commença à s'avancer, lentement.

Rin regardait le spectacle qui s'offrait à lui. A quoi est-ce que ce champion jouait ? Lui-même l'ignorait. Mais ce murmure lui inspirait confiance. Non, il n'y avait pas que ça … Ce visage torturé, cet air perdu … Tout cela lui semblait si familier. Il ignorait quel genre de démon pouvait le dévorer ainsi, mais d'une certaine manière, il le comprenait. Pouvait-il faire autrement, après tout ? Ce garçon semblait s'ouvrir entièrement à lui, plongeant dans une mer sombre sans retour. Devait-il le laisser couler ? Rin connaissait la souffrance. Celle qui vous ronge au plus profond de vous, celle qui dévore, jour après jour, pour ne laisser qu'une carcasse vide en proie au monde entier. Pris dans une sorte de transe, il l'avait attaqué. A présent, il dévoilé un visage qui n'exprimait que la douleur et la solitude. Il n'arrivait plus à suivre ses humeurs. Est-ce qu'il s'amusait avec lui ? Le Lucario se redressa lorsque le Champion passa à côté de lui, mais le laissa passer avec un air sombre sur le visage. Zéphyre, quant à lui, s'était caché derrière une jambe du Commandant. Il n'appréciait pas cet homme. Il ne pourrait jamais l'apprécier. Il gonfla les joues et poussa un râle nerveux lorsqu'Ethan passa sa main sur la joue de Rin. Ce dernier le fixait, sans laisser paraître d'émotion. Lui-même était perdu, comme si le Champion l’entraînait dans sa descente. Il ignorait le Riolu qui semblait vouloir le tirer loin de là. Des centaines de questions germaient dans son esprit, mais il était incapable d'en formuler une seule. Au fond, tout paraissait futile. Il voulait seulement voir cette expression disparaître de ce visage, celle qu'il détestait tant, et qu'il avait si longtemps vu sur ses propres traits. Il avait l'impression que s'il le repoussait, Ethan deviendrait à nouveau fou. Il laissa cette main glisser jusqu'à son cou, ne pouvant détacher ce regard bleu acier des yeux, avant de la saisir entre ses doigts.


« Lucario, t-... Lucario ! »

Le Pokémon eut simplement le temps de se redresser en entendant son nom, avant qu'une masse noire ne se jette sur son dos, saisissant son cou entre ses crocs enflammés. Un hurlement s'échappa de la bête, qui tentait de se débattre, avant de s'effondrer au sol, impuissant. Des coups de mâchoires lacéraient son corps, à présent inerte, de parts et d'autres. Rin repoussa violemment le champion d'un coup de bras, pour essayer de venir en aide à son Pokémon. Mais Ethan le saisit par l'épaule, et le plaqua contre lui pour le forcer à s'immobiliser. Le Commandant se débattit quelques instants, criant le nom du Pokémon Aura. Mais rien n'y faisait. Le Démolosse déchirait inlassablement le corps sous ses yeux, avant de relever la tête, pour fixer la créature au pelage d'or. Le garçon ordonna immédiatement à Zéphyre de s'enfuir, qui jeta un regard effrayé vers lui. Devait-il laisser son dresseur ainsi ? Rin ne l'aurait jamais abandonné, après tout. Certes, ce soir, ils n'avaient pas pu danser ensemble. Mais ils étaient de la même famille, à présent. Mais si Rin lui disait de fuir … Devait-il vraiment le faire ? Lorsque Fenrir s'élança vers lui, la question ne se posa plus. Ses pattes tremblantes restaient figées au sol, clouées par la peur. Alors … Il n'était bon qu'à ça ? Se faire tuer stupidement, sans pouvoir agir, alors qu'il venait de trouver une famille, un foyer ? Quelques larmes coulaient sur ses joues, alors qu'il tentait d'exprimer quelques paroles dans son langage d'une voix miséreuse, les poings fermés.

« Rin … Je suis désolé … »

Le Commandant Leo ferma les yeux, pour ne pas avoir à subir une seconde fois le même spectacle. Comment en étaient-ils arrivés là ? Pourquoi le Champion n'arrêtait pas son Démolosse ? Simplement parce que le chien des enfers obéissait aux ordres que son dresseur n'avait pas formulé. Ce n'était pas la première fois que ce scénario se déroulait, et Fenrir avait pris l'habitude de ce qu'Ethan exigeait de lui. Puisqu'à présent, rien ne pouvait le déranger, le Pokémon Ténèbres se faufila jusqu'à l'entrée du parc, où le chauffeur semblait les attendre.

Rin resta immobile un instant, essayant de se rendre compte de ce qu'il venait de se produire. Venait-il vraiment de perdre Lucario et Zéphyre, sans avoir pu les défendre à un seul moment ? Ce type qu'il avait rencontré plus tôt dans la soirée et avait attiré son attention l'espace d'un instant, celui qui s'était avéré être un Champion, se révélait être à présent une sorte de psychopathe, ou quelque chose du genre ? Est-ce que maintenant … Ethan allait le tuer ? Cette simple idée donna à Rin un regain de forces. Il tenta de se débattre à nouveau, mais l'étreinte qu'exerçait Ethan sur lui ne faisait que se resserrer. Il lui donna un coup de coude dans les coudes, suffisamment puissant pour lui couper le souffle un court moment. Ethan glissa sa tête dans son cou, posant ses lèvres contre sa peau froide. Il lui semblait sentir son cœur dans son artère, tant elle semblait battre au rythme de sa respiration saccadée. Un souffle chaud le fit tressaillir, et quelque chose de chaud, râpeux, et humide, passa sous son oreille, lui laissant une sensation désagréable. Que voulait-il ? Jouer avec lui avant de le tuer ? Mais jusqu'à quel point ? Les muscles du commandant se raidirent, un hurlement s'échappa de ses lèvres, et il réussi à repousser le Champion.

Alors que Rin fit volte face pour confronter Ethan, une explosion retentit, un peu plus loin. Une déflagration s'éleva au dessus des arbres, avant de laisser paraître un épais nuage de fumée noire. Ethan esquissa un sourire. Son regard se fit plus vif, une lueur amusée semblant l'animer. L'expression de son visage avait radicalement changé. Il n'était plus l'enfant perdu. A présent, il savait ce qu'il cherchait. Et c'était là, juste devant lui, rien ne pouvait le déranger. Plus de témoin. Plus d'élément perturbateur. Seulement un garçon blond qui ne savait plus comment agir. Il se rapprocha de lui, mais se fit aussitôt repoussé. Rin lâcha quelques phrases en grommelant, mais Ethan ne voulait pas les écouter. Il saisit les deux poignets agités entre ses doigts, et rapprocha ce corps frêle contre le sien. Il glissa à nouveau sa tête dans son cou, et posa ses lèvres sur l'artère palpitante, avant d'ouvrir sa mâchoire sur celle-ci.

Le sang qui tâchait la tenue du Champion fut accompagné d'un nouveau hurlement, cette fois bien plus déchirant que le premier. Le corps se fit plus lourd, pour finalement tomber, avant d'être retenu par les bras d'Ethan, qui s'abaissait en suivant le mouvement de celui-ci jusqu'au sol. Alors que la carcasse se vidait de son sang, le Runefield répéta les actions exécutées plus tôt par le Démolosse sur les autres corps, afin de pouvoir enfin défigurer ce visage qu'il haïssait tant. Une fois que la couleur pourpre eut suffisamment recouvert le cadavre, Ethan s'assit à ses côtés, parcourant son torse du bout des doigts. Au niveau d'une des poches, il sentit un peu relief. Il y glissa sa main pour en voir le contenu. Il s'agissait d'une montre gousset, que le garçon avait déjà sorti un peu plus tôt. Il l'ouvrit pour s'apercevoir de l'heure tardive, avant qu'un signe distinctif n'attira son attention. L'objet portait le symbole de la Zodiac. Est-ce qu'il en faisait parti ? Ethan jeta un regard vers lui, ou du moins, ce qu'il en restait, après qu'il ne se soit servi. Ce n'était pas impossible. Il avait peut-être même eu à faire à un haut gradé, ce qui expliquerait la puissance de ses Pokémons. Le Champion passa sa main sur sa ceinture, comptant les Pokéballs, Une équipe complète, de six Pokémons. Moins deux. Il saisit deux sphères qui semblaient vides, et rappela les corps inertes des deux Pokémons Aura, avant de les rattacher à la ceinture du Commandant. Puis, il se releva, enfilant la montre gousset dans sa propre poche.


« Tu as le champ libre. »

A ces mots, la silhouette sombre assise plus loin se releva. Son regard sembla luire un instant. Il s'approcha du corps, il libéra une gerbe de flammes assez importante pour le consumer. Sous la chaleur, les Pokéballs se brisèrent. Une odeur nauséabonde envahi le parc, alors que le Champion s'éloignait dans l'obscurité des rues de l'Imaginarium, mains dans les poches, le visage et la chemise marqués de la douce couleur pourpre.


HS:
 

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Aujourd'hui à 8:07

Revenir en haut Aller en bas
 
You and I are troubles [Rin] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Troubles psychologiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: L'Imaginarium-
Sauter vers: