Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 You and I are troubles [Rin] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Dim 4 Aoû 2013 - 23:52


    Une odeur de sueur et de parfum de luxe s’élevait entre les murs d’une pièce. Les lumières extérieures dessinaient peu à peu des ombres. On pouvait percevoir quelques meubles en bois massif peints d’une couleur ébène. Au centre, contre le mur, se dressait un imposant lit entouré de rideaux pourpres. Au milieu des draps en percale se trouvaient deux silhouettes. Une femme nue se leva, s’habilla, et prit quelques morceaux de papiers avant de s’en aller. Dans son cou, une marque sanglante était dessinée. Ethan resta couché, les yeux fermés, un long moment. Il repensait à Martyr, Isabella, et puis cette fille … Tiara. Il l’avait rencontrée il y a quelques jours seulement, et autant dire qu’il en gardait un mauvais souvenir. Il détestait cette famille, aussi nombreuse qu’elle était. Il détestait leurs caractéristiques si particulières. Il se détestait lui-même. Pourquoi a-t-il dû naître avec ces maudits gènes dans le sang ? Pourquoi ne pouvait-il pas s’en débarrasser ? … S’en débarrasser. Renier ce qu’il était, tout oublier. C’est ce qu’il avait toujours fait. C’était dans ses habitudes.

    Le champion jeta un coup d’œil vers la fenêtre. Le soleil commençait à se coucher, cela n’allait plus tarder. Il se leva, et enfila un pantalon. Il se dirigea vers la salle de bain, et saisit une boîte au passage. Il l’ouvrit, et commença à lire la notice. «Mélanger les deux produits, et secouer. Appliquer sur cheveux mouillés». Ethan exécutait les étapes, une à une. L’odeur du produit lui déchirait les narines, jusqu’au plus profond des poumons. Étrangement, il aimait cela. Après plusieurs dizaines de minutes, Ethan regarda la pendule. C’était bientôt l’heure. Il déglutit, goûtant aux résidus de sang dans sa bouche. Cette sensation ne le laissait jamais indifférent, lui procurant un sentiment d’euphorie à chaque dégustation. Cette soirée l’avait satisfait, et il serait calmé pour plusieurs jours. Il l’espérait.

    Il se déshabilla de nouveau, puis pénétra dans la douche. Il fit couler l’eau chaude, de longues minutes. Le contact de la chaleur sur sa peau finissait de l’apaiser. Il fit mousser un gel douche aux fruits sur son corps, et se rinça. Puis il sortit, et se sécha avec une serviette, insistant longuement sur ses cheveux. Après un instant d’hésitation, il se dirigea vers le miroir embué. Malgré le flou total, il distinguait un visage floconneux, couronné d’une tignasse blonde. Ethan esquissa un sourire satisfait. De jour en jour, le maître de la manipulation s’éloignait de ce qu’il était vraiment. Et cela lui convenait. Certains auraient qu’il avait perdu la tête, ou que son hypocrisie le forçait à oublier ce qu’il était vraiment. Mais la vérité était qu’Ethan agissait ainsi parce que justement, il n’avait rien oublié. Quelques soient ses efforts, il en était capable, même avec toute la volonté du monde. Il n’était rien d’autre qu’une carcasse hantée par ses cauchemars, et ses propres horreurs, perdu à tout jamais dans le néant de la solitude.

    Salle des fêtes privée  à l’Imaginarium, aux alentours de 20h00.

    Quel calvaire. En tant que noble présumé, et champion de la ville, Ethan se devait de participer à ce bal, auquel il était invité. Un bal qui respectait les plus vieilles traditions, et organisé par une riche famille. Quel divertissement inutile … Il savait à peine danser. Il s’était habillé d’une tenue respectable, qui ne changeait pas beaucoup de l’ordinaire : une redingote du même bleu que ses yeux, par-dessus une chemise blanche décorée d’un jabot en dentelle. Cela était suffisant, et il était largement présentable pour saluer quelques familles influentes, certaines au service de la ligue, d’autres au service de la Team Zodiac. C’était d’ailleurs cela qui l’avait forcé à venir participer à ce stupide événement. Il lui suffirait de se placer dans un coin, faisant mine de tenir la conversation à quelques bourgeois, pour espérer obtenir des ragots bien fondés. Ceux dont l’identité serait trahie au cours de cette soirée ne tarderaient pas à disparaître dans les jours à venir.

    Mais si seulement cela pouvait être aussi simple … Autour de lui, les familles se bousculaient d’enthousiasme. Bientôt, une musique parmi les plus grands registres classiques allait s’élever, et les couples commenceraient à danser. En attendant, ils s’agitaient comme de misérables asticots, certains courant après les serveurs pour obtenir leur verre. D’autres élevaient la voix, cherchant à rire plus fort que le voisin. Rapidement, les bruits qui emplissaient la salle devinrent insupportables. Ethan préféra se concentrer d’un regard vide sur les murs. Ils étaient tapissés d’un tissu de couleur fauve, doucement éclairé par quelques faibles lumières de cristal. Accrochés çà et là, quelques peintures de célèbres artistiques du courant Réaliste faisaient office de décoration. Au fond de la salle, de lourds rideaux blancs en velours cernaient des portes en bois, qui laissaient place à une grande terrasse de marbre. Et puis, il y avait ce garçon, à peine plus jeune que lui.

~~~~~~




Dernière édition par Ethan Runefield le Ven 4 Oct 2013 - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Ven 9 Aoû 2013 - 0:29


Les bals. Le genre de soirée et d'événement que Rin appréciait à un point… inimaginable. Impensable. Inconcevable. Inqualifiable. Le genre d'événement qui alliait grâce et noblesse, une soirée où les nobles dansaient autour de commérages et plans machiavéliques. Mais il y avait un hic à tout cela. Non pas les commérages. Non pas les plans, les tentatives d'assassinat. Non. La danse. S'il y avait bien une chose que Rin n'aimait pas, c'était la danse, à défaut d'avoir bien appris à danser et à valser au milieu d'une sale de réception. Il n'y trouvait tout simplement aucune utilité à cela, sauf lorsque la lady devant lui en valait certainement le coup. Et encore. Rin avait rarement dansé avec une demoiselle qui en valait justement le coup. Les seules fois où Rin avait apprécié la danse, c'était lorsqu'il accompagnait quelques membres de sa famille dans une danse. Famille lointaine, évidemment.

Mais ce soir, c'était différent. Cette soirée était différente. L'ennui lui semblait bien lointain. Le fait de se sentir l'intrus d'un bal inutile était bien loin. Ce qui avait débuté cette soirée dans la bienséance et la bonne heure fut bien avant l'arrivée de Rin là-bas. Les préparations. Un moment où Rin avait un moment d'intimité avec ses Pokémon, éprouvant le plaisir à préparer Lucario et Zephyre pour ce bal. Lucario, en bel habitué, pouvait se préparait seul, mais Rin tenait tout de même à y ajouter de sa touche personnelle. Une cape noire reliée par une chaîne en or : cela suffisait amplement pour le Pokémon Aura. Néanmoins, le plus passionnant restait dans la préparation de Zephyre. Le jeune Riolu semblait sceptique, ou plutôt stressé à l'idée de participer pour la première fois à ce genre de réception, ne connaissait pas encore grand chose du monde dans lequel vivait Rin, celui des nobles. Le monde des aristocrates, dansant sur le malheur et la pauvreté des roturiers, commérant et se tuant les uns contre les autres, tout en clamant l'authenticité de leur sang royal ou simplement aristocrate, de bonne famille.

La tenue de Zephyre fut spécialement choisie par Rin, et ce n'était pas pour déplaire au Riolu qui avait pleinement confiance en son Maître. Un noeud bien plus épais et imposant que d'habitude, de couleur aussi azur que les yeux de la créature à la fourrure d'or, dont le surplus du tissu noué retombait gracieusement. Une cape noire et légère, dont la partie basse était ornée d'un autre noeud, le même que celui au cou de Zephyre. Enfin, le Pokémon pouvait se regarder au miroir, portant par ailleurs un petit et discret chapeau haut-de-forme, adaptée à sa taille.

Pour sa part, Rin était habillé d'un long manteau blanc aux ornements dorés, allant presque jusqu'à ses genoux, sa montre à gousset Zodiac dans la poche intérieur de celui ci, laissant paraître sa chaîne. Par ailleurs, le jeune Commandant portait un noeud similaire à celui de Zephyre, mais d'une couleur noire. Il voulait faire honneur à ses Pokémon. Des bottes noires et des gants blancs, et enfin les trois individus étaient prêts. Alors, c'était ça, la noblesse ? Si celle-ci ne tenait qu'à ces tenues, Zephyre jurait se sentir dans un coin de paradis, où dorénavant il paradait devant son Maître en Lucario, gonflant son petit torse, un sourire au coin du museau, et adoptant une démarche fière.

Rin, Lucario et Zephyre se retrouvèrent enfin dans la salle de bal, un endroit assez classique qu'il serait fortement inutile de décrire. Et à peine entrés, les nobles présents commençaient déjà à cracher leur subtile venin sur Rin, mais plus particulièrement sur Zephyre. Ce dernier ressentit étrangement une certaine pression, invisible, sur lui, et le fit comprendre à son Maître qui le regarda d'un regard tendre, lui posant aussi la main sur la tête.


- Si tu veux te balader un peu dans la salle, je ne t'en empêcherait pas. Mais si tu veux plutôt rester près de moi, cela ne me déplairait pas. La majorité des aristocrates supportent assez mal l'idée qu'un Pokémon puisse venir à l'un de leurs bal, habillé comme nous le sommes. Ils se sont habitués à Lucario, mais pas encore à toi.

Finalement, Zephyre se blottit contre Rin, lui affirmant sa volonté de rester près de lui pour cette première soirée de bal. Et c'était mieux comme ça. Tandis que Rin observa Lucario partir Arceus ne savait où, l'enfant aux yeux bleutés fut vite abordé par l'un des nobles, celui qui avait organisé cette réception. Un homme dont la réputation n'était plus à faire, ayant fait fortune dans plusieurs domaines, certains légaux, d'autres moins; Rin et lui se saluèrent d'une telle façon que Zephyre pensait que les deux humains se connaissaient déjà.

- Rin, mon cher enfant, quel joie de te voir parmi nous, déclara l'individu.
- Lord Allendal, commença Rin. C'est une joie réciproque. Je vous remercie de nous avoir invité.
- Nul besoin de me remercier, mon cher. Oh, mais que vois-je ? Avons-nous là un nouvel invité ? demandait le Lord tout en se penchant vers Zephyre, le Pokémon visiblement timide s'accrochant au manteau de Rin.
- Je vous présente Zephyre, my Lord. C'est la première fois qu'il participe à ce genre de réception, il découvre à peine les joies de la noblesse. Je vous serais gré et obligé de l'accepter parmi nous, quand bien même certains de vos invités ne semblent guère partager notre vision des choses, dit Rin en s'inclinant et en posant une main sur le Riolu.
- Bien entendu, cher Rin. Quiconque portera le nom de Phantomhive est le bienvenue en ma demeure. Jeune Maître Zephyre, ravit de vous accueillir ici. Puissiez-vous trouver cette soirée agréable. Rin, si tu veux bien m'excuser, j'ai de nombreux invités à accueillir.

Les deux humains s'inclinèrent, et lorsque Lord Allendal s'en alla, Rin jeta son regard sur Zephyre. "Jeune Maître". Cet humain venait d'appeler Zephyre "Jeune Maître", qui plus est en s'inclinant. Zephyre ne comprenait pas. Il n'avait trouvé de meilleure réaction que de rougir intensément, serrant dans l'une de ses pattes avants son noeud, avant de lâcher de son autre patte le manteau de son Maître. L'humain s'accroupit en plongeant son regard dans celui du Riolu, la créature baissant le regard et pensant mal se comporter.

- Zephyre ? dit le blond.
- Il… Il a dit que… je portais ton nom… ? demandait Zephyre, hésitant.
- Tu découvres mon monde, et j'ose espérer qu'il commence à te plaire, Zephyre. Tu as vu, cet humain, Lord Allendal ? Il porte la même vision que moi sur les Pokémon des nobles. Il s'est incliné devant toi, il t'a nommé Jeune Maître. C'est assez rare chez les nobles qu'un jeune Pokémon se fasse appeler ainsi. Et toi, tu as cet honneur. Tu es presque l'égal d'un humain. Mais pour moi, tu es mon égale. Tu portes mon nom, Zephyre Phantomhive. Comme Lucario. Cela veut dire que tu es un Phantomhive, que tu es de ma famille, que tu es un noble, et surtout, que tu as une importance place en ce monde.

Le Pokémon ne put répondre, il ne savait que dire. Un humain ne s'était jamais adressé de la sorte à lui, jamais. Le Pokémon se contenta de rougir encore plus, les larmes presqu'aux yeux… Pour finalement se précipiter contre son Maître. Mais Zephyre, malheureusement, ne pouvait trop dévoiler ce qu'il ressentait ici, pas devant autant de nobles semblables à des vipères. Non, pas ici. En fin de compte, la créature au pelage d'or s'écarta de quelques centimètres, avant de croiser le regard du Commandant Leo. L'humain lui tendait sa main droite, esquissant un sourire sincère.

- Jeune Maître Zephyre, voudriez-vous m'accompagner durant cette soirée ?

Et la créature posa sa main sur celle de l'humain, lui livrant un grand sourire, dévoilant quelques petites crocs.

Ainsi, le bal commençait par telles ou telles rencontres.Toujours ces étranges nobles qui tour à tour venaient saluer Rin, sans que celui-ci ne puisse rester une minute tranquille avec le Riolu. Le Pokémon ne sentait un peu mis à l'écart, mais mettait très vite ce ressentiment de côté lorsque son Maître le présentait aux différents aristocrates. Certains semblaient bien accueillir la créature parmi eux dans ce bal, d'autres démontraient un certain "dégout" intérieur qu'ils tentaient vainement de cacher à travers leur main ou leurs gloussements. Mais peu lui importait s'il n'était pas accepté par chacunes de ces vipères. Rin l'acceptait, et avait fait de lui un noble. Rien d'autre de plus n'importait.

Ils étaient tous les deux partis au calme à une terrasse faite de marbres, et présentées par quelques longs et lourds rideaux blancs et purs. Le calme, la musique se faisait quelque peu lointaine, une légère brise caressait les eux individus. Tandis que le Riolu goûtait à quelques biscuits, assis sur le rebord de la terrasse pour arriver au niveau des bras de Rin, l'humain lui se retourna brusquement. Un étrange ressentiment l'avait poussé à se retourner pour jeter un œil à ce qu'il se passait dans la salle de bal.

Un jeune garçon, peut-être de son âge ou un peu plus grand, semblait le regarder. Un noble, bien entendu, à en juger par sa tenue soignée. Rin cherchait à le reconnaître, mais il ne l'avait jamais vu auparavant. Le jeune blond aux yeux bleutés aurait voulu rester à cette terrasse, mais il était trop tard pour y penser ce serait-ce qu'une seconde de plus. La coutume voulait que si les présentations tardaient, l'un des deux fasse le choix de se présenter par lui-même afin d'engager la conversation et le protocole d'usage. Rin soupira, puis demanda à Zephyre de le suivre, ne voulant pas laisser le jeune Riolu seul dehors. Plus il s'approchait de ce noble, plus Rin ressentait une étrange sensation au fond de lui, comme si quelque chose le poussait à ne surtout pas lui parler. Finalement, il s'inclina.


- Je ne pense pas vous avoir rencontré depuis le début de cette soirée. Rin Phantomhive, Maître de la maison Phantomhive. Et voici Zephyre, il vient d'intégrer mon équipe, ainsi que ma famille.

Le Riolu, s'efforçant de paraître moins timide, livra un sourire innocent au jeune inconnu... avant de lui tendre le biscuit qu'il venait d’entamer d'une première bouchée. Un usage peu commun voire inexistant chez les nobles, peut-être même impoli, que Rin ressentit une certaine crainte. La chose était faite, et il ne pouvait plus qu'espérer que cet inconnu ne renies pas la proposition du Pokémon avec mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Dim 11 Aoû 2013 - 9:58


    Ce regard, cette chevelure … Est-ce que Ethan le connaissait ? Rin. Rin Phantomhive. Il n’avait jamais entendu ce nom, mais il lui semblait qu’il avait créé beaucoup de bruit autour de lui depuis son entrée dans la salle. La raison n’était pas loin. Elle lui tendait un biscuit, déjà entamé. Visiblement, le Riolu chromatique était mal à l’aise, mais son Maître essayait de l’habituer aux coutumes de la noblesse. Pourtant … Pourtant, dans ses souvenirs, ce garçon n’était pas tel qu’il était. Un jeune dresseur prêt à reprendre la route, dans un sourire qu’Ethan ne pouvait comprendre. Un dresseur portant le même visage que le garçon face à lui, habillé dans de sombres haillons. Rin Phantomhive. Ce n’était pas lui, alors pourquoi lui ressemblait-il tellement ? Pourquoi faisait-il ressurgir ces sentiments de haine et de désespoir qu’Ethan avait caché au fond de lui durant toutes ces années ? Ce nom ne lui suffisait pas. Il avait l’impression de le voir, dressé devant lui, avec cette allure fière et hautaine que ces nobles avaient tous. Ce monde dans lequel le champion s’était glissé était si différent. Il n’avait jamais vécu dans un tel luxe, dans de telles traditions. Ce n’était qu’une identité, qu’une fois de plus, il s’était inventé. Il s’était penché sur leurs coutumes, s’était glissé dans leur peau. Et, finalement, plus personne n’avait remis en cause un quelconque sang noble qui était censé couler dans ses veines. C’était si facile. Il avait pris goût à cette vie, comme à tout ce qu’il avait décidé d’être. Ethan Runefield. De ses habitudes à son physique, il avait toujours menti. Etait-ce seulement son vrai nom ? Il n’avait aucune raison de le cacher. La branche des Runefield était vaste, et quelques bourgeois, quelques nobles, et d’autres aristocrates, s’y étaient glissés.

    «Ethan Runefield. Ravi de faire votre connaissance.»

    Le garçon, tout juste plus jeune que lui, se prétendait Maître de maison. Si Ethan s’était inventé noble, il n’était rien de plus que fils d’une quelconque famille dont il portait le nom. Dans cette étrange hiérarchie, Rin lui était donc supérieur. Cela le répugnait. Partout où il avait échoué, ce visage était là, couronné de réussite, le regardant toujours de haut. Ethan se sentait encore plus misérable lorsqu’il dut s’incliner, apercevant le Riolu qui lui tendait son biscuit. Devait-il, lui aussi, le saluer ? Si un Pokémon était souvent mal vu aux côtés d’un noble dans de tels évènements, celui-ci était visiblement bien accepté. L’ignorer serait une insulte pour lui, et par conséquent pour sa maison toute entière.

    «Votre délicate attention me touche, Zephyre, mais je me dois de refuser.»

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Dim 11 Aoû 2013 - 18:08


Ce qui devait arriver arriva. Quoi que, Rin ne s'attendait pas forcément à ce que ce noble réagisse aussi... sereinement, quant à la proposition du jeune Pokémon. La créature voulait faire preuve de courtoisie et certainement s'était-il emporté, de par son tempérament docile et si gentil. Il avait tendu ce biscuit déjà entamé à ce noble que cela avait fait frémir Rin en lui-même : il craignait que le jeune noble ne réagisse d'une manière très courtoise, et pourtant : il refusa l'offre de Zephyre par des mots très bien choisis. Mots bien choisis qui finalement n'avaient aucun effet positif sur Zephyre, la créature baissant les oreilles et de peu la tête, pensant qu'elle venait certainement d'avoir commis une mauvaise action. A cela, Rin posa sa main sur la tête du Riolu au pelage d'or, lui souriant. Le regard du Commandant croisa celui de la créature, avant que l'humain ne caresse Zephyre aux joues et que celui-ci ne se saisisse de la main de son Maître.

- Ne sois pas déçu, Zephyre, il veut simplement te laisser ce biscuit rien que pour toi.

A présent comme "démunit" d'une main, cette dernière étant tenue par le Pokémon aux yeux d'azurs, Rin fixa le jeune noble qui se trouvait face à lui. Il prétendait porter le nom d'Ethan... Runefield. Runefield. Tiens, comme ce nom ressemble étrangement à celui de Martyr. Martyr... Runefield. Martyr ?! Une famille de nobles ? Le jeune noble Phantomhive semblait désorienté face à cette pensée, il n'aurait jamais imaginé parler à un noble portant le même nom que Martyr.

- C'est étrange, avoue Rin, posant ensuite son regard sur le Riolu. Le même nom de famille que Martyr, n'est-ce-pas Zephy ?
- Martyr n'a pas l'air d'être un noble pourtant !
rétorqua le Riolu.

Puis Rin regarda à nouveau Ethan, se rendant compte qu'il s'était perdu dans ses pensées devant lui.

- Veuillez m'excuser, votre nom m'a porté à confusion. L'un de mes amis proches porte le même nom que vous. Étrange, j'ignorais qu'il faisait partit d'une famille de nobles. Dans tous les cas, continua-t-il en s'inclinant, je suis ravi de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Dim 11 Aoû 2013 - 19:08


    Martyr … Le garçon avait mentionné ce nom devant lui. Il le connaissait visiblement bien. Ce ne serait pas évident de gérer cela, mais ces deux-là ne devaient pas se croiser souvent. De ce que savait Ethan, son jeune « frère » était parti à la recherche des badges, alors qu’il était encore à Hoenn. Depuis son arrivée à Maïlys, il n’avait pas encore entendu parler de lui, le laissant supposer qu’il n’en était qu’aux premières arènes. A moins qu’il ne se soit perdu en chemin, comme toujours. Or, le noble qui se tenait devant lui possédait un Pokémon bien trop rare pour être un dresseur débutant, bien qu’il ait parlé d’équipe. Un collectionneur, tout au plus. Ou un Zodiac ? Non. Si Martyr était bien son ami, comme il le prétendait, il ne pouvait pas en être un. L’albinos avait toujours été tordu, mais pas à ce point.

    «Oh. Martyr et moi appartenons à deux branches différentes de la famille Runefield, bien que nous ayons tous les deux grandi à Hoenn. Cela me soulage d’apprendre qu’il ait quelques amis ici, je n’avais plus eu de ses nouvelles depuis son départ. Peut-être pourriez-vous m’en apprendre un peu plus ?»

    Le champion esquissa un sourire pour accompagner ses paroles. Ce garçon était un moyen d’en savoir plus sur Martyr, sa localisation plus ou moins exacte, et son état de santé. Il pouvait toujours passer par la Ligue pour se renseigner, mais cela provoquerait trop de bruits. Et autant dire que la tête de quelques champions ne lui revenait pas vraiment. Seulement, cela ne serait pas aussi aisé qu’il pouvait l’espérer. Ce visage le dérangeait beaucoup trop pour le laisser serein dans son rôle de manipulateur et d’hypocrite. Il avait l’impression de le connaitre par cœur, comme s’il pouvait dessiner chacun de ses traits avec ses doigts. Pas seulement son visage, mais son corps entier. Pourtant, ce n’était pas celui qu’il voudrait voir. C’était un inconnu, un parfait inconnu, noble qui plus est. Il existait cependant une différence entre les deux personnages. Une seule, minuscule, que seul quelqu’un comme Ethan pouvait percevoir. Au milieu de ses pupilles, une lueur brillait. Ce n’était pas celle des sentiments, ni même de la joie de vivre. Au contraire. D’une façon ou d’une autre, ce garçon avait connu la mort. Il y avait été confronté de près. Cette lueur, il la connaissait. Il possédait la même, dans ses yeux indigos. Et, sans s’en rendre compte, Ethan fixait un peu trop Rin.

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Dim 11 Aoû 2013 - 20:33

C'est ce que Rin pensait, au final : Martyr et ce jeune noble dénommé Ethan étaient de deux branches différentes. L'idée que Martyr aurait pu être un noble semblait... étrange, au jeune Commandant Leo. Martyr, un noble. Non, cela ne lui allait pas du tout. Rin n'avait absolument rien contre Martyr, mais un jeune garçon aussi maladroit que lui, n'apportant que des accidents autour de lui, ne pouvait être un noble : il aurait été renié de la classe sociale depuis bien longtemps. Quelque part, Rin s'en voulait de penser de son proche ami comme cela, mais la vérité n'était pas toujours simple à accepter.

- Oh, je vois. Veuillez me pardonner de mon indiscrétion. Eh bien, depuis la dernière fois que je l'ai vu, Martyr se porte bien.

<< Martyr se porte bien. >> Mouais, facile à dire, alors que le jeune blond aux yeux d'azurs savait très bien ce qu'avait subit Martyr, il y avait quelques temps. Le jeune albinos à l'écharpe bleutée avait récemment été kidnappé par la team Zodiac, en compagnie de Khaïl, pour subir un interrogatoire plutôt... rustre. Mais pouvait-il forcément le dévoiler à cet Ethan ? L'évidence était là, Rin ne pouvait le faire. Car cela aurait dévoilé une part de vérité le concernant. Très peu de nobles, hormis ceux qui faisaient parti de la Team Zodiac, connaissaient le rang de Rin dans cette organisation.

- Pardonnez encore une fois mon indiscrétion, mais j'avoue ne vous avoir jamais aperçu lors d'une telle réception. Seriez-vous arrivé sur l'île depuis peu de temps ?

Le blond Zodiac plongea son regard dans celui d'Ethan Runefield. Ce regard était étrange, et Rin ne pouvait y déceler une quelconque émotion. Un regard vide, mais pourtant porteur d'une ombre, une part de ténèbres que le Phantomhive connaissait bien. Ce jeune noble avait connu la douleur et la tristesse, c'en était certain. Mais son visage paraissait si... invisible. Comme si un masque indécelable cachait le vrai visage de ce noble dont Rin ne connaissait absolument rien. Cet Ethan arriverait presque à déstabiliser le Commandant Leo.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Lun 12 Aoû 2013 - 8:37

    Martyr se portait bien. Il n’en disait pas plus. Il ne développait rien. Si ce garçon était un proche ami de Martyr, comme il le prétendait, il se serait attardé sur son cas. Sauf s’il cachait quelque chose. Peu importe. Ethan y reviendrait plus tard, ou attendrait d’être confronté à l’albinos en personne. A vrai dire, il se fichait pas mal de son cas. Durant ces quelques années, il n’avait été ni son frère, ni son ami … Une simple victime avec laquelle il n’avait pas pu jouer comme il l’entendait. Autant dire que son état ne le dérangeait pas plus que ça, tant qu’il était vivant.

    Non, ce qui le dérangeait était beaucoup plus proche que ça. Ce visage … Ethan ne voulait plus le voir. S’il pouvait s’enfuir ou le dévorer sur place, il le ferait, sans hésiter. Avec ce garçon face à lui, il ne pouvait rien oublier. Il ne pouvait pas garder son calme. Il voulait se pencher, le prendre et … Merde. Il fallait tourner le regard. Il ne pouvait plus le fixer dans les yeux, il ne pouvait plus le tolérer dans son champ de vision. Ethan leva les yeux vers le fond de la salle. Là-bas, quelques musiciens commençaient à s’installer. Les Melokrik faisaient les derniers préparatifs.

    D’où venait-il ? Oh. Le gosse continuait à lui parler. Sûrement par simple politesse, il tentait de s’intéresser à lui. Pourquoi n’était-il pas retourner sur la terrasse avec son stupide Pokémon ? Ethan ne voulait pas répondre. Mais il n’avait pas le choix. Rester silencieux face à « Mônsieur Phantomhive » aurait été très mal vu. Le champion resta silencieux quelques secondes, avant de tourner de nouveau son regard vers le gosse. Du moins, sur les éléments qui l’entouraient. Même s’il le voulait, il n’arrivait plus à le fixer. Cela en devenait ridicule.


    «Oui. J’ai fini de m’installer il y a seulement quelques semaines.»

    En réalité, il était arrivé il y a quelques mois, le temps de prendre connaissance des lieux. Et, ce que Rin semblait étrangement ignorer, c’est que la ligue l’avait contacté pour être le champion de la ville dans laquelle ils se trouvaient à l’heure actuelle. C’est vrai que le changement avait été récent, mais … Boah. C’était un idiot, c’est tout. Si Ethan était à ce genre de réception, c’était justement en raison de son statut.

    «Vous n’êtes pas de la ville, n’est-ce pas ?»

    Pourquoi continuer la conversation, alors qu’il aurait pu s’éclipser poliment ? Stupide. Il était stupide. Voilà que le bal commençait. Quelques couples commençaient à se tenir la main, ou moins officiellement, des femmes et leurs cavaliers. Ethan détestait ça, et malheureusement, c’était le thème principal de cette soirée. Les quelques hommes de bon sens, qui continuaient à discuter, s’éloignaient vers les murs ou la terrasse avec leur verre de champagne à la main. Un spectacle intéressant pour Ethan.


~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Lun 12 Aoû 2013 - 20:22

La réponse donnée par cet étrange noble incitait Rin à réfléchir sur son cas. Il prétendait n'être sur l'île que depuis quelques semaines, mais Rin trouvait étrange le fait qu'il n'ait jamais entendu parler de lui. Le monde des nobles avait beau l'air vaste, un noble digne de ce nom se devait d'être au courant des moindres ragots et actualités de son monde, en toutes circonstances, et à tout moment. Or, il avait beau réfléchir, le jeune Commandant aux yeux d'azurs ne se souvenait guère avoir entendu le nom d'Ethan Runefield quelque part, ni même de la part d'un autre noble de sa connaissance. Cela le gênait. Fortement. L'espace d'un instant, le noble Zodiac avait l'impression de ne pas avoir le contrôle des choses, et bien que la situation semblait tout à fait banale et sans grande importance, il ne réussissait pas à se calmer, au fond de lui. Cet Ethan avait un étrange regard fuyant qui ne plaisait pas à Rin. "Regarde-moi ! Regarde-moi, idiot !" ne cessait-il de se crier dans sa tête. Pourquoi un tel regard fuyant ? Rin avait-il une apparance déplaisante qu'il présentait à cette réception ?

Non, le problème ne venait pas de lui, mais de ce noble qui était encore nouveau à Maïlys. Réfléchir. Voilà ce qu'il fallait faire. Il venait d'arriver, il y a seulement quelques semaines. Un noble, du nom de Runefield, aux yeux bleus. Se pourrait-il qu'il vit ici-même, à l'Imaginarium ? Puis un éclair passa dans l'esprit du jeune Commandant Leo. Un éclair qui le mit sur la piste d'une rumeur. La rumeur qu'un noble était peut-être à la tête de l'arène de... l'Imaginarium. Mais cette rumeur semblait si infondée que Rin n'y avait pas prêté particulièrement attention. Se pourrait-il que ce soit... cet Ethan ? Ce stupide noble qui n'osait même pas regarder Rin dans les yeux, ou peut-être le méprisait-il ? En un instant, Rin sentit un frisson parcourir subtilement son corps. Il n'avait qu'une envie : imposer à cet insolant blondinet de se prosterner, sous la pression du Clamiral qu'aurait appelé Rin. Ici, là, maintenant.

Mais trop tard. Le noble sur-enchérit sur la conversation, visiblement par une autre question. Une question qui n'avait rien de très subtile et malin, d'ailleurs.


- Hélas, je ne suis pas de la ville.

Il n'avait aucune envie de dévoiler ses origines. Pas à cet idiot de noble qui se croyait certainement au dessus de Rin, voire de la famille Phantomhive. Alors là, ce blondinet pouvait rêver tout éveillé. Finalement, Zephyre avait eu tort. Il n'aurait jamais du proposer son biscuit à cet énergumène. De par son caractère certainement arrogant, il ne manquerait plus que cet Ethan Runefield n'intègre la Team Zodiac. Une vraie plaie à gérer. Jalousie. Risque de perdre sa place, concurrence... Il pourrait peut-être même s'attirer les faveurs d'Ophichius. Pas question.

- Je me demandais... Quelle est la raison de votre venue à Maïlys ?

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 19:28


    «Tais-toi, imbécile … Tais-toi !»

    Sans s’en apercevoir, ces mots s’étaient échappés entre ses lèvres, comme un serpent susurrant ses menaces. La voix du garçon résonnait encore entre ses oreilles, libérant des paroles qu’il ne comprenait pas, qu’il ne voulait pas comprendre. Pourquoi lui parlait-il ? Pourquoi s’intéressait-il à lui ? Cela aurait tellement plus simple si cet idiot l’avait ignoré dès le départ, laissant Ethan vaguer à ses occupations. Mais non, il était là, prêt à lui soutirer des informations comme un charognard, et le champion n’avait toujours pas avancé dans sa quête. Pire que ça, quelque chose le rongeait, le dévorait de l’intérieur, comme un malaise, un mal-être. Il n’était pas à sa place. Ce n’était pas tant le fait d’être plongé parmi une classe sociale dans laquelle il n’avait pas grandi qui le dérangeait, puisqu’il se comportait comme s’il avait eu une prédisposition à cela. Non, c’était autre chose, quelque chose qui provoquait une sorte de honte en lui. Même les yeux fermés, ce visage ne disparaissait pas. Un visage avec un regard moins sévère, et un sourire plus doux dessiné en coin. Quoi qu’il fasse, ces souvenirs  dont il voulait faire abstraction ne cessaient de le hanter, et aujourd’hui, le déchiraient. Ce garçon … Rin, ne voulait pas partir. Était-ce à Ethan de fuir lâchement, comme il l’avait toujours fait ? La tête entre les mains, c’est ce qu’il s’empressa de faire, sans même prendre le temps de réfléchir. Il se frayait un passage entre les invités, laissant derrière lui quelques regards plein d’interrogations. Il quitta la salle, et longea le couloir. Poussant quelques portes, il ne tarda pas à en trouver une qui n’était pas fermée. La pièce était étroite et sombre, mais éloignée de la réception. Tout était silencieux. Enfin.

    Ethan se dirigea vers la fenêtre, et reprit son souffle. Il avait laissé ce garçon en plan, seul au milieu du bal avec son Riolu, sans demander son reste. Très probablement, cette action serait remarquée et mal commentée. Cela suivrait durant quelques temps le champion. Mais qu’importe. Pourquoi avait-il agit ainsi, subitement ? Il avait perdu tout contrôle de lui-même, sans comprendre pourquoi. Cela ne lui était jamais arrivé, même dans les situations les plus délicates. Face à Rin, le maître de la manipulation se sentait aussi nu qu’un vers. Cela ne s’arrangerait pas, et il ne pouvait rien y faire. La seule chose dont il était encore capable était de l’éviter. Ne plus jamais le revoir. Cela devait être plus simple que cela en avait l’air. Après tout, c’était la première fois qu’il le rencontrait. Mais … Il disait connaitre Martyr. Son cousin, sa victime, et occasionnellement, son frère. Si le blond n’avait pas l’air prêt à lâcher quelconque information sur lui, Ethan devait savoir où il se trouvait, et ce qu’il faisait. Pour ça, il devait revoir ce … fantôme. Cette simple pensée était une torture. Mais s’il retrouvait l’albinos en échange de cela, il pourrait déverser sur lui cette douleur. Était-ce vraiment équitable ?

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 19:52

Oui, un comportement que nul noble digne de ce nom ne se serait permit durant une telle réception. Un comportement qu'Ethan avait malencontreusement affiché en laissant ces quelques mots s'échapper de ses lèvres - et nul doute que le prétendu noble s'adressait directement à l'aristocrate accompagné de son Riolu. Ces mots étaient tel un poignard que Rin n'avait guère attendu. On lui disait de se taire. On l'avait insulté d'imbécile. Un noble l'avait insulté d'imbécile, et lui avait demandé de se taire. Jamais. Jamais, l'on n'avait demandé à Rin de faire ça. Jamais nul individu n'avait osé s'adresser à Rin de la sorte... Si ce n'est le Maître de la team Zodiac. Et quand bien même celui-ci pouvait s'adresser à Rin sans gêne, le jeune noble avait parfois du mal à l'accepter. Surtout de telles paroles.

Quelques voix basses laissaient place à des commérages autour des deux nobles, certains des individus présents dans la pièce ayant entendu ce qu'Ethan avait osé déclarer. Commérages qui mit soudainement Rin mal à l'aise : lui qui pourtant aimait se retrouver parfois au centre des regards, à l'attention de la gente, voilà qu'il souhaitait qu'aucun regard ne soit braqué sur lui. Sur Ethan oui, mais non pas sur lui. Non. Un moment. Un seul moment, quelques secondes où ces regards disparaîtraient, ne mettant plus aussi mal à l'aise le jeune Phantomhive.

Et à peine l'enfant aux yeux bleutés voulu ouvrir la bouche - bien qu'il ne savait quoi répondre - qu'Ethan se mit soudainement à réagir d'une manière inhabituelle. Le blond, la tête entre les mains, préféra soudainement fuir, se réfugiant dans une pièce plus loin, écartant plusieurs nobles de son passage par la même occasion. Rin l'avait suivit du regard, bien qu'il ne put échapper au regards croisés des autres nobles. Un silence macabre régna dans cette partie de la salle. Et Rin voyait rouge, au fond de lui. Jamais un autre noble n'avait osé lui faire un tel affront. Pour qui se prenait-il, ce blondinet ? Son comportement avait choqué quelques nobles, dont Lord Allendal, qui s'empressait déjà d'aller s'informer auprès de Rin. Celui-ci lui assura que rien de grave ne s'était passé. Il valait mieux écarter ce noble de cette histoire.

Ce qu'il fallait faire, c'était aller parler à ce noble et lui rappeler les bonnes manières, les coutumes et les codes de la bienséance, surtout lors d'un rassemblement aristocratique. Posant sa main droite sur la tête d'un Zephyre ne comprenant pas vraiment la situation, Rin jeta un regard à son Lucario. Le Pokémon Aura comprit qu'il devait rester aux côtés de Zephyre pour ne pas le laisser seul. Et cela aussitôt fait, Rin s'empressa de se diriger vers la porte menant à la pièce où Ethan s'était réfugié. Le Commandant Leo avança d'un pas lourd, mais adopta une démarche gracieuse : il ne valait pas la peine de tâcher le nom des Phantomhive en adoptant un comportement semblable à celui du Runefield.

Rin prit sans sa main droite la poignée de la porte. Sur le moment, il n'osait guère l'ouvrir. Ce visage torturé, ce regard baissé, ces mains qui prenaient la tête d'Ethan dans leur paume... Quelque chose n'allait pas. Bien que les mots d'Ethan raisonnaient dans la tête du Commandant, ce dernier ressentiment comme une sorte de compassion pour Ethan. Ce visage torturé...Voilà bien longtemps qu'il n'en avait pas vu un de la sorte. A part lorsqu'il regardait son reflet dans un miroir, il fut un temps. Bougeant la poignée de la porte, Rin ouvrit alors la porte, remarquant que la pièce semblait bien sombre.


- Ethan ? dit-il tout en fermant la porte, ne pouvant voir si le noble était effectivement à l'intérieur. Veuillez m'excuser, je n'aurais peut-être pas dû vous poser cette question, termina-t-il, cherchant l'interrupteur pour allumer la lumière.

Rin demanda la lumière, et la lumière fut.

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 20:45


    Ethan se laissa glisser au sol, dos contre le mur. Il avait besoin d’être seul, de se remettre les idées en place. Mais son souhait ne fut pas exaucé bien longtemps. La porte qu’il avait laissée entre-ouverte derrière lui laissa paraitre un halo lumineux plus large, dans lequel une silhouette se dessina,  avant de se refermer. La voix qui s’éleva ne tarda pas à donner son identité : Rin, cette fois seul. Le gosse qu’il avait insulté à peine plus tôt était revenu lui courir après, sûrement à la recherche d’explications pour l’humiliation qu’il venait de subir. Qu’importe. Dans l’obscurité, il ne voyait pas son visage. L’éclairage extérieur suffisait simplement à lui faire deviner sa silhouette, qui se dressait à quelques pas de lui. Et puis … l’éclairage fut, l’éblouissant d’une lumière vive. Ethan fut pris du premier réflexe qui lui vint à l’esprit : assis par terre, il posa son visage entre ses genoux, qu’il encercla de ses bras.

    «Eteins cette lumière.»

    Ethan s’était mis à tutoyer le noble, et avait aboli toute formule de politesse. De cette manière, il marquait l’absence de respect qu’il portait à Rin. Le blond s’était donné la peine de venir jusqu’à lui, et de s’excuser, alors que toute l’erreur revenait au champion. Il aurait pu mettre ça sur le compte de la tradition de la noblesse, mais il savait très bien que ce n’était pas le cas. La raison de sa venue était différente. Il voulait très probablement soutirer quelque chose à Ethan, ce qu’il n’avait pas pu faire plus tôt. C’était décevant, vraiment.

    Mais … Quel avait été ce frisson qui l’avait parcouru, lorsque Rin avait prononcé son nom ? Il était incapable de le dire. A cet instant précis, il n’avait eu qu’une seule envie. Se lever pour lui dévorer le visage, des lèvres jusqu’aux yeux. Mais il n’avait pas bougé. Il était resté là, recroquevillé sur lui-même, comme un enfant qui a peur du noir. Il attendait. Il attendait quoi ? Il ne savait pas. Il voulait que ce garçon, qu’il détestait tant, lui parle, encore et encore. C’était ce que faisait Hayden, lorsqu’ils étaient gamins. Le frère blond s’asseyait à côté de l’enfant boudeur, et, le fixant d’un air chaleureux de ses yeux azurs, il lui contait une histoire de ses voyages. Mais Rin n’était pas Hayden. C’était un stupide noble, incapable de le comprendre.

~~~~~~




Dernière édition par Ethan Runefield le Mer 9 Oct 2013 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 21:05

La lumière fut, et elle ne tarda pas à révéler au noble la silhouette d'un individu de la même classe, assis au sol, dos au mur, le visage entre les genoux. Une posture tout à fait typique d'un enfant boudeur qui cherchait peut-être à attendrir les autres - ou bien un sale gosse qui agissait tout simplement tel un gamin écervelé. Rin ne pouvait plus voir le visage torturé qu'avait montré Ethan dans la salle de bal, mais il se doutait que ce dernier ne pouvait avoir été remplacé par une autre expression. Il se doutait par la même occasion que le jeune Runefield allait s'adresser à lui d'une manière peu respectueuse et noble. Il lui avait demandé d'éteindre la lumière, mais Rin ne le pouvait, sur le moment.

Il soupira. Il savait que tenter d'avoir une conversation avec ce noble allait être une tâche assez délicate. Et ça allait prendre du temps. C'était indéniable. Ouvrant à nouveau la porte, de peu, Rin se saisit par la même occasion l'une de ses Pokéballs. L'objet sphérique s'ouvrit et laissa apparaître un imposant Pokémon bleuté, protégé à quelques parties de son corps par quelques grands coquillages. Le Pokémon, se retrouvant de l'autre côté de la porte, dans la salle de bal, jeta un regard interrogateur à Rin.


- Clamiral, reste devant cette porte, et ne laisse personne passer. Je me moque pas mal que ces idiots n'apprécient guère ta présence, ils t'ont déjà vu. Que personne ne me dérange. Et aussi, profites-en pour surveiller Lucario et Zephyre du regard, s'il te plaît. On ne sait jamais.

Le Pokémon se contenta de sourire au noble, avant de lui adresser un regard tendre et de le pousser du bout de son museau pour lui répondre. Sourire et regard rendus, réciproques, qui furent ensuite cachés par la porte refermée.

Bien. Il fallait maintenant s'occuper de ce type bizarre qui semblait bien perturbé. Rin n'avait cependant pas oublié l'étrange énergumène qu'était cet Ethan, ne le portant pas tellement dans son cœur bien qu'ils furent à peine rencontrés. Mais il ressentait une compassion qui s'était manifestée dès qu'Ethan était partit en courant vers la pièce sombre. Soupirant, le blond aux yeux bleutés se dirigea lentement vers le noble avant de s'assoir juste à côté de lui, adossé au mur. Il ne le regarda cependant pas, et certainement ne le voulait-il pas.

Il tenta de dire quelque chose, mais rien ne lui vint. Au lieu de cela, le jeune Phantomhive se saisit de sa montre d'or à gousset, la tenant devant lui, visible, et l'ouvrit. A l'intérieur du cadran était visible la silhouette d'un lion dessinée par de multiples diamants. Et derrière ce dessin se trouvait le signe de la Team Zodiac, mais un peu moins perceptible. 23:45.


- Comptes-tu rester ici durant toute la soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 21:26


    «Éteins cette lumière.»

    Rin ne l’avait pas écouté. Au lieu de ça, il adoptait un comportement étrange. Amical, compatissant, presque protecteur. Mais ce n’était pas vraiment ce qu’il ressentait au fond de lui. Pour Ethan, c’était une évidence. Que recherchait vraiment ce gosse ? Il était là, face à lui, lui posant une question à laquelle le champion ne voulait pas répondre. Il ne voulait pas, et ne pouvait pas. Ce moment aurait pu durer quelques minutes, après quoi il se serait levé, et aurait définitivement quitté la demeure. Il serait probablement rentré chez lui, peut-être même accompagné de Marie et de quelques verres pour oublier tout cela. Mais non. Le gosse l’avait suivi, et semblait veiller sur lui. Ethan sentait son regard sur poser parfois sur lui, et cela le dérangeait. Plus les secondes passaient, et plus il voulait se faire petit. Si petit qu’il ne pourrait plus être visible, et pourrait s’enfuir de cette pièce. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il pas hurler, l’insulter, et lui sauter au visage pour lui arracher la peau ? C’était si simple, pourtant. Son Pokémon était derrière la porte. Personne n’entendrait rien. Le temps que quelqu’un arrive, le corps serait déjà consumé par les flammes de Fenrir. Mais rien ne sortait. Ethan n’y arrivait pas. Sa voix ne libérait aucun son, et son corps refusait de bouger. Il était là, presque tremblant, désirant simplement que l’obscurité l’enveloppe froidement. C’était lâche, et sale. Cette position était tellement inconfortable. Il n’avait jamais voulu ça, et pourtant, cela se produisait. Le destin était parfois sadique, bien plus sadique que lui.

    Ethan était un enfant. Il avait refusé de grandir, et s’était enveloppé d’une carapace épineuse. Et, ce soir-là, cette carapace s’était fendillée. Ethan était faible, méprisable, impuissant. Il était le genre de personne qu’il aurait aimé avoir en tant que victime, une personne qu’il aurait exploité, longuement. Et ces pensées ne parvenaient même pas jusqu’à son esprit. Il était devenu stupide et misérable. Méconnaissable. Une personne qui avait vu une telle chose se dégager de lui ne méritait qu’une seule chose. Elle devait disparaître à tout jamais, pour garder le silence. Ces idées sanguinaires ne le quittaient pas. Au contraire. De plus en plus, elles proliféraient dans son esprit, créant la seule source de force à laquelle il avait accès. Le visage de ce garçon laissait place à l’image d’un blond quelconque, noyé dans une mare de sang,  défiguré à coups d’ongles et de crocs.

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 21:47


Les secondes passaient. Elles défilaient, et le silence était bel et bien présent. Là. Vengeur. Destructeur. Froid. Porteur d'un lourd malaise. Les secondes défilaient encore et encore, et aucune parole ne sortait de la bouche d'Ethan. Rien. Mais après tout, pourquoi devrait-il parler ? Rin avait l'impression de vouloir des choses concernant ce jeune noble, il semblait avoir porté son attention sur cet étrange individu qui s'était comporté tel un roturier de base. Aucune parole. Alors certainement fallait-il tourner dans son sens, et accéder à sa requête. Le Commandant Leo se releva, se dirigea vers l'interrupteur et éteignit la lumière, plongeant la pièce dans les ténèbres. Seule la lumière de l'extérieur passait quelque peu à travers la fenêtre, mais ce n'était que moindre.

Finalement, Rin retourna à sa place, s'adossant à nouveau au mur, et jetant cette fois-ci son regard sur Ethan. A mesure qu'il l’examinait, Rin jurait se voir à travers cet étrange noble. Il se voyait il y a un temps, recroquevillé sur lui-même, rongé par la haine et le chagrin. Il pouvait passer ses journées à rester ainsi, cherchant certainement un moyen de mettre fin à ses jours, ou bien à éliminer tous ceux qui étaient un poids dans sa triste vie. Il fut un tel temps, mais en réalité, il ne s'était jamais terminé. Le Commandant se contrôlait du mieux qu'il pouvait, mais parfois, les démons du passé ne cherchaient plus à rester à couvert. Rin observait cet être se faisant de plus en plus petit, comme s'il allait exploser d'une minute à l'autre.


- Veux-tu que je restes ? Si tu le souhaite, je peux simplement retourner à la salle de bal. Sois sans crainte, je ne ferai guère de commérages sur ton compte avec les autres nobles, ces idiots n'ont aucune idée de ce que l'on peut ressentir lorsqu'on est torturé par quelque chose qui nous ronge de l'intérieur.

Il reprit alors, soupirant.

- Tu n'as certes pas répondu à ma question, mais je me permets de le faire pour moi. Je suis né dans la région de Kantô, mais je suis venu vivre ici suite au travail de mon père. Finalement, j'ai repris le flambeau. J'ai beau l'air jeune, mais j'ai pas mal de monde sous mes ordres, c'est assez plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 22:30


    Alors qu’Ethan ne s’y attendait plus, l’éclat blanc qui l’éblouissait disparu. La pièce était à nouveau plongée dans l’obscurité. La pâle lumière qui filtrait de l’extérieur laissait entrevoir des ombres dansantes. C’était dans cet éclairage qu’il vivait, chaque soir, de manière officieuse. Il s’y était habitué, et y avait même pris goût. Le champion releva la tête, et commença à se détendre. Ce visage avait disparu. Ce visage qu’il haïssait tant était tout juste visible, seuls les traits les plus grossiers peinaient à se faire deviner. Il s’assit à côté de lui, et commença à parler.

    La chaleur du corps, tout juste plus petit que le sien, à ses côtés, le réconfortait. De là où il était, il était capable de sentir son odeur. Un parfum sucré, alléchant, comme une confiserie. Ethan s’habitua bien vite à sa présence, l’adoptant presque. Sans ce visage pour le hanter comme un mauvais esprit, il appréciait presque Rin. Un garçon qui semblait banal, mais cachait une lourde histoire derrière lui. Le genre d’histoire qu’il valait mieux garder secrète aux yeux du grand public. C’est ce qu’il avait perçu plus tôt, dans la salle de réception, dans l’éclat de ses yeux. Et c’est ce qu’il percevait maintenant, à son comportement. Il restait assis à ses côtés, avec un air calme, serein. Il lui parlait comme on parlait à un Pokémon sauvage inquiet. Cela aurait pu irriter Ethan, et pourtant, cela avait eu l’effet inverse. Cette voix qu’il ne voulait plus entendre l’apaisait dans la pénombre. Derrière la porte, la musique avait changé, les gens continuaient à parler, à rire et à danser. Mais les deux garçons étaient dans cette pièce, plongée dans le calme, jalousement surveillée par un Clamiral.

    Rin prétendait le comprendre. Il le jugeait torturé. Etait-ce si évident ? Non. Ce garçon … Sans qu’Ethan n’ai à ouvrir la bouche, il se présenta. Un bref résumé de ce qu’il était. Il limita tous les détails, comme s’ils étaient inexistants, ou superflus. Mais c’était dans ces détails que Rin gardait un secret. Et Ethan voulait savoir lequel. Il voulait savoir pourquoi ce noble lui ressemblait tant. Il venait de Kanto. Une région que le champion ne connaissait pas. Il n’avait pas eu un long parcours : il était venu d’Hoenn, une région assez éloignée, pour finir directement à Maïlys. On racontait cependant que les oiseaux climatiques, chassés par la Zodiac, avaient durant longtemps élu domicile à Kanto. Rin a repris le flambeau de son père, après s’être installé à Maïlys pour son travail. Son père avait donc cessé ses activités, d’une manière ou d’une autre. Etait-ce lui, la source des sentiments étranges que dégageait Rin ? Sans comprendre pourquoi, Ethan avait l’impression qu’il venait de lui livrer un secret. C’était … son identité. Il ne savait rien de lui, si ce n’est ce qu’il avait accepté de lui dévoiler. La sensation provoquée par la rencontre était si étrange. Il l’avait presque oublié, depuis tout ce temps. Puis, le blond acheva sa phrase, laissant à nouveau place au silence.

    A présent, que devait-il faire ? Probablement répondre à la question à son tour. Pour quoi faire ? Ethan détestait cela. Il voulait que Rin continue de parler, inlassablement, et que le temps passe sans évoluer. Mais Rin ne parlait plus. Si Ethan restait silencieux, il allait partir, et le laisser seul. C’était peut-être mieux.


    «Lorsque Martyr est parti, j’ai voyagé à travers Hoenn pour retrouver quelqu’un. J’ai échoué, alors … Je suis venu à Maïlys récemment, en tant que Champion. »

    Non. Il ne voulait pas qu’il parte. Ethan n’avait jamais eu l’occasion de parler à qui que ce soit depuis trop longtemps. Le social n’était pas son fort, mais Rin lui facilitait les choses. Il arrivait à lui parler d’une manière naturelle, comme il en avait rarement l’occasion. Ce garçon qui semblait si indiscret se montrait en réalité presque amical. C’était calme, inoffensif. C’était agréable.

    «Ne te force pas à rester avec moi. Si tu souhaites retourner au bal, je ne te retiens pas. Je partirai plus tard.»

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Mer 21 Aoû 2013 - 22:57

«Je suis venu à Maïlys récemment, en tant que Champion. »

Le temps semblait s'être arrêté, et le noble aux yeux bleutés ouvrit grand ses yeux dans l'obscurité de la pièce. Un... Champion. Un Champion ? Ici ? Assis là, à côté de lui, à portée de main ? Oui, il était à portée de main. Prêt à passer en charpie. Prêt à se prendre une raclée, prêt à se faire kidnapper puis torturer au Quartier Général... Prêt à disparaître à jamais de la surface de la Terre. Un Champion était juste là dans cette pièce, et Rin n'avait pas sentit cette phrase venir. Il avait eu quelques soupçons, effectivement, mais jamais il n'aurait cru cela possible. Ce noble au comportement grossier était un Champion, un Maître dans une spécialité Pokémon, un dresseur hors-pair, à la taille d'un Commandant Zodiac.

Les choses se corsaient. Vraiment. Ca en devenait incontrôlable, cette envie de sang. Cette envie de meurtre qui pouvait ronger un être de l'intérieur, où seule l'odeur du sang pouvait calmer cette soudaine pulsion meurtrière. Rin ressentait une vive crainte en lui monter. Il se rendait compte qu'il avait commençait à dévoiler son identité, et certainement était-il déjà allé trop loin. Eh merde. Un Champion juste à côté de lui, dans la même pièce - endroit où ils étaient seuls. Lucario et Zephyre dans la salle de bal, Clamiral juste derrière la porte. Ses deux Pokémon les plus puissants de sa team n'étaient pas à portée de main. Un lourd et puissant frisson prit de plein fouet le Commandant au sang noble. Les mains de l'individu se serraient. Quelques petits centimètres, et Rin pouvait assommer ce Champion. Il voulait approcher ses mains, là, plus près, encore, encore...

Puis le bruit d'une porte qui s'ouvrait. Doucement. Rin eut un petit sursaut qu'il réussit à dissimuler un maximum, avant de jeter son regard sur la porte qui s'ouvrait tout en laissant entrer la lumière de la salle. Lui qui n'avait pas voulu être dérangé ! Que faisait donc Clamiral ? Alors que Rin se leva subitement, avant même qu'il n'ouvrit la bouche, l'humain put reconnaître une fourrure dorée éclairée de derrière par la lumière. Deux yeux bleutés qui se démarquaient dans l'obscurité, contrastant avec la lumière.


- Rin, Lucario s'est mis à danser avec une femelle, et je me sens seul...
- Zephyre...
soupira le noble.

Il aperçut Clamiral juste derrière Zephyre, rougissant subitement comme de honte pour finalement détourner le regard de son Maître. Rin se contenta de soupirer à nouveau avant de se rassoir.


- Allez, viens... Ferme la porte. Et surtout, continua-t-il en accueillant le Riolu dans ses bras, le collant contre son torse, reste gentil.

Sur le moment, en observant le Pokémon qu'il caressait à la tête, dans l'obscurité, Rin n'avait pas réalisé à quel point le destin semblait vouloir ramener le bout de son museau. Enfin, ou plutôt Arceus. Mais l'évidence était là : sans l'intervention de Zephyre, Rin n'aurait pu se contrôler, et n'aurait pas hésité une seule seconde à sauvagement attaquer Ethan, en raison de sa pulsion meurtrière et haineuse envers les Champions. Mais il devait se contrôler, il le savait. Ethan paraissait si... différent des autres Champions, qui eux semblaient si ordinaires et prétentieux.

Il avait entendu, entre-temps, Ethan lui déclarant qu'il ne l'empêcherait pas de partir. Non, surtout pas. En partant, Rin risquerait de dévoiler sa véritable identité, son visage l'aurait trahit. Il ne devait plus prendre aucun risque, la première fois était déjà de trop.


- Je vais rester ici. Je ne suis pas adepte de la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 12:24


    Quelque chose avait changé. L’atmosphère était soudainement devenue plus rude, et Rin n’avait pas lâché un mot. Ce silence, Ethan ne le connaissait que trop bien. L’ambiance qui régnait dans la pièce était menaçante, presque étouffante. Le malaise du champion était revenu. A nouveau, des bribes d’images. Tout était rouge. Une mare de sang gisait au centre de la pièce. Pourquoi Rin ne disait plus rien ? Un mot avait été prononcé de travers. Quelque chose n’allait pas. Mais quoi ? Ethan avait parlé si peu, mais avait donné tellement d’informations. Pourtant, mis à part le fait qu’il ait mentionné le nom de Martyr, tout ce qu’il avait dit n’était pas un secret. Presque tout le monde connaissait cette partie de sa vie. Sauf … Rin ? Il semblerait.

    Puis la porte s’ouvrit, laissant à nouveau pénétrer la lumière de l’extérieur. La silhouette de la créature au pelage doré se dessina, avec une moue triste. Zephyre s’empressa de rejoindre son maître. Le blond l’avait présenté un peu plus tôt comme un nouveau membre de sa famille, mais aussi de son équipe. Il était donc dresseur. Le Pokémon qui se dressait derrière la porte et qui servait de garde laissait supposer le niveau approximatif de son équipe. Ethan avait rarement vu de Clamiral, mais il ne lui semblait pas que cette espèce était particulièrement affectueuse. Pourtant, la façon dont il agissait avec son dresseur laissait supposer un lien étroit entre eux. Etait-ce le même qui reliait Rin avec tous les membres de son équipe ? Qui était exactement ce dresseur ? Il ne pouvait pas être mauvais. Les Pokémons ressentaient les choses, et un humain profondément rongé par le mal ne pouvait compter sur la fidélité de son équipe. C’est ce que l’on disait. Mais était-ce vraiment le cas pour lui-même ? Quelques soient les situations, ses compagnons avaient toujours été là. Sans rechigner, ils avaient toujours accompli des plus basses besognes jusqu’aux plus durs labeurs. Ces créatures étaient décidément bien difficiles à comprendre, mais elles s’étaient toujours montrées plus amicales et plus fidèles qu’un humain. Est-ce que Rin ressentait la même chose ?

    Mais Zephyre était là. Comme s’il s’agissait d’un voyeur, Ethan s’était littéralement refermé sur lui-même. Ce n’était pas par timidité ou par malaise, simplement … Que pouvait-il dire face à cela ? Une telle relation les unissait que le champion n’était rien de plus qu’un intrus. Certes, à son arrivée, l’atmosphère était redevenue, de façon inexplicable, plus apaisante, mais Ethan n’aimait pas ça. Seulement, ce qui s’était passé … Est-ce que Rin avait voulu le tuer ?

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 13:07

Une ambiance au caractère torturé. Des ténèbres qui enveloppaient deux jeunes nobles dans cette pièce, et une jeune créature au pelage d'or qui déchire un affreux silence pour quelques petits rires enfantins. La créature semblait se prêter à quelques jeux avec son maître, le jeune Phantomhive caressant et "chatouillant" son compagnon sur la tête, puis aux pages et aux oreilles. C'était étrange. C'était réconfortant. C'était lumineux. Ce rire. Ces petits éclats de rires qui déchiraient un silence ténébreux et vengeur, tandis qu'à côté d'eux, un noble était là, torturé et refermé sur lui-même. Lui qui avait à l'instant ouvert la bouche pour en dévoiler plus sur lui, voilà qu'il semblait à nouveau s'être renfermé. Il ne disait rien. Il était là, encore une fois, comme tout à l'heure, recroquevillé sur lui-même, la tête dans ses bras, le visage caché. En le voyant, le Commandant ne put s'empêcher de se poser moult questions.

Des questions qu'il oubliait bien vite, qu'il effaçait de son esprit lorsqu'il sentait une petite langue qui donnait quelques coups sur sa joue : Zephyre avait sentit que son maître captait son attention sur quelqu'un d'autre que lui. L'attention était portée sur cet Ethan, sur cette étrange noble qui avait refusé le biscuit que le Pokémon lui avait proposé auparavant. Cet Ethan. Il ne méritait peut-être pas l'attention de Rin. Pas en cette soirée en tout cas. Cette soirée était faite pour Zephyre et Rin, ils devaient être ensemble durant la totalité de cette dernière. Ils devaient danser ensemble, manger ensemble, rire ensembles… Et non pas rester dans une telle pièce avec un noble si étrange.


- Zephyre, je suis désolé, mais peux-tu retourner dans la salle de bal, s'il te plaît ?
- Mais, Rin… !
protesta le Riolu en baissant les oreilles, avant de sentir une main se poser sur sa joue.
- Je te rejoindrai plus tard, c'est promis. Je dirais à Clamiral de rester avec toi, comme ça tu ne sera pas seul.

La créature à la fourrure d'or se contenta de garder les oreilles baissées, rougissant et gonflant ses joues. Il n'aimait pas cela. Il aurait voulu protester plus longtemps, mais il ne le pouvait : il fallait obéir au Commandant. Fuyant le regard de Rin, Zephyre fusilla du regard l'autre noble, avant de s'en allant et d'ouvrir la porte. Apercevant Clamiral, Rin demanda à ce dernier de garder le Riolu avec lui, avant de voir la porte de refermer, brusquement.

Ils étaient à nouveau seuls, lui et Ethan. Deux nobles qui semblaient avoir un point en commun : celui d'adopter un visage torturé lorsque les émotions n'étaient plus gérables, celui qu'ils essayaient tant bien que mal de cacher, mais qui resurgissait brusquement lorsqu'ils regardaient le reflet d'eux-même dans un miroir. Oui, ce visage qui en disant long sans que l'un d'eux n'ait à parler pour se dévoiler. Toutefois, Rin adopta un sourire sur son fin visage. Il ignorait même s'il était sincère.

- Zephyre est très attaché à moi, j'espère qu'il ne t'a pas gêné.

Cependant, Rin se réjouissait de l'intervention du Riolu. Ce dernier venait d'empêcher Rin de commettre une abomination juste ici. Le moment et le lieu étaient bien mals choisis pour se débarrasser d'un Champion.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 14:08


Des rires qui brisaient le silence. Zephyre se comportait comme un enfant, Rin comme un frère. Ensemble, ils semblaient tellement heureux. Mais cela ressemblait à un bonheur factice. Après tout, quelle était la différence ? Un stupide sourire plus ou moins sincère, et quelques moments passés ensembles. Et ce regard. Ce regard que la créature lui adressait, et qu’Ethan percevait à peine. Il ne connaissait pas ces sentiments, mais ils semblaient si néfastes. Il les détestait, mais les enviait tout autant. Qu’est-ce que le Riolu essayait de lui dire ? Il ne comprenait pas. Est-ce qu’il considérait que c’était sa faute, si son dresseur le renvoyait dans la salle de bal ? Peut-être avait-il raison. Mais Ethan n’avait rien demandé, et sûrement pas l’attention de ce garçon. Pourtant, il restait là, continuait de s’intéresser à lui, et semblait désirer qu’ils restent seuls. Et Ethan était d’accord. Sans un mot, il approuvait ce comportement. Il voulait rester avec Rin, sans être dérangé. Rester avec ce prédateur.  La lueur dans ses yeux, celle qu’il avait vu un peu plus tôt … Et cette atmosphère menaçante, presque tordue, qui avait régné … Oui, c’était ça. Rin était un prédateur. Tout comme lui. Etait-ce cela qui les rapprochait autant ? Peut-être. Mais étrangement, cela ne dérangeait pas Ethan. Il n’en était même pas heureux. Cela lui paraissait simplement comme une évidence, quelque chose de tout à fait banal.

La porte se referma. Zephyre était parti. Machinalement, Ethan releva la tête. Devant lui, l’ombre de Rin se mouvait. Cette fois ci, il arrivait à déchiffrer ses traits un peu plus en détail. Un visage fin, de grands yeux azurs, et une tignasse blonde qui couvrait son front de quelques mèches. Ils étaient identiques. Etait-ce seulement possible ? C’était … frustrant. Non, plus que ça. Sans vouloir l’accepter, Ethan se refusait à imaginer que Rin puisse être quelqu’un de mauvais. Un membre de la Zodiac, par exemple. Il ne pouvait pas l’envisager l’espace d’une seule seconde. Et, à cause de ça, il se sentait vulnérable. Si faible. Si répugnant. Cette naïveté … N’était-ce pas la même que celle de Martyr ? Ce stupide gosse qu’il était si facile de manipuler et de tromper. En réalité, Rin pouvait en faire de même avec Ethan. Il s’en fichait. Pire, il l’acceptait. Tout ça à cause d’une vulgaire ressemblance. Ts.


«Pas de problème.»

Ils étaient seuls. La nuit avançait. Dehors, les gens commençaient à rentrer chez eux. Mais pas ici. Dans la salle de réception, des gens dansaient encore, parlaient et riaient à la lumière des lustres en verre. Tout cela s’arrêtait au seuil de la petite porte en bois. L’obscurité, le froid, le silence. Ethan pouvait placer quelques mots, poser des questions sur ce garçon. Il avait tellement de questions. Mais aucune ne lui paraissait intéressante. Ce garçon était mystérieux, et ce mystère ne le dérangeait pas. Et, paradoxalement, sans pour autant vouloir en savoir plus sur lui, il voulait apprendre à le connaitre, déchiffrer le comportement de la personne qui se cachait derrière cette espèce d’illusion.

~~~~~~




Dernière édition par Ethan Runefield le Sam 14 Sep 2013 - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 14:55

La nuit avançait. Les secondes défilaient encore, pour finalement se transformer en de longues minutes où le silence se faisait à la fois glacial et menaçant. Personne ne parlait, aucun des deux nobles n'osait vraisemblablement prendre la parole, et cela avait le don d'irriter Rin. Ce dernier s'irritait davantage à une idée. Une seule : celle que cet Ethan Runefield soit un Champion. Rin avait beau vouloir se montrer clément, courtois, et tout le reste avec lui, mais l'idée qu'il soit un Champion n'avait fait disparaître en Rin une volonté de s'occuper de son cas. L'interroger, le torturer, le tuer... Tout. N'importe quoi. Le faire crier, hurler de douleur, le faire regretter d'être devenu Champion...

Sa haine des Champions n'était pas tellement justifiée, quoi qu'elle semblait tout simplement naturelle. Son poste de Commandant obligeait le noble à vouer une haine à ces Champions qui se prétendent sauveurs du monde ou Arceus ne savait quoi, mais qui n'étaient rien de plus que des pseudos-Zodiacs : des individus motivés par la gloire, la richesse, et le pouvoir. Ethan. Ethan était l'un d'entre eux. Et l'évidence était là : Rin devait faire un choix, ce dilemme s'imposait au plus profond de son esprit. Sympatiser avec ce Champion, ou rompre toute discussion et sortir de cette pièce. Sortir, oui, mais pour quoi faire ensuite ? Ne plus parler à ce noble, et le laisser tranquille ? N'aurait-il pas été plus judicieux de le prendre en otage et le ramener au Quartier Général ? Il n'en pouvait plus.

Finalement, le jeune Phantomhive se leva, pour subitement se précipiter vers la porte.

- Je suis désolé, je n'aurais pas du m'imposer ainsi.

Puis un éclair lui passa : Ryujii. Il avait pourtant sympathisé avec ce Champion, mais les choses lui semblaient différentes et incomparables.

- J'ai besoin de quelque chose à boire, navré.

La poignée de la porte bougea sous l'emprise d'une petite main, mais la porte ne s'ouvrit guère pour autant. Rin s'immobilisa subitement, serrant la poignée dans sa main, ainsi que ses dents. Merde. Pourquoi ne voulait-il pas sortir ? Pourquoi n'ouvrait-il pas la porte ? Ces rires, cette musique qu'il entendait derrière... Il devait retourner à la salle de bal ! Il devait échapper à l'emprise de ce Champion ! Pourtant, en seule réaction, le Commandant se saisit d'une sorte de téléphone, avant de prendre la ligne afin d’appeler quelqu'un.

- Sebastian, amène la limousine. Je m'en vais.

Il raccrocha bien vite, certainement pour ne pas regretter ce qu'il venait de faire. Et aussitôt, Rin se tourna vers Ethan, pour finalement se diriger vers lui et lui tendre sa main.

- Allons nous en d'ici, cette réception n'est vraiment pas intéressante. Je possède un manoir dans cette ville, il n'y aura pas tous ces idiots présents.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 18:40


Ce gosse était décidément étrange. Il voulait sortir. Il voulait le laisser. C’était prévisible. Ethan était ennuyeux, indigne d’intérêt. Pourquoi Rin perdrait son temps avec lui ? Pourtant, rien ne se passa. Durant de longues secondes, il était debout, la main sur la poignée, mais ne l’ouvrit pas. Finalement, il se décida à appeler quelqu’un. Un quelconque serviteur, voiturier, ou encore, ce que l’on appelait dans la haute société, majordome. Ce n’était pas très étonnant. Après tout, n’avait-il pas dit qu’il avait plusieurs hommes sous ses ordres ? Ce qui était plus dérangeant était ce qu’il avait dit. Il partait. Il n’allait pas prendre un verre, comme il l’avait dit. Il partait vraiment. Définitivement. Il allait le laisser là, seul, et … Non. Le blond était face à lui, la main tendue, et lui proposait de se joindre à lui. Quelques secondes passaient en silence. Il lui proposait de se joindre à lui. Lui qui ne le connaissait pas. Lui qui avait eu un changement d’attitude soudain. Lui qui semblait détester tous ces nobles. Lui qui portait ce foutu visage qu’il haïssait tant. Pourquoi ? En temps normal, il aurait dû refuser. C’était suspect, presque dangereux. Ethan avait bien son équipe sur lui, mais selon la situation, elle pouvait s’avérer inutile. A présent, Rin savait à qui il avait à faire.

Le champion saisi la main qui lui était tendue, résolu à suivre cet étrange blond, sans raison logique. Ils échangèrent quelques mots avec l’hôte, et arpentèrent les couloirs dans le même silence lourd et pesant. Une fois sortis du bâtiment, un chauffeur leur fit signe de monter dans une limousine. Probablement le dénommé Sebastian. Ethan se glissa dans la porte qui lui était ouverte pour s’assoir aux côtés de Rin. Si les sièges étaient tout de même relativement larges, la distance qui les séparait était plus mince que dans la pièce sombre où ils se trouvaient quelques instants plus tôt. C’en était presque dérangeant. Il était là, juste là. Si proche, si accessible. Ils étaient tous les deux, et seulement à l’autre bout de la limousine, le chauffeur. Les vitres étaient fermées. Dans l’air ambiant, Ethan humait le parfum de Rin. Le visage collé à la vitre, il ne pouvait tolérer d’avoir à affronter son regard. Ce parfum et cette chaleur qu’il dégageait ne donnaient lieu qu’à une seule envie : celle de planter ses dents dans une quelconque artère, et d’arracher sa jugulaire. Il ne voulait pas le tuer. Simplement, lorsqu’il appréciait quelqu’un, ce désir montait en lui. Cela n’avait pas toujours été ainsi. C’était apparu récemment, en même temps que sa haine d’autrui et sa peur de l’abandon. Et c’est ce qui se produisait à l’instant. Plus Ethan appréciait Rin, plus il le haïssait. Pour cette seule raison, il ne pouvait pas continuer ce chemin. Derrière la vitre opaque se dessinait un parc plongé dans l’obscurité, visiblement vide. Rien ne bougeait, si ce n’était le feuillage des branches sous la brise. Il reconnaissait cet endroit. Il se trouvait à l’entrée Sud de l’Imaginarium. A cette heure-ci, la population et les touristes étaient plutôt regroupés dans les attractions du centre de la ville, un endroit éclairé en permanence et toujours actif.


«Est-ce qu’on peut s’arrêter ici ?»

~~~~~~




Dernière édition par Ethan Runefield le Sam 14 Sep 2013 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 19:20

Ils étaient partis aussi vites qu'ils le pouvaient. Après quelques échanges avec Lord Allendal, car il fallait bien le remercier pour l'invitation, et le tour était joué : Rin, accompagné d'Ethan, de Zephyre et de Lucario, put enfin sortir de la salle. Et devant se trouvait déjà une limousine noire et blanche, son chauffeur les attendant bien gentiment. Un homme qui paraissait quelque peu jeune, à la chevelure noire et aux yeux rouges. Fort étonnant. Mais qu'importe. Chacun entra dans la limousine, avant que celle-ci ne démarre enfin pour se diriger vers le manoir que possédait Rin. Il y allait rarement, mais il aimait bien avoir un chez-soi à plusieurs endroits de l'île, cela pouvait toujours lui être bien utile.

Lucario s'était assis à côté de Rin, laissant Zephyre s'assoir entre eux deux. Il gardait une expression de visage bien assez indifférente quant au fait d'être si vite partit du bal, ce qui n'était pas le cas de Zephyre. La boule dorée aux yeux bleutés semblait ne pas être réjouit de ne pas avoir fait ce qu'il désirait durant ce bal, notamment le fait de danser avec Rin et de rester exclusivement avec lui. Quelque part, il lui en voulait certainement, mais il avait surtout l'impression que tout cela était de la faute... d'Ethan. La créature se contentait de bouder, oreilles et yeux baissés, jusqu'à ce qu'elle se sente portée par son maître, et posée sur les genoux de celui-ci. Rin plongea son regard dans celui du Riolu, et le Pokémon semblait le fuir.


- Je suis vraiment désolé, Zephy'. Mais ne t'en fais pas, ce genre de soirée se déroule très souvent, surtout à l'Imaginarium. Nous aurons d'autres occasions d'y aller. Et puis si tu veux, nous ne sommes pas obligés d'attendre sur les autres : nous pouvons très bien organiser une réception dans le manoir familial. Tu m'aiderais, même ! Qu'en dis-tu ?

Le Pokémon ne put s'empêcher de sourire, les yeux pleins de rêves et d'étoiles, avant d'à nouveau gonfler ses joues et faire mine de bouder. Un véritable enfant boudant dans son coin simplement pour s'attirer l'attention de son maître. Et cela fonctionnait, Rin ne pouvait rien lui refuser ou lever le ton avec lui.

Et Ethan, lui, restait silencieux. Ce silence était macabre et froid. Le noble observait l'extérieur, collé à la fenêtre. Il ne daignait pas une seule fois regarder Rin ou l'intérieur de la limousine. Pas un mot. Pas un regard. Il semblait transparent, Rin aurait très bien pu l'oublier. oublier qu'il existait, qu'il était là avec le Commandant dans une limousine. Un Champion et un Commandant, là ensemble. Ils pourraient se tuer, se déchirer, ici, maintenant. Ils pourraient faire couler le sang dans cette voiture, mais rien. Et les minutes passaient, indéfiniment.


«Est-ce qu’on peut s’arrêter ici ?»

Hum ?
Oh. Un des parcs de l'Imaginarium. Et d'ailleurs, il ne semblait y avoir personne. Ethan voulait s'arrêter ici, ce que Rin trouva étonnant. Mais Ethan venait de parler. Il venait d'émettre une requête. Etrangement, et sans comprendre pourquoi, Rin ne se sentait pas de lui refuser une telle demande. Il ne voulait pas. Il allait se plier à l'exigence d'un Champion. Mais il ne voulait pas lui refuser cela, il ne voulait guère voir une seule once de déception sur le visage de ce noble.

Paradoxe. Infernal paradoxe. Incompréhensible.
Rin se sentait misérable, mais cela ne l’empêchait pas d'appuyer sur un interrupteur pour s'adresser à son majordome.


- Sebastian, arrête-toi ici.

La limousine s'arrêta doucement, juste à côté de ce parc où Ethan voulait certainement rester quelques minutes. Puis une porte s'ouvrit, le majordome était prêt à laisser sortir ses passagers.


Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 20:09


Il céda. Etrangement, Rin lui céda sa requête. La limousina s’arrêta, et la porte s’ouvrit, sans aucune question. Si Ethan avait douté des intentions du blond, ce n’était plus le cas. Isolés dans un endroit inattendu, il était devenu impuissant. Ethan descendit presque aussitôt, respirant l’air sain, épuré de toute odeur. Il fit un pas en avant, puis deux, puis trois. Il avança de quelques mètres, désirant s’éloigner toujours un peu plus de ce garçon qui l’inspirait beaucoup trop. Plus de parfum, plus de chaleur, plus de visage. Simplement l’obscurité, le froid mordant, et un sentiment de liberté. Il n’avait plus cette sensation d’oppression. A tout instant, s’il se désirait, il pouvait s’enfuir, courir loin, à toute jambe. Mais il resta planté là, l’esprit vide. Toujours le même silence régnait, devenant peu à peu insoutenable. Ethan fut parcouru d’un frisson. Le froid le déchirait, de part en part. Mais il aimait ça. Il se sentait vivant. Il était là, au milieu de ce parc. Aucune caméra, aucun témoin, si ce n’est ce stupide chauffeur à l’air peu viril, et ces deux Pokémons. L’un d’eux était un Lucario. Ethan ne l’avait pas vu, lors de la réception. Il s’était probablement faufilé dans un coin, sans que le champion n’y fasse attention. Mais il semblait de la même carrure que le Clamiral. Des questions commençaient à germer dans l’esprit de l’albinos. Rin connaissait bien Martyr, mais ignorait tout de son frère adoptif. Il n’était pas innocent, loin de là. Et, plus encore, il possédait une équipe de Pokémons qui avoisinait son potentiel maximum. Cela semblait évident, et pourtant, toute hypothèse concernant l’identité de ce garçon s’arrêtait avant même de franchir le seuil de ses pensées.

«Tu disais avoir repris les activités de ton père, n’est-ce pas ?»

Un père. Rin avait parlé de son père. Ethan, lui, n’avait jamais connu de figure paternelle. Du moins, c’est ce qu’il se forçait à croire. On ne pouvait pas dire qu’il avait eu l’occasion de connaitre le «père de son frère».  Et personne n’avait repris cette place, souvent considérée comme précieuse. Pas même le père de Martyr, qui l’avait adopté malgré lui. En revanche, il avait eu une mère. Le blond, lui, n’en avait pas fait mention. Mais tout cela n’avait rien d’intéressant. Ce qui attisait la curiosité du champion était plutôt de savoir ce qu’était devenu ce père. Malade ? Retraité ? Mort ? Et quelles étaient ces activités ? C’était une question qui en cachait d’autres, et qui avait simplement pour but de forcer Rin à parler. Elles ne visaient pas le noble directement, mais permettraient à Ethan d’en apprendre plus sur lui, s’il rentrait dans son jeu.  Une discussion comme une autre, en soi.

~~~~~~




Dernière édition par Ethan Runefield le Sam 14 Sep 2013 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 21:04

Et Ethan sortit de la limousine, pour finalement s'éloigner d'eux dans le parc enveloppé de froides ténèbres. Pendant que le jeune Phantomhive observait l'autre noble, Lucario s'approcha de son maître, comme s'il sentait le fait que l'humain allait s'adresser à lui. Et il n'avait pas tort, en vue du visage soudainement devenu sérieux du blond aux yeux bleutés.

- Ce type, commença Rin à voix basse. C'est un champion.

Le sang de Lucario ne fit qu'un tour. Ce mec ? Ce jeune arrogant et mystérieux ? Un Champion ? La créature à la fourrure bleutée sentit ses muscles se tendre, sa patte prête à lancer une attaque Aurasphère à tout moment, dans le dos de cet énergumène. Un Champion. Dans leur limousine. Un Champion. Si proche de Rin. Mais pourquoi Rin n'avait-il guère réagit avant ? Et contre toute attente, alors que Lucario commençait à ne plus se contrôler, ce dernier sentit une petite chaleur sur sa patte : la main de Rin. L'humain semblait savoir ce qu'il faisait...

Alors que non. Rin ne savait pas quoi faire. Tout ce qu'il fit, au final, fut de s'approcher vers Ethan, jusqu'à ce que celui-ci lui demande plus à propos de son père et de ses activités. Rin s'immobilisa. Il baissa la tête, pour finalement la relever et regarder le ciel étoilé qui s'était étendue au dessus de leur tête.


- Oui...

Un silence qui fut bientôt déchiré par le ton sérieux de Rin.

- Après sa mort. Après sa trahison. Il m'avait trahit, il avait trahit ses hommes... Et j'ai hérité de son boulot. Parmi les Douze, continua-t-il d'une voix plus basse, quasi inaudible.

Puis il baissa la tête pour plonger son regard dans celui d'Ethan. Toujours ce regard et ce visage torturé que Rin ne supportait plus chez ce garçon. Il ne supportait plus l'impression de voir son propre reflet en Ethan.

- Et bon sang ! Cesse un peu d'avoir cet air si torturé ! s'écria Rin, serrant les poings et les dents, baissant la tête comme par honte de crier une telle chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Runefield
Mad mind


Messages : 115
Date d'inscription : 15/07/2013

MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Jeu 22 Aoû 2013 - 21:51


Cet air … Torturé ? Etait-ce vraiment le visage qu’avait adopté Ethan ? Il ne s’en rendait même pas compte. A vrai dire, cette remarque l’avait moins étonné que le comportement de Rin lui-même. Il était épuisé, et blasé, de ces sentiments contraires. Le blond l’avait rejoint. Il s’était rapproché. Ethan pouvait à nouveau sentir cette odeur qui le dérangeait tant. Mais il resta là, à contempler ce qu’il pouvait percevoir du paysage : quelques ombres qui se mouvaient. Et ce froid … Ce froid horrible, porté par la brise, qui se glissait dans ses cheveux et dans son cou.

«C’est la seule chose qui te dérange ? C’est pour cette raison, que tu t’intéresses à moi ?»

Pour la première fois, Ethan se retourna vers Rin, acceptant son regard. Cette sensation que cela provoquait en lui, il ne pouvait l’accepter d’avantage. Un sourire se dessina lentement sur les lèvres de l’albinos, alors que son regard s’éclairait. Ce n’était pas ce sourire niais et sincère, ce n’était pas non plus un sourire factice rempli de douleur. C’était un sourire que certains avaient le privilège d’apercevoir, seulement une fois dans leur vie, avant qu’elle ne s’achève. Quelque chose de tordu, d’indéchiffrable, qui semblait crier à la Mort elle-même.


-Et ses ailes étaient souillées du sang des existences passées-


Mais Ethan ne bougea pas. Il resta là, immobile, menaçant de se jeter au cou de sa victime d’un instant à l’autre. Il savait que plus loin, le Lucario veillait. Cela ne l’inquiétait pas pour autant. Ici, à cet instant précis, rien n’avait d’intérêt. Rien, sauf ce garçon blond. Encore une fois, le champion détailla ses traits. Il n’arrivait pas à l’accepter. Il détestait cette figure, et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de l’examiner, encore et encore. Cette sensation montait en lui en même temps, de façon fulgurante. Bientôt, un goût amer et métallique envahi sa gorge. Il déglutit, une fois. Il avait soif. Sa bouche se faisait sèche.


«Si cela te gêne tant, fais disparaitre ce visage.»

Il regarda une nouvelle fois Rin. Cette fois, rien ne se produisit. La sensation n’était plus là. Elle avait laissé place à de la lassitude et de la mélancolie. A nouveau, le masque torturé s’installa sur le visage d’Ethan. Le sourire avait disparu, et ses yeux s’étaient tournés vers les ombres des feuillages, plus loin dans le parc. Une nouvelle brise se leva, un nouveau frisson. Ce garçon souriant, qui lui tournait le dos avec une lumière dans les yeux … Il ne le reverrait plus.

~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You and I are troubles [Rin] [Terminé]   Aujourd'hui à 8:08

Revenir en haut Aller en bas
 
You and I are troubles [Rin] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Troubles psychologiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: L'Imaginarium-
Sauter vers: