Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre vénéneuse [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mer 12 Juin 2013 - 21:30


Citation :
Aujourd'hui, grande conférence à propos des poisons dans la mythologie johtoïte avec en guest stars Patricia Frens, Alice Cyanide et le magnifique Eusine Fruvet !



Alice était assise sur son fauteuil, dans l'amphithéâtre de l'université de biologie et de sciences de Port Sableye. La chaleur l'incommodait, car sa robe de mariée noire, bien qu'allégée (comprenez par là : deux couches de vêtements en moins), gardait néanmoins une chaleur pas possible. Au moins, dans le QG, c'était bien climatisé. Alors qu'ici … Et encore une chance, elle avait droit à un ventilateur ! Une heure qu'elle attendait dans la salle, en train de cuire comme un œuf. Les ingénieurs de la sono étaient plus ou moins des incapables. Elle avait failli leur crier dessus pour qu'ils s'activent et qu'elle ne meurt pas de chaleur. Mais elle avait toujours et encore sa compassion pour ses incapables largement comparables à des Sbires.

Et franchement, le thème de la conférence ne l'intéressait pas plus que ça. Certes, étant née à Johto, elle était forcément passionnée par ces mythes qui avaient entouré son enfance. Mais il fallait voir les boulets qu'elle se traînait. D'abord, Patricia Frens. C'était une vieille grosse dame qui suait en permanence. Bon, elle était certes brillante dans son domaine qu'était l'histoire de Johto depuis deux millénaires, mais sa présence n'était pas des plus agréables.

Et puis il y avait l'autre. Mr Eusine Fruvet. C'était un être absolument INSUPPORTABLE. Il ne pouvait pas s'empêcher toutes les trois minutes de se vanter. On aurait dit que Gilderoy Lockhart était devenu réel. Toujours là à dire « Mais vous savez, j'ai failli capturer Suicune au cours d'un combat mééémorââble … ». Patricia aussi avait l'air complètement saoulée par le discours du blond. Les deux femmes se regardèrent alors et soupirèrent silencieusement, compatissant l'une pour l'autre.

La conférence commença alors enfin. L'amphithéâtre était rempli d'étudiants et de quelques journalistes en mal de scoop. Le silence solennel et absolument pompeux emplit la salle de son aura majestueuse. Alice sait très bien ce qu'elle doit faire. Elle se lève et se dirige vers le micro central, pour introduire la conférence.


« Bienvenue et merci d'assister à cette conférence à propos des poisons dans l'histoire johtoïte. Si le sujet peut paraître très pointu, il reste néanmoins très riche, car Johto fut la scène de nombreux empoisonnements et regorgent de mythes où les substances vénéneuses affluent. Nous serons donc trois experts ici pour vous parler de ceci. Je vous présente Mlle Patricia Frens, directrice de la branche historique de l'Université Générale de Doublonville, et qui nous parlera de l'histoire des acteurs et des spectateurs des empoisonnements. »

La grosse dame inclina doucement la tête, consciente de son rôle important et de sa notoriété toute universitaire.

« Je vous présente aussi Mr Eusine Fruvet, qui est l'écrivain des "Mythes et Légendes Johtoïtes". Il sera notre expert en ce qui concerne les légendes entourant les poisons, et animera en grande partie cette conférence. »

Le blond se leva alors et agita la main comme une reine face à ses sujets. Mais les regards foudroyants des étudiants le firent se rasseoir très vite.

« Enfin, je me présente moi-même, je suis Alice Cyanide, chimiste-en-chef du laboratoire Duverney. Je parlerai de l'histoire des poisons et des antipoisons en eux-même, et de leurs différents effets biologiques. »

La conférence débuta alors en elle-même. Les trois experts firent leurs exposés et étalèrent leur science comme de vrais profs. Les spectateurs étaient pour la plupart attentifs, et notaient consciencieusement ce que les trois directeurs de la conférence disaient.

Puis vint l'heure des questions. Alice se leva encore une fois, prenant la place d'Eusine, et anima la dernière séance.


« Maintenant, si vous avez des questions, il est temps de les poser ! »

Elle avait dit ça avec un grand sourire, car la plupart du temps, personne n'en posait. En général, cela signifiait la fin du blabla. Enfin.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mer 12 Juin 2013 - 22:18



Port Sableye. C'était vraiment un des pires endroits choisis pour faire une conférence d'histoire Jothoïtes se disait Joachim, dans son petit appartement délabré de Megapagopolis. L'intitulé et les invités le poussaient fortement à y aller, mais le trajet le rebutait un petit peu : ses amis motards ne pourraient sans doute pas l'emmener aussi loin. D'un autre côté, s'il ne se présentait pas à la conférence, Patricia Frens, une de ses anciennes profs, ne manquerait pas de le faire remarquer dans le dossier de l'étudiant qui passerait pour un imbécile lors de sa soutenance. Après beaucoup de soupirs, il se mit en quête d'un moyen de transport pour Port Sableye afin d'être prêt le jour J.


________________________


Joachim arriva devant l'université de biologie de la ville où se tenait la conférence une petite demi heure avant son début. Il choisit une place vers le milieu de l'amphithéâtre mais en bout de rangée. Il pourrait ainsi s'éclipser directement à la fin sans devoir attendre que les gens sortent. Par ailleurs, le placement approprié au milieu lui permettrait d'être facilement repéré par Me Frens et ainsi éviter ses foudres. Il sortit un calepin et ses crayons de couleurs pour gribouiller d'affreux dessins en attendant le début de l'intervention. Et même potentiellement pendant si ça tourne à l'ennui massif.

Les intervenants arrivèrent enfin. Joachim reconnu aisément Me Frens et se rappelait à quel point ses cours étaient lents. La dame était certainement très calée dans son domaine, mais ses vertus pédagogiques étaient quasi nulles. Il se souvenait aussi de la fois ou elle avait discuté du rôle politique du Puits Ramoloss pendant les années féodales d'Ecorcia. C'était "très vivant" dans la mesure ou elle imitait l'attaque Baillement d'un Ramoloss à la perfection. Il y avait également Alice Cyanide, très célèbre dans les villes proches du Bois aux Chênes pour son antidote au venin des Migalos qui faisaient chaque année une dizaine de victimes. L'étudiant était stupéfait par le parcours de la chimiste qui était partie de "rien" pour devenir une des plus grandes références de l'époque actuelle. Lui aussi voulait un jour avoir une telle notoriété mais l'avancée actuelle de ses travaux ne lui permettrait sans doute pas de briguer de telles prétentions. Et enfin il y avait Eusine. Cet Eusine. Celui qui l'avait implicitement empêché de faire sa thèse à Jotho à cause de ses découvertes. L'homme n'avait qu'une envie, se lever de son siège et écraser ses livres sur le crâne de ce frimeur en costume violet. Néanmoins faire un meurtre devant un amphithéâtre entier n'était pas une bonne solution et il se contenta juste de lancer un regard noir au chercheur.

La conférence fut débutée par Me Cyanide qui présenta ses deux "collègues" ainsi qu'elle même. Les présentations terminées, Me Frens embraya sur le plat de résistance. Malgré le relatif ennui procuré par les interventions de la prof et les rires sarcastiques que Joachim poussait en écoutant Eusine se vanter, la conférence ne fut pas si ennuyante que prévu. Me Cyanide réussit même à captiver Joachim quand elle raconta comment les moines de la Tour Chétiflor avaient une fois brisé leur serment de paix pour empoisonner un seigneur de guerre trop dur avec les habitants de la ville. Joachim connaissait rapidement l'histoire, mais n'avait jamais entendu parler des détails. Il ne comprit bien évidemment rien aux méthodes scientifiques que la spécialiste avançait pour décrire avec précision le venin administré, mais tout de même.

Au bout de deux heures, la conférence fut "close" par la chimiste qui demanda si des gens avaient des questions. Il y en eut quelques unes de pas très intéressantes qui furent noyées dans le bruit des gens qui partaient. Joachim, lui, se tâtait. Devait-il poser ses questions aux intervenants pour étancher sa soif de savoir sur l'histoire sus citée ou bien juste se taire et partir gentiment pour éviter sa prof et Eusine. Le compromis se fit facilement dans sa tête. Au moment ou Me Cyanide se lèverait, il irait la solliciter au devant de l'amphi. Ah tiens, justement, la voila qui se levait. L'homme se précipita alors pour aller lui poser ses questions.



"Euh excusez moi, j'avais quelques questions à propos de votre intervention... J'osais pas les poser devant tout le monde par peur de passer pour un imbécile..." entama-t-il, le ton assez timide et rougissant légèrement.
Le profond respect qu'il éprouvait pour la chercheuse forçait ses émotions. Il n'était pas grand chose à côté d'elle, elle qui avait réussi à devenir un puits de science dans son domaine à force de labeur et de talent. Comment un doctorant raté comme lui pouvait lui adresser aussi facilement la parole ? Il fallait se montrer humble.

"J'ai beaucoup apprécié vos explications sur l'empoisonnement du seigneur Mauvillois par les moines de la tour Chétiflor pendant les années 1470. Je n'ai cependant pas compris comment ces derniers ont tout d'abord réussi à transformer le poison liquide d'un Chétiflor en gaz et ensuite à se protéger du puissant venin qu'ils ont administré par voie aérienne au tyran. Je veux dire, si c'est un gaz, ils auraient du mourir aussi non ? Pourtant rien ne fait référence à comment ils ont survécu dans les livres que j'ai lu à ce sujet..." termina-t-il, toujours humble, mais accélérant le ton au fur et au mesur de ses phrases.
Il était finalement emporté par l'enthousiasme d'avoir une telle spécialiste pour assouvir sa soif de connaissance sur sa ville natale. Il fallait en profiter. Peut être qu'avec un peu de chance, il pourrait déplacer la conversation et lui demander des conseils sur comment devenir un expert renommé dans son domaine. Recevoir des indications d'une autodidacte ne pouvait que guider l'homme sur le bon chemin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Jeu 13 Juin 2013 - 19:52


Enfin, la corvée était finie. Alice se leva, fière de ce qu'elle avait fait et surtout contente d'en avoir terminé. Les questions qui avaient été posées s'étaient adressées uniquement à Mlle Frens et à l'incroyââââble Eusine. Elle se doutait bien que l'amphithéâtre n'était rempli que d'historien et de thésards à propos des mythes, mais elle aurait espéré que ce qu'elle avait apporté (c'est-à-dire un bagage scientifique conséquent) aurait fait plus d'émulation. Mais bon, le manque de questions ne la gênait pas plus que ça.

Et alors qu'elle s'attendait à sortir tranquillement de la salle et à regagner la base des Zodiacs pour enfin retrouver une pièce climatisée correctement, un étudiant l'arrêta pour lui poser une question. Sur le coup, elle était un peu énervée, car elle s'attendait à voir un garçon stupide qui n'avait rien écouté de ce qu'elle avait dit lui demander pourquoi le sulfure d'hydrogène était un gaz acide alors qu'elle l'avait expliqué pendant un bon quart d'heure. Mais eu lieu de cela, elle eut droit à une question intéressante qu'elle avait espéré entendre plus tôt.

L'étudiant était un grand homme barbu qui la dépassait de quelques centimètres (que voulez-vous, avec des talons, on est plus grande). Il respirait l'intelligence et le questionnement permanent. Rien qu'à l'allure, elle avait envie qu'il lui pose une question. Parce que ce ne pouvait pas être stupide. Et puis, la question.


« J'ai beaucoup apprécié vos explications sur l'empoisonnement du seigneur Mauvillois par les moines de la tour Chétiflor pendant les années 1470. Je n'ai cependant pas compris comment ces derniers ont tout d'abord réussi à transformer le poison liquide d'un Chétiflor en gaz et ensuite à se protéger du puissant venin qu'ils ont administré par voie aérienne au tyran. Je veux dire, si c'est un gaz, ils auraient du mourir aussi non ? Pourtant rien ne fait référence à comment ils ont survécu dans les livres que j'ai lu à ce sujet … »

Au moins, ça avait le mérite d'être précis. La réponse était un peu compliquée, mais Alice était la reine de la vulgarisation scientifique.

« Eh bien … Ce que je vais dire n'est pas sûr, mais c'est ce qui me paraît le plus probable et crédible. D'abord, le poison que l'on utilisait pour tuer les gens était celui d'un Chétiflor. C'est de la digitaline. Mais comme c'était très connu, il fallait tuer autrement. Et donc, selon moi, les moines auraient mélangé la digitaline de Chétiflor avec du sang de Tentacruel (qui contient du mercure, d'où l'effet de Suintement) enrichi à l'arsenic. Ainsi, le liquide avait une température d'ébullition beaucoup plus faible. Si vous vous souvenez bien, les moines avaient tué le seigneur avec un encensoir : il apparaît donc qu'ils l'avaient fait chauffer avant. Ensuite, ils se sont protégés simplement en portant un foulard autour de la bouche : le gaz est trop épais et lourd pour passer à travers la jute. Selon moi, c'est ainsi que ce serait déroulé cet assassinat. Et c'est la principale théorie des historiens, d'ailleurs. Mais pour le moment, aucun document n'a pu nous le prouver. C'était une bonne question, je vous remercie de l'avoir posé. »

Elle avait cette dernière phrase avec un sourire en coin. Elle était contente qu'il y en ait un dans cette salle qui soit moins crétin que les autres. Elle aurait bien aimé continuer la discussion avec lui, mais elle avait vraiment besoin d'un ventilateur. Et où concilier les deux ?

« Ça vous dirait de continuer cette entrevue à la glacerie ? Je meurs de chaud dans cette tenue, et puis ce sera plus confortable …  »

Elle ne recherchait pas d'histoire d'amour. Elle les fuyait, même. Mais il avait l'air intéressant, et elle n'était pas contre un après-midi de palabres à propos de ce passionnant sujet.
Spoiler:
 

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Jeu 13 Juin 2013 - 20:55



A sa grande joie, Joachim reçut toutes les explications qu'il attendait. Elles étaient claires, concises et précises, tout ce qui lui fallait pour comprendre malgré son ignorance totale des propriétés de chaque poison cité. L'étudiant buvait ses paroles, le poing devant la bouche et l'index caressant sa moustache. La version de l'histoire fournie par Me Cyanide était d'autant plus convaincante qu'elle coïncidait avec les moeurs non violentes des moines : un empoisonnement aussi subtil ne pouvait être que de leur facture. Quand il fut complimenté sur la pertinence de sa question, il était très fier intérieurement. Il ressentait la sensation que tout élève de classe préparatoire éprouvait quand la maîtresse lui donnait son premier bon point. Un elixir d'orgueil, de reconnaissance et de joie parcourait ses veines.

Et c'est alors qu'arriva la question. Me Cyanide, en personne, invitait Joachim à poursuivre la discussion autour d'une glace ? C'était plus qu'il ne pouvait espérer : il pourrait poser absolument toutes les questions qui lui viendrait à l'esprit et aurait les réponses qui lui conviendraient. En plus l'homme adorait les glaces, comme tous les desserts d'ailleurs, et cet amour se faisait un peu voir au niveau de ses formes. D'autant plus qu'il commençait également à avoir chaud dans son costume. Son interlocutrice devait se sentir encore plus en nage au vu de sa somptueuse robe noire parsemée ici et la de dentelles blanches.


"Euh. Moi ? Une glace ? .. Avec plaisir !" bégaya-t-il.
Il n'en revenait toujours pas d'avoir déroché aussi facilement cette entrevue. Il avait des étoiles dans les yeux comme les petits enfants qui recoivent leur camion de pompier qu'ils ont demandé au Père Cadoizo. Il allait sans doute passer pour quelqu'un de stupide avec ce changement soudain d'attitude, mais au moins il avait réussi à faire une bonne première impression.


L'invitation acceptée, les deux se dirigèrent vers le bar à glace de Port Sableye et s'installèrent à l'intérieur, à côté de la climatisation. Joachim retira son veston beige, laissant apparaitre une chemise blanche et le reste de sa cravate rouge. Il s'assit ensuite en soupirant. Le trajet de l'université jusqu'au petit restaurant s'était fait sous un soleil de plomb et la chaleur avait un peu fatigué l'étudiant. Le serveur vint pendre les commandes.

"Une coupe Tronci Framby Fraigo Lichii Goyav pour moi..."
HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 18 Juin 2013 - 21:10


Aaaaaaaaah. Le soupir de soulagement intérieur de la chimiste aurait presque pu être entendu par son interlocuteur tellement elle l'avait pensé fort. Enfin, elle arrêtait de transpirer sous ses couches de tissus. Un petit sourire (inhabituel sur son visage) avait commencé à percer les méandres de son humeur. Elle n'était pas une fan absolue des glaces (elle n'était une fan absolue de rien, de toute façon, vu son degré de blasement), mais trouvait que cela lui remontait bien le moral et qu'un bon cornet était souvent synonyme d'une bonne journée.

Quant au garçon, il avait l'air quelque peu … totalement excité à l'idée de manger. Encore un peu et on aurait pu voir la bave couler le long de sa joue. Alice eut une petite grimace de dégoût face à sa hargne lors de sa commande, mais elle ne laissa pas passer grand-chose sur son visage. Chacun ses faiblesses et péchés mignons. Il avait l'air aussi enthousiasmé par la rencontre en elle-même. Personnellement, elle ne comprenait pas son engouement à rencontrer une personnalité dans un univers différent, qu'il n'avait jamais vu et avec qui il ne partageait apparemment rien. Mais bon, il faisait ce qu'il voulait, si ça lui plaisait.

Elle prit alors elle aussi sa glace (goût Abrico-Zalis-Siam). Elle prenait toujours des goûts un peu originaux pour sa glace, car elle trouvait que sans ça, elle n'avait qu'à mettre des baies dans le congélateur. Mais elle n'était pas du genre à critiquer ouvertement les goûts des gens. Elle était ouverte d'esprit, et s'il préférait prendre cinq goûts plus ou moins classiques dans la même coupelle, c'était son choix. Il dévorait goulûment son mélange de sorbets, comme s'il n'avait pas mangé depuis trois jours. Les yeux de la chimiste s'écarquillèrent un peu, face à la frénésie qu'avait ses mâchoires à se refermer sur la solution d'oxyde d'eau, de catalyseur, d'arômes de synthèse et d'additifs douteux. Brr.

Mais il fallait maintenant lancer la discussion, histoire de ne pas rester en froid (dans une glacerie, c'eut été cocasse).


« J'imagine que vous êtes un thésard en histoire … Et quel sera le sujet de votre travail ? Moi, pour mon doctorat de chimie analytique, j'avais travaillé sur les poisons et leurs effets sur les réactions chimiques … Enfin là n'est pas le sujet. J'imagine que si vous êtes à Mailys, c'est pour faire votre dossier. Mais ce sera sur quoi ? L'histoire ancienne, récente ? Les plaques anciennes de Lakit ? »

Alice n'y connaissait fichtrement rien en histoire, mais elle se devait de s'intéresser un minimum à ce que faisait son interlocuteur. Et surtout à lancer une conversation, fusse-t-elle la plus rasoir pour elle possible.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 18 Juin 2013 - 21:48



Le dessert, vite le dessert. Pourquoi il mettait autant de temps à arriver ? Ah ben enfin. Joachim se jeta goulûment sur la coupe de sorbets. Il avait préféré prendre des arrangements classiques plutôt que tenter l'exotisme comme avait choisi Me Cyanide. Au moins il était sûr d'apprécier ce qu'il mangeait. Et il le montra de la manière la moins propre du monde : en avalant à une vitesse grand V sans faire de manières la montagne de boules colorées. Hypnotisé par le dessert, il en oublia presque la présence de la chimiste. Cette dernière le ramena sur terre en entamant la conversation. Joachim fut rapidement sorti de ses rêves et se blâma intérieurement d'avoir fait preuve d'un tel manque de respect.

« J'imagine que vous êtes un thésard en histoire … Et quel sera le sujet de votre travail ? Moi, pour mon doctorat de chimie analytique, j'avais travaillé sur les poisons et leurs effets sur les réactions chimiques … Enfin là n'est pas le sujet. J'imagine que si vous êtes à Mailys, c'est pour faire votre dossier. Mais ce sera sur quoi ? L'histoire ancienne, récente ? Les plaques anciennes de Lakit ? »
"Euh oui, justement, c'était quelque chose dont je comptais vous parler... Je fais mes travaux de recherches sur les ruines de Lakit, j'essaie de mettre en évidence le rôle des Pokemons dans leur société. J'aurais bien aimé faire ma thèse à Jotho, mais Eusine m'a piqué tous les lauriers... Bref. Euh disons que... Je pensais que... une chercheuse aussi accomplie que vous pourrait me donner quelques conseils sur la marche à suivre pour réussir. J'aimerais beaucoup acquérir une notoriété comparable à la votre mais je ne sais pas comment faire... Je n'arrive même pas à obtenir d'autorisations pour visiter les ruines..."

Son ton était hésitant. La confusion de ses propos provenait à la fois du fait qu'il ne s'attendait pas à recevoir de telles questions tout de suite et à la fois de son obsession pour la nourriture qui se trouvait devant lui. Il espérait que son interlocutrice lui donne des solutions miracles même s'il savait que les panacées n'étaient que des fantasmes. Tout comme son envie de devenir un historien connu. Il n'avait été qu'un étudiant perdu, incapable de pondre une seule page de texte ni même de se rendre légalement sur les lieux qu'il étudiait. Il s'y était bien rendu en douce avec Lavi une semaine auparavant, mais il se garda bien de le signaler. L'expérience avait été trop traumatisante.

"Il paraît que c'est la Ligue qui donne les permis d'explorer les parties juteuses pour éviter que les Zodiac n'y aillent; mais dans le cas présent ça me met un sacré baton dans les roues. Impossible de gagner la confiance des administrations et je n'ai aucun piston parmi les champions étant donné que je suis piètre dresseur..."
Et il continuait sa longue plainte qui venait directement du coeur. Cela devait surement ennuyer Me Cyanide, mais il ne put s'empêcher d'aller au bout. En effet, il n'avait pas vraiment de personnes dans son entourage qui pouvait comprendre ces difficultés. Peut être qu'avec un peu de bol elle lui donnerait aussi des conseils en combat. Il en avait grandement besoin, lui qui perdait tous ses matchs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Lun 1 Juil 2013 - 13:55


Alice était en fait mal tombée. Elle qui avait cru avoir droit à une discussion intéressante à propos de l'histoire de Johto et des poisons, elle ne put que se contenter que de la longue complainte du jeune homme. Et il pensait qu'elle pourrait l'aider. Ah. La bonne blague.

« Bon. Je vous arrête tout de suite, je n'ai absolument aucune influence sur la Ligue. Donc je pourrais pas vous fournir de laissez-passer pour les ruines. En plus, je ne peux pas vous dire ce qui vous attends, vu que j'ai fait mon doctorat en chimie. Donc j'ai dû passer la moitié de mon temps à la bibliothèque, l'autre dans un laboratoire. Donc je n'ai aucune idée de ce qu'il faut faire pour avoir le droit d'aller là-bas. »

Elle savait qu'elle verrait sûrement une lueur de déception dans les yeux du jeune homme, mais elle n'y pouvait rien. Elle, elle n'avait eu qu'à se procurer le poison d'un Migalos et celui de sa Roserade. Point. C'étaient ses seules expériences sur le terrain. Rien de bien compliqué ou qui requiert une quelconque autorisation. Mais sa générosité la poussait à réfléchir à la situation. Il devait devenir bon dresseur pour avancer. Et donc, des conseils pour devenir fort.

« Mais apparemment, vous devez devenir bon dresseur. Donc primo, entraînez-vous tous les jours. Strictement tous les jours. Une heure, ça suffira. C'est comme pour jouer un instrument de musique : il faut le faire régulièrement, sinon vous oublierez tout. Secundo, vivez avec vos Pokémons. Laissez les sortis, que vous puissiez avoir un lien fort avec eux. Je ne le fais plus car je ne suis plus intéressée par le combat, mais j'ai encore un lien fort avec ma Roserade. »

Alice goba un bout de sa glace, comme si une lampée givrée lui permettait de parler.

« Tertio, lisez des livres parlant de stratégie élémentaire. La table des types, les attaques que vos Pokémons, les statistiques de base, tout ça. Et intéressez vous aussi aux stratégies dans l'Histoire. Après tout, c'est votre truc, l'Histoire, non ? Ça vous permettra d'en savoir plus sur les possibilités de vos Pokémons. Quarto, rapprochez-vous d'une arène. La plus proche de celle où vous habitez. Et renseignez-vous sur Internet à propos des Champions. Feignez la rencontre inopinée, et engagez la conversation à propos de choses que vous avez en commun.Pour vous, je vous dirais de vous rapprocher de Gabrielle Mindd. C'est une experte en langages anciens, elle pourra même vous aider. Il me semble qu'elle habite à Megapagopolis. Elle ne pourra qu'être intéressée par ce que vous dites. A la limite, je pourrais essayer de la contacter pour vous. Je ne la connais pas personnellement, mais je trouverai bien un moyen de me procurer son numéro. »

Alice reprit un peu de sa mixture glacée et réfléchit. Qui pouvait-elle avoir dans ses contacts qui pourrait connaître la membre du Conseil 4 ? Elle trouva alors deux proches qui pourraient lui procurer ses coordonnées. Elle devait bien faire ça pour lui. Mais elle aurait bien aimé avoir une discussion plus intéressante avec lui que ses problèmes d'accès aux ruines.

« Et d'ailleurs, pourquoi vous être lancé dans l'histoire ? Après tout, le combat Pokémon attire beaucoup de jeunes, de nos jours, non ? »

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Lun 1 Juil 2013 - 15:58



Bien évidemment. Aussi brillante soit-elle, Me Cyanide ne pouvait pas savoir ce qui était exactement attendu dans un cursus différent du sien. Joachim se blâmait d'avoir pu croire une telle chose. La bibliothèque, il y trainait déjà beaucoup. Autant dire qu'il y passait la plus grande partie de son temps et que ce l'avançait pas plus que ça. Tant pis.

Elle lui donna ensuite des conseils sur comment être un meilleur dresseur. L'étudiant acquiesçait avec des signes de tête à chacun des grands axes du discours de son interlocutrice. S'entraîner tous les jours ? Difficile. Entre la fac, le boulot, la bouffe et le dodo, l'homme n'avait presque pas de temps à lui. C'était à peine s'il pouvait jouer avec ses Pokemons alors les entraîner... Qu'importe, il fallait essayer au moins le dimanche... Avoir un lien fort avec ses Pokemons, il n'y avait pas de souci. Joachim était à leur écoute malgré le manque de temps qui le handicape et ses Pokemons n'en tiennent pas rigueur et sont mêmes ravis de voir leur dresseur. La stratégie élémentaire de chez élémentaire. Ca c'était quelque chose qui manquait fortement à Joachim qui peinait à retenir certaines faiblesses ou ne connaissait pas le potentiel de ses Pokemons. Et finalement les arènes, il n'était pas très loin de Lieucca et Megapagopolis, les deux premières. Il faudrait ptet y jeter un oeil un jour.

Elle lui parla aussi des représentants de la Ligue qui pourraient potentiellement l'aider. La plus prompte à l'écouter serait donc Gabrielle. Il fallait la contacter le plus rapidement possible pour avoir un entretien. Oui. Au moins Me Cyanide avait pu l'aider un peu pour la thèse.


"Ne vous embêtez par pour Gabrielle Mindd. Je la contacterai par mes propres moyens... Merci quand même pour votre gentillesse !"
Il refusa poliment la proposition. Il voulait être lui même la personne qui irait solliciter la championne pour lui montrer sa bonne volonté. Par ailleurs, il ne voulait pas ennuyer son interlocutrice outre mesure... Cette dernière changea également de sujet en le questionnant sur l'histoire.

"L'histoire, c'est... une passion d'enfance. J'ai grandi à Mauville, une ville qui a su garder d'énormes contacts avec ses racines. On trouve les héritages du passé partout, même sans y faire attention. Ils ne demandent qu'à être regardés par une personne dont l'oeil saura apprécier leur beauté. Cette beauté m'a touché, c'est tout. Les combats je n'ai jamais été spécialement doué ni même aimé ça. J'ai du mal à supporter l'idée d'envoyer mes amis se faire mal pour moi... C'est l'enseignement que j'ai tiré de la Tour Chétiflor. Du coup je n'ai pas vraiment prêté attention aux batailles Pokemon..."

Il fallait ensuite embrayer sur quelque chose qui pourrait sans doute piquer la curiosité intellectuelle de la chimiste. Elle était peut être au courant de ce que Joachim allait lui raconter, mais ça montrerait au moins que l'étudiant avait quelque chose à dire à propos du domaine de recherche de Me Cyanide.


"...Malgré tout, j'ai observé quelque chose d'assez spectaculaire sur la Route 32. Vous le savez peut être, mais elle est peuplée par de nombreux Granivol, mais aussi par une multitude de Pokemon Poison. Les Granivol sont des plantes sensible au poison, et pourtant leur population ne semble pas décliner malgré la présence de prédateurs naturels. Je sais que la présence du soleil soigne certains d'entre eux du poison, mais même en période de pluie on ne constate pas de décroissance de leur population. Ils ont beau encaisser les attaques vénéneuses, on les revoit toujours un peu plus tard comme si de rien n'était. Pensez vous qu'ils possèdent une sorte de don pour les guérir ? Y'a-t-il des situations similaires pour d'autres espèces ?"

Il se garda bien de lui dire que lui même possédait un Granivol. L'objectif de cette question était en réalité double. A la fois faire parler la chimiste sur un sujet qui l'intéresserait peut être et à la fois en tirer profit pour plus tard ! Si elle détenait la réponse à la question, Joachim pourrait sans doute tirer profit de ce don de guérison par la suite. Il attendait avec excitation la réponse de son interlocutrice. Faites qu'elle ait déjà étudié la question, se disait-il.


HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Lun 8 Juil 2013 - 14:40

Finalement, la discussion prenait une meilleure tournure. Alice n'aurait pas pu supporter plus longtemps le récit des difficultés du jeune homme lors de l'élaboration de sa thèse. Elle-même en avait sué pour finir son document. Parce que si vous arrivez comme une fleur dans une pharmacie et que vous demandez du cyanure d'hydrogène ou de la bromure, on ne risque pas de vous répondre positivement. Elle avait dû trouver un contact dans le Centre Antipoison de Johto, et même avec ça, elle avait eu un mal fou à obtenir ce qu'elle voulait.

Mais la question qu'il posait était intéressante. Il était vrai que les Pokémons Poisons étaient très carnassiers envers les Pokémons Plantes, puisqu'ils étaient leurs seules proies naturelles. Et il était assez étrange de savoir comment ils faisaient pour survivre. Mais la chimiste ne s'était jamais intéressée à ce cas-là. Et d'ailleurs, cela relevait plus de la biologie que de la physique ou de la chimie. Mais elle pouvait toujours apporter des réponses possibles.


« Eh bien, pour commencer, ils sont eux-mêmes capables de produire des toxines, sans intervention de l'homme. Et donc logiquement, ils ont des défenses contre celles-ci. Beaucoup de facteurs peuvent rentrer en compte. Il faudrait demander à un biologiste, pour ça. Mais je pense que parmi les principales possibilités, il y a PoudreFureur, qui ferait qu'il n'y aurait qu'un seul bouc émissaire pour toute une colonie. Il y a aussi leurs capacités qui dépendent du soleil, comme vous l'avez dit. Feuille Garde est très efficace contre le poison, puisqu'il accélère le métabolisme et fait donc sortir le poison plus rapidement. Ensuite, Chlorophylle leur permet d'aller plus vite et d'éviter les projections empoisonnées. Enfin, il y a Aromathérapie, qui permet de guérir des empoisonnements, des paralysies et toutes autres sortes de statuts. Et puis, il y a aussi Cotogarde, qui leur permet de leurrer leurs prédateurs, comme le font les Wattouats de cette route. Et puis, j'imagine qu'il y a d'autres cas comme celui-là. Par exemple, comment font les Darumaronds pour survivre en plein désert rempli de Pokémons Sols ? Et les Cryptéros avec les Mascaïmans et les Escrocos ? Et les Lewsors de la Tour des Cieux remplie de Funécire ? Mais là, je dois vous avouer que la chimie ne peut pas y répondre. Je pense que la survie des Darumaronds est due à leur puissance, tandis que les Cryptéros survivent car ils peuvent s'envoler haut, loin des attaques Ténèbres. Et pour le dernier cas, je pense qu'ils ne tiennent leur survie qu'à PartageForce et Soin. Mais vous savez, il y a bien d'autres cas étranges de ce goût-là. C'est là l'énigme de la nature et de la théorie de l'évolution. »

Elle était lancée maintenant dans l'un de ses sujets préférés. Petite, elle avait dévoré les livres de Darwin. Elle préférait certes les sciences, mais les prédominances entre espèces restaient tout de même très intéressantes.

« Vous voyez, des espèces assez rares comme les Griknot ou les Drabys sont pourtant les plus fortes en combat. Et ce seraient les plus faibles qui seraient les plus abondantes. Ce qui reste un grand mystère. En fait, il apparaît que les Dragons sont souvent en haut de la chaîne alimentaire. Mais le problème vient de leur cycle de reproduction : les femelles n'ovulent que tous les trois ans, et ne font en général qu'une portée de trois œufs tous les dix ans. En plus, elle ne couve qu'un seul œuf, celui qui lui paraît le plus résistant. Les autres ne survivent pas, sauf s'ils sont trouvés par d'autres Pokémons ou par des humains. Mais comme elle ne pond que dans des grottes remplies de pierres précieuses apportées par le mâle. La plupart des espèces puissantes compensent leur force par un fléau qui les empêchent d'être en grand nombre. Et comme ce sont les plus puissants de l'espèce qui survivent, ils lèguent leur puissance à leur progéniture. Ils deviennent de plus en plus puissants, mais le fléau continue, et ils restent aussi peu. C'est génial, non ? »

Lorsqu'elle vit le regard endormi de l'étudiant, elle se calma aussitôt. Elle s'était légèrement emporté. Elle se reconcentra sur son amas de boules glacées et ne décolla pas son regard de sa cuillère, gênée par son précédent emportement passionné.

« Et sinon, d'autres questions ? »

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Lun 8 Juil 2013 - 16:45



Tant de réponses intéressantes. Tant de possibilités à explorer. Il était content d'avoir posé sa question à une personne qui semblait en savoir plus qu'elle voulait ne le faire croire. En même temps que Me Cyanide parlait, Joachim examinait chacune de ses assertions.

La Poudre Fureur ne l'intéressait pas, elle consistait à sacrifier son propre Pokemon pour la survie des autres, ce n'était pas ce qu'il cherchait principalement d'un combat. Concernant les capacités spéciales provoquées par le soleil, il n'apprit rien de plus que le nom de ces dernières. Il avait en effet lui même déjà tellement observé ces facultés à l'oeuvre qu'il les connaissait. De plus, son Granivol possédait Chlorophylle et ne bénéficiait donc pas de l'immunité durant le Zénith. L'Aromathérapie semblait être la réponse qu'il cherchait. Rien que son nom sonnait comme une panacée qui lui permettrait de se tirer de tout faux bond. Encore fallait-il que son Pokemon sache s'en servir. Il se devait de tester plus tard. Si effectivement Pissenlit connaissait l'attaque, ça pourrait lui servir fortement dans le futur. La dernière option de la Cotogarde semblait également alléchante, mais il n'avait jamais vu de Granivols s'en servir autour de la route 32. Son Pokemon ne la connaîtrait sans doute pas non plus.

La chimiste embraya ensuite sur toutes les cohabitations étranges qui lui venaient à l'esprit. Elle semblait même s'être emballée dans sa propre dissertation, et à la continuer jusqu'à l'infini si elle le pouvait. En temps normal, ça aurait sans doute chatouillé la curiosité intellectuelle de l'étudiant. Mais cette fois ci c'était différent, il était trop occupé à pondérer les solutions pour améliorer les performances de son Granivol. Il avait également un autre Pokemon qui pourrait bénéficier du savoir de Me Cyanide : son Nidoran.


"Merci beaucoup pour ces explications. Je n'en attendais pas tant mais je suis content de pouvoir en apprendre autant sur les Pokemons grâce à vous." dit Joachim, d'un ton poli et posé
"J'aurais effectivement d'autres questions. Ca peut vous paraître saugrenu voire malsain mais... Quelle est la meilleure façon d'administrer un poison issu d'une corne à un adversaire ? Celui d'un Nidoran ou d'un Dardagnan par exemple... J'entends par là que le poison soit plus rapide et efficace en combat, loin de moi l'idée de vouloir tuer quelqu'un bien sûr..." termina-t-il en ironisant pour ne pas paraître psychopathe.
Les Nidoran, contrairement aux Smogos ou aux Granivols, ne pouvaient pas administrer leur venin par voie aérienne. Il était donc beaucoup plus difficile pour eux d'empoisonner leur adversaire. Joachim avait toujours pensé que pour qu'un poison se propage plus rapidement, il fallait viser les vaisseaux sanguins. Mais la performance était erratique, peut être y avait-il des veines plus "rapides" à contaminer le reste du corps que les autres ? Il n'allait sans doute pas tarder à le savoir.

D'autres questions, un peu moins portées sur les Pokemons et un peu plus sur l'histoire des poisons, germaient dans son esprit. Il les garderait encore pour plus tard. Sa question la plus "importante" se devait être la dernière. Le meilleur pour la fin comme ils disent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 20 Aoû 2013 - 17:04

Alice dut avouer que la question la surprenait. Franchement, comment aurait-elle pu se douter qu'un étudiant en histoire qui manquait de moyens pour faire sa thèse, qui se jugeait comme un faible Dresseur et qui avait apparemment un talent pour engloutir des sorbets glacés allait lui poser une question auquel même un éminent docteur en biochimie aurait du mal à répondre ? Puis, elle se fit la réflexion qu'il ne pouvait pas se douter des difficultés à répondre à cette question.

« Eh bien, pour être tout à fait honnête, je ne pourrais pas répondre très précisément à cette question. Et personne ne le pourra. Car, pendant un match, les variables de l'environnement sont très importantes. Et l'adversaire aussi : on ne combat pas de la même façon un Porygon et un Vortente. Mais voici quelques pistes, tout de même, pour commencer. Premièrement, l'effet sera plus efficace si vous touchez une veine ou une artère. Directement libéré dans le sang, le poison ne verra pas ses toxines bloquées par une muqueuse ou quelque chose de ce goût-là. Mais bien sûr, vous ne pourrez pas trouver facilement une veine en plein combat. Il faudra donc attaquer un endroit très irrigué en sang : la tête. Après, je dois avouer que tout est toujours relatif. Si vous vous attaquez à un Pokémon Spectre, par exemple, il vous sera totalement impossible de trouver une veine, puisque ils n'ont pas de sang. Les Pokémons Plantes, comme vous devez le savoir sont plus faibles au type Poison : mais attention à ceux qui combinent le type Plante et le type Poison, ce sera moins efficace. Après, tout dépend de l'espèce. Par exemple, un Migalos fera plus de dégâts avec son poison qu'un Dardargnan, parce qu'il a un poison plus fulgurant. Voilà, j'ai répondu du mieux que j'ai pu. »

Elle était certes une Dresseuse tout à fait méritante, mais elle n'était pas non plus experte en stratégie. Et certes, elle connaissait bien les Pokémons Poisons, mais elle s'était surtout intéressée à ceux qui suintent leurs venins. Il est plus facile d'étudier leurs poisons qui se doivent d'être moins agressifs pour ne pas les détruire en partie quand ils sortent de leurs corps.

En finissant son argumentaire, elle se rendit compte qu'elle avait fini sa coupe glacée. Elle tendit la coupelle au serveur qui passait à côté. Elle hésitait à reprendre une combinaison de sorbet, car elle devait remplir de la paperasse absolument ennuyeuse au QG. Elle regarda le jeune homme, demandant tacitement son avis. Puis, après quelques secondes de blanc, elle prit sur elle et manda le serveur de leur apporter un nouveau dessert sucré. Elle prit une coupe Cobaba-Enigma, et laissa le jeune homme choisir ses propres parfums. Elle releva la tête, la pencha, croisa ses mains sous son menton et posa ses coudes sur la surface vitreuse avant de demander :


« Au juste, nous parlons depuis une bonne demi-heure, mais je ne sais toujours pas votre nom … »

Elle préférait, tant qu'à faire savoir à qui elle dispensait son savoir. Par simples habitude et curiosité.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 3 Sep 2013 - 22:04



Quel dommage. La réponse contrastée et nuancée de Me Cyanide brisait un peu les espoirs de Joachim. Il avait osé penser qu'elle aurait une réponse qui agirait comme une panacée en lui donnant une méthode universelle pour que tout fonctionne bien. Malheureusement la réalité était bien plus complexe que ce qu'il avait espéré : il avait à faire à du vivant. La complexité par excellence. Au moins les quelques explications suffiraient à guider ses stratégies, jusqu'à preuve du contraire, très peu de Pokemons sont Spectre ou décapités. En plus viser la tête présente l'avantage stratégique de forcer l'ennemi à utiliser une technique de mouvement ou défensive, bon moyen de gagner du temps. Du moins c'était comme ça qu'il réagirait. Lui et la stratégie complexe n'ont jamais fait bon ménage.

L'étudiant était perdu dans ses pensées depuis un petit moment, laissant un grand blanc dans la conversation. Il n'arrivait en général pas à parler et à réfléchir en même temps. Enfin si, il y arrivait, mais une des deux activités finissait en cafouillage et il avait peur de passer pour un idiot devant son interlocutrice. Le soucis était que maintenant il devait donner l'impression de se désintéresser d'elle. Plus il pensait, plus il s'embrouillait et il allait finir par cafouiller.

C'est alors qu'arriva l'action précise qui enclencha le débogage du cerveau de Joachim. La deuxième tournée de dessert. L'infinie priorité de cette information à traiter bloqua toutes les réflexions qu'il avait pu entretenir au sujet de l'administration du poison à ses futurs adversaires. Sa petite voix intérieure le blâmait déjà de reprendre une deuxième coupe (et donc quelques grammes en plus sur la balance). Mais qu'importe, il allait reprendre encore du dessert, il n'avait pas souvent l'occasion de se faire autant plaisir. A vrai dire, les seules fois où il se noyait dans le sucre étaient pour se libérer du spleen dans lequel il plongeait à cause de la solitude ou de ses mésaventures. Pour une fois qu'il pouvait manger de la glace dans un contexte bien plus joyeux, il n'allait pas s'en priver.

Elle lui demanda ensuite son nom. Il était vrai qu'il ne s'était pas présenté. Il avait zappé ce détail étant donné qu'il n'avait pas besoin de demander son nom à la chimiste. Il se sentait honteux d'avoir oublié ce détail d'une infinie importance quand on jauge la politesse d'une personne. Il fallait corriger ça immédiatement...


"Où avais-je la tête... Vous avez raison de me rappeler ce "détail"... Je m'appelle Berdnt Joachim. J'étudie en histoire, mais ça vous le savez déjà....
En fait, il n'y a pas grand chose à rajouter, je vous ai déjà presque tout dit à mon propos au fil de nos conversations. Et puis je ne vous ferai pas l'affront de vous demander votre nom à vous haha...
"
Il s'autorisa un petit rire sur la fin. Il était évident que toutes les personnes présentes à la conférence connaissaient le nom de Me Cyanide. Du moins, toutes celles qui ne faisaient pas de Sudoku au fond de l'amphithéâtre. Il se demandait d'ailleurs pourquoi elle lui avait demandé son nom. La chimiste devait sans doute rencontrer des centaines de personnes différentes lors de ses allers et venues dans les universités et toutes les personnes dans une situation similaire que Joachim avait pu connaitre n'en avaient que faire des noms des étudiants qui les questionnaient. Sans doute était elle moins condescendante que ses homologues... Elle avait déjà pris la peine de répondre à ses questions avec toutes les précisions qu'elle pouvait.

"Loin de moi l'idée de vouloir être déplacé mais... Qu'est ce qui vous pousse à être aussi "gentille" ? C'est la première fois qu'une intellectuelle de votre rang me traite avec autant d'égard alors ça me fait un choc... D'habitude c'est à peine si je reçois une réponse cordiale quand je pose des questions aux intervenants à la fin des conférences, et nous voila ici à discuter depuis un bon moment et à déguster des glaces."
Il savait bien que ce genre de questions était à double tranchant. Questionner une personne sur sa gentillesse à cause d'une situation "étrange" pouvait souvent mettre mal à l'aise la personne en face. Soit elle le prenait bien et tout continuait pour le mieux, soit elle le prenait mal et Joachim serait dans de beaux draps. Mais il avait envie de comprendre ce qui motivait la chimiste à supporter ses questions incessantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 17 Sep 2013 - 20:19

Oh. Elle avait donc affaire à un certain Berndt Joachim. Inconnu au bataillon. Ce ne pouvait pas être le genre d'espion étrange qui pouvait être envoyé par Ophiuchus pour vérifier sa fidélité. Elle était devenue un peu parano de ce point de vue-là, vérifiant tout le temps avec qui elle avait affaire dans le QG. Il fallait dire que son entrée forcée dans la Team n'avait pas facilité ses relations avec le grand manitou des douze constellations.

La nouvelle question de l'étudiant était sûrement la plus surprenante qu'on lui ait jamais posée. Pourquoi était-elle gentille. Vaste question.


« D'abord … Je ne suis pas professeure. Je ne suis que chimiste experte, et donc je n'ai pas affaire à des centaines d'étudiants. Même si mes recherches ont provoqué une certaine émulation parmi les étudiants en scientifique, peu ont envie de s'intéresser à l'étude des poisons et contrepoisons. Et puis, j'estime que c'est mon devoir d'inciter les élèves à poser des questions. Ce sont les plus curieux qui font les plus grandes avancées. On a beau avoir un bataillon d'enseignants, il en faut des plus motivés encore pour vouloir faire avancer la recherche. Les doctorants sont destinés à ça, après tout, et selon moi, il ne faut en aucun cas montrer du dédain et entraver leur envie. Il faut les encourager. Ils formeront l'élite de demain. Et puis, je suis agréablement surprise qu'un littéraire ait préféré demander à une experte scientifique plutôt qu'à la renommée Professeure Frens. Ou à Fruvet. Il est important de s'ouvrir sur plusieurs univers de sciences, puisque l'histoire en est une, car cela permet toujours de mieux comprendre certaines choses. »

Prenant une lampée de sa glace, elle ne pouvait s'empêcher de regarder son interlocuteur. C'était une bouffée d'oxygène dans sa vie sombre, triste et monotone. Plus de pression, plus de travail, plus de chantage, plus de direction, plus de mal, la liberté d'être gentille. Voilà la vérité. Si elle avait pu aller jusqu'au bout, elle aurait dit qu'elle avait besoin d'être gentille. Elle aurait dit que c'était un plaisir absolu et même jouissif de ne pas avoir à être méchante et directive. De na pas être sous menace, de ne pas avoir à en brandir. Que l'idée d'être respectée et non crainte, d'être serviable et non servante, d'être intelligente et pas diabolique lui était nécessaire. Toute à ses réflexions, elle se remémora alors cette phrase qui était devenue l'une de ses devises. C'était son père, qu'elle surnommait Madhatter (une lubie de sa jeunesse, peut-être), qui lui avait enseignée cette petite devinette dont elle devait trouver la réponse à chaque fois qu'elle devait profiter du moment présent et ne pas se poser de questions. Elle devait arrêter le temps, comme à une heure joyeuse où seule la folie régnait. Quand elle avait quelques problèmes que ce fût avec une justice, aussi folle soit-elle. Dans un souffle léger, elle murmura alors :

« Pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ? »

Toujours dans ses pensées, une idée lui vint. Une idée inimaginable. Personne ne devait le savoir. Elle serait perdue. Mais elle serait aussi perdue si elle ne le faisait pas. Les yeux posés sur sa coupe glacé, elle observa alors la boule noire de l'Enigma laissant ses sombres coulures sur la bleue sphère délicate de la Cobaba. Et si …

« Ma demande va vous paraître étrange mais … est-ce que vous pourriez me donner votre numéro de Vokit ou de Pokématos ? »

La demande pouvait sembler saugrenue surtout de la part d'une éminente chercheuse en pharmaceutique. Mais elle allait avoir besoin de ces discussions avec quelqu'un. Elle n'avait pas le droit de parler, était toujours restreinte, toujours enfermée dans ce système qui l'oppressait. Elle avait eu une permission d'une journée, exceptionnellement, car sinon, les organisateurs de la conférence se serait posés des questions. Et elle avait pu profiter de cette fêlure dans la cage pour ouvrir un passage.

Elle en était sûre. Elle échapperait à la Zodiac. Elle passerait de l'autre côté du miroir.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Jeu 19 Sep 2013 - 20:41



Ouf ! La question n'avait visiblement pas froissé la chimiste qui y répondit avec autant de détails qu'à l'accoutumée. D'après ses dires, c'était son envie d'aider les élèves à progresser qui la poussait à se montrer aussi serviable envers ses derniers. C'était plus que logique, il est plus facile de rester motivé durant ses recherches si on se sent soutenu par des experts. Joachim commençait à croire qu'elle était une des seules "têtes" lucides qu'il avait du rencontrer. Elle aidait les étudiants même s'ils ne "s'intéressaient pas" plus que ça à sa spécialité. Il aurait aimé la rencontrer plus tot même s'il était déjà comblé d'avoir pu faire sa connaissance. Mieux vaut tard que jamais. L'étudiant appréciait le petit coup de peps que cette rencontre lui procurait.

"Je comprends..."dit-il d'un air étouffé, les yeux prenant des traits satisfaits, à la fin de la réponse de Me Cyanide.
Il ne sut pas trouver d'autre mots pour continuer la conversation. En temps normal il aurait sans doute pu débattre du statut de l'histoire parmi les sciences, mais il avait la tête ailleurs. Le discours sur les doctorants et l'élite du futur le faisait réfléchir. Preuve en était, il commençait à maltraiter sa glace en lui assénant des coups de cuillère frénétiquement. Ses pensées étaient toujours les mêmes à ce sujet : il voulait atteindre le sommet et se demandait comment faire. Il était tellement occupé à massacrer son dessert qu'il ne remarqua pas le regard incessant de son interlocutrice.

L'égarement ne dura encore une fois pas très longtemps. Quelques murmures qu'il ne put comprendre le sortirent de sa réflexion. Il poussa un très léger Hum ? par réflexe malgré l'impolitesse de cette expression. Alors qu'il s'apprêtait à lui demander de répéter d'une manière plus appropriée, Me Cyanide lui demanda son numéro de téléphone. Son numéro ? A lui ? Joachim n'en croyait pas ses oreilles. Pourquoi une chercheuse aussi éminente voulait du numéro d'un doctorant insignifiant comme lui ? Qu'avait-il fait de spécial ? Toutes ces interrogations se baladaient dans la tête du barbu qui n'en revenait toujours pas. Il ne comptait pas demander ses raisons à la dame, n'ayant pas envie de passer pour un stalker.


"EUH... Bien entendu oui oui..." s'agitait-il en fouillant ses poches pour retrouver la petite carte où était écrit son numéro
"Le voici..." termina-t-il en présentant la carte à Me Cyanide.
Il n'avait pas spécialement envie de dire son numéro à haute voix dans ce bar, même si la clientèle était peu nombreuse. Il n'était déjà pas spécialement ami avec le téléphone, alors si en plus des gens lui faisaient des canulars...

"Vous n'aurez qu'à me "biper" pour que je sache que c'est vous et que je vous ajoute par la suite. Soyez tranquille, je ne vous bombarderai pas d'appels ! Je pense que vous avez mieux à faire que de m'entendre dire que mon Rattata est le meilleur de tous les Rattata !"
Un rictus agrémenta la dernière partie de sa phrase. Ce jeune Farouk de la Ville Griotte était devenu tristement célèbre à travers le Pokémonde. Pour en revenir à des sujets plus sérieux, Joachim ne pensait pas contacter la chimiste outre mesure. Elle devait avoir beaucoup à faire, il ne fallait pas non plus abuser de sa gentillesse. Se mettre involontairement à dos une personne qui le soutenait implicitement n'était pas une bonne idée. Et de toutes façons, l'homme n'avait pas non plus trop le temps de passer sa vie au téléphone, même s'il répondait à chaque appel. C'est alors qu'il remarqua qu'il avait encore une fois terminé sa coupe de glace. Hors de question d'en reprendre une deuxième.

"Vous avez une heure précise à laquelle vous devez partir ? Histoire de jauger combien de temps il nous reste encore... La chaleur extérieure doit s'être dissipée à cette heure ci, en fonction on pourrait jeter un oeil sur les quais et profiter de la brise marine pour continuer nos discussions. A moins que vous préfériez rester assise ici..."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 1 Oct 2013 - 17:18


Alice, heureuse à l'idée d'obtenir en quelque sorte une clé qui lui ouvrirait la voie vers la liberté, s'empressa de prendre le petit bout de papier avant de vite rentrer le numéro dans son propre appareil. La hâte qu'elle avait était tout à fait perceptible, et elle prit note mentalement de faire preuve de moins d'envie la prochaine fois qu'elle obtiendrait les coordonnées de quelqu'un extérieur à la Team Zodiac ou au monde de la pharmaceutique. Elle envoya alors ce qu'on pourrait appeler un poke (mais qu'elle appelait un signal par le bouton qui est caché dans les actions entre l'appel et le mail). Ainsi, le jeune homme avait son propre numéro (ce qui serait bien plus pratique pour pouvoir communiquer l'un avec l'autre). Elle rigola doucement à la blague des Rattatas dont elle n'avait pas compris le sens. Il fallait avouer que le Gamin Farouk, c'était pas de sa génération.

Puis, elle entendit la proposition du jeune homme. Tout de suite, son esprit forma en riposte une foule de prétextes qui l'empêchaient de sortir de cette glacerie. Il faisait trop chaud, elle était fatiguée par cette journée , elle voulait profiter de son congé seule, elle devait travailler le lendemain … Mais son envie balaya tout d'un coup ces raisons futiles pour rester cloîtrée dans cette pièce certes agréable mais artificielle.


« A vrai dire, mon seul impératif est d'être au laboratoire, demain à 7h. Je suis libre jusque-là. Tout comme vous, j'imagine. Si vous êtes là à me poser des questions, c'est que votre emploi du temps ne doit pas être le plus chargé. »

Cette dernière phrase n'était bien sûr pas un reproche. Peu de doctorants pouvaient se flatter d'avoir tous les jours un matériau sur lequel travailler. Elle avait elle-même connu des périodes de vaches maigres pour sa thèse. Qu'elle avait pourtant réussi brillamment. Réussir n'était pas un mot qui lui était familier depuis plusieurs années, d'ailleurs. Quand on parlait d'elle dans les journaux, c'était la plupart du temps pour annoncer une découverte de son cher laboratoire, dirigé par ce pauvre Peter Duverney. Elle était alors interrogée, puisqu'elle était LA célébrité de l'entreprise. Alors qu'elle n'avait pas fait de découvertes majeures pour la société civile depuis bien cinq ans. Ce qui, elle devait l'avouer, la déprimait un peu, puisqu'elle en avait fait, des découvertes. Mais qui étaient toutes passées comme brevet appartenant à des sociétés dépendantes de la Zodiac.

« Alors pourquoi pas ! »

Cela dit, elle se leva, laissa un billet de cent Pokédollars (hors de question qu'un étudiant fauché paye ses folies), se dirigea vers la porte, et attendit que le jeune homme la rejoigne. Aujourd'hui, le ciel était dégagé, et ils allaient pouvoir profiter des dernières heures du jour. Les rues du port se vidaient petit à petit, les dockers commençaient à rentrer les grues dans leurs gigantesques hangars. Les enfants qui couraient en frappant les pavés de leurs chaussures de sports étaient appelés par leurs mères exténuées par leur journée de travail harassant. Mais cela n'attendrissait pas pour autant le cœur sec et décrépi de la chimiste. Au contraire, l'idée qu'elle n'ait pas pu avoir de nourrisson dont elle pourrait s'occuper lui prodiguait un mélange de colère, d'agacement et de tristesse sans fin.

Sans un mot, ils arrivèrent rapidement jusqu'à un ponton, vide, car les bateaux des pêcheurs étaient encore en mer, à la recherche de Barpau ou de rares Mamanbo. Pensive, elle posa une question, sans détourner son regard de l'horizon bleu :


« Pourquoi vouloir faire un doctorat ? Que voulez-vous faire derrière ? »

C'était à son tour de poser les questions, maintenant.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Sam 5 Oct 2013 - 9:59



Un emploi du temps pas trop contraignant en somme. Même si Joachim plaignait intérieurement son interlocutrice qui devait se rendre si tôt au travail. Il était impossible pour lui de se lever avant 6h pour une journée de labeur. Il avait déjà du mal à sortir du lit quand il commençait à 8h. Somme toute, ils avaient tout le temps qu'ils désiraient devant eux puisque l'étudiant devait être de retour devant l'université vers 22h pour que les motards le cueillent.

La chimiste mit le doigt sur l'emploi du extrêmement vide de l'étudiant. Elle n'avait pas tort. Depuis qu'il était arrivé sur cette île, il n'avait pas beaucoup avancé dans sa thèse malgré tous ses efforts. Il passait des heures et des heures dans son bureau à lire des livres ou à tenter de contacter les autorités en vain. Il avait aussi eu son escapade illégale dans les ruines, mais il avait préféré jeter les notes qu'il avait prises. De toutes façons ce n'était rien qu'on ne pouvait trouver dans les livres ou qui fasse réellement avancer sa thèse. A croire qu'il ne la finirait pas en trois ans à ce rythme.

Finalement, Alice accepta l'invitation à aller se balader un peu sur les quais et se leva, laissant un billet de 100Pokédollars sur la table. Elle se dirigea vers la porte tellement rapidement que Joachim n'eut pas le temps de lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle fasse un tel geste. Il n'était pas du genre à accepter facilement les cadeaux et se sentait très facilement en dette. Malgré tout, il appréciait la gentillesse de Me Cyanide et la rejoint.


"Merci... Vous n'étiez pas obligée vous savez..." dit-il un peu gêné. Le jour commençait à tomber sur Port Sableye comme en témoignait le soleil orangé qui n'allait pas tarder à s'enfoncer dans les profondeurs de l'océan. Petit à petit, les rues se vidaient de leur monde et certains lampadaires s'éclairaient. Leur marche aléatoire les conduit à un ponton d'où on pouvait voir de rares Pokemon Eau pointer la tête hors de l'eau. Quelques points rouges appartenant à des Tentacool se promenaient sur la surface. Alors que son regard était perdu sur l'une de ces méduses, la chimiste lui posa une question.

"Pourquoi un doctorat ?... Je suppose que c'est pour faire tout ce que les gens font après un doctorat : de la recherche. Si j'arrive au bout de ma thèse, je compte essayer de me frayer une voie à Jotho et étudier la civilisation des Ruines d'Alpha. Malgré tous les efforts des archéologues, nous peinons encore à savoir qui étaient leurs habitants, quelles étaient leurs coutumes ou relations avec les Pokemons dits légendaires et surtout pourquoi ils ont disparu. J'espère pouvoir me faire un nom un jour en publiant un article qui pourrait faire avancer la chose. Je me suis dit que faire ma thèse sur une autre civilisation disparue comme celle de Lakit me donnerait plus de crédibilité lors de ma postulation future à l'Institut de Recherche de Doublonville... Enfin, c'est dans longtemps, je suis pas encore rendu, loin de la..."
Une réponse tout à fait candide, classique et au bord du cucul la praline. Mais que pouvait-il y faire, c'étaient ses réelles intentions. Il jeta un oeil à son interlocutrice qui fixait encore l'horizon. Il plongea ensuite son regard dans la même direction qu'elle pour voir ce qu'elle pouvait regarder avec tant d'insistance mais ne put rien distinguer. Il n'avait jamais été très bon pour voir des petits détails dans le décor, et cette occurrence ne fit pas exception.

Cependant, au bout de quelques secondes, un petit groupe de Wailmer sortit de l'eau à quelques dizaines de mètres du ponton. Leurs évents crachant de l'eau formaient comme une petite fontaine au dessus de la mer d'huile qui sommeillait en contrebas de Port Sableye. La vue des baleines rappela à Joachim la dernière nuit qu'il avait passée sur le bateau avant d'arriver à Lieucca. Il se sentit nostalgique de la maison et soupira légèrement.


"J'ai répondu à votre question ?" termina-t-il.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Sam 26 Oct 2013 - 8:50

Le regard dans le vide, elle étudiait la réponse de l'étudiant, décortiquant chaque mot comme une énigme à eux tout seuls … alors que la réponse était simple et même banale. Elle ne put s'empêcher de sourire, blâmant sa crédulité et l'espoir stupide qu'elle avait qu'il eût pu avoir une raison tout à fait originale et extraordinaire pour faire un doctorat d'histoire.

« Oh, les civilisations antiques … L'étude des ruines est particulièrement ardue, non ? J'imagine que vous avez dû faire des fouilles et de l'archéologie … Si vous avez besoin de matériel scientifique pour quelque chose, demandez-moi. Je ne suis pas à dix éprouvettes près. »

Elle se sentait de plus en plus une âme de samaritaine, depuis cette rencontre inespérée. Et puis, si elle n'était pas vraiment experte en histoire, il était tout de même intéressant de savoir comment vivaient les anciennes peuplades. Peut-être avaient-ils découverts des mélanges que les chimistes modernes n'avaient pas pensés faire. Même si c'était tout de même assez peu crédible. Mais on avait pu aussi passer à côté d'une utilisation possible d'un produit. Ce qui était sûrement pire que de ne pas avoir découvert tel composé chimique : c'était là tout le travail de la pharmaceutique, qui mettait un point d'honneur à garder ses affaires secrètes et à ne divulguer que ses réussites.

Elle sentit quelques gouttes d'eau tomber sur ses pieds. Regardant le ciel, elle ne vit aucune trace de nuages noirs qui puissent effectuer quelque crachin. Elle mit quelques secondes à comprendre qu'il s'agissait tout simplement de Wailmers qui avaient activé leurs évents, et ce qui faisait maintenant apparaître quelques bribes d'arcs-en-ciel sur le fond rouge du soleil couchant. Tout allait pour le mieux. Elle était libre, personne ne savait rien sauf Lui. Mais ce n'était pas Lui qu'elle avait à ses côtés, c'était un simple et innocent étudiant. Elle inspira un grand coup, ferma les yeux, se détendit. Elle put enfin percevoir la légère brise marine sur son visage, et les bienfaits de la vie. Ah, c'était bon. Elle savait que le lendemain, elle allait devoir encore replonger tête baissée dans des chiffres et des modèles complexes de molécules organiques, mais pour le moment elle voulait profiter. Carpe Diem, comme avait dit un certain Horace.

Rien ne se passa jusqu'à ce que le soleil disparaisse totalement derrière les flots. Elle était juste heureuse. Juste une fois depuis des années, elle pouvait sentir ce sentiment. Le silence, la mer, le calme, elle n'avait pas connu ça depuis bien longtemps. Elle voulait tout oublier, le temps d'une soirée. Et tant pis si elle martyriserait un pauvre garçon qui n'avait rien demandé, à part les méthodes d'empoisonnement des moines au XVème siècle. Ça lui apprendrait à être trop curieux, tiens.

Lorsqu'elle se rendit compte que l'astre céleste avait chu pour le reste de la journée, elle se tourna vers son ami d'une soirée, et lui dit :


« Ça vous dirait, une partie de cartes ? Je connais un très bon bar dans les environs. »

Dans sa jeunesse, elle avait appris un bon nombre de jeu, tels que le kems, le canasta, le bridge ou le poker. Mais celui qu'elle préférait avant tout était un jeu que son père avait inventé, nommé le Wondercard. Les règles étaient très étranges, stipulant une défaite forcée face à la Reine de Coeur et autres cas étranges. Et même si elle avait adoré ce jeu quand elle était petite, elle n'y avait pas joué depuis qu'elle avait grandi. Et elle n'avait pas pu revoir sa famille depuis qu'elle l'avait épousé. Brr.

Sur ces souvenirs, elle se releva et se tourna et direction vers le centre-ville, attendant la réaction du jeune homme barbu en le regardant nonchalamment, le cou tourné à cent-vingt degrés.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Sam 26 Oct 2013 - 13:30



Me Cyanide s'imaginait Joachim à faire de l'archéologie et des fouilles... L'idée avait de quoi faire sourire sachant que l'étudiant était une catastrophe ambulante. Sa maladresse lui faisait perdre des objets importants, casser plein de petits sans faire attention, trembler ses mains quand il se concentrait... Tel un éléphant dans un magasin de porcelaines, lui au milieu des ruines, c'était condamner ce patrimoine à disparaitre. Le plus prudent c'était de le laisser toucher avec les yeux... Mais son escapade illégale aux ruines avait démontré que même cette option était inenvisageable puisqu'il tombait dans les pièges les plus stupides.

"Merci pour la proposition, mais je ne suis qu'un historien de bureau. Les considérations matérielles ne relèvent pas de ma compétence. Je laisse aux archéologues le soin de m'apporter la matière première, je ne fais que mener des raisonnements, interpréter des textes et autres joyeusetés. En somme, une grosse base de donnée dans laquelle on envoie un input incompréhensible et d'où ressort de l'histoire."
A la différence prêt qu'il ne connaissait aucun archéologue avec qui collaborer. Sa thèse était un joyeux bordel. Au mieux il irait prendre des photos et des notes avec un guide quand il aurait enfin eu son autorisation pour visiter les ruines. Pour le moment, il se contentait de lire les ouvrages déjà écrits sur le sujet.

Le silence se fit sentir jusqu'à l'accomplissement du coucher de soleil. Les différentes nuances de rouge qui s'étaient auparavant formées au dessus de l'océan se résorbèrent petit à petit pour laisser place à du rose, vert, violet, bleu au fur et au mesur que le temps passait. Tout comme la chimiste semblait perdue dans ses pensées, l'homme était perdu dans les siennes même si les jeux des Wailmers le distrayaient de temps à autre. Il était agréable d'être interrompu dans ces sombres réflexions doctorantes par des Pokemons aussi rares à Jotho. Il aurait aimé pouvoir s'en approcher un peu plus, mais il n'avait pas envie des les effrayer.

Me Cyanide brisa alors le silence en proposant une partie de cartes à l'étudiant. Elle appuya sa demande à l'aide de ses connaissances des établissements du coin. Une petite boisson rafraichissante pouvait être la bienvenue après cette sortie sur les quais. Si en plus il y avait un jeu, Joachim ne pouvait qu'accepter.


"Avec plaisir ! Par contre, je ne sais jouer qu'au tarot... Il faudra m'expliquer comment jouer si vous préférez d'autres jeux." dit-il en tournant la tête dans la direction de la dame vénéneuse.
L'historien fut surpris par l'angle formé par le cou de la chimiste. Peu d'êtres humains le tournaient aussi facilement à de telles extrêmités. Ca lui rappelait l'histoire d'un stratège d'un pays passé dont le cou pouvait tellement se tordre qu'on disait qu'il arrivait à regarder derrière lui. Creepy.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Dim 27 Oct 2013 - 12:22

En entendant la remarque du jeune homme, elle ne put que retenir un rire franc pour laisser la place à un petit ricanement. Le tarot, il fallait le dire, était un jeu … de vieux. Même si elle y avait déjà joué, c'était surtout avec ses grands-parents. Alors l'idée que ce jeune homme puisse jouer à un jeu aussi ancien était assez cocasse.

« Tant pis, on ira au salon de thé pour jouer avec le club des grand-mères anonymes ... »

Elle avait bien le droit de le taquiner. Après tout, elle avait répondu patiemment à ses questions, avait payé les glaces tout à l'heure, alors elle avait bien le droit de s'amuser. Zut.

Ils marchèrent à peine cinq minutes avant de trouver l'établissement nommé « A La Carte ». Le jeu de mots n'était pas des plus fins, mais renseignait au moins sur la spécialité du bar. Alice ne venait pas souvent à Port Sableye, mais quand elle y allait, elle passait forcément par là. Il faisait partie des rares lieux de Mailys qu'elle aimait. Elle y venait pour se détendre, et oublier son travail envahissant et harassant.

Une fois entrée dans la tranquille salle, suivie du jeune doctorant. L'atmosphère était un peu bruyante, mais sans être celle des bars bondés d'alcooliques ; toutes les tables avaient un plateau, des cartes et des dés ; le barman avait derrière lui une étagère de verre, une de boissons et une de matériel de jeux divers, tels des pions, des crayons ou des formulaires spécifiques. Enjouée par cette ambiance, Alice salua d'un geste le gérant, lui lançant un timide « Salut Jérôme ! ». Celui-ci répondit d'un discret signe de tête, lui signifiant ainsi qu'il restait encore des tables libres pour jouer. Elle regarda alors autour d'elle, et trouva un jeune couple qui était là, jouant à la bataille. Ils n'avaient néanmoins pas l'air de s'amuser follement, et la chimiste s'approcha alors, leur demandant discrètement :


« On peut venir jouer au tarot avec vous ? »

Surpris par l'incrustation, ils hochèrent néanmoins, content de pouvoir jouer avec d'autres personnes. La Veuve Noire avait pris le parti de jouer dans les habitudes du jeune Joachim, car on ne pouvait prendre beaucoup de plaisir à un jeu qu'on venait de découvrir. Elle s'assit donc sur l'une des chaises autour de la petite table ronde, laissant à son ami d'un soir le temps de prendre place de son côté gauche. S'il prenait, elle serait forcée à faire des ouvertures « du fond de la cour », comme le disent les joueurs expérimentés, mais ça ne la gênait pas, elle n'était pas là pour gagner. Elle prit une feuille, inscrit les quatre noms de Joachim, Alice, Judith et César. Elle ne prit pas la peine de remarquer qu'ils avaient le nom de la Dame de Cœur et du Roi de Carreau : on devait déjà leur avoir fait remarquer un certain nombre de fois. Elle mélangea le paquet, et ouvrit la conversation, à propos principalement de leurs vies respectives. Puis, finissant de distribuer pour la première partie, elle lança :

« Vous connaissez la Team Zodiac ? »

La seconde d'après, elle se mordit ardemment la joue, s'en voulant d'avoir lancé un sujet aussi dangereux et glissant, surtout vu sa position.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Dim 27 Oct 2013 - 13:20


Joachim poussa un petit rire quand son interlocutrice évoqua le club des grands-mères anonymes. Ce n'était pas la première fois qu'on lui disait que le tarot était un jeu de vieux et il avait appris à ne plus se vexer. Et il fallait avouer que la tournure de phrase de la chimiste avait de quoi provoquer l'hilarité.

L'étudiant suivit Me Cyanide jusqu'à un bar nommé "A la Carte". Avec un tel nom, il n'avait visiblement pas volé sa réputation. L'intérieur de l'établissement suivait également la thématique : plateaux de jeux, cartes et pions jonchaient les tables parsemées dans la grande salle principale. C'était la première fois que l'historien visitait un tel bar. Il était plutôt habitué des salons de thé traditionnels sans thématique particulière excepté la pâtisserie. Tester de nouveaux établissements pouvait être une expérience intéressante. Visiblement, la chercheuse était une habituée au vu des familiarités qu'elle entretenait avec la personne que l'étudiant supposait être le gérant.

Après un rapide repérage dans la salle, Me Cyanide guida le barbu jusqu'à une table où était assis un jeune couple. Ces derniers acceptèrent de partager la table avec eux pour entamer une partie de tarot. Ils s'appelaient Judith et César, ce qui provoqua un petit sourire ironique de la part de l'historien qui venait de remarquer le côté "congru" de leur nom dans l'établissement. Durant la distribution, ils eurent tout le loisir de se présenter. Les deux tourtereaux étaient ensemble depuis quelques années et venaient toutes les semaines depuis Lakit pour venir jouer dans ce bar qu'ils appréciaient tant. Des véritables passionnés en somme...

Malgré leur partie de bataille qui semblait ennuyante, l'homme ne doutait pas une seconde qu'ils seraient redoutables au tarot. Après tout, c'était un classique, et les passionnés maitrisent les classiques. Aie aie aie. Et la main qu'avait reçu l'étudiant confirmait cette douleur interne. Quatre petits atouts et deux figures dont une dame de carreau dans sa main. Tout le reste était bon à jeter. Ce n'était sûrement pas lui qui prendrait où qui aiderait à faire les points. Alors qu'il allait annoncer qu'il ne prendrait pas, la chimiste prit la parole.


« Vous connaissez la Team Zodiac ? »
Question surprenante à poser autour d'une table alors que la partie allait commencer. Ce n'était habituellement pas le genre de sujets qu'on abordait quand on voulait s'amuser. Mais il avait au moins l'avantage de parler à toutes les personnes présentes. A Maïlys évoquer la Zodiac, c'était comme parler de la pluie et du beau temps... Une sujet piquant sur lequel tout le monde avait un avis. Joachim le premier.

"Bien évidemment que je les connais ! C'est en partie leur faute si ma thèse avance pas... Mais je n'ai rien contre leur projet, seulement la peur qu'ils inspirent. A vrai dire, ça serait une aubaine inespérée pour mes recherches s'ils réussissaient à atteindre leur but... Ma seule véritable expérience négative a eu lieu il y a quelques semaines à Megapagopolis. Une sbire en haillons et aux cheveux verts m'a tourmenté tout l'après midi. La torture était telle que j'avais eu l'impression d'avoir été pris en Sandwich par deux Cacturnes : couvert d'épines de la tête au pied ! Quelle garce..."
On pouvait ressentir sa rancoeur et son amertume pour la sbire. Il cogna même le point sur la table en l'insultant. Pour se changer les idées, il décida d'annoncer sa position dans le jeu.

"Ah, et je ne prends pas..." annonça-t-il
Au tour des tourtereaux d'expliquer leur point de vue. Et puis il y aurait aussi celui de Me Cyanide à entendre tiens. Peut être qu'elle avait aussi eu ses expériences étranges... Nul doute que des fourbes avaient tenté de l'accoster pour essayer de la recruter. Mais une dame aussi noble n'aurait jamais accepté d'être dans leur rang. Elle était trop gentille pour ça se disait l'étudiant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Dim 3 Nov 2013 - 20:05


Inspectant son jeu et ses chances de prendre, elle écouta l'avis plus que déplorable qu'avait le jeune homme à propos de son employeur. En même temps, elle devait avouer que le sien n'était pas beaucoup plus favorable. Elle avait quelque peu été traînée de force à vrai dire, on l'avait prise par son point faible, mais elle ne put s'empêcher de rougir tout de même. Elle était bien obligée d'approuver quand même les desseins de l'organisation, et même si son vœu n'était pas aussi impressionnant que pouvaient l'être ceux qui voulaient trouver un Pokémon légendaire ou sauver leur famille, elle avait opté pour sa propre survie.

Le couple se regarda alors dans les yeux, comme s'ils avaient un discours entendu depuis longtemps sur ce groupe. Ce fut la blonde qui prit la parole en première, avec le regard d'approbation de son fiancé.


« Eh bien, à vrai dire, je suis pour cette organisation. Je pense que leur but est important pour l'histoire, que le chef de cette organisation doit être particulièrement intelligent pour avoir réussi à créer une structure aussi imposante et aussi solide, et doit donc avoir un vœu en conséquence. Et puis, depuis toujours, ce sont toujours les Ligues qui prennent le contrôle de la région ! Pourquoi ne pas avoir un régime qui ne serait pas doté sur la force pure ? Après tout, ils n'ont jamais fait d'études qui leur enseignent comment diriger un pays ! Ils se sont juste entraînés comme des crétins à faire s'affronter des Pokémon ! Et même si les moyens de la Zodiac ne sont pas très fins et légaux, je pense que ce sont les seuls capables de mettre fin à cette tyrannie de la puissance ! »

Son mari leva les yeux au ciel à cette dernière phrase. Il était clair que les deux amours n'avaient pas du tout le même avis à propos de ce sujet. Le jeune brun prit la main de sa copine avant de parler à son tour :

« Je pense à vrai dire le contraire de Judith. Pour moi, ce n'est qu'un ramassis de gens tout juste capable de penser à autre chose qu'à eux. Ce souhait qui serait accordé, c'est tout de même ridicule. Qui peut bien suivre quelqu'un qui ne fera que vous manipuler pour atteindre son but ? C'est exaspérant. Et qui nous dit qu'ils sont bien plus formés que les membres de la Ligue ? Après tout, on ne sait rien de ceux qui dirigent ce groupe … On a bien découvert qu'une génie informatique y avait participé, mais c'est bien peu. Et puis, les mafias n'ont jamais accouché des plus grandes démocraties. Sinon, tout le monde aurait rejoint la Team Rocket. »

Les deux jeunes gens déclinèrent à leur tour la main, laissant à la chimiste le droit de donner son avis sur ce groupe et sur sa main. 8 atouts, deux bouts, un roi, cinq figures derrière.

« Garde. »

Après ce simple choix stratégique, elle regarda les trois autres, qui la regardaient, impatient de savoir son avis sur le groupe criminel. Elle n'avait plus le choix, elle devait se lancer.


« Eh bien … Plusieurs connaissances que j'ai ont disparu du jour au lendemain, et le bruit court qu'ils ont été embauchés par la Zodiac. À vrai dire, je ne pense pas qu'ils soient réellement dangereux, et s'ils passent par la violence, ce n'est que parce qu'ils n'ont pas trouvé d'autres moyens de s'exprimer. Le gouvernement a trop d'appui sur les différents médias classiques pour permettre à des gens de les remettre en cause, je pense : ils sortiraient une excuse politique, dans le goût « ce n'est pas démocratique » ou quelque chose du genre. Il faut dire que les régions extérieures se sont senties le droit d'intervenir sur cette région comme bon leur semblait, sans demander d'avis aux habitants car ils étaient immigrés, et donc censés approuver le système déjà établi dans leurs régions. Mais s'ils sont partis, c'est peu-être aussi pour fuir un système qu'ils abhorrent. La démocratie a beau avoir une image extrêmement positive, elle a néanmoins quelques inconvénients, dont la lenteur exacerbée, puisqu'elle nécessite une certaine bureaucratie et une certaine administration. »

Tout cela dit, elle prit le chien (où il n'y avait aucune carte notable) et fit le sien rapidement. La partie pouvait commencer.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Jeu 7 Nov 2013 - 15:05



Les deux amoureux exposèrent ensuite chacun leur tour leur point de vue sur la Team Zodiac. La ou Judith semblait les approuver au maximum, son mari les détestait au plus haut point. Un tel contraste était étonnant au sein d'un couple... Il fallait néanmoins concéder que la Team Zodiac était devenue l'équivalent de l'affaire Dreyfus pour les habitants de Maïlys : elle divisait des familles, des amis par ses manoeuvres. La Ligue, qui restait encore majoritaire dans l'opinion publique, perdait en popularité petit à petit à cause de son incapacité à gérer la propagande Zodiaque qui gagnait de plus en plus de monde de par ses arguments politiques et prometteurs d'un avenir meilleur.

Même si un historien se devait de garder une certaine distance avec les évènements pour fournir une réflexion critique et objective, Joachim ne pouvait s'empêcher de légèrement cautionner César sur les points de la gouvernance de la Team. Personne ne savait qui en était le chef et quels étaient ses réels objectifs. Nombre de ces organisations cachaient leurs fins véritables pour se montrer sous leur meilleur jour au plus grand nombre. La dernière en date étant la première Team Plasma sous la manipulation de Ghetis. Par ces mêmes procédés de propagande bien pensante, ils avaient presque réussi à prendre le contrôle de la région. La méfiance était donc de mise envers la Zodiac.

Me Cyanide annonça ensuite qu'elle prenait. La composition des équipes était simple maintenant. La chimiste contre les autres. L'étudiant ne savait pas s'il devait être rassuré d'avoir les deux amoureux de son côté ou effrayé par l'annonce de la garde par la meneuse. Cela dénotait en général un jeu plutôt sympathique... Au vu des ses cartes, le barbu supposa donc que son quota de chance avait été absorbée par la dame vêtue de noir. Pas juste. Il se fixa comme objectif d'au moins ne pas se faire piquer ses têtes au mieux... Au pire de ne pas être un énorme boulet pour ses partenaires.

La chimiste entama alors ensuite son discours argumentatif plutôt favorable envers l'organisation secrète de l'île. Elle soulevait, à vrai dire, quelques points intéressants : comme le mutisme imposé par le régime actuel. La seule propagande de la Team Zodiac se faisait insidieusement : dans l'ombre ou par le bouche à oreilles. Il n'y avait jamais eu de débat entre l'organisme au pouvoir et les représentants de cette opposition. Représentants qui auraient sans doute terminé leur vie en prison après cet échange. La Ligue ne s'était jamais vraiment montrée clémente envers ses adversaires politiques quand elle arrivait à les attraper. Car fallait-il encore qu'elle les attrape : l'incompétence notable des dirigeants à capturer les coupables démontrait encore une fois une petite faille dans le régime.


"Il est vrai que la Ligue n'offre pas vraiment de possibilités à la Zodiac de s'exprimer clairement. Quelque part, on peut les comprendre, ils ne veulent pas offrir d'occasion de s'expliquer à leurs opposants. Plus qu'une guerre ouverte d'escarmouches pour détruire une base, récupérer un Pokemon de légende... C'est une guerre de propagande! Le gagnant ne sera pas tellement celui qui aura empêché ou achevé la descente de l'étoile. Ce sera celui qui aura gagné le soutien de la population ! Quand le peuple ne croit plus en ses dirigeants, une méfiance s'installe, jusqu'à devenir une défiance. Le régime perdra petit à petit son autorité et sera propice au renversement dès que la Team sera prête à passer à l'assaut. Certes, la Ligue dispose du contrôle des forces armées, et d'autant plus depuis l'arrivée récente de l'amiral de Lieucca en leur sein... Mais les militaires sont avant tout des hommes qui auront leur propre conviction et n'hésiteront pas à déserter s'ils sont nombreux à vouloir retourner leur veste. Personnellement, je suis très curieux de voir comment l'histoire va tourner... Même si mes préoccupations actuelles sont un peu plus égoïstes que ça..."
Tandis qu'il déblatérait son propos légèrement pessimiste, la partie avait commencé... Ca commençait plutôt mal pour l'historien qui se vit obligé de couper directement au premier pli... Son jeu ne contenait en effet pas de coeur. Nul doute que la chimiste tenterait de lui faire vomir ses atouts un par un pour rendre l'étudiant sans défense. Du moins, pour le moment, il pouvait encore potentiellement sauver les têtes posées par ses partenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 19 Nov 2013 - 21:41

Alice, rassurée de cette première victoire sur le jeune homme, plaça ensuite un roi de pique, qui passa, ainsi que la dame. Elle n'avait pas pris sans rien après tout. La partie continua ainsi : elle réussit à faire tomber un certain nombre d'atouts grâce à sa longue à cœur, donnant tout de même à ses adversaires un valet et un cavalier. Le jeu continua ainsi, et elle put dévoiler un jeu tout à fait exceptionnel et qui ne se présentait que rarement.

Continuant sur sa lancée, elle répondit au jeune homme, profitant de sa victoire et de sa facilité à jouer aux cartes pour établir un raisonnement.


« Vous savez, la Team Zodiac a provoqué un certain remous dans la communauté scientifique. Au départ, tout le monde a cru qu'il ne s'agissait que d'une simple bande de barjots qui n'avaient que des chimères. Mais la force dont il font montre, leur puissance, la capture de Fulguris et Sulfura, tout ceci prouvent qu'ils sont réellement capable de faire quelque chose. Et dans un intérêt purement scientifique, la capture de ces Pokémons pourrait servir à comprendre nombre de choses au niveau biologique ; si on réussit à faire atterrir et à ouvrir l'étoile de Sydarta, on résoudrait l'un des plus grands mystères que le monde ait jamais connu ! D'un point de vue historique, ce serait absolument fantastique ! On pourrait peut-être découvrir la technologie d'anciennes civilisations, qui étaient peut-être plus avancées que nous scientifiquement, puisqu'ils ont réussi à envoyer un satellite ! Vous vous rendez compte de la folle avancée que cela nous promet ? On prendrait plusieurs décennies d'avance ! Rien que l'avancée de la physique et de la mécanique permettrait d'accomplir des choses phénoménales ! »

Elle prit une gorgée de thé, prit un pli et posa une carte sur la table.

« Mais il est clair qu'il est difficile de pouvoir avoir confiance en ce groupe. On ne sait pas qui la constitue, et la Team Zodiac n'est quasi connue que pour ses forfaits. Mais l'intérêt de la communauté scientifique pour ce groupe promet d'attirer des gens aux bonnes intentions, des intellectuels qui devraient réussir à endiguer la violence des moyens employés. Et puis, pour avoir mis au point une structure assez complexe pour ne pas avoir été démantelée par le gouvernement, il faut être intelligent, avoir nombre de relations, et assurément, ils ne doivent pas trop avoir de mauvaises intentions. »

A vrai dire, il était difficile pour elle de parler tout à fait objectivement. Mais ce qu'elle disait n'était pas en soi tout à fait faux. Elle avait dû réfléchir longuement avant de rentrer dans la Team Zodiac, afin de trouver des prétextes convenables pour sa conscience. Et ils l'avaient à moitié convaincue que ce qu'elle faisait avait un fondement et une utilité.

Quand elle tourna son regard vers le couple, elle vit du respect et une certaine forme d'admiration dans le regard de Judith … et beaucoup de scepticisme dans celui de César. Ce qui était tout à fait compréhensible. En tant que scientifique, elle était censée être objective, et elle ne l'était à vrai dire pas vraiment, ce qui avait de quoi surprendre, surtout vu sa renommée. Et elle n'avait jamais été connue pour son avis tranché sur les situations politiques.

Elle profita de la confusion semée pour jouer un atout maître, et ce, afin d'obliger ses adversaires à en jouer eux aussi. La partie était sur le point de finir, une autre allait commencer. César, consciencieusement, avait préparé un tableau, avec les noms des différents joueurs, avait un livre de règles, alors qu'il les avait toutes en tête. C'était quelque peu effrayant de méthode et de discipline. Il avait l'air de vouloir être absolument sûr que le résultat serait indiscutable. Judith, s'apercevant de ça, lui prit la main et le regarda, le rassurant rien que par le contact des yeux. A ce moment-là, les épaules du jeune homme se décrispèrent et un vague sourire s'étendit sur le visage auparavant contrarié. Et il était certain que le débat ne devait pas y être pour rien.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mar 26 Nov 2013 - 13:43



La partie tournait vraiment mal pour le camp allié contre Me Cyanide. Une après l'autre, les têtes tombaient dans son paquet de cartes. C'en était presque à croire qu'elle avait gagné au loto en recevant ses cartes... Ou qu'elle avait triché. Mais Joachim ne la pensait pas capable de tricher, le peu qu'il connaissait de la chimiste lui donnait l'impression qu'elle n'était pas capable de telles bassesses. Elle se montrait vraiment gentille, attentive et compréhensive : elle transparaissait comme une bonne personne. Pas une fourbe qui avait quelque chose à cacher, c'était impossible.

Sa compassion semblait telle qu'elle en venait à défendre le cas désespéré de la Team Zodiac en fournissant des arguments tout à faits rationnels et utilitaristes. Après tout, c'était fort probable que l'Etoile contienne un secret inespéré capable d'aider l'humanité toute entière. Pourquoi la Ligue s'opposait formellement à une éventualité qui aiderait tout le monde ? Peut être étaient-ils plus réservés et pensaient qu'elle pouvait contenir quelque chose de bizarre. Ou bien pensaient-ils que la Team Zodiac garderait le bénéfice de l'Etoile uniquement pour elle... Sans doute que la nature scientifique de la dame la poussait à préférer les perspectives optimistes qui feraient avancer la science. C'était tout à fait logique et compréhensible. A vrai dire, Joachim aussi aimerait voir Sydarta sur Terre pour faire avancer la théorie historique et avancer son travail.

Elle en revenait justement sur les méthodes employées par la Team. Le barbu tressaillit légèrement en repensant encore une fois à la sbire. Il ne pouvait pas être plus d'accord avec la nécessité de l'assouplissement des méthodes Zodiaques. L'arrivée de plus d'intellectuels pourrait aider à rendre leur présence... Plus supportable et indolore sans doute. Ils agiraient sur les autorités tels un poison subtil qui contaminerait l'organisme dirigeant sans qu'aucun symptôme flagrant ne se déclare. C'était également très effrayant comme perspective. Mais au moins les monsieurs tout le monde comme Joachim seraient en paix. Peut être que c'était mieux si la Zodiac avait plus de prise après tout...


"La Team Rocket aussi intéressait ce genre d'intellectuels... Plus ou moins véreux et prêt à tout pour la science. Ils avaient aussi énormément de relations et de prise sur la société et même des champions à leur botte... Et pourtant leurs motivations étaient sombres et purement monétaires. La seule différence entre eux et la Zodiac... Est qu'ils parient sur une éventualité miraculeuse d'une étoile capable de tout résoudre, les Rockets étaient plus terre à terre et partaient directement sur l'argent pour l'argent."
Oui, l'étudiant tentait de se raisonner. Il ne voulait pas tomber aussi facilement dans le soutien de la Team Zodiac. Jamais il ne les soutiendrai ouvertement depuis le traumatisme qu'il avait subi à Megapagopolis. Il en voulait à Ophiucus lui même d'avoir embauché une telle sbire. Peu importe ses propres intentions, ses hommes de mains étaient d'une méchanceté sans bornes comme les anciens Rockets. Peut être que le sommet de l'organisation était pur, mais le plus gros était sale. Pas propre.

Tout comme la nouvelle main du barbu. Il se sentait maudit. Deux parties que son jeu était catastrophique et incapable de prendre ou défendre. Il subirait la partie, encore une fois... Oh tiens. Son jeu contenait un As de Pique. Carte inutile a souhait, mais dont la taille du dessin était ridiculement grosse. Et le pique pique. Comme les ronces. Brrr. Trop de Zodiac dans sa tête à cause du débat, il avait envie de se cogner le crâne sur la table.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   Mer 8 Jan 2014 - 21:08


Lorsqu'Alice regarda sa nouvelle main, elle ne put qu'être surprise. Elle avait encore un très bon jeu. Mais surtout, ce qui l'avait frappé, c'était que des séquences entières de son jeu précédent se retrouvaient encore dans ses mains. Elle leva alors la main, avant de signaler d'une voix douce :

« Est-ce que quelqu'un a mélangé le jeu ? Moi, j'ai quasi le même jeu qu'avant, ça me paraît étrange … »

Le couple, surpris, se regarda l'un l'autre. S'ensuivit une longue série de syllabes mystérieuses (« Mais … », « C'est … » ou « 'Fin … ») avant qu'ils ne se mettent à éclater de rire en même temps. Ils avaient vraiment l'air bien, ensemble. Ah, l'amour … Quelque chose qui lui était interdit. César expliqua alors qu'il avait oublié de battre les cartes car il avait été trop absorbé dans ses pensées. Ah, la jeunesse … Quelque chose qu'elle ne pouvait plus revivre. Judith prit alors le paquet de son « bougre d'âne » de copain avant de mélanger elle-même le paquet de cartes. Ah, la serviabilité … elle connaissait surtout la servilité. Ha. Ha. Ha.

Le jeu rebattu, on distribua à chacun sa nouvelle main. Et celle d'Alice était tout de suite moins glorieuse. Quelques atouts, trois têtes, c'était tout. Elle n'allait pas pouvoir prendre, cette fois-ci. Finalement, elle aurait mieux fait de se taire, c'eut été plus bénéfique pour sa réussite au jeu.

Aussi, elle laissa tomber le débat. Il n'avait plus lieu d'être, et elle n'avait rien à ajouter à ce qu'il avait dit. Elle avait connu les méfaits de la Team Rocket pendant son adolescence, et elle avait connu plusieurs affaires sombres avec eux. Une amie à elle avait été retrouvée mutilée, le cadavre de son Togetic dans les bras. Elle avait eu droit à trois années d'hôpital psychiatrique pour se remettre de tout ça. Et il est bien connu que l'accueil en HP est des plus accueillants.

Les parties continuèrent ainsi le long de la soirée. La chance du début ne suivit pas la chimiste, et elle dut endurer une longue période de vache maigre sans avoir la moindre chance de remporter la partie en prenant. César et Judith, eux, par contre, avaient déjà comptabilisés un certain nombre de victoires assez prestigieuses, ce qui mit forcément sur la table le fameux mythe de « la chance du cocu ». Mais, dans ce cas-là, ils se trompaient mutuellement, et avec ardeur.

Lorsque vingt-deux heures s'affichèrent sur l'horloge usée au-dessus du comptoir, Alice se souvint que le jeune homme avait rendez-vous à la même heure devant l'université. Oups.


« Joachim ! L'université ! »

Elle se leva d'un coup, et expliqua brièvement à leurs partenaires de soirée qu'ils ne pouvaient pas rester, qu'il devait rejoindre des gens pour rentrer chez lui, et qu'elle n'allait pas non plus beaucoup tarder, que cette soirée avait été très divertissante et que s'ils revenaient ici, elle referait bien une partie avec eux. Elle paya succinctement le barman en laissant la monnaie, et tira le jeune homme par le bras. Certes, ce couple était tout à fait sympathique, mais ils n'avaient pas vraiment le temps. Enfin, surtout lui. Elle, elle avait pour une fois réussi à soutirer une soirée de libre rien que pour elle, et pas dédiée encore et toujours aux travaux de la Zodiac. Mais lui, le lendemain, il allait sûrement devoir « travailler », soit essayer de rassembler au goutte-à-goutte des informations pour sa thèse. Ce qui était, contrairement à ce qu'on pouvait croire, un vrai travail à plein-temps.

« Au revoir tout le monde ! A une prochaine fois ! », dit-elle à un bar qui ne la connaissait absolument pas pour la majorité.

Pressée, la chimiste referma fermement la porte du bar, qui était facteur récurrent de courants d'air désagréables. Elle se retourna ensuite vers le thésard :


« Dépêchez-vous, ils ne vont pas vous attendre trois-quarts d'heure ! »

Ah, l'organisation et les rendez-vous pris à l'avance. Quelle réussite.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre vénéneuse [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre vénéneuse [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Sableye-
Sauter vers: