Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Sam 25 Mai 2013 - 12:56



Cela faisait plusieurs semaines déjà que Joachim avait débarqué à Maïlys, il y avait fait déjà quelques connaissances, pas toutes gentilles, mais des connaissances quand même. Après être arrivé à Megapagopolis, il avait fait énormément de recherches dans les livres pour tenter d'avoir quelque chose de croustillant à se mettre sous la dent. Il va sans dire qu'il avait également consulté les universitaires de la ville qui lui ont tous conseillé de se rendre sur place voir les Ruins de Lakit. Au départ méfiant, il se décida finalement à rejoindre le village qui s'était construit autour des vestiges. Le voyage se fit à l'aide de ses amis motards qui lui assuraient une bonne partie de ses déplacements, l'étudiant n'ayant pas encore de véhicule à soi. Après les avoir salués et remerciés, il se rendit au petit centre ville pour prendre ses repères à l'aide de la carte qu'il avait enregistré sur son Pokématos.

Son objectif était pour le moment simple, observer, photographier et tenter d'analyser chez lui les parties mises à jour au public. En effet, explorer plus loin n'était accordé qu'à quelques rares privilégiés dont il ne faisait pas partie. C'était une des mesures de protection imaginées pour protéger un peu plus les ruines de la Team Zodiac. Et quelque part, ca lui convenait, il n'avait pas envie de se faire attaquer par des Pokemons sauvages féroces. Il n'en avait clairement pas le niveau et les capacités. Cependant, il savait qu'il avait peu de chances de trouver quelque chose d'inoui sur des parties mises à jour, tous les chercheurs du coin avaient du passer par la. Ca lui ferait la patte pour ses futures travaux de recherches plus passionnants qu'il se disait.

Il se rendit sur les ruines les plus proches sans guide, il n'avait pas envie de se faire biaiser son travail par l'interprétation d'un autre. Autour de lui se trouvaient de nombreux touristes de la région de Ransei (à en croire leurs yeux bridés) qui prenaient des photos à la vitesse de la lumière tout en parlant une langue qu'il ne comprenait pas. Il prenait ses notes sur son calepin et ses photos de manière plutot méthodique, histoire de ne rater aucune inscription. Mais à en croire ce qu'il lisait, la plupart de ce qu'il avait reporté ne parlait pas vraiment de la mythologie de Lakit : aucune mention des légendaires climatiques ou de l'étoile.


"C'était à craindre, comme je l'avais deviné, les parties juteuses ne sont pas accessibles à n'importe qui..." soupira Joachim.
Son Granivol sur l'épaule, il se posa sur un banc histoire de prendre une pause pas tellement méritée. L'air sec du désert et le soleil tapant fort dans cette partie de l'île épuisaient rapidement l'homme qui, à cause de sa corpulence et de sa pilosité, transpirait facilement. Il avait soif, un jus de baie Oran ferait l'affaire avant de repartir travailler. Pendant qu'il sirotait sa boisson, il entendit une voix dont la sonorité lui était familière. Tout d'abord elle parlait sa langue, mais en plus de ça, elle avait l'accent de sa région : Johto. L'étudiant commença d'abord à stresser, et si jamais c'était un de ses concurrents de thèse ? Il ne fallait surtout pas que l'autre ne le voie, sinon il risquerait de perdre en motivation si l'autre avait plus avancé. Il se cacha discrètement derrière un livre pour observer la personne à qui appartenait la voix.
Ouf. Ce n'était qu'un adolescent bien trop jeune pour être en thèse. Il semblait parler à son Pokemon, mais Joachim ne pouvait discerner lequel c'était. Le jeune homme aux cheveux blonds était en effet de dos. Par réflexe de toutes les personnes loin de chez elles, Joachim se sentait en besoin d'essayer de socialiser avec cette personne qui semblait venir de la même région que lui. Il rangea ses affaires dans son sac à dos se se mis en marche vers l'adolescent.


"Bonjour ! Désolé de vous déranger, mais vous êtes de Johto, je me trompe ?" salua Joachim, utilisant le vouvoiement malgré l'apparent jeune âge de son interlocuteur. Il n'avait rien qui ne le justifie à utiliser la deuxième personne, il se contenterait de rester poli, jusqu'à ce que l'atmosphère soit un peu moins "formelle".


Dernière édition par Berndt Joachim le Dim 16 Juin 2013 - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Dim 26 Mai 2013 - 9:03

La première raison pour laquelle j’étais venu à Maïlys était que je devais retrouver mon père. Et honnêtement après ma défaite contre Sugil, je n’avais plus trop envie de me mesurer aux champions. Parce que s’il y avait un si grand niveau entre un dresseur normal, le niveau entre moi et un champion devait être un gouffre. Il fallait assurément que j’entraine mes pokémons pour avoir une chance de faire une arène. Mais bon, là n’était pas mon objectif premier et le niveau de mes pokémons suffisait amplement pour commencer les recherches à propos de mon père. La seule chose qu’il m’avait laissé était un bout de papier chiffonné où était écris deux mots : ‘’ruines Lakit’’. Il était donc normal que mes recherches commencent aux ruines de Lakit.

J’étais donc arrivé au petit village qui s’était formé autour des ruines. Par où commencer ? Je ne savais pas trop. J’aurais voulu aller dans les parties des ruines où se trouvaient les inscriptions les plus intéressantes mais elles étaient interdites au public. Il fallait donc que je me rabatte sur la partie des ruines qui était accessible au public.

Je me baladais donc dans les ruines à la recherche de quelque chose qui pourrait m’avancer. J’avais du mal à tenir mes pokémons. Nearys était on ne peut plus curieux et le fait qu’il se trouve à un endroit remplis de monde et de vieilleries le rendait encore plus fou-fou. Il allait partout, importunant les gens, les bousculant. Et moi, je lui courrais après. Je n’avais pas envie de le mettre dans sa ball parce qu’il ne voulait jamais y aller et que je sais on ne peut mieux de quoi il est capable quand il a envie de faire c**** le monde. De leur coté, Lust et Zuki étaient plutôt passifs. Ce qui m’étonnait grandement. Enfin pour Zuki du moins. Nearys revint vers moi, comme ça, tout seul, sans que je lui dise quelque chose. J’en profitais donc pour le prendre afin qu’il ne s’en aille plus.

« Cette fois, tu ne partiras plus. »

Il me regarda avec des yeux. Je faillis le laisser partir et je savais qu’il avait fait ça dans ce but précis. Il était bien malin, peut-être un peu trop même. Cette fois, j’allais le rentrer dans sa ball, il était allé trop loin. Je le rentrai dans sa pokéball sans écouter ses grognements.

"Bonjour ! Désolé de vous déranger, mais vous êtes de Johto, je me trompe ?"

Je me retournais brusquement. Un homme d’une vingtaine d’année s’était planté devant moi. IL était un peu plus petit que moi, arborait une barbe bien taillé et avait des yeux bruns entourés par des lunettes. Effectivement, c’était à moi qu’il s’adressait. Je souris, je n’avais pas franchement l’habitude qu’on m’aborde comme ça. Il fallait bien que je lui réponde.

« Oui, je viens bien de Jotho. Et à votre accent je dirais que vous êtes aussi originaire de Jotho, de Mauville Peut-être ou bien d’Acajou, n’est-ce pas ? »

J’avais toujours été plutôt fort pour détecter les accents des gens et ce gars ne dérogeait pas à la règle. J'ignorai pourquoi il m'avait interpellé aussi continuai-je :

« Je peux peut-être vous aider ? »

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Dim 26 Mai 2013 - 11:51

D'un seul coup, l'adolescent se tourna et il s'avéra qu'il n'avait pas de Pokemons. Les gens parlant tous seuls étant rares, Joachim déduit qu'il avait du le ranger pendant qu'il s'avançait. C'est à ce moment qu'il remarqua qu'il était légèrement plus petit que son interlocuteur qui semblait beaucoup plus jeune que lui. La taille et l'âge de son interlocuteur eurent le don de le mettre mal à l'aise, il avait déjà un peu de mal avec les jeunes qui pouvaient avoir l'âge de ses élèves alors si en plus ils le dépassaient... Bref. C'était pas la question, l'étudiant avait trop besoin de renouer avec ses racines pour se laisser intimider par ce genre de détails. La vie de doctorant est déjà suffisamment solitaire comme ça, il n'avait aucun intérêt à laisser passer cette chance d'entendre parler de sa région. Le blond confirma son origine, ce qui rassura Joachim qui aurait eu l'air stupide si en face il avait quelqu'un de Sinnoh et l'avait supposé de Johto. Il arriva même à surprendre l'homme en lui citant sa ville d'origine avec une facilité déconcertante.

"Tout juste, Mauville. C'est si flagrant que ça?" s'étonna encore l'étudiant.
Comment avait-il fait pour trouver avec tant d'exactitude ? Ok, Joachim pouvait à peu prêt discerner les gens de sa région de par leur prononciation, mais quand il s'agissait de villes, c'était plutôt ardu. A part Irisia, qui loin du continent, développait ses propres sonorités, tout lui sonnait identique ou presque. Bref, son interlocuteur chercha à comprendre pourquoi Joachim l'avait apostrophé, ce qui était normal.


"Disons que c'est rare de croiser quelqu'un de Johto dans le coin, en quelques semaines j'ai pu les compter sur les doigts d'une main...C'est une coincidence d'autant plus grande que tous ceux que j'ai croisé ne semblaient pas être intéressés par ces ruines. L'orgeuil de notre Rosalia est bien ancrée dans nos mentalité." ironisa-t-il.
Oui, les habitants de Johto étaient très fiers de leur patrimoine qui était l'un des plus préservés du pays. Une telle concentration de culture au rayonnement continental qui attirait chaque année des millions de touristes envieux d'apercevoir le Pokemon Arc-En-Ciel au sommet de la Tour Carillon. Joachim était lui même très fier de sa région et ne se serait sans doute jamais penché sur Maïlys si la situation professionnelle n'y était pas bouchée. Toujours est-il que la présence de l'adolescent en ces lieux intriguait l'étudiant.


"Enfin bon, ça fait du bien de voir qu'il y a des jeunes de Johto qui s'intéressent à d'autres cultures, l'ouverture d'esprit il n'y a rien de tel. De plus ces ruines ont l'air plutôt intéressantes, mais les parties sympa sont malheureusement fermées au public. Vos parents doivent vraiment avoir bon goût pour vous emmener ici..."
Un jeune de cette âge ne serait sans doute pas venu seul, en général les voyages initiatiques solitaires ne se font qu'au sein même de la région. Son interlocuteur ne devait sans doute pas déroger à la règle. Il n'y a guère que les dresseurs aguerris pour s'aventurer hors de leur contrée d'origine, surtout quand cette dernière se trouve a des semaines de bateau de la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Dim 26 Mai 2013 - 13:56

L’homme acquiesça. J’avais vu juste. Le jeune homme fut visiblement surpris de l’exactitude de ma localisation.

"Disons que c'est rare de croiser quelqu'un de Johto dans le coin, en quelques semaines j'ai pu les compter sur les doigts d'une main...C'est une coincidence d'autant plus grande que tous ceux que j'ai croisé ne semblaient pas être intéressés par ces ruines. L'orgeuil de notre Rosalia est bien ancrée dans nos mentalité."
ironisa-t-il.

Oui en effet, c’était plutôt rare de croiser des habitants de Johto dans cette région. Et puis le gars avait raison. Les gens originaire de Johto avaient bien assez de monuments et de mythologies là-bas. Ça ne les intéressait pas de faire plusieurs semaines de bateau pour venir visiter des ruines moins bien conservés que chez nous. ‘’L’orgueil de notre Rosalia’’, ça me fit sourire. C’est sûr que cet orgueil était bien ancré dans ma famille. Mais changez de régions et voir d’autres cultures que celle de Rosalia me dépaysé. C’était sympa et ça me libérait du poids toujours aussi présent de la succession familiale.

"Enfin bon, ça fait du bien de voir qu'il y a des jeunes de Johto qui s'intéressent à d'autres cultures, l'ouverture d'esprit il n'y a rien de tel. De plus ces ruines ont l'air plutôt intéressant, mais les parties sympas sont malheureusement fermées au public. Vos parents doivent vraiment avoir bon goût pour vous emmener ici..."


Mon visage se referma. Non, mes parents n’avaient pas bon goût. Même si on serait venu en famille à Maïlys, mon père aurait tout fait pour qu’on n’aille pas visiter ces ruines. Je n’allais pas laisser l’homme faire un monologue. Du coup je pris la parole :

« C’est vrai que ces ruines sont intéressantes. Mais vous venez de faire la même remarque qu’à laquelle je viens de penser. Les ruines les plus dignes intérêts se trouvent interdite au public. Et il se trouve que j’aurais bien aimé y aller. »


Je laissai planer un peu le silence. Essayant de jauger la réaction de mon interlocuteur, pour voir si peut-être il serait lui aussi intéressé par une visite approfondit des parties interdites des ruines.

« Mais je ne sais pas où aller pour essayer d’avoir une autorisation. Alors je me demandais si vous ne saviez pas où pourrais-je aller pour demander ladite autorisation ou même si vous avez une autorisation. Et si vous en avez une alors accepteriez-vous que je vous accompagne ? »


J’espérais du fond du cœur qu’il me dise qu’il en avait une. Parce que s’il n’en avait pas, je devrais aller visiter les ruines dans l’illégalité la plus totale. Ce qui me déplaisait fortement.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Dim 26 Mai 2013 - 14:55


Quelque chose avait du froisser l'adolescent, son visage d'abord souriant s'était un peu refroidi. Joachim ne voyait pas ou il avait pu dire quelque chose de blessant et ca l'embêtait. Son interlocuteur repris la parole sans doute pour éviter que l'étudiant ne continue sur le sujet à ne pas évoquer.
Lui aussi voulait aller visiter les ruines. Et pas n'importe quelles parties, celles qui sont interdites au public. Etrange pour un gamin de son âge... L'idée d'un concurrent de recherche n'était pas crédible pour ces motifs d'âge, Joachim n'avait donc aucune idée de ce qui pouvait pousser le blond à vouloir visiter les vestiges. Un air d'incompréhension se dessinait sur son visage. Toujours est-il que Joachim avait lui aussi envie de voir cette partie des ruines, il n'en avait seulement ni le droit, ni les capacités. Il n'est pas donné à tout le monde de récupérer des autorisations délivrées par les autorités en accord avec la Ligue. Et ils en venaient justement au point de l'autorisation. L'enfant semblait en chercher une mais ne connaissait pas la complexité du bazar administratif pour en obtenir une.


"Haha, si j'avais une autorisation je crois pas que je serais la à parler... Le soucis c'est qu'elle n'est délivrée que très rarement à des chercheurs ou dresseurs qui ont plus que fait leurs preuves et dont les intentions sont clairement éloignées de la Team Zodiac. C'est pas le genre de choses qu'un étudiant peut obtenir en claquant des doigts..."
Son ton, d'abord celui de la rigolade, se durcissait au fil de ses mots pour terminer sa phrase avec amertume. Joachim comprit que sans cette autorisation, sa thèse ne se terminerait jamais, mais qu'il avait besoin de sa thèse pour obtenir l'autorisation. Un magnifique cercle vicieux auquel il n'avait pas pensé au premier abord. Il y avait bien un autre moyen : obtenir la confiance de la ligue avec les badges. Mais ce n'était pas le genre de solutions que l'étudiant pouvait espérer, lui qui ne savait même pas comment utiliser ses Pokemons. Les ruines lui semblèrent d'un seul coup être un lointain fantasme, une chimère qu'il ne pourrait jamais démasquer. Et il allait certainement décevoir l'adolescent quand celui ci aurait compris les explications de Joachim. Ils seraient deux sur le carreau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Lun 27 Mai 2013 - 14:50

Le jeune homme me répondit qu’il n’avait pas l’autorisation pour aller visiter les parties interdites. Et par la même occasion, il me fit comprendre que je n’en aurais pas une simplement en le voulant et en montrant ma bonne volonté. J’avais envie de lui sauter à la gorge. Pourquoi n’avait-il pas dit qu’il en avait une ? Hein pourquoi ? J’avais vraiment besoin d’aller visiter ces ruines, même si je n’étais pas franchement convaincu de trouver quelque chose qui m’aidera. Maintenant j’allais devoir braver les interdits et ça me déplaisait fortement. Je n’aimais pas franchir les barrières. Il fallait faire un choix. La partie interdite était sûrement surveiller, enfin du moins son entrée. Comment allais-je entrer si c’était bien le cas ? Je réfléchis puis un sourire se dessina sur mon visage. Je savais comment j’allais entrer. Merci mon petit Nearys. J’allais me servir de lui pour distraire les gardes. Enfin espérons que cela marche et que Nearys ne me fasse pas trop la gueule pour l’avoir mis dans sa ball. Où alors je demanderai à Zuki ou à Lust. Eux, au moins, m’écouterais, tandis que le pikachu rien n’était moins sûr. Oui j’allais faire comme ça. Et puis avec tout ce monde, personne ne remarquera que je me dirige vers les parties interdites.
Je partais déjà en direction des ruines mais je me souvins que j’étais en train de parler au gars. Et vu son envie d’aller visiter cette partie, je me retournai vers lui et lui adressai la parole :

-« Je ne sais pas vous, mais moi j’y vais. A mes risques et périls peut-être. Enfin bon, si vous voulez venir, venez. J’assumerais les conséquences si on se fait prendre. Mais si vous ne venez pas, et bien je vous Au revoir et Content de vous avoir rencontré. »

Sur ce, je repartis en direction des ruines. Espérant que l’homme vienne parce que je n’avais pas envie de visiter seul ou même de me faire prendre seul.


[Désolé pour la taille, j'avais pas franchement d'inspiration]

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Lun 27 Mai 2013 - 15:35


Abasourdi. C'était le bon adjectif pour décrire Joachim après avoir entendu les intentions de l'adolescent. Il voulait forcer les ruines, y entrer sans autorisation et s'y aventurer vraisemblablement étant inconscient des dangers qu'elles pouvaient recéler.Tout d'abord les Pokemons sauvages pouvant s'y trouver étaient susceptibles d'être puissants. Ca n'était peut être pas un problème pour le blond, mais pour l'étudiant c'était une montagne. Ensuite, de telles ruines pouvaient cacher de mauvaises surprises : comme des pièges ou des rues labyrinthiques, un peu comme des catacombes. Et pour finir, si jamais l'enfant se faisait attraper, il aurait de sérieux problèmes avec les autorités et pourrait être taxé de travailler en collaboration avec la Team Zodiac. C'était dangereux, trop dangereux pour le laisser partir.

D'un autre côté, Joachim avait bien envie de l'accompagner, pour pouvoir voir ces pièges potentiels de ses propres yeux. Même s'il aurait préféré trouver une bibliothèque magique où il pourrait trouver tout ce dont il avait besoin. L'idée de suivre le jeune homme lui fleurissait dans l'esprit. Il était cependant rebuté par la peur du danger ou bien d'être attrapé. Il ne voulait pas non plus avoir la disparition du gosse sur les épaules, un "profane" comme lui ne saurait sans doute pas se repérer correctement dans les ruines. Cela avait déjà pris plusieurs semaines à l'étudiant pour comprendre quelques règles d'organisation urbaines simples. Quand son interlocuteur lui offrit de prendre toute la responsabilité sur ses épaules, le choix fut légèrement plus facile pour l'homme qui n'aurait besoin qu'à moindre mesure de s'occuper des conséquences de leurs actes. C'était petit de sa part, mais bon. Sans lui, l'adolescent se perdrait voire pire, risquerait d'endommager des vestiges s'imaginait-il. La réflexion fut coupée court, le blond commençant déjà à partir sans attendre la réaction de Joachim.




"Attends ! Je viens avec toi, ça serait irresponsable de ma part de te laisser seul dans un endroit aussi dangereux..." dit-il en le rattrapant.
C'était le meilleur prétexte que Joachim avait trouvé pour justifier sa volonté de venir (précipitée par le départ rapide de son interlocuteur). Encore une fois, son côté petit prof qu'il avait attrapé à la fac refaisait le dessus. Il avait un défaut incorrigible de toujours vouloir encadrer les jeunes pour éviter qu'ils ne fassent de bêtises. Si en plus de ça, il pouvait faire avancer ses travaux, ça serait parfait. Il pourrait également vérifier que l'enfant ne dégrade rien, même sans l'intention de le faire (un accident étant vite arrivé). Il y avait un autre problème qui se posait maintenant. Comment faire pour rentrer sans se faire avoir ?


"T'as un plan pour distraire les gardes ? S'ils nous voient, aucune chance qu'on passe..."
Il n'avait qu'une envie, que l'adolescent ait une idée. Car Joachim n'en avait pas quand il s'agissait de briser les règles, ce qu'il détestait faire à la base. Mais cette fois ci, c'était pour la bonne cause qu'il se disait.


HJ :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mar 28 Mai 2013 - 15:28

Le jeune homme à la barbe resta bouche-bée. Il n’en revenait pas de ce que je venais de dire. Effectivement cela pouvait paraître irresponsable et dangereux mais j’avais vraiment besoin d’aller visiter ces ruines. Je lui tournai le dos et repartit en direction des ruines. Maintenant, j’espérai qu’il me suive et c’est qu’il fit tout en argumentant que ce serait irresponsable de sa part de me laisser y aller seul. Peut-être avait-il peur qu’il m’arrive quelque chose et qu’il ait ma mort sur sa conscience. Mais ce n’était évidement pas pour ces raisons qu’il me suivait, il avait envie tout autant que moi de visiter les ruines. Et puis un petit brin d’aventure et de danger ne faisait pas de mal de tant en temps.
Nous arrivâmes près de l’entrée des ruines interdites. Malheureusement, elles étaient surveillées, comme je l’avais prévu. Je sortis la ball dans laquelle j’avais rangé Nearys et le fis sortir. Il me sauta dessus, visiblement très en colère, comme le prouvaient les petits éclairs qui parcouraient ses joues rouges. Je le pris par la peau de la nuque et le soulevai, il ne tenta plus rien contre moi. Je le regardai droit dans les yeux et lui dis :

-« Tu vas faire quelque chose pour nous, que ça te plaise ou non. Tu vas voir les gardes et tu les emmène loin de nous, ok ? »


Apparemment, le pikachu me comprit. Puisqu’au moment où je l’ai déposé sur le sol, il se précipita vers les surveillants qui s’empressèrent de s’étonner de le voir là. Il joua très bien son rôle puisque les gardes le suivirent quand il sortit des ruines. Bien nous allions pourvoir entrer. Je fis signe au jeune homme de me suivre mais il passa devant. La porte que gardaient les deux personnes descendait dans les profondeurs. Une fois à l’abri dans le noir des ruines, nous attendîmes que Nearys revienne. Pendant ce temps, j’allumais une lampe-torche et avançai un peu plus dans la noirceur oppressante des vestiges. J’en profitai aussi pour engager la conversation :

-« Au fait, moi c’est Lavi et vous ? »


Hors-RP:
 

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mar 28 Mai 2013 - 16:10


La distraction fut d'une simplicité effarante. Qui aurait cru que les gardes seraient assez stupides pour se laisser détourner de leur travail par un Pikachu qui feintait l'envie de jouer au loup. Lentement, mais surement, il les attirait assez loin de l'entrée surveillée qui fut au final libre d'accès pour quiconque voudrait y entrer. L'opportunité se présentait alors aux deux habitants de Johto qui se précipitèrent à l'intérieur, Joachim en tête. Il avait peur de se faire prendre, ce qui expliquait son exceptionnelle rapidité. Au moins, une fois à l'intérieur, ils seraient tranquilles. Beaucoup plus tranquilles. A moins qu'un groupe d'archéologue ne traîne, voire pire, des champions. L'étudiant espérait avec ferveur qu'il n'y aurait personne, et c'est avec soulagement qu'il constata le noir d'encre de la pièce cachée derrière la porte. Une fois le Pikachu de retour, les deux fermèrent la porte derrière eux et l'adolescent éclaira l'endroit avec une lampe torche.
Le fait qu'il ait justement prévu une lampe torche démontrait aisément qu'il avait depuis le début l'intention d'entrer dans des parties fermées des ruines et de les explorer de fond en comble. Joachim comprenait de moins en moins les velléités de son compagnon d'exploration. Mais cela lui importait peu. En effet la lumière dévoilait de nombreuses écritures et sculptures sur les murs, ce qui captiva le regard et les pensées de l'étudiant dont l'esprit était perdu dans leurs mystères venant d'un autre âge. Comment une civilisation faisant preuve d'autant de raffinement et de précision pouvait elle s'éteindre du jour au lendemain ? Il avait envie de caresser les murs avec ses doigts tout comme il les caressait du regard, au risque d'endommager les vestiges. Mais sa déontologie estudiantine d'historien lui inspirait un trop grand respect pour l'endroit pour oser n'y poser ne serait-ce que ses pieds. Soudain, une voix lui coupa à la fois le souffle et la réflexion.


-« Au fait, moi c’est Lavi et vous ? »
Heureusement, ce n'était que le jeune blond aux yeux bleus. Pendant un instant, l'homme avait cru qu'ils avaient été découverts et eut des sueurs froides. Grand fut son soulagement quand il constata qu'il n'en était rien. Sa peur lui avait fait comprendre le message de manière confuse et il dut réfléchir un peu pour trouver ses mots et ceux qu'ils avait reçu.

"Euh... Ah oui, moi c'est Joachim..."
L'adolescent s'appelait Lavi. Un prénom hors du commun, jamais l'étudiant n'en avait entendu de tel auparavant. Il semblait que son interlocuteur cherchait à rendre l'exploration des ruines un peu plus vivante. Son regard ne portait pas le même intérêt sur les murs et sculptures que celui du thésard en plein dans "son élément". Sans doute cherchait-il autre chose que la beauté de l'endroit ou les mystères qui en découlent. Peut être avait-il juste envie d'une cure de sensations fortes. C'est vrai que l'idée d'être enfermé dans des salles noires d'ébène, coupées de tout et imprégnées d'une aura étrange pouvait faire fantasmer plus d'un adolescent en quête d'adrénaline. En tout cas, Joachim n'était pas là pour ça, mais appréciait tout de même l'émotion que lui procurait la vue de telles reliques. Sans Lavi, il n'aurait sans doute jamais pu se trouver ici à cet instant.

"Merci de nous avoir fait entrer Lavi, je ne pensais pas pouvoir un jour poser mon regard sur de telles merveilles." dit-il d'une voix grave mais enthousiaste et le regard toujours plus porté sur le décor que sur son compagnon.
Ses mains griffonnaient des notes illisibles pour toute personne ne connaissant pas Joachim de longue date sur son calepin. Il consignait tout ce qu'il voyait par écrit, ne pouvant pas prendre de photos de peur d'abimer d'éventuelles peintures à cause de la violence de l'éclat. Toutefois, pour ne pas passer pour un impoli, l'étudiant essaya de continuer la discussion.


"J'espère que toi aussi tu trouves l'endroit à la hauteur de tes espérances ! Faudrait pas que tu regrettes d'être entré ici par effraction..."
Et il reprit la marche vers des zones plus profondes de la structure pour en voir plus. Il fit mine à Lavi d'avancer un peu en le regardant avec insistance pour obtenir une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mer 29 Mai 2013 - 12:58

Le jeune parut s’effrayer en entendant ma voix. Comme s’il pensait que nous avions été découverts. Mais bien heureusement ce n’était pas le cas. Une fois qu’il fut calmé, il me dit son nom : Joachim. Un nom sympa, mais un peu long à mon goût. Peut-être pouvais-je lui donner un surnom, enfin s’il était d’accord. J’avançai encore un peu dans les ruines, cherchant le moindre petit indice qui aurait pu me mettre sur la trace de mon père. Je n’osais pas franchement toucher les gravures de peur de commettre une erreur ou bien même d’endommager les lieux. Si ces ruines étaient interdites au public, c’était aussi à cause de la fragilité des lieux. Joachim reprit :
"Merci de nous avoir fait entrer Lavi, je ne pensais pas pouvoir un jour poser mon regard sur de telles merveilles."

Cela me fit sourire. Oui il pouvait me remercier de l’avoir fait entrer mais j’aurai préféré entrer seul. Cela m’aurait permis d’éviter des questions du genre « pourquoi tu veux visiter ces ruines ? » Et je n’avais pas franchement envie de parler de ça. En plus, la réaction de Joachim quand je pris la parole m’a prouvé à quel point il avait peur de se faire prendre. Mais bon, maintenant il n’avait plus le choix. Il fallait avancer, nous n’allions pas rebrousser chemin. Il y avait plus de chance qu’il nous arrive des ennuis en remontant que en continuant dans les ruines. Joachim continua de parler :
"J'espère que toi aussi tu trouves l'endroit à la hauteur de tes espérances ! Faudrait pas que tu regrettes d'être entré ici par effraction..."

Et bien, c’était sûr que je n’avais pas le droit de regretter notre petite escapade. Mais il n’y avait pas de raison pour que je le regrette. Non vraiment aucune. Je me retournai vers lui et souris :
-« Ces ruines sont encore plus belles que je n’avais osait espérer. »

Le jeune homme prenait des notes sur un petit calepin. En le voyant, une chose me fit sourire. Il écrivait avec des crayons de couleurs. C’était bizarre. Un étudiant écrivant avec des crayons de couleurs, je n’en revenais pas.
Nearys et Zuki partirent explorer encore un peu plus dans le noir. Lust avait visiblement peur de cet endroit. Je dus les rappeler car Joachim n’avait pas fini l’analyse de l’entrée. Malheureusement je dus presser Joachim car mes deux pokémons ne répondaient pas. Ils s’étaient arrêter quelques mètres plus loin mais ne semblaient pas vouloir me répondre (sûrement un coup de mon pikachu). Nous étions arrivés dans une grande salle circulaire. Elle faisait plusieurs mètres de haut et le plafond était en forme de coupole. Comment se pouvait-il qu’il y ait une salle comme celle-ci à quelques mètres sous terre ? Devant nous se dressait une série de marches qui menait à une estrade. Je m’avançai vers celle-ci. De ma lampe-torche, j’éclairais le haut du promontoire. Il y avait un trône. Il y avait quelque chose qui pendait à un des accoudoirs. Une chaîne en or. Elle me paraissait familière. Je m’avançai jusqu’au trône et pris la chaîne. Oui elle me disait bien quelque chose puisqu’il s’agissait de la chaîne de mon père. J’avais enfin la certitude qu’il était venu. Joachim s’approcha lui aussi du trône. Nearys sauta sur le trône, qui fit un grand Clac. Le sol s’ouvrit sous nos pieds
.

[spoiler=Hors-RP]J'espère que ça te va comme ça et que le powerplay que tu m'avais autoriser allait jusqu'ici.]

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mer 29 Mai 2013 - 13:56


« Ces ruines sont encore plus belles que je n’avais osait espérer. »
La réponse de Lavi enchanta Joachim qui se réjouissait de ne finalement pas être seul à apprécier la juste beauté du lieu. Il reprit ainsi la prise de note le sourire aux lèvres et l'air légèrement plus apaisé qu'en rentrant. Son Granivol, toujours sur l'épaule, semblait également intéressé par l'endroit. L'ambiance sombre et souterraine lui rappelait sans doute les Ruines d'Alpha, qu'il avait sans doute du voir à l'état sauvage avant que l'étudiant ne le capture.

Les Pokemons de l'adolescent s'excitaient également, mais plutôt dans le mauvais sens du terme. Ils s'éparpillaient de partout et risquaient de faire une bêtise par inadvertance. C'est ce qui "arriva". En effet, ils continuèrent un peu dans le noir jusqu'à ne plus répondre aux ordres de leur dresseur. Lavi incita alors Joachim à le suivre pour récupérer ses Pokemons. Ce dernier accepta à contrecoeur : il n'avait pas fini de prendre en note tout ce qu'il jugeait utile, mais ne pouvait cependant pas laisser deux Pokemons se perdre dans les ruines. Heureusement pour le blond, ses Pokemons n'étaient pas allés bien loin et s'étaient arrêtés dans une grande salle circulaire. Sa forme était singulière pour un bâtiment enseveli. Qui irait s'embêter à creuser une coupole dans un sol potentiellement friable ? Peut être qu'à l'époque de l'apogée de la cité, ce bâtiment était à la surface et que l'entrée des ruines était au sommet d'un escalier ou d'une tour... Les vents sableux avaient sans doute eu raison de la disposition originelle des lieux.
Cette salle était d'autant plus intrigante qu'à son bord se trouvait un escalier menant à un trône. De plus en plus étrange comme endroit, qui pouvait bien se tenir sur ce trône auparavant ? Ce fut autant de réflexions qui finirent consignées à coups de mine violette sur les feuilles de l'étudiant. A peine avait-il fini ses gribouillis qu'il vit Lavi au sommet de l'escalier, à côté du trône. Il fallait éviter qu'il touche à quelque chose, une telle salle ne devait pas être souillée. Joachim monta donc au sommet de l'escalier pour pouvoir le prévenir sans avoir à crier (ce qui risquait de résonner et provoquer d'indésirables effets secondaires). A peine en haut, un bruit sourd et sec se fit entendre et une partie de la plateforme où se trouvait le trône se déroba sous les pieds des deux compagnons.

Les deux tombèrent dans un trou qui ne présageait rien de bon puisqu'il s'était montré suite à l'activation d'un mécanisme piégé. Joachim détestait la sensation de tomber et ne pouvait s'empêcher de crier et de prendre son Granivol dans ses bras. Ce dernier faisait tourner ses fanes le plus rapidement possible pour tenter de remonter mais il n'avait pas la force pour ne serait ce que stabiliser son dresseur à la constitution robuste. Au bout d'un moment, son petit corps n'en pouvait plus et les fanes s'arrêtèrent de tourner, les précipitant plus rapidement au fond du piège. Heureusement pour eux, le trou n'était pas non plus trop profond et la chute, légèrement amortie par les efforts vains du Granivol, ne fut pas trop violente. Joachim se retrouva sur les fesses et dans le noir. La lampe torche avait sans doute du s'éteindre où se casser suite au choc avec le sol. L'étudiant ne pouvait donc pas voir Lavi et surtout voir s'il allait bien.


"Lavi ! Lavi ! T'es où ? Réponds !" cria-t-il d'un air désespéré, tâtonnant le vide.
Ses préoccupations avaient changé. Il n'avait plus peur de se faire prendre par les autorités, mais plutôt de ne plus pouvoir sortir des ruines. Les deux s'étaient fait avoir comme des bleus par un mécanisme d'une simplicité déconcertante. C'était donc pour ça que les vestiges étaient fermés, les pièges étaient simples mais dangereux. Il espérait vraiment voir la lumière se rallumer et dévoiler son compagnon d'infortune sans une égratignure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Jeu 30 Mai 2013 - 14:21

Je tombais. Cela n’en finissait pas. J’entendais Joachim qui criait à coté de moi et apercevait son granivol essayant de retenir sa chute. Moi, je n’avais personne pour adoucir la chute et mes pokémons tombaient tout comme moi. J’avais l’impression que le trou était profond mais il n’en était rien. Je m’affalai sur le sol durement. La lampe-torcha tomba à coté de moi et se brisa. Nous étions dans le noir et je ne savais pas où était Joachim et lui non plus ne savait pas où j’étais puisqu’il m’appelait. Il fallait que je lui réponde :

-« Je suis là ! »

Je me relevai avec un peu de difficulté. Mes pokémons accoururent vers moi. Heureusement ils n’avaient rien. Je ne pouvais pas en dire autant de moi. J’avais quelques égratignures et mon poignet me lançait. J’espérai qu’il n’était pas cassé mais comme j’arrivai à le bouger (non sans quelques difficultés) j’écartai cette possibilité pour le moins dérangeante.

-« Joa, tu vas bien ? Lançai-je dans le noir. »

Je m’avançai vers là où se trouvait la voix de Joachim et finis par le trouver. Il n’avait rien. Tant mieux. Je levai mes yeux vers la trappe qui nous avait menés ici. On ne pourrait pas ressortir par là, les parois étaient trop lises pour grimper. Il fallait donc continuer. Mais par où ? Dans ce noir total et sans lumière, il nous était impossible de nous repérer. J’essayai en vain de discerner quelque chose.
Il y eut un courant d’air venu de derrière moi. Je souris. Il y avait bien une sortie. Mais encore fallait-il la trouver et ce ne serait pas chose aisée.

-« Joachim, il y a une sortie par là. »
Je lui indiquai la direction mais je ne pensais qu’il voit mon doigt sans lumière.

« Il faut que nous suivions le courant d’air. »

C’était bien beau de dire tout cela mais sans la moindre source de lumière pour nous repérer, nous n’allions pas aller bien loin. Finalement, nous allions peut-être mourir ici. Mon visage se rembrunit. Oui seule la mort nous attendait dans ces vestiges. Je m’adossai à un mur et me laissai tomber. La mort. Rien que la mort. Aucun moyen de sortir d’ici. Nous allions restés ici jusqu’à ce que nos corps deviennent poussière. Je posai ma tête dans mes mains. Comment faire ? Comment sortir d’ici vivant ? Pourquoi suis-je venu ici et pourquoi ai-je emmené quelqu’un d’autre avec moi ? Toutes ces questions fusaient dans ma tête.
Soudain, Nearys sauta sur mes genoux. Il semblait vouloir me dire quelque chose. Mais malheureusement je n’arrivai pas à le comprendre. Que pouvait-il bien vouloir me dire ? Il avait mal quelque part ? Non, il me l’aurait déjà fait savoir. Il m’envoya une décharge électrique. Mais bien sûr. Je me levais d’un bond. Nous allions pouvoir sortir.

-« Nearys, cage-éclair. »

Mon pikachu laça une décharge et l’endroit où nous étions s’illumina d’un coup. J’eus juste le temps de voir qu’il y avait des couloirs qui partaient de tous les cotés de la salle. Je vis aussi celui d’où venait le courant d’air. Bien nous pouvions y aller. Mais il fallait encore trouver un moyen pour que la décharge soit constante. Parce qu’à la longue, Nearys allait se fatiguer.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Jeu 30 Mai 2013 - 19:19


Soulagement. Lavi ne s'était "visiblement" rien cassé et n'était pas tombé dans les pommes. Ca faisait un poids de retiré des pensées de Joachim. Cependant, tout n'était pas rose puisque la lampe de poche était vraisemblablement foutue puisqu'elle aurait été rapidement rallumée autrement. Puis d'un coup, Joachim fut parcouru de frissons dans le dos. Non pas parce qu'il avait peur ou que la situation était désespérée, mais parce qu'il avait entendu le blasphème ultime. Quelqu'un avait osé réduire son prénom pour en faire un surnom ! L'étudiant était bien trop fier de son nom pour tolérer une quelconque dérivation. Il serra le poing, mais ne dit rien, les autres préoccupations étant plus importantes pour le moment.
Oui, il fallait sortir de cet endroit. En règle général, les trous piégés n'étaient jamais des lieux ou il fait bon de rester. Après tout, ils étaient la pour punir des personnes qui avaient tenté de faire quelque chose de pas correct. Si les deux ne s'extirpaient pas rapidement de cette mauvaise passe, ils étaient sur de finir au fond du trou pour quelques centaines d'années. Et ca c'était pas cool. Joachim ne voulait pas finir comme pièce exposée dans un musée. C'est alors que Lavi semblait avoir trouvé une potentielle issue à l'aide des courants d'air. C'était pas le genre de choses que l'homme pouvait percevoir, un courant d'air lui passait dessus et il ne remarquait rien. Il devait donc se fier "au flair"' de l'adolescent.
Il y avait seulement un soucis : les deux ne voyaient pas vers ou ils devaient aller. Et s'il y avait un autre trou ? Et si la provenance du courant d'air était en hauteur et inaccessible ? Et surtout, comment faire pour y aller en toute sécurité ? C'étaient autant de questions qui taraudaient Joachim. Il fallait de la lumière. C'était dans ce genre de moments que l'étudiant regrettait de ne jamais avoir réussi à atteindre le sommet de la Tour Chétiflor pour réclamer la CT Flash. C'était plutôt honteux pour un habitant de Mauville de ne pas posséder cette technique symbolique de la ville. Son Granivol aurait facilement pu éclairer l'endroit avec facilité grâce à un tel pouvoir.
Heureusement pour les deux, le Pikachu de Lavi avait fait preuve d'une grande présence d'esprit en rappelant à son dresseur qu'il savait produire des étincelles brèves qui pourraient éclairer l'endroit le temps d'un éclair. C'était sympathique pour commencer la marche vers une potentielle sortie, mais ca ne durerait pas éternellement. Il fallait donc faire vite.
La configuration du lieu n'aidait pas. C'était un labyrinthe gigantesque où les deux pourraient facilement se perdre une fois la lumière éteinte. Un labyrinthe. Qui avait eu l'idée saugrenue de mettre un tel dédale sous une coupole. A quoi pouvait-il servir ? La tentation était grande pour l'étudiant de tout consigner dans le calepin, mais ils n'avaient pas le temps. Et surtout, comment ferait-il pour justifier de telles connaissances lors de sa soutenance de thèse quand il devrait énoncer ses sources ? Il n'allait surement pas dire qu'il a exploré illégalement les ruines... Bref.


"J'espère franchement que t'es sur de ton coup pour le courant d'air... Il est tellement fin que mon Granivol n'arrive pas à surfer dessus..." se plaignait Joachim.
La marche lui semblait interminable, les choix de carrefours hasardeux... Il soupirait à chaque porte franchie et regardait en bas avec dépit. Petit à petit il commençait à ne plus croire en la possibilité éventuelle de l'existence d'une sortie. Et la lumière discontinue fournie par le Pikachu ne pourrait tenir éternellement. Ses pensées sombres envahissaient petit à petit son esprit et le poussaient à en vouloir à Lavi pour l'avoir incité à le suivre. Sans lui, jamais il n'aurait été dans une telle galère. Mais le temps ne devait pas être aux disputes. Se diviser c'est échouer. Oh, et c'était trop dur.


"Rappelle moi pourquoi on est venus ici au fait ? A part des ennuis on a rien trouvé...En plus de ça, on risque de crever comme des merdes au fond de ce trou ! J'en ai marre, je veux rentrer !" hurlait-il, fou de rage.
Il n'était pas prêt de se calmer, la sortie ne semblant pas pointer le bout de son nez. La théorie du courant d'air lui plaisait de moins en moins. C'est vrai, comment un petit vent pourrait guider avec une issue si le chemin a parcourir était aussi grand ? Par ailleurs, les livres qu'avait lu Joachim ne lui apportaient aucune vérification sur la véracité du raisonnement de Lavi. Après tout, des courants d'airs peuvent facilement être créés par les Nosferapti vivant dans le labyrinthe. C'était d'ailleurs étrange qu'aucun d'entre eux n'ait tenté de leur sucer le sang. Les bestioles éloignées de tout contact humain étaient plus promptes à l'attaque. Décidément étrange ce labyrinthe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Ven 31 Mai 2013 - 14:28

Nous nous engouffrâmes dans le passage que j’avais indiqué. J’espérais de tout mon cœur, que c’était bien par là que se trouvait la sortie. Le chemin allait à droite puis à gauche, encore à gauche. Enfin bref, c’était un vrai labyrinthe. Les éclairs à intervalles réguliers que provoquait Nearys illuminaient les parois ornées de fresques étranges. Mais malheureusement, nous ne pouvions pas nous attardés devant la beauté du souterrain.

"J'espère franchement que t'es sur de ton coup pour le courant d'air... Il est tellement fin que mon Granivol n'arrive pas à surfer dessus..." lança Joachim
J’avais envie de lui dire que oui mais à quoi bon lui mentir. Cela donnait de l’espoir. Et puis il avait raison, c’était un courant d’air vraiment très diffue et ça serait un miracle que nous arrivions à trouver une sortie en suivant le courant d’air. Mais c’était notre seule chance de revoir la lumière du jour.
Cela faisait au moins une demi-heure que nous marchions dans ce dédale. Mon compagnon d’infortune soupirait de plus en plus. Il devait avoir cessé de croire à la possibilité de survie. Ce chemin était interminable et bientôt Nearys n’allait plus pouvoir éclairer les murs. Oui, nous allions mourir ici mais je voulais être sûr que ce courant menait bien quelque part. Aussi encourageais-je Joachim à poursuivre la marche. Mais d’un coup il se mit à gueuler.

"Rappelle-moi pourquoi on est venus ici au fait ? A part des ennuis on a rien trouvé...En plus de ça, on risque de crever comme des merdes au fond de ce trou ! J'en ai marre, je veux rentrer !"


Tss. Il se comportait comme un gamin qui en avait marre. Moi aussi j’en avais marre et moi aussi je voulais retrouver le chemin. Il ne semblait pas vouloir se calmer. J’haussai la voix pour lui faire comprendre mon point de vue.

-« Tu crois que je n’ai pas envie de rentrer ?! Et tu crois que ça me fait plaisir de me retrouver coincé dans ce trou ?! Mon gars, tu ne peux pas savoir à quel point je m’en veux de t’avoir amené ici. Alors je ferais tout pour qu’on remonte à la surface. Mais s’il-te-plait, ce n’est pas en se plaignant et en faisant le gamin qu’on va revoir le ciel. Donc arrête de te plaindre et avance. Sinon je te trainerais jusqu’à la sortie. »


J’espérais qu’il avait compris. Je me retournai et continuai d’avancer. Bientôt nous arrivâmes à une intersection. Cette fois, ce fut moi qui poussai un long soupir. Le courant d’air venait des deux cotés. Nous sommes maudits c’est pas possible.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Ven 31 Mai 2013 - 16:06


Il rageait, encore et encore. Il fallait extérioriser ce désespoir. Joachim s'était déjà perdu de nombreuses fois, dont une fois dans une grotte, mais à chaque fois il avait l'espoir de s'en sortir. C'est d'ailleurs dans l'Antre Noire où il s'est perdu qu'il a rencontré un de ses amis Pokemon. Mais cette fois ci, c'était différent. Il n'y avait que le noir, les murs sinistres et l'atmosphère lourde du dédale qui pesaient sur l'étudiant qui n'était pas habitué à de telles conditions. Heureusement qu'il faisait noir, voir l'homme dans un tel désarroi ne devait pas être un superbe spectacle.
C'est alors que Lavi se mit à râler lui aussi. Mais c'était pour un autre raison. Il en avait marre des jérémiades de l'étudiant et espérait pouvoir se concentrer intégralement sur la recherche de la sortie plutôt que de perdre du temps à supporter Joachim. Il avait intérêt à la trouver rapidement sa sortie pensait-il. Contrôler sa colère n'était pas une des qualités qu'il pouvait se targuer de posséder, au contraire. Joachim était énervé et ce n'était pas prêt de s'arranger. Même s'il arrêtait d'hurler, il serait sur les nerfs et très irritable pour un rien. Un peu comme certaines filles en période de floraison des coquelicots. Il se tut donc à contrecoeur en lançant un regard noir dans le noir à Lavi qui ne put donc rien remarquer.

La marche reprit son cours dans une atmosphère tendue et silencieuse. L'adolescent semblait toujours suivre son illusoire courant d'air qui le guidait on ne sait ou. C'était peut être la force de l'imagination et de l'espoir qui le poussaient à croire en cette opportunité. Joachim, quant à lui, restait toujours aussi réservé sur les possibilités de succès d'une telle procédure. Et il fut "conforté" dans sa pensée quand les deux compagnons arrivèrent à une intersection. En effet, celle-ci était différente des autres puisque Lavi n'arrivait pas à déterminer de quel côté aller. C'était la goutte d'eau qui allait achever le peu de raison qu'il restait à l'étudiant.


"Hahahahahaha... Alors, il a disparu le coup de vent ? Je m'en doutais que ça ne mènerait à rien !" lança-t-il d'un air à la fois moqueur et désespéré. "C'était EVIDENT que ca ne pouvait pas marcher ! Ce genre de ruses ne marche que dans les livres ! Dire qu'on a été assez stupides pour croire qu'on avait une chance de sortir!" termina-t-il en s'égosillant sur le dernier groupe nominal.
Il se laissa tomber à genoux et rit aux éclats comme si ce plan d'échappée n'était qu'une gigantesque blague. Cette fois ci, il fallait qu'il prenne lui même les choses en main. Ce n'était pas avec des ruses d'enfant qu'ils allaient s'en sortir. A vrai dire, Joachim n'avait même plus l'espoir de s'enfuir du dédale. Il en avait juste assez de suivre des directives qui lui semblaient plus qu'idiotes. Petit à petit, il s'arrêta de rire pendant que son esprit fomentait son nouveau schème.


"Assez de cette mascarade ! Je prends les rennes maintenant..." dit-il d'un air froid tout en se relevant.
Il scrutait d'un regard vide les deux voies périodiquement illuminées par les éclairs du Pikachu. Aucune de ses connaissances ne lui était utile pour distinguer quel passage avait le plus de chance de ne pas les mener dans un cul de sac. Toutes ces années passées sur des bancs à accumuler du savoir pour ne pas pouvoir s'en servir dans une situation réelle. Quelle ironie du sort.


"La sortie est à gauche ! C'est par ici que je vais, j'en ai assez de me fier à des chimères !"
Et il se mit en marche vers la porte de gauche, il ne transigerait pas avec son choix. C'était ça ou rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Sam 1 Juin 2013 - 8:35

Joachim péta littéralement un câble. Il se mit à hurler, riant d’un rire moqueur.

"Hahahahahaha... Alors, il a disparu le coup de vent ? Je m'en doutais que ça ne mènerait à rien ! EVIDENT que ca ne pouvait pas marcher ! Ce genre de ruses ne marche que dans les livres ! Dire qu'on a été assez stupides pour croire qu'on avait une chance de sortir!"


Il n’avait pas tort. C’est vrai que c’était complètement puérile de ma part de croire que suivre ce courant d’air nous mènerait à une quelconque sortie. Maintenant nous étions face à un dilemme. Lequel des tunnels prendre ? Je n’en savais rien. Mais mes pokémons semblaient vouloir aller à droite. Joachim se laissa tomber et rit de plus belle. Il était hystérique. Je commençais vraiment à croire qu’il avait perdu tout espoir de voir la surface. En même, moi aussi, le doute me gagnait. Je n’étais plus sûr de rien et je commençais à croire que nous n’aurions jamais dû aller par là.

"Assez de cette mascarade ! Je prends les rennes maintenant..." lacha Joachim.

Son ton me fit froid dans le dos, il était dénué de toutes émotions. Je n’étais pas contre qu’il prenne le contrôle mais j’espérai qu’il n’allait pas nous faire rebrousser chemin. Les éclairs que projetait Nearys me montraient qu’il analysait l’endroit, cherchant sûrement à trouver un indice lui permettant de dire par quel chemin aller. D’un coup il se dirigea à gauche en argumentant que la sortie était par là et qu’il en avait assez de suivre ce courant d’air. Lust, quant à elle, partit vers le tunnel de droite. Pourquoi avais-je le pressentiment qu’il fallait la suivre, elle et pas Joachim ? Les pouvoirs psy de la petite tarsal avaient-ils permis au pokémon de voir la sortie ? Je n’en étais pas franchement sûr, mais j’avais plus confiance en elle qu’en mon compagnon humain. Je pris un air sûr de moi et d écalarai :

-« Je crois que tu te trompes. La sortie se trouve au bout de l’autre couloir. »

Malheureusement, ce n’était pas l’heure pour les engueulades. Mais au point où nous en étions, je pouvais me permettre d’exposer un peu violement mon point de vue. Aussi continuai-je :

-« Je dis ça parce que j’ai un pokémon psy. Elle veut aller à droite alors moi j’irai à droite. Et puis explique-moi comment tu veux voir quelque chose alors que tu n’as même pas une infime source de lumière ? » Je m’engageai un peu plus dans le corridor et enfonça encore le clou. « Je te souhaite une bonne mort dans ce dédale. J’espère qu’on retrouvera tes ossements dans une centaine d’années. »

Je me sentais penaud d’avoir dit ça. Vraiment je n’aurais pas dû le lui dire. Je revins sur mes pas en espérant qu’il soit encore à l’intersection. Une fois revenu, je lui lançai :

-« Je sais comment nous allons choisir quel chemin prendre. Un combat, celui qui gagne décide quel chemin prendre. »

Je souris dans le noir. Au moins maintenant j’étais sûr qu’il allait me suivre. Vu ses pokémons, j’étais sûr de l’emporter.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Sam 1 Juin 2013 - 9:53


Evidemment, ca aurait été trop facile si Lavi avait suivi sans broncher. Joachim ne fut même pas étonné quand l'adolescent lui fit part de son désaccord. Son Pokemon psy aurait vu la sortie à droite... Son Pokemon Psy avait été incapable de prédire qu'ils allaient tomber dans un trou et d'un seul coup il avait une vision sur la sortie ? L'homme refusait d'y croire. C'est alors que son interlocuteur termina son argumentation par d'énormes provocations qui eurent le mérite de rendre l'étudiant encore plus fou de rage. Il marquait certes un point sur la lumière, mais au vu de l'utilisation excessive des éclairs de son Pikachu, il n'en aurait plus pour très longtemps non plus avant de sombrer. Ce qui énerva vraiment Joachim étaient les voeux de mort que prononcait Lavi à son égard. Il était certes convaincu qu'il allait terminer sa vie en mourant de soif au fond de ce tunnel, mais ce n'étaient pas des choses qui se disaient.

Aucun respect pour ses aînés celui la ! Je vais lui apprendre les bonnes manières, même s'il en aura pas l'usage longtemps...pensa-t-il.
Et à ce moment, l'adolescent partit dans sa direction, laissant Joachim seul avec sa colère dans le noir. Il était tourmenté entre deux sentiments, l'envie d'aller à droite faire la leçon au blond ou l'envie d'aller à gauche par entêtement pour son idée. Il ne bougea donc pas pendant un moment pour envisager les deux possibilités. Sa réflexion fut coupée court quand des flashs semblaient revenir du chemin de droite. Assurément, ce devait être un cul de sac se disait Joachim en poussant un rictus ironique. Il n'en était en réalité rien de ceci.


-« Je sais comment nous allons choisir quel chemin prendre. Un combat, celui qui gagne décide quel chemin prendre. »
Un combat... Nan mais il se prenait pour qui ? Encore une de ces personnes qui règle ses soucis en utilisant les Pokemons. De plus, il fallait vraiment être culotté pour provoquer quelqu'un en duel alors qu'on est menacé par une mort d'épuisement... Il devait sans doute être encore plus désespéré que Joachim pour vouloir en finir plus rapidement. D'un autre côté, l'envie massacrante de faire la leçon à Lavi se montrait de plus en plus pressante.
L'homme détestait d'en arriver à de telles extrêmités, mais il se sentit obligé de relever le défi. Il avait un avantage certain qui le poussait à continuer : il connaissait 3 des Pokemons de son adversaire qui les avait fait sortir au début de l'exploration. Lavi en revanche, n'avait pu voir que le Granivol que Joachim possédait : il était donc bénéficiaire d'un effet de surprise. Au point de vue gestion de la lumière, ils étaient cependant à égalité. L'adversaire de Pikachu aurait de la lumière, Teddiursa et Tarsal n'auraient pas de soucis pour se repérer dans le noir à l'aide de leur habitat naturel/pouvoir psychique. Et les deux derniers Pokemons seraient juste handicapés l'un autant que l'autre. Joachim avait décidé de sa stratégie. Elle aurait été infaillible s'il n'était pas un piètre dresseur. Ses compétences alarmantes ne lui garantissaient même pas de faire un seul KO, mais la rage embrumant son esprit lui fit oublier cet aspect.


"Pissenlit, apprends lui les bonnes manières!" lança-t-il en même temps que son Pokemon s'avançait vers son adversaire. Il n'avait plus qu'à espérer que Lavi laisse son Pikachu sur le terrain, sinon sa stratégie serait légèrement retardée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Lun 3 Juin 2013 - 14:34

Joachim parut devenir fou quand je dis ce que je voulais faire. Peut-être était-ce parce qu’il savait qu’il allait perdre ? Je n’en avais aucune idée. Il bouillonnait, littéralement. Je sentais que s’il ne se calmait pas tout de suite, au prochain truc que j’allais dire, j’allais prendre son poing dans la face. Je lui laissai le temps de peser le pour et le contre. J’espérai qu’il accepte.
Maintenant je pensais à ce que je venais de dire. Un combat, c’était bien beau mais je ne savais même pas quels pokémons il possédait. Or lui connaissait mes pokémons. Il pouvait aisément choisir un pokémon qui avait une résistance face à mes pokémons. Et moi je ne pouvais qu’attendre qu’il se décide. Finalement, il accepta le combat sur un ton plus que sévère.

"Pissenlit, apprends lui les bonnes manières!" lança-t-il

Alors, ce sera donc le granivol qui combattra. Lequel de mes pokémons allait être le plus efficace. Nearys assurément. Mais je suis sûr que Joachim savait très bien que j’allais le choisir. Alors pourquoi faire combattre son granivol contre un pokémon électrique qui a une supériorité par rapport au type vol de son pokémon ? La seule réponse plausible était que le granivol possédait une attaque plutôt efficace contre le type de Nearys. Mon pikachu était déjà bien fatigué à cause des éclairs qu’il projetait. Mais je ne pouvais pas faire combattre Zuki, il était trop impuissant face au type plante. Et ne parlons pas de Lust. Elle est bien trop faible pour combattre ne serais-ce qu’un granivol. Bien je n’avais donc pas le choix. Nearys allait combattre, en espérant qu’il ne soit pas encore trop fatigué.

-« Nearys, vas-y, dis-je simplement. »


Mon pikachu eut une mine réjouit. Il alla au devant de son adversaire en sautant. Je lui fis un signe et il cessa de lancer des éclairs.

-« Bien, nous pouvons commencer, déclarai-je sur un ton décidé. »


Je ne vis pas Joachim acquiescer mais je n’attendis pas qu’il me réponde et décidai d’attaquer en premier.

-« Nearys, cage-éclair. »


Un premier éclair illumina le corridor pour voir où se trouvait le granivol puis Nearys passa à l’attaque, sautant sur son adversaire en étant couvert d’électricité.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Lun 3 Juin 2013 - 15:43


Lavi laissa son Pikachu sur le terrain. C'était parfait, tout se déroulait bien pour le moment. Si Joachim arrivait à le mettre hors jeu avec son Granivol, le combat se ferait dans le noir total, ce qui préserverait totalement l'effet de surprise dont il bénéficiait. En effet, il ne verrait pas le Pokemon qui l'attaque et ne saurait pas non plus son espèce en entendant les ordres puisqu'ils étaient surnommés. Cependant, il fallait encore réussir à mettre le Pikachu hors service sans dévoiler ses deux atouts, et ce n'était pas une mince affaire avec les piètres capacités offensives de Pissenlit.
Peu après que l'adolescent ait fait son choix, son Pikachu arrêta brièvement d'illuminer le dédale. Il faisait à la fois noir et silencieux, le calme avant la bataille. L'homme, déjà à vif à cause de la mésaventure du labyrinthe, fut encore plus stressé qu'à son habitude lors des combats normaux. Les circonstances et la nécessité de réussir sa stratégie accaparaient toutes ses ressources mentales, à tel point qu'il laissa s'échapper l'initiative dans le camp adverse.
La surprise fut grande quand la lumière accompagnée par les ordres de Lavi refit son apparition. Le Pikachu adverse fonçait à toute allure sur Pissenlit et Joachim ne savait pas comment empêcher l'attaque d'atteindre son but.


"Pissenlit, défend toi avec quelque chose !" cria-t-il désespérément, ne sachant quoi ordonner d'autre.
A peine le Pokemon avait tourné légèrement ses fanes qu'il fut percuté par la "charge" imprégnée par la Cage Eclair du Pikachu, ce qui l'envoya directement au sol. Sa chute fut accompagnée par le regard désolé de l'étudiant qui n'en revenait toujours pas. En plus d'avoir été percuté assez violemment, il était maintenant paralysé à cause des chocs électrostatiques provoqués pendant la collision. C'était bien sa veine, sa stratégie était maintenant fortement compromise.
Cependant, autre chose semblait suivre la trajectoire de chute du Granivol. Une trainée de poudre dont on peinait à voir la couleur semblait accompagner le Pokemon Pissenlit partout où il était. Le noir étant de retour, Joachim ne sut pas s'il s'agissait d'une Poudre Toxik, Dodo ou ParaSpore tout comme il ne savait pas si le Pikachu adverse avait été affecté par le vicieux pollen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mer 5 Juin 2013 - 12:29


"Pissenlit, défend toi avec quelque chose !" se mit à crier Joachim

Malheureusement pour le granivol, l’attaque fut trop rapide pour qu’il tente quoi que se soit. La cage-éclair frappa le pokémon plante dans une charge violente. Ce dernier alla s’affaler à terre. J’étais plutôt content de mon coup. Granivol était parcouru de spasmes dus à l’électricité qui parcourait à présent son corps. Quelque chose accompagnait le « pissenlit » dans sa chute. Une sorte d’amas de petits grains de couleur. Qu’est-ce que c’était ? Je voulais qu’il ne s’agisse pas de ce que c’était. Mais quand je vis mon pikachu lui aussi parcouru de spasmes, je dus admettre qu’il s’agissait bien de spores paralysantes. Quel comble pour un pokémon de type électrique que d’être paralysé !
Bon sang ! Qu’est-ce que j’ai pu être inconscient et pressé sur ce coup. Maintenant, nos deux pokémons se retrouvaient paralysés et le combat allait s’enliser. Mais il fallait quand même que j’arrive à gagner ce combat. Pas question que je perde ce duel. Surtout que si Joa gagnait, j’allais devoir le suivre vers une mort certaine. Il fallait que je sorte de cette galère.

-« Nearys Eclair. »


C’était tout ce que j’avais à lui dire. Il ne me restait plus qu’à espérer que mon pikachu arrive à se mouvoir pour lancer un éclair sur le granivol. Je croisai les doigts, priant en mon fort intérieur.

Hors Rp:
 

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Mer 5 Juin 2013 - 14:22


Touché, pas touché, quelle poudre ? Tout autant de questions que l'étudiant se posait. Il était la, dans le noir, le regard au sol vers l'endroit ou se trouvait son Granivol souffrant bien qu'il ne puisse pas le voir à cause du noir. Le comble aurait été qu'il soit empoisonné : il aurait suffi d'attendre que le venin fasse son effet pour gagner. L'endormissement était pas plus mal puisqu'il laissait à Joachim l'opportunité de préparer une nouvelle stratégie. La paralysie étant le moins bon état qui aurait pu se déclencher, mais il rétablirait au moins l'équilibre entre les deux camps.

-« Nearys Eclair. »
Bon ben, déjà ce n'était pas l'endormissement, sinon Lavi aurait autre chose à faire qu'ordonner des attaques sur un ton posé. Restait plus que la paralysie ou l'empoisonnement. L'homme saurait de toutes façons bien assez tôt qu'elle altération d'état avait été infligée. Quoique... Et si la poudre avait été grillée par le courant électrique ? Zut. Peut être qu'il ne s'était rien passé du tout. C'est bien ce que Joachim pensa quand il vit que la souris jaune commença à nouveau à condenser ses éclairs pour les tirer en direction du Granivol. Il n'était cependant plus aussi rapide que lors de sa première attaque.

"Paralysé ? Dommage !"
Il fallait gagner du temps maintenant, les faibles défenses de la plante couplées à sa paralysie rendrait difficile sa survie. La souris était certes paralysée, mais pas au point de ne pas réussir à lancer cette attaque. En temps normal, l'étudiant aurait demandé à son Pokemon d'utiliser Synthèse, mais le noir ambiant n'encourageait pas et Joachim n'était pas encore assez calé en combat pour comprendre qu'il pouvait utiliser les lumières des éclairs ennemis comme source d'énergie. Il restait plus qu'à essayer d'esquiver...

"Trempette !"
L'attaque du désespoir, celle qui ne servait a priori à rien. Cependant, la médiocrité de Joachim avait ralenti la progression de son Granivol et lui avait donc laissé que peu d'attaques à sa disposition pendant tant d'années. Au fil de ses années, l'étudiant remarqua que Trempette était certes dépourvue de potentiel offensif mais que son potentiel défensif était plutôt sous estimé. Il allait en faire la démonstration.
Le Granivol, bien que paralysé, arriva à peu prêt à effectuer l'attaque et commença à sauter dans des directions aléatoires. Ses sauts étaient cependant lents, ne le poussaient pas très loin et étaient souvent ponctués par des petites périodes d'arrêt. L'éclair n'arriva finalement qu'à lécher très légèrement les fanes du Pissenlit qui avait pu réduire légèrement les dégâts qu'il s'était prit. En effet, sa partie plante était beaucoup moins sensible à l'électricité que son corps. Toutefois, la décharge pesait tout de même un peu sur l'état de santé du Granivol qui se dégradait d'instant en instant : le choc reçu amplifiait un peu la paralysie et l'empêcherait bientôt de bouger totalement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Jeu 6 Juin 2013 - 15:02

Nearys réussit à lancer son éclair mais Joachim ordonna à son granivol une attaque.

"Trempette !"


Je faillis m’étrangler. Trempette. Une attaque qui ne servait à que dalle. Que voulait-il faire faire à son pokémon avec une telle attaque ? Je n’en savais rien mais pissenlit se mit à faire des sauts désordonnés dans tous les sens. Nearys lança ses éclairs mais il n’arrivait pas à viser le granivol à cause de ses sauts. Seul un éclair le toucha, et encore il ne le toucha qu’à l’un de ses fanes, sur la partie ‘’plante’’ du pokémon, la moins sensible à la foudre. Mais j’avais tout de même quelque chose pour me consoler. Les éclairs qui le frappaient aléatoirement amplifiaient la paralysie qui touchait le pokémon. Bientôt, le pissenlit ne pourrait plus se mouvoir dans tous les sens. Et alors, là, ce sera fini pour lui. Il me fallait juste attendre que d’autres éclairs touchaient le granivol. Je souris dans le noir. Finalement je n’allais peut-être pas perdre à cause de la paralysie de Nearys.

-« Nearys, recommence. Attend la période d’arrêt pour lancer ton éclair, ordonnais-je à mon pikachu. »

Mon pokémon acquiesça d’un ‘’pika’’ et attendit que le granivol se calme. Pour ma part, je suivais les mouvements aléatoires du pokémon grâce au peu de lumière qui émanait de Nearys. Les mouvements du pokémon de Joachim étaient de plus en plus lents. Il n’avait presque plus la force de bouger. Cela se voyait, il sautait moins haut et le temps d’arrêt était de plus en plus long. Mon pikachu allait pouvoir le paralyser complètement. Je souris à nouveau. C’était le moment de lancer l’attaque.

-« Nearys, maintenant ! Criais-je »

Mon pokémon s’exécuta et lança un ultime éclair presque blanc en direction du granivol. Une fois que le pokémon ne pourrait plus bouger, j’ordonnerais à Nearys de le finir avec une queue de fer bien placée (en espérant que mon pikachu arriverait à bouger le moment venu).

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Jeu 6 Juin 2013 - 16:21


L'adolescent avait compris que le Granivol s'essoufflait rapidement à cause de la paralysie et essayait d'en tirer avantage en attendant le moment propice. C'était le moment pour élaborer une contre stratégie. Il était inutile que le Pokemon ne saute dans tous les sens continuellement, il gaspillait son énergie d'autant plus que l'adversaire attaquerait quand le Granivol ne pourrait plus bouger. D'un autre côté, s'il arrêtait de se mouvoir, il aurait peut être plus de mal à repartir pour esquiver l'attaque. Vouloir retenter une poudre était inespérable étant donné que le Pikachu se contentait de sniper le Pissenlit à coup d'éclairs. Pour un Pikachu qui a bombardé d'étincelles le dédale pendant plus d'une demi heure, c'était étonnant qu'il en ait encore autant dans ses batteries jugales.

"Arrête Trempette, tu te fais du mal pour rien... Ne bouge plus, fanes en l'air" dit-il d'une voix basse
C'était le meilleur moyen de limiter l'impact de la charge qu'il allait de toutes façons recevoir. Les fanes allaient "naturellement" capter le courant et l'atténuer avant qu'il ne passe rapidement par le corps du Pokemon pour rejoindre le sol. Connaissances basiques en électricité. Le moment n'était plus à essayer d'attaquer, mais à limiter les dégâts que subiraient Pissenlit. La stratégie que Joachim avait mise au point au début du combat n'était plus à l'ordre actuel des choses et il doutait petit à petit de pouvoir gagner le combat à cause de sa contreperformance. Pourquoi avait-il tenu à combattre de nouveau ? La colère ? Elle avait également petit à petit disparu à cause de la douleur du Granivol qui remplissaient les pensées de l'étudiant par du regret.
C'est alors que le choc électrique se précipita sur le Granivol qui encaissa le coup sans bouger. Après la décharge, il soufflait fort et des petites étincelles sortaient de son corps ici et la. Les fanes retombèrent très rapidement, le Pokemon ayant surement perdu les forces nécessaires pour les maintenir tendues à cause de la paralysie. Il était inutile de vouloir lui demander d'attaquer, ça serait suicidaire : la paralysie le rendrait trop prévisible et pas assez rapide pour charger.
Il restait deux solutions hypothétiques : switcher ou s'arrêter la. La doute s'emparait du coeur de Joachim qui s'en voulait de plus en plus de s'être emporté au point de mettre son Pokemon dans cet état. Il transpirait et serrait les dents en silence et dans le noir. Sa main se porta avec hésitation et lenteur à ses deux autres Pokeballs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Ven 7 Juin 2013 - 18:44

L’éclair fut lancé avec succè. Mais avant cela, Joachim avait ordonné à son Granivol d’arrêter de bouger, les fanes en direction du plafond. C’était plutôt malin. Comme ça, la première chose qui sera touchée par la foudre sera les fanes du pokémon. Cela permettra d’amoindrir l’effet de l’électricité sur le corps du pokémon de Joa’.
L’attaque frappa le granivol de plein fouet, le laissant encaissé le choc du mieux qu’il pouvait. Le pokémon ne bougea pas, même avec la violence de l’attaque. Le granivol avait seulement baissé ses fanes, sûrement parce qu’il n’avait plus la force de les laisser en hauteur. Cela prouvait bien qu’il était faible. C’était le moment de porter le coup de grâce. Mais avant, j’essayais de discerner mon adversaire. Dans quel état d’esprit se trouvait Joachim ? Qu’essayait-il de faire ? Je ne le discernais pas assez pour pouvoir répondre à toutes ces questions. Mais je pensais soudain à quelque chose. Je n’avais pas précisé à Joachim que je voulais un combat en un contre un, sans possibilité de switch. Peut-être qu’il envisageait de switsher d’un moment à l’autre ? Je ne pouvais pas le laisser faire. Il fallait que je termine son pokémon maintenant, avant que son maître ne l’échange.

-« Nearys, queue de fer. »


Je n’avais rien d’autre à lui dire. Si ce n’est peut-être qu’il y mette tout ce qu’il lui restait de force. Je croisais les doigts dans mon dos. Espérons qu’il arrive à avancer vers son adversaire. Mon pikachu s’élança dans la direction supposée de son adversaire. Déjà sa queue commençait à s’illuminer. Ça allait sûrement être la dernière attaque de son bref combat.

~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   Sam 8 Juin 2013 - 9:29


Joachim n'eut pas l'occasion de pondérer les solutions dans son esprit. Son adversaire tenait à tout prix à mettre le Granivol KO même si celui-ci était incapable de continuer la bataille. L'étudiant jugeait ce comportement puéril et cruel, lui n'était pas du genre à finir les ennemis qu'il combattait et préférait leur offrir la chance d'abandonner pour éviter de faire souffrir le Pokemon inutilement. Encore et toujours les restes de l'enseignement de la Tour Chétiflor. L'attitude de Lavi ôta tout doute dans l'esprit de Joachim quant à la solution à son dilemme. Il devait arrêter le combat maintenant sinon ses autres Pokemons seraient potentiellement blessés eux aussi.

Le Pikachu, bien que paralysé, réussit à lancer son attaque Queue de Fer et "fonça" vers le Granivol pour lui asséner le coup de grâce. Il fallait agir vite pour terminer le combat. La main de Joachim, hésitante quelques secondes auparavant, se porta rapidement sur la ball de Pissenlit pour essayer de le rappeler avant que l'attaque ne touche sa cible. Il la saisit avec célérité et la lança sans réfléchir sur son Pokemon qui se trouvait à proximité de lui.


"Ca suffiiiiiit !" hurla-t-il pendant son lancer.
La ball s'écrasa à une vingtaine de centimètres de Granivol qui fut enveloppé par l'aura dorée de la Speed Ball qu'il habitait. Le Pokemon disparut juste à temps pour éviter l'attaque du Pikachu qui termina sa Queue de Fer dans le vide. Mission réussie, l'homme avait pu empêcher le KO du Granivol en le retirant juste à temps. Il marcha doucement jusqu'à la ball et la ramassa avec un air grave. Perdre lui était égal, il n'avait quasiment jamais su gagner de toutes façons. A force de côtoyer l'échec il s'y était habitué. Joachim s'en voulait surtout d'avoir encore une fois mis Pissenlit dans cet état. Ce dernier n'était pas en danger imminent, mais le soigner et lui accorder du repos ne serait pas du luxe. Pour cela, il fallait tout d'abord commencer par arrêter le combat.

"Inutile de continuer, je n'ai pas envie que tu continues à vouloir blesser à tout prix mes Pokemons. Je te suivrai où tu veux tant que ça m'assure qu'ils sont en sécurité." dit-il en marchant vers Lavi, un regard moralisateur dans les yeux.


Dernière édition par Berndt Joachim le Dim 9 Juin 2013 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires d'ici et d'ailleurs [Lavi Ash][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Légendes Médiévales (ou peut-être pas d'ailleurs !)
» Contes et Histoires philosophiques
» [Collection] Les Histoires illustrées (Jacquier)
» histoires de gamins
» Les merveilleuses histoires racontées par l'image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: