Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]

Aller en bas 
AuteurMessage
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 10:42


Il faisait étrangement beau à Megapagopolis. Le soleil dardait ses rayons sur la ville, et tout le monde semblait l'apprécier. D'ordinaire pressés et bougons, la plupart des gens étaient aujourd'hui heureux et souriants, occupant toutes les places en terrasse des restaurants et inspirant le bon air frais et moins pollué que d'habitude. Et qui dit beau temps, dit évidemment mini-jupes. Et ça, c'était plutôt cool.


Ca faisait une petite heure que j'étais levé, et je me traînais dans l'appartement, bougeant de la fenêtre au sofa, du sofa au lit et du lit à la fenêtre. Bref, je m'ennuyais carrément. Je décidai donc d'aller faire un tour, histoire de prendre l'air. Je chopai mon sac, et lançai à la cantonnade dans l'appartement immense :


"J'vais faire une balade, qui vient ?"

Aussitôt, un énorme bruit de cavalcade se fit entendre. Ivory et Shaka déboulèrent en même temps, en se chamaillant comme deux gamins, suivis de près par Shiza qui tentait tant bien que mal de les surveiller. Atchoum les suivait d'un air nonchalant, la tête penchée de côté, réprimant un bâillement. Ebony ne se montra pas, probablement encore dans sa Pokéball. Le petit Evoli était bien mystérieux, et j'espérai qu'il se montrerait plus coopératif aujourd'hui que lors de son dernier combat...

Enfin bref. Atchoum et Shaka entrèrent dans leurs Balls respectives, tandis que Shiza et Ivory évitèrent les leurs pour pouvoir trottiner à mes côtés. Fort bien, ça leur ferait un peu d'exercice tiens !

Je pris une boîte de biscuits dans mon sac pour le goûter, et partis en claquant la porte. Je tournai la clé dans la serrure et entendis une petite voix frêle derrière moi :


"Excusez-moi jeune homme... Je ne crois pas vous avoir déjà vu..."

Oups. La voisine. Effectivement, je l'évitais depuis que j'étais là, c'est à dire au moins un mois. Mais là, il fallait affronter la réalité et... Bah, après tout, un petit mensonge ne ferait aucun mal à cette vieille dame. Je me tournai vers elle et lui serrai la main avec un grand sourire.

"C'est vrai, madame ! Je me présente, je suis Khaïl Ducos, le petit frère de Lyndia. Elle est en voyage et m'a chargé de prendre soin de son appartement le temps qu'elle revienne, vous voyez?"
"Ooooh je comprends. Eh bien, si un jour vous avez envie de venir boire un thé, sachez que j'habite juste au-dessus. Bonne journée mon petit !"
"A vous aussi madame, au revoir !"

Elle continua à monter les escaliers doucement avec sa petite cane. Je descendis quatre à quatre les marches, tandis qu'Ivory se mit à pouffer en me suivant. Shiza soupira. Elle n'aimait pas les mensonges, mais là, j'étais bien obligé pour sauver ma peau, non ?

Enfin bref ! Je poussai la lourde porte en bois de l'entrée, saluai le gardien de l'immeuble (à qui j'avais sorti la même version des faits, il faut croire que Lyndia n'était pas très fan de raconter sa vie familiale à tout le monde) et filai en direction de la place du marché.

OULA. Y'avait au moins cent cinquante personnes par mètre carré. Je fis donc soigneusement le tour de la place : pas envie de m'embourber là dedans, avec cette chaleur en plus... Je pris donc une petite rue que je ne connaissais pas, tournai à droite, puis à gauche, puis empruntai un chemin étroit entre deux immeubles... Et me retrouvai face à un immense parc. Enfin, une serre. Enfin, je sais pas trop en fait. Un parc sous serre, je pense. Bizarre que je ne l'aie jamais vu... Pourtant il était dans tous les livres touristiques sur Megapagopolis.


BREF. Je le contournai pour trouver l'entrée, et pénétrai ce lieu étrange et coloré. A l'intérieur, quelques rares curieux déambulaient dans les allées verdoyantes. Il faisait aussi chaud dedans que dehors, et beaucoup plus humide surtout. Le nez en l'air, je contemplai les nombreux arbres que je ne connaissais ni de vue, ni de nom. L'un d'eux arborait de jolies fleurs blanc/rose pâle. Je m'approchai, et lus la petite étiquette sous celui-ci : "ROSACEE" indiquait-elle. Rosacée ? Je n'avais aucune idée de ce que ça voulait dire, mais les petits fruits tombés au sol ressemblaient à des baies Mepo. Je haussai les épaules et poursuivis ma visite.

Enfin. VOULUS poursuivre ma visite. Ivory avait décidé que les plantes c'était pas son truc, et qu'elle s'ennuyait. Contrairement à Shiza qui était sage comme une image et qui reniflait avec intérêt chaque fleur et chaque brin d'herbe, Ivory elle était en train de courir partout comme une furie. Je la rappelai :


"Ivory, arrête de courir partout, tu vas te cogner dans quelqu'un... Si tu continues je vais devoir sortir la Pokéball, tu sais ?"

Elle m'écouta un quart de seconde, avant de me tourner le dos et de remuer sa queue dans ma direction. Une vraie gamine, celle là ! Tout en me tirant la langue, elle se remit à courir dans la direction opposée. Mais elle ne regardait ABSOLUMENT pas devant elle. Je la poursuivis, essayant de l'attraper avant qu'elle ne fasse une bêtise, mais je n'avais pas beaucoup de chance de l'avoir.

Et ce qui devait arriver arriva... Sa tête cogna dans le mollet d'une jeune fille qui arrosait les plantes, probablement une employée du parc. Lancée à pleine vitesse, elle la fit trébucher, et l'arrosoir plein qu'elle tenait voltigea, répandant son contenu un peu partout. Enfin, un peu partout sur moi, en fait.


On se retrouva donc tous les deux les fesses par terre, elle avec Ivory entre les jambes et moi avec l'arrosoir sur la tête, à moitié sonné. SUPER FACON DE RENCONTRER LES GENS, KHAÏL.

~~~~~~



Dernière édition par Khaïl le Ven 21 Juin 2013 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 12:47


    -HRP-:
     

    Quelle magnifique journée ! Le beau temps était au rendez-vous sur la capitale de Maïlys, et rien ne pouvait me rendre plus heureuse. Aha ! Enfin, surtout Youkou en fait. Elle était tellement ravie : il était bien rare que le soleil brille autant sur la ville. Je la voyais d’ailleurs un peu plus loin tournoyer au milieu des part-terres de fleurs, saluant les charmillons et les papillusions de son rire mélodieux. Quelle est trop mignonne cette petite ! A cette occasion, la serre de Megapagopolis était illuminée de toute part, les rayons lumineux traversaient les murs de glace pour ensoleiller l’intérieur du complexe. Ce spectacle était tout simplement merveilleux, j’avais l’impression qu’une ambiance magique venait de s’installer et donner des allures féériques au paysage. Un peu comme dans un conte de fée.

    Je me mis soudainement à m’imaginer dans un monde enchanté tout en arrosant distraitement les plantes. Des chlorobules et des ceribous en profitaient pour se rafraichir joyeusement sous les fins filets d’eau et je ne pus contenir un petit rire amusé en les voyant d’agglutiner devant moi, réclamant chacun leur part de fraîcheur. Ils étaient tous si mignons à poursuivre le tuyau de l’arrosoir ! Après avoir satisfait pleinement leur besoin d’eau, je repartais pour m’occuper des fleurs… et en profiter pour retourner à ma rêverie.

    J'étais la princesse d'un royaume merveilleux, accompagnée son chevalier ailé, Shinkou ,et son petit favori, Yuki, et protégée par sa bonne fée des fleurs, Youkou. Le pays était prospère et en paix, le peuple était heureux, et je veillais toujours à ce qu'il soit toujours satisfait de leur terre et que le gouvernement était juste et bon envers lui. J'aimais ses contrées, ses paysages et ses habitants plus que tout au monde, ils étaient mes plus grands trésors à mes yeux. Mais dans l'ombre de la cours, un terrible complot se préparait. La veille de la fête du printemps que toute la région attendait avec impatience, les grands conseillers se retournèrent contre moi et tentèrent de me faire prisonnière. Aidée par ses fidèles compagnons, je pus m’échapper, mais par mesure de sécurité, pour moi mais aussi pour le pays tout entier, voici ce que me dit ma bonne fée :
    « Joliflor Jolijoliflor ! Joliflor Joli ! Flor ! Joli joliflor ! ». Et ainsi, elle me plongea dans un sommeil enchanté dont seul le baiser d’un prince charmant pouvait me réveiller. Quelques années passèrent sans aucune de nouvelles moi. Les traîtres qui m’avaient chassé prirent le pouvoir et plongèrent le royaume dans le chaos et le néant. Puis, arriva enfin le grand et preux Prince charmant, Konoha  qui… OUTCH !

    Quelque chose me percuta la jambe, me fit perdre l'équilibre, j'envoyai valser l'arrosoir un peu plus loin tandis que je tombai par terre. Oh non ! J'avais mis une mini-jupe aujourd'hui on risquait de ... !


    - Qu'est-ce qu'elle est trop mignonne ! m'exclamai-je les étoiles plein les yeux en saisissant et en calinant dans mes bras la petite évoli dans mes bras, sans même me préoccuper de la personne en face de moi.  


Dernière édition par Sakuranbo Yamazakura le Mar 28 Jan 2014 - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 13:44

Je secouai la tête, encore un peu sonné par le choc de l'arrosoir en plastique. Mes fringues étaient complètement trempées du coup, heureusement que je m'étais pas super-bien habillé pour sortir. Enfin bref. Je ramassai l'arrosoir pour aider la jeune fille que Ivory avait renversée.

Je m'approchai d'elle. Ses cheveux roses étaient un peu ébouriffés, et contrastaient autant que les miens avec toute la verdure alentour. Quelques Chlorobulle, ainsi qu'une ou deux paires de Ceribou, la regardaient avec intérêt, cachés dans les feuilles. Je regardai l'arrosoir, les plantes, les Pokémon, la jeune fille. C'était logique : elle travaillait là, et elle était en train d'arroser tranquillement les Pokémon Plante lorsque Ivory l'avait aggressée. D'ailleurs, elle allait se faire passer un savon en rentrant, à force de ne faire que des bêtises, et de...


"Qu'est-ce qu'elle est trop mignonne !"

Ma réflexion s'arrêta. Ivory était dans les bras de l'inconnue, aux anges, et ronronnait sous ses caresses. Amusant, je ne pensais pas qu'elle ferait confiance à des inconnus aussi rapidement. Et puis je me rappelai que je faisais moi-même TOUJOURS confiance aux inconnus, même lorsqu'ils étaient aussi peu recommandables que Solem par exemple.

Bref. Je posai une main sur l'épaule de la jeune fille, et lui dis :


"Heu, salut... Désolé pour la chute, Ivory ne regarde pas toujours où elle va... Rien de cassé ?"

Je lui tendis la main pour l'aider à se relever. Après tout, c'était en partie de ma faute si elle avait les fesses par terre. Elle leva vers moi ses grands yeux verts innocents, et je compris pourquoi Ivory lui avait tout de suite fait confiance. Je souris, et l'aidai à se relever.

"Encore désolé, vraiment... Tiens au fait, tu as fait tomber ton arrosoir. Tu, heu, tu travailles ici ?"

Je passai une main dans mes cheveux, et grattai l'arrière de ma tête. Complètement en pétard après leur douche inopinée, mes cheveux me faisaient certainement ressembler à un gros pissenlit rouge. Ah, oui, parce que mes joues étaient écarlates, elles aussi.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 17:22


    Une main m’arrêta soudainement dans mon explosion maternelle. Une poigne à la fois ferme et assurée, qui me fit sursauter lorsqu’elle se posa sur mon épaule.

    - Heu, salut... Désolé pour la chute, Ivory ne regarde pas toujours où elle va... Rien de cassé ?

    Je me retournai pour tomber nez à nez avec un jeune homme, certainement le maître de cette Evoli, Ivory, qu’elle s’appelait ; c’était vraiment cute comme nom et ça lui allait tellement bien ! Il me tendit la main afin de m’aider à ma relever. Je m’apprêtai à la saisir, mais porta ma main aussitôt devant ma bouche pour pouffer de rire. L’eau n’avait pas fait du bien à ses cheveux, ils étaient tout en pétard maintenant ! Il n’avait pas l’air fin de cette manière. Puis j’acceptai son aide.

    - Plus de peur que de mal, répondis-je avec un grand sourire en dépoussiérant ma jupe. Et puis, comment peut-on en vouloir à un bout de chou pareil ? Elle est tellement adorable ! Aha !
    - Encore désolé, vraiment... Tiens au fait, tu as fait tomber ton arrosoir.
    - Il n’y a pas de mal ! Oh, merci… par contre toi, tu es trempé maintenant…

    Je récupérai l’accessoire de jardinage et constatai qu’effectivement tout l’eau du récipient était à présent sur ce jeune homme. D’ailleurs, je me permis de le dévisager quelques instants. Sa chevelure rouge flamboyante était quelque peu intrigante : ce n’était pas une couleur banale pour des cheveux… était-ce naturel ? Mais je me gardai bien cette question pour moi-même et reportai mon attention sur la conversation.

    - Tu, heu, tu travailles ici ?
    - Oui ! fis-je avec entrain, le sourire toujours aux lèvres. J’étais en train de rafraîchir les pokémons ! euh… non. Je veux dire que j’étais en train d’arroser les fleurs…

    Je rosis légèrement à cette déclaration. C’est vrai, j’étais à l’origine payée pour m’occuper des, et non des pokémons ; c’était d’autres spécialistes qui avaient la charge de la bonne condition des pokémons sauvages dans cet environnement privilégié de la ville.

    Konoha ne tarda pas à nous rejoindre, alerté par l’arrivée de cet inconnu. Il n’aimait pas sa couleur de cheveux, à ses yeux, c’était quelque chose de beaucoup trop louche et de voyant. Le phyllali se posta au pied de sa maîtresse, le regard méfiant avant de se retrouver face à la petite Evoli. Aussitôt, sa garde se baissa, et il se mit à l’observer avec curiosité. Le pokémon plante se leva, et tourna autour d’Ivory comme pour l’examiner.

    - Ko’kun ! Sois gentil avec… Ivory, c’est bien ça ? fis-je à l’adresse de l’inconnu, puis à Konoha : d’accord Ko’kun ?

    Et je me rebaissai pour caresser l’Evoli. Olala ! Qu’elle était toute douce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 18:09

Un magnifique Phyllali fit son apparition. Il me regarda d'un drôle d'air, puis sa curiosité se reporta instantanément sur Ivory, qui faisait soudain moins la maligne. Un grand Phyllali beaucoup plus fort qui l'approche, c'est sûr, elle devait être un peu intimidée.

La jeune fille me confia qu'elle arrosait les Pokémon, non, les fleurs. Donc elle travaillait bien ici, et ce Phyllali était à elle et s'appelait... Ko'kun ? Une contraction d'un nom plus long, assurément. Mais de là à savoir lequel...

Ah, et j'avais pas dit mon nom à la jolie jeune fille. Gêné par ma bourde, je lui tendis la main maladroitement et lui dis :


"Au fait, moi c'est Khaïl ! Enchanté ! Et toi ?"


---


"Heu... Salut ? Comment tu t'appelles, toi ? Moi c'est Ivory, ravie de faire ta connaissance ?"

Pas du tout rassurée par le Phyllali deux fois plus gros qu'elle qui lui tournait autour, Ivory tenta d'engager la conversation avec lui, sous l'oeil attentif des divers Grainipiot et autres Nirondelles qui passaient par là.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 19 Mai 2013 - 20:02


    J’avais d’ores et déjà reporté mon attention sur l’Evoli. Elle semblait être bien intimidée par Konoha, mais celui-ci semblait bien plus curieux que d’habitude…

    - Au fait, moi c'est Khaïl ! Enchanté ! Et toi ?

    Je me relevai et affichai mon habituel sourire enjoué.

    - Excusez-moi ! J’ai oublié de me présenter. Enchantée Khaïl, moi c’est Sakuranbo, fis-je en serrant sa poignée des deux mains. Ravie de faire ta connaissance ! Aha ! On dirait que Ko’kun s’intéresse beaucoup à ton Evoli, c’est la première fois que je le vois aussi intéressé par un autre pokémon…

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Effectivement, le phyllali était pour la première fois fort intrigué par un autre pokémon. Jusqu’à présent, il n’avait presque jamais fait attention à ses semblables étrangers, sauf lorsqu’ils représentaient un danger potentiel pour Sakuranbo. A ces moments-là, il les gardait à l’œil, toujours prêt à intervenir au moindre mouvement suspect.... Aujourd’hui, il voyait la chose d’un autre angle, à vrai dire, d’un œil presque nouveau à vrai dire. Cette petite Evoli. Mais qu’avait-elle de si spécial pour l’intriguer à ce point ?

    - Heu... Salut ? Comment tu t'appelles, toi ? Moi c'est Ivory, ravie de faire ta connaissance ?

    Il ne répondit pas de tout de suite. Toujours à observer de son regard inquisiteur le pokémon intimidé. Finalement, il se leva toujours sans rien dire, alla cueillir une fleur dans les part-terres et la déposa devant Ivory.

    - Konoha. Pour te servir, fit-il non sans un petit air galant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Lun 20 Mai 2013 - 15:29

Alors ça, c'était vraiment adorable. Le Phyllali de Sakuranbo avait l'air très fan d'Ivory. Mais elle, elle n'en menait vraiment pas large. Sa queue était toute ébouriffée, et je voyais qu'elle n'était vraiment pas à l'aise. Bah ça lui apprendrait à faire n'importe quoi, tiens...

Ko'kun alla cueillir une petite fleur orange, qu'il déposa devant elle. Ivory, sous son pelage pâle, devint toute rouge, complètement gênée. Elle balbutia :


"Oh, heu, merci c'est très gentil... Enchantée de faire ta connaissance, Konoha. Tu... tu vis ici ?"

Mais cette petite scène touchante et adorable n'allait pas durer bien longtemps. Par je-ne-sais-quelle magie, la Pokéball d'Ebony s'ouvrit, et celui-ci se précipita entre le Phyllali et sa jeune soeur, tous crocs dehors, le poil rebroussé. J'écarquillai les yeux, mécontent que mes Pokémon mettent tout en oeuvre pour me rendre ridicule auprès de la jolie jeune fille... Je lançai à Ebony :

"Eh, Ebony, calme-toi un peu, tu veux ? Il n'y a aucun danger ! Qu'est-ce qui se passe ?"
"Toi... Phyllali, hein ? Je parie que t'es resté des heures à côté de ce gros caillou qui pue le moisi pour évoluer dès ton plus jeune âge. Je veux pas que tu parles à ma soeur, c'est clair ??"
"Ebony, qu'est-ce que tu racontes, enfin ? Laisse-le, il m'a simplement dit bonjour..."

Je n'avais jamais vu mon Pokémon dans cet état. Même lors du combat contre Gem, où il avait failli blesser gravement son Etourmi, il n'était pas aussi furieux. Mais qu'est-ce qu'il avait contre ce Phyllali...?


Je lançai ma Ball pour le rappeler, mais il évita le faisceau lumineux en bondissant de côté. Il écrasa au passage la fleur orange que Konoha avait offerte une seconde plus tôt à Ivory. Celle-ci me regarda d'un air impuissant, et je me tournai vers Sakuranbo :


"Je suis vraiment désolé, je... Ils sont frère et soeur, mais Ebony est assez imprévisible. Je vais le rappeler, je suis vraiment désolé pour son comportement..."

Je m'approchai de lui, mais il bondit hors de ma portée, montrant toujours les crocs de façon menaçante vers Konoha. Comment le Phyllali allait-il réagir ?

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Lun 20 Mai 2013 - 18:08


    Le phyllali la vit rougir et pencha légèrement sa tête sur le côté. Qu’est-ce qu’elle avait à réagir ainsi ? Est-ce qu’il avait mal fait de lui offrir une fleur ? C’était trop excessif pour une première rencontre ? Pourtant, certains garçons qui abordaient parfois Sakuranbo dans la rue faisaient de la même chose. Oui bon. Sa maîtresse n’était peut-être pas le modèle de référence parce qu’il avait toujours été pour éloigner les inconnus lorsqu’ils semblaient un peu trop louches, c’est-à-dire presque tout le monde.

    - Oh, heu, merci c'est très gentil... Enchantée de faire ta connaissance, Konoha. Tu... tu vis ici ?

    Il s’apprêtait à répliquer lorsque qu’un autre Evoli surgit d'une des pokéballs du jeune homme. Le Verdoyant posa son regard châtain sur ce pokémon qui s’interposait entre lui et Ivory. Konoha fronça des sourcils devant l’agressivité évidente du pokémon évolutif envers lui. Mais… qu’est-ce qu’il a celui, tout d’un coup ?

    - Toi... Phyllali, hein ? Je parie que t'es resté des heures à côté de ce gros caillou qui pue le moisi pour évoluer dès ton plus jeune âge. Je veux pas que tu parles à ma soeur, c'est clair ??
    - Ebony, qu'est-ce que tu racontes, enfin ? Laisse-le, il m'a simplement dit bonjour...


    Là, le pokémon plante fronça le deuxième sourcil. Le gros caillou qui pue le moisi pour évoluer ? Mais de quoi il parlait ? De la pierre mousse ? Oui, il faut la proximité d’une pierre mousse pour évoluer en phyllali, et alors ? Ce n’était pas comme s’il avait vécu toute de sa vie d’Evoli à côté de cette pierre... mais qu’est-ce qu’il croyait ce gringalet du haut de sa trentaine de centimètre, là ? Konoha garda un instant le silence en observant le petit de son regard inquisiteur avant de répondre. Non, il n’aimait pas trop se presser pour ce genre de choses. Pourquoi se braquer de cette manière dès qu’un inconnu s’approcher de trop près de sa sœur ? C’était incompréhensible, vraiment. Le phyllali s'assit tranquillement sans quitter des yeux ceux d'Ebony.

    - Ecoute petit… Pas la peine de t’exciter pour si peu : je ne lui veux aucun mal à Ivory.

    Il balaya le sol derrière lui d’un coup de queue, signalant une certaine impatience malgré le ton posé de sa voix.

    - Et puis, ça avait l’air de lui faire plaisir…

    Il reporta son regard sur la petite bouille rougie de l’évoli en question et un sourire en coin apparut. A ce moment-là, Ebony écrasa la fleur d’un coup de patte.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Olala ! Ce petit évoli était vraiment trop mignon lui aussi, mais qu’est-ce qu’il avait l’air agressif ! Pourquoi est-ce qu’il a écrasé la jolie fleur qu’avait offerte Konoha à Ivory ? Mon phyllali se releva d’un coup et grogna dans sa direction.

    - Ola ! Du calme Ko’kun ! fis-je alertée. T’énerve pas comme ça !

    Il me jeta un regard incrédule et se rassit, à contrecoeur, et fixa intensément Ebony. Je sentais qu’il avait vraiment envie de lui montrer ses crocs lui aussi.

    - Je suis vraiment désolé, je... Ils sont frère et soeur, mais Ebony est assez imprévisible. Je vais le rappeler, je suis vraiment désolé pour son comportement...
    - Ce n’est rien du tout… Mon Ko’kun aussi a réagi vivement. Mais…c’est la première fois qu’il se comporte de cette manière…
    ajoutai-je d’un petit air inquiet.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Konoha avait bien envie de lui dire ses quatre manières de penser et de lui enseigner la politesse.. à sa manière ! Comme il n'avait encore jamais fait. Mais il obéit aux ordres de Sakuranbo en gardant un air digne devant Ivory. D'ailleurs, pourquoi est-ce que ça l'irritait autant que ça ? Ce n'était quand même pas cette evoli qui le mettait dans ces états d'âme quand même ?!


Dernière édition par Sakuranbo Yamazakura le Mar 28 Jan 2014 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Mar 21 Mai 2013 - 18:56

Mais qu'est-ce que Ebony voulait, à la fin ? Konoha était assurément beaucoup plus fort que lui. Et cette histoire d'évolution... Pourquoi disait-il ça ? Sakuranbo s'excusa pour son Pokémon aussi, mais je lui répondis :

"Voyons, ton Phyllali n'a rien fait. C'est Ebony qui refuse d'écouter ce qu'on lui dit. Pourtant sa soeur est adorable, je ne sais toujours pas pourquoi il est comme ça... Je les ai recueillis alors qu'ils se faisaient tabasser par un espèce de gros mec crade, et j'essaie de leur redonner goût à la vie."

Je soupirai. Cette tête de mule ne me rendait pas la vie facile. J'essayai encore une fois de le rappeler dans sa Ball, mais il l'esquiva de nouveau, poil hérissé. Je demandai alors :

"Ivory, fais quelque chose, s'il te plaît. Je sais que c'est ton frère mais je ne veux pas que ça dégénère..."
"Ebony... S'il te plaît. Ca n'a pas d'importance, l'évolution. Tous les maîtres ne sont pas les mêmes, tu le sais bien. Et tous les Evoli ne sont pas forcés d'évoluer..."
"Hmf, mouais... Ca m'étonnerait, ça... Ce qui est sûr, c'est que jamais personne devrait forcer quelqu'un à évoluer, JAMAIS !"

Il jeta un dernier regard noir au Phyllali - qui pourtant n'avait rien demandé - avant de baisser la tête et se faire aspirer par le rayon rouge de sa Ball. Je le regardai avec étonnement. Vraiment, je ne comprenais pas son comportement...

Je relevai la tête vers Sakuranbo, et lui demandai, soudain moins confiant :


"D'ailleurs, heu, tu l'as rencontré comment ton Konoha ?"

De son côté, Ivory était plus que gênée par le comportement de son frère. Elle baissa la tête et soupira, avant de s'excuser auprès du grand Phyllali :

"Désolé pour Ebony... C'est juste... qu'on a vécu des trucs assez moches avec l'évolution. C'est pour ça qu'avant Khaïl, on traînait dans la rue..."

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Ven 24 Mai 2013 - 19:09


    - Voyons, ton Phyllali n'a rien fait. C'est Ebony qui refuse d'écouter ce qu'on lui dit. Pourtant sa soeur est adorable, je ne sais toujours pas pourquoi il est comme ça... Je les ai recueillis alors qu'ils se faisaient tabasser par un espèce de gros mec crade, et j'essaie de leur redonner goût à la vie.

    Je ne trouvais aucune réponse face à ça. Ce Khaïl… il était tellement gentil avec les pokémons. Au point d’en aller affronter les méchants dresseurs qui maltraitaient leurs pokémons, et les sauver de ce traitement odieux et immoral. Et en plus, il essayait de leur rendre leur joie de vivre. C’était tellement… adorable. Il n’y avait pas d’autre mot : adorable. Un cœur gros comme ça et aussi tendre qu’un fondant au chocolat. Une grosse barbe à papa. Une pomme d’amour croquante, sucrée. Je ne pouvais que lui sourire joliment et le gratifiais d’un regard attendri.

    Ebony finit par rentrer dans sa pokéball après maints efforts de son maître, et semble-t-il, soutenu par Ivory. Il avait quoi pour se comporter de manière aussi agressive ? C’était des séquelles laissées par son ancien dresseur ? Olala, le pauvre petit bout de chou… Il faisait vraiment peine à voir, mon cœur se serrait en voyant ça, et une soudaine envie de l’aider m’envahit moi aussi.


    - D'ailleurs, heu, tu l'as rencontré comment ton Konoha ?
    - Hm ? Ko’kun ? Il est avec moi depuis que je suis toute petite ! lui répondis-je avec un grand sourire, ravie de pouvoir parler de mon prince charmant à quelqu’un. En fait, je l’ai rencontré lorsqu’il n’était encore qu’un petit Evoli. Ce sont des amis à mes parents qui avaient un couple d’évolis chez eux et un jour, ils ont eu un œuf. A son éclosion, le bébé pokémon qui en est sorti, Ko’kun, avait une couleur assez… inhabituelle. Ils pensaient qu’il s’agissait d’une grave maladie, alors ils l’ont confié à mes parents. Seulement, il s’agissait seulement d’un Evoli chromatique, comme le disent les spécialistes. Ils l’ont laissé quelques mois chez nous… mais comme Ko’kun était très joueur, il filait entre les pattes de tout le monde, alors on m’a demandé de m’occuper de lui ! On s’est beaucoup attachés l’un à l’autre pendant ce temps. Puis… en voyant à quel point on s’était rapproché, les amis de mes parents ont décidé de me le laisser si je promettais de bien m’en occuper ! Aha !

    Je n’avais pas cessé de fixer le phyllali pendant que je remuais mes souvenirs. Je me rappelais exactement de tout, de ma première impression lorsque j’avais aperçu pour la première fois ce petit pokémon chromatique qui sautait sur tout ce qui bougeait, de ses grands yeux curieux qui me dévisageaient lorsqu’on me le tendait à bout de bras pour que je m’en occupe, de ses longs poils doux lorsque je le serrais dans mes bras sur le chemin de l’école… Oui, c’était mon compagnon de toujours, on s’était toujours épaulés dans les moments difficiles, et ris ensemble lors des bons moments. Je me voyais mal vivre sans lui à présent… il était devenu le pilier de mon existence avant même que je m’en rende compte... Mais...

    - …c’est vrai ça... Quand est-ce que tu as évolué ?

    Je me penchais légèrement sur lui pour l’observer, tandis qu’il me dévisageait avec de son regard brun.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    - Désolé pour Ebony... C'est juste... qu'on a vécu des trucs assez moches avec l'évolution. C'est pour ça qu'avant Khaïl, on traînait dans la rue...
    - Ce n’est rien… absolument rien. S’il s’est passé des choses affreuses avant... on ne peut que pardonner son comportement.


    Puis Sakuranbo fit son discours sur leur rencontre. Oui, lui aussi s’en souvenait très bien. De cette petite fille aux cheveux roses qui souriait tout le temps… et qui pleurait tout autant dès que les regards étaient tournés ailleurs. De la joie et du bonheur qu’il a réussi à lui procurer lorsqu’il était à ses côtés, de la promesse qu’il s’était faite peu de temps après leur rencontre...

    Et puis ? Son évolution ? Konoha poussa un soupir, et se tourna vers Ivory pour expliquer l’ignorance de sa maîtresse.

    - On ne m’a pas forcé à évoluer, c’est moi qui l’ai voulu.

    Il détourna le regard de celui d’Ivory, un peu gêné de raconter cet épisode de sa vie.

    - En fait… ce jour-là, Shinkou, un coxy aussi confié à Saku’, s’est… disons… perdu dans la forêt. Alors nous sommes partis le chercher. On l’a vite retrouvé… il se faisait courser par un Ursaring à qui il avait volé du miel...

    Il rougit.

    - Saku l’a vite rappelé, mais c’est après nous qu’il s’est mis à poursuivre. Puis… comment dire. Sakuranbo est tellement maladroite et pas très aidée des fois… elle n’a pas vu l’arbre devant elle lorsqu’elle s’enfuyait… alors elle a foncé dedans. Elle s’est cogné la tête et s’est évanouie. Le seul moyen de la sauver, c’était de me battre, mais pour un petit evoli, se mesurer à un ursaring en colère… ce n’était pas gagner d’avance. Par chance, une pierre mousse n’était pas loin. C’est qui a permis de sauver Saku… lorsqu’elle a repris conscience, j’étais un phyllali. Mais elle ne m’aurait jamais reconnu si je n’avais pas mon ruban rose autour du cou… que j'avais d'ailleurs TOUJOURS détesté porter ! ajouta-t-il précipitamment comme s'il avait honte d'avoir porté un tel accessoire auparavant... et peur d'avoir l'air ridicule devant Ivory.

    Et comme pour excuser sa maîtresse :

    - C’est pour cela qu’elle ne s’en souvient pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Mar 4 Juin 2013 - 11:38

Ivory écouta avec intérêt l'histoire de Konoha. Alors comme ça, il avait évolué pour protéger sa maîtresse ? Intéressant... Il sembla gêné de parler de son noeud rose. La petite Evoli sourit, et lui confia :

"Tu sais, c'est ton ruban qui te rend si unique. Je veux dire, un humain qui t'offre quelque chose de ce genre, c'est toujours une marque d'amour profond, je pense. Ton humaine a l'air d'être vraiment attachée à toi, c'est pour ça qu'elle te l'a donné."

Elle marqua une pause, avant de continuer, l'air malin :

"Et après tout, même si tu détestes le porter, c'est bien pour ça que tu le gardes... Parce que c'est elle qui te l'a offert, et c'est la marque de votre lien..."

Elle s'approcha de Konoha, et renifla son ruban avec intérêt. La couleur rose, loin de le ridiculiser, sublimait le vert de ses feuilles et le beige de son pelage. Il était plus qu'élégant, il était majestueux. Le ton posé, le port de tête princier, l'allure soignée et les mots choisis. Il était loin d'une bête de combat, ou d'un Pokémon surentraîné. Ivory lui dit :

"Pour ce qui s'est passé tout à l'heure... Mon frère et moi, on a éclos presque en même temps. Un Dresseur nous a capturés à l'état sauvage, et nous a enfermés. Il nous obligeait à combattre l'un contre l'autre, mais on ne voulait surtout pas se blesser donc on s'arrangeait pour se manquer, ou rater nos attaques. Mais il nous trouvait faibles. Trop faibles. Il nous a fait combattre des Pokémon dix fois plus expérimentés que nous, contre lesquels on n'avait aucune chance. C'était pas facile, comme période."

Elle marqua une pause à nouveau. Konoha lui avait raconté son histoire, à elle d'en faire autant, désormais. Elle s'assit par terre, et reprit, les yeux fixés sur la fleur écrasée.

"Et un jour, il a entendu parler de l'évolution. Pour lui, c'était le seul moyen de nous faire devenir puissants. Alors il s'est mis à rechercher des pierres, partout. Il n'en a jamais trouvé, alors on a passé des jours et des jours à côté d'une Pierre Gelée... On a failli mourir de froid, mais il s'en fichait complètement. Lui, tout ce qu'il voulait, c'était la puissance. Ebony et moi on voulait simplement trouver quelqu'un qui nous aimait comme on était...

Alors on s'est enfuis. Un soir, tandis qu'il essayait de négocier une Pierre Feu avec un mec louche, on est partis en courant dans les rues de Port Lieucca. Il ne nous a jamais retrouvés, mais on a été obligés de vivre en volant les humains. On a rencontré d'autres Pokémon, dont un Caninos qui est devenu notre ami. Et puis... Un jour, on a essayé de voler un bout de viande dans une poubelle, et un humain énorme nous a attaqués. Il a failli tuer Ebony, et Caninos a été gravement blessé lui aussi. C'est ce jour là que Khaïl et son amie nous ont sauvé la vie. Caninos est parti avec elle, et nous sommes restés avec lui.
"

Ivory reprit son souffle. Elle n'avait pas l'habitude de parler autant de leur vie passée... Mais ce Phyllali la mettait en confiance, étrangement, avec ses yeux doux et son air serein.


---


Sakuranbo avait l'air perdue quand à l'évolution de son Pokémon... Etonnant, tout de même. Un Evoli doit se trouver dans des conditions particulières pour évoluer, surtout en Phyllali... Je lui dis :


"Vous vous connaissez depuis longtemps alors... Moi ça fait moins d'un mois que j'ai recueilli Ivory et Ebony, pour te dire. Et c'est pas facile tous les jours..."

Je passai une main dans mes cheveux en souriant. D'une oreille distraite, j'avais entendu le récit de Konoha le Phyllali, qui parlait d'un... Coxy ? Sakuranbo avait donc d'autres Pokémon ?

"Au fait, qui est Shinkou ? Tu as d'autres Pokémon ?"

Je me rendis compte de mon erreur à la seconde où ces mots sortirent de ma bouche. Elle n'avait pas cité une seule fois le nom de Shinkou, et elle irait se demander où je l'avais trouvé... Et irait-elle me croire lorsqu'elle m'entendrait dire que c'était son Phyllali qui venait de le dire ?

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Mer 5 Juin 2013 - 19:49


    Lorsqu’Ivory s’approcha de Konoha pour renifler son ruban, le phyllali eut du mal à ne pas se raidir et rougir de la soudaine proximité de l’Evoli. Il se sentait étrangement nerveux… et cela ne lui ressemblait pas. Les oreilles du pokémon évolutif effleurèrent son museau. La caresse était furtive, le parfum était doux… il tressaillit, mais conserva de son mieux son air sérieux malgré les battements accélérés de son cœur. Le moment de se prêtait pas vraiment à une quelconque niaiserie, et Konoha préservait tant bien que mal son sang-froid.

    Il écouta l’histoire d’Ivory avec plus d’attention que nécessaire tout en observant le joli minois de son interlocutrice. Ce qu’elle et son frère avaient vécu n’avait pas été facile, pour ne pas dire horrible. Au fond de lui, le phyllali se demandait s’il existait seulement des mots pour soulager cette souffrance qui venait de renaître en elle, à travers les souvenirs douloureux qu’il avait fait ressurgir en évoquant le passé.

    Il ne répondit pas tout de suite ; Konoha s’approcha d’Ivory et s’assit devant elle. D’une patte, il lui releva le menton et colla doucement son museau contre le sien pour la réconforter, avant de caresser sa fourrure du bout de son nez. C’était un geste simple, rempli de tendresse et de compassion… qu’il espérait plus parlant qu’un discours maladroit. C’est toujours ainsi qu’il avait réconfortait Sakuranbo lorsqu’elle était petite, et c’est toujours de cette manière qu’il le faisait. Quelque part au fond de lui, il sentait son cœur battre à tout rompre de ce contact si nouveau.


    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    - Vous vous connaissez depuis longtemps alors... Moi ça fait moins d'un mois que j'ai recueilli Ivory et Ebony, pour te dire. Et c'est pas facile tous les jours...

    Oh ? Seulement un mois ? Alors ça ne faisait vraiment longtemps qu’il les avait sauvés. Je m’apprêtai à répliquer lorsque qu’il dit :

    - Au fait, qui est Shinkou ? Tu as d'autres Pokémon ?
    - Shin’kun ? c’est mon cox… hm ? Tiens ? Mais … Comment est-ce que tu connais mon pokémon ?

    Je posais sur lui un regard plus qu’interrogateur, la bouche entrouverte, puis haussai les épaules. Moooh, ça ne devait pas être très important ? Ou si au contraire ? Quoi qu'il en soit, je tournai sur moi-même sans dire un mot, cherchant des yeux la grosse boule rouge qu’était le coxy : mais je ne le voyais pas, le pokémon était nulle part. C’est vrai ça ? Il était passé où mon beau chevalier des cieux ? J’haussai des épaules : Shinkou devait certainement être en train de fouiner dans les arbres de la serre à la recherche de baie, il avait un bon pour en trouver dans les endroits les plus improbables ! Après mon petit examen visuel sans grand succès, je reportai mon attention sur le grand type aux cheveux rouges.

    - Shin’kun, c’est mon coxy ! lui répondis-je avec un sourire désolé pour cette brève interruption. Mais je ne sais pas où est-ce qu’il est passé… c’est un gros glouton tu sais ! Il doit certainement se goinfrer quelque part dans la serre. Il y a aussi You’chii…

    A l’entente de son nom, la Joliflor tournoya sur elle-même avant de venir nous rejoindre. Elle exécuta une gracieuse révérence devant le jeune homme dans un « jolijoliflor » cristallin.

    - … et Yu’chii !

    Le petit pokémon gambadait derrière les charmillons , insouciant, un sourire digne d’un Qulbutoké sur le visage.

    - Et ce pokémon, fis-je en souriant au Kaiminus, c'est aussi le tien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Jeu 13 Juin 2013 - 12:15


Je me fendis d'un sourire lorsqu'elle me présenta ses autres Pokémon. Ceux-ci étaient à son image : respirant la joie. Le Joliflor était gracieux et attentif à son environnement, le petit Azurill était complètement étourdi, tête en l'air, maladroit et incroyablement heureux, tandis que quelque part rôdait un Coxy gourmand en chasse de Baies. Et évidemment, comment oublier le majestueux Phyllali au regard tendre et princier, qui avait désormais rougi lorsque Ivory s'était blottie contre lui, reconnaissante qu'il l'ait réconfortée à sa manière ?

Tous portaient d'ailleurs un ruban rose, marque de fabrique de Sakuranbo apparemment, dont les cheveux étaient aussi roses qu'un cerisier japonais en fleurs.

Elle me questionna à propos de Shiza, ma Kaiminus. Celle-ci, en sentant le regard de l'étrangère sur elle, s'accrocha à ma jambe, mais ne se cacha pas. Elle commençait à vaincre sa timidité maladive et sa peur des gens, et ça, c'était un bon point. Je m'assis sur le banc près de nous, et dis à Sakuranbo :


"Tout à fait ! Je te présente Shiza. Tu connais déjà Ebony et Ivory, les deux Evoli... Et voici mes autres amis, Atchoum et Shaka !"

D'un éclair rouge, Atchoum le Reptincel et Shaka le Baggiguane sortirent de leur Ball. Tout d'abord émerveillés par la serre immense et pleine de nature, ils se tournèrent ensuite vers nous. Shaka bondit sur mes genoux, et détailla les cheveux de Saku. Il lança :

"Hm... On dirait... De la barbe à papa ! Mais oui ! J'ai bien envie d'y goûter, tu crois que..."
"Eheheh t'as pas assez mangé de gâteaux ce matin ? Tu vas finir par ressembler à un Obalie... Ou à un Goinfrex, tiens. Muah muah muah !"
"Les garçons, arrêtez un peu de vous disputer..."

Shaka, vexé par la remarque d'Atchoum, bondit sur lui. Le choc fit tomber les deux protagonistes, qui bientôt roulèrent l'un sur l'autre dans la terre claire qui recouvrait les chemins du parc. Je levai les yeux au ciel en passant une main sur mon visage, exactement en même temps que Shiza. Décidément, ils passaient leur temps à se chamailler pour rien ces deux-là. Comme des frères, ceci dit...



Sakuranbo et moi continuâmes à discuter de bon train, tandis que Shiza s'éloigna, laissant Ivory et Konoha à leurs câlineries et Shaka et Achoum à leur bagarre stupide. Elle avait bien envie de discuter avec la Joliflor, si gracieuse et douce, qui transportait un petit arrosoir à sa taille pour s'occuper des bourgeons des fleurs.

Elle s'approcha doucement du Pokémon Plante de Sakuranbo, qui avait l'air de redonner de la vie à toutes les plantes qu'elle touchait, en gardant toujours un oeil sur le petit Azurill qui courait après les Apitrini. Shiza l'observa avec attention s'occuper des petits bourgeons, avant de lui demander avec intérêt :


"On dirait que tu as fait ça toute ta vie... C'est pas trop épuisant de faire ça toute la journée ?"

Je souris en observant Shiza de loin. Elle qui avait toujours un peu peur des humains, elle commençait à renouer des relations avec les Pokémon en général. Et ça, c'était vraiment une bonne chose.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Dim 16 Juin 2013 - 15:46


    - Olala ! Mais qu’est-ce qu’ils leur arrivent à tes pokémons ? demandai-je soudainement très alarmée par leur dispute.

    Quoiqu’en les regardant de plus près, derrière leur bagarre et leur air grognon, je pouvais déceler sur leur visage un sourire amusé et une lueur d’espièglerie. Alors c’était simplement leur manière de taquiner ? Olala !  Qu’est-ce que j’avais eu peur tout d’un coup ! Et je ne pus m’empêcher de rire de ma pensée idiote. Je redoublais mes rires en remarquant l’action concerté de Khaïl et de sa Kaïminus. Olala ! Qu’est-ce qu’elle était trop mignonne celle-là ! Elle semblait tellement attachée au jeune homme. Et lorsqu’elle me regarda avec ses petits yeux légèrement craintifs et la gueule entrouverte… C’était. Beaucoup. Trop. Chou. Kyah ! Pour si peu, je me serais agenouillée et l’aurais serré fort dans mes bras !

    - Oh ! Regarde là-bas ! fis-je entre l’enthousiasme et l’attendrissement à Khaïl, pointant du doigt Ivory et Konoha. Ils sont trop mignons tu ne trouves pas ? C’est la première fois que je le dans cet état-là ! Ivory doit vraiment lui plaire ! Ko’kun n’est pa trops du genre à autant s’intéresser aux autres pokémons en temps normal…

    Puis j’adressai un immense sourire ravie au jeune homme aux cheveux rouges. D’ailleurs, je m’accordais quelques secondes pour me dévisager plus attentivement, et avait plongé sans même m’en rendre compte mon regard dans le bleu sombre du sien… celui du ciel ou de l’océan. Olala ! C’était devenu beaucoup trop gênant tout d’un coup ! Vite ! Je détournai mes yeux ailleurs avant qu’il ne remarque le rose me montant aux joues.

    Malgré son allure négligée, il avait tout de même la préstance d'un chevalier. Avec ses lunettes d'aviateur. Ca lui donnait du charme... mais à quoi pouvaient-elles bien servir ? Et puis, ce cadre si magique… olala ! J’avais l’impression que mon conte de fées prenait vie ! Mais Saku, ce n’est vraiment pas le moment de rêver à ce genre de choses !


    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    La Joliflor passait de fleurs en fleurs en faisant tournoyer les feuilles sa jupe. Une aura de sérénité et de douceur l’entourait. Délicatement, elle contemplait chaque bouton et les effleurait légèrement du bout des doigts. Ces bourgeons étaient magnifiques ! Et Youkou s’enorgueillissait du fruit de son travail. Bientôt, la serre pourra admirer l’élégance florissante du part-terre, si quelques personnes s’arrêtaient pour humer leur délicat parfum, l’œil attiré par la splendeur de ses plantes, alors You’chii ne s’aurait être plus ravie. Le pokémon plante riait dans un éclat cristallin lorsqu’elle entendit quelque chose. Une petite voix, douce et argentine, teintée d’une légère timidité.

    - On dirait que tu as fait ça toute ta vie... C'est pas trop épuisant de faire ça toute la journée ?

    Le Pokémon Fleur se retourna. Oh, c’était la petite kaïminus de tout à l’heure. Elle lui sourit tendrement avant de lui répondre :

    - On peut en effet dire que j’ai fait ça toute ma vie, fit-elle d’une voix chantante. Mais chaque plante, chaque fleur, chaque bourgeon sont bien différents les uns des autres, il y a donc une manière différente de s’occuper de chacun d’eux. C’est un peu épuisant, mais je m’émerveillerai toujours autant lorsque les fleurs s’épanouissent et déploient leurs pétales. On dirait un arc-en-ciel sur terre…

    Le pokémon plante parlait avec une pointe de ferveur dans la voix, les yeux perdus dans le ciel vitré. Puis elle reporta son attention à la Kaiminus :

    - Tiens, fit-elle en lui mettant son arrosoir dans les mains, essaie toi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Mar 18 Juin 2013 - 11:42

Sakuranbo était vraiment charmante. Je ne put m'empêcher de sourire lorsqu'elle prit peur pour mes Pokémon qui se battaient gentiment, et encore moins lorsqu'elle me désigna Ivory et Konoha qui semblaient en grande conversation...

Il était vrai que je n'avais jamais vu Ivory s'intéresser autant à un Pokémon. Certes, elle entretenait des rapports étroits avec son frère et était très affectueuse avec Shiza, mais pour Atchoum et Shaka, elle passait simplement son temps à les embêter ou à leur faire des blagues. Comme une petite soeur insupportable, en somme.

Et la voir, si calme, près du majestueux Konoha, ça me fit tout drôle. Comme si... Comme si c'était ma propre fille que je voyais s'en aller avec un autre. QUOI ?! M'enfin Khaïl, c'est pas le moment de penser une chose pareille. Je me ressaisis : ça faisait bien trop longtemps que je n'étais pas sorti en compagnie d'humains, moi...

Je proposai à Sakuranbo :


"Ca te dirait d'aller boire une limonade ? Et peut-être grignoter quelque chose, aussi. Je meurs de faim..."

Il devait être un peu plus de midi maintenant, et Sakuranbo avait sûrement - forcément ! - droit à une pause déjeuner. Comme pour appuyer mes dires, mon ventre gargouilla bruyamment. Je fis un sourire gêné en passant une main dans mes cheveux. Décidément, elle allait me prendre pour un goinfre.


________


De leur côté, Ivory et Konoha, l'un contre l'autre, discutaient de choses et d'autres. De leurs Dresseurs respectifs, de leur famille s'ils l'avaient connue, de leur enfance, de leurs rêves. Ivory se sentait bien, Konoha dégageait une odeur de mousse humide et de feuilles d'arbre, et sa peau était fraîche et douce. Elle lui confia :


"Tu sais, je ne suis jamais allée dans une forêt. Ni dans la mer, d'ailleurs. J'ai vécu non loin d'elle, mais j'ai toujours eu peur de m'en approcher. La forêt... On a entendu des histoires terribles sur la forêt avec Ebony quand on était enfants, mais je pense que c'était seulement pour nous dissuader de nous échapper."

Elle sourit en racontant cette anecdote. Si Konoha savait qu'à peine enfuis de leur Dresseur tyrannique, Ebony avait voulu s'échapper à la nage et failli se noyer... Il avait miraculeusement réussi à revenir sur le rivage et Ivory avait juré de ne plus s'approcher de cette immense étendue d'eau meurtrière et salée.

Avant que Konoha ne puisse répondre, tous deux entendirent la conversation de leurs Dresseurs à propos de manger. Manger ? Ivory dressa une oreille attentive en direction de Khaïl. Elle aussi avait drôlement faim ! Elle fit un clin d'oeil à Konoha, puis trottina vers les deux jeunes gens qui s'étaient levés du banc.


________


Shiza s'approcha de Youkou la Joliflor, qui lui tendit son arrosoir. De ses petites pattes, elle le saisit, et voulut essayer d'arroser une petite plante fraîchement enterrée. Malheureusement, celui-ci lui échappa des mains et tout son contenu se déversa sur le bourgeon.


"Aaah, je suis désolée, pardon ! Je l'ai noyé, zut ! Je suis vraiment maladroite... Je crois que c'est pas vraiment mon truc..."

Pour se faire pardonner, elle reprit l'arrosoir et y déversa une bonne quantité d'eau fraîche, grâce à son puissant Pistolet à O. Pas question d'arroser les plantes avec, mais au moins, pour remplir un arrosoir, c'était nickel.


Les deux Pokémon se retournèrent en entendant l'appel de la nourriture. Shiza n'avait pas très faim, mais Shaka s'était déjà précipité sur Khaïl en trépignant pour le supplier d'aller manger, parce que sinon, il mourrait de faim dans la minute. Atchoum soupira en crachant un peu de vapeur par le nez, et son regard croisa celui de Shiza. Il lui fit un clin d'oeil et celle-ci rougit, mais lui adressa un petit sourire.

Mais leur manège n'était pas passé inaperçu aux yeux de You'chii...


HJ:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Mer 19 Juin 2013 - 17:55


    - Ca te dirait d'aller boire une limonade ? Et peut-être grignoter quelque chose, aussi. Je meurs de faim...

    Son estomac grogna bruyamment pour confirmer ses paroles. Comment ne pas éclater de rire après un tel enchaînement ?

    - Aha ! C’est que tu as l’air d’avoir vraiment f…

    Et là, ce fut au tour de mon ventre de se manifester avec un timing parfait… tellement parfait que ça me paraissait presque douteux Je gardai ce sourire placide figé sur le visage, incapable d’ajouter quelque chose d’autre sans avoir l’air encore plus ridicule..

    - …Je… je vais prendre ma pause déjeuner, finis-je pas dire avant de m’enfuir pour aller prévenir le gardien.

    A mon retour, tout le petit groupe était déjà réuni et Khail m’attendait en observant le bleu du ciel à travers les vitres du toit. Il avait l’air tellement adorable ainsi : le nez en l’air, la bouche légèrement entrouverte et entouré de tous ces pokémons… sans oublier ses lunettes d’aviateur sur la tête (détail à ne pas oublier) ! Je le rejoignis rapidement, déjà prête à partir. On rappela nos pokémons (sauf Konoha et Ivory) parce que circuler en ville avec une bande aussi joyeuse, ça n’allait pas être bien pratique ! Mais j’assurais au jeune homme que je connaissais un café sympa et pas trop cher non loin d’ici dans lequel tous nos compagnons pourront eux-aussi se manger tout leur saoul. Mais au moment de franchir les portes du complexe :


    - Ah ! On a oublié Shin’kun !

    Je balayais du regard l’équivalent du hall d’entrée qui était en fait une grande place duquel débutait un bout de prairie et de sous-bois, mais aucune trace de la coccinelle. J’inspirai profondément avant de me mettre à crier… pas trop fort quand même hein ? Il ne fallait pas déranger les autres occupants de serre !

    - Shin’kuuuun ! C’est l’heure d…
    - COXY !

    La grosse bestiole rouge jaillit à travers les feuillages d’un buisson, les yeux brillants et l’eau à la bouche. Olala ! Il ne lui fallait vraiment pas grand-chose pour le faire rappliquer celui-là ! Je sortis sa pokéball et l’aspirai à l’intérieur avant qu’il ne nous saute dessus comme l’affamé qu’il était. On sortit de la serre et prit le chemin du fameux café. C’était à un ou deux pâtés de maison de là où on était. Les rues n’étaient pas super fréquentées à ce moment de la journée, ils étaient tous rentrés chez eux pour déjeuner ou bien discuter déjà dans sur les terrasses de restaurants.

    On était à peine 100 mètres du notre point d’arrivée, il n’y avait qu’à traverser la rue, et on y était.


    - Tu verras ! Ils font des supers gâteaux et des glaces d’enfer, un vrai délice ! En plus …

    Je décrivais leur carte avec un tel enthousiasme que je ne vis pas le feu piéton passer au rouge pendant que je traversai la route. Un klaxon sonore résonnait déjà dans les airs… une voiture fonçait droit sur moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Jeu 20 Juin 2013 - 5:13


La scène se déroula comme au ralenti. Tandis que Sakuranbo m'emmenait à travers les rues de la ville en décrivant avec enthousiasme les glaces et gâteaux que proposerait le café où on se rendait, elle ne regardait pas vraiment où elle allait, sûrement habituée à faire le trajet.

Le klaxon grave et puissant d'un trente-six tonnes me fit sursauter. Je vis Sakuranbo sur la route, le feu tricolore passer au vert pour les voitures, l'impact se rapprocher. Sans réfléchir, je bondis en avant, lui saisis la main et la tirai violemment vers moi. Le chapeau qu'elle portait fut arraché par le souffle produit par le camion énorme, qui passa à moins d'un mètre d'elle.

En la tirant, sans penser à rien d'autre qu'au danger qui arrivait sur elle, je l'avais attirée à moi et j'avais refermé mes bras autour d'elle, pour la protéger d'un éventuel choc. Mon coeur battait à toute vitesse, de la peur que j'avais eue. Je forçai ma respiration à se calmer, serrant toujours Sakuranbo contre moi. Elle sentait certainement mon coeur battre à toute vitesse, et je desserrai un peu mes bras pour ne pas l'étouffer, sans pour autant la lâcher. J'avais eu tellement peur, d'un coup...


Un ange passa. Ce ne fut que le "ting ding !" impatient d'un vélo qui me fit me rendre compte de la situation, et je pris la main de Sakuranbo pour l'attirer sur le trottoir avec moi en attendant que le feu repasse au rouge.

Sa main dans la mienne, mon coeur à deux cent à l'heure et le rouge aux joues, je lui lançai d'un air que je voulais détaché :


"Ben dis donc... T'as eu chaud. Désolé pour ton chapeau..."

En effet, le couvre-chef avait disparu, aspiré par le trente-six tonnes lancé à pleine vitesse. Mais là, tout de suite, le contact de sa main dans la mienne était bien plus important à mes yeux que son chapeau envolé. Je lui souris, et plongeai dans son regard émeraude. J'espérai qu'elle ne remarquerait pas la couleur de mes joues, sûrement aussi rouges que mes cheveux...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Jeu 20 Juin 2013 - 17:20


    Je… je ne compris pas tout de suite ce qu’il se passait.

    Tout d’abord, je vis Khail me dévisageait soudainement avec de grands yeux écarquillés de frayeur comme s’il venait d’apercevoir quelque part derrière moi une chose terrible, terrible et monstrueuse, puis il bondit dans ma direction, me prit par la main et me tira brutalement vers lui avant de me serrer fortement de ses bras. L’espace d’un instant, le temps s’était arrêté autour de nous, et rien d’autre ne comptait que cette étreinte qui nous rapprochait, lui et moi.

    Puis l’horloge se remit en marche. Je sentis un courant d’air passer dans mon dos, le camion filait à toute allure en emportant mon chapeau tandis que Khail me retenait encore contre lui. Ses quelques secondes supplémentaires passaient contre son torse, les battements de son cœur résonnant dans mes oreilles, parurent durer des minutes et des minutes entières avant qu’il ne décide enfin de me lâcher. La main dans la main, il m’éloigna du danger et me ramena sur le trottoir avant de plonger son regard céruléen dans le mien. Sur le moment, je ne pouvais faire autre chose qu’admirer ses yeux aux couleurs de l’océan et rougir à l’intensité de son regard.


    - Ben dis donc... T'as eu chaud. Désolé pour ton chapeau...

    Je bafouillai deux trois trucs comme « Oh ben euh… » et « non, ce n’est pas grave… » en détournant les yeux, incapable de soutenir son regard plus longtemps. Mes joues étaient sans doute aussi enflammées que les siennes, et on ne devait pas avoir l’air fin tous les deux à se tenir la main l’air gêné. Un peu comme… un jeune couple… ? Olala ! Mes joues s’embrasèrent de plus bel et je retirai aussitôt ma main de la sienne avant de la replier sur ma poitrine en regardant par terre ; Konoha et Ivory arrivèrent en trombe au même moment, l’air de se demander ce qu’il venait de se passer

    J’aurai voulu trouver effacer toute la gêne qui s’était installé en quelques minutes, c’est tout l’inverse qui se produit par la force de ce simple mot :


    - Merci…

    Les deux pokémons nous dévisagèrent avec de grands yeux étonnés.

    - Oui euh bon… On… on y va ? fis-je en espérant rompre ce silence embarrassé.

    Et je marchai devant en direction du café, en faisant bien attention  aux voitures qui traversaient cette fois-ci. Croiser son regard de nouveau aller être plus délicat désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Ven 21 Juin 2013 - 11:43

Je ne savais pas vraiment ce que je faisais. Après mes nombreuses désillusions avec les filles, je savais que je ne devrais pas m'attacher aussi rapidement à quelqu'un. Mais comment était-ce possible autrement ? Après Athéna, Arcania, et même Solem... Je parvenais encore à espérer. D'une fille que je connnaissais à peine.

Sa petite main était toute chaude dans la mienne, et son contact était doux et agréable. Je ne voulais pas que ça s'arrête. Konoha et Ivory arrivèrent derrière nous, l'air de se demander ce qui se passait. Je ne fis pas vraiment attention à eux, mais mon regard parcourait le visage de Sakuranbo. Elle avait l'air gênée, mais si elle laissait sa main dans la mienne, alors je pourrai espérer encore un peu. Espérer simplement que quelqu'un dans ce monde serait là pour moi, ne serait-ce qu'un moment. Espérer que...



Elle retira sa main.



J'eus la sensation d'une douche froide, mêlée à un électrochoc. Ma main resta entrouverte un moment. Elle n'avait pas "juste" retiré sa main. Elle l'avait retirée brusquement, précipitemment. Comme si elle ne voulait surtout pas qu'on nous voie ensemble. Comme si... elle avait honte de tenir ma main. Une violente douleur me traversa la poitrine.

Elle traversa la route. Je la suivis, mais toute trace de sourire sincère avait quitté mon visage. Oh, pour sourire, ça ce n'était pas un problème. Je pouvais jouer à l'imbécile heureux pendant deux ans si je le voulais. Mais un gouffre s'était soudain ouvert dans mon coeur. Tandis qu'on se dirigeait vers le café, je me pris en pleine figure ma solitude, à chaque pas. Toutes ces rencontres sans lendemain. Toutes ces personnes qui n'avaient jamais appelé pour prendre de mes nouvelles, ou même que je n'avais plus jamais revu.

Nina, Arcania, Aoko, Kniford, Martyr... Même Athéna ne m'appelait jamais. Elle répondait, c'était différent. Ne parlons même pas de Solem. Ou de Gem...

Nouvelle baffe dans la figure. Je n'avais jamais compris ce qui m'était arrivé avec Gem. Je lui avais donné mon numéro, puisqu'il n'avait pas de Vokit. Il ne m'avait jamais appelé. Jamais laissé un message. Jamais donné rendez-vous pour la revanche qu'il m'avait promise... Et pourtant, il hantait mes nuits.

Je secouai la tête. Sakuranbo s'était arrêtée devant la terrasse d'un café et me regardait. Elle avait sûrement dit quelque chose, mais je n'avais pas écouté, perdu dans mes pensées. J'hésitai, une boule dans la gorge et un noeud au ventre. J'étais incapable d'avaler quoi que ce soit... Je lui dis, d'une voix sans émotion :


"Ecoute, je... me sens pas très bien. Je crois que je vais rentrer me coucher. J'ai pas envie de te refiler ça... Je repasserai te voir un de ces quatre à la serre, d'accord ? Ivory, allez, on y va."

Ivory rechigna un peu à bouger. Elle était bien, avec son Konoha, en train de faire ses câlins et ses mamours. Mais là, tout de suite, j'étais vraiment pas d'humeur à supporter ses jérémiades. J'avais qu'une envie, c'était de rentrer chez moi et enfouir ma tête dans un coussin pour hurler un coup, avant de passer l'après-midi à taper dans un sac de sable.

La petite Evoli émit un gémissement de protestation lorsque je commençai à m'éloigner. Sans même me retourner, je lançai :


"Ivory, c'est pas la peine de discuter, on rentre."

Nouveau gémissement. Je serrai les poings, et hurlai :

"IVORY VIENS ICI TOUT DE SUITE OU C'EST MOI QUI VIENS DE CHERCHER PAR LA PEAU DU COU !"

Elle me regarda avec de grands yeux qui se remplissaient de larmes. Sans la regarder, je m'éloignai à grands pas. Elle n'eut que le temps de donner un rapide coup de langue sur le museau de Konoha avant de prendre ses jambes à son cou pour tenter de me rattraper. Je la fis rentrer dans sa Pokéball quand elle arriva à mon niveau, incapable de la regarder dans les yeux pour affronter son regard plein d'incompréhension et de larmes.

Je n'entendis pas la phrase d'au revoir de Sakuranbo. Je marchai droit devant moi, sans même tenter d'éviter les gens dans la foule, et me précipitai vers mon appartement. Lorsque j'arrivai, je lâchai simplement mon sac sur le sol, pour aller m'affaler dans le canapé, la tête dans le coussin. Quelques minutes plus tard, je sentis une petite patte me tapoter le dos.


Je levai des yeux rougis. Ivory, face à moi, me mit un petit coup de museau sur la joue. Elle savait que je n'étais pas dans mon état normal. Jamais je ne lui aurais hurlé dessus de cette façon... Elle bondit sur le fauteuil, et je la serrai dans mes bras. Des larmes incontrôlables coulèrent le long de mes joues, et je me mis à sangloter. Je me sentais nul, faible, et seul. Il n'y avait que mes Pokémon qui étaient là pour moi, désormais. Et une présence humaine à mes côtés tous les jours me manquait terriblement.

Atchoum posa sa main sur mon genou, Shaka bondit sur ma tête et Shiza vint rejoindre Ivory dans mes bras. Même Ebony, pourtant farouche, s'allongea près de moi et posa sa tête sur mes genoux. Peu à peu, mes larmes se tarirent, et je restai sur le fauteuil complètement vidé de toute énergie. Une nausée s'installait insidieusement au creux de mon estomac, et mon crâne commençait à me lancer douloureusement. Le front étrangement chaud, je m'allongeai, Ivory sur le ventre, et m'endormis d'un coup. Il n'était même pas une heure de l'après-midi, pourtant je ne me réveillai que le lendemain.



Une semaine plus tard, lorsque je retournai à la serre pour m'excuser auprès de Sakuranbo, tout avait disparu. La serre avait été saccagée, détruite par on-ne-savait-quel cataclysme. Le gérant n'avait pas revu Sakuranbo depuis plusieurs jours. Je lui demandai simplement de lui transmettre mon numéro si elle revenait.

HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   Ven 21 Juin 2013 - 14:50


    Hm ? Qu’est-ce qu’il avait tout d’un coup, Khail ? Il n’avait pas l’air d’aller dans son assiette soudainement, et ses paroles confirmèrent mon impression :

    - Ecoute, je... me sens pas très bien. Je crois que je vais rentrer me coucher. J'ai pas envie de te refiler ça... Je repasserai te voir un de ces quatre à la serre, d'accord ? Ivory, allez, on y va.

    Avant même d’avoir eu le temps de dire quoique ce soit, il m’avait tourné le dos et s’éloignait  à grand dans une autre direction en sommant Ivory de le rejoindre. Mais la pauvre petite refusait de quitter son nouveau compagnon. Puis…

    - IVORY VIENS ICI TOUT DE SUITE OU C'EST MOI QUI VIENS DE CHERCHER PAR LA PEAU DU COU !

    Je sursautai et plaquai mes deux mains sur ma bouche, des larmes d’incompréhension et de surprise remplissaient mes yeux. Qu’est… qu’est-ce qu’il se passait ? Pourquoi Khail était-il aussi en colère tout à coup ? J’avais fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? L’Evoli laissa échapper un glapissement apeuré et plaintif, fit une rapide léchouille sur le museau de Konoha qui rougit instantanément et s’enfuit pour rattraper son maître.

    Je regardai le jeune homme s’en allait avec un air déboussolé pendant que Konoha revenait se placer à mes côtés, à la fois ravie et surpris de ce qu’il venait de se dérouler, mais aussi inquiet pour la petite Ivory. La silhouette du roux commençait à disparaître dans la foule, et je ne sais pourquoi, je lui trouvais un étrange air… triste, qui me pinçait le cœur.

    Je n’avais pas eu le temps de le remercier correctement de sa compagnie et encore moins de m’avoir sauvé la vie. Et je me sentis soudainement stupide de mon comportement sans savoir pourquoi. C’était réellement de ma faute ? Konoha et moi échangeâmes un regard plein d’interrogation et allèrent manger dans l’ambiance la plus maussade qu’il soit, même la tarte aux baies fraives ne réussit pas à me rendre le moral.

    Puis la journée se déroula dans la plus grande banalité.

    Les jours se succédèrent , je ne revis plus le jeune homme aux cheveux rouges et Konoha soupira de l’absence d’Ivory à ses côtés.

    Olala, au moins, ses deux là s'étaient pourtant bien trouvés !


    -HRP-:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] ... Ça sent la pomme par ici. [Sakuranbo :3]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tarte aux pomme de terre et saucisses de strasbourg photo
» Offre terminée.
» (typo) Pomme
» pomme d'amour
» Crumble pomme rhubarbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: