Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mer 13 Mar 2013 - 22:25

"Aaah... Aaaaaaaah... ATCHAAAH!!"

Gabrielle se plia en deux sous la force de son éternuement, ce qui projeta son Korillon hors du col de son pull. Le petit Pokémon valsa dans l'air frais d'Avalaville en tintant de surprise, se stabilisa à hauteur des yeux de sa maîtresse, et la dévisagea comme si elle venait de tenter de l’assassiner.

La Championne tira un mouchoir en papier de sa poche et s'essuya le nez (qui était maintenant tout rouge) en reniflant comme un Polarhume. Son Korillon s'agita pour lui intimer l'ordre de faire vite, histoire qu'il puisse rentrer dans son pull se mettre au chaud. La petite bête se révélait de plus en plus autoritaire avec le temps... Loin d'être affectée par le comportement du Pokémon Clochette, la blonde lui agita son mouchoir dégoulinant à la figure. Korillon recula, effrayé devant toute cette morve.

Avec un rire un peu enroué, la Championne enterra finalement le mouchoir de guerre, et laissa Korillon s'emmitoufler dans son col roulé.
Elle lui aurait bien conseillé de rentrer dans sa Ball, mais elle n'avait toujours pas "capturé" le Pokémon grelot, contrairement à ses anciens Pokémon, qui n'avaient nullement l'intention de faire un pas dans la fine couche de neige qui recouvrait toute la ville.

Peu habituée à un climat aussi froid, même au Printemps, Gabrielle enfonça les mains dans ses poches de jeans en reniflant de plus belle. Même ses montures de lunettes lui paraissaient froides! Et ce pantalon trop fin, quelle erreur de jugement! Rah! C'était comme avoir le popotin collé à un Hexagel!


Le seul qui ne claquait pas des dents (certes, les Korillon n'ont pas de dents, mais ça n'empêchait pas celui de Gabrielle de trembler comme une feuille), c'était l’imperturbable Champion d'Esperantown, Drake.
Le ténébreux dracologue marchait nonchalamment à côté de Gabrielle, silencieux comme les Ruines de Lakit. Depuis leur départ de la Ligue, les deux Champions avaient échangé une poignée de mots, surtout des politesses. Drake s'en tenait à ce qu'on racontait de lui : blasé, pensif, perdu dans son monde. Gabrielle, quant à elle, gambergeait sec sur la nouvelle mission que lui avait confié Lyndia.
L'idée qu'elle devait sonder l'esprit de tout les membres de la Police ne la réjouissait guère, et connaissant ses Pokémon, ils auraient autant envie de participer à cette mission que de se jeter dans un bain d'huile bouillante.

La blonde se passa la main dans les cheveux en soupirant. Elle aurait tout le temps de se faire du mauvais sang ; pour le moment, mieux valait se concentrer sur la reconstruction d'Esperantown. Et pour cela, il leur fallait l'aide de Félix et de ses Pokémon.

C'est au détour d'une large rue d'Avalaville que les deux Champions déboulèrent devant l'Arène, construite à flanc de montagne. De l'extérieur, elle ressemblait plutôt à un grand gymnase, mais une pancarte plantée devant la porte indiquait bien "Arène d'Avalaville - Champion : Félix".


"Nous y voilà. J'espère qu'il n'est pas trop tard..." remarqua Gabrielle en levant le menton vers le ciel qui s'assombrissait rapidement.

Dans sa grande bonté, la blonde aux reflets roux sortit une main de sa poche toute chaude et la posa sur la poignée de la porte de l'Arène.


"Après vous!" dit-elle avec un sourire à Drake.

Et elle tira sur la poignée.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia




Dernière édition par Gabrielle le Mar 28 Mai 2013 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félix
Combattant accompli / Champion d'Avalaville
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 26

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Jeu 14 Mar 2013 - 13:08

La porte s’ouvrit sans aucun artifice, et les deux visiteurs rentrèrent rapidement dans le gymnase, car même si le chauffage n’était pas au plus haut, il faisait bien meilleur dedans que dehors.

En dépit de l’heure tardive à laquelle arrivait les champions, le gymnase était bel et bien très vivant avec une bonne 20e de personnes qui était pour la grande majorité en train de faire une petite remise en forme, que ce soit dans la salle de musculation ou sur des tapis, tandis que d’autres semblaient passer leurs nerfs sur des sac de sables. En ce début de soirée de semaine, la salle n’était pas encore fermée, et on y retrouvait aisément quelques travailleurs se détendre après une longue journée de boulot, profitant pleinement du matériel mis à leur disposition.

Le champion de l’arène était présent, dans sa tenue habituelle de champion au niveau de la salle de musculation, en train de donner quelques conseils à un jeune en train de réaliser un exercice de développé couché. Même si il n’était pas visible depuis l’entrée, nul doute qu’une personne se reposant ou sur le point de partir serait à même de guider les arrivants vers le champion.

Il finissait de donner les consignes de sécurité au jeune lorsqu’il se fit interpeler par Gabrielle, qu’il reconnu immédiatement, et par un autre dresseur, qu’il supposa faire partie de la ligue pour être au coté d’un des membres du conseil des 4.

-Bien le bonjour, veuillez m’excuser quelques instant que je prévienne les utilisateurs et je suis à vous. Puis il se retourna vers les utilisateurs Je vais devoir m’absenter pour quelques minutes, donc surtout respectez bien les consignes de sécurités, et ne vous essayez pas à un nouvel exercice, merci.

Il se retourna vers Gabrielle et son accompagnateur, en les invitant à les suivre jusque dans son bureau, afin d’y être plus à l’aide pour discuter. Une fois arrivé, il laissa la porte entrouverte et se présenta de manière plus officielle.

-Désolé du léger contretemps, il n’est pas toujours évident de gérer à la fois son travail et son poste au sein de la ligue. Permettez moi de me présenter, Je suis Félix, champion de l’arène d’Avalaville, maitre des pokémons de type combat. Que me vaut l’honneur de votre visite ?

Une fois les présentations effectuées, il invita Drake et Gabrielle à s’assoir et commença à écouter la demande de ces invités de marque.

~~~~~~





Dernière édition par Félix le Mer 27 Mar 2013 - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Ténébreux maître des Dragons / Champion d'Esperantown
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mer 20 Mar 2013 - 11:09

Bon premier point, l'arène d'Avalaville ressemblait à un dojo, ça c'était clair, en même temps, Félix étant le champion de type combat de la Ligue de Maïlys, ça avait rien d'étonnant. En fait, c'était même plutôt normal, même si au final, Drake, tout comme Gabrielle n'était pas là pour admirer le travail de Félix.

Pendant tout le trajet, il n'avait pas dit grand chose, en même temps, Gabrielle et lui était en mission "officielle" pour la Ligue, donc en fait Drake avait appliqué la même théorie qu'à l'accoutumé, on se concentre sur la mission en cours, le reste verrait plus tard, même si au final, le champion d'Esperantown, parfois quand même tout aussi blasé qu'il en avait l'air, avait pour l'instant autre chose à faire que passer son temps en discussion inutile dont le seul but était de satisfaire un rite social qui servait à sortir l'homme de son isolement, isolement dont Drake avait pas forcément envie de sortir, il était très bien à Esperantown, s'il se souciait du reste de Maïlys, c'était surtout pour faire son boulot et pour protéger sa ville.

Donc, on arrivait à l'arène d'Avalaville et comme on le disait auparavant, Félix était entrain de diriger l'entrainement des athlètes, qu'il dut laisser pour converser avec les deux champions. Après les éternels banalités d'usage, il passa tout de suite au vif du sujet, à savoir, qu'est ce qui faisait que deux membres de la Ligue venait en visité un troisième, alors qu'il était près de 19 h et que les deux membres suscités aurait plutôt du se trouver chez eux entrain de préparer un steack de Tauros ou des Lasagnes au Galopa.
Drake prit donc la parole, étant le principal concerné.


Bon, venont en immédiatement aux fait, on gagnera du temps. Je pense que vous connaissez aussi bien que tout le monde la situation d'Esperantown. En fait, la ville, si on peut encore appeler ça une ville, parce qu'elle ressemble plus aux ruines de Lakit qu'à Lieucca ou Port Sableye est comme je le disais en ruine, l'attaque de Lugia, qu'on m'a rapporté n'a en plus rien arrangé. Nous voulions savoir avec Gabrielle, si vous pouviez nous aider.

Simple, direct, efficace et sans discussion inutile, du Drake en puissance, rien de plus.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 13:45

Gabrielle se massa discrètement la tempe du bout de l'index et du majeur. Elle avait presque oublié la propension de certains Champions à être grandiloquent et théâtral à la moindre occasion. Oh, bien sûr, les Membres du Conseil des Quatre étaient tous prompts à la mise en scène clinquante et aux tenues frôlant le déguisement (Peter avait instauré une mode de la cape qui traine par terre dans toute la région de Kantô... pratique pour faire la poussière dans les Arènes du Conseil), mais d'habitude, entre eux, ils laissaient au vestiaire leur manières de comédiens et leurs effets de manche.

Félix, lui, ne lâchait pas son rôle si facilement.
Après avoir laissé les sportifs à leur sort, le Champion d'Avalaville se tourna vers Gabrielle et Drake sans jamais arrêter de froncer les sourcils. A croire que ses interlocuteurs avaient le droit au même regard que son dernier adversaire sur un ring.
Sèchement, mais poliment, il les invita à passer dans son bureau. Gabrielle trouva d'un goût douteux qu'il ne ferme pas la porte. Discuter du sort d'Esperantown dans un lieu aussi bondé ne lui plaisait guère. Elle ne le fit néanmoins pas remarquer au Champion. Au moindre doute, il lui suffisait de sortir l'un de ses Pokémon Psy pour que celui-ci ressente la présence de quiconque oserait écouter aux portes, alors pas besoin de créer un incident diplomatique dès la première minute de conversation.

La remarque de Félix sur la difficulté à gérer un travail et le poste à la Ligue fit sourire Gabrielle. Elle souhaita au Champion que cette remarque ne soit qu'innocente, et non pas une façon de leur balancer son CV au pif en gonflant le torse de fierté. Elle-même avait deux emplois et ne s'amusait pas à le dire en guise de bonjour. Mais là encore, elle se contenta de sourire du coin des lèvres. Au fond, Félix se montrait poli, et sans doute que ses tournures de phrases faisaient tiquer Gabrielle en grande partie parce que la blonde avait eu une longue journée, et que ses nerfs commençaient à lui jouer des tours.

La Championne se racla la gorge, et fit les présentations comme il se doit.

Drake enchaina ensuite à la vitesse d'un Insécateur.

Si l'Améthyste trouvait que Félix avait des manières un peu étranges, que dire alors de Drake!
Le dracologue balança sa tirade au visage du Champion d'Avalaville comme un Hydrocanon de Tortank dans la tronche d'un Dracaufeu. Soudain, Félix apparu à l'Améthyste comme un vrai gentleman, en comparaison de l'empressement bourru du jeune Drake.
Une chose était sûre, toutes les cartes étaient abattues sur la table.


"Veuillez pardonner sa précipitation, mais il est vrai que sa position est délicate : il vient tout juste de prendre ses fonctions, et la ville qui est désormais sous sa responsabilité est presque totalement détruite. Je lui ai moi-même conseillé de venir vous voir pour vous demander l'aide de vos puissants Pokémon Combat. Nous manquons cruellement de bras pour reconstruire la ville."

Korillon, indifférent à leur conversation, sorti du col de sa maîtresse pour faire le tour de la pièce. Maintenant qu'il s'était réchauffé, il avait envie d'assouvir sa curiosité naturelle, en commençant par les objets sur le bureau de Félix. Une chose noire et métallique, en forme de bouche d'Aligatueur ,l'intéressait particulièrement. L'objet était à peine plus petit que lui, et avait quatre grosses dents de fer brillantes. Korillon s'approcha en lévitant, puis s'assit au centre du bureau, face à cette créature bizarre. En tintant interrogativement, le Pokémon grelot posa sa main sur le dessus du caïman de métal. La créature ne bougea pas. Korillon la fixa dans ce qui devait être ses yeux.

L'ôte-agrafes en forme de crocodile ne broncha pas d'un pouce.


~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félix
Combattant accompli / Champion d'Avalaville
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 26

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 22:24

A peine s'étaient-ils installés et présentés que Drake avait déjà fait tapis du problème. Il avait parlé de manière directe et presque sans émotion, présentant un état de fait, rien de plus. C'était sec, et le propos semblait indiscutable. Même si au final le champion était déjà au courant de la situation, puisqu'il avait été sur place à la demande de la ligue, mais qu'il n'avait pas pu participer à la défense, agissant au plus urgent qui consistait à évacuer rapidement les habitant de la ville, et assurer leur sécurité. Pour le reste, il n'avait eut que des retours guère réjouissant... Et il est vrai que les pokémons combats faisaient de parfait ouvrier du bâtiment, cela l'avait par ailleurs bien facilité la construction de la salle de sport...

Juste derrière Gabrielle rectifia un peu le tir de Drake. Enfin, disons qu'elle transformait le bazooka verbal en simple fusil à pompe à bout portant. Mais cela était compréhensible : la situation était des plus urgentes et il ne fallait certainement pas trainer. Une ville détruite, entièrement rasée, et pourtant tout les habitant qu'il avait évacué ne désiraient qu'une seule et unique chose, c'était de rebâtir la ville... Elle portait bien son nom, pas par l'aspect, mais par le cœur de ses habitants.

-Je comprends votre empressement, ce dernier est partagé avec les habitants de la ville. Toutefois ne confondons pas vitesse et précipitation. J'ai à disposition plusieurs ouvriers de choix pour la reconstruction de la ville, mais je ne peux les rassembler correctement et partir dès ce soir, il serait dommage de bâcler la préparation d'une action aussi importante.

Il ne put s’empêcher de sourire à la vision du Korillon en train de dévisager l'instrument de travail. Il lui faisait penser à son Togepi il y a bien bien longtemps... Par ailleurs en parlant de lui.

-Désolé de devoir encore vous faire bouger, mais je dois prévenir mes pokémons.

Il se leva et invita Drake et Gabrielle à le suivre dehors, non pas parce qu'il voulait les jeter dehors, mais parce que ses pokémons étaient dehors justement. Une fois devant le gymnase, il siffla et rapidement sa Togekiss arriva et se posa juste devant lui. Il lui demanda simplement d'aller chercher ses 3 compatriotes parce qu'il allait avoir besoin de leurs parler. Sans plus attendre elle décolla en direction de la Route Victoire. Se retournant vers ses deux invités.

-Ce que je tiens à préciser, c'est que je n'ai vraiment dressé que 4 pokémons, qui malheureusement ne vont pas parfaitement convenir pour reconstruire la ville. Les Mackogneur et les Betochef appartiennent à l'ancien champion d'Avalaville. Même si ils me font parfaitement confiance, je me doit de prévenir leur maitre que je vais avoir d'eux pour un long moment. Sinon avez vous un endroit pour dormir cette nuit ? Dans le pire des cas je peux vous loger chez moi, j'ai une chambre d'amis, je dormirai sur le canapé ce n'est pas important.

Puis il dirigea son regard vers la route victoire. Les deux zigotos vont certainement profiter du retour express demandé par le champion pour faire la course, une fois de plus... Quelques minutes plus tard, malgré la pénombre imposée par ce début de nuit, il put voir ses deux pokémons faire un bond magistral depuis la colline vers l'entrée de la ville. Par la suite, éclairé par les éclairages public, on pouvait très distinctement voir un Gallame et un Lucario courir cote à cote, presque à égalité, et la distance actuelle ne permettait pas de les différencier. Ils s'arrêtèrent quelques mètres après être passé devant Félix, qui avant de leurs expliquer la situation, allait répondre à la question qu'ils se posaient.

-Cela fait 2 fois de suite que tu perds, désolé. fit-il dans un sourire

Suite à cela Gallame sauta de joie tandis que Lucario tombait au sol abattu et exténué. Félix se retourna alors vers ses invités.

-Désolé de devoir encore vous faire patienter, mais il manque mon dernier pokémon, qui va nous accompagner à Esperantown. Il est un peu moins sportif que ces deux là. finit-il se retenant un petit rire.

Pendant ce temps le vainqueur aidait le vaincu à se relever. En lui faisant une tape amicale dans le dos, histoire de dire que la prochaine fois ça sera lui le vainqueur.

~~~~~~





Dernière édition par Félix le Mar 2 Avr 2013 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Ténébreux maître des Dragons / Champion d'Esperantown
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mar 2 Avr 2013 - 14:06

Bon, au moins Félix avait connaissance de l'affaire. On ne perdrait donc moins de temps que prévu. En fait le jene champion d'Esperantown savait qu'il pourrait sans doute faire confiance à Félix et sans doute aussi à l'Améthyste, qui lui avait quand même depuis le début, parut moi receptive aux problèmes des Esperantins.
Enfin, au moins Drake avait acquis un fait, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il avait posé le problème immédiatement. Il voulait être sur que Félix porterait secours au habitants de la ville.


Bien entendu, il ne faut rien faire dans la précipitation, mais il faut tout de même agir au plus vite, enfin, bien entendu, je ne comptait pas repartir à Esperantown pour amorcer sa reconstruction dans la soirée, mais il fallait que je sois sur que la Ligue aiderait les habitants de la ville.

Le maître des dragons prit ensuite la direction, de l'entrée de l'arène rejoindre les pokémons de Félixt parti s'entraîner sur la Route Victoire, on voyait d'ailleurs là, la confiance que le champion plaçaît en ses pokémons, les laissant aller s'entraîner seul dans l'endroit le plus dangereux de Maïlys. Mais il fallait noter aussi que les pokémons combats était différent des dragons de Drake, ce dernier devait toujours surveiller ses pokémons ailés, même s'il leur faisait totalement confiance, car la rivalité entre les dragons était souvent loin d'être cordiale, comme le champion le vit de Gallame et Lucario.

Hum, bien entendu, prenez tout le temps nécessaire pour organiser nos ouvriers, je suis moi même encore entrain de placer mes dragons aux endroits stratégiques où ils peuvent servir, après, l'arrivée sur le chantier d'ouvriers qualifiés comme les votres pourraient faire avancer les choses très rapidement, en fait bien plus rapidement qu'actuellement.

Puis arrivèrent les deux compagnons de Félix, totalement à égalité pour Drake, mais le champion put par miracle départagé,c'est à ce moment là, que Drake sourit pour la première fois depuis son arrivée à Maïlys, devant la fraternité que montrait les deux pokémons, tout en gardant intérieurement la gêne que lui causait cette scène, lui qui n'avait jamais eu d'ami.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Jeu 25 Avr 2013 - 10:24


Quand Félix les invita à sortir, Gabrielle fit signe à Korillon de venir avec elle. Le petit Pokémon jeta un dernier regard curieux à la créature de métal et de plastique, puis bondit dans les cheveux de sa maîtresse et s'y fit, comme à son habitude, un nid douillet.

La Championne suivit les deux hommes dehors en remontant le col de son pull. Elle avait l'air soudain plus jeune avec ses cheveux ébouriffés d'où pointaient les appendices de Korillon ressemblants beaucoup à des sucres d'orge et son pull trop grand pour elle.
Le vent froid d'Avalaville lui picotait les joues, et elle avait déjà de nouveau envie d'éternuer. La blonde aux reflets roux tourna la tête vers Félix en se demandant comment le Champion faisait pour ne pas greloter en étant si peu couvert : il portait un pantalon ample et une veste sans manche! Même Drake, habitué à voler à dos de Dragon en haute altitude, était plus équipé contre le froid.

Félix appela un Togekiss qui vola vers eux avec grâce, et repartit presque aussitôt. Gabrielle ne put qu'apprécier la blancheur de la peau du Pokémon et la brillance de son regard. C'était un Pokémon en pleine santé et heureux, d'une majesté rayonnante. L'Améthyste s'étonna intérieurement qu'une créature réputée complétement pacifique soit l'un des Pokémon du Champion du Type Combat. Elle garda bien sûr cette remarque pour elle, mais eut soudain plus d'estime pour son collègue judoka en tenue légère.

Quoiqu'il en soit, c'est sans claquer des dents que le Champion Combat leur proposa de dormir chez lui. La rudesse initiale que Gabrielle pensait avoir perçu semblait s'effacer lentement mais surement. La blonde lui fit un sourire mais préféra répondre par la négative :

"Je pense que Monsieur Eden sera d'accord avec moi pour dire qu'il n'est pas envisageable que nous nous imposions chez vous, à l'improviste. Je crois savoir qu'il y a un bon hôtel au cœur de la ville, nous prendrons des chambres là-bas...?" dit-elle en haussant un sourcil à l'intention de Drake, pour être sûre que le dracologue pensait comme elle.

Mais cet échange silencieux avec le jeune brun fut coupé par l'arrivée des autres Pokémon de Félix, un Gallame et un Lucario. En les entendant arriver, Korillon attrapa des mèches de cheveux de sa maîtresse et s'en fit une couverture. Sa tentative de devenir invisible fut vaine, puisque ses deux "cornes" rouges et blanches dépassaient toujours de la chevelure de Gabrielle.
Le Lucario et le Gallame arrivèrent en même temps devant eux (enfin, pour Félix il y avait un gagnant... ce qui laissait Gabrielle soucieuse quant à la qualité de ses verres de lunettes). Les deux Pokémon devaient être vieux et expérimentés, mais sur le moment, ils paraissaient plutôt jeunes et loufoques! Ce qui n'étaient pas sans déplaire à l'Améthyste, qui pensait que les Pokémon de Félix seraient silencieux, sérieux, et, il fallait l'avouer, un peu obtus.

Par contre, faire la course, ça, c'était vraiment inutile. Pas le temps d'admirer le paysage, pas le temps de réfléchir au sens de la vie... Et Gabrielle ne connaissait aucun Pokémon qui s'inquiète de l'état de musculature de son derrière, alors à quoi bon faire du sport?
Drake, lui, avait le sourire, chose la plus étonnante de cette soirée. Peut-être qu'il était plus à l'aise devant ce genre de démonstration physique qu'avec un bon livre dans les mains. Pfff, hérétique.

Félix les prévint qu'il manquait un Pokémon à l'appel, un "moins sportif" que les deux autres. Gabrielle haussa les sourcils, étonnée que l'équipe du Champion soit finalement assez loin de ce qu'elle s'était imaginée. Voilà qui lui apprenait à ne pas juger un livre à sa couverture.

Tandis que les trois spécialistes attendaient le dernier compagnon de Félix, Gabrielle en profita pour donner plus de détails à propos de leur plan d'action pour Esperantown.


"Je suppose que nous aurons l'occasion d'en reparler demain, mais sachez que je ne suis pas ici seulement entant que représentante du Conseil, mais aussi pour vous aider à coordonner les ouvriers et les Pokémon, grâce aux pouvoirs télépathiques de mes propres Pokémon Psy. J'espère que nous pourrons faire se rencontrer vos Pokémon, ceux de Monsieur Eden, et les miens bientôt, pour qu'ils s'habituent à parler par la pensée. Cela sera sans doute très utile une fois sur place, dans les ruines, pour communiquer à distance. De plus la télékinésie sera pratique pour vous aider à déplacer des matières explosives ou tout ce qui se trouve encore là-bas et qui représente un trop gros risque pour y déplacer à la main." dit-elle avec un petit sourire, avant de devoir s'interrompre pour fouiller dans ses poches à la recherche d'un mouchoir propre.

Korillon releva un peu la tête pour voir si les deux grands et mystérieux Pokémon risquaient toujours de le manger ou pas. A première vue, personne ne semblait vouloir s'occuper de lui. Tant mieux. Le loup bleu étant vraiment le plus terrifiant, mais il était distrait par le... truc... blanc... bipède. Korillon n'avait jamais vu de Pokémon comme celui-ci. Mais il était clairement trop grand et trop costaud à son goût. Le petit grelot s'avança dans l'océan de cheveux de sa maîtresse jusqu'à avoir les pattes sur le haut de son front. Gabrielle avait trouvé un mouchoir et entreprit de tourner le dos à ses collègues pour se moucher discrètement. Elle inspira une grande goulée d'air, gonfla le torse, et trompeta de toutes ses forces dans son mouchoir. Le mouvement de sa tête vers l'avant propulsa Korillon, qui se retrouva pendu par ses mèches de cheveux, les pieds contre les sourcils de l'Améthyste.


"Ko!!" s'écria-t-il en battant des pattes dans le vide.

"Arg! Bousse toâ Korillon!" maugréa la Championne dont les deux mains tenaient toujours son mouchoir contre son nez.

Le Pokémon lui arracha quelques cheveux en escaladant sa tête et se cacha de nouveau sous les boucles blondes en tintant. De fait, Gabrielle était toujours de dos, et Korillon vit le premier le Pokémon de Félix qui venait vers eux...

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Félix
Combattant accompli / Champion d'Avalaville
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 26

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Mar 30 Avr 2013 - 14:25

Lorsque Gabrielle parla de télépathie, de de pouvoirs psychiques et d'autres trucs qui sortaient presque d'un compte, mais qui au final donnaient le penchant de la demoiselle concernant les méthodes traditionnelles, le champion local ne put s'empêcher d'afficher un sourire gêné, qui heureusement fut plus que discret puisque qu'il faisait dos à ses collègues, étant en train de réconforter lui aussi son pauvre Lucario qui semblait avoir une baisse de régime ces derniers temps. Mais il se ressaisi et répondit calmement.

-Je suis navré de devoir vous contredire, mais autant pour déplacer des éléments dangereux par la voie des airs avec de la télékinésie est une bonne idée, autant perturber les méthodes traditionnelles de chantiers que le groupe qui va nous accompagner utilise depuis plusieurs année, je pense que cela va être très mal pris, et ce sans compter l'aversion naturelle des pokémon combat envers les pokémon psy. Je me voie donc contraint de devoir refuser cette proposition, qui perturberait plus le chantier que de l'aider.

Il avait essayé d'être diplomate, mais dans le ton de sa voix on pouvais ressentir que lui non plus ne voyait aucun gain à l'utilisation de la télépathie. De plus, mêmes si les pokémons combats sont loin d'être bête, ils ne sont pas très à l'aise dès qu'on leur demande de réfléchir sur autre chose que de taper ou construire...

Mais cette petite discussion eut le mérite de faire patienter le temps que son dernier pokémon arrive tranquillement... Enfin façon de parler, car même si il courait, il ne pouvais aller aussi vite que ces deux amis bien plus rapide. C'est ainsi que trottinant gentiment, l’impressionnant dernier pokémon du champion arrivait.

Si le Korillon était déjà apeurée par la vision de Gallame ou de Lucario, il ne va pas sans dire qu'il serait tétanisée à la vision du Rhinastoc qui arrivait, et ce même si Togekiss était posée sur l'une de ses épaules. Car en effet il était très imposant, et ce même parmi les siens, car en plus de faire partie des pokémon les plus intimidant, le Rhinastoc du champion faisait bien une 20e de centimètres de plus que le standard de son espèce. Une fois arrivé à hauteur des humains, le champion se rapprocha de son pokémon.

-Alors ils n'ont pas fait trop de bêtises ?

Rhinastoc secoua la tête pour répondre. Ensuite le champion expliqua brievement la situation, et lui demanda si il voudrait bien les accompagner afin de les aider. Simple formalité, puisque son premier amis n'aurait de tout manière JAMAIS refusé d'aider son maitre. Félix se retourna ensuite vers les membres de la ligue.

-Je vous présente mon tout premier partenaire, qui va nous accompagner à Esperantown. Il nous sera très utile pour déblayer un maximum de débris mais aussi pour recreuser les fondations des habitations qui auront été trop abimées. Sur ce je vous prie de m'excuser, je vais aller de ce pas rassembler l'équipe de construction de la ville. il fit quelques pas avant de se retourner, Si vous tenez à allez à l'hotel, dites leurs au moins que vous venez de ma part, vous aurez surement droit à une petite réduction. Sur ce je vous souhaite une bonne fin de soirée et à demain, je vous rejoindrai à l’hôtel.

Puis il s'en alla en courant dans la ville, en direction de la maison de l'ancien champion des lieux, ancien architecte, qui sera surement ravi de pouvoir retravailler sur un chantier en urgence, comme au bon vieux temps...


Une fois leur maitre parti, Togekiss se proposa d'accompagner les invités de son maitre jusqu'à l’hôtel précédemment cité (ce qui de plus montrera bien qu'ils sont les invités du champion), tandis que Rhinastoc se dirigeait tranquillement vers Gallame et Lucario qui se prêtait à un étrange jeu. En effet les deux pokémons faisaient en boucle les mêmes gestes et en même temps : ils donnaient l'impression de donner 3 coups de marteau dans le vide avant de s'immobiliser, puis de recommencer. Des fois ce rituel était entre-coupé d'un petit signe de joie de l'un des protagoniste, puis ça repartait encore et encore, à l'infini.

Quoi vous n'avez jamais joué à pierre-papier-ciseaux ? C'est pourtant un jeu très commun, et très con, au passage.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Ténébreux maître des Dragons / Champion d'Esperantown
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Jeu 23 Mai 2013 - 15:44

Hum, coordonnez les moyens de constructions avec des pokémons kinétique, l'idée en elle même était intéressante, mais comme le disait Félix, il était peu probable que les pokémons combat les accepte, après tout les pokémons psy et ceux de type combat se détestaient, un peu comme les type dragon et les type glace, en même temps, les pokémons avaient tendance à détester ce contre quoi, ils étaient faible, ce qui faisait qu'ils ressemblaient pas mal à leur maître, Drake était pareil, il n'était en difficulté en société, d'où le fait qu'il fuyait le plus possible les gens.

L'arrivée des deux compagnons de Félix fut assez intéressante, Drake connaissait un peu c'est habitude, il se souvenait du nombre de fois où Cratch et Drattak faisait la course. L'air froid était gênant, heureusement pour le champion, premièrement, ils ne furent dehors très longtemps, et deuxièmement, le champion avait l'habitude des températures froides des Falaises Abruptes.

Techniquement, le problème de la synchronisation des moyens avec l'aide des pokémons psy pour Gabrielle est un faux problème, dans le pire des cas, mes dragons peuvent servir de relais. Donc, les pokémons de Félix n'ont pas besoin d'être directement en contact avec ceux de Gabrielle, de toute façon, depuis que je suis arrivé à Esperantown, nous avons pu mettre en place un système qui rendent mes dragons utile, entre autre pour porter de lourde charges quand les grues de chantiers sont immobilisés ailleurs.

Par la suite, Gabrielle évoqua le problème du logement, en effet, même pour Drake, il était trop tard pour rentrer, même à dos de son plus rapide dragon, l'option de l'Hotel, restait possible, apparemment la Championne, avait déjà l'air de connaître quelques bonnes adresses. Tant mieux, car le jeune champion avait trop l'habitude de rentrer à Esperantown avant que la nuit ne tombe, dans tout les cas, la suggestion de la championne psy était assez intéressant.

Ouais, effectivement, il commence à se faire tard, je doute qu'il soit possible de rentrer suffisamment tôt, à moins que vos pokémons ne maîtrise la téléportation, donc, je pense qu'il est plus sûr de se rendre à cet hôtel. Nous mettrons donc au point le reste de l'opération demain matin.

Drake vit qu'ensuite, le champion partit, sans doute pour aller voir l'ancien champion, qui semblait disposer des pokémons nécessaire à la reconstruction de la ville. Mais son Togekiss resta sur place et conduisit ensuite les deux champions en direction de l'hôtel, bien entendu comme à l'accoutumée, ne prit pas l'initiative de la parole. Se contentant de laisser la championne s'exprimer si il lui en prenait l'envie.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   Dim 26 Mai 2013 - 20:32

Korillon pâlit. Ou plutôt, vira au jaune pâle. Une créature immense se tenait devant lui, et même posé sur la tête de Gabrielle, le Pokémon rouge et rocailleux le dépassait d'un mètre! Le petit grelot tinta, ouvrit la bouche, écarquilla les yeux et... s'évanouit de peur dans les cheveux de la Championne qui se retourna en haussant les sourcils.

Elle aussi sursauta en tombant nez à nez avec le Rhinastoc. Grosse bête quand même. Plus grand et plus massif que son Roigada, qui n'était pourtant pas un poids plume. La blonde rangea son mouchoir en faisant un sourire gêné au Pokémon devant elle.

Entre Félix qui avait noté avec justesse que les Pokémon Combat ne se laisseraient pas tâter la cervelle par des Pokémon Psy et Drake qui lui ruinait sa seule utilité en proposant de gros Dragons pour soulever des charges dangereuses, la Championne décida qu'opinait du menton en souriant était la meilleure réponse à faire pour le moment. Bon, elle aiderait moins que prévu à Esperantown. Il lui restait la mission confiée par Lyndia avec la Police, ce qui lui donnait un rôle à joué tout en l'exaspérant au plus haut point : elle n'avait vraiment pas envie de s'y mettre.


"Je comprends votre point de vue à tout les deux. J'imagine que nous nous organiserons en fonction des besoins sur place, et si mes Pokémon ne peuvent travailler sur le chantier, ils seront surement demandés ailleurs."

La Championne se gratta le crâne et ses doigts trouvèrent Korillon inerte dans ses cheveux. Elle attrapa le petit Pokémon dans sa main et lui tapota une joue du bout de l'index. Il ouvrit un œil mais refusa de quitter la paume de l'Améthyste et s'accrocha à son pouce comme si sa vie en dépendait. Gabrielle lui fit les gros yeux. Korillon ne céda pas et, pour bien montrer qu'il ne partirait pas, il goba le pouce de la Championne et resta accroché de toutes ses forces. Heureusement qu'il n'avait pas de dents!

Gabrielle resta le pouce en l'air comme une auto-stoppeuse à regarder ce petit démon la pincer en tintant. En reniflant, elle tira sur sa manche de pull de sa main libre et cacha sa main désormais handicapée sous le tissu violet. Peut-être que quand Korillon se serait réchauffé, il lui lâcherait le pouce...

Félix leur souhaita une bonne soirée, et quand l'Améthyste et Drake lui eurent répondu, il s'éloigna en courant. Son Togekiss resta avec eux, chaleureux et attentionné. C'était un beau Pokémon gracieux et agréable à observer. Il tranchait étrangement dans l'équipe du Champion, comparé au massif Rhinastoc et aux élancés et drôles Lucario et Gallame.

Gabrielle approuva Drake quand celui-ci fit remarquer qu'il était trop tard pour rentrer. Mieux valait l'hôtel. Ils se mirent en route, convoi inhabituel dans les rues d'Avalaville. Korillon finit par desserrer son emprise sur le pouce de Gabrielle qui poussa un soupir de soulagement avant d'attraper le petit Pokémon et de le fourrer de force dans sa chevelure. Elle préférait encore se faire tirer les cheveux plutôt que mordre les doigts.

Sur le trajet, Drake ne pipa pas mot. L'Améthyste apprécia le silence et la compagnie discrète du dracologue. Elle était enrhumée, frigorifiée, et fatiguée. En conséquence, elle ne se sentit pas le courage d'amorcer une conversation polie avec le Champion. De plus, elle n'était pas sûre qu'ils aient des choses intéressantes à se dire, tout ayant été dit au dojo de Félix.

Arrivés à l'hôtel, la présence du grand Togekiss fit son effet instantanément : le réceptionniste leur proposa deux chambres parmi les plus grandes, avec des prix anormalement bas. Gabrielle insista pour payer le plein tarif : elle était Membre du Conseil des Quatre, ce n'était pas à elle qu'il fallait proposer des réductions, mais à ceux qui en avaient vraiment besoin. Des porteurs virent papillonner autour d'eux en leur proposant des tas de services, serviettes chaudes, cigarettes et cigares de grande qualité, cocktails, repas monté dans la chambre, télé avec plus de cent chaines, et même des massages pour eux et leurs Pokémon.
Gabrielle déclina le tout, pressée de se coucher et de dormir.

Elle se tourna vers Drake avec un sourire poli mais franc, lui souhaita une bonne nuit et prit rendez-vous avec lui pour le lendemain matin, dans la salle à manger de l'hôtel où les rejoindrait Félix.

En attendant l’ascenseur qui devait la mener à sa chambre, l'Améthyste songea à tout ce qu'il restait à faire pour Esperantown et le reste de l'île de Maïlys. La Ligue avait du travail, trop de travail. La Championne ne pouvait empêcher quelques inquiétudes de venir plisser son front. Pouvaient-ils mener plusieurs combats en même temps? La reconstruction d'Esperantown, la lutte contre la Zodiac, les Pokémon Climatiques, la corruption de la Police...

Le tintement de l'ascenseur stoppa le cours de ses pensées. La Championne franchit la porte ouverte et sélectionna son étage sur le panneau de boutons. Korillon bondit de sa tête et s'approcha des boutons lumineux. Quel était cet appareil étrange qui communiquait en tintant, comme lui? Parlaient-ils le même dialecte?


"Kori!" tinta vigoureusement le Pokémon en touchant la paroi métallique de l'ascenseur.

La créature de métal ne répondit pas. Elle était vraiment malpolie.

Gabrielle sourit en regardant son petit protégé. Lui au moins, il ne s’inquiétait de rien...


Hors RP :
 

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps de l'entraide [Félix, Drake] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le temps precis....
» Figé dans le temps
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» DC ANTHOLOGIE : JLA – LA FIN DES TEMPS
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Avalaville-
Sauter vers: