Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séparation [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Séparation [Terminé]   Mar 12 Mar 2013 - 15:08

H-RP :
Spoiler:
 
Athéna serra de nouveau la main de la Championne en maillot de bain et décampa en saluant d'un mouvement de tête l'arbitre et le grand blond (qu'elle ne reconnut pas dans sa précipitation). D'habitude très polie, la jeune femme ne se sentait pas pour le moment de faire des mondanités. Elle étouffait, suait, suffoquait. Elle traversa la plage intérieure de l'Arène, se jeta sur la porte de sortie et bondit dehors en avalant une grand goulée d'air frais.

D'une main malhabile et tremblante, la blonde rangea sa CT dans son sac en bandoulière et mit son Badge dans une poche intérieure fermée par une fermeture Éclair, en attendant d'avoir trouvée une boîte à Badges sur le marché.

Avec un soupir, elle redressa la tête et observa l'activité débordante du Port Lieucca. D'immenses bateaux de croisière débordants de touristes en tenue criardes entraient et sortaient du port, entourés de leur équipage bruyant et suant, des cordes d'amarrage à la main ; des Dresseurs débutants avec leur petit Pokémon sur les épaules marchaient au hasard des rues en abordant tout ce qui portait des Pokéballs à la ceinture ; des marchands ambulants agitaient les bras en criant la fraîcheur de leurs produits, attirant le chaland et les Pokémon à l'odorat développé.

Athéna s'adossa sur le mur de l'Arène, juste à côté de la porte. Son jeans toujours mouillé imbiba le mur derrière elle dont la couleur devint plus foncée, dessinant le contour de ses fesses sans qu'elle le sache.

La jeune femme resta là sans bouger pendant de longues minutes, pendant que son esprit enregistrait lentement les derniers évènements.
Elle venait de gagner son premier Badge d'Arène. Deux à zéro, en plus! Elle avait de quoi se sentir fière, satisfaite, heureuse. Au lieu de cela, elle attrapa les Pokéballs d'Arktos et d'Alcyon, et les fixa sans mot dire. Elle n'avait pas gagné. ILS avaient gagné, sans son aide, sans ses conseils... sans elle. Tout comme son combat contre Lyndia, qu'elle se repassait en boucle : elle avait eu la chance de tomber sur une Championne qui avait la tête ailleurs, et qui avait passé tout le combat à être distraite. Au fond, elle ne devait ses victoires qu'au naturel combatif de ses Pokémon, et à l'inattention de ses adversaires. Pas de quoi sauter au plafond.

Avec un long soupir, elle raccrocha ses Pokéballs, remonta son jeans à sa taille, et entreprit de rentrer chez elle, dans son petit appartement de Megapagopolis, imaginant déjà le plaisir de lire un bon livre, affalée dans son canapé, ou de manger du miel avec son Teddiursa en regardant les gens passer sous sa fenêtre.

Elle baissa la tête et cacha ses yeux verts derrière ses mèches rebelles. Son sentiment d'inutilité lui collait à la peau comme une fichue crise d'eczéma: ça démangeait, ça piquait, et ça lui pourrissait la vie.

C'est en commençant à se ronger l'ongle de son petit doigt gauche qu'elle se décolla du mur (y laissant un autographe éphémère et sexy de son derrière) et se mit à marcher d'un pas brusque et nerveux en direction du Centre Pokémon le plus proche, pour soigner ses Pokémon avant de rentrer chez elle. Elle avait besoin de se changer, de se doucher, et surtout, de réfléchir... Parce qu'il n'était pas question qu'elle se sente aussi bête et inutile à son prochain combat, et encore moins pour son prochain Badge.
Et puis elle devait se reprendre : Arktos et Alcyon méritaient, eux, de fêter leur victoire jusqu'au bout de la nuit.
Tiens, à ce propos, il fallait racheter du miel...

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 12 Mar 2013 - 17:39

HJ- Topic ayant lieu avant le départ de Lyndia. Elle n'est pas encore de retour, ne me demandez pas de RP avec ce personnage-HJ

Les nouvelles n'étaient pas bonnes.

La réunion au Volcan avait tout juste eu le temps de se terminer que la Zodiac mettait la main sur Sulfura. Ce qui leur faisait deux pokémons climatiques sur six. La situation ne pouvait pas continuer ainsi. Et il était temps pour Lyndia de commencer à agir. Elle avait plusieurs plans, plusieurs projets, plusieurs idées en tête. Toutes ne seraient pas forcément bonnes, toutes ne verraient peut-être pas le jour, mais au vu de la situation de Maïlys, toutes méritaient qu'on s'y essaie.

Mais avant de partir, la plus ancienne Championne du Conseil devait faire ses adieux à quelqu'un en particulier. Quelqu'un qui était entré dans sa vie au moment où elle s'y attendait le moins, et qu'elle avait revue après le traumatisme d'Esperantown. Depuis, les deux jeunes femmes s'étaient appelées parfois, écrites souvent, mais pas encore revues. Et la Reine Noire se refusait à partir sans lui dire correctement au revoir.

Et elle était bien tombée. Comme elle avait cru le comprendre, Athéna se préparait à affronter Shiynmey pour recevoir le premier badge. Et le combat se déroulait au moment de son arrivée. Contrairement au Champion de l'Imaginarium, Lyndia n'était pas du genre à s'immiscer dans l'arène et à jouer les spectatrices. Ce combat, c'était le sien, elle n'avait pas à l'encourager ou au contraire la perturber.

Adossée au mur, la rousse n'eut pas besoin de regarder à l'intérieur de l'arène pour comprendre que son amante avait remporté la victoire. Les musiques et explosions de confettis mis en place par Shiynmey s'entendaient jusqu'au dehors. Décidement, elle et Iron allaient bien ensemble...

Il ne fallut pas attendre longtemps pour qu'Athéna sorte de l'arène dans de grandes enjambées, ne remarquant pas la rousse qui l'attendait. Fulminait-elle de joie? D'impatience? Non. Elle semblait pensive, préoccupée. Le combat s'était-il mal passé? Lyndia se redressa et s'avança. La blonde était forte et combative, mais possédait une sensibilité à fleur de peau qu'il ne valait mieux pas brusquer. Aussi décida-t-elle de faire comme si elle n'avait rien remarqué, et elle se contenta de claquer des mains jusqu'à ce que la jeune femme se retourne vers elle.

"Plus que six, donc?"

Elle cessa son geste théâtral et posa la main sur la hanche. Son sourire était sincère mais semblait triste. Elle n'avait pas encore parlé de la raison de sa venue que son visage annonçait à sa place ce qu'elle s'apprêtait à révéler.

"Félicitation Athéna. Comment s'est déroulé le combat?"


La réserve de Lyndia et sa connaissance de l'orgueil d'Athéna l'empêcha de prendre cette dernière dans ses bras. Pourtant, au vu du visage qu'elle affichait, c'était la seule chose dont elle avait vraiment envie: la réconforter du mieux qu'elle pouvait.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Jeu 14 Mar 2013 - 18:13


Athéna se coupa dans son élan et se retourna vivement en entendant quelqu'un l'applaudir. Avec un petit cri de surprise, elle reconnue Lyndia. Aussitôt, elle ouvrit la bouche pour lui dire à quel point elle était contente de la revoir, mais ses cordes vocales se mirent en grève et aucun son ne passa ses lèvres. La blonde resta plantée là, une main sur le cœur, la bouche en O comme un Magicarpe hors de l'eau.
La jeune femme laissa tomber ses bras le long de son corps et se frotta nerveusement l'intérieur des mains contre son jeans, ce qui lui rappela dans un sursaut de honte qu'elle portait un bermuda vieux, à moitié mouillé, et plein de traces de sel séché, sans compter son t-shirt blanc trempé jusqu'à la taille, ses cheveux en pétard, et probablement une expression très, très idiote sur le visage.
On était loin du superbe maillot de bain de leur première rencontre. Zut.

D'autant que Lyndia, elle, était en grande beauté ce jour-là.
Ses longs cheveux roux étincelaient dans la lumière du soleil comme des feu-follets au dessus de son œil vert émeraude, dont le sourcil à peine froncé trahissait un certain embarras. Sans doute venait-elle de remarquer la tenue misérable d'Athéna, qui dénotait sérieusement face au chemisier d'un violet presque noir joliment cintré autour des formes parfaites de la Championne, porté avec un jeans moulant d'une qualité bien supérieur au bermuda informe de la blonde.

C'est toujours avec sa face de Magicarpe abasourdi que la jeune Dresseuse se décida à articuler quelques mots, sans pour autant bouger d'un centimètre, de peur que la tête ne lui tourne et qu'elle ne tombe dans les pommes.


"Lyndia... Le combat?... Euh... j'ai gagné." déclara la blonde en cumulant la tête et le QI d'un Magicarpe.

Avant que Lyndia ne dise quelque chose, Athéna baissa les yeux sur ses vêtements et ses Pokéballs, toujours à sa ceinture. Ah! Le Centre Pokémon!

"Oh, mes Pokémon! Il faut que j'aille au Centre..." dit-elle en désignant par dessus son épaule un point invisible du bout du pouce.

"J'ai gagné, mais ils sont bien amochés... en fait, ils ont tout fait sans moi... enfin... je..."

Sa voix s’éteignit en tremblant sous l'émotion, et la jeune femme baissa encore le visage, se cachant sous ses mèches de cheveux.
Elle s'en voulait tellement d'apparaître si pathétique face à la puissante "Reine Noire"... Quelle ironie! Elle qui avait eu le culot de l'aborder, de l'affronter, et, soyons honnêtes, de la draguer sans vergogne! Ah! Voilà qu'elle montrait ce qu'elle savait être en son for intérieur : une pitoyable fillette sans le moindre cran.

Elle se mordit la lèvre jusqu'à ce que la douleur la fasse grimacer, espérant récupérer le contrôle des ses émotions, mais c'est à peine si elle réussit à reprendre une respiration normale.
Avec un raclement de gorge, la blonde se redressa, décidée à ne pas s'enfoncer plus profondément dans la honte qu'elle ressentait déjà. Elle se passa une main sur sa nuque humide de sueur, et regarda partout, sauf dans l’œil de Lyndia.


"Hum... Je vais par là..." déclara-t-elle avec des tremolos dans la voix, laissant le soin à Lyndia de l'accompagner ou non. Bien sûr, elle mourrait d'envie que la ténébreuse rouquine vienne avec elle, mais en même temps elle aurait tout donner pour qu'un coup de baguette magique troque ses loques pour des vêtements glamour et lui fasse prendre une douche...

Elle ne s'était pas sentie aussi terrassée psychologiquement depuis que Lugia avait failli la tuer, et même à cette époque, elle avait eu le temps de récupérer avant que Lyndia ne vienne la voir.
Mais aujourd'hui, à Port Lieucca, les événements lui tombaient dessus par surprise aussi vite que la foudre... et Athéna commençait à se dire qu'elle n'aimait pas les surprises.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Jeu 14 Mar 2013 - 19:01

...Okaaaay, déjà la séance de câlins et de retrouvailles affectueuses semblait compromise. Comme elle l'avait deviné en voyant Athéna foncer tête baissée hors de l'arène, quelque chose n'allait pas. Mais le soucis semblait plus grave qu'il n'y paraissait au premier abord. Ainsi la blonde, non contente de tout juste regarder la Championne en face, se contenta également de lui parler le moins possible et de résumer la récupération de son premier badge en une poignée de mots bafouillés.

"...en fait, ils ont tout fait sans moi... enfin... je..."

Etait-ce là la source du problème? Non. Ou du moins pas totalement. Des quelques fois qu'Athéna et Lyndia s'étaient côtoyées, la Reine Noire avait cru percevoir quelqu'un d'une grande sensibilité, mais aussi d'une grande force mentale. Avoir l'impression de ne pas mériter une victoire était une chose. Etre au bord des larmes et incapable d'articuler trois mots à cause de ça en était une autre. Alors quoi? La fatigue? L'accumulation des épreuves depuis Esperantown? La Championne Ténèbres secoua la tête. Il ne servait à rien de faire des pronostics. Seule Athéna pouvait lui répondre.

La chose tombait mal. Lyndia savait que ce qu'elle avait à dire à la jeune dresseuse n'allait pas arranger la situation. Aussi voulait-elle à tout prix lui apporter son aide avant de disparaitre de sa vie pour une durée indéterminée. Mais que pouvait-elle faire, elle qui se savait aussi mal à l'aise avec les autres que pourrait l'être un salamèche dans l'eau?

Au début, la borgne ne prononça pas un mot. Le trajet se fit en silence, tant aucun des deux protagonistes n'osait adresser la parole à l'autre. Le temps qu'Athéna atteigne le centre Pokémon et y entre pour soigner son équipe, la Championne essaya de relativiser les choses. La dresseuse était encore jeune et commençait tout juste son périple. Ce genre de traumatisme "d'entrée de jeu" ne pourrait, sur le long terme, que lui être bénéfique. Si elle se relevait de toutes les épreuves qu'elle était en train de vivre, elle aurait déjà fait une bonne partie de la route la menant au titre de Maître.

Athéna sortit. Lyndia avait décidé de l'attendre à l'extérieur. Elle décida de lui emboiter le pas avec un petit "viens" à peine assumé. Il ne fallut que quelques minutes pour que les deux jeunes femmes se trouvent dans une ruelle calme de Lieucca, à l'abri de la circulation et du bruit. Peu à peu le jour déclinait, et l'endroit où elles s'étaient engouffrées prit rapidement une teinte bleue sombre qui contrastait avec le sol encore jaune et ensoleillé de la place découverte située non loin de là. C'est alors qu'elle se décida à agir. Avec le peu de talents et de compétences sociales dont elle disposait, elle s'approcha, saisit le visage d'Athéna entre ses deux longues mains pâles, et lui déposa un doux et long baiser sur le front, avant de la relâcher et de reculer.


"Raconte-moi."

L'ordre avait été donné sans virulence, sans méchanceté, sans... obligation. Mais avec un ton si suave, si rassurant, si aimant qu'il exprimait à lui seul toute l'inquiétude que pouvait ressentir la rousse. D'ailleurs, si Athéna osait enfin relever les yeux, elle verrait que l'orbe d'émeraude qui lui faisait face, lui aussi, était plein d'inquiétude. La blonde n'était pas idiote. Elle devait bien se douter que son attitude trahissait son état réel.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Lun 18 Mar 2013 - 22:21


Quand les mains de Lyndia touchèrent sa peau, Athéna sortit de ses pensées avec un petit sursaut et se raidit, prête à se défendre de ce contact humain qu'elle n'avait pas demandé. Le geste de la rousse se voulait rassurant, mais la jeune Dresseuse eut surtout la désagréable impression d'être maternée comme un nourrisson.
Ce qui ne fit qu'augmenter son sentiment d'être un poids mort, une charge à trainer.
D'autant que la différence d'âge entre les deux femmes n'était pas si grande, et ne justifiait certainement pas que Lyndia agisse avec elle comme avait pu le faire Michelle.

La Championne se recula, libérant le visage de la blonde, dont les épaules se décontractèrent sensiblement.
Lyndia ne lui voulait aucun mal, elle le savait bien. D'ailleurs le ton de la rousse suffisait à s'en rendre compte, mais Athéna ne se sentait toujours pas à l'aise.


La nuit n'allait pas tarder à tomber. Cela faisait une bonne excuse pour quitter cette ruelle ouverte aux yeux et aux oreilles des passants. La honte qui suffoquait toujours Athéna risquait d'être attisée par le regard en biais de quelques curieux... elle avait besoin de s'enfermer quelque part et de piquer une crise de larmes.
Mais maintenant que Lyndia était là, elle devait conjuguer son envie de lâcher de la pression et celle de voir la Championne en tête-à-tête...

Avec un demi-sourire peu convaincant, Athéna leva les yeux vers Lyndia et lui montra ses vêtements d'un geste de la main.


"J'ai vraiment besoin de rentrer chez moi pour me changer. J'ai fait un plongeon dans le bassin de l'Arène... et le sel commence à me rendre folle." dit-elle en se grattant la hanche.

La jeune Dresseuse n'avait jamais invité la Championne dans son appartement de Megapagopolis, aussi eut-elle une seconde d'hésitation avant de demander à Lyndia de venir avec elle.
Elle fit une rapide vérification mentale de l'état de son appart' : quand avait-elle fait le ménage pour la dernière fois? (eeeuh...), avait-elle quelque chose de comestible dans son réfrigérateur? (... de l'eau? et beaucoup de glaces en pot), se pouvait-il qu'elle ait laissé tout son linge sale sur le lit? (non, pas son genre)... Estimant son habitat naturel ouvrable au public, elle ajouta :


"Si tu veux, tu peux m'accompagner...?"

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 19 Mar 2013 - 13:01

Le recul, le malaise d'Athéna face à l'acte de Lyndia était visible. Et la rousse sentit sa gorge se contracter en en constatant l'effet. Elle connaissait l'orgueil dont pouvait faire preuve la blonde, et elle se forcerait à ne pas le prendre pour elle. Mais dans un coin de sa tête, la zone sarcastique de son cerveau s'activa et rapidement s'étendit sur les autres. Comment, elle, Lyndia Dukos, la borgne qui se sentait responsable du coma d'un de ses meilleurs ami et de la perte d'un membre d'un autre; elle, qui n'avait plus eu de relations stables et digne de ce nom depuis dix ans; elle qui savait détruire, mais qui n'avait jamais appris à construire; elle dont les compétences sociales étaient telles que sa meilleure amie de Maïlys était Leanne... Comment cette idiote là pouvait-elle seulement prétendre réconforter, soigner, apaiser qui que ce soit. Son geste avait été vain. Et son erreur lui déchira la poitrine.

Mais elle resta stoïque. Cela faisait des années que son visage doux et serein avait acquis cette maturité et cette dureté qui masquaient totalement la contraction de ses mâchoires. Des années que ses lèvres exprimaient moins que son front, et que ce front était masqué par une masse flamboyante et informe. Des années qu'elle gardait les choses pour elle, et qu'elle n'avait pas l'intention de changer.

Athéna la rappela à la réalité. Adieu le réconfort, elle n'avait servi qu'à la tendre d'avantage. Soit. La dresseuse n'aurait besoin que d'une oreille? Elle serait cette oreille. Après tout, elle ne savait ni quand elle reviendrait, ni même si elle reviendrait un jour de son voyage hors de Maïlys. Elle pouvait bien faire taire ses propres angoisses pour se focaliser sur celles de la blonde. Lorsque celle-ci, dépitée, lui manifesta son désir de rentrer, Lyndia acquiesça en silence. Elle voulait les isoler, leur permettre de parler rapidement, de crever l'abcès avant qu'il ne se propage. Mais non. Athéna avait besoin d'être seule.

Le départ de la Reine Noire ne pouvait pas plus mal tomber.

Tant pis. Elle n'avait pas l'intention de changer ses plans. Ses désespoirs sentimentaux et son incroyable incompétence sociale n'enlevaient rien de ce en quoi elle se savait compétente. Et en l’occurrence, ses compétences étaient requises hors de l'île. Elle tendit une pokéball en avant et Nyx, son Trioxhydre, en jaillit en rugissant. Passant devant son amante, Lyndia lui sourit, du sourire le plus sincère possible, masquant les doutes et la culpabilité qui l'assaillaient, et ne lança qu'un simple:


"Je t'y emmène."

Il y avait peu de chances que le Furaiglon ait déjà évolué. Et prendre le bus ou le train était bien moins agréable que voler en sentant quelqu'un se coller à vous pour ne pas tomber. Oui, dans ce moment d'auto-exaspération, Lyndia s'autorisa une pointe d'égoïsme. Merde quoi, elle allait risquer sa vie dans un projet dont elle ne voulait parler à personne, elle risquait de disparaître dans l'anonymat le plus total, elle avait bien le droit de sentir une dernière poitrine amicale dans le dos, non?

La créature tricéphale rugit un coup puis se retourna, laissa à sa dresseuse le soin de lui monter sur le dos, et baissant la queue afin qu'Athéna l'y rejoigne. Nyx avait toujours été plus grand que la moyenne des Trioxhydres. Ca le rendait effrayant, et pourtant très pratique.

Elle ne savait pas comment allait se dérouler la soirée. Mais elle n'avait pas l'intention de lui cacher la vérité longtemps. Attendre de la réconforter avant de lui annoncer son départ n'aurait fait que provoquer une chute de moral encore plus grande. Elle se débarrasserait du fléau qu'était l'annonce de son départ au plus vite. Ainsi elle n'aurait pas à imposer à Athéna deux crises de nerf d'affilé.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 19 Mar 2013 - 16:26

Athéna écarquilla les yeux en regardant le Triohydre prendre la moitié de la place dans leur ruelle sombre. Brrr, ce que ce Pokémon pouvait être flippant. Mais tellement plus rapide que le bus...

"Oh. OK." répliqua la blonde sans quitter des yeux le grand Dragon.

'Je t'y emmène'... Lyndia venait de trouver un subtil moyen de ne pas lui dire si elle allait entrer dans son appartement ou pas. Athéna se demanda si cette esquive verbale était volontaire ou non... La Championne agissait presque aussi bizarrement qu'elle, et pourtant elle avait sincèrement l'impression de battre tous ses records.

Lyndia monta sur la créature avec l'aisance d'une cavalière professionnelle, puis attendit qu'Athéna en fasse autant. La blonde s'appuya maladroitement sur la queue de Nyx puis passa une jambe par dessus son large dos. Tout comme la première fois, elle s’aperçut avec un temps de retard qu'elle n'avait nulle part où s'accrocher, à part à la taille de la Championne.

Athéna avala sa salive. Dans son état actuel, se blottir contre Lyndia était sans doute le meilleur déclencheur possible d'une interminable crise de larmes. Mais tomber d'un Trioxhydre en plein vol parce qu'elle refusait de toucher la Championne serait vraiment faire preuve d'une immense stupidité.
La blonde inspira par le nez, souffla par la bouche. Elle entoura la taille de Lyndia de ses bras et posa sa joue entre les omoplates de la Championne.

Ce qui devait arriver, arriva.
Nyx n'avait même pas décollé qu'Athéna sentit les larmes lui monter aux yeux. Ses bras tremblèrent autour de la Reine Noire, solide comme un roc au milieu de la tempête d'émotions de la jeune Dresseuse.

Athéna détestait profondément qu'on la voit dans un état de faiblesse. Il faut dire que la jeune femme n'était pas habituée à être consolée ; elle ne se souvenait pas de la dernière étreinte de sa mère, du dernier mot gentil de son père, ou de la dernière fois où ses parents avaient pensé à être présents (plutôt qu'en conférence à Kantô ou Unys) pour son anniversaire.
La blonde eut un faux sourire : l'ironie de ce fil de pensées venait justement de lui rappeler qu'elle aurait vingt ans demain. Elle pourrait peut-être invitée Lyndia à passer la nuit chez elle? Ne serait-ce que pour avoir quelqu'un avec elle le jour de son anniversaire... Ce serait peut-être un bon changement dans ses habitudes.
Après tout, c'était un anniversaire important! Elle avait survécu à plein de choses horribles. Et n'avait pas évoluée d'un iota pour autant. La preuve : elle pleurait comme une idiote à la moindre félicitation!

Elle poussa un soupir tout tremblant dans le dos de la Championne, et Nyx décolla d'un violent battement d'ailes qui lui envoya l'estomac dans les chaussettes (mouillées à l'eau de mer), coupant la chaîne de ses réflexions, mais pas ses larmes, qui coulaient librement et silencieusement le long de ses joues avant de se décrocher de sa peau et de s'envoler dans l'air frais de Port Lieucca.

Le Dragon stabilisa son vol et fila tout droit vers Megapagopolis. Un silence pesant s'installa entre les deux femmes. Athéna, plongée dans son mal-être, n'allait pas le couper de si tôt. Et avant que Lyndia ne trouve quelque chose à dire, une Pokéball remua à la ceinture d'Athéna.
C'était celle d'Arktos, fraîchement sorti du Centre Pokémon. La Dresseuse posa une main sur la sphère bicolore pour calmer le Pokémon, qui, la connaissant depuis des années, devait sentir sa détresse.

Soudain, Athéna se souvint de quelque chose de très important.


*Fichtre! J'ai oublié d'acheter du miel!*

L'innocence de cette pensée, au bout milieu d'un moment dramatique, fut si absurde et incohérente, que la blonde se mit à pouffer. D'abord un petit rire étouffé dans le chemisier de Lyndia, puis un bruit de moteur qui tousse, et bientôt un fou rire incontrôlable qui la secoua toute entière.

La blonde ne pouvait pas se douter ce jour-là qu'Arktos passerait maître dans l'art de lui remonter le moral et ferait encore des siennes avec Khaïl, bien plus tard... mais c'est une autre histoire.

Se rendant compte qu'elle risquait de passer pour une folle, Athéna essaya de reprendre son calme et d'articuler quelque chose d'à peu près français à Lyndia :


"Ahah, désolée, vraiment, hin-hin-hin, c'est juste que, je me prends la tête, faut dire que, oh purée, j'ai failli mourir vingt fois en deux semaines, un type m'a agressé sans raison sur la plage, la Zodiac me déteste surement parce que j'ai cogné deux de leurs Sbires, et- pfffahahaha, le seul truc auquel je pense, là, maintenant, c'est- AHAHAHAH! C'est que j'ai plus de miel à la maison!"

Et elle repartit de plus belle, riant à gorge déployée en serrant fort la Championne contre sa poitrine.
Oh oui, tant que Lyndia était là, elle pouvait bien affronter de nouveau Lugia les yeux fermés. La Reine Noire n'était surement pas douée pour gérer les humeurs extravagantes d'Athéna, mais il lui suffisait de se taire assez longtemps pour avoir un effet rassurant sur la jeune Dresseuse.
Et cela, personne d'autre n'y arrivait...

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 19 Mar 2013 - 17:00

Lyndia était restée muette durant la majeure partie du voyage. Lorsqu'Athéna s'était collé à elle, elle avait immédiatement sentie, dans son étreinte, dans ses tremblements, puis en l'entendant sangloter, que les choses étaient plus sérieuses que prévues. Mais elle ne dit rien. Elle savait que ses mots ne feraient qu'aggraver les choses. Avait-elle la sensation d'être d'un quelconque secours en tant que monolithe de soutien? Non. Pas le moins du monde. Et c'était insupportable de se sentir aussi faible, aussi impuissant. Lentement mais surement l'état et l'orgueil de la dresseuse passait au second plan par rapport à son propre orgueil. Il était temps de dire les choses. Maintenant que l'état de la blonde semblait au plus bas, et que Lyndia savait qu'elle ne tarderait pas à faire une erreur.

"Je d..."

Après la crise de larme, le tremblement servit la cause de la crise de rire. La Reine Noire n'eut pas le temps de dire ce qu'elle avait à dire que son amante explosa derrière elle, incapable de se reprendre en main pendant un bon moment avant de pouvoir articuler deux mots.

Longue semaine hein? Ça plus ce que la jeune femme avait laissé sous-entendre en sortant de l'arène pouvait suffire à la mettre dans ce genre d'état. Après tout, après Esperantown... La Championne ravala donc ses propos. Sa passagère s'accrochait à elle de plus en plus fort. Elle aimait ça. Le voyage sembla passer à toute allure malgré le temps qu'il dura réellement. Il faisait déjà nuit noire lorsque l'énorme dragon tricéphale arriva à hauteur de Megapagopolis. On n'était pas loin des coups de minuit.

En suivant les indications d'Athéna, Lyndia arriva rapidement à l'immeuble de celle-ci, et atterrit en face de la porte d'entrée, non sans avoir au préalable attiré les regards des curieux. Il fallait dire que les deux jeunes femmes peinaient à passer inaperçues. La Reine Noire descendit d'un bond habitué lorsque Nyx abattit ses trois ailes gauches, et aida son amante à la rejoindre sur la terre ferme. Il y aurait quelques secondes de tournis, ça passerait vite.

Il était temps de la libérer. De la laisser rentrer chez elle. Mais il était aussi temps d'arrêter de repousser l'échéance.


"Athéna... avant de te laisser rentrer, j'aimerais te parler un peu. Tu as cinq minutes?"

Alea jacta est...

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Ven 22 Mar 2013 - 10:48

Avec un pas mal assuré, Athéna posa la main sur la lourde porte d'entrée de son immeuble. L'endroit était agréable à vivre à défaut d'être grandiose. Un immeuble à quatre étages dans un quartier correct, une épicerie en bas de la rue, pas beaucoup de verdure mais des rues aérées... La jeune femme n'aurait pas su dire si ses voisins étaient charmants ou pas, puisqu'elle prenait grand soin de les éviter depuis qu'elle avait emménagé, se sentant incapable d'entamer une conversation polie et gratuite avec qui que ce soit.

Sur la porte décorée de motifs en fer forgé, une affichette stipulait en grosses majuscules rouges : "Pas de Pokémon de plus d'un mètre de haut dans les parties communes de l'immeuble, merci."
Athéna jeta un coup d’œil au Trioxhydre de Lyndia, qui avait déjà attirer tout les regards des passants et d'un couple de petits vieux penchés à leur fenêtre du deuxième étage. Pourvu que personne n'ait le temps de reconnaitre la Reine Noire...

Pendant que la jeune blonde retrouvait le sens de l'équilibre, la Championne lui dit quelque chose de très inquiétant, de très angoissant, bref, des mots qui sonnaient comme le glas de leur relation : "J'aimerais te parler"...
La main de la Dresseuse se crispa sur la porte. Il lui fallut rassembler toute sa patience et son courage pour ne pas entamer une crise de panique ici et maintenant.

C'est en maudissant intérieurement sa sensibilité naturelle qu'Athéna répondit à la Championne :


"Je comptais t'inviter à passer la soirée chez moi, à vrai dire..."
L'ombre d'un sourire passa sur son visage.
"...ou la nuit..." murmura-t-elle sans oser regarder Lyndia, certaine qu'elle ne l'avait de toute façon pas entendue.

La blonde inspira une grande goulée d'air frais, puis se tourna vers son interlocutrice avec un peu plus d'assurance.

"Tu peux rester aussi longtemps que tu veux." lui dit-elle d'un ton qu'elle voulu aimable, mais qui sonna surtout comme un gros manque d'affection.

Lyndia hocha positivement la tête, et Athéna s'empressa d'ouvrir la porte et de les faire toutes deux rentrer à l'abri des regards. Nyx fut rappelé dans Ball et les deux jeunes femmes se rendirent au troisième étage par les escaliers. Il ne fallait pas s'attendre à trouver un ascenseur en payant un loyer aussi bas.

Athéna se dirigea vers le fond d'un couloir aux murs peints en un jaune qui fut un jour "poussin", et qui avait viré au jaune "œuf pourri". La moquette était encore épaisse pour son âge, mais elle aussi avait connu des couleurs plus lumineuses ; aujourd'hui elle arborait une couleur "vieille aubergine" qui avait dû être à la mode trente ans auparavant.

La blonde, dans sa nervosité, dû s'y reprendre à trois fois pour ouvrir sa porte. Heureusement qu'aucun voisin n'eut l'idée de passer par là pendant ce temps, sinon Athéna aurait été bien en peine d'expliquer la présence de l'illustre Championne du Conseil des Quatre dans un immeuble un peu décrépi de la périphérie de Megapagopolis.

Enfin elle trouva la bonne clef et s'engouffra dans son appartement avant d'ouvrir la porte en grand pour laisser passer Lyndia, qui découvrit pour la première fois l'endroit où vivait la blonde.

Elles entrèrent dans un couloir sombre, sans fenêtre mais dont les deux murs étaient couverts de miroirs (une tentative désespérée de la part d'Athéna d'égailler un peu cette entrée lugubre). De là, une porte sur la droite donnait dans la salle de bain (WC, lavabo, baignoire, le tout dans un espace exigu et éclairé uniquement à la lumière d'un plafonnier), et une porte à gauche ouvrait la cuisine (assez bien aménagée et dont la fenêtre donnait sur la face Est de l'immeuble). Au bout du couloir se trouvait le salon, où Athéna entraina Lyndia. C'était une pièce grande compte tenu du format de l'appartement, très lumineuse avec ses deux fenêtres exposées plein Sud, et dont le mur du fond était entièrement recouvert d'une immense bibliothèque montant jusqu'au plafond. Un canapé à l'allure confortable et une petite télévision prenait la moitié de l'espace, l'autre moitié étant occupée par une table de salon et deux chaises en bois clair. La dernière pièce, accessible par une porte pour l'instant fermée depuis le salon, était la seule chambre de l'appartement. C'était la pièce la plus grande avec le salon, et Athéna y avait établi un lit en 180 cm, une aberration dans une pièce où les mètres carrés étaient rares, mais elle n'avait jamais su dire non au plaisir de dormir en s'étalant dans la diagonale, avec Arktos sur la couverture ronflant comme un Brouhabam.
Le peu de place qu'il restait était mangée par une commode à vêtements et une autre bibliothèque. Une porte-fenêtre prenait toute la largeur du mur au Sud, et permettait de se rendre sur un petit balcon très étroit (on pouvait tout juste y glisser une chaise longue en été, tant dans la largeur que dans la longueur) ; étroit mais très agréable, car il n'y avait pas de vis-à-vis.

Athéna installa donc Lyndia dans le canapé et vérifia discrètement que rien d’embarrassant ne trainait dans le coin. A part une assiette pleines de miettes de gâteau et une tasse avec un fond de café sur la table du salon, il n'y avait rien d'embêtant. La blonde attrapa le tout d'un geste vif et se tourna vers la rousse avec un sourire certes tendu, mais sincère, repoussant de sa main libre ses longues mèches ébouriffées :


"Tu veux boire quelque chose?" demanda-t-elle avec tout le savoir-vivre dont elle pouvait faire preuve malgré la situation.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Ven 22 Mar 2013 - 16:36

A la demande d'Athéna, Lyndia s'était sentie rougir. Par chance depuis toujours sa chevelure rubis déversait naturellement une teinte rousse sur son visage, l'aidant grandement à masquer ce genre de phénomène. Néanmoins l'intention était là. Elle acquiesça. Que pouvait-elle faire d'autre? Athéna l'avait entendue et l'avait invitée. Oui. Elle pourrait profiter d'une dernière soirée ensemble. Voire d'une dernière journée. Elle devait partir le lendemain dans la soirée. Inutile de se précipiter. Enfin, si la dresseuse voulait encore d'elle après ce qu'elle allait lui annoncer. Rappelant Nyx dans sa pokéball, Lyndia suivit donc son hôte.

Troisième étage, un appartement étroit mais bien équipé, avec ce qu'il fallait d'ouvertures sur l'extérieur pour être très éclairé en journée, et pour bénéficier de bons nombres d'éclairages artificiels la nuit. Bien qu'ils n'étaient alors pas visible, la Championne espérait qu'Athéna ait des volets, car au vu de l'activité nocturne de Megapagopolis, il lui aurait été difficile de dormir autrement.

Elle pénétra lentement dans le salon, en souriant poliment aux invitations de la jeune femme à mieux s'installer et à se mettre à l'aise. Quelques relents d'encens, surprenants vu depuis combien de temps elle n'avait plus mis les pieds ici, laissaient à penser qu'Athéna aimait s’inonder de cette odeur fort particulière. La borgne s'assit à sa demande. La blonde lui proposa à boire. Il ne fallait pas insister d'ava
ntage.

"Je dois quitter Maïlys pour une durée indéterminée."

Un silence. Lyndia se tenait droite sur le fauteuil, les mains jointes, se pinçant le pouce pour masquer ses propres angoisses et pour ne pas laisser à sa jambe le soin de trahir son état de stress actuel.

"Je suis désolée..."

Pour la première fois depuis longtemps, la Reine Noire baissa les yeux. La gêne qu'elle ressentait n'avait d'égal que sa tristesse à devoir annoncer ce genre de nouvelle à Athéna. Mais c'était son devoir. Elle releva la tête pour faire de nouveau face à son amante... non, à sa petite amie. Sa gorge se serrait, son ventre se contractait.

Le message était lancé, et elle aurait tout le loisir d'expliquer la situation, mais tout ce qui comptait c'était que l'info soit passée.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 26 Mar 2013 - 14:03

L'assiette, et la tasse posée dessus tanguèrent dans la main de la jeune blonde. Elle avait déjà vu Lyndia stressée, l'esprit ailleurs, fatiguée même. Mais pas mal à l'aise au point de baisser les yeux et de parler à toute allure, comme si la vitesse de ses mots allait les rendre moins douloureux à entendre.

Quitter Maïlys? La belle affaire! Elle était Membre du Conseil des Quatre, ça ne devait pas être si rare pour quelqu'un de son importance de quitter l'île pour visiter les autres Ligues Pokémon... Pourquoi se mettre dans des états pareils? Certes, elle avait dit "pour une durée indéterminée". C'était déjà un peu plus louche, mais toujours pas de quoi en faire un drame.

A moins que...
A moins qu'elle n'ait pas tout dit?

Lyndia avait bien employé le dangereux "je dois te parler", formule connue pour être souvent annonciatrice d'un désastre sentimental tout proche. Et voir la Championne se tortiller de ce qu'Athéna prenait pour de l'’inquiétude et de l'angoisse n'aidait pas la blonde à relativiser les paroles de Lyndia.

Les deux femmes avaient fait connaissance, hum, disons, à l'envers. L'intimité physique était venue très vite, mais les longues conversations autour d'un café... Y'en avait-il eu une seule de plus de dix minutes? Il fallait se rendre à l'évidence : elles se connaissaient peu. Athéna était presque certaine que la belle brune ne connaissait pas son nom de famille, et elle-même ne savait pas si Lyndia avait des parents, des frères et soeurs, ou simplement des hobbies autres que les Pokémon Ténèbres.

Si Lyndia devait partir longtemps hors de Maïlys, il semblait soudain logique que leur "relation" (si seulement la Championne le voyait de cet oeil) s'arrête là. La Reine Noire voulait retrouver sa liberté de célibataire et s'amuser pendant son voyage, sans se soucier d'une gamine pleurnicharde qui attendrait son retour comme un chien attend son maître.


*Ok, stop ma grande. Rembobine le film. Pense à ce que t'as dit Elèraine, pense à cette conversation que tu as espionné entendu par hasard. Si t'as couché le premier soir -fichtre!-, c'est justement parce que t'as les oreilles qui traînent et que tu as entendu qu'elle voulait un couple, un vrai. Pas de raison qu'elle change d'avis tout les 10 du mois.*

Athéna inspira, puis expira lentement par le nez. A ajouter dans la liste des choses à faire : prendre des cours de yoga.

"Bon. Faut qu'on parle, ça se sent. Je crois qu'on a plein de choses à se dire. Autant le faire autour d'un verre, non?" dit-elle en souriant de son mieux à Lyndia, et avec un ton doux et calme qui se voulait rassurant.

Son manque de confiance en elle-même et son imagination se battaient sans répit contre sa raison, avec d'un côté des scénarii catastrophes où la Championne la larguait comme une veille chaussette, et de l'autre une réflexion rationnelle qui menait à deux adultes s'épaulant mutuellement face aux difficultés de la vie.

La blonde n'attendit pas la réponse de Lyndia et l'invita d'un signe de tête à la suivre dans la cuisine, lui montrant son assiette et sa tasse toujours en équilibre précaire dans sa main droite.


"Sincèrement, je ne sais pas du tout ce qu'il y a dans mon frigo." dit-elle avec un petit rire par dessus son épaule à l'intention de la brune qui la suivait.

Elle déposa la vaisselle sale dans l'évier et se tourna, mains sur les hanches, face à son amante.


"Maintenant, arrête d'esquiver mes questions. Qu'est-ce que tu veux boire?" demanda-t-elle en fronçant comiquement les sourcils.

Il était temps de prendre sur elle et de faire face. Arktos l'avait sauvé de la déprime sans le vouloir, prouvant indirectement que la vie continue, même quand on est au fond du trou. Même si Lyndia devait lui enfoncer métaphoriquement une dague dans le coeur ce soir, Athéna venait de se jurer d'être une grande fille, et d'agir comme quelqu'un de raisonnable. Pas comme une fillette hypersensible. Fichtre!

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 26 Mar 2013 - 15:23

Lyndia serra les dents. Elle était parfaitement incapable de savoir comment interpréter le comportement d'Athéna, ni même si elle avait correctement fait passer son message. La seule façon d'en être sûre et certaine, c'était donc d'extrapoler la chose et de tout lui dire. Bon sang qu'elle pouvait détester être maladroite avec les gens... Elle n'était pas Elèraine, ou même Ryujii, et encore moins Iron ou Shiynmey, non. Elle était plus comme Leanne pour ca. Et dans la situation présente, ca lui pourrissait bien la vie.

Athéna l'invita à la rejoindre dans la cuisine. Ce qu'elle fit. D'un air distrait, trop occupée à réfléchir à comment elle pourrait tourner ses phrases, elle accepta même la première boisson que la jeune femme lui proposa. Peu importait. De l'eau, du jus de fruit, du thé, un soda quelconque. Elle le saisit en la remerciant, l'ouvrit sans y penser et le porta à ses lèvres. C'était bien un Soda Cool. Exactement ce qu'il lui fallait. Les deux jeunes femmes restèrent ainsi dans la cuisine sans oser s'asseoir ou bouger. Lyndia s'appuya sur le plan de travail puis elle prit une profonde inspiration et commença:


"La Team Zodiac a récupéré Sulfura. Ca leur fait deux pokémons climatiques à leur disposition. Autant te dire qu'ils s'approchent lentement mais surement de l'étoile de Sydarta."

Athéna savait-elle seulement ce qu'était l'étoile de Sydarta? Normalement, Ophiuchus s'était fait un malin plaisir d'annoncer son désir de l'invoquer, elle et le pokémon légendaire qu'elle contenait, lors de la capture de Fulguris. L'existence même de l'étoile et son lien aux ruines de Lakit était d'ailleurs ce qui avait fait de Maïlys une région neuve et en pleine essor. A défaut d'avoir les détails, la dresseuse blonde savait donc au moins que l'étoile était l'objectif premier de la Zodiac.

"La Ligue a décidé d'agir. Il y a quelques jours le Conseil des 4 s'est réuni et a décidé de prendre certaines mesures. Je t'épargne les détails, mais l'une d'elle visait à mener des expéditions hors de Maïlys pour trouver les autres pokémons climatiques et les capturer."

Un temps. Elle voulait être sûre que chaque info passe bien, et en même temps devait surveiller ses propos afin de ne rien oublier.

"J'ai moi-même une idée pour faire bouger les choses. Et je vais donc devoir partir pour une durée indéterminée. Bien que j'aurai mon Vokit, je risque d'être difficile à joindre."

Dernière étape, la raison de ses excuses:

"Ce sera un voyage dangereux. Je ne sais pas quand je rentrerai... A vrai dire, je ne sais même pas si je rentrerai."

Un silence.

"Je voulais que tu sois la première avertie. Et en ce sens... si tu ne veux pas m'attendre je... je comprendrais."

Lyndia était incapable de savoir pourquoi elle disait ces choses, et encore plus de savoir pourquoi elle les ressentait. Effectivement, elle et Athéna se connaissaient, au final, assez peu. Et certains points les opposaient littéralement. Mais pendant quelques semaines, la dresseuse blonde était apparue et s'était dressée dans la vie de la Championne comme "sa première relation stable depuis dix ans". Distante, compliquée, mais stable. Peut-être cela justifiait-il le fait qu'elle ait du mal à parler, du mal à donner à Athéna cette "autorisation" qu'elle aurait égoïstement préféré ne jamais voir utilisée.

Peut-être cela justifiait-il le fait que sa main soit toute crispée sur la canette de soda qui n'allait pas tarder à plier sous sa poigne si elle se resserrait dessus une seconde de plus.

Et pourtant, malgré les perturbations de ses sentiments, malgré son trouble mental, malgré ses craintes, la Reine Noire se dressait, toujours droite et fière, face à Athéna, cette fois sans la quitter des yeux.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 26 Mar 2013 - 16:37

Le souci avec Lyndia, c'est qu'une fois qu'elle était plongée dans ses propres inquiétudes, essayer d'alléger l'atmosphère était vain. Athéna venait de le constater, encore une fois. Son humour tombait à l'eau, son calme (même s'il était de surface) n'avait aucun effet positif sur la rouquine. C'était un peu désespérant. A croire que Lyndia ne l'écoutait pas vraiment.
Il ne s'agissait que d'un fichu voyage, pourquoi tout ce sérieux?

La Championne attrapa la canette que lui tendit Athéna sans y faire attention. La blonde aurait pu lui refiler de la Javel, Lyndia l'aurait sans doute bu d'une traite et sans ciller. Elle devait être particulièrement effrayante en combat de Ligue, avec une telle force de concentration...

Athéna aurait bien proposé de retourner dans le salon, mais la Championne commença ses explications, canette en main, et la jeune Dresseuse n'eut pas le courage de la couper : le ton de la rousse était si lugubre et tragique qu'Athéna resta coite, une main dans la poche de son jeans et l'autre tenant un Soda Cool.


"La Team Zodiac a récupéré Sulfura..."

Fichtre. Athéna ne le savait pas.

*Depuis combien de temps je n'ai pas regardé les infos à la télé moi?...* se demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

"... Et je vais donc devoir partir pour une durée indéterminée. Bien que j'aurai mon Vokit, je risque d'être difficile à joindre."

Ça sentait le plan foireux, pour rester polie. Athéna fronça derechef les sourcils, au point de sentir une petite crampe au dessus de son nez.

"Ce sera un voyage dangereux. Je ne sais pas quand je rentrerai... A vrai dire, je ne sais même pas si je rentrerai."

Wowa, quoi? Dangereux à ce point-là? Mais... on parlait de Lyndia, Membre du Conseil des Quatre, dresseuse de Trioxhydre! Qui pouvait rivaliser avec ça, à part les autres Champions, qui étaient tous des alliés? Non, non, non, si Athéna avait survécu à Mewtwo et Lugia, alors Lyndia pouvait vaincre n'importe qui et n'importe quoi, c'était certain!

Athéna fronça les sourcils à s'en faire exploser les arcades sourcilières.
Ça sentait le je-ne-te-dit-pas-tout, maintenant. Athéna attendit que la Championne lui jette à la figure les dernières nouvelles.
Ce qu'elle fit.
Et le choc fut rude.


"Je voulais que tu sois la première avertie. Et en ce sens... si tu ne veux pas m'attendre je... je comprendrais."

Athéna défronça les sourcils. A la place, elle ouvrit la bouche dans une expression de surprise, et posa sa canette sur un meuble, à côté d'elle. Elle s'attendait à se faire larguer, mais certainement pas à ce que Lyndia lui offre de la jeter, elle! Arg, comble de l'ironie du sort!

La blonde observa Lyndia, qui la fixait avec gravité.
Si la rousse lui avait paru détachée, peu ou pas intéressée par la réponse de la jeune Dresseuse, Athéna en aurait conclu qu'elles n'étaient pas sur la même longueur d'ondes, et qu'il valait mieux ne plus se voir. Mais maintenant que la jeune tressée savait un peu mieux déchiffrer le visage de son amante, elle pouvait voir clairement qu'il en coûtait à Lyndia de lui donner cette possibilité de couper les ponts ici et maintenant.

Et cela la rassura bien plus que n'importe quel discours.

Lyndia ne voulait pas rompre. Elle devait partir, et c'était une mauvaise nouvelle, mais elle ne voulait pas rompre, malgré le risque que son voyage s'éternise. Et pour le risque de revenir à Maïlys les pieds devant, Athéna n'y croyait tout simplement pas. Avait-elle une confiance aveugle en la puissance de Lyndia, ou avait-elle fait le choix inconscient de vivre dans le déni, Arceus seul le savait.


Athéna poussa un long soupir de soulagement (que la pauvre Lyndia n'allait encore pas savoir comment interpréter). Puis, lentement, elle s'approcha de la Championne, et posa une main sur la poing serré autour de la canette. Elle attrapa doucement les doigts de la rousse et la força à lâcher sa boisson, qu'elle posa sur le plan de travail. Puis elle reprit la main de Lyndia dans la sienne, et lui caressa les phalanges du bout du pouce.
Elle aurait pu dire quelque chose de gentil, mais la Championne l'avait tellement fait mariner (involontairement, mais quand même!) qu'elle eut envie d'être un peu sadique.

"Je n'ai pas l'intention de t'attendre." dit-elle d'une voix plate.

Un Togekiss passa.


"Je veux venir avec toi." affirma-t-elle en plantant son regard dans celui de la Championne estomaquée.
"Mais!" ajouta-t-elle vivement avant que son interlocutrice ne la coupe, "je sais très bien que tu préfères que je sois en sécurité ici. Et puis ce n'est pas avec trois Pokémon miniatures que je pourrais t'être utile."

Sa main serra un peu plus celle de Lyndia.

"On dirait que je n'ai pas le choix. Je vais t'attendre, alors." déclara-t-elle avec un sourire sincère et radieux.

Puis, surjouant, elle leva un sourcil interrogateur presque clownesque, et demanda :


"Attends, c'est valable dans les deux sens au moins? Si je t'attends ici, comme une âme en peine, toute seule dans mon lit, ça veut dire que toi aussi, tu seras toute seule pendant ton voyage? Ça m'embêterait de devoir demander à Alcyon de te suivre pour espionner tout tes faits et gestes..."

Athéna prenait les choses avec légèreté. Pour le moment. Au fond, elle avait beaucoup de questions. Mais elle avait besoin de rire un peu de la situation, de dédramatiser. Plus tard, quand Lyndia aurait arrêter de grincer des dents à toute allure, elle lui demanderait ce qu'il y avait de si dangereux à affronter au loin, pourquoi elle ne serait presque pas joignable, et surtout, pourquoi diable se mettait-elle volontairement dans une situation aussi folle?... Mais pour l'instant, la blonde voulait se poser avec son amante, et profiter de ses doubles retrouvailles, à la fois parce qu'elles ne s'étaient pas vues depuis longtemps, mais aussi parce qu'elles venaient, en filigrane, de s'avouer des sentiments plus profonds qu'une simple attirance physique.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 10:08

Surprise. Froncement de sourcils. Incompréhension. Bouche qui s'ouvre. Rire. Rire franc et nerveux. Lyndia ne s'était clairement pas attendu à ce que la jeune femme prenne la chose avec autant de philosophie. Décidément, soit elle sous-estimait vraiment trop la jeune femme, soit celle-ci avait bien plus confiance en elle qu'elle ne le pensait. C'était flatteur. Et extrêmement rassurant. La rousse posa sa canette sur la table et posa sa main sur les côtes de sa compagne avant de l'attirer délicatement à elle et de déposer un nouveau baiser sur son front. Pas maternisant ni consolateur cette fois. Juste tendre et attentionné. Juste un baiser de reconnaissance. Puis elle la regarda dans les yeux, son sourire se fit gêné et si ses cheveux avaient été d'une autre couleur, on aurait pu constater de la teinte pourpre que prirent ses joues. Comme quoi, la dresseuse avait finalement réussi à détendre l'atmosphère.

"Je suis désolée, c'est... c'est nouveau pour moi."

C'était vrai. La Championne ne s'était jamais investie dans une relation qui avait nécessité que, tôt ou tard, elle doive ressentir ce genre de chose. Et si elle s'était attendue à se sentir aussi impliquée aussi vite avec Athéna, peut-être ne se serait-elle pas crue.

"Bref, excuse moi d'avoir dramatisé. Mais revenons-en à toi."

Son sourire s’effaça légèrement pour faire place de nouveau à son visage neutre et sérieux, tout juste éclairé par la présence de cet œil émeraude grand ouvert. A son tour elle posa sa main sur celle d'Athéna avant de lui demander:

"Tu n'avais pas l'air bien tout à l'heure. Que s'est-il passé?"

Mince. Avec sa façon de s'inquiéter de tout et de rien, la jeune femme se rendit compte de la tournure peut-être un peu rude de ses propos. Elle n'y pouvait rien, elle était comme ça. Elle peinait à se décider, elle tardait à réfléchir, mais quand elle annonçait, en général, elle allait droit au but. Et il en était de même pour ses questions. Aussi se reprit-elle presque aussitôt en corrigeant:

"Enfin... si ca n'est pas indiscret bien sûr!"

Dans leurs pokéballs, Ridley, Nyx et Athos se plaquèrent la main sur le front.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 11:07


Ô, miracle, les épaules de la Championne s'affaissèrent enfin. Et celles d'Athéna les imitèrent naturellement, contente de voir son amante souriante et apaisée. Le baiser de Lyndia ne lui parut pas aussi infantilisant que son prédécesseur, mais plutôt tendre et compréhensif. C'était tout ce qu'elle demandait, et elle l'accepta volontiers, sans chercher à fuir l'étreinte de la Championne.

"Je suis désolée, c'est... c'est nouveau pour moi."


Athéna haussa un sourcil. Certes, elle avait entendu Lyndia parler de son passé amoureux avec Elèraine, et savait donc que la rousse ne comptait pas beaucoup de relations de longue durée, mais au point d'être aussi paumée qu'une pré-adolescente sur le sujet... fichtre, Lyndia avait-elle fermé son cœur à ce point, et depuis si longtemps, qu'elle ne savait même plus comment s'y prendre?
La blonde eut un élan de compassion pour la Championne, qui lui apparut soudainement plus jeune et plus fragile. Oh, elle ne lui aurait pas dit cela en face, sachant qu'elle vexerait à coup sûr la fière Reine Noire, mais elle se permis tout de même un regard doux et une petit pression rassurante de ses doigts sur la main de son amante.

"... Mais revenons-en à toi."

Fin du répit d'Athéna. La blonde perdit son sourire pendant une fraction de seconde, c'est-à-dire le temps qu'il fallut à son cerveau pour se repasser certains moments de son combat d'Arène contre Shiynmey.
Puis la main de Lyndia couvrit la sienne, et la jeune Dresseuse redressa un coin de lèvre pas très assuré en guise de sourire.

Lyndia lui demanda ce qui la turlupinait à ce point, et Athéna se sentit glisser lentement mais surement vers cet état de doute et de dépression qui l'avait englouti plus tôt dans la journée.

Arceus merci, Lyndia dû se rendre compte que quelque chose clochait, et elle tenta avec la grâce et la discrétion d'un Mammochon de rattraper ses propos. Son air gêné, sa façon d'ouvrir et de refermer la bouche en réfléchissant au truc le plus intelligent à dire, bref, l'expression générale de la Championne était mignonne et drôle à la fois. Athéna comprenait mieux ce que la rousse voulait dire par "nouveau pour elle"... Oui, clairement, les relations, c'était tout nouveau. Ça n'était pas une mauvaise chose, puisque la jeune Dresseuse était aussi douée avec les êtres humains qu'un Ramoloss en course de vitesse. Au moins, Lyndia et elle faisaient la paire dans ce domaine.

La blonde noua son bras autour de celui de son amante et l'entraina d'un geste faussement autoritaire vers le salon, coupant court aux inquiétudes de la Championne. Elle prit sa canette et celle de Lyndia, et les installa de nouveau dans le canapé. D'abord, cela donna quelques instants à Athéna pour dresser ses barrières mentales contre la vague d'émotions qui menaçait de la submerger. Sa grande émotivité était un calvaire quotidien dont elle avait honte, et même si elle avait vraiment envie de parler avec Lyndia, elle préférait le faire avec la tête froide, plutôt qu'entre deux sanglots pathétiques.

Lyndia s'assit avec aisance dans le profond canapé beige, tandis qu'Athéna se posait en tailleur, son genou touchant la cuisse de la rousse. Elle but la dernière gorgée de son Soda Cool, puis se mit à jouer nerveusement avec la canette vide.

Avec un petit reniflement dédaigneux pour elle-même, Athéna répondit :

"Tss! Je suis simplement idiote. J'ai eu mon premier Badge, et tout ce qui m'importe c'est que j'ai l'impression d'avoir fait un très mauvais combat. Arktos a vaincu son adversaire en utilisant une nouvelle technique, quelque chose que je ne lui ai jamais montré ou suggéré ; et Al a gagné plus par acharnement qu'en m'écoutant... de toute façon je n'ai pas pu en placer une pendant les deux tiers de la manche!"

Athéna rit jaune et broya sa canette dans sa main droite avec une force étonnante pour une si frêle jeune femme. Elle décroisa les jambes et se leva pour poser le cadavre d'aluminium sur la table du salon, puis revint s'assoir dans la même position. Garder son calme lui demandait toute sa concentration, mais elle était déterminée. Elle ne venait pas de passer une heure à détendre Lyndia pour tout détruire avec une crise de larmes.

La blonde pinça les lèvres et se tourna vers son amante. Assise comme une dame du monde, ses longs cheveux presque rouges encadrant un visage d'une beauté incroyable, Lyndia était splendide et ne semblait même pas le faire exprès. Mal à l'aise devant ce tableau dont elle ne se sentait pas digne, Athéna se gratta l'intérieur du bras. Une sensation de brûlure se propagea soudain là où elle venait de se gratter. La jeune femme baissa les yeux, et constata avec horreur qu'elle portait toujours ses vêtements plein d'eau de mer. La seule amélioration depuis qu'elle avait quitté l'Arène de Port Lieucca, c'était que ses fringues avaient séché pendant le vol de Nyx.

"Oh, fichtre! Avec tout ça j'ai oublié pourquoi je voulais venir ici à l'origine. Je peux t'abandonner une minute? Le temps de rincer le sel et de trouver des vêtements propres..."

Et en disant cela la blonde se leva et commença à traverser le salon pour se rendre dans sa chambre, prête à se battre avec sa garde-robe pour y trouver quelque chose d'un peu plus glamour à se mettre sur le dos qu'un vieux bermuda et un t-shirt informe.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 12:18

"Oh, bien sûr pas de soucis. Je t'attends." Répondit-elle en souriant, avec un petit rire amusé.

Lyndia s'était empressé de faire partir Athéna. Pas que la compagnie de la blonde commence à lui taper sur les nerfs ou qu'elle ne voulait plus d'elle à ses côtés, bien entendu que non. Mais la jeune dresseuse avait confirmé ce que la rousse avait présumé lorsqu'elle l'avait revue plus tôt dans l'après-midi. La blonde faisait face à un problème bien connu parmi les dresseurs. Et même parmi les travailleurs lambda. La sensation que les pokémons se débrouilleraient mieux sans nous, et que leur véritable potentiel serait d'être libre comme l'air. Après tout, cela n'avait-il pas été le fer de lance de la Team Plasma, il y a quelques années de cela à Unys?

La Championne Ténèbres, elle, avait toujours eu une approche différente des pokémons. Plus progressive, plus théorique, puis pratique. Elle avait toujours été une "bonne élève" ne brûlant jamais les étapes, et n'ayant pas eu son premier pokémon avant d'avoir longuement étudié ce qui faisait les caractéristiques dudit pokémon. Aussi avait-elle eu la chance d'éviter ce problème. Pour elle, les pokémons sans dresseurs n'étaient que des animaux sauvages principalement mû par l'instinct. A l'inverse, des pokémons dépendants de leurs dresseurs n'étaient que des machines sans cervelle. Il fallait un juste milieu. Une amitié, un lien profond entre les deux entités.

Elle n'aurait jamais survécu à l'attaque du Leviator rouge avec Elèraine si Athos n'avait pas été aussi fou pour la protéger, et Athos n'aurait pas survécu si Lyndia n'avait pas su quels ordres donner.

C'était ça qu'il fallait à Athéna. Un pokémon qui dépendrait d'elle. Un pokémon qui rééquilibrerait une équipe trop fougueuse pour être équilibrée. Bien sûr, sur le long terme, il faudrait que ce pokémon s'émancipe, m. Mais il faudrait également que ses trois compagnons actuels s'assagissent.

La borgne n'avait hélas aucune créature à offrir à Athéna. Et d'ailleurs elle se l'interdisait. Elle était membre du Conseil des 4. Athéna était dresseuse. Si elle se mettait à l'aider en lui complétant son équipe à sa place, elle faussait totalement le parcours de la blonde. Non, il fallait que cette jeune fille se rende compte elle-même qu'elle était indispensable à son équipe. Et ça, même si la Reine Noire ne l'avait affrontée qu'une fois, elle en avait la certitude.

Une idée germa dans son esprit. Lyndia se ferma comme une huitre et se releva en posant la main sur une de ses pokéballs en attendant que son amante ressorte, lavée et habillée. Bien qu'elle ne fut pas insensible au charme nouveau de sa compagne, la Championne fit mine de ne rien remarquer et se contenta de lui dire, droit dans les yeux:

"Prends tes pokémons et suis-moi."

Elle n'attendit pas de réponse et lui emboita le pas, sortit de l'appartement et commença à descendre l'immeuble. Durant tout le trajet, Lyndia resta muette, ne répondit pas aux questions d'Athéna, et marcha d'un pas vif et direct. Elles sortirent, traversèrent la route, empruntèrent une ruelle et, en moins de temps qu'il en fallut pour le dire, se retrouvèrent sur une place circulaire avec une petite fontaine centrale. La rousse reconnut cet endroit pour être le lieu où elle avait affronté le dresseur DJ quelques mois plus tôt.

Puis, la Reine Noire s'arrêta et, d'un geste ample et théâtral, fit volte face en tendant un bras au bout duquel était porté une pokéball qu'elle lança aussitôt. Un flash de lumière plus tard, Athos était là.


Quelques rares lampadaires éclairaient tout juste la place lors de cette nuit sans lune. Lyndia faisait face à Athéna comme une ombre menaçante, droite et implacable. Dans un de ses ouvrages, la Championne avait parlé de l'erreur de nomination des pokémons ténèbres. Ceux-ci auraient du, depuis toujours, s'appeler les pokémons "nuit". La Reine était dans son élément. Les lames du Scalproie luisaient seules d'une teinte or et rouge, reflétant les lueurs artificielles qui l’entouraient, tandis que son visage et celui de sa maitresse étaient perdus dans les ténèbres, parfaitement indéchiffrables. La voix de la borgne s'éleva, autoritaire et implacable, ne laissant aucune place à la discussion.

"Appelle tes pokémons, Athéna. Tous contre un."

Un ordre. Si Athéna ne les appelait pas, Lyndia la forcerait à les appeler. La méthode forte n'était peut-être pas la meilleure façon de faire comprendre à la dresseuse qu'elle se plantait, mais le but de l'exercice n'était pas là. Non.

Car son équipe, si talentueuse et si énergique soit-elle, était chaotique. Désorganisée. Trois pokémons aux caractères si trempés et si fougueux qu'ils étaient incapables de penser d'avantage. A ce compte là, même un Scalproie de leur niveau n'aurait eu aucun mal à les repousser d'un revers de lame. Lyndia voulait lui prouver combien ses pokémons seraient faibles sans elle. Et la forcer à prendre conscience que même face à Athos, le plus puissant des pokémons de Lyndia, il existait un espoir de victoire pour elle et son équipe, à la seule condition que leur dresseuse soit avec eux.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 14:50

Athéna fonça dans sa chambre, agressa les tiroirs de sa commode à la recherche d'un pantalon moulant et d'un haut qui s'accorderait bien avec ses yeux. Hé, on ne reçoit pas la célèbre Reine Noire chez soi tout les soirs, quand même!

Elle repassa par le salon avec ses vêtements propres à la main, ouvrit la porte de la salle de bain avec le coude, et se jeta sous la douche en arrachant presque ses fringues sales. Enfin! elle allait pouvoir se débarrasser du sel séché sur sa peau!

Dix minutes sous l'eau, la même chose pour se sécher (fichus cheveux longs) et pour s'habiller, et la Dresseuse était prête et, soyons francs, très jolie dans un pantalon sombre lui collant aux fesses comme une deuxième peau, et un polo à col en V vert bien serré à la taille.
Elle coiffa et attacha ses cheveux comme à son habitude, en une longue tresse souple, enfila une paire de chaussures plates blanches et se rua dans le salon avec un sourire qui lui prenait la moitié du visage, folle de joie de se montrer enfin sous un bon jour à Lyndia.

Quelle ne fut pas sa déception quand son amante n'eut même pas un tressaillement en la voyant approcher.

Un petit "crac!", et l'égo de la blonde se fendit en deux comme une bûche sous le coup de la hache du bucheron.


"Prends tes pokémons et suis-moi." lui ordonna la Championne avec la délicatesse dudit bucheron.

Athéna commençait à connaitre assez bien Lyndia pour savoir que ce comportement ô combien malpoli n'était que le fruit d'une nouvelle obsession. Une fois que l'esprit de la rousse était concentré sur quelque chose, il ne fallait pas lui mettre des bâtons dans les roues. Elle en avait fait l'expérience dès leur première rencontre : Lyndia avait refusé de seulement tourner la tête pour répondre à Athéna, parce qu'elle regardait l'entrainement de ses Pokémon, et qu'elle n'avait pas fini cette tâche-là.

C'est donc avec un long soupir de déception que la blonde accrocha ses trois Pokéballs à sa ceinture, fixa la ceinture autour du pantalon très charmant que Lyndia n'avait même pas remarqué, et suivit son amante en faisant la moue.
Elle tenta bien de lui demander ce qu'elle avait en tête, mais la Championne fit preuve de l'éloquence d'un Barpau. Athéna renonça à obtenir une réponse et se contenta de grogner de colère dans le dos de son amante pendant que celle-ci descendait les étages de son immeuble comme une furie.

Lyndia virevolta dans les escaliers, esquiva tout les curieux, et traversa les ruelles faiblement éclairées comme si elle y voyait mieux de nuit que de jour. La jeune blonde lui courait après en poussant des "Fichtre!" à chaque coin de rue, certaine que la Championne des Pokémon Ténèbres allait se la jouer Houdini et disparaitre dans un nuage de fumée.

Finalement, elles arrivèrent dans une petite place que connaissait Athéna. La nuit était tombée depuis un long moment, et plus personne ne trainait dans les parages. Heureusement, sinon il était presque certain que Lyndia se serait faite harponnée par une nuée de fans ou de journalistes.

Même si la Reine Noire ne lui avait pas fait le coup du nuage de fumée, cette dernière ne put s'empêcher de soigner son "entrée" en lançant sa Pokéball avec un soin particulier. Athéna eut un sourire en repensant à la mise en scène tout aussi théâtrale de son amante sur les plages de Maïlys. Était-ce une sorte de pacte entre les Champions? "Un pour tous et tous pour la frime"?...

De cette Pokéball lancée comme une rose à la foule sorti un Scalproie avec une tête de tueur. Oh fichtre, elle l'avait déjà vu à l'œuvre, celui-là. Ce Pokémon avait dépassé le stade de combattant : c'était un guerrier expérimenté et sans pitié.


"Appelle tes pokémons, Athéna. Tous contre un."

"Hein?" répondit Athéna en haussant les sourcils.

Non. Nooooooon. Lyndia ne l'avait quand même pas trainé dehors en pleine nuit pour un vrai match Pokémon... Si? Contre ses Pokémon d'Arène? C'était du suicide! Même à trois contre un!

Athéna fronça les sourcils, mais déjà son esprit de compétition refaisait surface. Elle avait déjà battue Lyndia. Certes, dans des conditions bien différentes. Mais elle l'avait fait. Enfin, elle, ou ses Pokémon? Qui avait le plus de mérite dans cette affaire?

La blonde hésita quelques secondes encore, une main sur une Pokéball à sa ceinture.

Si Lyndia voulait combattre, c'est qu'elle devait avoir quelque chose en tête. "Toujours accompagner un conseil d'un exemple concret", lui avait-elle dit sur la plage avant de commencer leur premier duel. Quel serait son nouveau conseil ce soir?

La curiosité et la fierté l'emportèrent de justesse sur le doute et la peur.

Athéna saisit deux Pokéball dans une main, et la dernière dans l'autre main, et les jeta vers le centre de la place en même temps.

Les trois petits Pokémon, qui avaient en partie conscience de la situation grâce à leur connexion avec leur Dresseuse, se mirent tout de suite en position de combat, tout trois alignés face au Scalproie. Ladon, sur la gauche d'Athéna, poussa un rugissement furieux et fouetta l'air avec sa queue. Arktos, au centre, croisa les bras sur la poitrine en souriant d'un air goguenard, les canines luisant au dessus de ses lèvres. Alcyon, sur la droite, bondit sur ses pattes en paillant d'impatience, pressé de se venger pour cette lointaine bosse que lui avait infligé le Scalproie involontairement, des semaines auparavant.

Athéna fixa Lyndia avec sérieux. Elle faisait confiance à la Championne pour ne pas laisser le Scalproie faire de la bouillie avec ses Pokémon nettement moins expérimentés, mais elle savait aussi que son amante ne lui ferait pas de cadeau, avec ou sans certains sentiments amoureux dans la balance.

La blonde regarda ses Pokémon, surtout le Teddiursa et le Furaiglon, qui avaient déjà combattu plus tôt dans la journée. Le passage au Centre Pokémon les avaient complétement requinqué, et la taille imposante de leur adversaire n'avait pas l'air de les impressionner.


"Je suis prête." déclara-t-elle à Lyndia depuis l'autre bout de la place.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 15:13

Lyndia ne répondit pas de suite. Les trois pokémons lui firent face. Elle les jaugea silencieusement et attendit quelques secondes. Son Scalproie finit par légèrement tourner la tête vers elle, sans pour autant quitter des yeux le trio qui venait d'apparaître. La rousse porta sa main à son menton puis déclara:

"Athos, je te fais confiance. N'y vas pas trop fort, mais sois sérieux. Tu peux te la jouer Freezer si ca t'amuse."

Référence, quand tu nous tiens. Le pokémon Acier plissa les yeux de plaisir en entendant l'ordre de sa maîtresse. Laquelle recula de plusieurs mètres pour finalement... disparaître. Littéralement. La lumière des lampadaires ne l'englobant plus, la Reine Noire venait de se fondre dans la nuit et paraissait alors totalement invisible, ne laissant plus sur le devant de la scène que son challenger. Lequel s'étira un peu puis se mit à croiser les bras en fermant les yeux. Par moment, il ressemblait à Lyndia.

Oui. Il allait se la jouer Freezer. La référence venait d'un manga que la borgne aimait bien lire quand elle était môme, et qu'elle avait fait partager au Scalproie qui, depuis, n'avait eu de cesse d'essayer de reproduire les techniques de combats des différents personnages qui en composaient l'histoire. Et ce Freezer, en l’occurrence, montrait toute son outrecuidance et tout son orgueil en "laissant à l'adversaire une chance de l'amuser". Et ce en se battant sans ses bras. Juste à la force des pieds.

Dans le cas de Lyndia, nul orgueil, nulle vantardise. Elle savait que les pokémons qui lui faisaient face, même à trois, n'auraient certainement pas la résistance nécessaire pour résister à une Tête de Fer ou à un Tranche Nuit / Coup Bas lancé par Athos. Elle voulait handicaper son pokémon volontairement non pas pour rabaisser Athéna et son équipe, mais pour les protéger de potentielles réactions incontrôlées de son propre combattant.

Pas d'ordres, pas de nom d'attaque crié, pas d'annonce de début de combat, rien. Et pourtant Athos se plia sur ses jambes avant de bondir en avant comme une fusée, bras croisés et yeux finalement ouverts. Lyndia n'était plus là, et en ce sens elle n'interviendrait pas. Le Scalproie était le seul adversaire d'Athéna et de sa clique. Bien que d'un naturel assez lent, la force de ses jambes lui permit de bénéficier d'une bonne vitesse de pointe. A peine eut-il couvert la moitié du trajet qu'il bondit comme une sauterelle, effectua un tour sur lui-même et retomba en tendant la jambe, prêt à écraser le petit Furaiglon au sol. Le coup, bien qu'impressionnant, n'avait rien de difficile à éviter. Le mouvement était ample et facile à anticiper, et les lumières de la zone rendait Athos particulièrement visible.

Mais à la seconde où Athéna et ses pokémons allaient prendre le moindre coup, ils tomberaient KO. Alors qu'il leur faudrait bien plus que de la force physique pour vaincre un mur d'acier tel que ce Scalproie. Lequel n'avait, d'ailleurs, toujours pas décroisé les bras.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 16:18

Au moins Lyndia avait eu la gentillesse de brider un peu son Pokémon. Bien, avec un peu de chance, personne ne finirait la nuit à l'hôpital.

Par contre, une question taraudait Athéna.

Qui était Freezer?

La blonde se creusa les méninges en plissant les yeux. Ce nom lui disait quelque chose... cela lui évoquait un sentiment de rage, le lycée, les heures de jeu en mode solo, l'envie d'envoyer la manette dans l'écran... Oh purée! Freezer! Ce personnage de jeu vidéo contre lequel elle perdait tout le temps en tournoi difficile!...

Pas cool.

Le Scalproie eut une expression de plaisir quelque part sous les couches de métal qui composaient son visage.
Athéna eut un rictus de déplaisir en sachant ce qui l'attendait.
Lyndia, elle, disparut. Cette femme avait l'art de se croire dans un manga et d'arriver à être crédible. Ouuuh, ce que c'était énervant!

Ne plus avoir d'adversaire humain augmenta sensiblement la pression sur les nerfs de la jeune Dresseuse. Tout d'un coup, cela ressemblait à l'attaque d'un Pokémon sauvage furieux d'avoir été dérangé, et Athéna n'avait jamais fait face à un Pokémon aussi dangereux que le Scalproie de Lyndia, à part bien sûr Mewtwo et Lugia, mais elle ne pouvait pas prétendre les avoir "combattu" : elle les avait plutôt "contourné de justesse"...

Sans le moindre avertissement, Scalproie bondit et lança sa première attaque, le métal de sa peau reflétant l'éclairage de la rue comme un sabre brandit contre le petit Furaiglon.

Athéna le vit s'élancer, et réagit rapidement :


"Alcyon, esquive! Envole-toi!"

L'aiglon bondit sur le côté gauche (se rapprochant donc d'Arktos) avec la vivacité caractéristique des petits oiseaux, et évita le coup de pied du Scalproie qui se planta dans le béton en le fissurant. Athéna songea un instant au fait que les combats de ce genre n'étaient pas illégaux pour rien : ils faisaient clairement trop de dégâts en pleine ville. Bah, Lyndia se chargerait surement de régler la note... non?

Une fraction de seconde supplémentaire, et Alcyon s'envolait, suivant l'ordre de sa Dresseuse. Il était meilleur dans les airs : d'un coup d'aile il se plaça au dessus de la tête du Scalproie, le pied toujours dans le sol. Profitant du naturel lent de son adversaire, Athéna ordonna :


"Aiguisage puis Cru-Aile!"

Alcyon s'exécuta. Aucun des Pokémon de la jeune Dresseuse ne pouvait profiter des rares faiblesses du Scalproie, alors autant taper fort plutôt que de taper dans les Types.

Mais à l'instant précis où le Furaiglon faisait luire ses serres avec Aiguisage, le plus impatient des Pokémon d'Athéna décida qu'il ne voulait plus attendre dans son coin.

Courant depuis l'extrême gauche de la place, Ladon fonça vers Arktos qui ne demandait rien à personne, s'appuya sur sa grosse tête ronde et s'en servit comme d'un trampoline. Le Dragon sauta le plus haut possible et se jeta sur Scalproie, une patte avant tendue vers la tête de son adversaire, prêt à faire Double Baffe.

Alcyon, qui allait lancer Cru-Aile, hésita en voyant une ombre lui passer dessous et se ruer sur le Pokémon Acier.

Athéna n'eut même pas le temps de crier que le mal était déjà fait : d'un côté Ladon, qui arrivait de façon si peu subtile qu'il allait certainement se faire assommer avant d'avoir seulement effleuré le Scalproie, et de l'autre Alcyon, qui venait de perdre un temps précieux et risquait de se faire contrer dans la douleur... Dans la panique, Arktos tendit le bras pour attraper Ladon et le retenir, mais ses griffes se refermèrent sur du vide. Au final, les trois Pokémon d'Athéna agissaient encore tout seuls sur le terrain.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mer 27 Mar 2013 - 17:04

La jambe d'acier qui s'était abattue au sol comme une lame de guillotine n'eut à effectuer qu'un seul mouvement pour permettre à son détenteur de se redresser. Une simple impulsion sur le sol qui permit à Athos d'être à nouveau debout perché sur l'autre pied, le membre attaquant relevé comme un flamand rose, les membres supérieurs toujours repliés. Dans le mouvement, forcément, le buste du Scalproie recula d'un bon mètre, laissant le Furaiglon foncer vers le sol et le Coupenotte lui passer juste au dessus de la jambe. Les deux assauts avaient été totalement vains. Des ténèbres de la nuit s'éleva alors une voix qui résonnait sur la place et semblait venir de partout à la fois.


"Oui. Tes pokémons sont puissants, énergiques et très indépendants. Nul doute que dans la nature ils auraient fait de bons meneurs."

Athos reposa son pied droit au sol mais loin en arrière cette fois. L'écart de ses jambes était presque ridicule.

"Après tout, c'est tout ce dont tu as besoin non? De puissance. Devenir la plus puissante possible, comme N ou Blue avant lui, et faire plier le Conseil des 4 sous tes assauts."

La jambe gauche du pokémon acier, désormais en avant, se plia et mit son pied sur le "talon". Puis, d'un coup, il tordit le buste et effectua un cercle parfait sur son pied le plus reculé, frottant la jambe tendue sur le sol dallé de la place et se retournant soudain vers le petit dragon qui venait de le rater et vers le petit ourson qui n'avait pas encore agi. Du corps tout entier du pokémon émana une intense lueur noire et deux grands yeux pourpres accompagnés d'une bouche hilare se dessina dans l'air. Une attaque Grimace. Le petit furaiglon était en pleine forme, mais deux des indésirables venaient de voir leur envie de se battre franchement diminuée.

"Mais un véritable maître ne reste pas avec ses pokémons pour la puissance. Un véritable maître ne se soucie pas du potentiel de ses pokémons. Car la seule présence de ce véritable maître sublime la puissance de ses pokémons et leur permet de réaliser des choses encore bien plus grandes que s'ils étaient seuls."

Leur vitesse diminuée, les deux pokémons devenaient bien plus sensibles à une des attaques les plus imprécises d'Athos. Le pokémon se redressa rapidement et frappa le sol de ses jambes. Des dalles, de la terre et des roches aiguisées jaillirent du sol et flottèrent en face de lui quelques secondes.

"Seuls, les pokémons sont régis par la loi du plus fort. Les faibles meurent. Les forts survivent. Mais grâce aux dresseurs, même les faibles peuvent s'en sortir."

Athos releva une jambe repliée vers lui et effectua aussitôt une série de coups de pieds d'une incroyable rapidité qui percutèrent un à un chacun des éléments qui flottaient dans l'air et qui fondirent aussitôt vers les deux pokémons situés à plusieurs mètres.

L'attaque Lame de Roc.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Lun 8 Avr 2013 - 13:11

Arktos et Ladon tombèrent sur leur derrière, les yeux écarquillés de peur. Le Scalproie était déjà impressionnant, et avec cette Grimace, l’ourson et le reptile se mirent à trembler et à claquer des dents.

Alcyon redressa sa trajectoire avant de se planter dans le sol (il commençait à avoir l’habitude de voir ses attaques en piquet esquivées à la dernière seconde). Se retrouvant à hauteur de son adversaire, une pirouette lui évita de tomber bec-à-nez avec l’attaque Grimace, mais cela l’empêcha tout de même d’attaquer.

Athos avait le choix : les trois Pokémon de la jeune Dresseuse se trouvaient éparpillés autour de lui, deux en état de choc et collés l’un à l’autre, le troisième en déséquilibre dans les airs. Le Pokémon d’acier choisit les deux cibles les plus inertes, et prépara une attaque Lame de Roc.

Si Athéna ne reconnut pas tout de suite cette variante de l’attaque (fichtre! un Scalproie pouvait l’apprendre?!), elle sut tout de même que cela assommerait ses Pokémon en un instant.

Lyndia, invisible, la hantait de sa voix dont l’écho résonnait sur toute la place. Cette nana était aussi ventriloque... Pas étonnant de la part de quelqu’un d’aussi mystérieux.
La Championne parlait, et Athéna avait beau essayait de l’écouter, elle n’entendait qu’un mot sur deux, incapable de surveiller le combat et de philosopher avec la brune dans le même temps. C’était insupportable! Impossible de se concentrer! Et ses Pokémon qui faisaient n’importe quoi, quelle honte! Elle allait perdre. Pire, ses Pokémon seraient blessés sans avoir rien put faire, blessés inutilement, blessés dans leur orgueil, et la jeune femme ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même.

Le Scalproie leva la jambe devant les blocs de roche et de béton flottants devant lui, prêt à massacrer Artkos et Ladon.


"… Mais grâce aux dresseurs, même les faibles peuvent s'en sortir." acheva Lyndia dans le creux de son oreille (ou était-elle à l’autre bout du terrain?).

La Reine Noire savait parfois choisir ses mots. Cette phrase fit mouche, et frappa Athéna en pleine poitrine, lui rappelant pourquoi elle s’était lancée dans cette aventure : prouver que tout les Pokémon ont de la valeur, même le plus petit Aspicot… Et se prouver à elle-même et à la planète entière qu’elle était capable d’accomplir de grandes choses.
Seuls, Arktos, Alcyon et Ladon étaient forts, mais pas fichus d’être stratégiques, de s’adapter, de combattre avec leur cervelle. La preuve, Athos allait les massacrer, malgré la supériorité numérique.

Athéna comprit enfin où voulait en venir Lyndia.

Il était temps de se reprendre en main.


Scalproie attaqua. Des morceaux de dalles et de roc gros comme le poing fusèrent sur les deux Pokémon immobiles, pétrifiés sur place. Alcyon poussa un cri plaintif, ne sachant pas quoi faire pour aider ses amis.

Plus le temps de donner des ordres. Maintenant, Athéna allait montrer à ses Pokémon qu’elle méritait qu’on l’écoute et qu’on la respecte.

Et quoi de mieux que de se jeter dans la mêlée pour ça?

La jeune femme se mit à courir et traversa les quelques mètres de dalles grises qui la séparaient des combattants. Athos était tournée dans sa direction, Arktos et Ladon à ses pieds. Athéna se rua sur ses Pokémon, les blocs de pierre fonçant sur elle. Elle plongea au sol, attrapa l’ourson et le dragon dans ses bras, et s’aplatit comme une crêpe tandis que les roches lui passaient au dessus.
Enfin, presque toutes les roches.

Un triangle de béton lui écorcha le dessus du crâne et un caillou tranchant lui enleva un bout de peau à l’épaule droite, déchirant son polo.

*Je me demande si je suis la seule à toujours me faire trouer mes vêtements à chaque fois que je combats...* pensa-t-elle avec humour, comme à son habitude dans les situations catastrophiques, ce qui lui évita aussi de penser à la douleur lancinante dans son épaule.

Artkos et Ladon poussèrent un "Houmf!" de concert en se faisant plaquer par terre, et en se demandant pourquoi un Wailord venait participer à la bataille en utilisant Plaquage sans prévenir, ce qui était franchement déloyal.

Alcyon retrouva ses esprits et prit pour cible l’arrière de la tête du Scalproie, lançant son attaque Cru-Aile, sinon pour faire des dégâts, au moins pour détourner son attention de la Dresseuse en difficulté.


Athéna serra les dents et se redressa, assez confiante (contrairement à Alcyon) dans le fait que Lyndia ne laisserait pas son Scalproie la scalper. Zut, elles étaient amantes tout de même, pas ennemies jurées!

Elle laissa ses deux Pokémon au sol, qui se relevèrent aussi, tout étonnés de découvrir la jeune blonde couverte de poussière et de traînées de sang.

Athéna leva la tête vers Athos, fit signe à Aclyon de cesser de lui picorer le casque, et chercha du regard ce qui devait être la lointaine silhouette de Lyndia.


"Temps-mort, si tu veux bien." dit-elle à l’intention de la Championne. "J’ai une leçon à donner, moi aussi. Et après ça, je reviens te montrer la vraie force de mon équipe. Ca marche?" demanda-t-elle avec un grand et fier sourire, ses petites blessures déjà oubliées tant sa motivation venait de remonter en flèche.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Lun 8 Avr 2013 - 13:30

https://www.youtube.com/watch?v=tO2AvYe18s0

Un petit rire s'échappa des ténèbres. Un rire qui semblait cruel, attentif, amusé. Un rire qui, en d'autres situations, aurait pu vous glacer le sang. Mais ce rire était heureux. Satisfait. Lyndia ne savait pas parler aux gens, mais elle connaissait les pokémons. Et, avec le temps, elle avait appris à déchiffrer les liens qui les unissaient aux hommes. Elle comprenait mieux un dresseur avec son équipe qu'un dresseur seul. Et l'attitude d'Athéna, son élan perdu dans la mêlée, son air déterminé et remonté, tout lui prouva qu'elle avait eu raison de faire ce pari risqué.

*Tu as enfin compris. Ce combat n'est pas un trois contre un... Mais un quatre contre un!*

Athos, focalisé sur son attaque et surpris autant que satisfait de la réaction de la blonde à l'immense natte recut de plein fouet l'attaque Cru-Aile qui fut lancée dans son dos. Techniquement, il ne craignait pas ce genre d'assaut physique, et les dégâts furent franchement minimes. Mais à défaut d'avoir mal, il perdit l'équilibre et fut obligé de se pencher en avant et décroisa les bras, craignant de tomber à terre en n'étant pas préparé, entraîné par son propre poids.

Fausse alerte. Sa main ne toucha pas le sol et il put rapidement se redresser et croiser les bras à nouveau.

Même si cette attaque avait été, il fallait bien le dire, assez vaine, elle aurait le mérite de prouver autre chose: Les pokémons d'Athéna, aussi, gagnaient en force en la présence de leur dresseuse. Où ce petit Furaiglon aurait-il pu trouver le courage, la verve, la force de lancer un assaut aussi précis, aussi efficace, contre un ennemi cent fois plus fort que lui, si sa dresseuse ne venait pas de se faire blesser? Il n'y avait rien à ajouter.


"Accordé. J'attends de voir cette "vraie force" de ton équipe."

Le Scalproie resta totalement immobile au centre de la place. Lyndia ne réapparut pas. Et ni elle ni son pokémon acier ne sembla vouloir agir. C'était à Athéna de prendre les devants désormais. Elle avait prouvé à son adversaire, à ses pokémons et, plus important, à elle-même, qu'elle était utile voire indispensable au reste de son équipe. Elle les avait sauvé d'un sort qui, dans la nature ou contre la Zodiac, se serait apparenté à la mort. Il était maintenant temps qu'elle prouve qu'en combat, elle pouvait les unir et faire de ce trio infernal une escouade redoutable dont elle serait le pilier, le coordinateur.

Une armée dont elle serait le Dresseur
.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Jeu 25 Avr 2013 - 18:18

Athéna s'éloigna donc du centre de leur terrain improvisé, et alla se poser comme une masse sur un banc, suivie de près par ses trois Pokémon. Avec un soupir, elle détailla l'état de ses vêtements. Et là, ce fut un choc.

"Awww! Fichtre! Deux tenues en une journée, vraiment?"

N'ayant aucun don en couture, la blonde dû lentement se faire à l'idée que son polo était bon pour finir en chiffons. Sans parler de son potentiel de séduction, cruellement réduit par le sang et la poussière étalés de ses épaules à ses genoux. Parce que non, dans la réalité, la crasse n'avait pas le bon goût de venir vous barioler la figure de façon super sexy, comme une petite bande de noir sur la joue, une égratignure au sourcil et basta. Là, on aurait dit qu'un Crapustule sous acide avait lancé Suc Digestif puis Tir de Boue. Miam.

Arktos et Ladon, au pied de la jeune femme, étaient aussi poussiéreux, mais sinon intacts. L'ourson regardait sa Dresseuse avec tendresse et dévotion, tandis que Ladon semblait perdu. Le petit reptile ne savait plus quoi penser. Son passé en élevage lui avait appris qu'aucun humain n'est digne de confiance, encore moins d'estime. Mais Athéna n'avait jamais rien fait contre lui. Et pendant ce combat, elle l'avait protégé. Ladon avait toujours cru que les Dresseurs n'étaient bons qu'à donner des ordres et à envoyer leurs Pokémon au feu, pendant qu'eux restaient les bras croisés à l'arrière. Mais Athéna... Athéna était généreuse et franche. Athéna combattait avec lui, à ses côtés.
Ou alors elle était complétement cinglée, mais avec des effets secondaires plutôt sympas.

Alcyon ressemblait à une peluche séchée au sèche-cheveux : une grosse boule de plumes en pagaille dont seul le bec dépassait encore. L'oisillon n'avait --tout le monde le savait-- peur de rien, donc il n'avait certainement pas eu la trouille devant le Scalproie, mais plutôt un sentiment de... doute, disons. Oui, de doute, une gros doute quant au fait qu'il finirait ce combat autrement qu'assommé et déplumé!
Bref, l'aiglon retrouva son souffle, ses esprits, et un rythme cardiaque acceptable, puis se posa juste à côté de la cuisse d'Athéna en piaillant.


"Ladon, t'es un grand malade! J'allais le dégommer cet Iron Man de pacotille!" cria le Furaiglon en battant des ailes à chaque mot.

"Hé, du calme." coupa la jeune femme avec un nouveau soupir, ses yeux passant d'Alcyon à un trou (un trou! un. fichu. trou!) dans son polo.

Le bébé Dragon jeta un regard furieux à l'aiglon puis montra les crocs. Athéna claqua ses mains sur ses cuisses, faisant sursauter les trois Pokémon, qui se tournèrent vers elle.


"Lyndia le dit avec beaucoup plus de classe (et de fichue mise en scène) que moi, mais elle a raison : on est une équipe. Nous quatre. On doit s'entendre, s'écouter, se respecter."

Arktos acquiesça avec vigueur, et Alcyon baissa la tête, conscient de ne pas toujours être le plus respectueux du groupe. Seul Ladon ne bougea pas, ses grands yeux rouges rivés sur Athéna.

"Ce début de combat était un fiasco, et il n'y a qu'un seul responsable."


Les yeux de Ladon brillèrent de méfiance. Allait-elle tout lui mettre sur le dos, comme si tout était de sa faute? Peut-être que son attitude tout à l'heure était passagère, peut-être...

"J'ai été nulle. J'agis toujours en fonction de ce que je pense savoir de vous, et en faisant cela, je n'admets jamais que vous puissiez changer, grandir..."

La jeune Dresseuse se pencha en avant et tendit la main vers le Dragon. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu le courage d'essayer de le caresser, les dernières tentatives s'étant toutes soldées de la même façon : une morsure jusqu'au sang et un bandage pendant quelques jours.

"Je dois vous faire confiance. Et me faire confiance."

Sa main se posa très délicatement sur le crâne du Coupenotte, qui la regardait faire en bandant tout les muscles, prêt à se défendre. Puis, lentement, le Pokémon s'apaisa. Lentement, Athéna appuya sa paume contre les écailles du Dragon, et ne bougea durant plusieurs secondes pendant lesquelles Alcyon et Arktos retinrent leur souffle.
Ladon fixa sa Dresseuse dans les yeux, inspira exagérément, et leva une patte vers le poignet de la jeune femme. Il toucha la peau tendre du bout des griffes, poussa un petit grognement qui ressemblait à un "Mouais, bon, d'accord" moyennement convaincu, puis fit semblant d'être intéressé par des feuilles mortes qui glissaient sur le sol.

Athéna avait envie de bondir de joie et de crier au miracle, mais connaissant le caractère du reptile, mieux valait s'abstenir. Elle se contenta de sourire comme une démente, et d'ajouter :

"Bien! On va ratatiner du Scalproie maintenant, les petits gars?"

"Ouaiiiiiis!" crièrent Arktos et Alcyon à l'unisson.

Ladon fit un sourire (autant que possible avec une bouche de dinosaure), et les trois compères firent volte-face, direction le terrain de combat.
Athéna se leva, son armée de Pokémon miniatures à ses pieds, fière comme un paon. Elle s'avança jusqu'à voir clairement le Scalproie de Lyndia, et déclara à voix haute :


"Lyndia! Prête?"

En attendant que la Championne lui prouve qu'elle ne s'était pas endormie sur un banc, la blonde en profita pour glisser à ses Pokémon en murmurant :


"On a l'avantage du nombre, alors encerclez-le, et faites en sorte que l'un de vous soit toujours dans son dos, pour l'avoir par surprise."


Sur ce, les trois Pokémon commencèrent à avancer vers le adversaire, Arktos sur la droite, Ladon au centre, et Alcyon à gauche.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Ven 26 Avr 2013 - 9:06

La Championne resta muette, et son Scalproie resta immobile. Pendant tout le temps que dura le petit speech de la jeune dresseuse, le pokémon Acier était resté droit comme un Monolithe et l'avait toisé de loin, sans jamais s'avancer, sans jamais faire le premier pas. Voir Athéna reprendre les choses en main était une bonne chose.

Evidemment, Lyndia n'attendait pas que son amante batte Athos. C'était hautement improbable, voire totalement impossible. Aucun de ses pokémons ne pouvait se targuer d'avoir l'avantage du type (c'était même plutôt le contraire), et leur jeune âge les limitait très certainement au niveau de leurs attaques. Non, ce que Lyndia attendait c'était quelque chose de beau. De grand. Un travail d'équipe qui mettrait son pokémon au tapis pendant ne serait-ce que trois secondes. Ou qui le forcerait à décroiser les bras. D'une certaine façon, ca avait été fait quelques secondes plus tôt, mais c'était l'énergie du désespoir qui avait parlé. Le pokémon acier serait désormais plus attentif. Il ne se laisserait pas surprendre aussi facilement. Finalement, la jeune dresseuse revint sous le feu des lampadaires. Dans les ténèbres, la Championne sourit.

"Je suis prête."

Lyndia était ravie. Elle n'avait pas besoin d'avoir entendu le discours d'Athéna auprès de ses pokémons pour voir une grande différence dans son équipe. Leur organisation, leurs mouvements, leurs regards, ca n'était plus le même groupe. Et celui-ci semblait bien plus prometteur que le précédent. Athos aussi semblait paré à se battre correctement. Les bras toujours croisés. Il attendit que le petit groupe soit en place pour passer à l'action.

"Allons-y!"

Le Scalproie effectua soudain un tour complet sur lui-même, détachant sa jambe du sol et lançant comme un vaste coup de pied circulaire qui décrivit un cercle parfait. De sa jambe métallique jaillit une aura noire qui s'en détacha pour foncer sur les trois adversaires qui l'encerclaient : Tranche Nuit. Un coup non chargé, non ciblé, une attaque ample et vive, peu puissante et lancée sans réflexion réelle, mais avec pour but de forcer les trois jeunes pokémons à agir, à bouger, et pour forcer Athéna à réfléchir. Le monstre de métal ne regarda même pas l'effet de son attaque lorsqu'il reposa sa jambe au sol, penché en avant, déséquilibré par son mouvement et par son propre poids.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   Mar 30 Avr 2013 - 13:18

Scalproie cognait fort, Scalproie avait une peau de métal impénertrable ou presque, mais Scalproie n'était pas le bipède le plus rapide de la création. Les Pokémon d'Athéna formaient une ligne droite qui éclata en voyant le coup venir, Alcyon bondit dans les airs, trop haut pour être touché, Ladon recula hors de portée du coup, et Arktos fit une roulade à la fois pour esquiver le coup, mais aussi pour se mettre sur la gauche du Pokémon d'acier.

Athéna savait qu'en temps normal, Athos aurait été plus précis et efficace, mais il semblait que le Pokémon avait envie de faire durer le plaisir. Elle n'avait plus qu'à saisir sa chance.

Scalproie retomba en avant, sa jambe l'obligeant à se pencher en avant à cause de l'élan du coup. Face à lui, Ladon. Sur sa droite et au dessus de sa tête, Alcyon. A gauche et désormais presque dans son dos, Arktos.

"Ladon, Grimace! Alcyon, Cru-Aile! Arktos, Feinte!"

La stratégie était simple, mais avait déjà fait ses preuves. Ladon était très bien placé pour faire Grimace et handicaper son adversaire. Alcyon bénéficiait déjà d'un Aiguisage, et était assez rapide pour son niveau. Arktos connaissait Feinte, une attaque réputée inévitable.

Si Athéna ne se trompait pas (ce qui, malheureusement, n'était pas certain), Athos aurait bien du mal à tout contrer. Il allait devoir faire un choix.

La blonde se mordit les joues en voyant ses Pokémon passaient à l'offensive. Elle craignait que Ladon ne change d'avis, et décide qu'attaquer était plus cool que d'utiliser la ruse. Mais le petit reptile s'exécuta sans râler, tout comme ses deux compagnons. La jeune Dresseuse en aurait dansé de joie si elle avait eu le temps.

C'est ainsi qu'en quelques secondes seulement, le Coupenotte ouvrit grand la bouche et fit apparaître une tête fantomatique absolument effrayante, pleine de dents pointues et avec deux grands yeux rouges exorbités, pendant que l'aiglon se ruait sur son adversaire, les ailes entourées d'une aura de puissante blanchâtre, et qu'en même temps l'ourson donnait l'impression, grâce à un clone d'ombre de lui-même, d'attaquer d'un côté pour finalement attaquer de l'autre au dernier moment.


Trois actions simultanées et venants d'angles différents.
On était bien loin du souk de tout à l'heure, et Athéna esquissa un sourire, fière de ses Pokémon sans avoir besoin de gagner ce combat, simplement parce qu'ils étaient une équipe soudée, avec des membres prêts à s'aider les uns les autres.

~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 


Dernière édition par Athéna le Mer 1 Mai 2013 - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séparation [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séparation [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» XLOT: préparation
» Offre terminée.
» [AIDE] Cherche mains expertes pour réparation
» Klucel express . (préparation, mise en œuvre)
» Réparation Raptor (FixMyFigurine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: