Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Soleil Noir[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Le Soleil Noir[Terminé]   Ven 8 Fév 2013 - 10:25

HJ-Topic libre-HJ

Fin d'après midi. L'hiver étant passé, les jours commencent peu à peu à se rallonger et à laisser baigner Maïlys dans leur lueur solaire pendant quelques gracieuses heures supplémentaires. Au loin, à l'horizon, une boule de feu diffuse ses rayons rouges et or, donnant à sa toile de fond des teintes roses et pourpres. Ciel dégagé, parsemé de quelques nuages timides n'osant même pas avancer. Ceux-ci se voient bordées d'un liseré jaune, détourant à la perfection leur masse violette. Un magnifique coucher de soleil. Il suffit de tourner la tête, et déjà la lune nous nargue de son croissant moqueur suspendu sur un fond encore relativement clair.

Une silhouette se détache sur ce paysage onirique. Une silhouette sombre, élancée comme un Zoroark, et bénéficiant de la même masse capillaire que le pokémorfox. Une masse elle-même cernée par un liseré d'or et qui, du haut de son perchoir, toise en souriant son prochain objectif.

La semaine passée, Solem a réussi à capturer un Nodulithe. Première étape de ses projets fous. Comble du bonheur, il s'agissait en plus d'un chromatique. Nouvelle ambition, capturer un Fantominus. Pardon. Le terme capturer est faussé. Une capture de pokémon est une chose basse. Mesquine. Facile. Et à vaincre sans péril, vous connaissez la suite. Non. Elle ne "capture" pas. Elle n'est pas encore tombée aussi bas.

Elle, elle vole. Et sa cible a été repérée depuis longtemps.

Attendant patiemment que les derniers enfants quittent leur collège de Megapagopolis, le Soleil Noir reste parfaitement immobile. Elle aurait pu agresser un dresseur inconnu, elle aurait pu faire ca façon pickpocket. Mais non. Ce soir, elle avait envie d'humilier le monde. Elle avait envie de rire de la sécurité déplorable des établissements publiques, ou de rire des gardes déplorables qui n'auraient pas su la rattraper si elle avait déclenché la sécurité. Bref, elle avait besoin d'un dindon pour sa farce.

Le professeur VonShmo avait, ce jour là, ramené un Fantominus pour sa classe. Le but de son exercice: apprendre à ne pas avoir peur des pokémons spectres. Les enfants en étaient sortis ravis, mais avaient mis dans l'établissement un tel bazar que l'enseignant s'était proposé de rester un peu plus tard pour aider au nettoyage. Le collège visé n'était pas excessivement grand, mais il servait également de lieu de réunions ou de conférences à des adultes. Ainsi, Solem s'était assuré, en jouant à Spider Man d'une fenêtre à l'autre de l'établissement, que VonShmo était bel et bien le dernier à y être resté. Elle pouvait se tromper, mais fuck it. Au pire ca rajoutait du challenge.

Il était l'heure.

Activant un mécanisme à sa ceinture, la jeune femme accrocha un grappin au toit et se laissa glisser le long du mur en en déroulant un câble avant de sortir la pokéball d'où elle laissa jaillir Fay, son Momartik.


"Tu sais ce qu'il te reste à faire?"

Le spectre avait la flemme. Mais y'avait des baies fraive à la clé. Elle accepta donc de passer à travers la fenêtre pour la lui ouvrir de l'intérieur. Solem entra. Pas d'alarme. C'était presque trop facile pour être drôle.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-


Dernière édition par Solem le Mar 19 Mar 2013 - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Ven 8 Fév 2013 - 23:22

Gling!............ Gling!......... Gling!... Gling!... Gling! Gling! Gling!

"Korillon. Si tu n'arrêtes pas tout de suite de cogner contre cette porte, je te prive de biscuits pendant deux jours. Et je suis sérieuse."

"... Rillon."

"Merci."

Le nouvel arrivant dans la collection de Pokémon de la Championne Psy s'était tellement attaché à elle en quelques semaines, qu'il refusait de la quitter, où qu'elle aille. Y compris aux toilettes.
Ce qui n'était pas du goût de Gabrielle, qui estimait avoir le droit à un minimum d'intimité pour ce genre d'activité par tradition solitaire.

Après avoir terminé sa petite affaire, s'être lavé les mains et fusillé Korillon du regard, l'Améthyste sortit des toilettes de la salle des professeurs du collège Seko, et s'engagea dans le couloir sur sa droite, celui qui aurait dû lui faire rejoindre le Professeur VonShmo.

Connue dans les milieux universitaires pour ses recherches dans les Ruines de Lakit, la jeune femme avait croisé la route de VonShmo par hasard, et rapidement sympathisé. Sur un plan intellectuel en tout cas. Pour le reste, VonShmo n'était pas son genre. Pas même dans le noir, de dos, avec les yeux bandés.
Gabrielle appréciait beaucoup chez cet homme ses idées sur les Pokémon et leur relation aux humains. Elle avait donc accepté de l'aider sur son dernier projet ; se cantonnant bien sûr à préparer des fiches, quelques maquettes, trouver des infos sur les Fantominus... mais certainement pas intervenir elle-même devant une bande de gamins surexcités. Elle supportait à peine ses fans, alors des mioches pré-pubères, quelle horreur!

C'est donc avec un gros dossier sous le bras et son Korillon dans les cheveux que Gabrielle s'était rendue dans ce collège qu'elle-même n'avait jamais fréquenté, étant née dans la région de Kantô.

Et c'est ainsi qu'elle se trompa de couloir.

Au bout de cinq longues et silencieuses minutes à tourner en rond dans cet établissement scolaire vide, et maintenant sombre car la nuit était tombée, l'Améthyste se dit qu'elle avait le sens de l'orientation d'un Zigzaton, et s'arrêta au beau milieu d'un couloir qui ressemblait au couloir précédent, qui ressemblait lui-même au couloir précédent, qui ressemblait au suivant et ainsi de suite.
Korillon, blottit dans un nid de cheveux bouclés, tinta avec interrogation (mais gentiment, car il craignait toujours d'être privé de biscuits).


"Oui, bon. Je ne sais pas où nous sommes. Ça peut arriver à tout le monde." grogna Gabrielle en levant les yeux vers ses mèches rebelles.

Sur ce, elle porta la main qui ne tenait pas son gros dossier "Fantominus" à sa ceinture, et décrocha la Pokéball de Bô, son Groret. Le Pokémon apparu devant elle dans un flash lumineux, le sourire au groin.


"Bô, mon sauveur. Utilise Flair pour retrouver l'odeur du Professeur VonShmo, l'homme de tout à l'heure, s'il te plaît." demanda la Championne en caressant la tête du cochon télépathe. Elle se garda bien d'ajouter qu'elle était complétement perdue.

Bô s’exécuta avec plaisir, tout comme il l'avait déjà fait pour sortir sa maîtresse de la forêt, quelques temps plus tôt. Il huma l'air de son groin, et trouva facilement l'odeur d'Eau de Cologne bon marché du Professeur VonShmo.
En quelques virages et longueurs de couloirs supplémentaires, le Groret arriva devant une porte de salle de classe fermée. Il se mit sur le côté pour laisser passer sa maîtresse en remuant sa queue en tir-bouchon. Gabrielle lui gratta les oreilles pour le remercier, et posa la main droite sur la poignée.


"Professeur, c'est moi!" annonça-t-elle pour ne pas faire sursauter le chercheur en ouvrant la porte en grand.

VonShmo était penché en avant, en train de ramasser quelque chose sur le sol de sa classe, entre deux tables d'élèves. Les yeux de la Championne le cherchèrent un instant, car le petit personnage disparaissait facilement derrière les meubles pourtant bas de la salle. Et ce fut par hasard qu'elle regarda par dessus VonShmo, à travers les grandes fenêtres du mur d'en face.

Le vis-à-vis n'était pas charmant, puisqu'il donnait sur un autre bâtiment du collège, un truc tout gris et tout moche. Gabrielle n'y aurait prêté aucune attention si elle n'avait pas entraperçu quelque chose qui bougeait à hauteur d'une fenêtre. Quelque chose de sombre et de longiligne.

Mais le manque de lumière et la rapidité de l'action lui donnèrent un doute quant à la réalité de ce qu'elle venait de voir. Peut-être qu'un Pokémon oiseau avait simplement projeté son ombre sur la vitre en passant plus haut dans le ciel... Mh, étrange. Elle avait tout de même un drôle de pressentiment.


"Ah! Mademoiselle Mindd! Je commençais à me demander si vous vous étiez perdue..." déclara VonShmo avec un sourire malicieux.

"Non, non! Pas perdue! Je visitais." répondit vivement la blonde aux reflets roux.

Korillon tinta, comme pour souligner son mensonge. La Championne l'aurait bien rentré de force dans une Ball, mais le petit Pokémon Clochette n'avait toujours pas adopté ce mode de transport. Seul Bô ne sembla pas s’inquiéter de la morale branlante de sa maîtresse, trop occupé qu'il était à vénérer le sol sur lequel elle marchait.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Sam 9 Fév 2013 - 8:53

Se faufiler silencieusement entre les tables, les chaises. Ouvrir une porte sans en faire grincer les gonds. Avancer avec des bottes cloutées en connaissant par cœur la démarche qui vous évitera de faire le moindre tintement. Solem était à l'aise avec tous ces procédés. Aussi passer d'un bâtiment à l'autre sans faire le moindre bruit ne fut pas un soucis pour elle. En revanche, il lui sembla que le professeur n'était pas seul, et que l'illustre inconnue qui venait de faire irruption dans la salle de cours de sa cible l'avait aperçu. Aussitôt le Soleil Noir s'était éclipsé et blottit contre le mur soutenant la fenêtre qui l'avait trahie.

Elle non plus n'était pas bien sûr de la nature du gêneur. Mais ça importait peu. C'était probablement un élève un peu suce-boules. Pas le genre qui lui ferait courir le moindre risque. Le plan continuait comme prévu. Mais au lieu d'enfumer une personne, elle en enfumerait deux. D'un mouvement de bras elle rappela Fay dans sa pokéball afin d'éviter que le spectre ne fasse la bourde de la faire repérer.

L'ombre gracile rejoignit la bonne salle en l'espace de quelques minutes. Les deux personnages discutaient. De quoi? Elle s'en foutait. Tout ce qu'elle savait c'est qu'il était temps de passer à la phase deux du plan.

La brune porta la main à une sacoche et en sortit un masque de nacre. Le masque des sbires Zodiac. Non, cette mission n'était pas effectuée pour la Team qui terrorisait Maïlys. Mais elle trouvait bien plus drôle de se faire passer pour l'un d'eux et de leur mettre d'avantage de méfaits sur le dos. Après tout, c'était grâce à eux que la police locale lui avait foutu la paix ces dernières semaines. Autant continuer ainsi.

Visage blanc et lisse mis en place. Deux boules fumée dans la main droite. Tout était bon.

Go.

D'un geste d'épaule elle enfonça la porte verdâtre qui la séparait de ses proie et, dans la continuité de son mouvement, jeta les deux projectile qui éclatèrent au sol en libérant leur gaz fumigène dans la pièce. La Sombre Ball contenant le Fantominus était repéré. Solem se mit à quatre patte comme si elle avait été un Mygavolt, afin d'éviter l'influence des gaz aveuglants, et se mit à foncer vers sa cible avec une agilité déconcertante au vu de la posture choisie.

Le pokémon convoité était là, son bras s’élança pour saisir la ball.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Sam 9 Fév 2013 - 12:01

La porte d'entrée de la classe rebondit contre le mur sous la violence de l'assaut de l'inconnu(e) dans un fracas qui fit sursauter VonShmo et Gabrielle. Cette dernière était dos à la porte, et se tourna comme une girouette par grand vent en direction du bruit.

Malheureusement elle ne put rien faire avant que deux Boules-fumée n'explosent au sol en libérant un épais nuage de fumée blanche. La Championne porta instinctivement un bras à son visage pour se couvrir les yeux, mais ils étaient déjà irrités et la blonde sentit les larmes s'accumulaient sous ses paupières.

VonShmo poussa un cri de terreur et tomba à la renverse, quelque part entre les tables d'écolier. Gabrielle l'entendit s'effondrer et se mettre à tousser.

Bô aurait pu sentir leur agresseur arriver, mais son attention était accaparée par sa maîtresse, comme toujours. Aussi surpris que les autres, il essaya de se reprendre et de faire face. Sa petite taille lui évita le plus gros du nuage de fumée qui montait peu à peu dans l'air. Les yeux plissés, le groin retroussé, le Groret chercha où était passé la créature arachnide qui venait de les attaquer. Il repéra une forme sombre rampant sur le sol, entre les tables.

Korillon s'était enfoncé le plus possible dans la chevelure de sa maîtresse, effrayé par le bruit, la fumée, l'agitation. Il se fit le plus petit possible et se cramponna avec ses petites pattes aux mèches blondes, quitte à faire mal à Gabrielle. Il n'avait aucune intention de participer à tout ce remue-ménage.

L’Améthyste toussa elle aussi avant de pouvoir ordonner à son Pokémon :


"Bô! Cyclone!"

Le cochon, qui fixait leur adversaire mystère des yeux, s’exécuta rapidement. Sans y mettre sa pleine puissance, Bô envoya son Cyclone dans la pièce pour repousser la fumée.

Gabrielle s’essuya les joues d'un revers de manche. Son jeans et son t-shirt à manches longues violet allaient sentir la Boule-fumée jusqu'au prochain lavage...

Profitant de la meilleure visibilité, l'Améthyste repéra l'intrus accroupi près du bureau du Professeur, la main tendue vers une Sombreball.

"Hé!" hurla la Championne en tendant elle-même une main vers le voleur, ou la voleuse, Gabrielle n'en était pas bien certaine.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Sam 9 Fév 2013 - 17:18

Bon.

Bon bon bon.

La fumée venait d'être dispersée d'un revers de main par le sale petit porc de la blondasse binoclarde. Elle semblait être plus qu'une simple élève lèche bottes au final. Malheureusement pour elle, ca ne changerait pas grand chose. Le Soleil Noir venait de mettre la main sur la sombre ball et n'avait pas l'intention de la lâcher. Au travers de son masque de nacre elle regarda, hilare, le professeur tombé à terre qui commencait à comprendre ce qu'il se passait, ainsi que l'intello qui l'avait rejoint.

Oh, wait.

Elle connaissait cette intello. L'inverse était par chance peu probable. Il s'agissait de Mindd. La Championne Psy de la ligue de Maïlys. Bien qu'elle ne se soit jamais vraiment intéressée aux badges et aux figures montantes de l'île, Solem avait toujours jugé judicieux de se tenir informé des visages principaux qui peuplaient l'île. Afin de savoir à qui on avait à faire dans des situations du genre de... celle-ci.

Deux choses exaspéraient la brune. Mindd était une collègue de Lyndia. Et une collègue très proche puisque toutes deux vivaient quasiment au volcan. Et la rage que Solem gardait contre la borgne sembla s'éveiller à la simple pensée qu'elle avait en face d'elle une de ses connaissances. L'autre chose, c'était que foutre sa raclée à une championne, c'était quand même foutrement tentant. Et ca lui aurait rapporté gros. Imaginez: Gabrielle Mindd: captive et livrée à la Team Zodiac, prête à être exploitée comme monnaie d'échange, sûre et certaine que ces idiots de champions céderaient à leurs exigences pour la secourir.

En fait, ce deuxième point était assez enivrant en soit. Ce qui était exaspérant, c'est qu'elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas se le permettre. Solem se trouvait dans la pire des situations qu'elle pouvait envisager. Pire que la torture, pire que la souffrance, pire que la mort: elle devait choisir entre deux de ses caprices.

Humilier Gabrielle et en tirer profit lui donnerait des orgasmes mentaux sur plusieurs semaines.
Faire face à Gabrielle lui faisait prendre le risque de perdre le Fantominus.

Et ce Fantominus était bien trop précieux. Il était le nouveau pas de son objectif de vie. Oh, bien sûr elle pourrait en retrouver d'autre, mais l'idée que ses plans soient seulement retardés la rendaient folle. Elle avait BESOIN de ce pokémon. Et pour le coup, c'était pour bien plus qu'un simple caprice.

"Merde!"

Elle saisit sa pokéball et la jeta en avant, libérant Morpha, son Tentacruel. Solem savait qu'il aurait fort à faire face à des pokémons psy, mais elle savait également que sa grande résistance spéciale en ferait un mur difficile à contrer. Autant garder Fay si l'affront devenait inévitable, pour le moment, il fallait fuir.

"Voile Mirroir!"

Ordonna Solem à son pokémon tout en rangeant le Fantominus dans sa sacoche et en amorcant sa fuite. Elle ne s'inquiétait pas de pouvoir récupérer son pokémon ensuite, mais il fallait avant tout assurer sa propre sécurité. Le Tentacruel se vit enveloppé d'un voile rose qui n'hésiterait pas à renvoyer au double de puissance toute attaque que le Groret aurait l'audace d'envisager. Son habilité Corps Sain le protégeait également des baisses d'état. Ca ne lui ferait gagner que quelques secondes, mais elle n'avait pas besoin de beaucoup plus. Déjà elle avait la main sur la poignée de la seconde porte de la salle de classe et entreprit de sortir en courrant, suivie de près par la pieuvre qui s'assurerait que rien ne puisse faire de mal à sa dresseuse.

Mindd avait intérêt à être à la hauteur de ses pokémons. Car tout allait aller très vite.


~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Dim 10 Fév 2013 - 15:55


Gabrielle n'avait pas fait un pas en direction de la voleuse (la masse de cheveux semblait féminine, ainsi que la voix) que cette dernière lui balança un Tentacruel dans les pieds. Un Tentacruel. Avec ses tentacules gluants et ses yeux vitreux. Le genre de Pokémon que la Championne n'aimait pas rencontrer, même dans un aquarium avec vitres blindées. La haute créature aquatique se mit à couvrir la fuite de sa propriétaire en s'agitant sur le sol, laissant derrière lui des trainées de gel incolore, comme une limace.
Pour couronner le tout, cette garce brune avait eu la bonne idée de se protéger avec Voile Miroir.
Gabrielle fronça les sourcils, et pas seulement parce que Korillon lui arrachait les cheveux par poignées.

D'abord, dégager l'énorme truc flasque qui empêchait de courir après la femme en noir.


"Psykoud'Boul!"

Entre le peu de muscle de Groret et le peu de résistance physique de Tentacruel, c'était à se demander qui se ferait le plus mal, mais au moins le Mollusque s'arrêterait un instant et Psykoud'Boul ne serait pas contré par Voile Miroir.
Bô s'élança tête en avant vers son adversaire, prêt à lui assené un violent coup de crâne chargé d'énergie psychique rosâtre, tapant dans la faiblesse au type Psy de Tentacruel.

Gabrielle ne prit pas le temps de voir si cette attaque portait ses fruits. Elle attrapa une Pokéball à sa ceinture, et la jeta le plus loin possible, tentant de passer par dessus le Tentacruel freiné dans sa course.
Maxwell se libéra de la Ball en plein air avec un cri aigu. Avant que ses pattes ne touchent le sol, l'Améthyste hurla :


"Max, Vive-Attaque sur la femme en noir!"

Si le Mentali pouvait faire tomber la voleuse, ce serait bien suffisant pour l'arrêter et la mettre hors d'état de nuire. Pas besoin de lui briser tout les os. Enfin, pas pour l'instant.
En parlant de voleuse, qu'avait-elle dérobé? Dans la confusion et la fumée, Gabrielle avait cru comprendre qu'elle en avait après la Ball du Fantominus du Professeur VonShmo, et l'éclat d'un masque de la Team Zodiac avait retenu son attention.
Raison de plus pour lui cogner dessus. La Zodiac ne faisait pas dans la dentelle, alors pas de besoin de s'encombrer d'arrière-pensées pour le moment. Ceci n'était pas un gentil match d'Arène.

Maxwell atterrit avec une grâce de Persian sur le linoléum de la salle de classe, juste à hauteur de Tentacruel qui devait gérer Bô. Avec sa grande vitesse, le Pokémon Soleil fonça sur sa cible, les oreilles plaquées en arrière et le regard furieux.

Au milieu de cette agitation, VonShmo restait paralysé par terre, n'osant pas bouger le petit doigt. Sa vie de chercheur et d'universitaire venait d'être pimentée pour les dix prochaines années. Encore cinq minutes de ce rythme, et le pauvre homme ferait une overdose d'action.

Gabrielle, elle, restait impassible (en apparence) sous la lumière crue des néons de la classe. Ses yeux verts brillaient d'une colère froide à peine contenue derrière ses verres de lunettes. Toute son énergie était dépensée à analyser la situation et à ne pas se faire surprendre, mais au fond, elle n'attendait qu'une occasion de passer la brunasse à la tondeuse, juste pour le plaisir.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Dim 10 Fév 2013 - 16:44

Mindd était à la hauteur de son titre. Solem se savait rapide à agir et à analyser les situations, et pourtant son opposante prenait les bonnes décisions au bon moment. Le Groret foncait à toute allure et infligea un coup de tête qui n'aurait eu de terrifiant que l'ambition. Ce fut néanmoins suffisant pour renvoyer Tentacruel plusieurs mètres en arrière, au niveau du mur, complètement sonné. L'attaque n'avait pas été très puissante, mais la faible résistance physique de la pieuvre ne lui avait pas rendu service. Et surtout, malgré que le combat rapproché ne soit pas le fort du pokémon magouilleur, ce dernier possédait une expérience, un niveau, une habitude du combat qui lui avait permis de porter un coup parfait. C'était là la grande force des Champions. Passé un stade, les pokémons ne peuvent plus vraiment apprendre de nouvelles attaques. Seuls le temps et les combats leur permettent de s'améliorer, d'affiner leurs techniques, de devenir plus... redoutables. Et Gabrielle, en sa nature de Championne, avait naturellement des pokémons qui était tous à prendre très au sérieux. Même dans leurs points faibles.

Le Soleil Noir avait cependant de la chance dans son malheur. Alors que Morpha secouait sa grosse tête bleue pour reprendre ses esprits, l'Améthyste avait lancé à l'assaut de la brune un Mentali d'une grande vivacité. Solem eut le temps d'ouvrir la porte et de la franchir, mais déjà le félin était sur le point de lancer la vive-attaque qui, en ligne droite, était sûre de toucher sa cible.

Morpha s'en apperçut et profita de sa proximité et de sa propre vivacité pour projeter un de ses tentacules à sa droite. Le membre gélatineux se tendit d'un coup, fermant dans le dos de sa dresseuse la porte laissée ouverte. Ce fut juste. Une demi-seconde plus tard, un choc retentit. Le choc d'un Mentali qui fonce tête baissée vers une porte fermée. Genre "BONK".


"Ligotage!" hurla-t-elle sans s'arrêter en espérant avoir été entendue.

Loin de s'inquiéter de la santé de son pokémon, Solem ricana sous son masque. Les champions étaient lucides. Ils ne chercheraient pas à s'attarder sur le pokémon aquatique. Trop droits. Trop consciencieux. Elle était loin l'époque bénie où la ligue de Kanto était infiltrée par la Team Rocket. Les quelques précieuses secondes que Morpha venait de lui offrir lui sauvaient la mise.

Le Tentacruel se cambra puis, d'un geste sec, envoya en avant ses 80 tentacules dans toute la salle. D'ordinaire cette attaque était assez prévisible et pouvait s'avérer simple à éviter. Mais là, entre l'aspect exigu de la pièce, le fait que le Mentali ait été sonné et les quelques derniers relents de fumée qui trainaient dans la pièce, éviter un déluge de tentacules enragés devenait bien plus technique.

L'objectif était double. Soit ligoter tout le monde et laisser à Solem assez de temps pour disparaitre; soit les forcer à quitter la salle et poursuivre le Soleil Noir, offrant ainsi au Tentacruel l'opportunité de quitter les lieux et de faire office de renfort lorsque sa dresseuse en aurait besoin
.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Dim 10 Fév 2013 - 17:50


L'Améthyste eut un petit rictus de douleur par compassion pour son Mentali, qui venait de se fracasser la tête contre une porte. Sa grâce féline venait elle aussi d'en prendre un coup. Maxwell retomba, étourdi, sur ses quatre pattes vacillantes, un début de bosse entre les deux oreilles, et le regard moins intelligent qu'à son habitude.

Son allié dans ce combat s'en sortait mieux. Bô n'était pas loin du Tentacruel, et même s'il n'avait pas eu le temps de l'empêcher de fermer la porte, il n'allait pas le laisser tranquille si vite.

Sauf s'il se faisait ligoter avant de pouvoir bouger un sabot.

L'appendice visqueux se noua autour de sa taille et le souleva de quelques centimètres au dessus du sol, le laissant impuissant.


"Et mer--" grinça la Championne avant de se jeter ventre à terre pour éviter un gros tentacule qui lui passa au dessus de la tête.

Quelque part dans ses cheveux, Korillon faillit s'évanouir.

Un "Splorch!" retentit quelques mètres en arrière, et VonShmo s'étala sur le dos, assommé par un coup de Ligotage reçue à la tempe. Cette fois, il avait vraiment dépassé son quota d'action pour toute une vie. Un filet de bave s'échappa de ses lèvres, mais personne n'aurait pu dire si c'était celle du Professeur ou celle du tentacule.

Un feulement enragé, et Maxwell, partiellement remit de sa rencontre frontale avec la porte, bondit sur le Tentacruel et mordit à pleine dents le tentacule qui retenait Bô prisonnier.

Pendant ce temps, Gabrielle se précipita vers l'autre porte de sortie de la classe, tentant de ne pas perdre la voleuse des yeux, quitte à laisser ses deux Pokémon se débrouiller face à Tentacruel.
La blonde aux reflets roux ouvrit la porte brusquement, bondit dans le couloir, et vit le dos habillé de noir de la Zodiac qui tournait à l'angle du couloir. Compter sur ses compétences physiques de rat de bibliothèque était sans doute prétencieux, et Gabrielle le savait. Difficile de rattraper la brune, mais pas question de la laisser filer.

La Championne changea de tactique. Elle rentra dans la classe, reprenant le cours du combat.

Mentali mâchouillait le tentacule de son adversaire (avec une grimace de dégout bien visible), tandis que Bô s'était libéré et faisait face.


"Bô! Choc Psy!" hurla la Championne.

*Tiens, mange! Faiblesse Psy et dégâts physiques. Va faire dodo!* pensa-t-elle avec un sourire.

Les perles noires du Groret s'illuminèrent et une vague violette s'élança vers le Tentacruel.

A travers le reste des tentacules éparpillés dans la salle, Gabrielle se fraya un chemin jusqu'aux fenêtres de la salle. Elle avait perdue de longues secondes, et savait que la voleuse était bien en avance sur elle. Mais elle n'avait pas dit son dernier mot.

D'une main, elle ouvrit une fenêtre en grand, arrachant presque la vieille poignée dans sa précipitation. De l'autre, elle activa une Pokéball, qui libéra son Xatu. Celui-ci apparu sur le bord de la fenêtre, la toisant d'un air maussade, des volutes de fumée s'échappant derrière lui par le courant d'air ainsi créé.


"Gloom, cherche une femme, maigre, habillée en noir, longs cheveux bruns, sacoche à l'épaule, masque de la Zodiac. Trouve-la, suit-la, mais attention, elle a de bons Pokémon. Communique avec les autres par télépathie. Go!"

L'oiseau claqua du bec et s'envola.

Gabrielle ignorait s'il serait en mesure de retrouver la voleuse, car elle ne savait pas qu'elle direction cette dernière choisirait en sortant du collège. Mais Gloom pouvait couvrir une grande distance à tire-d'aile, et il y avait une chance pour qu'il la repère avant que la brune ne se mette à couvert.

De toute façon la Championne ne pouvait pas compter sur ses petites jambes ou sur ses autres Pokémon, pas vraiment taillés pour la course eux non plus.

Elle tourna la tête en direction du combat, pour voir si ces deux Pokémon faisaient de la gélatine avec le Tentacruel, comme elle l’espérait...

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Lun 11 Fév 2013 - 10:22

Morpha tomba... KO. Oui, tout simplement. Les pokémons de Gabrielle étaient déjà redoutables dans des domaines mal maitrisés, ils devenaient hautement supérieurs dans leur domaine d'expertise. Les orbes lancés par le Choc Psy auraient dû être faciles à renvoyer, mais leur trajectoire imprévisible et la promptitude de l'assaut ne laissa pas au monstre marin le temps de se défendre. L'explosion résonna dans ses globes gélatineux et rouge et dans sa boite crânienne surgit une intense douleur qui ne tarda pas à le faire tomber inconscient. Son emprise sur le monde retomba comme un soufflé. Il était hors jeu.

Solem était déjà loin. Mais si elle se foutait éperdument du sort des pokémons, Morpha et Fay étaient des exceptions. Même si l'Améthyste s'était détournée de son pokémon pour la suivre, elle n'avait pas l'intention de laisser le Tentacruel en retrait.

De derrière Gabrielle et ses pokémons, un rayon rouge jaillit, toucha le pokémon inconscient, et le fit disparaitre en l'aspirant à sa source: Une pokéball, tenue par Fay. Laquelle avait été envoyée en retrait pour récupérer le pokémon retardataire. Et elle avait bien fait. Sans quoi la pieuvre n'aurait pu rejoindre sa dresseuse. Les yeux du pokémon spectre émirent une intense lueur dorée et, d'un coup, n'attendant pas que la championne et ses pokémons ne puissent réagir, engloba l'intégralité de la pièce pour en aveugler les protagonistes.

Toujours avoir un pokémon avec Flash sur soi. Surtout quand de vos fuites dépend votre salut.

Le Momartik, son attaque lancé, fit volte face et s'enfuit à son tour en passant par la porte ouverte par sa maitresse quelques minutes plus tôt. Il était maintenant temps de la rejoindre. Elle traversa une fenêtre ouverte et s'éleva dans les airs afin de la rattraper. Point de rassemblement: les grilles d'entrée de l'école. Malheureusement, la rapidité de l'action lui ôta l'idée de s'élever assez haut pour voir le Xatu qui toisait le Soleil Noir quelque mètres en amont.

Solem, quant à elle, avait bien avancé. Après avoir tourné à l'angle, libéré Fay et lui avoir donné ses ordres, elle était arrivée à une cage d'escalier. Elle accrocha l'embout de sa ceinture à la rampe et bondit par dessus cette dernière, se laissant glisser ainsi jusqu'au rez de chaussée. D'ici quelques minutes, elle serait tirée d'affaire. Sous son masque elle jubilait au plus haut point. Elle avait dans la main un des cinq pokémons tant convoités. Le second de la liste. Et en plus de cela, elle était sur le point de disparaître au nez et à la barbe d'une membre du conseil des 4. Une collègue à Lyndia.

Quelque part au fond de son cerveau, elle eut un orgasme.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Lun 11 Fév 2013 - 14:33

La multitude de tentacules se rétracta à l'instant où les yeux du Tentacruel se fermaient et que son corps mollasson se liquéfiait presque sur le sol.

Maxwell se dépêcha de lâcher ce qu'il avait dans la bouche en crachant bruyamment, comme pour se libérer d'une boule de poils.

A côté du quadrupède, le Groret croisa les bras devant son adversaire déchu en se félicitant intérieurement. Il se tourna vers Gabrielle, des étoiles dans les yeux, pressé de recevoir un compliment de sa divine maîtresse.

Mais la Championne n'eut pas le temps d'esquisser un sourire qu'un Pokéball s'activa dans son dos, faisant disparaître le Tentacruel. L'Améthyste se retourna brusquement, les cheveux hérissés sur le crâne (d'où pointaient les appendices rouge et blanc de Korillon, toujours planqué sous la masse blonde), et eut l'impression d'être face à des phares de voiture à pleine puissance.

Complètement aveuglée, Gabrielle poussa un cri de douleur. Il lui semblait qu'on lui enfonçait des tisonniers brûlants dans les orbites. Sa vision devint complètement blanche, puis noire. Elle porta une main à son visage, enleva ses lunettes et se mit à se frotter frénétiquement les yeux, ce qui ne changea rien, à part faire couler plus de larmes.

Derrière elle, Bô cligna plusieurs fois des paupières, mais lui aussi était dans le flou. Maxwell ne s'en sortait pas trop mal, car au moment du Flash, il avait la tête penchée et toussait comme un tuberculeux pour se débarrasser des résidus de gel de Tentacruel accrochés à sa langue.

VonShmo était toujours dans les vapes, et c'était ce qu'il pouvait lui arriver de mieux pour le moment.


La Championne des Pokémon Psy renifla, et ouvrit un œil.
Seul le noir absolu, tel la peau de Zekrom, parvint à son nerf optique.


"Zodiac..." siffla Gabrielle comme un Arbok enragé.

La blonde n'avait même pas eu le temps d'identifier le second Pokémon. Elle était folle de rage, et se faire Flasher comme une bleue n'améliorait pas son humeur. Il ne lui restait plus que Gloom pour avoir une chance de pister cette voleuse, encore plus maintenant que la jeune blonde n'y voyait plus à deux mètres.

Avec ses lunettes dans la main gauche, et la main droite tendue devant elle, Gabrielle se faufila à tâtons entre les tables d'écolier et chercha le corps inerte du Professeur VonShmo. Tout en avançant lentement vers son but, elle s'adressa à ses Pokémon :

"Si vous y voyez encore quelque chose, gardez les portes et les fenêtres. Je commence à avoir ma dose d'attaques surprises, les gars." dit-elle d'un ton glacial.

*Je m'en charge.* lui répondit Maxwell avant de s'installer face aux portes, englobant le plus de terrain possible dans son champ de vision.

Gabrielle entendit les pas et devina l'ombre de son Groret qui montait sur le bureau du Professeur pour surveiller les fenêtres malgré sa petite taille.

Se sentant un peu plus en sécurité, la Championne inspira longuement pour calmer ses nerfs, et posa la main sur l'épaule du Professeur, qu'elle venait de retrouver. Sa vision était parsemée de tâches violettes et noires, mais elle réussit à trouver la joue de VonShmo... et à lui mettre une claque.

Le pauvre homme sursauta, grogna, voulu se redresser, et changea tout de suite d'avis quand la douleur à sa tempe se réveilla en même temps que lui.


"Ooooh... ma tête." croassa-t-il d'un voix pâteuse.

"Ne vous agitez pas, Professeur. Un Tentacruel vous a assommé. Vous vous souvenez?" demanda la blonde en essayant de lire l'expression sur le visage de VonShmo.

"Ah! Le Tentacruel! Où est-il? Qu'est-ce qui s'est passé?!"

VonShmo se mit à remuer dans tout les sens, malgré la migraine, et Gabrielle, pas réputée pour sa patience, lui broya presque l'épaule pour l'obliger à rester assis.

"Du calme. J'ai ratatiné le Tentacruel. Mais la voleuse s'est enfuie. Avec votre Fantominus. J'ai envoyé un Pokémon à sa poursuite, il y a encore une chance de le récupérer."

La vague d'information eut raison de VonShmo, qui baissa les épaules en soupirant. Il passa une main dans ses cheveux filasses et regarda enfin Gabrielle dans les yeux.

"Mais! Vous pleurez?" s'étonna-t-il d'une voix anormalement aiguë.

La Championne serra tellement les dents que même Maxwell leva une oreille en entendant un bruit d'émail qui se fissure.

"Pris une attaque Flash. En pleine tête." répondit-elle en employant de nouveau son sifflement d'Arbok.

VonShmo déglutit et se jura de ne plus faire de commentaire à propos de la jeune femme sans réfléchir longuement à l'avance.

Gabrielle lui tendit une main, et l'aida à se remettre debout. Elle pouvait maintenant voir qu'un hématome mangeait la moitié du front de l'enseignant, et sentit poindre un sentiment de culpabilité dont elle ne savait pas quoi faire.

Penaude, elle remit ses lunettes sur son nez, et se racla la gorge.


"Asseyez tranquillement, Professeur. Mes Pokémon montent la garde, et je me charge de Fantominus."


Cette fois, elle avait besoin de son meilleur télépathe. Encore une fois, elle décrocha une Pokéball de sa ceinture et libéra Newton, son Roigada.
La créature haute de deux mètres dépassait largement le petit Professeur et la Championne, mais son air gentil et bon vivant donnait l'illusion d'un Pokémon totalement inoffensif. Peut-être que la couleur rose bonbon y était pour quelque chose aussi.

*Rude journée?* questionna Newton en voyant les yeux rouges et gonflés de sa maîtresse.

La tête d'Arbok fit une troisième apparition, et même Newton ne prit pas le risque de poser une autre question.

"On s'est fait attaquer par une Zodiac. Gloom poursuit la voleuse par les airs. Demande-lui des nouvelles, et reste sur tes gardes."


Là-dessus, Gabrielle tira une chaise de sous une table d'élève et se laissa tomber mollement dessus. Elle se mit à réfléchir à ses prochaines actions en ruminant comme un Tauros.

Korillon se décida à pointer le bout de son nez, et s'extirpa des cheveux de la Championne en regardant partout autour de lui avec inquiétude. Non loin de là, Newton se concentrait pour parler avec Gloom, Bô scrutait chaque mouvement au dehors par les fenêtres, et Maxwell reniflait l'air en battant de la queue. VonShmo s'était affalé sur son bureau, aussi assommé par sa bosse que par la nouvelle du vol de son Pokémon.


*Gloom? Quelle est ta situation?* demanda par télépathie Newton avec un professionnalisme étonnant de la part du débonnaire Pokémon.

Des dizaines de mètres plus loin, au dessus du collège, Gloom eut un tressaillement en entendant la voix de son compagnon aquatique résonner dans sa tête. Sans perdre des yeux sa cible, il se concentra pour répondre :


*Tu pourrais prévenir, grand nigaud! J'ai failli avoir une attaque!*

*Et te prévenir... comment, à part en t’appelant par ton nom?* demanda Newton avec un grand sourire que Gloom ne pouvait pas voir, mais qu'il entendit certainement.

*Bah! Peu importe! L'espèce de tarentule humaine qui a attaqué Gabby est en train de prendre la tangente. Cette femelle colle aux murs comme un Mygavolt, c'est effrayant.*

Newton se tourna vers sa maîtresse et lui répéta, en substance, ce que venait de dire Gloom.

*Oh!* reprit l'oiseau, *Un Pokémon vient de la rejoindre. Blanc, petit, ça flotte. Pics de glace sur la tête, ceinture rouge dans le dos.*

Newton fouilla un instant les recoins de sa cervelle.

*Elle a peut-être une Momartik.* dit-il à Gabrielle qui plissait les yeux en regardant l’hippopotame rose.

"Le type Spectre expliquerait bien des choses." admit la blonde avec une moue de frustration.
Évidement. Elle s'était fait berner par un fantôme. L'une de ses Némésis.


*Je continue ma traque?* demanda Gloom à Newton, qui répéta la question à la Championne.

"Oui, discrètement. Inutile d'essayer de lui courir après dans les rues, elle nous sèmera facilement. Notre seule chance est de savoir où elle se rend, et de lui tomber dessus tous ensemble. Qu'il utilise Œil Miracle si nécessaire."

Une fois l'information relayée, elle jeta un coup d’œil à VonShmo. Elle se sentit rassurée : l'homme la regardait avec espoir depuis son bureau. Il semblait lui faire confiance pour retrouver son Pokémon.
Gabrielle n'avait pas l'intention de le décevoir.

D'autant que cette affaire remonterait vite aux oreilles de la Ligue et du Conseil des Quatre, et elle n'avait pas envie de passer pour une imbécile face aux autres Champions.


~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Lun 11 Fév 2013 - 18:19

Ca y est, c'était gagné. Sans cesser sa course infernale, Solem sortit du collège avec encore plus d'insolence qu'à son arrivée, c'est à dire par la porte principale. Fay ne tarda pas à la rejoindre. La brune récupéra ses deux pokémons dans leurs habitacles respectifs et fit volte face, sans arrêter de reculer. Elle s'était cette fois redressée et regardait le bâtiment en ricanant. Au final, ce fut un grand éclat de rire qui émana de sous son masque. Bordel, c'allait être une bonne nuit. Elle s'arrêta quelques secondes, posa ses yeux sur la sombre ball de sa sacoche où reposait le Fantominus, et se para d'un sourire mauvais.

"Plus que trois..."

Demi-tour. Pas de temps à perdre. Bien qu'elle ait prit une bonne avance, Mindd était peut-être encore à ses trousses. Inutile, donc, de s'attarder en vain. Bondissant au dessus du grillage grâce à un autre gadget-grappin, caché cette fois dans sa manche gauche, le Soleil Noir atteignit rapidement le dernier arrêt de son plan: sa moto.

Solem ôta son masque. Se dissimuler n'était plus nécessaire maintenant que l'Améthyste ne pouvait plus la voir. Ce masque ne ferait qu'attirer l'attention des passants et finirait par la desservir. Qui plus est, porter un casque était impossible avec. Bon, le fait qu'elle porte jamais de casque en moto (ni quelque autre protection d'ailleurs) ne semblait pas entrer en ligne de compte.

En selle. Clés sur le tableau. Guidon réactif. Vrombissement. Impulsion. Le véhicule fonça en ligne droite dans un rugissement provocateur et entreprit de rejoindre sa petite planque de Megapagopolis. Une cachette secondaire, pratique, peu équipée mais qui faisait amplement l'affaire pour la loger avant de rentrer dans son véritable "chez elle".

La nuit était tombée, et Solem était euphorique. Son cœur battait la chamade. Elle avait des bouffées de fou rire et de larmes qu'elle ne contenait que pour garder une bonne vue sur sa route. Son plan avançait, la ligue humiliée, et elle en route vers la prochaine étape de ses projets. Tout était trop beau. Tout se déroulait trop bien. Dans son esprit se mélangeaient des explosions de couleurs enivrantes et l'impatience de poursuivre sur sa lancée. Elle n'était déjà plus vraiment présente sur terre.

Dans le cas contraire, peut-être aurait-elle remarqué l'oiseau qui planait au dessus d'elle lorsqu'elle était
sortie du collège.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mar 12 Fév 2013 - 9:38

*Pfa! Je n'ai pas besoin de mes immenses pouvoirs pour lire l'avenir de cette femme. Elle va se tuer très prochainement à ce rythme...* commenta Gloom avec un rire jaune en regardant la voleuse s'éloigner à moto, sans casque, sans blouson, sans aucune protection, sinon la crinière de Frison qui lui servait de chevelure.
D'un battement d'ailes, Gloom accéléra sa poursuite.


A l'intérieur de la salle de classe, Newton retroussa un coin de lèvre sans comprendre de quoi lui parlait son compagnon à plumes via leur réseau télépathique.

*Oh, mazette. Et en plus elle est complètement chavirée du ciboulot.* s'étrangla le Xatu en entendant l'inconnue hurler de rire à la Lune en ôtant son masque de nacre.

Gabrielle interrogea son Roigada du regard, et ce dernier se contenta de hausser les épaules, comme si ce simple geste pouvait expliquer l'intégralité du comportement de Gloom. Ce qui n'était pas si éloigné de la réalité.

*Tu la tiens toujours?* demanda Newton en croisa les mains dans le dos.

*Je glue! A ce propos, je pense que m'envoyer, moi, pour une mission aussi physique et salissante, était une idée tout à fait déplacée de la part de notre Dresseuse. Je me vois dans l'obligation de demander une forme de rétribution pour mes bons et longs et loyaux et généreux services rendus à la communauté... N'est-ce pas évident?* demanda Gloom entre deux zigzags aériens aux dessus des rues de Megapagopolis.

*... Je vais en parler à Gabrielle.* annonça Newton avant de fixer la Championne en question d'un regard las.

"Ne dis rien." coupa la blonde en levant une main devant son Pokémon.
"Je lui ficherai la paix pour le reste du mois s'il le veut, mais qu'il ne perde pas cette fripouille de vue."

Newton esquissa un sourire et répondit à l'oiseau :
*Demande reçue, demande étudiée, demande validée. Et j'ajoute, personnellement, que tu es le plus chanceux des oiseaux de malheur.*

*Tu es jaloux de mon talent, voilà tout.* répliqua Gloom avant de plonger vers le sol avec, si cela pouvait se dire pour un volatile, un grand sourire au bec.

Leur voleuse n'avait mis que quelques minutes en moto pour rejoindre son point de chute, surement une sorte de planque passagère pour commettre ses méfaits tranquillement à Megapagopolis, avant de changer de crémerie.

Gloom s'approcha du sol lentement pour discerner les bâtiments alentours et se repérer, et peut-être même apercevoir le visage de l'inconnue.


*Elle s'est arrêté dans le troisième arrondissement, en face d'une laverie automatique et d'un bar miteux. Je peux vous guider sans problème jusqu'ici, mais il va falloir être discret... Les ruelles sont étroites et sombres, elle verra arriver des phares à des kilomètres. Je vais me poser sur le toit avant qu'elle n'ait l'idée de lever la tête...*

Aussitôt dit, aussitôt fait, l'oiseau psychique s'envola vers le toit de l'immeuble dans lequel s'apprêtait à entrer la voleuse. Il n'y avait que trois étages, et Gloom se savait à l'abri tant qu'il restait dans l'obscurité.

De ce qu'avait pu voir le Xatu, la femme était assez jeune, mais sa maigreur lui donnait un air malade qui la vieillissait sans doute. L'oiseau ne se souvenait pas d'avoir déjà vu ce visage. Pourtant elle n'avait rien d'une Zodiac débutante, il y avait donc fort à parier qu'elle avait une place plus élevée et plus ancienne dans leur hiérarchie, et qu'ils l'avaient recruté depuis longtemps. Lever son anonymat serait un grand succès pour Gabrielle...


De son côté, Newton exposait la situation à sa maîtresse, qui bondit de sa chaise comme une furie.

"Alors, en avant! Je veux ce Fantominus intact, et je veux cette nana dans un train en direction du Volcan avant la fin de la nuit!" rugit la blonde en agitant les mains au dessus de sa tête.

Puis elle se tourna vers VonShmo.

"Professeur, vous êtes à l'abri maintenant. Rentrez chez vous, buvez un thé, et attendez de mes nouvelles. Appelez quelqu'un pour vous ramener, peut-être... cette bosse me semble incompatible avec le trajet jusqu'à votre maison."

L'homme voulu protester, mais la détermination de la Championne lui ôta le peu de force qu'il lui restait.

"Très bien... Je vais appeler ma femme. Faites attention à vous, Gabrielle." ajouta-t-il en pinçant les lèvres d'inquiétude, comme le père qu'il aurait pu être.

La Championne lui offrit son plus beau sourire de la soirée, et fit signe à ses Pokémon de la suivre sans ajouter un mot. Bô, Maxwell, Newton et Korillon lui emboitèrent le pas, et tous descendirent les escaliers qui menaient dans la cour du collège.

A pied, l'Améthyste laisserait presque quinze minutes de tranquillité à la voleuse avant d'être devant sa planque. C'était long, mais même avec une excellente équipe de Pokémon Psy, la téléportation dans un lieu inconnu était encore impossible. Ce serait donc une expédition à l'ancienne.

Gabrielle rappela Bô dans sa Pokéball (au grand regret du cochon) car il était le plus lent sur ses pattes, mais laissa Maxwell courir devant elle, et Newton faire le relais avec Gloom.

Le Mentali ouvrit donc la marche en scrutant chaque rue et en analysant les courants d'airs pour prévoir une éventuelle embuscade. On n'est jamais trop prudent.


Newton et Gloom formant le meilleur GPS jamais inventé, leur filature se déroula sans embûche, et Gabrielle arriva avec satisfaction à l'angle de l'immeuble où se terrait la voleuse de Fantominus. La Championne leva les yeux au ciel, et croisa le regard de son Xatu, qui répondit par un signe de tête.

A cette distance, Gloom entra en communication directement avec sa maîtresse.


*Je n'ai vu personne sortir. Elle doit être encore à l'intérieur.*

"Bien. Les amis, c'est le moment." déclara la blonde avec un sourire qui découvrait toutes ses dents.

Ses Pokémon partageaient son enthousiasme et le firent savoir en hochant vivement la tête. Sauf Korillon préféra rester silencieux et se faufila derrière la nuque de Gabrielle, où il s'accrocha fermement au col du tee-shirt de la Championne, zieutant la façade noire et immense de l'immeuble dans lequel cette bande d'imbéciles voulait à tout prix s'engouffrer...

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mar 12 Fév 2013 - 16:30

Arrivée dans sa piaule miteuse (enfin, dans le garage des retraités dont elle avait forcé la serrure avant de s'y installer comme une princesse avec son stock de bouteilles de vodka et de rouleaux de PQ...), arrivée dans sa piaule miteuse, donc, Solem avait coupé le moteur, jeté son blouson sur une l'étagère la plus proche, et s'était affalée sur le capot de la bagnole qui était garée là. Afin de se mettre parfaitement à l'aise, elle défit sa sacoche et en sortit ses quatre pokéball avant de libérer tout ce beau monde.

Morpha s'était réveillé, et se traina douloureusement vers un coin du garage où elle savait que sa dresseuse avait entassé des baies. Fay s'étira, satisfaite de sa soirée, en poussant un petit cri cristallin qui résonna dans l'air. Darmani, le petit Nodulithe chromatique, tomba sur la cuisse de Solem et se fit dégager d'un revers de main. Au sens propre. Le Soleil Noir s'en débarrassa d'un coup violent qui propulsa le petit caillou par terre. Il détestait ce genre de traitement. Mais il ne s'en étonnait plus désormais. Il ne se souvenait plus de la dernière fois qu'il avait été en pleine forme. Et enfin le Fantominus.

La boule de fumée regarda autour d'elle, intriguée par ce nouvel environnement plus que par la nouvelle dresseuse. C'était un pokémon jeune, et l'influence des pokeballs l'empêchait de vraiment comprendre que cette femme l'avait dérobé à un autre. Il la dévisagea avant de pousser un petit cri amusé à son attention. La brune avait claqué des doigts, Fay avait surgit et plaqué le pokémon spectre au sol. Solem savait qu'elle ne pourrait pas le faire elle-même. Elle s'était mise d'accord avec le Momartik pour que cette dernière soit la représentante de sa dictature vis à vis du fantome.


"Qu'on soit bien clair face de couille, j'ai aucune envie de me faire chier avec toi. Mais il le faut. J'ai besoin de ta tête de fion, et j'ai même besoin que tu évolues. Donc j'préfère t'annoncer la couleur: tu vas en chier. Il se passera pas un seul jour sans que je te fasse affronter quelqu'un et quelque chose. Et si on a personne à pulvériser, ce sera Fay ici présente qui s'occupera de ton cas. T'as intérêt à devenir un Spectrum rapidement si tu veux pas bouffer des pokéfluttes par les yeux. C'est clair?"

Le Fantominus était effrayé, mais il se rendit vite compte que lutter face au Momartik était inutile. Elle était bien plus expérimentée que lui. Les paroles de Solem lui vinrent aux oreilles, il les comprit. Et elles eurent l'effet escompté. Il avait peur. Il n'avait pas le tempérament du petit Nodulithe qui, très vite, s'était forgé un caractère pour encaisser ce que lui ferait subir sa maîtresse. Non. Lui serait plus du genre à subir, à gémir, à implorer.

"Oh, et à partir de maintenant, tu t'appelleras Majora."

Il acquiesça, une larme au coin de l'oeil. Solem claqua des doigts, Fay le lâcha.

Après l'effort, l'alcool fort. La brune saisit une bouteille de Vodka et l'ouvrit avant de s'en boire une rasade. Chacun vivait sa petite vie. Morpha récupérait, Darmani et Majora s'étaient réunis et semblaient communiquer en chuchotant sans trop savoir quoi se dire, et au milieu de ce spectacle décadent, Solem buvait en riant. Seule Fay jugea bon de rester alerte. Elle avait déjà vu cette situation. Récemment en plus. La dernière fois que So' avait entubé la Team Zodiac, elle s'était crue tirée d'affaire un peu trop tôt et avait baissé sa garde. Ca avait failli lui coûter la vie.

Elle sortit donc. Sans ouvrir la porte, elle passa juste à travers le mur afin de faire le tour de la ruelle, par sécurité. Son corps n'était même pas totalement passé par la structure de brique et d'acier qu'elle tomba nez à nez avec Gabrielle et toute sa clique.

Sa réaction fut immédiate. Elle fit demi tour et rentra dans le garage en poussant un hurlement assourdissant que Solem connaissait pour être le signal d'alarme. Hélas, son lien à Momartik ne l'aidait pas à définir la source du danger. Était-ce la Zodiac? Était-ce Gabrielle? Était-ce un des 45737 individus qu'elle avait rendu fous de rage pendant sa vie? Impossible à dire.

Heureusement qu'être recherché par les trois quarts de la population de la planète ca vous rendait un poil parano. Sinon, Solem n'aurait eu aucun plan de secours.


~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mer 13 Fév 2013 - 15:18

Se retrouver à quarante centimètres d'une Momartik sortant d'un mur en bon type Spectre qu'elle était fichu la trouille de sa soirée à Gabrielle, et pourtant l'attaque surprise de la voleuse au collège l'avait déjà bien secouée.
Ses cheveux bouclés comme un Frison changèrent de mode pour une version Qwilfish instantanée, tandis que Maxwell dressait le poil et que Newton... fronçait les sourcils. Il était très, très surpris. A sa façon.

Un
"Yiiiip!" s'échappa des lèvres de la Championne. Son antipathie pour les fantômes allait croissante.

Surtout quand la maudite créature fit demi-tour en un éclair, repassant par le mur, et beuglant comme une Ecremeuh qu'on égorge, donnant l'alerte. A tout le quartier ou presque.

La blonde tourna l'angle de l'immeuble et se rua sur la porte d'entrée, agressant la grosse poignée qui permettait de lever la lourde porte de garage. Evidemment, il avait fallu que ce soit un garage, par une porte lambda. Elle plia les genoux et attrapa la poignée à deux mains, levant de toutes ses forces, mais déjà son Roigada lui emboîtait le pas et, d'une épaisse patte rose, il fit glisser la porte dans ses rails comme un train en ligne droite.


A moitié avachie sur le capot d'une voiture se tenait la coupable, une bouteille à la main. A gauche (pour Gabrielle), la moto, moteur coupé, et à droite, ses Pokémon, y compris le Fantominus.
Gabrielle déboula dans cet espace exigu en irradiant de colère, flanquée de ses deux Pokémon Psy les plus aguerris. Gloom lui-même tournoyait maintenant au dessus de l'entrée, ses yeux sombres en amande analysant rapidement la situation.

La Championne était si proche de la voleuse qu'elle aurait pu lui toucher les genoux en tendant le bras. Ce n'était pas une position confortable, car il était plus difficile d'éviter un mauvais coup en étant presque collée à son adversaire. Gabrielle recula rapidement d'un pas, profitant que la porte du garage était grande ouverte. Maxwell et Newton ne bougèrent pas d'un centimètre, les yeux rivés sur la brune et son tas de Pokémon, rempart entre eux et leur maîtresse. Le Tentacruel avait l'air encore bien sonné, mais la Momartik posait problème. Le petit caillou pouvait s'avérer costaud, méfiance. Et les grands yeux apeurés du Fantominus en disaient déjà bien assez.


La tentation de balancer une attaque Psyko combinée et d'envoyer toute cette assemblée dans le Monde des Rêves fut grande, mais de courte durée. Gabrielle ne pouvait pas se permettre de lourdes attaques ici : entre la voiture, la moto, et les produits surement inflammables sur les étagères, c'était prendre le risque de faire exploser tout le garage, et de recevoir l'étage du dessus sur la tête avant d'avoir pu dire "Arceus".



"Bien. Tu vas d'abord poser cette bouteille lentement, et ensuite, tu vas rappeler tes Pokémon. Pas de geste brusque, et si tu ne m'énerves pas trop, je ne te ferai pas sauter la cervelle avec une Rafale Psy. C'est clair?" demanda la Championne avec l'aplomb et la froideur de l'iceberg qui fit couler le Titanic.

A en juger par les lobes d'oreilles déjà rouges de son adversaire, et son regard vitreux, la blonde se dit qu'elle avait déjà dû bien entamer sa liqueur. Un coup d'oeil à l'objet du vice confirma ses soupçons. Tant mieux, cette petite délinquante n'en serait que plus facile à maîtriser.

Le souci réel, c'était de la capturer intacte (enfin, dans la mesure du possible...), et de récupérer Fantominus sans le tuer pendant l'opération. Et un petit Pokémon faible au type Psy, ça n'arrangeait pas l'Améthyste.


Maxwell poussa un long grognement d'avertissement à la Momartik. Il l'avait à l'oeil, et il lui en voulait beaucoup pour la bosse qui ornait maintenant son front.

Newton se tenait prêt, et le fit savoir par la pensée.


*Rune Protect en place.* dit-il à sa maîtresse alors que sa peau brillait très légèrement sous l'effet de l'énergie déployée.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mer 13 Fév 2013 - 16:11

Solem se redressa lentement. Elle secoua vivement la tête et, d'un coup, toute son ivresse semblait disparue. Elle souriait. D'un sourire insolent et prétentieux. Le sourire de l'ado qui croit avoir tout comprit à la vie.

"Je le savais. Tu tiens aux pokémons. Même s'ils ne t'appartiennent pas. Sinon je ne serais déjà plus là."

Elle claqua d'un doigt. Ce qui se passa ne dura qu'un dixième de secondes. Morpha était à proximité du petit Nodulithe, Fay près du Fantominus. Les deux pokémons pleinement évolués n'eurent qu'à exécuter un geste vif et précis pour que, soudain, se dresse devant eux les pokémons les plus jeunes. Gabrielle n'avait pas à se soucier de la santé de ses pokémons, le Soleil Noir n'était pas idiot au point d'attaquer de front une championne du Conseil. En revanche, Darmani et Majora, eux, avaient plus de soucis à se faire.

Le pokémon roche était prisonnier des tentacules du monstre marin et tremblait sous la douleur. Comme si, à chaque seconde qui passait, le Tentacruel resserrait son étreinte. Un son strident et continue, comme un sifflement venant du creux de votre oreille, sortait de la cavité rouge du pokémon chromatique. Le dernier venu de la bande voyait sa sphère principale comme "violée" par les bras de la Momartik. La fantome avait plongé ses membres dans le corps de Majora et, petit à petit, ce dernier se vit recouvrir d'une fine couche de givre qui ne tarderait pas à s'épaissir jusqu'à l'étouffer.

Solem s'étira avec un sourire.


"A ton avis, que se passe-t-il quand on continue d'assaillir un pokémon tombé KO?"

L'étreinte de Morpha se resserra d'un coup. Le Nodulithe eut un dernier spasme puis ses petits pieds rocheux se détendirent net. Il était inconscient. Le froid émanant du Momartik se fit de plus en plus oppressant. Fantominus tremblait sans rien pouvoir faire puis, lentement, tomba également dans un sommeil profond alors que son corps s'enveloppa d'un épais manteau de glace.

Ce qu'il se passait quand on s'acharnait sur des pokémons KO? On les tuait. Même les pokémons ne souffrant pas du syndrome de Nuzlocke pouvaient mourrir. Les Teams Plasma et Rocket l'avaient prouvé pendant des années. Et Solem n'hésiterait pas à le démontrer également. Son sourire disparut. Il était temps de réclamer son du.


"J'ai besoin de ces pokémons. Mais je n'hésiterai pas à les trucider devant tes yeux si ca peut me garantir ma liberté. Je te laisse donc le choix. Capture moi, avec deux morts sur la conscience, ou laisse moi partir en sachant qu'au moins, ces deux minables vivront."

Une seconde. Il ne faudrait qu'une seconde au Tentacruel pour amplifier son étreinte ou pour tirer un Vibraqua qui aurait raison du Nodulithe; et au Momartik pour que son bloc de glace devienne une vierge de fer. A aucun moment le Soleil Noir n'avait suffisamment bougé pour provoquer l'Améthyste et son équipe. Et dès lors que les petits pokémons avaient été sous leur emprise, ils n'avaient plus rien eu à faire pour les affaiblir.

Majora et Darmani étaient KO.

Et il ne tenait qu'à Gabrielle de faire en sorte que ça n'aille pas plus loin.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mar 26 Fév 2013 - 16:32

Maxwell poussa un feulement haineux qui découvrit ses canines luisantes. Il n'était pas le seul à enrager. Newton fixa la voleuse dans les yeux, et ça n'était pas le débonnaire hippopotame rose qui se tenait devant la brune à cet instant, mais bien le puissant Pokémon de deux mètres de haut et à la force psychique capable de la soulever comme un fétu de paille et de lui broyer tout les membres d'une seule pensée. Un halo lumineux protégeait toujours le Pokémon Royal des changements de statut, mais la lueur blanchâtre semblait s'accorder à l'atmosphère et devenir de plus en plus sombre et lugubre.

Gabrielle avait des envies de meurtre. Elle aurait volontiers cogné la tête de cette Zodiac contre un mur une vingtaine de fois, pour le plaisir de voir varier les giclées de sang sur le crépis. Mais elle avait juré de rendre son Fantominus au Professeur VonShmo, et elle s'était juré de ne pas faire de blessé. Un coup d’œil aux deux petits Pokémon inertes piégés par les esclaves de cette voleuse et l'Améthyste su qu'elle n'avait aucune chance de les atteindre avant qu'ils ne soient lâchement assassinés.

"Sale... garce." murmura-t-elle entre ses dents serrées.

Son regard se posa de nouveau sur cette maigre femme brune. Tout chez elle était osseux et morbide. Ses pommettes semblaient vouloir s'échapper de son visage, tandis que ses lèvres et son teint n'auraient pas dépareillé à côté d'un cadavre. La Championne la toisa avec mépris.

Si seulement il y avait eu une autre entrée! Gloom aurait pu attaquer par derrière, faire quelque chose! Gabrielle était coincée et elle le savait. Cela ajoutait à sa rage intérieure. Elle serra les poings jusqu'à sentir ses ongles s’enfoncer dans la paume de ses mains.

"Maxwell, Newton, écartez-vous." demanda la Championne d'une voix basse et vibrante de colère.

Les deux Pokémon se regardèrent un instant, puis reculèrent vers la sortie. Maxwell marcha lentement à reculons, refusant de quitter la Momartik des yeux. Newton toisa la voleuse de la même façon que sa maîtresse, avec mépris et une pointe d'agacement. Pour lui, cette brune n'était qu'une enfant à qui on avait mis trop de pouvoir entre les mains. Il fallait lui enlever ce pouvoir, et si c'était impossible, la neutraliser, elle. Le Roigada s'appliqua à faire passer ce sentiment dans son regard.

Quand les deux Pokémon Psy eurent passé la porte, Gabrielle recula d'un pas. Elle se trouvait maintenant sur le seuil.

"Très bien. Tu veux garder ta liberté? Rappelle tes deux Pokémon évolués. Quand j'estimerai que ce Nodulithe et ce Fantominus sont en sécurité, je m'éloignerai de la porte, et je rappellerai à mon tour mes Pokémon. Tu pourras t'enfuir comme la petite couarde que tu es... en laissant ces deux Pokémon ici." dit-elle en désignant le caillou et la boule de gaz du bout de l'index.
"Essaie de me rouler, et je demande à mes Pokémon de soulever cette voiture et de t’aplatir comme une Limonde. C'est clair?"

Au même moment Gloom s'approcha de Newton et Maxwell et poussa un cri aigu. Il était toujours là, veillant à poursuivre la fuyarde au moindre mot de sa maîtresse. Cette voleuse ne pouvait s'échapper que si la Championne des Pokémon Psy le voulait vraiment.
Et ce que la Championne des Pokémon Psy voulait vraiment, c'était (outre récupérer Fantominus) jouer au ping-pong avec les yeux de la brune.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mer 27 Fév 2013 - 10:05

Solem éclata de rire. Un rire supérieur et insupportable. Puis elle s'arrêta net, le visage grave et contracté, les sourcils froncés et les dents serrées.

"Tu m'as pris pour une bille? Tu veux que je me débarasse de mon unique moyen de pression sur toi? Tu veux que je fasse confiance à une pétasse du Conseil des 4? La dernière fois que j'ai fait ca, cette estropiée m'a foutu derrière les barreaux. Donc continue de rêver. De plus..."

Elle jeta un oeil à la voiture avec un sourire mauvais.

"...A la seconde où ce tacot aura décollé, ces deux morpions se feront trucider."

Elle pensait vraiment avoir le temps de soulever une voiture alors qu'elle n'avait même pas assez de marge pour lancer une attaque directe à ses pokémons? La colère la rendait idiote. Bon, objectivement, les craintes et la colère de Solem la rendaient pas beaucoup plus maline, mais elle reprenait peu à peu le dessus. Et il ne fallait pas que ca change. Aussi se permit-elle de croiser les bras et de jeter un regard méprisant au Nodulithe et au Fantominus évanouis.

"De toutes façons j'ai besoin de ces pokémons. Plutôt les perdre que me faire capturer, ah! Ca oui! Mais dès que tu seras partie, t'en fais pas que j'en prendrai soin. Ils sont trop importants pour mes projets."

Le regard mauvais du Soleil Noir revint à l'Améthyste. Non, elle ne lui obéirait pas. Non, elle ne rappellerait pas ses pokémons. Non, elle ne se remettrait pas en position de faiblesse. Les membres du Conseil n'étaient pas des enfants de coeur. Après tout, elle avait cotoyé Lyndia pendant plus de dix ans avant de comprendre sa vraie nature. Donc non. Hors de question de la croire sur parole.

"Tu dégages, ca oui. Tu quittes cet immeuble, ca oui. Tu me fous la paix, ca oui. Mais ne compte pas sur moi pour libérer ces pokémons tant que tu peux me serrer..."
Fay ferma les yeux, le souffle glacial de ses bras sembla s'intensifier faiblement. Morpha plissa les yeux et souleva ses tentacules, prouvant qu'il attendait de resserrer son étreinte une dernière fois. "...C'est clair?"

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Jeu 28 Fév 2013 - 18:24

Le rire de cette femme suffisait à avoir envie de la décapiter. Et Gabrielle avait déjà envie de la décapiter!

*Cette estropiée?* pensa Gabrielle pendant que l'autre tarée l'insultait. *Elle parle de Lyndia? Non...*

La brune leva presque les yeux au ciel en insinuant que la Championne n'aurait jamais le temps d'agir contre elle avant qu'elle ne trucide les Pokémon.
La blonde aux reflets roux aurait pu en rire si la situation n'avait pas été aussi grave. Pitié! Les gens ne savaient-ils donc plus reconnaitre une hyperbole quand ils en entendaient une? C'est par bonté que Gabrielle décida de mettre la profonde bêtise de son adversaire sur le compte de l'alcool.

L'autre tâche déblatérait toujours, son égo gonflé comme un Grodrive la poussant à parler de "ses projets". Quel dommage qu'elle n'ait pas eu la langue encore mieux pendue, elle aurait pu dire des choses sur la Zodiac... D'ailleurs, un détail étonnait la Championne dans les propos de la voleuse : elle semblait agir seule, et pour son compte. N'était-elle pas ici en mission pour la Team Zodiac? Étrange...

"Tu l'as dit toi-même, tu me laisses le choix. Je fais le choix de te laisser partir, et de garder ces deux Pokémon. L'un ne t'appartient pas, l'autre mérite mieux que ce que tu lui infliges en ce moment-même. Si tu veux être libre de te bourrer la gueule dans les bars et d'attaquer plus faible que toi, ce qui semble être ta spécialité, tu vas devoir faire des sacrifices. Et peut-être même faire confiance à une pétasse du Conseil des Quatre. J'ai donné ma parole que je te laisserai fuir quand ces deux Pokémon seront hors de danger. Et je n'ai qu'une parole. Si cela n'a aucune importance à tes yeux, tu peux te fier au fait que cela compte beaucoup pour moi."

Gabrielle s'autorisa elle aussi à croiser les bras, défiant du regard le tas d'os surmonté d'une coupe de Frison.

"Et pour la voiture? C'était une image. Tu sais, une figure de style... Pour te faire comprendre de quoi je suis capable. Mais si tu préfères être réaliste et imaginer ta boîte crânienne implosant sous la force des Psyko de mes Pokémon, c'est toi qui vois..." conclus l'Améthyste en sortant son plus cruel sourire.

Maxwell et Newton, qui avaient tout entendu, se mirent à sourire eux aussi. Le Mentali était mieux taillé pour le sourire sadique, avec ses belles dents blanches et pointues, mais le Roigada s'y prenait plutôt bien, car en penchant la tête vers le bas sa couronne Kokyias portait une ombre sur son visage qui rendait son expression très inquiétante.
Le grand Pokémon connu pour son flegme avait vu cinq fois Le Parrain. Il aimait faire des offres que l'on ne pouvait pas refuser. Et il savait faire la tête qui allait avec ce genre d'offre. Il ne lui manquait plus que le costume-cravate et le feutre à la Al Capone.

Gloom en avait marre de faire des cercles au dessus de ce foutu garage. Il alla donc se poser sur un lampadaire, sur le trottoir opposé. De là, il voyait tout ce qui se passait, sans avoir à fatiguer ses ailes. Une fois ses serres bien ancrées autour de la tige du lampadaire, il se drapa dans ses ailes blanches et toisa la voleuse (même si elle ne pouvait pas le voir d'aussi loin... c'était pour la forme).

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Jeu 28 Fév 2013 - 20:05


Solem fronça les sourcils. Très clairement les deux jeunes femmes étaient dans l'impasse. Gabrielle ne pouvait pas tenter le moindre geste si elle voulait s'assurer de la survie des deux pokémons. Et de son côté, la brune ne pouvait se permettre de lâcher ses seuls moyens de pression. Il était d'ailleurs hors de question de rendre ces deux pokémons. Elle avait eu assez de mal à mettre la main sur Darmani, et si elle relâchait Majora tout le cirque de la soirée aura été en vain.

Sans quitter son opposante des yeux, Solem alla s'adosser à la vieille voiture qui traînait là. Quelques longues secondes passèrent sans que ni l'une ni l'autre ne put bouger. Le Soleil Noir savait qu'il serait forcé de faire ce qu'il ne faisait presque jamais. Réfléchir. Paradoxalement, c'était dans ces moments d'agitation cérébrale qu'elle était la plus brillante. Ou la plus folle, ça dépendait des fois.

Elle secoua négativement la tête en soupirant, exaspérée, puis se redressa vivement. Sa ceinture s'accrocha dans le clapet du réservoir de la voiture qu'elle repoussa en claquant de la langue, comme si ce misérable clapet était la seule chose qui pouvait recevoir ses injures.


"Très bien, t'as gagné. Mais j'ai peut-être un échange à te proposer." lança Solem, mains sur les hanches.

Puis elle se dirigea vers sa bécane. Il était temps de partir. Pour l'instant, elle resta assise dessus, et fit signe à Fay et Morpha de la rejoindre. Les deux créatures bougèrent sans laisser la moindre ouverture à leurs adversaires, prêts à trucider les deux petits otages.

"Je pensais pas que les membres du Conseil étaient aussi gore. Imploser ma tronche à coup de Psyko ? Ok, je dois avouer que ça en jette..." Elle jeta un regard à Gabrielle qui n'avait pas l'air de se détendre. "Okay ca va, ca va, je disais donc que j'avais une proposition à te faire."

Elle mit la main dans la poche et en sortit une cigarette et un briquet. Elle l'alluma et en tira une bouffée.

"T'en veux pas je suppose ?" dit-elle en riant. "Bon, blague à part. Tu veux ces deux petits pokémons. Le soucis c'est que moi aussi."

Nouvelle bouffée de nicotine. Celle-ci s'envola dans l'air en dessinant une série de courbes graciles qui s'estompaient en quelques secondes. Au dehors, on n'entendait plus rien.

"Voilà donc ce que je te propose." Cette dernière phrase avait été prononcée clope au bec. Troisième bouffée. Solem saisit la clope dans sa main et la porta à hauteur de son visage.
"Et si t'allais te faire foutre ? ABRI !"

Les Momartiks étaient des pokémons d'une incroyable vélocité. Et Fay ne dérogeait pas à la règle. Elle lâcha son emprise sur le Fantominus dont le corps sphérique tomba au sol, et tendit les bras, créant une immense bulle d'énergie qui englobait alors Solem et ses quatre pokémons. A la seconde où l'ordre avait été lancé, Solem avait donné une pichenette à la cigarette entamée, laquelle se retrouva aussitôt propulsée dans le réservoir de la voiture situé à moins de deux mètres de là.

Ca n'était pas sa ceinture qui s'était agrippée au couvercle du réservoir, quelques secondes plus tôt. Mais sa main, qui en avait profité pour l'ouvrir. Sur ce genre de vieux modèles, le bouchon étanche était même lié au reste du clapet. Elle le savait, c'était une des raisons pour lesquelles elle avait choisi ce garage.

La déflagration ne se fit pas attendre et fut colossale. En plus de la bagnole, les bidons d'essence, les pots de peintures, les conduits électriques, tout s'enflamma dans une fournaise apocalyptique. Et bientôt, Xatu put apercevoir, jaillissant des flammes dans un nuage de fumée rouge et noir, la moto de Solem sur laquelle Fay s'était assise, Majora sous le bras, pendant que la dresseuse avait pris le petit Nodulithe et rappelé Morpha.

Solem était passé à côté de Gabrielle, avait manqué de la percuter de plein fouet (malgré que c'eut été son intention première), et était parvenue à sortir par la porte avant que les cendres et flammèche ne traversent l'abri qui s'estompait déjà. Deux virages, et déjà la femme se trouvait sur la route, de nouveau hilare.

La course était à nouveau lancée. Et cette fois, le Soleil Noir n'avait pas l'intention de s'arrêter avant d'être à court d'essence.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mer 13 Mar 2013 - 15:25

Tout l'immeuble trembla sur ses fondations et le plafond du garage s'effondra à l'instant où la voleuse en sortait, intacte et riant aux éclats. La déflagration fut telle que la voiture s'éleva dans l'air et retomba à l'état de carcasse de métal brûlant. Plusieurs pots de peintures s'éclatèrent contre les murs et le sol, répandant leur dangereux contenu qui, en s'enflammant, dégagea des gaz hautement toxiques dans toute la pièce. Une épaisse fumée noire s'éleva bientôt de ce qu'il restait du garage, couvrant tout de suie et chassant l'oxygène au dehors. Par chance, l'étage au dessus du garage était vide, et quand le plafond s'écroula, rien de vivant ne tomba dans le brasier du dessous.

Tout le quartier s'éveilla, alerté par le bruit et la lumière des flammes, et pour les plus proches, par le mini séisme de l'explosion. Des voisins passèrent la tête par leur fenêtre, horrifiés par ce spectacle d’apocalypse à deux pas de chez eux. Certains, moins paniqués que les autres, pensèrent à appeler les pompiers et des secours, mais le mal était déjà fait : il ne restait qu'un trou béant à la place du garage, comme si un géant avait croqué tout le bas de l'immeuble pour le laisser branlant sur sa base à moitié dévorée.

L'agitation du quartier s’amplifia rapidement. Les habitants de l'immeuble touché quittèrent les étages supérieurs en prenant les escaliers de secours à l'extérieur du bâtiment, et allèrent se mettre à l'abri une rue plus loin, en regardant, impuissants, les flammes lécher leurs balcons. Les familles se regroupèrent sur le trottoir, comptant frénétiquement leurs enfants, leurs amis, leurs Pokémon. Par miracle, personne ne manqua à l'appel, et les rares blessés n'avaient que des égratignures faites dans la précipitation.

Quelques minutes à peine étaient passées, et la foule se calmait déjà, chacun s'accordant à dire qu'il y avait eu plus de peur que de mal. On contactait déjà son assurance en pleurant sur le sort de ce canapé tout neuf qu'on venait juste d'installer dans le salon... Dans cette inquiétude superficielle mais légitime, une femme, habitante de l'immeuble voisin et donc épargnée par ces pertes matérielles, s’inquiéta soudain de savoir qui, quoi, et comment le feu avait-il démarré. Le murmure de la foule s'intensifia, bientôt les habitants échangèrent des regards effrayés : ils avaient tous cru à un accident, mais... et si c'était un attentat?! Et si un terroriste était parmi eux?!

Une quarantaine de paires d'yeux fixa l'entrée (ou plutôt l'énorme trou dans le mur) du garage. D'immenses flammes oranges et rouges s'élevaient toujours de la carcasse de voiture et de tout ce qui était combustible autour de l'épave. Les pneus et les plastiques alimentaient encore la fumée noire et dense, qui bloquait presque toute la vue de la scène. On n'entendait plus que le crépitement du feu et le bruit de petites plaques de plâtre qui tombaient du plafond et des murs sous l'effet de la chaleur.

C'est alors qu'une silhouette humaine apparut entre les flammes, marchant lentement vers la foule.
Le feu l'entourait de toutes parts sans pourtant la brûler. Ses cheveux se soulevaient au dessus de sa tête à cause de l'air chaud des flammes, lui donnant l'apparence d'un démon infernal, et ses vêtements flottaient comme sous l'effet de la brise. Mais elle ne brûlait pas, elle n'avait pas mal. Elle ne ressentait rien.

A part la haine.


"SALE PETITE GARCE!!! JE TE FERAI LA PEAU!!!" hurla Gabrielle en traversant le brasier sous la protection de son Mentali, qui se tenait près des débris du garage, caché dans l'ombre et les volutes de fumée. Seul l'orbe rouge de son front luisait dans la nuit, trahissant sa position.

La Championne des Pokémon Psy sortit des flammes, enjamba un bloc de béton fumant, et traversa la route pour se planter devant la foule ébahie. Elle n'avait pas la moindre blessure, même pas une trace de suie sur les vêtements, mais son visage affichait un rictus de colère si terrifiant que les voisins les plus proches d'elle reculèrent d'un pas, soucieux de ne pas devenir l'objet de sa furie.


"Newton, éteins-moi ce feu. Maxwell, fais le tour de l'immeuble et vérifie que personne ne soit gravement blessé ou bloqué chez lui. Gloom! Hé, Gloom! Descends."

Les deux premiers Pokémon, eux aussi sains et saufs car ils étaient plus loin du lieu de l'explosion que leur maîtresse, exécutèrent les ordres au pas de course. Newton arrosa les flammes à leur base, limitant les dégâts. Mais il ne pouvait malheureusement pas grand chose contre la combustion des pneus. Maxwell, qui était aussi rapide que cette petite catin de Momartik (et c'est ce qui avait sauvé la vie de sa maîtresse) sauta dans les escaliers, parcouru les étages, appela par la pensée, puis revint finalement sans avoir à déplorer de dégâts humains. Il s'occupa ensuite de contenir la foule, qui, après avoir assisté à la sortie extraordinaire de Gabrielle depuis la Bouche de l'Enfer, s'était mise en tête de la harceler de questions. Que faisait une Membre du Conseil des Quatre ici? Était-elle responsable de cette explosion? Était-ce un coup de la Zodiac? Fallait-il que les honnêtes gens craignent pour leur vie, maintenant?!
Maxwell grogna une fois, deux fois, puis menaça tout le monde de faire feu avec Rafale Psy, ce qui finit par convaincre les gens de rentrer chez eux ou d'aller dormir chez des amis.

Pendant ce temps, Gloom était descendu de son lampadaire et s'était posé aux pieds de la blonde. Il n'avait pas bougé pendant l'explosion, à part pour éviter quelques éclats de mur projetés dans sa direction. D'abord, il connaissait bien sa maîtresse : il en fallait plus pour la tuer. Ensuite, on ne lui avait pas demandé d'intervenir... il n'y avait donc pas de raison de se salir les plumes. Le blanc, ça tâche facilement.


"Gloom, rends-toi utile cette fois, et poursuis cette *%@*è!&^* à moto. Rattrape-la, et lance Distorsion. Si je ne me trompe pas, ça devrait la ralentir assez pour que je puisse vous rejoindre. Ne la perds pas de vue. Va!"

Le Xatu claqua du bec et s'envola. La vitesse et l'attaque spéciale étaient ses meilleures qualités (en plus d'être beau, svelte, et de prédire l'avenir, d'après lui), et Gabrielle comptait énormément sur la vitesse de vol de son Pokémon, car, pas de bol pour elle, elle n'avait pas de meilleur moyen de rattraper la Zodiac parmi les Pokémon à sa ceinture.

Un camion de pompier déboula dans la rue, sirène en marche et feux de croisement braqués sur Gabrielle, qui plissa les yeux, l'air mécontent de quelqu'un qui fait le pied de grue depuis au moins deux minutes et quarante secondes. Les hommes en rouge déroulèrent leur tuyau et terminèrent le travail commencé par Newton, qui s'éloigna lentement, un peu vexé qu'on ne lui dise pas merci. Un grand type fait à quatre-vingt cinq pour cents de muscles et coiffé d'un casque doré aborda sèchement la Championne :


"Madame, comme vous pouvez le voir, nous maîtrisons la situation. Veuillez vous éloigner s'il vous plait."

Et il posa sa grosse main noueuse sur l'épaule de Gabrielle, la poussant délicatement mais surement.

Le pauvre ne sut jamais ce qui l'avait frappé. Un de ses collègues lui raconta à son réveil, deux heures plus tard, qu'un Charmina était apparu de nulle part et lui avait envoyé une Forte-Paume dans le casque. Pour preuve, il lui tendit le casque en question, où se dessinait maintenant dans le métal tordu la main à trois doigts d'un Charmina.



(Pendant ce temps, quelques kilomètres plus loin...)

Gloom n'aurait peut-être jamais retrouvé la voleuse si celle-ci n'avait pas eu le gout du spectaculaire, et ce dans tout les domaines. Elle aimait les grosses explosions, les alcools forts... et les grosses, grosses cylindrées. Sa moto rugissait comme une Luxray en chaleur, et sa façon de passer les vitesses n'épargnait certainement pas le compte-tours. Dans un quartier aussi peu vivace la nuit, il n'était pas si compliqué de repérer la seule barjot roulant à cent-dix dans les virages, sans casque, et qui hurlait "Wouhouuuuuu!" à chaque feu rouge grillé.
Gloom se demanda même à plusieurs reprises si elle n'allait pas avoir le bon gout de se tuer tout de suite, ce qui lui aurait permit de s'accorder une pause... mais la voleuse, même avec sa cervelle défaillante, savait maîtriser sa bécane. Dommage.

L'urbanisme de la ville porta chance au Pokémon de Gabrielle : la brune devait faire des détours en moto, tandis que lui pouvait couper par dessus les bâtiments, littéralement "à vol d'oiseau". C'est grâce à ce fait qu'il put la rattraper, car elle allait clairement plus vite que lui, surtout maintenant qu'elle se savait poursuivie par une Membre du Conseil des Quatre possédant un Xatu.

Le souci de l'oiseau Mystique, c'est qu'il commençait à fatiguer. Son truc à lui, c'était les attaques à distance, par le vol d'endurance. Gabrielle le prenait trop souvent pour un pigeon voyageur...
A ce rythme, il allait faire une crampe et s'aplatir comme une crêpe. Mais impossible de faire un arrêt, il risquait trop de perdre sa cible.

Se souvenant de la suggestion de sa maîtresse, Gloom tenta le tout pour le tout.
Il utilisa toute la puissance de ses maigres muscles pour prendre de la vitesse et s'approcher au plus près de la brune à moto. Quand une longue ligne droite se présenta, sans possibilité de tourner à gauche ou à droite, le Xatu plongea en flèche vers le sol, le dos de la Zodiac et sa Momartik en visuel.
Soudain, les yeux de l'oiseau s'illuminèrent comme des braises. Une aura d'un bleu cyan entoura le Pokémon une fraction de seconde, avant de gonfler comme un ballon et de s'étendre à vive allure. Une sphère bleue, d'apparence aussi légère et fragile qu'une bulle de savon, couvrit soudain un rayon de la taille d'un terrain de combat Pokémon. Elle s’enfonçait dans le sol, sous la route sur laquelle roulait la voleuse, et montait au dessus de Xatu, dans les airs. A peine mise en place, la bulle perdit son éclat bleu, mais était toujours active, visible seulement quand quelque chose touchait sa paroi.

Les yeux de Gloom perdirent leur lumière rouge, et Distorsion s'activa.

Tant que l'attaque était lancée, les êtres vivants se trouvant dans son champ seraient affectés par son effet : les plus rapides devenaient les plus lents, et vice versa.
Et cela arrangeait bien le Xatu, car maintenant, la voleuse pouvait mettre les gaz tant qu'elle le voulait : elle n'irait pas plus vite que lui sous Distorsion.

Désormais, il s'agissait de ne pas se faire voler dans les plumes, le temps que les renforts arrivent...



~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mer 13 Mar 2013 - 17:04

L'explosion, les flammes, la chaleur, l'adrénaline.

Et soudain, il n'y eut plus rien. Plus rien que l'hilarité absolue. Un sentiment grisant, qui explosait au sein de la poitrine du Soleil Noir pour se diffuser dans son corps et dans ses hanches comme le plus intense des orgasmes. Une sensation de bien être telle qu'elle ne put s'exprimer que par un éclat de rire qui semblait lui-même ne pas être assez fort, assez intense, assez fou pour exprimer tout ce qu'il signifiait réellement. Solem venait de filer entre les doigts d'une membre du Conseil des 4. Une pote à Lyndia. Elle était sur le point de passer la meilleure soirée de sa vie. Son rire continua, elle brûla trois ou quatre feux rouges, slaloma entre quelques voitures qui dérapèrent en klaxonnant sur son passage, et ne s'arrêta pas avant que ses yeux embués de larmes ne la forcent à s'essuyer d'un revers de manche. C'était trop bon.

Fay remit de l'ordre dans les pokémons présents et sortis, et raccrocha à la ceinture de sa dresseuse les pokéballs, pleines, de Morpha, Darmani et Majora. Ainsi, seule la brune et la spectre occupaient la place assise de la moto.

Etaient-elles tirées d'affaire pour autant? Non.

Gabrielle était une championne. Elle avait retrouvé et rattrapé, à pied, Solem qui s'était enfuie en moto une première fois. Elle ne pouvait pas être prise à la légère à nouveau. Il lui fallait quelque chose, un plan, une idée. Et soudain elle en eut une. En lâchant d'une main son guidon elle saisit son VoKit et y activa un GPS afin de mieux se repérer dans la ville. Parfait. Elle pourrait bientôt semer cette gêneuse une fois pour toutes. Mais il lui fallait atteindre le point en question rapidement, et ça impliquait quelques détours dans des ruelles ingrates qui lui firent perdre un temps fou...

Et il semblerait que malgré ses efforts, le maudit piaf ne soit pas en mesure de la laisser filer si facilement.

Gloom était resté parfaitement invisible pendant un long moment, mais sa descente accompagnée de la naissance de la bulle de Distorsion le fit repérer rapidement. D'un coup Solem accéléra, mit les bouchées doubles dans la ligne droite. Peu importait que Distorsion l'atteigne ou non, elle s'adapterait, mais elle devait impérativement gagner le plus de distance possible. Encore un peu!

La sphère bleutée la dépassa enfin, et autour d'elle tout sembla se ralentir. Les papiers qui voletaient au vent gagnèrent en vitesse, les rideaux qui claquaient se figèrent, les roues de sa moto qui tournaient plus vite que jamais ralentirent net. Heureusement que cette technique déformait la réalité toute entière, car après un tel freinage, Solem aurait sûrement été expédiée plusieurs dizaines de mètres en avant avant de s'éclater le crâne au sol. Surtout sans casque.

Elle n'était plus très loin. Oh, elle pouvait envisager d'accélérer en diminuant la vitesse de sa bécane (décidément, il était très dur pour elle de penser à l'envers), et c'est ce qu'elle fit afin de ne pas se faire rattraper par l'oiseau de malheur trop rapidement; malheureusement si elle atteignait de nouveau sa vitesse de pointe en ralentissant, à peine sortie de la bulle que la réalité prendrait ses droit et l'y replongerait en la faisant ralentir à nouveau. Bref, chercher à quitter Distorsion était peine perdu.

Désormais Soleim et Gloom fonçaient à une allure similaire, tous deux pas bien vifs mais défiant le vent à leur façon.

Maintenant!

Profitant de la ligne droite Solem tendit la main à Fay en lui indiquant la sacoche à son flanc. Cette même sacoche qui avait servi à ranger le Fantominus plus tôt dans la soirée, et dans lequel elle avait remis son masque de Zodiac. La spectre de glace y saisit d'ailleurs le masque en question, profondément gênée et ralentie par la distorsion qui lui donnait un mal fou à se mouvoir même dans l'espace le plus réduit. Finalement, elle parvint à le tendre à sa dresseuse.

Le Soleil Noir porta le masque à son visage et l'enfila à l'aide de la Momartik, décrivant au passage quelques zigzag sur la route. Enfin prête, elle braqua net sa moto qui s'accéléra sous la Distorsion avant de s'arrêter. Le Xatu pourrait s'adapter à son mouvement, le but n'était pas de le semer de cette façon. Mais plutôt de se réorienter pour changer de chemin. De l'extérieur on aurait pu croire à un garage, mais la luminosité et les bruits qui en émanaient indiquaient en vérité qu'il s'agissait d'une ruelle couverte. Et Solem s'y engouffra aussitôt.

Dès lors que Gloom aurait rejoint l'entrée de la ruelle en question, il tomberait nez à nez avec Solem, assise sur sa moto, masque sur le visage, entourée de plusieurs dizaines d'individus masqués qui buvaient un coup: Un repère de Zodiacs. Peu importait qu'ils n'étaient que des sbires, sergents ou capitaines, l'oiseau serait très largement dépassé par le nombre. Sous son masque, le Soleil Noir sourit.


*Surprise, Motherfucker...*

"J'AI REUSSI A ATTIRER LA CHAMPIONNE GABRIELLE A NOTRE PLANQUE! APPELEZ LES COMMANDANTS, NOUS AVONS LES MOYENS D'ETRE RICHES ET CELEBRES SI ON LA CHOPPE!"


Bon, vu la vitesse à laquelle Solem s'était exprimée, et vu que Distorsion l'englobait toujours, ca ressemblait plutôt à "jaaaaaaaaaiiiiiiiiiii réééééééééééééééééuuuuuuuuuuuussssssssssiiiiiiiiiiiiiiiiii ààààààààààààààà aaaaaaaaaaattiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeer....." bref, vous aurez compris. L'avantage étant que la sphère englobant facilement l'intégralité de la ruelle, les autres sbires n'eurent aucun mal à la comprendre. D'ailleurs, certains qui s'avéraient d'ordinaire mous du cerveaux semblaient soudain détenteurs d'une lueur nouvelle dans le regard. Oh mon dieu ca fait ça quand on réfléchit vite? Ca permit aux quelques attardés habituels de saisir aussitôt leurs VoKit et d'envoyer un signal à la base la plus proche.

Et puis il fallait voir le positif: Gabrielle risquait de débarquer d'ici peu. Mais d'ici là la Distorsion serait passée ou Gloom aurait été contraint à fuir. Dans les deux cas, Solem était tirée d'affaire.

~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Ven 15 Mar 2013 - 15:12


D'un battement d'aile expérimenté, Gloom suivit l'étrange trajectoire de la moto, qui disparue sous un porche. Cette sale voleuse avait trouvé le moyen de lui boucher la vue en empruntant le seul passage qui formait un tunnel entre deux immeubles du quartier!
Le Xatu poussa un grognement de déplaisir et piqua du bec vers le sol. Pas le choix, il fallait descendre pour suivre la brune, au cas où cette folle-dingue déciderait de rentrer dans un bar, ou quelque chose comme ça...

Quelle ne fut pas sa surprise quand il s'engagea dans la ruelle en question, basse de plafond, étroite, sombre et d'où s'élevait une puanteur insoutenable, mélange de vieille urine et de chien mouillé, mais où, surtout, se tenait une quinzaine de Zodiac adossés au murs, fumant leur cigarette et descendant des bières comme du petit lait.
Une lumière glauque s'échappait de petites lucarnes et des portes ouvertes de plusieurs pubs, et Gloom devina la silhouette de nombreux autres Zodiac accoudés au zinc, qui levait déjà la tête, intriguait par le cri de ralliement de la voleuse.

L'oiseau se cabra, freina de toutes ses forces pour éviter de rentrer de plein fouet dans un Zodiac massif comme un Tauros. La Distorsion qui l'avait avantagé jusque là se retourna contre lui, car les types les plus lents accompagnés de Pokémon habituellement mous devinrent plus rapides que lui : un homme châtain, le teint olivâtre et le visage barré de cicatrices se leva de son tabouret... qui s'avéra être une carapace de Chartor. La torture de feu sortit la tête et les pattes aussi vite qu'un coup de fouet et commença à charger un Lance-Flamme qui chauffa anormalement vite.

Gloom lâcha son emprise sur le Temps et désactiva Distorsion. L'attaque du Chartor fusa dans l'air, mais l'oiseau était de nouveau le plus vif : il esquiva en sentant tout de même le jet de feu lui calciner quelques plumes du crâne.



(Au même moment...)

"TOI LÀ!" hurla Gabrielle en s'approchant d'un gamin d'une douzaine d'années, brun, une casquette sur la tête et l'air de ne pas avoir inventé l'eau tiède.

"J'ai besoin de ton vélo. T'habites dans le coin, c'est ça? Je viendrai te le rendre, promis. Et si je l'abime, je t'en achèterai un trois fois mieux. Ça marche?"

Le gosse la regarda comme si elle était Arceus en chair et en divinité, et tandis le VTT qu'il tenait par le guidon. Gabrielle lui sortit son sourire CT Flash et grimpa dessus en vitesse, rappelant au passage Newton dans sa Ball. La selle était trop basse et elle avait presque les genoux dans les dents, mais elle n'avait pas le temps de trouver mieux. Debout sur les pédales, elle fit signe à Maxwell de sauter sur ses épaules, et s'élança dans la nuit sur sa superbe monture rouge écarlate.

"Guide-moi vers Gloom!" demanda-t-elle au Mentali qui lui lacérait le pull avec ses griffes.

*Tout dr--oit!* répondit-il alors que Gabrielle passait à toute alors sur un dos d'âne.

Le vélo de la vengeance traversa les routes et les trottoirs comme une fusée, taquina quelques piétons, laissa un peu de peinture sur des lampadaires, mais arriva en un seul morceau à l'endroit où se tenait Gloom, contrairement au haut de Gabrielle, que son Mentali déchira au cinquième virage un peu trop serré.

C'est avec une manche à moitié arrachée à hauteur de l'épaule gauche et montée sur un vélo trop petit que la blonde bouclée fit son entrée momentanément triomphale devant le passage couvert où elle venait de voir son Xatu esquiver avec brio un Lance-Flamme.

Et là, le drame.

Gabrielle imita son oiseau Mystique en freinant des deux freins, les yeux grands comme des soucoupes. L'arrêt brusque du vélo força Maxwell à s'agripper encore plus fort à sa maîtresse, lui labourant tout le dos.
Personne ne sut si son exclamation était dû à la surprise ou à la douleur, mais Gabrielle hurla un splendide :

"Et MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERDEUH!!!" en dérapant sur l'asphalte, droit dans un repère de Zodiac.

Au milieu d'un cercle de brutes épaisses, la voleuse la toisa du regard, tandis que sa Momartik ricanait, toutes deux assises sur la belle moto de la brune.

S'en suivit une série d'actions complétement délirantes.

Cinq Zodiac lâchèrent leur bière au profit de Pokéballs, et envoyèrent leurs meilleurs Pokémon au combat. Gabrielle s'arrêta enfin, la roue avant juste à l'entrée du passage couvert, à quelques mètres des premiers ennemis. Elle descendit du vélo qu'elle laissa tomber à terre, et ouvrit toutes ses Balls d'un geste rapide, tandis que Maxwell s'élançait de ses épaules pour se jeter au visage du Zodiac le plus proche, qui poussa un cri d'agonie en sentant les crocs du Pokémon s'enfoncer dans sa joue.

Le Chartor qui avait attaqué Gloom relança un Lance-Flamme qui fut contré in extremis par Newton, apparu, comme Bô, Ya Long, et Sugar, aux côtés de sa maîtresse, formant une ligne qui prenait toute la largeur de l'entrée de la ruelle couverte.

Un Leopardus fonça tête baissée sur Gabrielle, mais rencontra sur sa route une Charmina de mauvaise humeur qui lui décocha un Forte-Paume entre les deux oreilles, lui aplatissant la mâchoire contre le sol.

Une Zodiac avec des cheveux rose en queue de cheval lança une SuperBall en l'air, d'où retomba une masse dégoulinante et visqueuse prête à écraser la Girafarig de l'Améthyste. Le Grotadmorv abattit ses trente kilos de crasse sur le Long-Cou qui disparue avec un cri de surprise. Un instant plus tard, une aura violacée entoura le Grotadmorv, qui fut soulevé comme par magie avant d'être propulsé dans la masse de Zodiac qui s'avançait vers Gabrielle, foudroyé par une puissante attaque Psyko.

Un grand gaillard avait eu le temps de sortir du bar, brandissant son masque de nacre dans une main et une Pokéball dans l'autre. Bô se trouvait du côté de la porte du bar, prêt à faire face, toisant son adversaire du haut de ses quatre-vingt dix centimètres en comptant les oreilles. Manque de chance, c'est un Granbull d'un mètre quarante qui lui fonça dessus, la gueule grande ouverte dans une attaque Mâchouille. La Championne, droite comme un i au milieu de ses Pokémon, aperçut son petit cochon en difficulté et hurla un "Rebond" que Bô exécuta juste avant que les dents du chien ne lui arrache une patte. Le Groret sauta en l'air et retomba en frappant ses sabots dans le dos de son ennemi, encore penché là où se tenait précédemment Bô.


Quand la première vague d'attaques des Zodiac fut repoussée, la troupe de malfrats commença à sérieusement douter de leur capacité à arrêter la furie de la Championne des Pokémon Psy. Trois d'entre eux se relevaient lentement après reçu Grotadmorv sur la tête, le propriétaire du Chartor s'était planqué à genoux derrière son Pokémon pour éviter les attaques à distance de Newton, d'autres regardaient leurs créatures se faire démolir en s'arrachant les cheveux.

A l'entrée du passage couvert, Gabrielle fixait la seule Zodiac qui l’intéressait vraiment : la voleuse de Fantominus.
Une quinzaine de pas les séparait. Pas grand-chose, s'il n'y avait pas eu trente Zodiac armés de Pokémon au milieu du chemin.


"GLOOM! BEC VRILLE SUR ELLE!!" hurla l'Améthyste à s'en déchirer les cordes vocales, couvrant le bruit de la bataille autour d'elle, et désignant la voleuse d'un index furieux.

L'oiseau, toujours en l'air au dessus de tous, battit des ailes et chargea sa nouvelle cible. Il passa par dessus ses compagnons, sa maîtresse, ses ennemis, zigzaguant entre les Lance-Flamme et les Rafale-Psy, le bec brillant de puissance. En quelques mouvements il avait traversé la longueur du passage couvert en rasant le plafond. Dès qu'il fut proche de la voleuse, son corps se mit à tourner très rapidement sur lui-même, comme une mèche de perceuse.

Il tombait droit comme la foudre sur la brune quand soudain quelque chose dévia sa course ; pas assez pour arrêter son attaque, mais assez pour changer sa trajectoire de plusieurs centimètres...
Le Grotadmorv que Sugar avait balancé à l'autre bout de la ruelle s'était relevé et avait frôlé Gloom avec un Détricanon. L'oiseau Mystique enfonça son bec non pas dans l'abdomen de la voleuse ou dans sa Momartik, mais dans le pneu arrière de la moto, qui creva instantanément.

Avec un cri de rage Gabrielle ordonna à ses Pokémon de balayer tous ces idiots et de les envoyer sur Mars. Mais les Zodiac, galvanisés par les propos de la voleuse, ne lui cédaient pas un millimètre de terrain. Ils n'avaient ni l'expérience ni la force de l'Améthyste, Membre du Conseil des Quatre, mais ils avaient le nombre.

Gloom dû rapidement s'éloigner, incapable de gérer Momartik d'un côté et Grotadmorv dans son dos. A l'autre bout de la rue, il entendait sa maîtresse gronder de colère et les multiples explosions des attaques s'entrechoquant. Retenu en hauteur par son adversaire Poison, Gloom vit, impuissant, la voleuse réagir à cette nouvelle situation...

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solem
† Personnage Décédé †
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Ven 15 Mar 2013 - 16:29

Sous son masque blanc, le sourire impertinent du Soleil Noir allait décroissant. Gabrielle méritait sa réputation et son titre de membre du Conseil des 4. Les sbires et sergents Zodiacs s'enchainaient et pliaient au point de rompre sous ses assauts meurtriers. Il était grand temps de prendre les voiles. Il y avait juste assez de monde, dans la ruelle et dans les bars, pour que Solem puisse définitivement la semer. En constatant que quelques rigolos masqués commençaient à douter, à reculer, et à se méfier de la situation, la brune porta la main à son oreille comme si elle avait eu un écouteur et lança à leur attention:

"Scorpio débarque! Si on a pas neutralisé la Championne d'ici son arrivé, on va en prendre plein la gueule! Go les gars, GO!"

Elle avait choisi ce Commandant totalement au hasard, sachant bien que les douze responsables de la Zodiac produisaient le même effet chez leurs sbires: une peur panique qui ne pouvait que les motiver à affronter la mort en face, puisque le châtiment que leurs supérieurs leurs réservaient était cent fois pire. Et cela fonctionna. Toujours sans avoir aucune idée de qui était cette illustre inconnue à moto, les quelques fuyard acquiescèrent et foncèrent dans la mêlée en saisissant leurs pokéballs. Des Smogos, des Miasmax, des Baggiguanes et même un Lianaja jaillirent dans des éclats de lumière, bientôt suivis par des Chacripans, des Nosferaptis et des Abos.

C'était le moment où jamais. Solem profita de la confusion générale et fit tourner sa moto, prête à déguerpir pour ne plus jamais revenir.


"TIIK!"

Le cri de Fay lui fit tourner rapidement la tête pour constater qu'une toupie infernale blanche et verte lui tombait dessus. Décidément, cet oiseau de malheur allait lui pourrir la vie jusqu'au bout.

"ABR..."

Elle n'eut pas besoin de terminer sa phrase (et, de toutes façons, vu la vitesse de l'oiseau, la Momartik n'aurait pas eu le temps de réagir), qu'un des Grotadmorv de la Zodiac s'était occupé d'attaquer le Xatu avant qu'il n'atteigne sa cible, déviant sa trajectoire et percutant de plein fouet la moto de Solem. Elle eut le réflexe de bondir au sol avant que le choc ne déséquilibre trop l'engin et ne le lui fasse tomber sur la jambe.

Le Grotadmorv revenait à la charge vers le Xatu et s'élança jusqu'à lui ensevelir les pattes dans sa composition immonde et puante. L'Ecras'Face qui allait venir allait lui remettre les idées en place à c'te salle bête. Ca donnerait à la fugitive juste assez de temps pour s'en aller.

Sa monture était maintenant inutilisable. En plus de ralentir sa fuite, ca allait la forcer à laisser là son véhicule. Bordel, elle s'y était attaché à c'te bécane. Bon, elle l'avait volée, mais quand même! Tant pis, il fallait faire sans. Le Soleil Noir se releva, jura,se planta sur ses appuis, frappa deux fois des mains et se mit à courir vers le fond de la ruelle.

Fay se posa au beau milieu de la scène et, poussant un cri suraigüe, laissa émaner de ses yeux, de ses cristaux et du reste de son corps une attaque Flash lancée à pleine puissance qui ne manquerait pas de brûler la rétine de tous les protagonistes de la scène. On entendit plusieurs cris de douleurs, plusieurs jurons, prononcés successivement à l'attention de Gabrielle et à celle de la spectre. Puis, la lumière diminua.

Solem avait disparue. Au fond de la ruelle, il y avait pour Gabrielle plusieurs options: Une bouche d'égout (fermée), plusieurs ouvertures vers l'intérieur des bars (lesquels avaient probablement des accès aux toits) et l'autre bout du pâté de maisons (sur lequel débouchait la ruelle en question, plusieurs dizaines de mètres plus loin). Le Soleil Noir ne pouvait s'être éclipsé ailleurs que par ces chemins. Mais le temps que la psychiste se débarrasse de ses assaillants et qu'elle commence ses recherches dans chacune de ces zones, la brune se serait volatilisée.

Ne pas rire. Surtout ne pas rire.

Le souffle court mais le visage hilare, Solem continuait de courir. Elle était libre, elle avait gagné.

Ne pas rire! Ne PAS rire!

Elle caressa la pokéball renfermant Majora, son Fantominus nouvellement acquis.

Retiens toi bon sang!

La soirée allait être longue. Mais elle savait qu'aux premières lueurs de l'aube elle ferait ce qu'elle attendait de faire depuis plusieurs heures.

Elle rirait à s'en décrocher la mâchoire en buvant comme un pot, l'esprit tranquille et l'orgueil gonflé à bloc.

Quelques heures... Plus que quelques heures et elle pourrait laisser sa folie exploser librement.

C'était gagné.


~~~~~~

-Personnage décédé. Ne pas envoyer de MP sous ce compte-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
L'Améthyste / Conseil des 4 – Psy
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 15/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   Mar 19 Mar 2013 - 10:59


Pour la deuxième fois de la journée l'attaque Flash de Momartik retourna la situation. Avertie, Gabrielle eut le temps de mettre une main sur ses yeux. Elle n'y voyait rien, mais au moins elle avait évité de se faire pulvérisé la rétine une seconde fois.

D'autres se firent surprendre : le Grotadmorv qui avait attrapé Gloom par les pattes relâcha son étreinte et se liquéfia au sol, les yeux fermés. L'oiseau fila en vitesse retrouver ses compagnons.

La plupart des Zodiac s'étaient fait avoir par Flash, trop occupés qu'ils étaient à surveiller Gabrielle plutôt que leur "alliée" et sa Momartik.

La Championne nota dans un coin de sa tête que le comportement de cette voleuse était de plus en plus bizarre. Travaillait-elle vraiment pour la Zodiac? Elle avait l'air bien plus futée que tout ces empotés remplis de bière...

Le Flash s'évapora, et les réflexions de l'Améthyste avec lui.
Pendant quelques secondes de flottement incrédule, les Zodiac regardèrent autour d'eux en se frottant les yeux, tandis que leurs Pokémon se relevaient lentement. Ni une, ni deux, Gabrielle envoya toute son équipe à la charge dans un assaut qui devait être le dernier.

"Ensemble! PSYKO!"

A part Ya Long qui refusa bien sûr d'utiliser ses pouvoirs psychiques, les cinq autres Pokémon concentrèrent leur force mentale. Leur corps s'entoura d'une aura violacée, et l'air se brouilla comme sous l'effet de la chaleur. Un vent de panique souffla sur les Zodiac : ils se précipitèrent tous vers la sortie de la ruelle en se bousculant, leurs Pokémon sous le bras. C'était peine perdue.
Chaque Zodiac qui avait encore un pied dans cette rue fut pris dans le champ d'action de cette Super Psyko. Les corps des humains comme des Pokémon ne leur appartenaient plus, désormais. Bô, Gloom (encore tout ébouriffé de sa rencontre avec Grotadmorv), Sugar, Newton et Maxwell avaient pris le contrôle.

Une vingtaine de Zodiac (les autres avait eu le temps de fuir) et leurs Pokémon flottaient dans les airs en poussant des hurlements de peur et de colère. Gabrielle regarda ses Pokémon avec un sourire sadique.

"Allez, tout le monde la tête en bas! Assommez-moi cette bande de crapules!"

Aussitôt les Zodiac se retournèrent, les pieds vers le plafond et la tête frôlant le sol. Des "Non! Pitié!" et quelques "Sal*pe!" s'élevèrent de la masse volante de Zodiac, ce qui ne fit qu’agrandir le sourire de l'Améthyste.

La blonde leva une main, et claqua des doigts.

Un tsunami de têtes percuta l'asphalte, puis les corps retombèrent lentement comme des troncs d'arbre abattus par la tempête. Les Pokémon de la Championne n'avaient pas cogné assez fort pour leur ouvrir le crâne, mais il était certain que ces Zodiac allaient faire un long somme dont ils se réveilleraient sur un banc de cellule, au commissariat le plus proche.


Gabrielle se détendit enfin, tout comme ses Pokémon, qui relâchèrent leur emprise psychique avec un soupir de soulagement.
Malheureusement le répit fut de courte durée... La Championne fit un tour d'horizon de ses grands yeux verts aux tâches marron. Évidement. La voleuse était déjà loin.

La blonde attrapa ses lunettes et se mit à essuyer les verres avec un coin de son pull tout déchiré.
Autour d'elle, le chaos régnait : vingt Zodiac et quelques Pokémon gisaient dans la ruelle en gémissant de douleur ; des pans de murs avaient été arrachés par les attaques à répétition de ses Pokémon ; une moto fumait encore à l'autre bout de la rue ; dans les bars adjacents toutes les tables et les chaises étaient renversées, une lampe sur deux brisée, et les fenêtres soufflées par les explosions. Une vraie reproduction de l'attaque de Lugia sur Esperantown, en miniature.

Au loin, on entendait une sirène de Police.

Les six Pokémon de la Championne se tournèrent, inquiets, vers leur maîtresse.


*Crise de nerfs dans 5... 4... 3...* pensa Newton à l'intention de ses compagnons Pokémoniens.

Les cinq autres opinèrent discrètement du chef.

Gabrielle reposa ses lunettes sur son nez. Elle se passa une main dans les cheveux. Attrapa la manche de son pull qui était presque détachée de l'épaule, et jugea de la taille du trou. Elle se dit avec une moue boudeuse qu'elle n'arriverait pas à le recoudre. Elle épousseta son pantalon. Tomba sur le vélo, complétement aplati sous un Granbull, qu'elle allait maintenant devoir racheter à ce gosse de tout à l'heure. Elle observa le passage, et estima que la Ligue allait surement retenir tout les dégâts causés sur son salaire. Calmement, elle leva le visage vers le ciel sans étoile de Megapagopolis.


*2... 1...*

"RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARCE!!!" hurla Gabrielle en levant un poing rageur contre les nuages.



Plusieurs minutes s'écoulèrent encore avant que les flics n'osent mettre un pied dans le quartier. Quand ils arrivèrent (armés jusqu'aux dents et entourés de Caninos), ils tombèrent nez-à-nez avec Gabrielle qui écumait de rage au milieu des ruines. Un Policier plus courageux que les autres se dévoua pour lui demander de raconter les faits. Le pauvre noircit quatre pages de son petit carnet de notes en ajoutant même des croquis, fasciné par le récit de l'Améthyste. A la fin, il demanda même un autographe à la Championne, des étoiles dans les yeux (et la bave aux lèvres... Gabrielle avait tout même une épaule nue, laissant voir une bretelle de soutien-gorge... miam!). La seule chose qu'il n'obtint pas d'elle, ce fut un portrait-robot digne de ce nom. Étrangement, à chaque fois qu'il demandait à la blonde de lui décrire cette mystérieuse Zodiac, Gabrielle entamait un chapelet de jurons à faire rougir un camionneur. A la troisième tentative, épuisé, le Policier renonça à obtenir une description précise. Tout ce qu'il avait pu noter d'objectif sur cette voleuse tenait en deux mots écrits à la dernière page de son carnet :

Citation :
Brune. Maigre.

~~~~~~

Avatar (c) Lyndia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Soleil Noir[Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Soleil Noir[Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le soleil noir
» [Twining, James] Les héritiers du Soleil Noir
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 1) ESPRITS IMPURS de M.L.N. Hanover
» Soleil Noir - François-Pierre Dubos
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 2) ANGES NOIRS de M.L.N. Hanover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: