Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Vœu [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ophiuchus
Maître Zodiac - Le Masque des Ténèbres
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 5:23


L'heure était venue.

Depuis le matin, le Maître attendait. Les six Légendaires avaient été réunis sur l'île de Maïlys, le Croissant Sacré de la Prophétie, et l'Etoile avait entamé sa longue descente. Entouré de ses trois Commandants qui étaient restés assurer la sécurité du site, Ophiuchus avait pris son mal en patience.

Et les nouvelles n'étaient pas bonnes. Partout, ses alliés tombaient ou renonçaient à continuer le combat. La pagaille semée en ville avait porté ses fruits et aucun renfort de la Ligue n'était arrivé jusqu'à présent, mais à quel prix ? Seul avec ses trois Commandants qui sécurisaient les entrées, il se massa les tempes sous son masque et laissa son regard errer autour de lui. L'endroit prédestiné à recevoir l'Etoile était magnifique. Taillé dans la roche comme si un météore s'y était écrasé, le creux était parfaitement circulaire, accessible seulement par une mince ouverture à son embouchure. Le reste était une seule et immense falaise circulaire de dizaines de mètres de haut, recourbée vers le centre et totalement infranchissable de l'extérieur. Une place forte idéale. Si on avait les hommes pour la tenir...

Mais Ophiuchus ne comptait pas tenir cette place forte. L'Etoile, il l'avait repérée depuis bien longtemps, se faisait de plus en plus brillante dans le ciel, de plus en plus proche. Ses disciples avaient dû la voir, eux aussi. Tout comme ses ennemis. Il était fébrile. Enfin, son vœu allait se réaliser. Les vœux de tous allaient enfin pouvoir se réaliser. Il réfléchissait depuis un certain moment à la façon de le formuler. La créature mystique présente dans l'étoile n'allait-elle pas l'interpréter de façon malicieuse ?

Refaire le monde à son image, signifiait que plus personne ne pourrait être abusé. Que chacun pourrait vivre comme il l'entend sans avoir besoin à se confronter à la violence. A cette pensée, Ophiuchus soupira silencieusement. Sans qu'il puisse le contrôler, ses Sbires avaient pour certains enrôlé de force des recrues, violenté ceux qui refusaient de se joindre à eux, arraché des hommes et femmes à leurs familles, tués certains. La violence n'avait jamais été son but, ni même son moyen de se faire entendre. Mais il s'était rapidement rendu compte qu'il ne pourrait ni l'éviter, ni l'interdire pour parvenir à son but ultime.

Et aujourd'hui, il touchait à ce but. De plus en plus étincelante, l'Etoile de Sydarta redescendait sur Terre pour exaucer les vœux de chacun. Il referait son monde. Il bannirait la violence, l'intolérance, la haine et l'incompréhension. Hélio avait échoué à créer son univers parfait, mais lui réussirait, quitte à tout balayer pour en refaire un à zéro. Un monde neuf, débarrassé de toutes ses gangrènes, de tous ses vices.



Un grand fracas résonna à l'extérieur du cirque, amplifié par les parois rocheuses polies par les âges. Le Maître tressaillit. Ce n'était pas le moment. L'Etoile était bien trop proche pour ça. Déjà, son halo de lumière éclipsait presque le soleil tant il brillait. Elle n'avait pas volé son nom.

Le fracas continua pendant un certain temps. Des cris, humains et Pokémon, des ordres lancés, des éboulements, des hurlements. Puis ce fut le silence.

Lorsqu'il se retourna, Ophiuchus contempla les quelques personnes qui avaient réussi à le retrouver. Nul doute qu'ils n'étaient pas arrivés ensemble, et nul doute qu'ils s'étaient battus pour arriver jusqu'ici. Deux Commandants, les Gemini et Aries, avaient apparemment réussi à revenir sains et saufs. Des Champions étaient là, eux aussi, ainsi que d'autres qu'il ne connaissait pas. Posé sur son épaule, Oméga sous sa forme de Mew observait les nouveaux arrivants.

Peu importait, à présent. L'Etoile arrivait.


"Si vous êtes ici pour nous arrêter, vous arrivez trop tard."

Sa voix était empreinte d'une fébrilité non masquée. Emphatique, il eut du mal à ne pas retrouver son timbre d'origine, et inspira à fond avant de continuer, les yeux levés vers le ciel. Mew décolla, comme impatient lui aussi, et se mit à voleter tout autour de son Maître. D'une voix vibrante, il lança :

"Nos vœux vont être exaucés...!"




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Glacial
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 24

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 8:26


Anacho avait réussi à atteindre sa moto sans encombres. Et quel soulagement en constatant que celle-ci avait été épargnée par le chaos qui avait fait rage en ville. Le dresseur avait roulé, inlassablement, jusqu'à Lakit. Le trajet avait été épouvantable : l'esprit harcelé par les actions de BadGirl et d'Angstorm, il n'avait guerre d'échappatoires à ces tristes pensées. Et comme si ça ne suffisait pas, il voyait maintenant l'Étoile se rapprocher du lieu d'invocation.

Une fois arrivé à Lakit, il se fraya un chemin à travers les sbires, Sneaffle lui ouvrant le passage à coup de griffes lorsque c'était nécessaire. Mais il était connu par les troupes de la Team Zodiac, et rares étaient ceux qui osaient se dresser face à lui. Après tout, il avait réussi à résister à une tentative d’enlèvement quelques jours plus tôt, face à une équipe d'élite.

Et de toute part, il voyait d'autres personnes arriver. Certains visages connus, d'autres non. Et finalement, le Protecteur d'Artikodin arriva, et vit Ophiuchus.

Rien. Anacho ne lui remarqua rien de particulier, si ce n'était Mew sur son épaule. Genre... Sérieusement ? Ce Pokémon, qui avait été re-découvert presque vingt ans plus tôt était associé avec Ophiuchus ? On disait qu'il était l'ancêtre de tous les Pokémons. Anacho le contempla, l'air ébahi, avant de se ressaisir. Mew ou non, il fallait l'arrêter.

Le Serpentaire parla d'une voix emplie de satisfaction et de hâte. Anacho grimaça en l'entendant. La chute était effectivement inévitable. Et avec autant de personnes souhaitant un Voeu, même s'ils neutralisaient Ophiuchus, ses fidèles se précipiteraient pour obtenir ce qu'il leur avait promis. Et sous une telle masse, la Ligue risquait de se retrouver dépassée. Seul le Serpentaire avec l'autorité pour mettre fin à cette folie.


« Et quel est votre Voeu ? Devenir Maître du monde ? Sauver le monde ? A quoi bon ? A partir du moment où tous ces gens vont demander leurs Voeux, la structure même de l'univers sera altérée, la frontière entre Vie et Mort s'effondrera, tous les Voeux bienveillants seront immédiatement effacés par ceux désirant le pouvoir. L'espèce humaine n'est pas prête pour avoir une telle puissance entre les mains. Quelque soit votre but, il sera anéanti par une poignée d'imbéciles égoïstes, et le monde sombrera dans le chaos. Mais allez-y, faites donc, ça vaut le coup. »

La dernière phrase était bien évidemment ironique. Le regard du Dimoret était posé sur Mew, qui voletait dans les airs, qui semblait brûler d'impatience.


Dernière édition par Anacho le Lun 4 Aoû 2014 - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du rubis
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 13/01/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 9:34

La folie de Megapagopolis se calmait. Brice pouvait revenir à Lakit, accompagné de Crimson à l'aide de son dragon, toujours secoué par le suicide malheureux de Naomie. Ils passèrent au-dessus de nombreux sbires et furent déposés pile devant le maître de la Zodiac. Ils n'étaient pas seuls. Plein d'autre membre de la ligue étaient présents, prêts à arrêter l'Ophiuchus. Mais aujourd'hui, l'enjeu de Brice était double. L'empêcher de faire quelque chose de terrible, et laisser la possibilité au héros de demander de l'aide à l'éon. C'était son unique occasion s'il ne voulait plus être en proie à cette folie causée par la puissance du Maître du continent. Les autres accepteraient-ils que lui formule un voeu pour éviter une catastrophe ? Poséidon et Grima étaient à ses côtés. Le jeune homme, lui, sentait cette énergie malsaine coulant en lui remonter. Un jeune homme avait déjà pris la parole. Maintenant, c'était à son tour.

« J'ignore quel est votre voeu... Mais vous devriez y renoncer. C'est de la pure folie. Certains voeux pourront mener des hommes à la mort. Certains voeux causeraient plus de violence que ce que pouvez imaginer ! Si Crimson vous avait suivi jusqu'au bout, il en mourrait ! Vous aimeriez que l'un de vos hommes les plus fidèles subisse ce sort là ? Un de vos hommes qui souhaite désormais vous sauvez de cette folie causée par le désir humain ?! J'ai affronté ce désir humain en personne ! Deux hommes dont leur folie ont réveillé deux légendes croyant faire ainsi le bien mais ayant au contraire mis le monde en péril ! Et moi-même j'ai été pris par ce désir. Mon rêve avait été de posséder Groudon ! Vous vous rendez compte de cette erreur ?! C'est la même chose cette fois-ci ! Offrez le voeu à n'importe qui et vous briserez la réalité ! Demandez quelque chose de démesuré et malgré toutes les bonnes intentions, le monde dans lequel nous vivons sera méconnaissable ! C'est ça que vous désirez ? Faire de ce monde un monde invivable ? En proie à la folie humaine ?! Un monde dans lequel les légendes endormies pourraient être réveillées en un instant et causer notre perte ? Je me risquerai même à affirmer une chose. Jamais Mew n'aurait voulu de cela. Même s'il vole à vos côtés. »

Le message était clair. Laisser le voeu à quiconque donnerait l'opportunité à autrui de réveiller à nouveau Groudon et Kyogre. Leur pouvoir démesuré remettrait en péril l'équilibre du monde... Mais pas que eux. Dialga, Palkia, Giratina et autres... ! Mais à peine avait-il terminé son discours qu'il sentait son sang chaud s'agiter à nouveau. Il se mit alors à trembler légèrement, et tourna sa tête vers l'ex-commandant.

« Crimson... Ça... Ça me reprend... ! Aidez-moi à contenir ça avant... L'étoile... Empêchez moi de réaliser la volonté de Groudon ! Aidez-moi à faire intervenir Latios ! »

C'est en même temps qu'il s'exclamait que sa respiration s'accéléra. Ses yeux étaient de plus en plus éclatant. Celui à qui il avait demandé de l'aide savait pourquoi maintenant. L'Ophiuchus comprendrait-il, lui ? Comprendrait-il que le rubis était en proie à une folie causée par Groudon ? Que laisser un voeu à sa portée sans rien faire mettait en péril les océans et par conséquent la vie en général ? Comprendrait-il de cette manière quelle est la folie que de laisser un voeu à la portée de quiconque ? Et les autres, réaliseraient-ils que Brice avait plus que jamais besoin de, paradoxalement, utiliser le voeu pour que Latios revienne le voir et l'aider à lutter contre cela ? Dans tous les cas, il le fallait absolument.

Et pour cela, il comptait sur l'ancien bélier l'aide à réaliser ce miracle.

~~~~~~


Combat de maître
TC d'Angstorm/Violeta, préférez les mps sous mon 1er compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 12:26


Il était temps, grand temps de se remettre en route pour Lakit. Rien que de regarder le ciel, on pouvait savoir que la fin approchait. L’Etoile était si grosse dans les cieux et elle enflait à vu d’œil. Oui, ils devaient retourner aux ruines et arrêter cette folie. Sur le dos de Grima, Crimson réfléchissait longuement à ce qu’il avait vu et entendu. Avait-il seulement eut raison de tourner le dos à celui qui avait été son maître ? Seul Brice semblait ne pas lui reprocher et que ce soient les ex-commandants voire même les champions, tous le considéraient comme un pleutre, un opportuniste, un fourbe, un sous-homme et un seul d’entre eux le voyait comme celui qu’il était vraiment.

Brice et le Bélier arrivèrent par les airs, trouvant rapidement le lieu de descente de l’Etoile puisqu’ils bénéficiaient d’une vue aérienne dégagée. Ils se posèrent prestement sur le sol, devant l’Ophiuchus. Certaines personnes étaient déjà là, des dresseurs sûrement, des sbires aussi. Crimson put reconnaître Lavi qui avait lâché sa demolosse, sûrement en prévision d’une rixe qui viendrait probablement, ou alors pour se protéger. Il était à coté d’un grand homme aux cheveux noirs et raides, accompagné d’un dimoret. Alors que l’ex-commandant et le champion se plaçaient dans ‘l’assemblée’ et que le garçon glacial prenait la parole suite au discours succinct du Serpentaire, d’autre arrivèrent. Un groupe de deux champions et de deux commandants. Les Karward, l’Amiral Gudbjörn et la personne que Crimson n’aurait jamais voulu voir en ce jour : le gosse du vieux château. Celui-ci, son bras droit caché par un gantelet brillant, venait de libérer un metalosse ainsi que son galeking, qu’il avait tout juste eut le temps de récupérer avant de partir pour les ruines.

Crimson sourit jaune, il priait pour qu’il ne soit pas découvert par le gamin qui, apparemment, avait atteint le niveau d’un champion. L’ex-Aries était clairement trop mal en point pour l’affronter et ce n’était pas le moment, il n’y avait plus donc qu’à espérer qu’Adam soit assez sain d’esprit pour ne pas déclencher un affrontement dans un lieu et un instant si critique.

Anacho ayant fini son speech, Brice lui succéda, montrant au Maître ô combien il risquait de tout détruire avec son vœu, si bon soit-il. Le champion d’Hoenn tentait de résonner le Serpentaire exactement comme il l’avait fait avec Crimson mais ce dernier avait un doute quant à l’efficacité de la chose. Toutefois, Brice était fort de son expérience et c’était bien cela qui avait fait prendre conscience de sa folie à Aries. Peut-être qu’ensemble, ils pourraient arriver à changer les choses. Mais pourtant, Crimson ne dit rien, laissant Brice finir et même se montrer découvert, affaibli par Groudon. C’était risqué, très risqué. Plus il était proche de l’Etoile, plus le Dieu voudrait s’emparer de son corps pour réaliser son souhait.


« Crimson... Ça... Ça me reprend... ! Aidez-moi à contenir ça avant... L'étoile... Empêchez-moi de réaliser la volonté de Groudon ! Aidez-moi à faire intervenir Latios ! »


Crim se pinça la lèvre, ça devenait problématique. Il ne savait pas trop que faire pour contenir la puissance démesurée de Groudon. Il devait faire comprendre à l’Ophiuchus sa folie et venir en aide à Brice mais il ne pouvait pas faire les deux. Il devait simplement se tenir prêt à agir tout en parlant. Il libéra Ichi, sa pharamp, pour qu’elle assiste le drattak et le laggron en cas de problème. Et sur ce, l’ex-Aries prit la parole.

« Je vous ai appelé Maître et j’avais toute confiance en vous. Par moment je vous considérais même comme un père simplement parce que vous m’aviez sauvé et recueilli. Et pourtant, voilà que, comme le dit Brice, vous m’auriez laissé prononcer mon vœu en sachant pertinemment que mon vœu m’aurait conduit à ma perte.  Des commandants son morts, d’autres ont compris leurs erreurs et vous n’avez rien fait, comme si nous n’étions que des pions pour vous … Comme si nos rêves n’étaient que de meilleurs moyens de nous manipuler. Vous n’avez rien fait pour nous, mais aujourd’hui nous sommes là pour vous. Il était temps que vous compreniez votre erreur, Notre erreur à tous, Zodiacs que nous sommes ou avons été. Votre vœu a peut-être un bon fond, peut-être rendra-t-il le monde meilleur mais Il le détruira si on ne fait rien pour l’arrêter. Il pointa du doigt Brice, ou plutôt ce qui l’étreignait au fond de lui. Il n’y a aucun moyen de réaliser un vœu qui aidera tout le monde. Il y aura des morts et des paradoxes … Et qui Êtes-vous pour décider de cela ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 14:33


La moto de M. Waugh freina à l'approche du lieu le plus sacré des ruines. Etrangement, peu de sbires avaient tenté de s'interposer avant d'être découragés par la vue de l'engin ne décélérant pas. Ce manque de personnel montrait à quel point la Zodiac subissait une débacle. L'Ophiucus ne devait pas se réjouir derrière son masque...

Une fois le deux roues garé, les deux ours retirèrent leur casque et les placèrent sous le siège, dans le compartiment approprié. Malgré l'heure, l'atmosphère était encore chaude et le professeur de Joachim dut également se dévêtir de sa veste en cuir noir qui avait le don de garder la chaleur. Ce fut alors une longue marche qui démarra dans les falaises et les ruines avant d'arriver au sanctuaire tant attendu. Les sculptures et gravures étaient dans un état de conservation extraordinaire, il n'y avait pas un morceau de chemin sans que les deux historiens n'aient envie de mouiller leur pantalon et de faire l'amour en pensant aux vestiges. Heureusement pour les yeux de nos lecteurs, les deux hommes résistèrent à la tentation en croyant à la promesse de vestiges encore plus majestueux au bout du chemin.

Un dernier couloir, une dernière porte à franchir. Une immense salle circulaire entourée par des falaises les attendait. La configuration du lieu pouvait faire penser à celui d'une fleur au tout début de son éclosion : les falaises formant les pétales protégeant le sanctuaire. De nombreuses personnes étaient déjà présentes. Visiblement, le duo était arrivé en dernier. Des champions, beaucoup beaucoup d'inconnus, un petit blond que Joachim pensait reconnaître étaient déjà la. Et un homme masqué. L'Ophiucus.

De nombreuses personnes arguaient avec lui tandis que l'amiral Gudbjörn regardait la scène d'un air mauvais, tout en gardant deux jumeaux du coin de l'oeil. Il ne semblait clairement pas leur faire confiance et se préparait au moindre coup bas de leur part. Joachim estima bon de se taire, le voeu était une préoccupation secondaire. Tout ce qui l'intéressait était l'historicité du moment. La confirmation ou l'infirmation de milliers de théories développées par d'innombrables savants attendait là haut, dans le ciel. Et dire qu'il était là avec son maître de thèse, les deux élus qui mettraient tout ce qu'ils avaient pu voir sur le papier. Aussitôt, les calepins furent sortis ainsi que les crayons et les premières lettres furent griffonnées. Aux premiers regards curieux portés dans leur direction, l'ours cinquantenaire se présenta.

"Monsieur Waugh, enseignant chercheur à l'université de Megapagopolis spécialiste sur la civilisation de Lakit. Et Joachim, mon doctorant. L'amour de la science nous a amené ici. Nous remercions le Serpentaire de nous avoir offert cette occasion unique dans une vie d'homme."
Le jeune barbu fronça un peu les sourcils lors des remerciements. Certes, l'Ophiucus lui offrait le savoir mais ses serviteurs avaient rendu la vie difficile au thésard. Néanmoins, il se tut encore une fois, dans son propre intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dejan
Le Prodige
avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Lun 4 Aoû 2014 - 22:11

Dejan arriva finalement aux ruines sur son Libégon, balayant le chemin d'une telluriforce, Kitsun en se posant au sol fit de même pour le chemin menant aux ruines d'une attaque psyko. Le "prodige" comme le vantait trop souvent son père et Goyah partit dans les ruines d'un grand sprint, ses pokemons le suivant de près. La chaleur était caniculaire pour une soirée, on arrivait à peine à huit heures du soir. Il rappela sa monture et décrocha sa cape, avec cette chaleur et celle qu'il avait enduré dans le désert il n'en pouvait plus malgré la bouffé d'air frais que l'esprit du désert lui avait fait durant le transport. Il regarda à l'extérieur et aperçu au ciel et aperçu un point briller au ciel, l'étoile semblait arriver, la fin approchait, donc la prédiction du sage état vraie... Qui sait si Ophuichus avait réussi à l'invoquer finalement, mais dans quel but ? L'étoile exauçait-elle réellement les vœux ou n'était-ce qu'une image pour autre chose ? Un pokemon divin, pouvant défier le créateur lui-même emprisonné de peur qu'il ne le vainque ? Une arme ancienne et technologiquement avancée qui donnerait un pouvoir de quoi plier sous son joug la planète entière telle une étoile de la mort ? Peu importe, cela allait se finir ici et maintenant.

Il descendit en toute hâte, bien que fasciné par les mythologies le devoir passait outre sa soif de connaissance, il se contenta de simplement observer à la va-vite les fresques sur son chemin. Kitsun le suivait en usant de son bâton tel une sorcière à l'aide de psyko sur elle-même dans le simple but de léviter et le suivre le plus vivement possible. Il finit par arriver dans une salle en suivant à la trace ce qu'il reconnaissait de loin un dresseur accompagné d'un Dimoret. La salle était une œuvre à elle seule, presque une toile taillée à jamais dans la roche.

Parmi la foule déjà arrivé et celle arrivant il reconnut certaines personnes, pour commencer Mew... Mew... LE Mew ? Les choses clochaient très clairement. Ce pokemon, quasi éteint, connu du dresseur par un documentaire complet de tous ce qui se disait et qui était confirmé sur lui, connu pour posséder le code génétique de tous les pokemons ayant vécu et existant encore. Réputé pour être un pokemon espiègle mais pacifiste... Et c'était là tout le problème... Pourquoi un pokemon ne voulant que la paix pour lui-même allait s'associer avec le plus grand criminel de la région ? L'Ophuichus avait-il un but louable ? Il voulait y croire mais les faits étaient là, la team zodiac n'avait sommé que chaos et destruction avec sa légende. Kit était désorienté, avec son passé elle avait acquis presque un don, elle pouvait ressentir les émotions, non pas des auras... Mais leurs sentiments, leur bon ou mauvais fond, mais pour l'Ophuichus semblait la freiner, déjà son masque le rendait presque impalpable à sa vision et son discours ne lui rendait pas la tâche plus aisée.

Dans la foule, il remarqua donc le dresseur qu'il avait suivi, il semblait froid et direct mais son discours était réfléchit, en effet il avait évoqué l'effet papillusion d'une certaine manière, en exauçant nos vœux, on pouvait complètement altérer tout ce qui existait. Honnêtement, il n'avait rien à ajouter presque, Dejan n'allait pas partir dans des discours loufoques de bien et de mal, dans cette situation, c'était bien trop enfantin... On le traitait déjà de têtu, pas la peine de rajouter immature à la liste. Il reconnut Brice également, maitre de Hoenn, cette région entrecoupé entre la mer et la terre où son père avait tenté de devenir maitre lui aussi. Un dresseur si talentueux n'était que bon à leurs côtés, il reprit ce que le dresseur avait commencé, ne faisant qu'appuyer ce qu'il avait dit. Il parlait de son parcours, il fallait de la volonté ou bien des contraintes pour pouvoir abandonner un rêve tel que posséder un légendaire, c'était juste. Il fut alors pris comme de tremblement et se tourna alors vers... Ce roux ! Le monotype spectre qui avait voulu faire une partie de Slenderman alors que le dresseur ne voulait que retrouver sa Gobou à l'époque. Il n'allait pas lui demander d'explication, ce n'était pas l'heure pour ça. Il s'expliqua alors à son tour. Visiblement c'était un commandant... C'était... Il semblait avoir eu un vœu qui ne le conduirait qu'à sa perte. Encore une fois tourner le dos à ses rêves était courageux, surtout pour un zodiac qu'il semblait avoir mené à la baguette.

Vint ensuite, et les derniers arrivant d'ailleurs, ce qui ressemblait à deux profs. Celui-ci ne fit que casser la remise en question que les autres avaient tenté de mener sur l'Ophiuchus, lui donnant presque une pseudo-interview, ce gars imaginait vendre un best-seller avec ce qui se passerait en ces murs ? Pffff... L'appât du gain franchement... Un facepalm aurait surgi sur son front si la situation était plus détendue. Son "doctorant" ne sembla pas aussi élogieux que lui, se murant dans un profond silence. Aussi je remarquais le champion de Lieucca, visiblement seul représentant des champions de Mailys ici. Mais aussi il reconnut celui qui, en même temps que le spectral roux avait engagé ce qu'il avait dit être une évaluation, il était accompagné d'un double féminin. Ça lui rappela ce que sa douce zodiac lui avait dit au sujet de sa meilleure amie à la base. Le garçon tourna le regard au champion et hocha sa tête rapidement, le marin ne semblait pas confiant envers eux, le blond en jugea qu'ils avaient été commandant. Il prit alors la parole.


"Ce que Crimson dit est la vérité... Vos belles paroles ont embobiné nombre de naïf et d'avares, vos fidèles commandants les premiers. Vos promesses d'un monde meilleur m'ont fait oublier l'essentiel... Mon humanité... Mon honneur... Ma famille..." Il serra la main de sa jumelle avant de pointer le maitre zodiac du doigt. "Et ainsi vous m'avez fait oublier la haine que je vous portais ! Quel être un tant soit peu humain tue un homme pour quelques papiers ?! Un père de jumeau que vous avez accueilli dans vos rangs pour seul but de les maitriser ! Vous, Serpentaire, qui avez menti à tous ! Qui dit que cette étoile n'était pas un piège ? Qui dit que vous n'avez agi que pour vous seul ? Vous pouvez garder votre vœu empoisonné !"

Il dressa un poignard en simultané avec sa double en se mettant dos à dos avec elle en mettant leur couteau dans sa direction. D'une voix à l'unisson ils semblèrent tendre une promesse à celui qu'ils appelaient le serpentaire.

"Tous ce que nous voulons c'est votre arrêt, même si cela comprend votre mort !"

"Tous ce que nous voulons c'est votre arrêt, même si cela comprend votre mort !"

Apparemment leur but était bien plus personnel que nous autres, leur discours était aussi bien moins philosophique aussi. Tout avait déjà été dit, mais que dire de plus ? Une main déjà posé à son mini-uzi dans la ceinture à son dos, le dresseur à la renarde pris à son tour la parole.

"En effet ceci est un grand jour... Celui où tout va se jouer... L'étoile arrive mais pensez-vous vraiment que cela en valait la peine ? Que voulez-vous ? Ranimer un mort ? On ne joue pas avec la vie ainsi ! Obtenir la puissance suprême ? Chaque grande puissance et peuple se sont écroulé un jour, regardez autour de vous et vous comprendrez ! Créer le monde idyllique comme l'a indiqué votre ancien commandant ? La perfection n'est pas ce monde pourtant... Un pokemon mythique à vos côtés ? Vous avez déjà un Mew ! Enfin... Si c'est un vrai bien entendu. Pensez à tous ce que vous pouvez engendrer de par ce vœu, des morts ! Des destructions à même le temps et l'espace ! Des monstruosités nées de ce cauchemar même ! Cette folie va s'arrêter ici et maintenant !"

Son cri de guerre avait été lancé, de toutes les phrases qu'il avait lancé, celle énonçant Mew portait un grand sarcasme, malgré qu'il était du genre à ne croire que ce qu'il voyait, là les choses lui semblait trop authentique pour être vrai. Comme un rêve trop parfait. Et au vue ce qu'il avait entendu, il serait capable de mentir même pour ce qui est presque l'être alpha.

~~~~~~



Ready for epicness ?

Dejan's theme battle ~Dejan great's moment

Kitsun's life

mon étui à badge:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophiuchus
Maître Zodiac - Le Masque des Ténèbres
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 7:43

Sans dire un mot, sans broncher, Ophiuchus écouta les personnes qui étaient venues jusqu'à lui. Tous souhaitaient le dissuader de faire son voeu, d'abandonner sa quête. Un sourire presque triste naquit sur ses lèvres. Tous voulaient qu'il abandonne, mais aucun d'eux ne semblait prêt à abandonner un voeu si on le leur proposait... Il allait tester leurs convictions.

Un vent chaud se leva, et se fit de plus en plus fort. En moins d'une minute, des rafales manquaient d'arracher du sol toutes les personnes présentes et rendaient l'air presque irrespirable. La lumière de l'Etoile, désormais aveuglante, obligeait à se protéger les yeux. Ophiuchus s'aggripa de justesse à un piton rocheux qui sortait du sol, maintenant fermement son masque sur son visage. Ne pas céder maintenant. Un sourire presque fou aux lèvres, il hurla pour couvrir le vacarme environnant de l'Etoile qui se posait :


"C'EST LE MOMENT !"

Il s'entendit à peine tant le hurlement des vents brûlants étaient forts. Une sphère rocheuse rougeoyante ornée de symboles gravés traversa l'ouverture à toute vitesse, presque trop vite pour qu'on la voie. Par réflexe, Ophiuchus rentra la tête dans les épaules pour se préparer au choc de la météorite contre le sol.

Le choc ne vint pas. Lorsqu'il se releva, l'Etoile flottait au-dessus du sol. Après le vacarme provoqué par son arrivée, le silence semblait presque assourdissant. Ebahi, le Maître contempla la sphère. Haute de presque un mètre, les symboles qui la parcouraient rappelaient ceux d'une Pokéball moderne, coupée en deux par une ligne avec un cercle parfait sur l'avant.

Mew toujours accroché à son épaule, Ophiuchus se redressa complètement et lança d'une voix forte :


"Etoile de Sydarta ! Je suis Ophiuchus, élu de Mew, et je te présente mon voeu !"

La sphère sembla vibrer. Mais comment en être sûr ? Il poursuivit :

"Je souhaite un monde débarrassé de tous les maux qui le rongent, quitte à en recréer un vierge."

Les pauvres fous derrière lui qui avaient tenté de le raisonner n'avaient qu'à crier leur voeu s'ils le souhaitaient. De toute façon, seul le sien prédominerait. Le premier voeu de l'Etoile... Il n'avait de comptes à rendre à personne. L'histoire abracadabrante du Maître de Hoenn, les considérations d'éthique et de morale des autres, il n'en avait que faire. Si l'Etoile estimait qu'il n'était pas un élément assez pur pour faire partie du nouveau monde, il serait éliminé, comme tous ceux qui ne méritaient pas la rédemption.

L'Etoile devint lumineuse. Toute la tension de ces années enfin relâchée, Ophiuchus tomba à genoux, sans écouter ce qu'avaient à dire les personnes derrière lui. Après tout, leur voeu n'aurait aucune importance si la créature divine enfermée dans ce monceau de roche décidait de tout rebâtir. Le Maître, pourtant, souriait. Il avait accompli son but.

Tout renaîtrait bientôt.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Glacial
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 24

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 10:20


Tous tentèrent de faire changer d'avis au Serpentaire, et si celui-ci les écoutait, il semblait se moquer de leurs avertissements et de leurs messages. Mais une chose frappa Anacho. La majorité semblait prête à accepter un Voeu s'ils en avaient la possibilité. Mais après une courte réflexion, ce n'était pas si étonnant. Le dresseur avait beau avoir peur de la puissance de l'Étoile, il était capable de trouver un Voeu s'il avait la possibilité d'en exprimer un.

L'Étoile entama la fin de son parcours. La violence des vents obligèrent Anacho à rappeler Sneaffle et à se tenir courbé pour ne pas être propulsé loin d'ici. Mais pendant qu'il faisait cet effort physique, son cerveau turbinait.

Il pouvait demander à gagner l'amitié et la confiance d'Artikodin, d'accomplir le but de toute sa vie. Mais... non. C'était l'inverse. Il ne recherchait pas cette finalité ; cette confiance serait le signe qu'il avait accompli son but. Demander ce Voeu serait enlever le sens de toute son épopée.

Il pouvait demander à la créature de mourir. Mais tant de gens avaient besoin de ce Voeu. Brice semblait être victime d'un pouvoir dépassant l'entendement, et désirait que Latios le rejoigne afin de pouvoir se contrôler. Ou quelque chose dans le genre. Et puis, en formulant un tel Voeu, Anacho risquait de se faire lyncher et tuer, non seulement pas les personnes présentes, mais également par la foule qui attendait dehors. A éviter, donc.

Une autre idée se présenta, qui ne semblait pas si mal que ça. Mais il n'avait plus le temps d'y réfléchir. Tout comme Ophiuchus, Anacho se prépara à l'impact qui n'eut pas lieu. Lorsqu'il se décida à regarder droit devant lui, il fut pris d'un certain malaise en voyant l'Étoile. C'était l'heure.

Et le Serpentaire parla. Anacho ouvrit de grands yeux. Ah merde. Quand même. L'Étoile s'illumina, et le dresseur fit un pas en avant.


« Moi, Anacho Lezteik, Protecteur d'Artikodin, je demande... » Il marqua une pause, réfléchissant rapidement. Mais maintenant qu'il avait commencé, il ne pouvait plus faire marche arrière. « à récupérer ma rate et être soigné de cette blessure. »

Si son Voeu était exaucé, tant mieux. Sinon, tant pis. Il avait appris à vivre sans. Et mieux, en théorie, personne d'autre que lui ne serait affecté. C'était un souhait qui ne concernait que lui. Aussi, son beau discours ne perdait pas tant que ça de sa force.

Mais à vrai dire, le désespoir avait envahi Anacho, et du plus profond de son être, il priait que rien ne se passe, pour une quelconque raison. Si le Voeu d'Ophiuchus était exaucé, alors ce serait la fin du monde tel qu'ils le connaissaient. Et ils n'avaient aucune garantie qu'ils feraient partie du suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du rubis
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 13/01/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 11:20

Brice s'était senti presque soulevé par une violente force. Une multitude de vents chauds, un éclat aveuglant, un air suffoquant... Ses pokémons mirent leur force en commun avec leur dresseur pour rester sur place. Et le tout laissa au final une sphère lumineuse, flottante devant leurs yeux. C'était ça l'étoile ? Soit. Mais avant qu'ils ne puissent intervenir, le serpentaire formula son souhait.

C'était ça que voulait demander l'Ophiuchus ? Un monde sans violence ? Mais se rendait-il compte de sa grave erreur en occultant le récit de Brice ? Jamais l'étoile n'effacera l'un des plus grands acteurs de la paix dans ce monde ! Jamais l'étoile ne ferait disparaître le héros qui a su calmer Groudon, Kyogre, la team Aqua et la team Magma ! Enfin... Normalement. Qui sait comment agira cette chose ? Du moins, dans l'esprit du jeune homme, ça lui paraissait clair comme de l'eau de roche. Cependant, le monde ne pouvait se passer de la violence. Après tout, il a été forgé là-dedans. Les deux titans en ont fait preuve pour créer les mers et continents tel que nous les connaissons. Et Giratina, l'un des pokémons les plus violents, c'était le gardien du monde distorsion ! Sans lui, ce monde serait condamné et condamnerait le monde réel, même recrée ! Si le vœu de l'Ophiuchus débordait de bonne volonté, d'une intention plus que louable, il allait faire plus de dégâts que jamais. Cependant, avant que le tout se réalise, les autres avaient le temps de formuler un vœu. Au moins, celui du dresseur au Dimoret était quand même beaucoup plus viable. Le soigner d'un quelconque accident, ça restait dans les normes.

Brice se sentit prit d'une violente force. Il en était presque fiévreux. Ses yeux avaient désormais une couleur plus qu'éclatante. En un clin d’œil, il n'était plus lui-même. L'expression de son visage s'était transformé. Plus sévère, plus impliqué que jamais. Tout son corps était tendu, très rigide, prêt à agir avant que le vœu de ce leader ne se réalise. C'est cette force qui régnait en lui qui reprit le dessus pour de bon.


« Ça ne se passera pas comme ça... A moins de s'appeler Arceus, je doute que même un vœu ait la force de recréer un monde. Je suis Brice. Maître d'Hoenn, et la puissance de Groudon coule dans mes veines. Je souhaite donc que... Que le monde ne soit pas ce qu'il a demandé, mais MON œuvre, car je veux que Kyogre soit détru-GAAH ! »

Un choc électrique le parcourut avant qu'il n'ait le temps de formuler ce vœu de destruction jusqu'au bout. Ce n'était pas vraiment lui qui s'exprimait. C'était le pouvoir qui coulait en lui. Une représentation de Groudon, ce-dernier ne désirant que vaincre pour de bon son rival de toujours et assécher les eaux. Un monde privé d'une légende, qui allait en même temps complètement détruire celui de l'Ophiuchus avant qu'il n'ait le temps de se réaliser, si la créature enfermée à l'intérieur en décidait ainsi. Un monde privé d'océan ! Heureusement qu'il n'eut le temps de terminer de prononcer l'intégralité de son vœu. La sphère lumineuse ne réagit pas devant cela. Le vœu ne serait pas pris en compte. Et ce, grâce à Crimson. Ce dernier ayant ordonner à son Pharamp de stopper cela immédiatement. Il avait eu le réflexe nécessaire pour empêcher une catastrophe. Poséidon se dépêcha alors à rentrer en contact pour calmer l'électricité circulante en lui rapidement. Ce choc devrait l'avoir suffisamment sonné pour éviter de prononcer quelconque mot qui avait la possibilité de faire plus de dégâts que jamais.

Tout cela voulait dire également une chose. Le roux allait sauver Brice de cette malédiction. Il allait réaliser sa volonté. Il allait demander à ce que Latios le rejoigne et l'aide à lutter contre ce lien, qui au final n'était qu'un lien avec une légende. A la base, ce n'était pas une marque de destruction qui signerait la fin du maître d'Hoenn à cause du vœu de l'Ophiuchus. Enfin bien sur, si la créature décidait de ne pas recréer un monde... Ça, c'était une autre affaire.

En un sens, le jeune homme avait espéré que cette histoire de vœux soit vraie. Enfin il pouvait voir une lueur au bout de ce tunnel magmatique ! Mais d'un autre côté... Si le monde se refait, ne laissant qu'une terre plus impure que celle déjà existante...

Cela étant, depuis le départ, le fait de devoir demander de l'aide à Latios via un vœu le désola profondément. User d'un vœu alors qu'il voulait empêcher cela... Et bien, au final, ce n'est pas lui qui le formulera. Crimson le fera à sa place. De toute façon, il n'avait pas trop conscience de ce qu'il se passait maintenant, sonné comme il était. Néanmoins, le dragon et le poissonboue avaient le regard insistant sur le roux et étaient prêts à faire quoique ce soit pour l'obliger de demander l'aide à l'éon.


HJ:
 

~~~~~~


Combat de maître
TC d'Angstorm/Violeta, préférez les mps sous mon 1er compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi Ash
Encre Diluée
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 19
Localisation : là où je suis

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 12:47


Parler servait-il seulement à quelque chose face à cet homme ? Lavi en doutait tellement fortement qu’il préféra la fermer. Déjà bien du monde avait tenté de raisonner le Serpentaire, même les ex-commandants ou Dejan s’y étaient mis et cela pour quoi ? Pour que le Masque gagne du temps et s’assure qu’ils ne fassent rien tant que l’Etoile ne serait pas là. Et cela venait, rapidement. L’air se réchauffa grandement, du coup, le ciel devint noir, la terre trembla. Vision d’apocalypse que cela. Le garçon se cramponna à Aquiel, qui se tenait à ses cotés, vaillante. Et cela s’arrêta d’un coup, d’un seul. Lavi leva et posa les yeux sur cette sphère qui se tenait à quelques centimètres du sol, en lévitation. Elle était là, et l’Ophiuchus aussi. Il n’y avait plus de moyen de l’arrêter, plus aucun et preste comme il était, le Masque ne tarda guère à formuler son souhait, laissant tout le monde pantois.

Sérieusement, il voulait un monde sans violence ? Et tout Ça ?! La violence qu’il avait lui-même créée pour arriver à son but. Toute le mal qu’il avait amené, toute la mort qu’il avait semé … Il voulait effacer tout cela maintenant qu’il avait atteint son but ? Il voulait détruire ce que lui-même avait crée, c’était incompréhensible et pourtant si bon. Mais était-ce réellement possible ? Lavi se posait de grandes questions suite aux discours des gens présents.

Anacho parla, d’une voix forte, tirant Lavi de ses rêveries. Il venait de prononcer son vœu, un souhait égoïste oui mais qui n’avait d’incidence que sur lui-même, un bon vœu en soit. Vint ensuite Brice qui avait l’air d’avoir retrouvé un semblant de calme. Sa voix était grave, ses yeux flamboyant et son discours si fort et violent.


« Ça ne se passera pas comme ça... A moins de s'appeler Arceus, je doute que même un vœu ait la force de recréer un monde. Je suis Brice. Maître d'Hoenn, dont la puissance de Groudon coule dans mes veines. Je souhaite donc que... Que le monde ne soit pas ce qu'il a demandé, mais MON œuvre, car je veux que Kyogre soit détru-»

« Ichi ! »

« GAAH ! »


La voix de Crimson venait de retentir et après celle-ci, un fort courant électrique traversa le corps du Champion d’Hoenn, le laissant inconscient. Pourquoi avait-il fait ça ? Lavi ne le savait pas et il avait grandement l’impression que la situation tournait au vinaigre. Que devait-il faire ? Il ne savait pas. Devait-il partir ? Devait-il demander à l’Etoile de repartir ? Devait-il formuler un vœu, Son vœu ? Il restait là, pantois tandis que l’ex-Aries prit la parole, les poings serrés, le regard fixe sur le roc.


« Je veux que Latios vienne en aide à Brice, qu’il le rejoigne pour combattre son lien avec Groudon ! »

Ils commençaient tous à prononcer leurs vœux respectifs, de souhaits qui, à l’inverse de celui que Serpentaire, était soit peu impactant, soit bons. Lavi devait-il lui aussi les suivre ? Il avait envie de revoir son père et en ce jour, il en avait la possibilité. Mais qu’est-ce que cela impliquait ? Un paradoxe, Mamoru serait certain d’avoir tué Hayato et en éprouverait des remords tandis que sa victime serait revenue d’entre les morts. Et sa mère … Il lui avait annoncé la mort de son mari, comment réagirait-elle s’il le lui ramenait comme une fleur. Non, sa réflexion et la tournure que prenaient les vœux des autres l’incitèrent à changer son vœu du tout au tout. Il avait fait son deuil.
C’est la voix tremblante qu’il prononça ces quelques mots :


« Je veux … J’aimerai que l'assassin de mon père, Hayato Ash, n’éprouve plus de remords quant à son décès. »


Mamoru était censé être mort, Lavi n'allait donc pas révéler au monde mais surtout à l'Ophiuchus qu'un de ses douze avait préféré se faire la malle sans vraiment accepter d'aider à l'arrêter. Et même si personne n'allait vraiment écouter ce qu'un jeune de dix-sept ans aurait à dire, il valait mieux ne pas prendre le risque.

De son coté, Adam ne savait que faire. Il avait vu Crimson, savait qui il était à présent, savait sûrement où le trouver, pouvait le tuer à chaque instant que s’écoulait là. Mais Aries avait changé, il n’était plus un Zodiac, avait comprit la futilité de son souhait, voulait la chute de l’Ophiuchus. Il avait grandi, ce n’était plus le gosse de douze ans qui l’avait blessé au Vieux Château. Il n’y avait plus de raison de lui en vouloir à part peut-être le fait de ne pas savoir pourquoi. Mais en aucun cas, il ne pouvait demander la mort de cette personne, cette personne qui voulait aider Brice.

Mais que faire alors ? Il n’avait rien à souhaiter. Faire comme le Glacial et demander à ce que ses cicatrices soient effacés ? Non, elles faisaient partis de lui à présent, il avait presque vécu la moitié de sa vie avec. Pouvait-il seulement vouloir les voir disparaître ? Il ne pouvait pas même se l’imaginer. Et après tout, pourquoi vouloir forcément demander un vœu ? N’était-il pas là pour deux choses et seulement ces deux choses : Surveiller Kenshin et être prêt à arrêter le Serpentaire en cas de besoin (chose qu’il n’avait pu faire à temps) ? Non, il n’avait pas de vœu à formuler, pas de souhait particulier. Il était heureux. Le gant de Fer avait un poste magnifique, une petite amie qui l’aimait et qu’il aimait éperdument. Que voulait-il avoir de plus ? Rien.
La Zodiac était finie et c’était la seule chose qui peut-être aurait pu être souhaitée. Mais cela arriva sans même qu’il le demande.


~~~~~~

.:Lavi's battle theme:.

Étui à Badges:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 16:53



Les pseudo essais de philosophie avaient laissé Gustav dans l'ennui le plus total. A quoi bon tenter de dissuader quelqu'un dont les idées étaient déjà arrêtées ? Il attendait plutôt que quelque chose ne se passe, un peu d'action. A vrai dire, il espérait presque que les Gemini tentent de se faire la malle ou ne tuent le Serpentaire pour avoir une bonne excuse pour les mettre derrière les barreaux.

Mais finalement, ce fut la descente de l'étoile de Sydarta qui donna au marin ce qu'il désirait. Sa chute arrivait à son terme. L'immense orbe rocheux et gravé se posa délicatement au sol, non sans éblouir les spectateurs et les souffler avec des vents puissants. Les deux historiens durent tenir leurs écrits fermement afin de ne pas les perdre. M. Waugh s'accrocha même au bras de son doctorant pour mieux tenir le vent. Le calme revint aussi vite que le brouhaha n'était intervenu.

Aussitôt, la multitude de gens présents formula leurs voeux. Celui d'Anacho fit souffler l'amiral du nez. Le dresseur du froid ne s'était-il pas targué de vivre sans la fatigue depuis la perte de son organe ? Un voeu plus ambitieux aurait été plus profitable... Mais soit. Brice et son ami roux semblaient tenter combattre un démon invisible aux yeux de la majorité. Lavi voulait laver la conscience de Scorpio grâce à son voeu. Voila qui était embêtant pour Gustav qui ne savait plus trop quoi faire de la volonté de Mamoru. L'Ophiucus avait osé prononcé des mots dangereux. Il venait plus ou moins de souhaiter la destruction du monde. Que fallait-il faire ? Respecter la volonté de Scorpio ou prononcer un contre voeu pour nuire aux plans du Serpentaire ? Personne ne semblait être préoccupé par la menace qu'il représentait... Et puis le champion était également tenté d'interdire les voeux des Gemini dans une moindre mesure. Après un brainstorming intense, l'homme prononça enfin ses mots :

"En accord avec la dernière volonté de Scorpio, je souhaite que le père du jeune Lavi Ash soit ramené à la vie, si son fils le désire."
L'inactivité totale à la surface de la dite étoile laissait croire à l'amiral qu'il ne se passerait absolument rien et qu'aucun des voeux n'aurait d'incidence réelle. Le monde n'avait pas commencé à s'effondrer suite aux demandes d'Ophiucus, cette dernière n'avait pas du être prise en compte... pour le moment. Gustav soupira, c'était un souci de moins pour sa conscience.

Joachim, quant à lui, regardait tremblant la scène tout en prenant des notes. Il consignait précieusement à l'écrit chacun des voeux ainsi que la description de l'étoile. Malheureusement, il ne pouvait pas prendre de photo alors des croquis seraient servis en guise de lot de consolation. Soudain, une main lui tapota gentiment l'épaule. Il se retourna pour voir le sourire franc de son maître qui avait les larmes aux yeux.

"Vas-y Joachim. Je n'ai pas besoin de voeu. Le mien a déjà été exaucé." murmura fébrilement le cinquantenaire.
Voir un jour l'antique prophétie se réaliser et être celui qui en ferait la publication était tout ce que l'homme pouvait désirer. Il n'en deviendrait pas plus riche : les chercheurs ne touchant aucun droit sur leur publication. Il n'en deviendrait pas plus connu en dehors de la communauté scientifique, seul le nom du Serpentaire serait dans les mémoires. Il n'avait rien à y gagner. Il aurait pu écrire l'article et réaliser son ambition, c'était tout.

Joachim l'avait compris. Il sourit aussi à son maître avec émotion. Même s'il n'avait pas toujours été tendre, M. Waugh avait toujours été la pour lui que ce soit pour sa thèse ou en dehors. Le doctorant réfléchit et n'arriva pas à trouver un voeu qui lui convenait. Il pouvait demander le savoir, mais craignait d'être tellement rempli d'informations qu'il exploserait. De plus, le savoir d'une personne seule ne constituait pas une preuve. Joachim ne pouvait pas imposer à toute l'île de connaitre la vérité sur Lakit. Le barbu pensa ensuite à demander l'extermination des Evoli, mais se retint. Malgré la beauté de l'occasion, c'était peut être un peu trop cruel même si cela lui permettait de se venger de nombreuses personnes comme Lina. Ne sachant pas se décider, l'homme saisit toutes ces balls et libéra ses Pokemons.

"Je souhaite que chacun de mes Pokemons aient droit à leur voeu." dit-il simplement.
La fine équipe de Joachim ne comprit pas trop ce qu'il se passait. Leur dresseur leur avait souvent parlé de l'Etoile et de ses légendes mais les petites bêtes n'arrivaient pas à croire qu'ils étaient en face de la vraie. Néanmoins, Pissenlit s'avança le premier et s'exprima dans son propre langage.

"J'aimerais que Joachim réussisse !"
Il fut rapidement suivi par Berend et Bismuth qui avaient aussi leur requête à formuler.

"Je veux goûter au meilleur miel possible !"
"J'ai envie de voir la Zodiac qui a embêté mon dresseur tomber dans les ronces !"
Alors que Berend le Teddiursa adorait manger, Bismuth le Nidoran adorait voir les gens se piquer. Que ce soit sur lui ou sur quelconques objets. C'était son trip. Le poison et les cornes. Si en plus de ça il pouvait rendre son voeu à son dresseur. Wynaut arriva ensuite pour prononcer son souhait.

"WHY WHY NOT"
Ou pas. L'Okeoke était un Pokemon trop original et dans son monde pour ne serait-ce que comprendre l'ampleur de la situation. Ses paroles restaient un flot de gamineries sans queues ni têtes. Puis ce fut au tour de Bruno, le Blindépique. Celui-ci regardait d'un seul oeil la scène, les bras croisés. Il avait enfin l'occasion de retourner à sa vie normale grâce au voeu. Mais il avait une pointe d'hésitation. Même si la cohabitation avec son dresseur était difficile, il ressentait quelque chose au fond de lui qui lui disait de ne pas faire ce souhait la. L'Egide sylvestre observa son nouveau clan d'un air sérieux et se tourna vers l'étoile. Il allait honorer sa mission de protection de la forêt sans pour autant le faire lui même.

"J'aimerais que la forêt connaisse la paix."
Il poussa un gros soupir après ces mots. Il se sentait enfin libéré de ses gages de gardien de la forêt. Il n'était plus la physiquement pour accomplir son devoir, mais il le remplissait grâce à son voeu. Un poids ôté de sa conscience, le Blindépique regarda ensuite le reste de la scène pour entendre les prochaines réclamations des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dejan
Le Prodige
avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mar 5 Aoû 2014 - 21:41

CLIMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAX !:
 

Il fallait s'en douter... Le Serpentaire n'allait pas se stopper si près du but. L'étoile arriva, juste en face d'eux. Si brillante que Dejan dût détourner du regard en plaçant ses bras pour tenir face au courant d'air, Kit s'accrocha à lui autant qu'elle put, tandis que les jumeaux durent plisser des yeux pour éviter un aveuglement et s'accrochant l'un à l'autre. L'Ophuichus la voyant arrivée se retourna et déclara son souhait à la salle ainsi qu'à l'étoile. Un monde débarrassé des maux qui le ronge quitte à tout refaire à zéro... Rhaaa... Il était prêt à mourir pour son vœu... Soit il était fou, soit il avait le cœur sur la main. Tout de suite Brice sembla vouloir remplacer son monde par celui de Groudon mais n'eut pas le temps de le finir, assommé, pour son bien, par Crimson. Les jumeaux furent d'abord surpris puis d'une même voix crièrent leur souhait.

"Nous ! Keaden et Kenshin Karwright, souhaitons que le vœu de l'Ophuichus n'aboutisse pas ! Un monde utopique tel qu'il le souhaite ne peut exister sous la volonté d'un seul homme !"

Les jumeaux avaient sorti leur volonté à l'unisson, comme si leur lien leur avait permis de finir la phrase de l'autre. Ils semblaient résolu, décidé à ne pas laisser aboutir le vœu de leur ancien maitre. Leur vœu semblait être pensé par les deux en commun, et le fait que cela soit un vœu fait par deux personnes pouvait faire la différence. De plus ce nouveau monde promis par le Sepentaire pouvait annihiler l'existence actuelle. Et donc pas sûr cela devait être décidé d’un seul homme. Ils ne semblaient pas penser à eux. Ils avaient toujours festoyé de rien et savaient vivre heureux ainsi. Chacun allèrent de leur souhait, le soin d'une blessure pour un, Gustav semblait vouloir ramener à la vie le père du dresseur blond sous son accord qui lui souhaitait simplement que son assassin, Mamoru. Mais ces deux souhaits et surtout la façon dont ils avaient été formulé fit tiquer Keaden. L'un dit "avec la dernière volonté", cela voulait-il dire... Non non, d'autant plus que le jeune dresseur sembla dire qu'il voulait que justement ce dernier ne devait plus avoir de remord quant à sa mort. Donc il devait être en vie, mais le doute était encore présent. Le professeur et Adam ne formulèrent rien. L'un disant qu'il avait déjà été fait, et l'autre regardait sans un mot. L'étoile ne semblait pas agir, à moins que les vœux n'agissent à retardement, cela voulait dire qu'aucun parmi eux n'avait convaincu l'étoile.

Dejan rassembla ses forces, fixant à présent l'étoile, tentant même d'avancer à elle, son courage d'avancer avec de telles bourrasques devait réellement montrer sa détermination. Kitsun avançait à son tour, toujours dans les jambes de son dresseur. Il n'avait pas de titre à avancer contrairement à certains, mais qui avait dit qu'il voulait être reconnu comme différent de la masse ? Mais que pouvait-il bien souhaité ? Soigné son épaule ? Non... Cette marque restera à jamais dans sa vie, symbole de son changement de vie et de sa maturité. Devenir maitre en un tour de main ? Absolument pas... Il n'aurait eu aucun mérite à cela et il se serait fait très rapidement détrôner. La mort du commandant Cancer ? Il l'avait dit lui-même, cela était immonde de jouer avec la vie des gens, de plus en le faisant mourir, il ne ferait que tomber plus bas que lui, la vengeance ne menait à rien de cette manière. Il fit donc son choix.


"Kuuuh... Étoile de Sydarta ! Moi, Dejan Dale d'Amaillide, ta légende est source d'avarice pour ce monde ! Je souhaite donc que ton accès futur devienne impossible ! Que les écrits narrant ton mythe disparaissent ! Que cela soit dans les livres, les ruines ici même ou dans l'esprit des gens ! Seuls ceux présent dans cette pièce doivent en avoir le souvenir. "

Son vœu était sincère, il ne pensait pas à son égo, il pensait au bien de l'humanité, pouvoir formuler un vœu, aussi difficile d'accès soit-il, ne devait jamais tomber entre les mains des hommes. Prêt à se tuer entre eux pour l'obtenir, chaque zodiac, avant d'être ramené à la raison ou mort/disparu dans leur quête en était la preuve. Il s'étonna d'ailleurs au fait que personne ait tenté d'empêcher l'œuvre du Serpentaire s'accomplir bien que cela put s'expliquer par le fait qu'ils avaient leurs propres vœux à faire, soit par promesse, soit par contrainte. Il aurait dût faire un choix entre arrêter le vœu du chef zodiac ou celui qu'il avait énoncé, mais les Geminis, de leur propre chef, avait souhaité cela pour deux personnes ou deux fois le même vœu selon la compréhension de l'étoile. Preuve de la volonté des jumeaux à ce vœu. Cela débarrassait par conséquent le dresseur du choix draconien qu'il devait faire. Dejan quant à lui, souhaitait le sien de tout son être, ce n'était pas simplement une parole en l'air faite pour l'image. C'était une volonté bien plus profonde que ce que l'on pouvait penser. Son vœu n'était pas non plus pour sa propre personne mais était pensé pour le bien de tous. Il aurait pu retirer le fait que seuls eux pourraient s’en souvenir, mais cela aurait été égoïste comme de leur enlever leur vœu. Il ne pouvait pas aller contre leur volonté alors il laissa faire les autres avant lui. C’était parfaitement altruiste de sa part, pensant tout de même au bien des autres avant sa personne.

Rien ne s’était encore déroulé, aucun vœu ne semblait s’être effectué, ni même le vœu saint du maitre zodiac. Avait-il échoué ? Avaient-ils échoué ? Que la volonté de l’étoile soit faite. Chacun attendait de dénouement final. Allaient-ils mourir ? Où allaient-ils écrire une nouvelle légende par la réalisation de la prophétie ? Certains attendaient la fin de cela la peur au ventre, d’autres l’espoir au cœur. Y aura-il de déçu ? Rien ne pouvait l’affirmer.


Pour Lyndia.:
 

~~~~~~



Ready for epicness ?

Dejan's theme battle ~Dejan great's moment

Kitsun's life

mon étui à badge:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur
Compte PNJ
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 10/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Mer 6 Aoû 2014 - 8:04

~ Le monde est vide. Un monde de terre et de désolation, privé d'eau, de vie et de nature. Un monde neutre et sans évolution possible, qui continue son existence de néant au fil des millénaires qui passent. Jamais cette planète ne sera habitable, ni même terraformable. "Un monde privé de tous les maux qui le rongent" avait souhaité le Seigneur masqué. Un monde privé de mal, donc privé de libre arbitre. Un monde privé de libre arbitre, donc d'humains. Un monde privé de douleur, donc de mort. Un monde privé de chasses, d'animaux, de pokémons et d'espèces dangereuses pour les autres.

Un monde désespérément vide.

~ Un jeune homme en kimono bleu se réveille. La douleur dans son flanc est toujours présente, mais se fait de plus en plus supportable au fil du temps. Son système immunitaire gère mieux le filtrage de ses globules blancs et rouge et lui évite quelques infections chroniques. Un confort auquel il ne dit pas non, tant sa vie d'aventurier l'a parfois mis dans des situations délicates vis à vis de ce problème. Dès qu'il reprendrait la route, il sentirait la différence.

Combien de badge lui reste-t-il à avoir? Un? Deux? Le titre de Maître de la Ligue de Maïlys s'approche à grand pas. La guerre est terminée, les arènes ont rouvert leurs portes. Il a son avenir devant lui.

~ Cela fait une semaine que les océans ont disparu, et que la terre s'est élevée à un stade encore jamais atteint. Le souvenir de l'eau est une douce rêverie auquel les quelques survivants de la planète s'accrochent en vain. Les réserves s'épuisent. Les pauvres meurent un à un, au même titre que les créatures sauvages qui n'ont plus de ressources. Les puissants ont fait leur stock à la suite de la disparition de Kyogre, et s'affaissent dans leur fiente, satisfait de pouvoir vivre quelques jours de plus que les autres. Une vie d'outrecuidance désormais réduite au néant. La volonté de Groudon est toute puissante. Plus de pluies, plus de marrées, plus de lac. Juste un zénith perpétuel qui rend la planète invivable. D'ici quelques jours, toute trace de vie aura disparu de la surface du globe.

Un monde ruiné, affichant ça et là les vestiges fondus d'une ancienne civilisation puissante.

~ Un homme se réveille dans son cercueil. Il suffoque, crie, craint, ne comprend pas ce qu'il lui arrive. Son esprit et son âme étaient en paix, dans un endroit privé de sensations matérielles, privé de lumière et d'obscurité. Un endroit chaud et rassurant. Un endroit qu'il n'aurait quitté pour rien au monde. Ses yeux s'ouvrent et tout n'est que terreur autour de lui. Il est à l'étroit, il étouffe. Il tape de toutes ses forces contre le couvercle en bois qui le retient prisonnier. La planche finit par céder, laissant s'écouler des trombes de terre qui manquent de l'ensevelir.

Il finirait par sortir, oui. Soit à la force de ses seuls membres qui finiraient en sang, soit à l'aide de quelque passant effrayé par le son de ses cris désespérés. Mais son état mental, lui, ne serait plus jamais le même. On ne passe pas de trépas à vie de la sorte. Telle n'est pas la loi de la nature.

~ Le monde n'a pas changé. La Team Zodiac est réduite à néant, le Conseil des Maître gère toujours les régions qu'ils dominent et les dresseurs suivent leur aventure tandis que le reste du monde suit son cours. Ca et là, quelques individus sont plus heureux que d'autres. La forêt n'a plus vu de feu ou d'entreprises barbares naître dans ses cîmes, un jeune étudiant passe son diplôme premier de sa promotion, un ours se goinfre de miel, un parfait inconnu tombe dans des ronces...

Bref. La vie.




De tous ces souhaits, un seul se réaliserait ce soir là.

L'immense étoile de Sydarta tremble, ses rainures et les glyphes qui la parcourent se mettent à briller de mille teintes avant de s'illuminer d'un éclat aveuglant dont la chaleur inonde la scène. L'espace de quelques secondes, nul ne peut plus regarder l'astre ancestral dans les yeux. Puis, tout s'arrête.

Tout juste parcourue de quelques éclairs laiteux, l'étoile de Sydarta remue légèrement. Un morceau de sa roche tombe au sol, entraînant dans sa course un autre fragment, un peu plus large. Petit à petit, sa surface se fissure, laissant s'effondrer ça et là des pans rocheux entiers qui dévoilent le contenu de la sphère millénaire.

Un seul souhait se réaliserait ce soir là. Et ce serait le dernier. Mais il ne serait pas l’œuvre de l'étoile.

Car l'étoile est vide.

En son centre, un siège circulaire de grande taille trône, ne portant en son centre que les cendres de ce qui put être jadis un Pokémon ou un humain. Quelques fragments osseux pourraient permettre de définir la nature globale de son occupant, mais ces fragments sont si petits, si peu nombreux que chercher à en tirer parti serait vain.

Si un voeu devait se réaliser ce jour là, il ne serait l'oeuvre de personne d'autre que des gens qui peuplent la scène. Car quel qu'il fut, quel qu'eut été son pouvoir par le passé, le Pokémon Légendaire ici scellé par les civilisations de Lakit n'est plus qu'un tas de cendres. Enfermés dans un dispositif ancestral et pas au point, il ne put survivre assez longtemps pour laisser à d'autres le soin de tirer profit de sa puissance démentielle.

Rien. Juste rien.

L'étoile gît là, brisée et béante, affichant sur son trône les restes d'une entité désirée de tous, mais qui n'appartiendrait jamais à personne.



Rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophiuchus
Maître Zodiac - Le Masque des Ténèbres
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Jeu 7 Aoû 2014 - 7:37


L'Etoile s'ouvrit enfin.

Lentement, dans un craquement de fin du monde, elle se fissura, avant de s'effondrer lentement pour dévoiler à tous un trône majestueux, vestige de l'âge d'or d'une civilisation disparue.

Sur ce trône gisaient quelques fragments poussiéreux d'os presque fossilisés. Rien d'autre. Rien de vivant ne sortit de la sphère.



La première pensée qui traversa l'esprit d'Ophiuchus fut que l'être était invisible. Après tout, s'il exauçait les voeux, peut-être ne souhaitait-il pas être assailli toute sa vie par des misérables en quête de bonheur.
La seconde fut que le dernier voeu prononcé avait été le seul exaucé, à savoir celui du blondinet à la tresse : le gardien de l'Etoile avait tout simplement disparu.

Puis il vit les os.

Personne ne dit rien. Personne ne bougea. Aucun souffle de vent ne vint éparpiller les cendres émanant de l'Etoile. L'air chaud stagnait, lourd et étouffant, presque insupportable.

Ophiuchus resta là, immobile. Mew lui-même avait arrêté sa course folle pour rester en suspension dans les airs. Il ne réalisait même pas. Toutes ces années à chercher, toute sa vie n'avaient donc eu aucun but ?

Ses pas ne brisèrent pas le silence qui régnait. Il s'avança près du trône encore brûlant, et contempla les ossements calcinés. Toujours sans parler, il se retourna vers les quelques personnes qui observaient la scène. Lentement, il leva la main, et ferma le poing.

Instantanément, il disparut.





Le Canyon Antique. Large de plusieurs dizaines de mètres, profond de plus de cent, il zébrait le paysage comme un coup de coutelas porté à la terre par la main vengeresse d'un quelconque dieu irrité.

Sur la plus haute falaise, une petite silhouette encapuchonnée accompagnée de Pokémon se tenait droite face à l'immensité du paysage. Son masque à la main, des larmes amères s'écoulaient sur son visage encore enfantin. Une âme brisée, dont le rêve le plus cher n'avait été qu'une illusion durant des années. Une âme dont la raison de vivre avait disparu sitôt que l'Etoile s'était ouverte.

Sans prononcer un mot, elle lâcha le Masque. Son identité. Sa vie. Avec lui, c'étaient tout son travail, toutes ses recherches, toutes ses dernières années qui allèrent s'écraser en bas de la falaise, si loin qu'elle ne les vit même pas se disloquer entre les rochers pointus.

Le Serpentaire avait perdu bien plus qu'une bataille, ou qu'une guerre. Il avait perdu tout ce en quoi il croyait. Lentement, il se défit de sa cape, elle aussi porteuse de son identité, et la laissa s'envoler.

Pour la première fois depuis des années, la jeune femme était à découvert. Le Mew qui voletait à ses côtés avait repris sa forme de Métamorph, et son Abra l'observait. Derrière elle, un Mangriff et un Polichombr attendaient.

Les larmes coulaient toujours sur ses joues qui n'avaient jamais vieilli. Emprisonnée dans un corps d'enfant, elle comprenait à présent. Le monde ne serait jamais débarrassé de ses gangrènes. On se ferait toujours marcher dessus, dominer, écraser. Des enfants seraient toujours maltraités. Des innocents tués. Des justes éliminés.

Elle soupira, une dernière fois. Elle observa d'abord son Métamorph, avide d'un pouvoir qu'il n'aurait jamais, puis son Mangriff, qui avait juré toute sa vie de la protéger, et sa Polichombr, elle déterminée à la tuer.


"Au revoir."

Elle prononça ces mots d'une voix enrouée. La sienne. Ses yeux se posèrent finalement sur son Abra. Son premier ami. Celui qui lui avait permis d'arriver si loin. Celui qui avait toujours refusé l'évolution, voyant qu'elle-même ne grandirait jamais, victime d'une maladie orpheline.

Il baissa la tête. Elle avait décidé, et il n'était personne pour l'en empêcher. Une larme coula de ses yeux scellés lorsque la main de l'humaine caressa sa joue pour la dernière fois.


Celle qu'on appelait autrefois Ophiuchus resterait dans les mémoires de tous comme un homme grand, fort, droit et implacable. Seuls ses Pokémon sauraient la vérité. Une jeune femme brisée par la vie, qui avait toujours souhaité la justice et la bonté du monde. Au bord de la falaise, elle leva les yeux vers le soleil couchant.

Et sans un regard en arrière, elle fit un unique pas en avant.


Moins d'une seconde plus tard, Alpha disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anacho
Le Glacial
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 24

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Jeu 7 Aoû 2014 - 9:51


Tous parlèrent. Tous avaient des voeux plus ou moins louables, mais presque tous avaient des conséquences. Mais Anacho les écoutait à peine. Son regard était rivé sur l'Étoile, dans l'attente du dénouement final, de la fin de cette guerre, pour une raison ou une autre.

La sphère brilla, trembla. Le dresseur tente de ne pas quitter la scène des yeux, mais le rayonnement est trop important, il est forcé de les fermer, l'espace d'un instant. L'Étoile s'ouvre, ou s'effondre, probablement les deux en même temps. Et en son centre... des cendres.

Le Pokémon de Sydarta était mort.

Le monde était sauvé, la guerre était terminée.

Il ne serait pas soigné de sa blessure, mais il s'en fichait totalement.

Ophiuchus disparût à l'instant où Anacho éclatait de rire. Un rire incontrôlable. C'était beaucoup trop drôle. Pendant tout ce temps, Ophiuchus s'était battu pour... ça. Pour un tas de cendres. Et maintenant qu'il avait réussi, il disparaissait plutôt que de devoir affronter les conséquences de ses actes. Le dresseur, ne pouvant s'arrêter de rire devant l'absurdité de la situation, commença à applaudir.


« Applaudissons tous Ophiuchus pour son grand courage ! »

Se rendant compte du caractère solennel de la situation, il fit un effort pour redevenir sérieux. Il réussit, tant bien que mal, mais...

Mais il n'avait plus rien à faire ici. Il fit demi-tour, et quitta la scène. Rien ne le retenait ici. Une page venait de se tourner dans son histoire, et dans l'histoire de Maïlys.

Il allait rentrer à Mégapagopolis, où il pourrait avoir une conversation avec une certaine personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brice
L'éclat du rubis
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 13/01/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Jeu 7 Aoû 2014 - 10:28

Brice eut un moment sonné, ne pouvant voir la surprise que tout le monde attendait... Qui n'était autre que rien du tout. Le jeune homme reprit alors conscience, et observa la scène, le temps de réaliser ce qu'il se passait durant les minutes de silence. Il y avait juste quelques cendres dans l'étoile. C'est tout ? Mais alors... Comment une puissance légendaire aurait-elle pu se faire avoir ? Cette force qui coulait en lui n'aurait-elle pas dû s'en douter ? Ou le sommeil de sa source lui avait fait perdre une notion du temps crucial pour réaliser cette vérité ? Soit. Tout allait mieux maintenant. La Zodiac avait définitivement échoué.

Le héros lâcha un petit rire. Son caractère enfantin avait poussé sa raison à croire à l'existence de ce voeu. Une certaine naïveté, poussé par le désir de réaliser cet objectif et ses connaissances sur Jirachi. Soit maintenir ce lien maudit calme. Mais ce ne serait pas aujourd'hui que ça arriverait. Ce ne serait pas aujourd'hui qu'il retrouverait l'éon. Cette pensée le déçut un peu. Il serait toujours en proie à cette chose capable de faire plus de dégâts, contraire à ce qu'il désirerait. Au final, il se retourna vers Crimson. Même s'il n'y avait pas de voeux, l'ancien Zodiac avait honoré sa part du marché.


« Merci Crimson, d'avoir agit comme cela. Vous avez prouvé que vous êtes un homme bon. Nous n'avons plus rien à faire ici. On y va ? »

Ils n'avaient plus à se soucier de toute cette histoire. Ses pokémons furent rappelés, sauf son Drattak. Grima était prêt à les amener autre part. Qui sait, peut-être qu'un jour il aurait la possibilité de retrouver Latios ?

~~~~~~


Combat de maître
TC d'Angstorm/Violeta, préférez les mps sous mon 1er compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Yonowaaru
Le gant de fer/Conseil des 4 Acier
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 29/09/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Jeu 7 Aoû 2014 - 15:15

Tous demandèrent un vœu, tous étant louables et même l’Amiral demanda un vœu, aussi étrange qu’il fut. Cela semblait concerner l’adolescent blond, là-bas. Celui-ci écarquilla grand les yeux en entendant cela. Et pourtant, Arceus savait que lui-même savait ce que le capitaine allait demander pour lui et pourtant … Il avait oublié, ou ne l’avait pas souhaité. Il avait comprit que ça aurait fait plus de mal que de bien, pour lui, pour sa famille. Et lorsque l’Etoile s’ouvrit, qu’elle révéla ses entrailles, Adam se dit que c’était peut-être bien qu’ils soient face à cela.

Un tas de cendres et d’ossements, voilà ce qu’il restait du fameux pokémon de Sydarta. Il y avait de quoi rire jaune, ce qu’un certain glacial fit en voyant cela. Ophiuchus ne dit rien, ne laissa pas un gloussement s’échapper, ni même des pleurs. Il disparut tout bonnement, les laissant là, tous, pantois. Adam resta pensif, ne laissa en aucun cas exploser sa joie parce que pouvait-on seulement avoir de la joie dans un tel moment ? Le vœu du Serpentaire n’avait pas été réalisé, certes mais tous ces morts, toute cette violence, toute cette destruction. Pourquoi ? Pour rien, pas même un souhait qui, peut-être aurait pu arranger les choses.

Le Gant de fer ne faisait que regarder aux alentours, jaugeant ça et là les expressions des personnes présentes. Le dit-blond se laissa choir par terre en poussant un soupir et appuya sa tête contre le flanc de sa demolosse. Il ne devait pas en revenir que c’était fini. Crimson, lui, poussa un soupir de ses talons. Il était déçu et avait de quoi. Sa vie, du moins plus de la moitié de sa vie ou presque, avait été consacrée à une quête qui n’aurait de toute façon pas été fructueuse. Et la raison qu’il avait trouvée, son nouveau but, prenait aussi fin sans avoir réussi là maintenant.


« Merci Crimson, d'avoir agit comme cela. Vous avez prouvé que vous êtes un homme bon. Nous n'avons plus rien à faire ici. On y va ? »


Brice semblait avoir reprit ses esprits, étrangement et voilà que déjà il grimpait sur le dos de son dragon. Il était facile de penser que le champion d’hoenn et l’ex-Bélier allaient avoir une longue discussion sur la réinsertion de ce dernier. Et ce n’était pas la seule discussion qu’il aurait, ce Crimson. Adam devrait le retrouver quand il en aura le courage. Mais pour le moment, il avait d’autres priorités. Reconstruire la ligue en premier, voir avec ce Kenshin pour son avenir.

Déjà Crimson et Brice s’envolaient. D’autres n’allaient pas tarder à faire de même tout comme lui. Il rappela Crux et Barral tandis que la Valkyrie fut appelée. Il grimpa sur son dos d’acier et lui intima de prendre son envol. Il allait droit vers la ligue.

Lavi resta une bonne partie de la soirée, là, à observer l’étoile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Jeu 7 Aoû 2014 - 16:20


--- Point de vue de Gustav ---

Les voeux étaient prononcés. Les dés étaient jetés. Le destin du monde allait se décider maintenant, alors que l'étoile s'ouvrait. Est ce que la fin du paradigme actuel débutait ? Est ce que Lavi retrouverait son père ? Tout serait révélé après l'éclatement complet de la carapace rocheuse.

Et Rien.
Gustav fit les gros yeux et manqua de pester en voyant le contenu. Il s'était donné corps et âmes à combattre une cause soutenue par du vide. La Team Zodiac avait causé tant de maux pour rien. L'amiral avait du engueuler ses collègues pour rien. Il avait frôlé la mort, capturé Boréas pour rien.

Le dégoût.
Il ne put même pas mettre la main sur l'instigateur de toutes ces plaies : l'Ophiucus. Ce dernier disparaissant comme par magie devant leurs yeux ébahis. La seule consolation était la fin de la Zodiac. C'était bien la seule. Il devait encore supporter la vue de ce duo de délinquants qu'étaient les Gemini. Il n'aurait jamais vengeance sur eux. La justice les laisserait partir en paix. Quelle déception.

"Putaaaaaaaaaain de meeerde !" hurla-t-il de toutes ses tripes.
En colère, il arracha le Badge Marée qui siégeait au milieu de ses innombrables médailles et le jeta au sol avant de l'écraser. Ce maudit badge avait été la source de tous ses malheurs et maux durant ces mois. Qu'il ait ou non aidé la Ligue, le résultat aurait été le même : du vent. Désabusé, Gustav descendit le couloir menant à la salle de l'invocation à toute vitesse. Il laissait ses collègues gérer le reste. Il était trop en colère pour être productif.

Dans un dernier accès de rage, il fut téléporté par Astrid auprès de son assistante et amie Joëlle. Il devait encore récupérer des foudres de Fulguris et avait besoin de quelqu'un qui saurait lui tenir tête lors de ses accès de rage et de blâmes. Il en avait besoin. A trop stresser, pester, on en devenait physiquement malade et affaibli.

--- Point de vue de Joachim ---

Joachim manqua d'écraser le crâne du gosse blond qui osait demander le brainwashing mondial. Pour peu que son voeu soit entendu par l'étoile, les vies du doctorant et de son maître étaient ruinées. Ils seraient devenus spécialistes de légendes que personne ne connait, dont aucune trace physique ne persiste dans le monde et devraient porter la malédiction d'en être conscients. L'homme n'eut malheureusement pas le temps d'aller lui faire comprendre l'absurdité et le caractère égoïste de sa requête...

L'étoile s'ouvrait. La lumière aveuglait tous les spectateurs.
Le suspense était à son paroxysme.
Les morceaux de l'étoile semblaient s'arracher comme un oeuf qui se faisait percer par son occupant.
Un occupant qui n'était plus de ce monde.

La seule chose assise sur le trône contenu dans l'étoile était des ossements si fins et si vieux que leur ancien porteur devait avoir décédé depuis des millénaires. L'archéologie saura les dater grâce au Carbone 14. Ce n'était pas un mal du tout. Ces ossements étaient même une découverte formidable : on pourrait enfin dater avec précision la civilisation de Lakit et faire des hypothèses sur la nature de l'occupant et sa morphologie. La stylistique des ornements, gravures et du trône permettraient de dater l'envoi de l'étoile dans le ciel par comparaison artistique. Peut être même que ce cercueil contenait les clés nécessaires pou comprendre comment l'étoile avait été envoyée au ciel, pourquoi, avec quel contenant... Le monde restait exactement le même, inchangé par des voeux possiblement dangereux. Cet environnement était propice à la publication, à l'étude, à l'émerveillement et au questionnement du pouvoir magique du Pokemon. Même si les souhaits purs n'étaient pas exaucés, c'était un beau jour pour la science.

Beaucoup de gens semblaient quitter la scène, plus ou moins satisfaits du résultat de l'ultime confrontation. M. Waugh avait appelé les collègues afin qu'ils sanctuarisent la zone avec l'aide des forces de l'ordre. Joachim prenait des notes, des dessins, se réjouissait. Son travail allait enfin toucher à sa fin. Et ce n'était personne d'extérieur à cette thèse qui lui avait livré sur un plateau. Il s'était retrouvé ici de lui même et grâce au soutien de son professeur.

Alors que l'émotion le submergeait lui aussi, le jeune barbu sentit une main se coller contre son flanc et le même bras soutenir son dos. Il n'eut même pas le temps de se demander ce qu'il se passait qu'il était déjà contre un corps chaleureux tandis qu'une autre main s'était logée derrière sa tête pour l'avancer elle aussi. La chaleur se propagea jusque sur les lèvres et enfin la langue du doctorant qui ferma les yeux pour mieux apprécier l'instant. Un moment à la fois si court et si long. Les pensées défilaient dans la tête de l'homme et les sensations parcouraient son corps.
Il savait très bien qui lui offrait cet instant.

Joachim ouvrit doucement les yeux en même temps que le baiser se termina. Le visage rayonnant de M. Waugh front contre front au sien. La main du cinquantenaire lui parcourait la joue et essuyait le bas des yeux du jeune homme. Le thésard sourit et inspira comme s'il avait envie de soulager ses yeux de ses larmes. Il n'y avait pas besoin de mots. En un instant, les respirations s'intensifièrent entre les baisers et les bras des deux hommes caressaient l'autre.

Peu importe s'ils étaient vus ensemble. L'émotion de l'instant ne pouvait plus être contenue. Tous leurs efforts pour se distancer aux yeux de tous, seules quelques personnes dont Lina pouvaient supputer de la vraie nature de la relation ambigüe que M. Waugh et Joachim avaient entretenu. Toutes les conséquences que cela pourrait avoir si leur liaison s'ébruitait... Cela mettait directement en danger les études de Joachim, mais il s'en fouttait. Il profitait de l'instant. Les présents se tairaient, les deux historiens l'espéraient. Il n'y avait plus qu'eux deux, à savourer ensemble la beauté de l'autre et la beauté de l'étoile.

"Allez viens, on rentre avant que les autres n'arrivent..." murmura le cinquantenaire à l'oreille de son amant.
Ignorant le reste du monde, les deux hommes arrêtèrent un instant les gestes de tendresse et commencèrent à s'en aller, le jeune sous le bras du plus âgé. Une silhouette au bout du couloir. Aussitôt, l'embrassade se termina en tapotement brut sur l'épaule avec quelques mots de grondement.

"Allez, reprends toi Joachim ! Tu vas pas chialer maintenant ! Sois un homme ! Ce soir on doit bosser alors reprends toi !" s'écria M. Waugh.
La vue de ses collègues arrivant changea du tout au tout son attitude. Il devait reprendre le manège un peu plus longtemps. Tromper les gens, les collègues, le monde. Encore un peu. Le temps que son petit ourson ait passé sa soutenance. Une fois qu'il s'était assuré hors de portée de toutes les personnes qu'il avait convoqué sur les lieux, il reprit son doctorant par la main. Ce soir la il n'y aurait pas de travail, pas de maitre, pas de professeur. Même pour la première fois dans leur vie intime, ils seraient d'égal à égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dejan
Le Prodige
avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   Sam 9 Aoû 2014 - 16:43

C'était la fin. Et Dejan ne voulu pas la voir, trop aveuglé par la lumière, il se mit en boule autour de Kitsun pour se protéger leurs yeux mutuellement. Il avait peur que son vœu ait été vain. Il se préparait donc à être effacé pour faire place à un nouveau monde. Il avait échoué, tous avaient échoué... L'Ophuichus l'avait remporté.

...

Puis plus rien. Plus de vent chaud, plus de lumière, plus un bruit. Plus rien... Était-ce cela qu'on ressentait quand on était mort ? Mais cela ne dura que le temps d'une seconde avant d'entendre des craquements. Il se retourna pour assister à l'étoile s'effondrant, ne révélant qu'un cadavre tombant en poussière. Le serpentaire s'en approcha, cherchant à comprendre visiblement l'invisible avant de disparaître. Dejan sembla bugger durant tout ce temps-là et se mit finalement à rire aux éclats, c'était euphorique. Il riait aux éclats, se joignant à ceux du glacial et du maitre de Hoenn. Il riait de la naïveté de tous, lui compris. Tous s’étaient laissé border par la légende par la légende de Sydarta, pensant que la créature de l'étoile serait immortelle. Si la légende était vraie, elle ne restera qu'à jamais une légende. Il devait être mort depuis des milliers d'années, que ce soit de suffocation dans l'espace ou de déshydratation. Son vœu s'était réalisé sans l'être et ce en s'accomplissant bien mieux qu'il ne l'aurait voulu. Son seul but étant que plus personne ne puisse utiliser l'étoile. Il se rendait compte du côté extrémiste de son vœu. Mais dans l'urgence de la situation, il ne voulait rien laisser au hasard. Tous commencèrent à partir peu à peu, mais le dresseur resta là, regardant l’étoile et explorant les ruines aux alentours, trouvant même un fossile qui se révélait au sol, certainement des dommages collatéraux d'une attaque séisme. Il le pris et le garda pour lui. Une ambre. Il n'en savait rien, sa connaissance des fossile se limitant surtout à ceux connu d'Unys. Mais c'était une pré-forme de Ptéra qu'il venait d'acquérir. Par la suite, à l’aide de Kit, il prit également une photo sans flash des ruines de l’étoile en souvenir et en profita pour faire une photo de son groupe. Pourquoi ? Déjà pour tuer le temps mais il attendait que les premiers archéologues arrivent, il avait une requête à lui formuler, il tendit une enveloppe à l’un d’eux.


"Bonsoir… Je… J’aimerais que vous réserviez une place dans les recherches à mademoiselle Cynthia. Le trône ou une partie de l’étoile en elle-même serait parfait. Aussi, j’aimerais que vous lui donniez cette lettre. Dites-lui que cela vient du dresseur brulé aux renardes qu’elle a sauvé de sa chute dans l’ombre."

Dejan était reconnaissant envers la maitresse de Sinnoh, elle avait commencé à le remettre sur le droit chemin avant son affrontement contre Adonis. Il ne se serait jamais repris après sa mésaventure sans sa rencontre, il voulait donc "l’aider" comme il pouvait à son tour. Le chercheur accepta rapidement, connaissant la réputation de la belle blonde, il ne pouvait pas la refuser. D’autant plus que j’ai été parmi ceux qui ont vu l’étoile tomber, il ne pouvait pas me refuser cette demande. Il avait reçu ordre de ne pas l’ouvrir. Mais la lettre était adressé à l’archéologue de Sinnoh.

Dejan a écrit:
Chère Cynthia.
La légende n'est plus, l'étoile de Sydarta n'est plus... J'ai été présent pour sa chute qui menait aussi à celle de la team Zodiac par la même occasion. J'ai pensé qu'il serait bon de ma part de vous réserver une place dans les recherches.

Je ne vais pas m'attarder sur moi mais je vous informe simplement que j'ai vaincu mes peurs avec et grâce à Kitsun, je n'aurais jamais été là si je ne me serais pas ressaisi en partie grâce à vous. Je relève la tête et continue ma quête pour devenir maitre.

En espérant vous revoir. Votre admirateur mais se considérant comme ami.

Dejan

P.S: Si nous devons réellement nous revoir, que diriez vous d'un match retour ?

En annexe de la lettre se trouvait deux photos, la première étant celle de l'étoile avant que les chercheurs n'arrivent et installe leur matériel, prise au naturel de la lumière de la lune et de la flamme de ma Roussil. Je pris aussi, dans un couloir, une photo de notre équipe. J'étais debout au centre, les bras tenus par Kit et Stella se serrant contre moi. Gohma était à mes pieds, Sawa juste derrière, assis. Aurion lui aux cotés de sa mère de cœur, le bras dirigé vers l'appareil et de l'aura émanant de sa patte. Croc complétait le tout derrière eux, un peu plus en hauteur dans les airs. Le "prodige" souriait, un regard ferme, assuré mais un sourire bien affiché. Il était torse nu, exposant sa brûlure comme si de rien n'était. Il avait appris à vivre avec et même à l'apprécier quitte à la dévoiler sans honte.

De fil en aiguille et sans qu'il ne le remarque, tout le monde était parti, à l'exception de Lavi, son ancien partenaire de combat mais aussi ce qu'il considérait comme un ami. Cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu. Il se demandait comment il avait progressé. Il espérait pouvoir parler avec lui pour prendre connaissance l'un de l'autre. Il s'assit à un ou deux mètres de lui en tailleur, Kit s'asseyant là aussi sur ses genoux.


"Salut. Ça fait longtemps hein. Qu'est que tu deviens ?"

Il espérait passer nuit blanche à discuter avec lui à discuter, après ce qu'ils venaient de vivre, ils auraient besoin de se confier après ce qu'il s'était passé.


Kenshin lui, au moment il vit l'étoile se mit à sourire, visiblement satisfait. Sans chercher à en comprendre plus, voir que l’étoile ne contenait qu’un cadavre partant gentiment en poussière, le satisfaisait, Tout comme le dresseur, le Gemini Alpha avait réalisé son vœu sans se faire. L’Ophuichus ne pourra jamais changer le monde. Mais il se rendait compte que ça aurait pu être lui qui aurait pu être déçu. Sa sœur l’avait sauvé in extrémis. Bien plus de choses le réjouit aussi. Tout d’abord, Gustav qui partait visiblement dans un accès de colère. Voir le vieux marin qui l’avait tellement gêné ces derniers partir dans une telle rage, ça n’avait pas de prix. Adam sembla partir sans rien dire à son tour. Il le laissait finalement tranquille et c’était tant mieux. Il partit avec sa sœur, plongé dans ses pensées. La défaite des zodiacs le faisait se remettre en question. Que faire maintenant que ce que pourquoi il avait travaillé était terminé. Il n’avait plus rien, juste sa sœur. Mais il avait une idée de quoi faire. Il fut alors sorti de ses songes par Keaden, intriguée de le voir tellement plongé dans ses pensés.


"Ça va ? T’as l’air dans les nuages."

Il rit alors doucement. Regardant au ciel. Il prit une grande inspiration en regardant son pendentif, identique à celui de sa sœur.

"Plutôt dans les étoiles vu la situation. Dit moi… Que vas-tu faire maintenant ?"

"Je vais déjà retrouver Mamoru… Ensuite je tenterais de prendre contact avec Félix pour ma petite affaire. Et toi ?"

"Je pense qu’il faudrait que je parle à Adam pour ma part. Mais avant il faut que je prenne la mer. Je dois retourner aux sources… Dans la ville du mal."

Keaden comprit rapidement de quoi il parlait, la ville du mal était leur manière de définir Safrania. Elle ria un petit peu.

"Tu es sûr ? Avec Gustav en mode cthulhu tu ne risques pas de pouvoir prendre la mer."

"Ah ça… Même si j’en doute. Et du moins je ne pourrais pas approcher Lieucca c’est certain. Mais rien n’est dit pour port Sableye."

"Bonne chance Kenshin !"

Elle le serra contre lui, comme si c’était la dernière fois. Elle était si contente de retrouver le frère réfléchi qu’elle avait perdue depuis leur entrée chez les zodiacs. Kenshin trouva une moto abandonné, certainement quelqu’un qui ne pouvait la garder à cause de… Ce conflit avait causé tant de dégâts… Que ce soit dans la région, dans le monde même ou encore dans la vie des gens. Tous ces sbires… Ces dresseurs… Ces citoyens morts pour un tas de gravats. Même Kenshin en était dégouté quelque part. Il enfourcha la bécane, prenant le casque au sol non loin et se dirigea vers le désert.

La guerre de l’étoile était terminée, mais ce n’était qu’une page qui se tournait sur Maïlys. Une nouvelle aurore se levait sur la région en croissant de lune. L’avenir nous dira ce qui se passera.

~~~~~~



Ready for epicness ?

Dejan's theme battle ~Dejan great's moment

Kitsun's life

mon étui à badge:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vœu [Réservé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vœu [Réservé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» facile a exploier ou réservé a l'élite ?
» Corinne Jamar, Emplacement réservé
» Des acteurs de PBLV en tournage pour "Enquêtes réservées"
» Petition contre les voies réservées
» 160 questions strictement réservées aux ados • Amblard, Odile; Thomazeau, Anne-Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: