Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Ven 18 Juil 2014 - 8:49

-‘ Tu entends ce bruit ? ‘

-‘ Blindé. ‘

Bahia glissa un peu des épaules du Pokémon chromatique, qui l’attrapa d’une main et la força à ce remettre bien en place sur son perchoir. La rousse marmonna mais décida de ne rien faire, préférant laisser le contrôle au grand Blindépique. Il voulait à tout prix la protégée le plus possible et la demoiselle ne voulait pas le contrarier à ce niveau, surtout qu’ils ne pouvaient pas communiquer par pensée et que ce serait facile d’avoir des problèmes parce qu’ils ne se comprenaient pas. Cogneur grogna et se remit rapidement en marche, trottant avec son chargement sur les épaules. Bahia tira la langue mais se retint de dire quoi que ce soit, ce n’était pas le moment de faire sa difficile en lui demandant d’aller moins vite. L’heure était grave et il valait mieux pour elle de se concentrer sur autre chose que sa jambe qui lui faisait mal en rebondissant sur le torse de son ami. Ils entrèrent dans une ruelle sombre un peu à l’écart et l’handicapée reprit son souffle, regardant rapidement autour d’elle. Il fallait avouer que cette ambiance lourde la stressait énormément, chaque coin de rue lui faisait peur. Sur quel genre d’ennemis allaient-ils tomber ? Les Sbires insignifiants qui la surveillait ou des capitaines qui risquaient de l’écraser sans scrupule ? Cogneur avait beau être au maximum de sa puissance, il ne pouvait pas se battre contre six Pokémons aussi bien entrainés que lui, même avec toute la volonté du monde. Cette idée lui serra l’estomac et la botaniste jeta un regard par-dessus son épaule, déglutissant avec difficulté malgré le fait qu’il n’y avait personne. Cette partie de la ville était plutôt calme, ils avaient croisés des gens, mais visiblement ils n’étaient pas des Zodiacs. C’était une tâche plutôt ardue de les différencier, la majorité portait leur masque, mais certain d’entre eux semblait avoir le malin plaisir à semer le doute dans les rangs de la ligue. Depuis la rencontre avec les autres il y a à peine quinze minutes, Bahia avait décidée de rester seule. C’était plus facile ainsi, elle n’aurait pas à ce demander si ces alliés étaient en fait des ennemis. De toute manière elle n’avait besoin de personne, tant qu’elle avait son meilleur ami avec elle. C’est sur cette pensée que la botaniste demanda à son Blindépique de la descendre, qu’elle puisse marcher un peu. Le Pokémon n’aimait pas trop l’idée mais écouta sa demande quand même, l’attrapant pour ensuite la déposer lentement sur le bitume. Bahia s’étira un peu et remplaça son attelle de métal, qui grinçait comme à son habitude. Bien appuyée sur sa canne, celle-ci avança de quelques pas et entendit alors une voix plus loin.

-‘ Lance-Flamme ! ‘

Bahia tourna rapidement la tête et serra les dents en voyant qu’un Zodiac les avait vus se rendre dans la ruelle. Évidemment, la demoiselle n’avait pas peur des trahisons, mais rester seule la rendait vulnérable aux yeux de ses adversaires. Néanmoins la menace ne semblait pas trop importante, pour l’instant le Zodiac n’avait sorti qu’un Reptincel, pas de quoi faire peur au Blindépique malgré sa faiblesse au feu. La rousse engagea le combat et bien vite le lézard retourna dans sa Pokéball, n’ayant même pas eu le temps de blesser son Blindépique. Le Zodiac semblait un peu moins sûr de lui et envoya un Roucarnage, qui risquait d’être un plus gros problème. Heureusement son Blindépique trouva rapidement le moyen de le garder à distance grâce à ses lianes et ne se prit qu’une attaque Vol, ce qu’il détestait par-dessus tout. Il l’envoya donc au tapis et visiblement l’autre n’avait plus de quoi combattre. Alors que le Zodiac tentait de s’enfuir, la demoiselle entendit un autre bruit plus loin et décida de regarder, pour être sûr qu’on n’essayait pas de l’attaquer par derrière. Ce qu’elle vit lui coupa le souffle pendant quelques secondes, Bahia fixant sans rien dire la personne qui marchait plus loin. Un instant… Le grand manteau, les cheveux, l’allure générale… Non…

-‘ Na… ‘

La demoiselle ne finit pas sa phrase et se mit en marche, pour tenter de rattraper la silhouette qu’elle avait vue. Il fallait qu’elle sache que c’était lui… il fallait qu’elle le revoit de nouveau. Animée par un étrange désir, celle-ci s’éloignait du combat sans rien dire à son Pokémon. Son Blindépique était en train de secouer le Zodiac comme si c’était une peluche, ne se rendant même pas compte que sa protégée était en train de quitter la ruelle toute seule.  Il le vit après quelques secondes et fâché de la voir partir ainsi, jeta le Zodiac à terre pour ensuite ce mettre à courir pour rattraper la jeune femme, qui était déjà plus loin. Celle-ci suivait la tête rousse, essayant de garder le rythme. Vu son problème la jambe, c’était compliqué. Voyant qu’elle allait le perdre de vue, la demoiselle se mit à crier, se fichant bien à présent d’attirer l’attention sur elle. Il fallait qu’elle lui parle.

-‘N… NATH ! Aa… Attend ! ‘

Celle-ci prit ses dernières énergies et clopina jusqu’au jeune homme, certaine que c’était lui. Quand il l’avait tenu dans ses bras, la demoiselle avait eu tout le loisir de l’observer de plus près, elle pourrait le reconnaitre facilement, même avec le masque. Plus proche de lui à présent, la demoiselle s’exclama d’une voix hésitante et essoufflée.

-‘ Sa… hem.. Salut ! Ca faisait un moment que… fin… bref. Tu… euh… fais quoi ? ‘

La question paraissait stupide mais au final elle était très importante. La demoiselle se doutait bien qu’il était ici pour mettre la merde avec les autres, même si cela lui faisait un pincement au cœur. C’était bizarre de le revoir comme ca, cela faisait trois semaines qu’ils s’étaient vu. Son cœur battait plus vite alors qu’elle l’observait, celle-ci se remémorant rapidement les souvenirs qu’elle avait de leur sortie en forêt. Y repenser maintenant la faisait rougir un peu, bien que ce n’était clairement pas le moment pour cela. Elle avait fini par ce dire qu’il ne l’aimait pas vraiment, même si quelque part elle savait qu’elle se disait cela pour se détacher de lui et de ses souvenirs. Bahia avait de nombreuses fois pensé à lui lorsqu’on l’avait libérée, déçue de ne pas avoir eu une seule nouvelle. La rousse avait fini par enfermé le Zodiac au fond de son crâne, essayant de ne plus y penser. Maintenant qu’elle l’avait en face, c’était difficile de retenir les émotions contradictoires qui se battaient dans sa tête.

Le Blindépique arriva derrière elle pendant qu’elle réfléchissait et lorsqu’il aperçut le Zodiac, son regard devint noir et il s’élança pour attraper la dresseuse, la tirant vers l’arrière. Le chromatique rugit dans la direction de Nathael, malgré les appels au calme de son amie. Si le Zodiac attaquait, alors il allait subir toute sa colère. Bahia, un peu cachée par le masse de muscle, jeta un regard inquiet au Zodiac. Accepterait-il de discuter un peu ? Si ce n’était pas le cas… alors ce serait la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienne Ve'ilcar
As de Pique
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 04/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Dim 20 Juil 2014 - 16:42

Sienne trottinait d'un air joyeux en suivant l'itinéraire qu'elle s'était fixé pour rejoindre Angstorm. De temps en temps elle lançait un caillou sur un fuyard ou faisait une petit tour sur elle-même sans s'arrêter d'avancer, ce qui était parfaitement ridicule, bien que personne ne se soit arrêté pour le lui dire. Il lui arrivait également de frapper dans la main d'un autre Zodiac, à la grande surprise de ce dernier. Une vraie gosse, quoi. Enfin bon. La jeune femme avait pour elle des circonstance atténuante : la ville, dans son état actuel, était pour elle comme un parc d'attractions. Elle pouvait emmerder qui elle voulait, quand elle voulait, et ce impunément et sans avoir à craindre la Police qui était suffisamment occupée à essayer de ne pas être exterminée par les plus hargneux de ses collègues. En plus, contrairement à un vrai par d'attractions, ici, c'était du vrai et c'était gratuit. Le rêve, quoi !

Alors qu'elle s'apprêtait à "en taper cinq" un énième complice inconnu sans arrêter, elle se stoppa la main encore contre celle du co-criminel, les sourcils froncés au maximum sous son masque, la tête légèrement penchée sur le côté et une vive lueur de curiosité dans son regard bicolore. Elle avait déjà vu cette tignasse rousse et indisciplinée quelque part, et pas plus loin que quelques semaines plus tôt. Sauf erreur de sa part, la flamboyante révolution capillaire qui la surplombait d'une bonne tête appartenait à Khaïl, le jeune homme avec qui elle avait humilié une bande de gamins chiants après avoir sans succès tenté de le mettre mal à l'aise. Sans doute, sans le masque qui couvrait le visage du roux et le manteau à épaules soutenues qui faisait partie de l'uniforme et aurait pu donner au légitime propriétaire de ce prénom la carrure de celui qui lui faisait face, se serait-elle rendu compte de son erreur. Cependant, dans le cas présent, c'était impossible. Aussi, après avoir remplacé inutilement son expression de surprise par un grand sourire ravi, elle doubla sa frappe dans la main par une tape dans le dos, et s'exclama :

_Hé bien, je m'serais jamais doutée que t'étais un Zodiac, toi ! Sans vouloir te vexer, t'avais pas vraiment la tronche à ça la dernière fois que je t'ai vu, au parc. Enfin, c'est une bonne surprise, je suppose ! On va faire chialer quelques passants, pour rire un coup ?

La suggestion était de toute bonne foi : Angstorm attendrait. La fulgurante ascension qu'il avait faite au sein de l'organisation criminelle l'avait doté d'un part d'une puissance de feu impressionnante, et d'autre part d'une autorité qui lui permettait d'avoir des sbires avec lui pour l'aider ; il y avait fort à parier qu'il avait autant besoin d'elle que d'une nouvelle paire de chaussettes, à l'instant présent.

Cependant, elle fronça à nouveau ses sourcils verts avant de tourner légèrement la tête pour regarder derrière le Zodiac. Après réflexion - elle n'y avait pas prêté attention sur le coup -, une jeune femme s'était exprimée d'une voix timide peu avant. Il s'agissait d'une maigrichonne qui s'appuyait sur des béquilles, accompagnée d'un Blindépique à l'air franchement pas commode. L'As de Pique était arrivée juste à la fin de sa tirade, dont Miss Gazon n'arrivait pas à se souvenir du contenu (franchement, elle n'avait pas pour habitude de retenir tout ce que disaient les ahuris qu'elle croisait dans la rue, sans quoi elle se serait sans doute transformée en Psykokwak depuis longtemps !). Au vu du rouge plutôt intense qui colorait les joues de la demoiselle et contrastait avec sa peau presque blafarde, et à son air gênée, elle avait interrompu des retrouvailles. Peuh. L'estropiée ne portait pas l'uniforme de la team Zodiac, aussi la descendante déviante de la famille Ve'ilcar ne risquait pas de s’encombrer de scrupules ; l'exception à la rêgle de pan-emmerdement qu'elle s'était fixée ne concernait que ses collègues violets. Elle demanda sans animosité et plus par un semblant de politesse que par réelle curiosité :


_C'est qui, elle ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Mar 22 Juil 2014 - 13:08


Réfléchir, vite.

Bahia qui se pointe devant moi, malgré le masque. Ce que je fais ici ?! Soit elle est complètement inconsciente, soit elle se fout de ma gueule. Et elle peut pas être inconsciente puisqu'elle est dehors, et libre. Revenir auprès d'un Zodiac alors qu'elle a réussi à se barrer... Mais pourquoi elle a fait ça ?

Une seconde après, une autre nana, une Zodiac cette fois, qui a l'air de me connaître, me fait son speech et me demande qui est Bahia.

Réfléchir, vite.

Ne pas me compromettre auprès de la Team. Ne pas faire éliminer Bahia. Une idée, vite.


"C'est une Sbire. Elle est arrivée y'a quelques jours, elle est en civile pour une opération stratégique sur l'aéroport de la ville. D'ailleurs on nous attend là bas au plus vite, désolé, on emmerdera les passants une prochaine fois !"

Heureusement que j'ai un masque. La meuf en vert aurait eu aucun mal à griller que j'étais en train de suer comme un porc pour un vieux mensonge de merde. Ne pas attendre. Sans répondre à Bahia, je la chope par le bras et m'éloigne à grands pas.

Oui, je sais, sa jambe, mais là on n'a pas trop le temps de faire une pause. Faut larguer l'autre, là. Je lui glisse à l'oreille :


"Mais t'es complètement malade d'être restée là !! N'importe quel Zodiac un peu renseigné peut te reconnaître et s'arrangera pour te faire passer un sale quart d'heure !!"

Je scrute les environs. Le QG est trop loin pour y cacher Bahia, il faudrait juste... la camoufler. Faut que je trouve un uniforme ou un masque pour la biologiste avant que quelqu'un se doute de quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Mar 22 Juil 2014 - 16:57

C’est qui, elle ? Cette question pouvait très bien être retournée dans l’autre sens. Bahia pinça les lèvres et se retint de se traiter d’idiote. Évidemment, les Zodiacs se promenaient surtout en groupe, elle aurait dû deviner qu’il ne serait peut-être pas tout seul. C’était trop tard de toute façon, elle avait laissé ses émotions prendre le dessus et risquait probablement de le regretter. Le Blindépique chromatique se raidit et fixa la Zodiac aux drôles de cheveux, prêt à taper quiconque s’approcherait trop de sa protégée. Cogneur leur laissait deux choix : Un, ils fichaient le camp, deux, il leur cassait la gueule. L’handicapée s’agrippa à son bras et se glissa à côté de lui, ne lâchant pas le Zodiac des yeux. Comment allait-il réagir ? Elle qui voulait discuter avec lui tranquillement, c’était raté. Qu’allait-il dire à sa collègue ? Sa réponse allait clairement influencer l’avis de la rousse, qui attendait de voir s’il allait l’abandonner à son sort ou s’il allait lui filer un coup de main. Sa réponse la laissa un instant surprise, la demoiselle ne réagissant pas sur le coup. Le gardien fronça les sourcils, mais ne dit rien, ne comprenant pas trop où l’autre voulait en venir. Il tentait de la faire passer pour une Zodiac ? Eh bien, c’était mieux que de se faire attaquer par lui. Bahia ne chercha pas à démentir ce qu’il disait, hochant simplement la tête alors qu’elle tapotait doucement le bras de son ami. Le Pokémon n’aimait pas cela du tout, mais il valait mieux pour lui de suivre pour l’instant. S’il attaquait maintenant, il risquait de les mettre dans la merde, autant Bahia que le Zodiac. Dans sa tête son idée était claire : dès que cette Zodiac un peu bizarre ne serait plus dans le champ de vision, il s’occuperait de la chevelure rousse. La demoiselle se laissa donc attraper par le bras et marmonna un peu alors que Nathael la tirait, ayant un peu de mal à suivre à cause de sa jambe. Celle-ci resserra sa poigne sur sa canne et jeta un rapide coup d’œil derrière elle, essayant de voir si l’autre tentait de les suivre. Qu’allaient-ils faire si elle ne le croyait pas ? Le jeune homme aurait probablement des ennuis. Préférant ne pas y penser, celle-ci resta silencieuse et écouta les paroles du Zodiac. Avait-il peur pour elle ? S’il voulait se protéger, il n’aurait eu qu’à dire qu’elle était une ennemie. Bahia ferma les yeux et soupira doucement, ne sachant pas trop quoi répondre. N’importe quel Zodiac aurait pu la ramener, oui. Il en était un aussi, non ? Alors pourquoi il ne l’a ramenait pas à la base ? La rousse ne put s’empêcher de sourire un peu : elle avait eu raison de croire que le jeune homme ne la grillerait pas. Le Blindépique restait derrière les deux humains, surveillant les arrières. La botaniste se pencha un peu vers le Zodiac, parlant à voix basse.

-‘ Tu es un Zodiac et tu ne me fais pas passer un sale quart d’heure. ‘ La demoiselle releva la tête et lui sourit. ‘ Je suis venue parce que je croyais que tu serais peut-être content de me voir. Moi je le suis, en tout cas. ‘

Un grognement se fit entendre derrière eux, la Zodiac n’était plus très proche, il était temps pour le Blindépique de reprendre sa place. Bahia n’eut même pas le temps de réagir, le colosse la poussa sur le côté et attrapa le Zodiac par le bras où elle était accrochée quelques secondes avant. Il le repoussa contre le mur et gonfla les muscles, visiblement prêt à en découdre. La rousse poussa un cri de surprise, ne comprenant pas trop où voulait en venir son ami. La botaniste serra ensuite les dents et fit quelques pas incertains, attrapant le bras de son Pokémon furieux. Voyons, Nathael n’avait montré aucun signe d’agressivité, il n’avait pas à réagir comme cela ! À moins que …

-‘ Cogneur, ne le touche pas, par pitié ! ‘

-‘ BLINDÉ ! ‘

La rousse se glissa devant lui, restant entre le Zodiac et le Blindépique fâché. Ce n’était pas le moment pour cela, sérieusement ! La demoiselle tenta de le calmer, ne voulant pas perdre sa chance de pouvoir parler avec Nathael. Voyant que celui-ci semblait un peu moins prompt à lui exploser la figure, la demoiselle se tourna vers le jeune homme, s’approchant de lui. Il fallait qu’elle se dépêche.

-‘ Nath, écoute-moi, juste deux minutes, après tu fais ce que tu veux. Je veux pas te faire peur, mais vous êtes visiblement en train de perdre. J’ai rencontré plein de monde de la ligue, des gens de l’armée, vous êtes en train de faiblir. Beaucoup se sont fait capturer et envoyer je ne sais où, le temps que cela finisse et que l’on vous juge. Je t’en prie, penses-y deux secondes. Je… tu m’as aider et je voudrais pas que tu finisses en prison… Je… Je peux t’aider. ‘

La demoiselle avait plongé son regard dans le sien, la main posée sur son manteau. Elle voulait lui offrir la chance de se racheter, avant que l’armée ne le ramasse comme les autres. Que faire pour le convaincre d’arrêter cette folie ? Bahia recula de quelques pas et ferma les yeux, continuant de parler.

-‘ S’il te plait, penses-y un peu. Tu pourrais juste… changer de côté… ou abandonner et disparaitre. Mais je ne peux pas te laisser faire du mal aux autres, c’est hors de question. Je… j’ai pas envie de me battre contre toi, pas du tout, mais si tu ne me donnes pas le choix… ‘

La demoiselle avait ouvert les yeux et son regard était inquiet, mais sa voix était assurée. Qu’allait-il faire ? Le Blindépique repoussa de nouveau la demoiselle, fixant le jeune homme. S’il décidait de combattre, il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienne Ve'ilcar
As de Pique
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 04/06/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Mer 23 Juil 2014 - 14:50

[HRP]Désolée, je pensais pas arriver à ce point comme un cheveux sur la soupe. J'vous laisse tranquilles ! En plus, mon amis tapissé a besoin d'aide, visiblement. Faites pas d'bêtises ![/HRP]

Alors que Sienne s'attendait à un accueil un minimum chaleureux de la part de son complice lanceur de boue, la réponse fut... Plutôt froide. Il lui répondit que la civile était une sbire sous déguisement et qu'elle était attendue de toute urgence à l'aéroport... Et lui aussi. Soit. Elle n'avait pourtant pas un tronche de Zodiac ! Enfin bon... Si on se fiait aux tronches, la demi-commandante Gemini n'avait pas franchement l'air d'une dangereuse criminelle non plus. Alors que le duo s'éloignait à pas précipités, le quartier-maître Ve'ilcar resta quelques secondes sur place, le regard dans le vide, réfléchissant à ce qu'il venait de se passer. Sans son masque, en voyant sa mine perplexe, le sourcil qui surplombait son œil vert froncé au maximum, celui qui surplombait son œil gris relevé, et avec un peu d'autosuggestion, on aurait facilement pu voir de la fumée s'échapper par ses oreilles tant elle pensait intensément. Quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire. Déjà, pourquoi envoyaient-ils une éclopée sur le terrain ? Ces béquilles étaient-elles des fausses ? Ensuite, pourquoi avoir besoin de quelqu'un en civil pour une opération stratégique, alors qu'ils étaient en train de prendre la ville de force ? ... Enfin. Tout le temps qu'elle passerait à essayer de comprendre, ce serait du temps de baston perdu !

Sans même se retourner vers les deux silhouettes qui s'étaient franchement éloignées, l'As de Pique passa son chemin et reprit l’itinéraire qu'elle empruntait quelques minutes plus tôt en direction de son collègue au tapis. Les "opération stratégiques", c'étaient soit de la baston d'un niveau excédent largement le sien, et elle n'aimait pas se faire piétiner (en effet, le Blindépique qui accompagnait la gringalette avait l'air beaucoup plus costaud qu'aucun des compagnons de Miss Gazon, ce qui laissait présager d'une bataille méchamment violente), soit du blabla, ce qui était loin d'être le point fort de la jeune femme dépenaillée. Elle n'arrangerait certainement pas les choses en éclatant de rire au milieu d'une conversation diplomatique... Le roux et la non-masquée devraient donc se débrouiller sans elle, ce qui n'avait pas franchement l'air de les déranger, au vu de la gêne qui avait eu l'air de les envahir à son arrivée.

Sienne avançait donc d'un bon pas afin de ne pas perdre trop de temps sur le trajet, mais sa démarche guillerette manquait de bonne volonté, car elle avait du mal à s’ôter de l'esprit une désagréable impression de s'être fait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Dim 27 Juil 2014 - 16:12


Douleur.

A peine entrés dans la ruelle, le Blindépique de Bahia me plaque contre le mur, sa grosse patte pleine d'épines contre mon torse. Ma tête heurte le béton froid. Douleur.


"Cogneur, ne le touche pas, par pitié !"
"BLINDÉ !"

La pression se relâche. Je prends une grande inspiration, encore trop sonné pour réagir. Bahia se plante devant moi. Elle me... protège de son propre Pokémon ?

"Nath, écoute-moi, juste deux minutes, après tu fais ce que tu veux. Je veux pas te faire peur, mais vous êtes visiblement en train de perdre. J’ai rencontré plein de monde de la ligue, des gens de l’armée, vous êtes en train de faiblir. Beaucoup se sont fait capturer et envoyer je ne sais où, le temps que cela finisse et que l’on vous juge. Je t’en prie, penses-y deux secondes. Je… tu m’as aider et je voudrais pas que tu finisses en prison… Je… Je peux t’aider."
"Tu... Tu crois qu'on perd ?"

Non. C'est impossible. Tout ce qu'on a fait a toujours été couronné de succès. La Zodiac a tout fait pour réussir, et même le fanatique de chef est assez charismatique pour faire ployer n'importe qui et le convaincre de se rallier à sa cause !

Je me reprends et lui dis, déterminé :


"T'as tort, Bahia. On n'est pas en train de perdre, le rituel pour faire descendre l'Etoile des voeux a été effectué, et à l'heure qu'il est, le Maître de la Team est sûrement en train de les accorder à tous ceux qui sont déjà aux Ruines de Lakit !"
"S’il te plait, penses-y un peu. Tu pourrais juste… changer de côté… ou abandonner et disparaitre. Mais je ne peux pas te laisser faire du mal aux autres, c’est hors de question. Je… j’ai pas envie de me battre contre toi, pas du tout, mais si tu ne me donnes pas le choix…"

Le Blindépique repousse délicatement Bahia et se plante devant moi, un air mauvais sur le visage. Il est plus grand, mais peut-être que je pourrais avoir l'avantage de la rapidité en cas de combat.

En cas de combat ?


"Je... Tu... Tu vas m'attaquer si j'essaie de partir ?"

Ma voix est beaucoup trop pâle pour être normale. Il faut que je me ressaisisse. Je secoue la tête, et d'un ton plus fort, je dis :

"Changer de camp, ça a l'air facile dit comme ça. Tu crois vraiment qu'un gars comme moi peut trouver de l'aide ailleurs ? Du, j'sais pas, du taf, des amis, une famille ? J'sais pas comment on a ça, moi, je sais rien faire d'autre que c'que j'fais depuis le début de c't'histoire. Je sais taper. Je sais racketter. Je sais voler. Je sais m'enfuir. Mais disparaître... Pour faire quoi ? Je suis rien, putain !"

Je gueule la dernière phrase. Mon regard se plante à nouveau dans celui du Blindépique. Agressif. Les muscles bandés en prévision d'un combat qui se rapproche. Je suis dos au mur, mais le gros patapouf sera pas assez agile pour me choper si je le feinte d'un côté ou de l'autre.

Il n'attend qu'un mot de Bahia, ou qu'un geste de ma part. J'attends qu'un mot de Bahia, ou qu'un geste de sa part. J'ai l'impression que l'air est liquide tant la tension est dense. Mes Pokéball s'agitent dans ma poche. Eux aussi ont senti l'imminence du danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Dim 27 Juil 2014 - 18:08

Avait-elle tort ? Bahia préférait penser que non. La Zodiac avait profité d’elle jusqu’au bout, il était hors de question qu’ils gagnent après ce qu’ils lui avaient fait avec ses armes biologiques. Le cœur de la rousse battait à toute allure alors qu’elle observait Nathael, ne sachant pas trop comment il allait réagir. Celle-ci hocha doucement la tête, silencieuse. Les informations qu’elle avait pour l’instant ne parlaient pas de la descente de l’étoile, elle doutait un peu que ce soit le cas. Enfin, c’était possible aussi… elle espérait juste que non, sinon c’était fini. Mais au final, pourquoi cela le dérangerait-il ? Il lui avait dit qu’il se fichait de l’étoile, qu’il n’y croyait pas vraiment. Voulait-il réellement que la team gagne ? Si c’était pour conserver son toit, alors il avait de bonnes raisons au final. L’handicapée s’appuya sur sa canne et s’approcha un peu de lui, malgré les grognements de son Blindépique. Il n’attaquait pas, il n’y avait aucune raison pour l’instant de rester agressif. La demoiselle voulait éviter que le Zodiac réagisse mal à cause de son Pokémon, elle s’en voudrait sinon. Déglutissant avec difficulté, celle-ci ouvrit la bouche, la voix un peu moins assurée que tout à l’heure.

-‘Je te dis seulement ce que je sais, de ce qu’on me disait, l’étoile n’est pas encore descendue. ‘

Celle-ci se tut ensuite, écoutant le jeune homme. Son regard s’assombrit lentement alors qu’il parlait, son cœur continuant de battre à pleine vitesse. Sa tête disait quelque chose et son cœur en voulait une autre, la demoiselle hésitant à ouvrir la bouche alors qu’il parlait. Seulement celle-ci fut coupée par le fin de sa phrase, qui avait été dite avec force. Bahia se cala la tête entre les épaules, les mains légèrement tremblantes. Le Blindépique grognait, mais ne bougeait toujours pas malgré le cri de l’humain, conscient que l’handicapée serait fâchée contre lui s’il bougeait encore sans son ordre. La demoiselle avait toujours autant de peine pour lui, elle voulait l’aider, vraiment. Seulement, comment faire ? Elle était certaine qu’il ne méritait pas ce qu’il vivait, il pouvait avoir mieux. Elle voulait… lui offrir mieux. Pourquoi ? C’était une bonne question, elle-même ne le comprenait pas vraiment. Il avait été gentil et elle avait vraiment apprécié ce moment dans la forêt, qui lui avait permis de sortir un peu de son statut d’otage. Même si c’était un Zodiac, elle l’aimait bien. Celle-ci se mit à frotter un peu du pied droit, le regard gêné alors qu’elle regardait au sol. C’était sa chance maintenant, il fallait qu’elle le fasse.

-‘ Je… fin… moi je veux bien t’aider ! ‘

Celle-ci s’était exclamée à la fin, relevant la tête. Elle avait les joues un peu rouges, mais se contrôlait bien jusqu’à maintenant. Cogneur ouvrit la bouche, l’air surpris. Bahia n’avait jamais voulu lui dire ce qui s’était passé après l’attaque des Blindépiques et il fallait avouer qu’il commençait à se poser de sérieuses questions. Que s’était-il réellement passé ? Le Pokémon était hésitant, c’était étonnant qu’elle lui accorde autant de confiance. La demoiselle cherchait ses mots pendant qu’il réfléchissait, ne sachant pas trop par quoi commencer. Au loin elle pouvait entendre des bruits d’explosions, ne l’aidant pas à se concentrer. Celle-ci prit une grande respiration et se lança, mettant ses cartes sur la table.

-‘ Je reste dans la forêt la majorité du temps, je viens en ville une fois de temps en temps. Mon appartement est vide presque tout le temps… tu… pourrais le prendre. ‘

La bouche de Cogneur s’ouvrit encore plus, il en oubliait le Zodiac et sa colère. Bahia se dépêcha de continuer, la main tellement crispée sur sa canne qu’elle était bien blanche. Prendre le temps de respirer avant.

-‘ Je peux pas t’offrir un travail, je peux pas vraiment te redonner ta famille, mais je peux te donner le toit et la nourriture, pour toi et tous tes Pokémons. Puis… je suis une… amie, non ? ‘

Celle-ci tentait de trouver son regard sous son masque, plongeant ses yeux dans les siens. Voilà, c’était dit. La demoiselle ne savait pas trop comment il réagirait, respirant rapidement. Si cela ne fonctionnait pas, elle ne savait pas ce qu’elle pourrait faire, à part se battre. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle espérait plus que tout qu’il accepte, au moins pour l’appartement. Elle ne pouvait pas l’empêcher de continuer de voler ou se battre, mais au final elle s’en fichait. La demoiselle souhaitait juste lui offrir quelque chose d’un peu mieux, si elle lui donnait cette chance, peut-être chercherait-il à faire autre chose. La rousse pensa à son séjour dans la base et sentit les larmes lui remonter aux yeux, le stress ne l’aidant pas à garder son calme. La présence du Zodiac ne l’aidait pas non plus à garder son calme. De sa main libre, celle-ci se mit à se frotter ses joues un peu humides, la voix brisée.

-‘ Mais tu dois comprendre que si tu ne veux pas, je ne peux pas te laisser partir et te battre contre la ligue. Je ne peux pas laisser la Zodiac gagner. La première fois que je suis tombée sur vous, on a essayé de me violer à plusieurs. Me… me violer ! J’en…. J’en… fais encore des cauchemars la nuit… Après vous m’avez séquestrée, pendant un mois, à m’obliger à vous servir et à créer pour vous des armes mortelles. Par pitié, tu dois comprendre… ‘

Avouer ce qui s’était passé la nuit des explosions était difficile pour la demoiselle, qui avait accroché sur le mot violer. Celle-ci secoua la tête et reprit un peu le contrôle de ses émotions, fixant Nathael avec ses yeux un peu gonflés. Il pouvait venir avec elle, mais accepterait-il seulement de discuter encore un peu ?

-‘ Laisse-moi juste… une chance… ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Lun 11 Aoû 2014 - 10:52


Pendant tout le temps que Bahia parle, je suis incapable de prononcer un mot. Mon corps ne réagit pas du tout comme je voudrais. J'ai chaud. Mes mains tremblent. Je serre les poings et ferme les yeux.

"Laisse-moi juste… une chance…"
"Eh les amoureux, on vous dérange pas ?"

J'avais déjà ouvert la bouche pour répondre, mais je suis coupé par un espèce d'abruti qui vient d'entrer dans la ruelle. Grand, maigre, aux cheveux blonds taillé en militaire, il sourit comme un gogole avec une vieille clope à la bouche. Il a son masque à la main et un uniforme, tout comme moi.

Une rage soudaine s'anime en moi. Je connais beaucoup trop bien ce sentiment. Je respire à fond pour refréner la pulsion qui monte en moi, et gueule :


"Oh tête de gland on t'a rien demandé, alors casse-toi !"
"Mais... J'te connais toi... Et toi aussi, t'es la prisonnière !"

Oh merde. Un autre gars vient de surgir derrière Tête de gland. C'est Sous Merde. Le gars qui a supervisé la mission où j'ai rencontré Bahia. Celui que j'ai demandé à Ang de dégager de la Team, et de lui faire passer l'envie de s'en prendre à ses potes.

Sauf que s'il avait cité mon nom...


"C'est toi et ta copine qui avez demandé au Tapis de me péter la gueule..."

Ah. Bon. M'étonnerait qu'Ang m'ait grillé, mais il était peut-être assez pas con pour l'avoir deviné. La pulsion de haine et de dégoût me prend à la gorge, comme si elle voulait sortir.

Mais elle VEUT sortir. J'ai pas de médocs sur moi. Je respire encore à fond.


"Je vois pas de quoi tu parles."

Evidemment, ça ne marche pas DU TOUT. Les deux gusses ont l'air très contents d'être tombés sur nous. Ils se marrent tous les deux, et commencent à discuter :

"Elle est mignonne, la poupée, tu trouves pas ? La dernière fois j'ai pas pu l'avoir mais là..."
"Casse-toi de là, rouquemoute, et il t'arrivera rien. On veut juste s'amuser un peu."
"Mais il veut peut-être s'amuser avec nous ? Hein, t'en dis quoi, rouquemoute ?"

Mes poings se serrent d'eux-mêmes, tellement fort que je sens mes paumes se déchirer. La douleur me fait revenir à moi, juste assez pour sortir mes Pokéball et lâcher Cabron et Espora.

Juste histoire qu'ils s'en mêlent pas. Avec le gros Blindépique, ils devraient pas être assez cons pour nous attaquer.

Et raté. D'un regard entendu, ils sortent chacun deux Pokéballs, et envoient leurs bestioles sur le terrain.

Spoiler:
 

La ruelle n'a pas d'issue, et évidemment ils sont entre nous et la liberté. Un regard vers le haut suffit à me faire comprendre qu'on ne s'en sortira pas par là.

Je murmure à Bahia :


"Faut qu'on se casse d'ici."

Je tourne mon regard vers elle, et elle n'a plus du tout la même expression que tout à l'heure. Attends... Qu'est-ce qu'il a dit, l'autre ? La dernière fois j'ai pas pu l'avoir ?

Quelle dernière fois ?

Et je percute. Ce que Bahia a dit juste avant. Et ce type. D'un coup, toute ma raison me quitte. Je tombe à genoux au sol, les mains autour de la tête. Il va réussir à sortir, cette fois.

HJ:
 


Dernière édition par Nathaël le Mar 12 Aoû 2014 - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Lun 11 Aoû 2014 - 11:43

Bahia ouvrit la bouche, surprise d’entendre une autre voix que celle de Nath. Tournant lentement la tête, la demoiselle eut l’impression d’être dans un cauchemar. Elle venait à peine de parler de lui que voulait qu’il sortait de l’ombre, pareille comme la dernière fois. La rousse sentait son cœur qui voulait s’arracher de sa poitrine, poussant un gémissement alors que son Blindépique changeait radicalement de cible. Cogneur savait très bien qui il était et Nath était loin d’être un problème à côté de lui. Le pire c’est qu’il n’était même pas seul cet enfoiré, l’autre débile était là aussi. La rousse sentait la panique montée en elle d’un coup, celle-ci s’approchant rapidement de l’autre Zodiac. Qu’allaient-ils faire ? La demoiselle dû se retenir de se cacher derrière le roux, les jambes légèrement tremblantes. Elle les avait battus une fois, ils pouvaient le refaire à deux. Les larmes encore aux yeux,  la jeune femme releva la tête vers Nath et l’observa. Il semblait… très en colère. Ce qu’elle voyait dans son regard lui faisait presque peur. Heureusement celui-ci réagit et envoya des Pokémons au combat, Bahia ouvrant grand les yeux en apercevant Espora. Elle avait… évoluée. Cela l’aurait probablement réjouie s’ils n’étaient pas dans cette situation. La rousse déglutit avec difficulté, attendant de voir la réaction en face. Manque de bol, ils attaquaient. L’handicapée entendit les paroles de Nath et son cœur se remit à battre rapidement : il voulait bien venir avec elle ? Rassurée de voir qu’il était de son côté, elle hocha doucement la tête.

-‘ Parfaitement d’accord. ‘

Et là, c’est la cata. Nath tombe à terre, pour une raison que Bahia ne comprend pas du tout. Que se passe-t-il !? Cogneur tourne la tête vers lui, grognant un coup. Ce n’est vraiment pas le moment de faire le con. Bahia ne sait pas du tout quoi faire, voyant les regards amusés des deux autres. Non, non ! Si elle perd, ils s’occuperont d’elle, et ensuite de lui… Respirant rapidement, la jeune femme sent que la panique va prendre le dessus. Elle n’est pas assez forte pour ce genre de chose, elle sait très bien. La rousse déposa sa canne à côté du Zodiac et se pencha vers lui, lui attrapant les épaules. D’une voix tremblante et faible, elle murmure à son oreille.

-‘ Nath je t’en prie, me laisse pas toute seule. Qu’est-ce qui se passe ? ‘

L’inquiétude se lit dans sa voix et sur son visage, Bahia ne sachant plus comment réagir. Était-il malade ? Ce serait compliqué s’il lui fallait un médecin. Relâchant un peu le jeune homme, la demoiselle tourna la tête vers leurs agresseurs, qui semblaient avoir beaucoup de plaisir. Elle allait leur faire perdre ce sourire rapidement, c’était une promesse.

-‘ Cogneur, en piste. Attrape Espora. ‘

Quoi ? Le Blindépique mit quelques secondes avant de comprendre, s’élançant vers l’autre Pokémon combat. Il la souleva dans ses bras sans lui demander son avis, sautant dans les airs pour ensuite atterrir avec fracas. Il venait de lancer Séisme, épargnant des douleurs inutiles à la Pokémon en la soulevant de terre. Cabron étant un oiseau, il ne risquait pas de souffrir de l’attaque. Dès que son celle-ci fut passée, il retourna la Chapignon au sol et décida rapidement  sa cible : le Métalosse. Cet espèce d’enfoiré avait envoyé Bruno à l’hôpital, il allait lui botter le cul à ce con. Il envoya des Vampigraines au hasard sur les autres adversaires et s’élança vers le gros truc d’Acier, prêt à lui enfoncer un Marto-poing dans la gueule.

Bahia de son côté observait Nath, essayant du mieux qu’elle pouvait de lui faire reprendre raison.

-‘ Nath, s’il te plait… ‘

-‘ Dit donc poulette, lâche ton mec deux secondes, faut qu’on cause. ‘

La demoiselle resta un instant sans rien faire, fixant le Zodiac. Si lui ne pouvait pas le faire, alors elle s’en occuperait. Bahia reprit sa canne et se releva, laissant le jeune homme dans son délire. Lorsqu’elle tourna la tête vers son agresseur, celui-ci sursauta. Les iris de la jeune femme n’étaient plus vert et bleu, ils étaient noirs et jaunes. D’un mouvement rapide, celle-ci défit le mécanisme de sa canne et une lame encore tâchée de sang en sortie. De SON sang. Et s’il continuait comme cela, elle allait le faire couler de nouveau. Le violeur se mit en garde, s’approchant de celle-ci alors qu’elle faisait de même.

-‘ Ouvre la bouche une autre fois et je te bute. ‘

-‘ J’aimerais bien voir ça. ‘

Cogneur est trop occupé dans son combat pour porter attention à ses paroles. Le tout c’était produit tellement vite, la seconde avant elle avait peur et s’agrippait à Nath, la seconde après elle se tenait debout sans canne et paraissait prête à réellement mettre sa menace en branle. Le seul moyen de comprendre ce qui se passait, c’était d’être dans sa tête. Le Métalosse avait compris, ou plutôt l’avait senti. Bahia n’était plus elle-même, ce n’était plus elle qui était aux commandes de son corps. C’était son Noctunoir.

-‘ Quel con ce Rouquemoute, il a besoin d’une nana pour le protéger. ‘

-‘ Ne dis pas du mal de lui ! ‘

Et c’est parti. Le violeur s’élance, un couteau à la main. Bahia fait tournoyer sa lame, un frisson lui parcourant la peau. Leurs lames se cognent entre elles, annonçant le début du combat. L’autre débile reste bien cacher derrière ses Pokémons, regardant la scène d’un air amusé. C’est ça, rigole. Dès qu’elle a fini avec lui, c’est toi qu’elle ira chercher. Que vous vouliez ou non, le Noctunoir vous fera payer le prix du sang.

-HJ- J'ai pas précisé les autres Pokémons parce que... bah parce que je les vois pas en fait xD si tu pouvais me préciser lesquels dans l'autre poste, ce serait gentil xD -HJ-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Mer 27 Aoû 2014 - 10:02


Cabron claque du bec en me voyant au sol. Fin, je vous raconte ça, mais à vrai dire à ce moment là j'étais pas trop en état de le voir. Il s'envole vite fait pour laisser au Blindépique la place de lancer son attaque Séisme. Et ça marche pas mal. Vu qu'il a chopé Espora par le champi (malgré ses cris indignés), les quatre ennemis se pètent la gueule. En plein dans le mille. En plus, il a balancé une salve de Vampigraines pour aller les faire chier.

Rapidement, Cabron atterrit, et se précipite sur l'ennemi le plus proche : le Vortente. Un coup d'Aéropique dans la gueule, et il remonte en piqué, laissant son ennemi cloué au sol. Comme quoi, voler ça a du bon. Sauf que ce qu'il avait pas prévu, c'est qu'une liane épaisse comme un câble électrique le rattrape par la patte pour l'envoyer violemment au sol. Le Vortente était pas si con, en fait...

Pendant ce temps, le Blindépique a lâché Espora, qui ne peut que voir arriver sur elle les trois autres ennemis furieux. Le Métalosse, en retrait, se met à éclairer comme une grosse ampoule bleue, signe qu'une attaque psy bien puissante va pas tarder à péter la gueule à quelqu'un. Un Psyko, probablement. Le Grolem, lui, se roule en boule et fonce à toute vitesse sur les deux Pokémon dans une attaque Bulldoboule. Une intuition dit à Espora que cette attaque-là, elle lui fera mal... Elle se jette de côté pour l'éviter de justesse, mais se retrouve nez à nez avec le Coatox. Avec un sourire mauvais, il lui rentre dedans avec sa peau empoisonnée. Le Choc Venin l'envoie bouler contre un mur de la ruelle.

Pendant ce temps, Bahia se bat avec une étrange force contre le gars avec son couteau. L'autre est resté en retrait. Et je perds le contrôle.


La suite est plus... floue. Mon corps se lève contre ma volonté. Une rousse. Un blond. Un brun gringalet. La cible est toute indiquée. Je passe en courant au milieu du combat de Pokémon qui fait rage, sans même observer autour de moi. C'est un miracle si j'arrive de l'autre côté de la rue. Tellement un miracle que le type s'attend pas du tout au coup de pied qui lui enfonce le thorax.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Mer 27 Aoû 2014 - 21:24

Le combat faisait rage des deux côtés. Bahia tentait de repousser du mieux qu’elle le pouvait l’idiot qui lui faisait face, mais il restait puissant et surtout particulièrement rapide. Le pire c’était qu’il en profitait, donnant des coups de lames qui n’étaient pas là pour blesser la jeune femme, mais plutôt pour déchirer ses vêtements. C’est ainsi qu’il créa une ouverture au niveau de sa cuisse, le sang s’écoulant un peu de la plaie qu’il avait faite. La rousse était sous le contrôle de Nocturne mais celui-ci ne pouvait pas pousser son corps au maximum, sous peine de dommage irréversible. Il faisait avec la vitesse de celle-ci et tentait de parer ce qui venait, Bahia sentant la sueur couler le long de son dos. Il fallait qu’elle tienne, sinon elle finirait dans une poubelle dans la ruelle. Cette pensée était censée l’encourager, mais cela ne faisait que la rendre plus nerveuse, rendant le contrôle de son spectre plus compliqué. La botaniste poussa un cri de colère quand l’homme en face fit glisser son couteau contre son chandail, manquant d’en déchirer une partie. C’était évident, il voulait la mettre à poils avant même d’avoir commencé son petit manège. Reculant de quelques pas, la jeune femme manqua de tomber à la renverse, jetant des coups d’œil partout. Vite, une solution. Le violeur semblait être content de ses réactions et tenta de s’approcher de nouveau, se faisant punir avec la canne-épée de la botaniste. L’handicapée venait de lui entailler le bras sévèrement, le sang s’égouttant rapidement de sa plaie. Le Zodiac ne paraissait pas vraiment déranger par cela, souriant toujours à Bahia qui sentait son estomac se serrer juste en le voyant. Il glissa sa main dans sa poche et en sortit une petite seringue, ne faisant qu’alarmer encore plus la jeune femme qui recula de nouveau. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait avoir dans cette seringue, mais elle ne voulait clairement pas le savoir. Il se mit à s’approcher, une arme dans chaque main. Comment elle allait faire !? La panique poussait le spectre à essayer de prendre tout le contrôle et la migraine qui se pointait dans son crâne ne l’aidait pas à se calmer. Bahia tenta de le bloquer, mais il fut assez rapide pour lui rentrer dedans et lui enfoncer l’aiguille sur le côté de sa fesse, relâchant le liquide alors que la demoiselle hurlait à la fois de peur et de douleur. Elle lui avait enfoncé légèrement sa lame dans la cuisse, mais il semblait s’en foutre, restant coller contre elle jusqu’à ce qu’il soit sûr qu’il lui avait tout injecté.

-‘ … huuh… ‘

L’effet fut presque immédiat. La jeune femme eut juste le temps de faire ressortir le bout de sa lame de la chair de son ennemi, gardant la canne dans une main. Elle avait beau demander à son corps de lui enfoncer celle-ci dans le cœur, il ne réagissait pas. Son corps était parcouru de frisson et la sensation qu’elle ressentait était… étrange. Voyant que la demoiselle était assez amorphe pour ne plus réagir, le violeur se mit à rire et posa une main sur sa tête, se rapprochant d’elle au maximum.

-‘ Alors, ça te plait ? C’est un petit mélange spécial à moi. T’inquiète pas, bientôt tu en redemanderas. ‘

Bahia ouvrit la bouche, mais rien n’en sortit, son corps commençant légèrement à s’engourdir. Mais le pire dans tout cela, c’était le plaisir qu’elle ressentait. La rousse ne comprenait plus rien, sa tête hurlait sa peur et sa colère et pourtant… le reste de son corps demandait celui de l’autre. C’était impossible, lui avait-il injecté une drogue ayant des propriétés aphrodisiaques ? La demoiselle se mit à respirer rapidement, essayant de tourner la tête pour voir ce que faisait son Blindépique. Celui-ci était au milieu de la bataille et n’avait pas encore remarqué l’état dans lequel elle se trouvait. La jeune femme vit alors Nath se relever et partir comme ça, directement vers le gringalet en face. Que ce passait-il donc de son côté aussi ? La jeune femme n’eut pas trop le temps d’y réfléchir, le Zodiac posant ses lèvres sur les siennes. Non, elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas… elle… elle …

Elle le voulait ?

Sa langue se retrouva prise en otage par la sienne, Bahia sentant son corps réagir au quart de tour. C’était évident à présent, elle était complètement droguée. Pire encore, cela altérait ses pensées et son corps était excité à la simple idée d’être caressé, même si ce ne serait jamais le cas en réalité. Bahia eu envie de pleurer, mais c’était impossible, elle était lentement en train de perdre conscience. Il fallait… qu’elle bouge… Les mains du Zodiac se posèrent sur ses cuisses et la demoiselle retint un gémissement, celui-ci éloignant son visage du sien quelques secondes.

-‘ Regardez-moi ça, sale petite hypocrite. Tu as toujours eu envie de moi, pas vrai ? ‘

C’était trop. Bahia ferma les yeux et décida d’accepter son sort, même si elle en était incapable. Cogneur ne la voyait pas et celui qu’elle aimait était parti s’occuper de l’autre, visiblement dans un état second. Il fallait qu’elle se retrouve dans une situation comme celle-ci pour enfin avouer qu’elle aimait bien le jeune homme… c’était stupide. Si c’était lui à la place du blond, elle en aurait été heureuse. Était-ce seulement possible ?

-‘ BRUTA ! ‘

Que quoi ? Bahia ouvrit grand les yeux, ne sentant plus la présence du Zodiac proche d’elle. Celui-ci était au sol, écrasé par un Brutalibre. Pendant quelques secondes, la jeune femme se demanda si c’était Cabron. Mais ce n’était clairement pas cet oiseau de malheur qui viendra l’aider… puis celui-ci avait un drôle de costume, prouvant qu’il n’appartenait pas à Nath. Le Zodiac en colère tenta de le frapper de son couteau, mais l’oiseau, agile, recula d’un bond. Le blond se releva et se mit à jurer, essayant littéralement d’égorger le lutteur. Ce fut assez pour que la demoiselle reprenne un peu ses esprits, attrape sa canne fermement dans ses mains et…

… l’enfonce dans son dos jusqu’à la garde.

Le Zodiac poussa un petit cri, mais ce fut tout, Bahia lâcha son arme et ils tombèrent à la renverse, la lame ressortant un peu quand l’homme tomba sur le ventre. Il était en train de se vider de son sang à terre, mais la demoiselle s’en fichait complètement. Elle était en train de voir des points noirs, la drogue continuant de faire effet. Elle tomba à côté du cadavre, entendant les cris du Brutalibre qui avançait vers elle. Bahia gémit et tendit une main vers lui, entendant aussi les hurlements de son Blindépique, qui venait de se rendre compte que de la situation.

Puis ce fut le noir.

Cogneur s’était pris le Psyko de son ennemi, mais ce n’était pas assez pour venir à bout de lui, loin de là. Il se mit à rugir et s’arrêta, voyant le Grolem rouler dans sa direction. Il allait lui régler son cas à ce salopard, assez rapidement. Un petit Martobois et hop, le Pokémon roche roula dans l’autre sens, propulser par le coup de poing du chromatique. Il s’arrêta plus loin et … ne bougea plus. Évidemment, il souffrait d’une grande faiblesse plante et le Blindépique venait de le vider d’énergie sans trop de problèmes. Le géant avait le poing recouvert d’épines et celles-ci s’enfonçaient dans sa chair, douloureuse. Pour le Blindépique enragé, cela ne risquait pas d’être vraiment un problème, il allait continuer de se battre avec l’autre poing. Au tour du Métalosse, maintenant. Celui-ci préparait une autre attaque et alors qu’il allait s’envoler avec un Vol Magnétik, Cogneur grogna et libéra ses lianes, lui attrapant les pieds pour le garder au sol.

-‘ Reste ici mon coco, j’ai pas fini avec toi. ‘

Deuxième attaque mentale. Cogneur serra les dents et garda ses lianes en place, espérant que les deux autres s’occupaient du reste. Il avait mis K.O un des adversaires, ils se retrouvaient donc en nombre égal. Le Blindépique tira sur ses lianes et s’avança en même temps, réduisant l’écart entre lui et le Pokémon psy. Ce qui se passa ensuite était particulièrement violent, le chromatique envoyant toute sa haine sur le corps métallique de son ennemi. Celui-ci tomba sous les assauts répétés de son adversaire, qui ne le lâchait pas plus de deux secondes. Après s’être pris des Marto-poings puissants, il s’écrasa au sol, les yeux fermés. Cogneur avait une migraine incroyable et se sentait faible à présent, malgré les vampigraines qui trainaient petit à petit la vie du Coatox qui s’occupe du Chapignon. Ce putain de Métalosse avait essayé de lui broyer le cerveau comme il l’avait fait avec Bruno, mais il n’avait pas eu le temps et la puissance de venir à bout de lui. Le chromatique aperçut alors le roux qui fonçait droit vers le gringalet, qui se prit son pied et tomba à la renverse. C’était maintenant qu’il se décidait à bouger ? Le Blindépique se souvint alors qu’il n’était pas seul et tourna la tête, apercevant alors sa fille qui était étendue au sol… juste à côté du cadavre du Zodiac.

-‘ BAHIA ! ‘

Celui-ci n’en revenait pas : la colère lui avait fait oublier la présence pourtant précieuse de la jeune femme, qui était évanouie pour une raison qu’il ignorait complètement. Il y avait un autre Brutalibre auprès d’elle, s’occupant de celle-ci. La seule chose de bon là-dedans, c’était que le Zodiac n’allait plus porter problème. Le Coatox avait vu son maitre périr et abandonnait le combat, partant en courant pour s’échapper de la ruelle. Il ne restait que le Vortente, qui commençait à vouloir s’échapper lui aussi, mais surtout parce qu’il était à un contre trois. Le Zodiac qui faisait face à Nath rampait rapidement pour s’éloigner de lui, effrayé par la vision du cadavre plus loin. Le Blindépique resta un instant stoïque, observant la scène. Il utilisa Gonflette de nouveau pour se donner de la puissance et attrapa le Métalosse, le soulevant pour… le lancer sur le Zodiac qui tentait de s’enfuir. Celui-ci se retrouva sous l’imposant Pokémon, suffocant et poussant de petits cris. Cogneur s’en fichait, il était surtout concentré sur le roux. Il avait l’air… bizarre. De toute manière, le simple fait qu’il soit un Zodiac le mettait dans la catégorie ennemie. Le chromatique se retourna et laissa le pauvre gringalet à son sort, celui-ci manquant d’air sous le Métalosse K.O. Cogneur s’approcha rapidement de la jeune femme et fit signe à l’oiseau de reculer, poussant la demoiselle pour la mettre sur le dos. Celle-ci était molle et il l’a vit tenter d’ouvrir les yeux, la demoiselle était visiblement dans un état à demi-conscient. Une idée commençait à germer dans son esprit, celui-ci vérifiant que Bahia n’était pas en mesure de comprendre, essayant de lui parler et d’attirer son attention. Voyant que celle-ci était bien assommée, il l’attrapa et la posa sur son épaule, se tournant vers le Brutalibre pour le remercier. Celui-ci tenait son aile ensanglantée, blessé par le coup de couteau du cadavre à côté. Cogneur attrapa la canne et tira d’un coup sec, la lame faisant un bruit dégoûtant en sortant de la chair.

-‘ Viens avec nous si tu veux, on te soignera. ‘

Le chromatique était conscient que celui-ci avait probablement aidé Bahia alors qu’il n’était pas concentré et il était obligé de le remercier pour cela. Le Brutalibre parut surpris, mais hocha la tête, jetant un rapide coup d’œil à son homologue plus loin. Cogneur se tourna vers le Zodiac et l’observa un moment, surveillant aussi ses Pokémons. Il n’attendait qu’une réaction de sa part pour mettre son plan en place, impatient de partir d’ici.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Ven 29 Aoû 2014 - 12:24

Comme à chaque fois que ça arrive, je suis prisonnier de mon propre corps. Je peux sentir "l'autre" qui contrôle mes mouvements. Il envoie mon pied défoncer le thorax de tête de gland, qui glapit et se met à courir. Les bruits de lames qui s'entrechoquent me font frémir intérieurement. Bordel, repars, et laisse moi aller l'aider !!

Moins d'une seconde plus tard, il se prend un Métalosse sur la gueule. Je sens "l'autre" hausser un sourcil, épaté par la puissance du Blindépique. Puis il s'approche tranquillement du futur cadavre, alors que je hurle intérieurement pour qu'il aille aider Bahia. Il ne m'écoute pas. Il ne m'a jamais écouté, après tout.

Il pose son pied (MON pied, bordel) sur la joue de trouduc', qui gémit pitoyablement. En même temps, il doit avoir les côtes broyées par les 300 kilos de métal qui lui sont tombés dessus. Et d'un coup, sans prévenir, il lui shoote dans la tête comme un gros ballon. Gros ballon qui fait un vieux "crac" bien dégueu, le cou tordu dans un angle bizarre. Génial, vieux, maintenant VA L'AIDER !!

Enfin, il se retourne. Bahia est dans les bras de son Blindépique, évanouie. Un autre Brutalibre, avec une cape celui-là, m'observe d'un drôle d'air. En même temps, l'autre m'a collé un sourire dément sur le visage. RAAAH ! J'ai beau le secouer intérieurement, avec toute la volonté du monde, je suis incapable de bouger le petit doigt. Alors il reste là, à regarder le cadavre du mec par terre et sa plaie béante qui pisse le sang.

Je sens un contact dans mon dos. Sûrement Espora. Sauf que "l'autre" est dégoûté de pas avoir pu tuer le type au sol, et réagit très mal. D'un geste, il se retourne, et colle un monstrueux coup de poing dans la gueule d'Espora. Moins d'une seconde après, je reçois un choc sur le crâne. Ah bah ouais mec, si tu frappes la famille, Cabron va venir te péter la gueule. Allez. Reprend le contrôle, Nath...

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   Ven 29 Aoû 2014 - 16:32

Cogneur observa le Zodiac en face, surpris de son sourire. Il était… complètement dément. Le Blindépique n’était pas idiot, il avait vu comment Nath réagissait juste avant, il n’était pas dans un état normal. C’était pire, si cet homme avait des problèmes mentaux, il était encore plus hors de question qu’il approche de Bahia. Qui sait ce qu’il pourrait lui faire dans un excès de rage ? Le chromatique regarda le jeune homme se battre avec ses propres Pokémons, signe encore une fois qu’il n’était pas dans un état normal. Gardant la jeune femme sur son épaule, Cogneur décida d’arrêter tout cela maintenant. S’avança d’un pas lourd vers les deux autres, il fit signe au Brutalibre en costume de faire reculer son homologue, ce qu’il alla faire rapidement. Les lianes sortirent de sous sa carapace et attrapèrent les jambes de Nath en premier, grimpant le long de son torse pour ensuite lui bloquer les bras. Il ne risquait pas de trop bouger ainsi et cela laisserait une chance à ses Pokémons de se reposer. Le Blindépique n’avait pas terminé néanmoins, loin de là. Il se servit de ses lianes et appuya le jeune homme contre le mur de la bâtisse, s’approchant de très près de lui, sans peur. Il était immobilisé et c’était lui qui décidait s’il le libérait et avant cela, il avait quelques petits trucs à lui dire. Cogneur vit que le Métalosse s’était visiblement réveillé, celui-ci tentant de se retirer de sur le cadavre. C’était encore mieux. Le chromatique tourna légèrement la tête, ne lâchant pas Nath.

-‘ Hey ! Traduis ce que je veux lui dire, ou je t’achève. Compris ? ‘

Le Pokémon psy s’arrêta et ses yeux se mirent à luire, signe qu’il acceptait la demande du Blindépique. Le Métalosse frissonna lorsqu’il réussit à entrer dans la tête de Nath, sentant que quelque chose clochait. Avec ses pouvoirs il tenta de tasser ‘l’autre’, cherchant à atteindre la vraie conscience du roux. Lorsque le Métalosse fut capable de retrouver le véritable Nath dans son esprit, il relia le Blindépique à lui. En fait, il ne fit pas uniquement cela. Par énervement et manque de contrôle, il relia aussi la jeune femme et les autres Pokémons, ceux-ci entendant et pouvant eux-mêmes parler à Nath pendant cette période. La rousse ouvrit légèrement les yeux lorsque son esprit entra en contact avec celui du jeune homme, sentant sa présence. Elle était complètement assommée et ne comprenait pas grand-chose de ce qui se passait, gémissant un peu alors qu’elle tentait de tendre une main. La jeune femme sentait encore l’aphrodisiaque lui courir dans les veines et surtout la drogue forte qui lui faisait voir flou. Elle leva la main à son cou, accrochant son collier au passage. Sa main était trop lourde et elle arracha celui-ci sans faire exprès, essayant de lui garder entre ses doigts. Bahia était aussi collée sur Nath à cause de Cogneur et elle crut voir un bout de main, tendant la sienne pour l’attraper. Le contact des doigts chauds avec les siens lui faisaient des frissons de plaisir, la rousse essayant de ne pas les lâcher. Elle ne savait pas ce qui se passait, mais elle ressentait le besoin d’essayer de communiquer avec lui. Sa bouche était pâteuse et elle ne pouvait pas l’ouvrir, essayant de communiquer plutôt par penser, entendant celles du Zodiac dans sa tête. De son côté Cogneur commença à parler, son visage près de celui de Nath. Le jeune homme pouvait entendre à la fois ses paroles et celle de la jeune femme, qui faisait de son mieux pour tout lui dire ce qu’elle pensait avant de perdre à nouveau la carte.



-‘ Écoute mon grand, je passerais pas par quatre chemins… ‘

-‘ Na…’

-‘ J’ai cru voir que tu portais un peu d’attention à ma fille. ‘

-‘ Na… nath… ‘

-‘ Alors on va régler la question tout de suite, il est hors de question que tu t’approches d’elle.

-‘ …. Nath… ‘

-‘ Je ne sais pas ce qui se passe avec toi, mais je ne laisserais pas un fou lui courir après. ‘

-‘ …j… j…je … v…v…ai….vais… ‘

-‘ Elle est beaucoup trop bien pour toi. ‘

-‘ … t…te….te…. re…retrou….ver… ‘

-‘ Si je te reprends à essayer de lui tourner autour… ‘-

-‘ …je… je… ‘

-‘ … je te jure que je …

-‘ …je….’

-‘ … vais te …. ‘

-‘ ….t’a….t’ai… ‘

-'...casser la gueule et tu ne sortiras pas de l’hôpital avant un moment. ‘

-‘ …t’…t’ai….me… ‘

-‘ Alors fais-moi plaisir, ne la revoie plus jamais. ‘

-‘… t’aime… ‘

Non. NON. Pourquoi sentait-elle que ses doigts glissaient ? La jeune femme retint un gémissement, voulant garder cette chaleur dans le creux de sa paume. Bahia lâcha son collier, celui-ci restant accrocher aux doigts du roux. Le Blindépique était en train de relâcher le Zodiac, après lui avoir coupé un peu la respiration. Il le poussa sur le côté et se dépêcha de partir, laissant celui-ci avec les cadavres dans la ruelle. La botaniste releva légèrement la tête, cherchant à voir Nath. Elle ne vit qu’une forme brouillée et ferma les yeux, perdant sa force et s’évanouissant de nouveau alors que son cœur hurlait de douleur. Elle ne voulait pas partir loin de lui..

-‘ … Na…na…’

Sa bouche se referma et elle retomba dans l’inconscience.


-‘ Tu ne te souviens de rien, Bahia ? ‘

-‘ Je… je me souviens juste… il y avait les deux Zodiacs…’

-‘ Tu es sûre? ‘

-‘ O…Oui. Où est Nath ? ‘

-‘… Écoute Bahia…’

-‘ … Où est NATH !? ‘

-‘ Il s’est enfuit. Le blond t’a drogué et il est parti en nous laissant dans la merde. ‘

-‘ Je.. huh… ‘

Les sanglots résonnèrent dans la ruelle après qu’il eut fini ses explications. Cogneur ne lui mentirait jamais et elle ne se souvenait de rien, absolument rien. Alors Nath était réellement parti. Elle croyait… elle croyait qu’il l’aimait bien aussi. Elle avait eu tort. Le Blindépique fit de son mieux pour la réconforter, mais il n’y avait rien à faire. Bahia était couchée au sol et pleurait, sans arrêt. Il finit par abandonner après vingt minutes, regardant à l’extérieur de la ruelle si des gens venaient. Appuyer contre le mur, il n’entendait que les sanglots de sa fille.

Cogneur regrettait déjà son mensonge.

-HJ- Voilà, fini ! Donc tu récupères le collier de Bahia si tu veux, c'est juste un collier avec une plume de Corboss en pendentif. Merci pour le rp :3 -HJ-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bataille Finale] Z'avez vu cette tête rousse passer ? [Nathael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez accepté cette mission, maintenant à vous de jouer ! ✩ feat. Les mercenaires
» [TdA] Frond Sud - Bataille Finale - Le siège d'Artemis
» [TdA] Bataille Finale - Front Sud
» Racontez nous le rêve que vous avez fait cette nuit.
» BSG - Saison 4 (Fin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: