Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Open your heart [Athéna][Badge]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Open your heart [Athéna][Badge]   Ven 11 Juil 2014 - 13:33


L’énorme Trioxhydre déposa ses pattes bleues sur le sol rocheux d'Esperantown, portant sur son dos les deux cavalières auxquelles il s'était depuis longtemps habitué avant d'être rappelé dans sa Pokéball. La raison de la présence d'Athéna dans cette ville maudite qui lui avait pourtant causée tant de traumatismes était simple : le badge. Elle avait depuis peu acquis l'expérience nécessaire, selon Lyndia, pour se frotter à la prochaine arène, et faire face au type dragon semblait un défi intéressant à l'ex Championne. Car, selon ses dires :

"Les Dragons sont le paroxysme de la terreur et de la puissance brute. Ils sont carnassiers, redoutables, dangereux. Rares sont les spécimens subtils de leur espèce. Mais si tu apprends à dompter un Dragon, si tu apprends à traverser ses flammes et à briser les crocs qui te menacent, tu auras déjà vaincu la plupart de tes peurs. Chose essentielle pour prétendre à l’ascension du Volcan."

Ses propos étaient sincères. Et selon la Reine Noire, mieux valait se frotter à ce genre d'expérience assez tôt pour que, par la suite, la traversée du Volcan soit une partie de plaisir. Lyndia avait au final une mentalité assez militaire sur le sujet : Un entraînement difficile donne lieu à une guerre facile. Mais ce qu'elle ne disait pas, c'était qu'elle avait bon espoir qu'en vainquant des monstres réels, Athéna franchirait un premier pas sur le chemin de sa guérison mentale. Elle devait apprendre à ne plus avoir peur du monde extérieur, et encore moi d'elle-même. Elle devait se rendre compte qu'elle était indispensable à ses Pokémons et que ce n'était pas sa violence intérieur, le « monstre » en elle qui la régissait. Elle était bien plus que cela et il était grand temps qu'elle s'en aperçoive. Soit elle ferait ressortir le « monstre » d'Athéna, et lui permettrait, à elle, de l'observer plus concrètement, soit elle tairait cette angoisse dans le cœur de la blonde.

Quelques mois plus tôt, la rousse avait réussi à la rassurer au travers d'un combat lui prouvant que, contrairement à ce qu'Athéna pensait, c'était elle et elle seule qui gagnait ses affrontements. Et cela avait assez bien fonctionné. Prenant en comparaison la façon qu'elle avait eu de faire en sorte que Nyx s'attache à elle quand il n'était qu'un Solochi irréfléchi et violent, Lyndia pensa donc logiquement que cette seconde épreuve ne pouvait qu'être toute aussi bénéfique.

Voilà pourquoi elle avait insisté pour assister au combat d'Athéna ce jour là. En tant que simple spectatrice bien sûr.

En l'absence de Drake, un Capitaine de la Milice de la Ligue avait été nommé pour tenir le poste de Champion d'Esperantown. Il s'appelait Phil. C'était un colosse bardé de muscles et de cicatrices, aux cheveux longs et noués en dreadlocks. Il avait des yeux jaunes et des dents aussi pointues que s'il les avait limées lui-même. Et le plus intéressant était qu'il avait été mis à l'écart par la Ligue à deux reprises pour comportement violent. En somme, si Athéna avait peur d'être un monstre, elle serait ce jour là confronté à son reflet.

Sauf qu'il avait dix ans de plus, et que si l'un des deux devait s'effondrer face aux horreurs de l'autre, ce ne serait pas lui.

Lyndia avait prévenue Athéna du profil de l'individu qu'elle devrait affronter. Mais elle avait légèrement détourné la vérité pour dissimuler ses intentions. Officiellement, la Ligue lui avait demandé d'assister au premier match de Phil pour s'assurer que tout se passe bien. Ce qui était vrai. Et c'était sur cet axe qu'elle avait cherché à rassurer la dresseuse. « Je serai présente du début à la fin » avait-elle dit. En insistant toutefois sur le fait qu'elle n'interviendrait qu'en ultime recours.

Bien sûr, elle ne lui avait pas dit qu'elle comptait profiter de ce combat pour en apprendre plus sur elle et pour essayer d'améliorer sa situation.

En arrivant à Esperantown, la dresseuse risquait d'avoir un choc. La ville avait grandement changé depuis sa dernière visite. Lorsqu'elle avait été manger au Heaven Circus avec Lyndia, elle ne l'avait vu que de loin, mais en y marchant, en s'y baladant, elle pourrait constater que les ruines qu'elle avait laissé derrière elle avaient depuis longtemps déjà cédé la place à des installations, des structures rénovées, et certains immeubles et maisons étaient déjà reconstruits. Oui, clairement la ville commençait à renaître de ses cendres et à mériter son nom. L'arène était toujours celle du Dracologue et n'avait pas encore été déplacée ou rénovée.

En entrant, les deux jeunes femmes se présentèrent et furent guidées vers le stade où aurait lieu le combat. Un stade encadré de roches blanches et taillées comme des bas reliefs dessinant des fresques, élevant ça et là des crocs blanc cassé, et bénéficiant d'un sol légèrement sablonneux mais parfaitement lisse. De part et d'autres de l'arène, des monticules surélevés accueilleraient les dresseurs qui s'affronteraient, en prenant soin de les éloigner suffisamment du terrain pour qu'ils ne courent aucun risque. Le toit était dégagé et pouvait laisser la place à des dérèglements climatiques si l'envie en prenait les challengers.

Sur le monticule du Champion, Phil était déjà présent. Son torse nu, tanné par le soleil et parcouru de cicatrices claires ressemblait à un pull beige rayé de loin. Ses longs cheveux couvraient presque intégralement son visage et sa voix grave et rauque donnait envie de se râcler le fond de la gorge.


"Tshfeu ! On m'avait annoncé un Challenger et on m'amène des morbacs ? La Ligue veut me provoquer ou bien ?" Imperturbable, Lyndia guida Athéna jusqu'à sa place en ignorant son interlocuteur, avant d'aller s'installer dans les gradins, à parfaite équidistance des deux challenger.

"Si tu dois devenir un Champion, tu dois traiter tous tes adversaires avec le même respect, Phil. Que cela te plaise ou non. Maintenant essaie de me divertir un minimum. Je n'ai aucun doute quant au fait que ton adversaire me procurera un spectacle satisfaisant, elle."

Le Champion remplaçant grommela quelques mots incompréhensibles avant de brandir sa main, pouce et auriculaire joints, levant trois doigts devant lui.

"Trois Pokémon, pas de switch, pas d'objet, pas même tenus. On va régler ça à la force brute."

Sans attendre de signe d'approbation de son adversaire, le suppléant lança une Pokéball en avant, libérant dans un intense flash lumineux celui qui serait le premier obstacle sur la route menant Athéna à son nouveau badge.

Spoiler:
 


~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Athéna

avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 14/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Open your heart [Athéna][Badge]   Ven 11 Juil 2014 - 22:10


[ Six ans et des poussières plus tôt… ]

"J'évolue en Tortank, j'ajoute une Énergie Eau, et je t'inflige quatre-vingt dégâts!"
claironna Athéna en remuant les orteils.

"Arg, je suis battu. C'est bon! Je m'avoue vaincu!" lui répondit l'homme d'une quarantaine d'années assis en face d'elle en faisant une moue déçue.

Athéna lui rit au nez, et entreprit de ranger ses cartes Pokémon. L'homme passa une main dans ses courts cheveux bruns qui commençaient à grisonner aux tempes. Ses yeux bleus sombres se posèrent tendrement sur la jeune fille aux joues encore rondes d'enfant, puis sur le paquet de cartes qu'elle mélangeait avec adresse. Un coup d'œil à la grosse horloge du salon lui fit froncer les sourcils.


"Je ne crois pas qu'on ait le temps pour une autre partie, Poupée. Tes parents seront bientôt là."

Athéna poussa un long soupir théâtral. Elle rangea tout de même son paquet de cartes dans une boîte en métal posée sur la table sans protester d'avantage. Elle n'aimait pas contrarier son Parrain. Et puis c'était le seul adulte à bien vouloir jouer avec elle.

Ce n'était pas souvent que son Parrain, résidant à Unys la moitié de l'année, venait voir sa famille. Et il était rare que ce dernier puisse baby-sitter Athéna.
Bel homme au physique longiligne et aux mains de pianiste, portant toujours d'impeccables chemises blanches et des cravates de soie, Théophile (Théo pour les intimes) aimait son travail, les plats raffinés, les longues conversations autour d'un bon vin avec les parents d'Athéna, et enfin, par-dessus tout, il aimait sa filleule. N'ayant lui-même ni femme ni enfant, il couvrait un peu trop la fillette de cadeaux, et alimentait en secret sa passion pour les Pokémon, malgré la désapprobation de ses géniteurs.

Devant la mine dépitée d'Athéna, Théophile se massa maladroitement la nuque. Il ne pouvait vraiment pas lui dire non, à cette gosse.


"Bon, on peut regarder un combat à la télé, si tu veux?" Athéna hocha furieusement la tête, secouant ses cheveux blonds déjà très longs. "Mais dès que j'entends la voiture dans l'allée, je zappe, hein!" La gamine remua de nouveau le menton en souriant de toutes ses forces.

Son Parrain s'enfonça dans le canapé à côté d'elle et tritura la télécommande d'un pouce manucuré. En s'asseyant, un effluve de parfum atteint Athéna qui respira à pleines narines. Parrain sentait le bois de santal et la noix de muscade.

Le temps de trouver la bonne chaine, Théo passa par une chaine d'information. Natif d'Unys, il ne put s'empêcher de marquer une pause en voyant un jeune homme aux cheveux verts apparaitre à l'écran. N, le regard illuminé, toisait la foule en faisant de grands cercles avec les bras. Derrière lui, des membres de la Team Plasma surveillaient les alentours, tous les muscles bandés sous leurs tenues de chevaliers modernes. Le Parrain d'Athéna plissa les lèvres.


"C'est ce type qui vole les Pokémon des gens à Unys, c'est ça?" demanda Athéna en scrutant le visage de Théo.

"Oui. Enfin, oui et non. C'est un peu compliqué."

"J'ai treize ans et demi, Parrain. Pas cinq." lui rappela Athéna en plissant les yeux.

Théophile eut un rire jaune.
"C'est vrai ça. Tu grandis trop vite. Mais t'es toujours ma petite Poupée!" s'exclama-t-il en lui ébouriffant les cheveux, ce qui fit grogner Athéna.

"Ce garçon se fait appeler N. Juste la lettre de l'alphabet. Et il fait des manifestations surprises dans lesquelles il explique aux Dresseurs qu'il veut libérer les Pokémon. Pour lui, les combats sont cruels, et les Pokémon devraient être séparés des humains."

Athéna écouta attentivement, la tête penchée sur le côté. "Donc… N. n'est pas méchant? C'est une sorte de militant politique, non?"

"Oui. Mais la Team Plasma est aussi responsable de vols et de violences à Unys. Ce ne sont pas des pacifistes."

Athéna et son Parrain regardèrent la télévision sans plus rien dire. Le reportage toucha à sa fin, et la jeune fille se mordillait la lèvre sans arriver à se faire un avis tranché sur la question.

"Dis, Parrain, est-ce que tu penses que les sbires de la Team Plasma se servent du discours de N. pour justifier des vols de Pokémon? Si c'est ça, c'est triste pour N…. Ca veut dire que plus personne ne va écouter ce qu'il a vraiment à dire. Même si bon, vouloir séparer les Pokémon et les humains, je trouve ça carrément idiot."

Théophile éclata de rire. "Pas étonnant de la part du futur Maître de Maïlys, hein Poupée!" Athéna lui décocha son plus beau sourire.
"Mais tu as raison. Cela devient difficile de savoir qui sont vraiment les méchants dans cette affaire. Imagine qu'un jour, la même chose se produise sur cette île. Je serai le premier à vouloir jeter en prison des gens qui volent, agressent ou pire, mais je serai bien plus embêté si je me retrouvais face à un type sensé, qui voudrait simplement changer notre façon de vivre. On ne peut pas enfermer les gens simplement parce qu'ils veulent changer le monde, tu ne crois pas?"

"Euh, oui, je suppose. Enfin ça dépend de comment ils s'y prennent aussi, pour changer le monde. Moi je ne veux pas qu'on me force à changer."

"Non, bien sûr Poupée. Bon, et si on changeait de chaine? Ce n'est pas comme si une Team allait pointer le bout de son nez de si tôt à Maïlys!"




[ Présent ]

Pendant le vol sur le dos de Nyx, Athéna pensa à son Parrain qu'elle n'avait pas vu depuis plus d'un an, et elle se souvint de cette conversation étrange sur N.
Ah! qu'ils étaient naïfs tout les deux, en ce temps-là! Désormais la Team Zodiac pullulait dans les rues de Maïlys, comme une invasion de cafards que la Ligue avait bien du mal à éradiquer. Pourtant Athéna, pensant toujours à N., se demanda si Ophiuchus avait toujours été l'homme dangereux agissant dans l'ombre qu'il était aujourd'hui. Avait-il un jour été un jeune homme plein d'idéaux, confronté à une réalité brutale qui l'avait poussé à devenir un être violent?

Athéna stoppa net ses pensées dans un sursaut. Elle aurait pu appliquer cette dernière phrase à elle-même. La jeune Dresseuse fut prise de nausées à l'idée de ressembler au Maître de la Team Zodiac.


Nyx atterrit à Esperantown avec lourdeur, et déposa les deux jeunes femmes au cœur de la ville. Athéna devait admettre que Lyndia avait raison : la ville était presque entièrement reconstruite, et le passage de Lugia ne se faisait plus aussi douloureusement sentir. Elle évita tout de même de longer le port, de peur que les nausées ne reviennent en force.

L'Arène les attendait, fière et droite, ce qui était une bonne chose dans une ville récemment réduite à l'état de ruines fumantes. Athéna, raide comme un piquet dans son jeans gris et son t-shirt vert malachite, se laissa guider par Lyndia en jetant des coups d'œil inquiets au terrain de combat. Les roches blanches hérissées comme des dents de Sharpedo n'auguraient pas un Champion doux et compréhensif. La blonde fut tout de même soulagée de voir des podiums surélevés pour les concurrents humains. Au moins elle serait assez loin du Champion, et elle pourrait voir le terrain dans sa totalité.

Le temps était frais mais ensoleillé, et l'absence de toit dans l'Arène permettait à la lumière du jour d'éclairer entièrement la salle, sans intervention de lumière électrique. L'endroit aurait pu être plaisant, s'il n'y avait pas eu un bodybuilder torse nu, ses cheveux noirs en dreadlocks tombant comme une serpillère sur son front, des cuisses aussi larges que les épaules d'Athéna engoncées dans un jeans bleu sombre déchiré aux genoux et aux chevilles, qui l'insultait depuis sa propre estrade, à l'autre bout du terrain. L'homme, dont Athéna devinait qu'il était immense malgré la distance, la toisait de ses yeux jaunes et souriait en découvrant des dents pointues. La jeune Dresseuse se demanda s'il les avait limé lui-même. Heureusement que son amante l'avait mise en garde.

Phil, de son nom, avait les bras, la poitrine et le ventre couverts de cicatrices blanches contrastant fortement avec sa peau bronzée. A chaque mouvement, d'énormes muscles ondulaient sous le cuir de sa peau, donnant à Athéna l'impression d'avoir affaire à un Rhinoféros enragé. Même sa voix, éraillée et grave, s'approchait du cri d'un Tyranocif en colère.

Mais malgré son apparence de d'ex-taulard (avec un soupçon de monstre de foire), Phil parvint tout juste à faire sourciller Athéna. Mec, elle avait failli se faire étrangler par Mewtwo, bouffer par Lugia, et engloutir par le Portail du Monde des Cauchemars.

Petit. Joueur.

Elle s'apprêtait à répondre quand Lyndia lui coupa l'herbe sous le pied avec une remarque cinglante qui fit sourire la Dresseuse. Elle inclina la tête vers l'ex-Championne comme pour saluer sa répartie, et reporta son attention sur le Champion remplaçant. Puisqu'il n'avait pas fait l'effort de se présenter, la jeune blonde opta pour un profond silence, acquiesça en entendant les règles du combat, et attendit que Phil lance son premier Pokémon.

Ah oui, quand même.

Un Rexillius de deux mètres et demi pour ouvrir le bal. Vraiment subtil, ce Phil.

Athéna se retint de se ronger un ongle. Un Pokémon Roche et Dragon, avec une puissance physique démentielle, et des écailles coriaces. Cette bête pouvait couper le métal avec ses dents, et celui-ci fulminait déjà sur le terrain, reniflant l'air à la recherche d'un adversaire à dévorer.

Athéna aurait put faire appel à son Pingoléon, à qui elle avait appris Laser Glace. Face à une équipe de Dragons, cela paraissait judicieux. Mais Rexillius avait d'autres faiblesses, que n'avaient pas les autres Dragons, et Athéna ne voulait pas prendre le risque de perdre son meilleur atout dans cette Arène contre un Pokémon qu'elle pouvait mettre K.O. avec un autre membre de son équipe.

Elle pensa tout de suite à son Pandarbare. Mais Antéros n'avais jamais eu à se battre contre plus gros que lui. Allait-il être tétanisé de peur devant l'immense tyrannosaure rouge?

Comptant sur le lien de confiance qu'elle avait réussi à tisser avec Antéros depuis son évolution, Athéna attrapa la Luxe Ball à sa ceinture, et libéra son Pokémon, non pas sur le terrain, mais près d'elle. Le grand panda, qui dépassait tout de même les deux mètres, apparut devant elle, hirsute, comme si elle venait de le réveiller.


"Bonjour toi." lui dit-elle chaleureusement. Antéros bailla en ouvrant une gueule énorme pleine de dents plates et blanches, hormis les grosses canines qui dépassaient à l'avant de sa mâchoire. Puis il cligna des yeux, fixa son regard cerclé de noir sur Athéna, et se mit à lui renifler bruyamment les cheveux en poussant des grognements de plaisir. La jeune Dresseuse s'écarta avec un sourire.

"Dis-moi… tu serais d'accord pour te battre contre ça?" demanda-t-elle en pointant un index sur l'énorme Rexillius en contrebas qui fouettait l'air avec sa queue et grattait impatiemment le sol avec ses pattes griffues.

Antéros la regarda comme si elle avait perdu la tête.

Athéna supplia son Pokémon du regard et se mit à battre rapidement des cils.


"S'il te plait…?" susurra la blonde.

"Aaaaarh, ouais bon okay." soupira Antéros en levant les yeux au ciel. Le reptile à collerette le faisait franchement flipper, mais au pire il pourrait toujours faire semblant d'être évanoui. C'était l'avantage de ces combats officiels : on n'attendait pas que l'un des participants se vide de son sang pour intervenir, et Antéros le savait très bien.

Athéna lui caressa une épaule avec affection et lui chuchota un "merci", avant de l'envoyer, grâce au rayon de la Luxe Ball, sur le terrain. Le Dragon poussa un rugissement bestial en voyant son adversaire apparaitre à une dizaine de mètres de lui, projetant de la bave sur le sol sablonneux de l'Arène. Antéros rassembla tout son courage et banda les muscles. Avec un peu de chance, ce gros Dragon était comme tous les autres dinosaures : grand, fort, et affublé d'un cerveau gros comme une noix. Et à la tête de son Dresseur, il n'y en avait surement pas un pour relever l'autre.

Athéna prit une profonde inspiration, et tenta de clamer le rythme effréné de son cœur. Aujourd'hui, pas de colère, pas de rage. Seulement de la concentration, et de la précision. Pas de dérapage.
La jeune femme fixa le Rexillius avec une expression neutre. Aussitôt, tout ce qu'elle avait lu au sujet de cette espèce lui revint en mémoire. Elle plissa les yeux. Ah, voilà, elle savait par quoi commencer.


"Antéros!" appela-t-elle d'une voix forte et claire. Le panda dressa les oreilles, mais ne quitta pas son adversaire des yeux. Elle l'avait bien entrainé.

"Ten-Danse."

Antéros faillit de nouveau lever les yeux au ciel. Ce n'était pas gentil de lui faire commencer le combat par… une danse. Néanmoins le panda obéit, et se mit à sautiller d'un pied sur l'autre en fixant son adversaire dans les yeux.

Athéna savait que cette technique était très précise, et elle comptait sur la distance qui séparait les deux adversaires pour que le Rexillius soit obligé de venir près d'Antéros pour l'attaquer. La perte de temps lui permettrait peut-être de préparer sa deuxième attaque ou de se protéger juste après la fin de Ten-Danse. Dans tout les cas, elle s'assurait de diminuer la puissance de la mâchoire du dinosaure en désarmant son Talent Prognathe, ou éventuellement, son Talent plus rare, surnommé Tête de Roc, qui lui évitait les dégâts de recul de certaines attaques.

Et puis c'était sacrément drôle de penser que ce Rexillius, avec ses toutes petites pattes avant maladroites, allait copier le Talent de son Pandarbare : Poing de Fer.


~~~~~~



Avatar et Pixel Art (c) Lyndia

Carte de Dresseuse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 29

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Open your heart [Athéna][Badge]   Ven 11 Juil 2014 - 22:43


Lyndia observa le choix d'Athéna avec un sourire. Tant quant à la sélection de son Pokémon que quant à celle de son attaque. La dresseuse confirmait sa réputation d'encyclopédie vivante et avait rapidement identifié l'un des soucis de son adversaire avant de l'en désarmer totalement. En annulant totalement le Talent du Rexilius, soit elle réduisait sa force de frappe qui était, de base, colossale, soit elle le privait de sa plus grosse attaque s'il ne voulait pas risquer de se faire très mal. Bien vu.

Malheureusement pour elle, sous ses airs de grosse brute écervelée, Phil restait un dresseur de talent qui s'était hissé au rang de Capitaine et qui concourrait à la place de Champion. Et jamais n'aurait-il pu prétendre à l'un de ces titres sans un minimum de compétences en amont. Lui aussi était conscient de ses faiblesses et de celles de son Pokémon. Et lui aussi avait l'intention de les combler. Contrairement au Pokémon Dragon actuellement sur le terrain, la défense physique des Pandarbares n'avait rien d'exceptionnel. Il devait donc frapper vite et fort pour s'assurer la victoire. Challenge accepted. A la seconde où Athéna donna son ordre, Phil donna le sien. La dresseuse n'avait pas fini sa phrase que la voix du colosse résonna dans l'arène en même temps qu'elle, lui permettant d'exécuter sa première action en même temps.


"Poliroche! Casse-Brique!"

Elle le privait de son Talent? Soit. Il se débrouillerait sans. Pendant que le Panda jouait les Kamel Ouali, l'immense Rexilius vit ses plaques dorsales et antérieures se relever et s'affiner dans un mouvement presque mécanique, libérant un bruit de moteur comme s'il avait été un Gundam en transformation. Mais au delà de l'aspect robotique et toonesque de la chose se cachait une triste vérité: le monstre venait de considérablement augmenter sa vitesse. Et il était désormais temps pour lui de prendre l'initiative.

Profitant de ce qu'il espérait être un effet de surprise, le Dragon s'élança soudainement vers sa cible, piétinant le sol avec une vélocité devenue surréaliste compte tenue de sa taille, soulevant d'immenses volutes de poussières sur son passage, et paré à lui infliger un terrifiant coup de mâchoire descendant sur le crâne. Sa tête s'enveloppa d'une aura brune, signe que le coup prenait le type Combat. Casse Brique n'était d'ordinaire pas une attaque si redoutable que cela. Mais de par la faiblesse du Pandarbare à ce type, elle ferait au moindre contact autant de dommages que si Phil avait ordonné un Frakass'Tête. Ce qui était, au vu de la puissance du monstre, considérable.

Lyndia perdit instantanément son sourire. Tout allait aller très vite, et si Athéna ne voulait pas partir avec un trou béant dans ses réserves d'énergie, elle allait devoir réagir au quart de tour.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Open your heart [Athéna][Badge]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Open your heart [Athéna][Badge]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» [AIDE] erreur [240] : file open
» Llama badge [Résolu]
» Profil f3k perso en open source
» Open Air Gampel - 19 au 22 août 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Esperantown-
Sauter vers: