Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Mar 20 Mai 2014 - 22:37


~ A la croisée des chemins ~






Je soupirai. Le Centre pokémon était bondé de monde, à croire que tous les dresseurs de l’île s’étaient donnés rendez-vous ici. Assise sur un fauteuil de la salle d’attente, je regardai le cœur serré toutes ces personnes s’activer autour de je ne savais quelle émulsion. La ville avait-elle organisé un évènement particulier pour les dresseurs pokémon ? Si c’était le cas, je n’en avais pas eu vent ; et pour quelle autre raison il y aurait autant d’individus de ce genre par ici ? D’ordinaire, ce lieu était plutôt calme ; du moins, pour un Centre pokémon situé au cœur de Megapagopolis. Bref : le coin était animé d’une activité peu ordinaire. Je n’avais jamais apprécié la présence de tant de personnes en un seul endroit. J’avais toujours l’impression d’être bousculée de tous les côtés ou d’être emportée au beau milieu de la foule alors que je me tenais pourtant à une bonne distance de l’animation. Malgré ce malaise, je restai : j’attendais Yuki. Cela faisait une bonne demi-heure que je l’avais confié aux bons soins d’une Infirmière Joëlle mais le personnel semblait être surchargé, et c’est sans doute pour cela qu’on mettait autant de temps à le soigner. Les mains crispées sur les genoux, je suivais du regard le mouvement régulier de l’aiguille de ma montre. Konoha était allongé à mes pieds, la tête reposée sur ses pattes avant. Il n’avait pas bougé d’un poil depuis qu’on était arrivés, sans doute était-il aussi inquiet de moi pour le petit Point Polka. Tout à coup, ses oreilles se redressèrent, et il releva la tête.

Tous les écrans télévisés du bâtiment se mirent à grésiller, les émissions et journaux locaux furent interrompus par ce même phénomène. Pendant quelques secondes, un brouillard grisâtre occupa tous les postes puis un personnage masqué apparut enfin à l'antenne. Quelques groupes interrompirent leurs conversations, intrigués par cette apparition. Les infirmières Joëlles tentèrent de régler le problème mais il n’y avait rien à faire : toutes les chaînes diffusaient la même retransmission. Les premières paroles qu’adressa l’inconnu à son public levèrent le doute quant à son identité.

- Bonjour, habitants de Maïlys, peuple de l'Aube. Je suis Ophiuchus, le Serpentaire de la Team Zodiac. C

Un silence pesant tomba sur la pièce après cette déclaration. Il avait capté l’attention de toute l’assemblée par cette simple présentation. Tout au long de son discours, plus personne n’osait faire le moindre bruit. On écoutait avec une attention presque craintive le Maître s’exprimer, comme si on redoutait soudainement qu’un agent de la Zodiac s’était dissimulé parmi nous, près à réagir aux moindres écarts de comportement. Ophiuchus expliquait qu’il allait enfin mettre à exécution son projet : celui de ramener l’Etoile de Sydarta à son lieu d’origine, et il nous encourageait à le rejoindre dans son entreprise pour créer cette Eden dont il en avait rêvé tant, et pour laquelle il avait tant œuvré jusqu’à présent. Je jetai quelques coups d’œil circonspects autour de moi : je voyais certaines personnes hochaient la tête d’un air profondément approbateur et d’autres fronçaient des sourcils, mécontents. J’avais un mauvais pressentiment. A la fin de la transmission, on eut à peine le temps de reprendre son souffle qu’une autre personne prit la parole par le même moyen de communication. Il s’agissait cette fois-ci d’une femme, rousse, portant un cache-œil. Son expression était grave, son œil unique brillait d’une ardeur étonnante.

- Peuple de Maïlys, dresseurs, combattants, hommes et femmes libres de l'île.  Je suis Lyndia Dukos, ancienne membre du Conseil des 4 et protectrice acharnée de cette terre ancestrale.

Lyndia Dukos nous appelait à prendre les armes contre la Zodiac. Le temps de la répression n’était plus. Elle reconnaissait les erreurs de la Ligue, sa faiblesse, sa lenteur, ses fautes… mais elle ne baissait pas pour autant les bras, alors que l’île se situait au pied de la porte. Elle voulait encore avoir foi en leur combat. Mais pour cela, les Champions ne pouvaient pas y arriver seuls, ils avaient besoin de notre aide, celle du peuple ! Ces paroles empreintes étaient empreintes d’une passion contagieuse : sans même m’en rendre compte, je m’étais levée de mon siège, emportée par l’élan de son discours. Ma voisine, une jeune femme aux cheveux sombres teintés de vert en avait fait de même. Son regard clair reflétait la même détermination que la mienne.  

La fin de ses annonces avait soulevé une vague de murmures aux quatre coins de la salle. J’entendais des brides de conversation venues de tous les côtés. Certains soutenaient la volonté de la Zodiac avec une ferveur effrayante, d’autres serraient des poings en évoquant le fait de remettre cette team à sa place une bonne fois pour toute. Les avis convergeaient et divergeaient autour de moi ; mais mon opinion, lui, n’avait pas bougé depuis un moment déjà. Même si mon aide n’était qu’une bien maigre contribution, je souhaitais qu’elle puisse soutenir la Ligue d’une façon ou d’une autre. Histoire que Touya n’ait pas complètement perdu son temps sur cette île. Perdue dans mes pensées, je dévisageais ouvertement sur la jeune femme de tout à l’heure. Elle était légèrement plus grande que moi, avec une silhouette fine et gracile. Ses cheveux étaient attachés par deux couettes élégantes qui dégageaient son cou blanc et fin. Elle était vêtue d’un débardeur blanc d’été qui s’accordait parfaitement bien à short en jean, qui dévoilait ses belles jambes. Tout en elle respirait une grâce et une élégance tranquilles. Elle dût sentir un regard insistant peser sur elle, car elle tourna la tête dans ma direction.

- Et bien, fit-elle avec un grand sourire, on peut dire cette soirée s’annonce riche en émotions !

J’amorçais une réplique lorqu’un « Lii » interrogateur m’interrompit. Je baissai les yeux et découvris un Evoli chromatique remuer de la queue énergétiquement devant mon Prince Charmant, assis et parfaitement stoïque malgré l’entrain de la demi-portion. L’inconnue eut un soupir amusé.

- Excusez Nagarythe, il est très joueur. Il ne tient pas en place plus de deux minutes.
- Ce n’est rien
, répondis-je en souriant à mon tour.
- Ophiuchus semble avoir un vrai talent pour la persuasion, déclara-t-elle au bout de quelques minutes. Rien que dans ce centre pokémon, un bon nombre de personnes vont tenter de se rallier à sa cause ce soir, c’est assez impressionnant.

Je regardais autour de moi, mais il semblerait que ce soit véritablement à moi qu’elle s’adressait.

- Mais la Ligue ne perdra pas, affirma-t-elle, pleine de confiance.

Son regard s’était planté dans le mien. Il était un bleu limpide, semblable à celle des eaux turquoises des plages tropicales, et doué d’une telle franchise qu’elle avait balayé en un instant tous mes doutes

- Comment pouvez-vous en être si sûre ?
- Je le sais, c’est tout, déclara-t-elle en souriant de nouveau, après avoir fait mine de réfléchir quelques secondes. J’ai rencontré suffisamment de membres de la Ligue pour savoir qu’elle ne laissera pas la Zodiac agir comme bon lui semble.
- Vous… vous avez rencontré des Champions ?
- En quelque sorte. Oui, excuse moi, je ne me suis pas présentée : Annabelle Lestrade, je « travaille » pour la Ligue Pokémon de Maïlys, m’intima-t-elle en me tendant une poignée de main.

Elle me l’avait dit avec un naturel déconcertant, une candeur inattendue chez quelqu’un qui serait au service des autorités locales. On était au seuil d’une guerre civile, même moi j’en avais pleinement conscience, alors dévoiler aussi ouvertement son allégeance pour un des camps n’était pas vraiment conseillé. Et si on le faisait, c’est qu’on avait une bonne –ou mauvaise- idée derrière la tête.

- Qu’est-ce qui ne vous fait pas croire que je suis de la team Zodiac ? demandai-je, méfiante.

Elle éclata de rire, et encore plus devant ma mine déconfite. Je l’avais dit d’une façon très sérieuse en plus. Elle se fichait de ma tête, c’était ça ?

- Pardon, mais… je suis absolument certaine que tu ne fais pas partie de la team, fit-elle en essayant une larme. Déjà l’expression lors du discours d’Ophiuchus était tout, sauf celle d’une prozodiac, et la lueur qui brillait dans tes yeux pendant celui de Lyndia parlait d’elle-même. J’ai vérifié aux alentours, personne ne semble prêter attention – ou épier- à notre conversation. Tout le monde est bien trop occupé à discuter avec ses proches ou ses voisins, un peu comme nous sommes en train de faire en fait là. Actuellement, c’est comme si nous les imitions : on se fond complètement dans la masse. Si nous étions restées muettes chacune de notre côté, ça aurait tout de suite été plus louche, tu ne crois pas ? C’est pour ça que je me suis permise de te révéler mon identité de cette manière-là. Dans le cas contraire, je ne l’aurai pas fait, si c’est ce qui te tracasse. Et excuse moi, je ne voulais pas éveiller ta méfiance de cette façon.

… olala. Ca s’enchainait tout d’un coup, c’était terrible pour mes nerfs.

- Mais pourquoi moi et pas l’autre là-bas ?

Par autre, je parlais de ce type qui s’était mis debout sur la table pour manifester de façon vindicative son envie de dégommer du Zodiac. Il tapait du pied et gueulait comme un Brouhabam, si bien que des vigils étaient venus lui demander de cesser immédiatement ces provocations.

-Hm. Pas très discret, tu ne crois pas ? fit-elle avec  air dubitatif qui me fit rougir. Ecoute, je suis vraiment désolée de paraitre aussi agressive, sa voix était pourtant aussi douce et tranquille que le bruissement d’un ruisseau. Tu as dû le constater aussi bien que moi, non ? Les opinions divergent rien que dans ce centre pokémon, imagine un peu ce que ça doit être à l’échelle de l’île ! Les partisans de la Ligue vont essayer de rejoindre en masse les Ruines de Lakit pour empêcher la descente de l’Etoile, mais des forces Zodiac seront là pour leur boucher le passage à coup sûr. Essayer d’y partir seul serait absolument suicidaire ! Le mieux, c’est de s’entraider : ensemble on peut peut-être y arriver. Je notai que cette fois-ci, elle avait nuancé sa chance de réussite. Je t’avoue que… je ne suis pas très forte, j’ai horreur de la violence à vrai dire. Si je cherche quelqu’un, ce n’est pas tant pour sa force mais plus pour son épaulement. Je ne compte pas me rendre là-bas en me dressant fièrement devant eux : je préfère faire preuve de discrétion en me faufilant entre les lignes du filet. Je ne suis pas non plus train de te dire que je veux me servir de toi comme appât, non. Je dis juste qu’il est plus facile d’y aller à plusieurs. Et plus ces personnes seront discrètes, mieux ce sera. Elle prit une pause. Si la situation n’était pas à ce point désespérée, je ne t’aurai jamais demandé de prendre de tels de risques…

Sa voix s’était éteinte en fin de phrase, comme si elle était vraiment prise dans un lourd dilemme. Que devais-je penser de tout ça maintenant ? Devais-je suivre cette jeune femme dans son périple ? Elle semblait sincère, et c’était bien la première chose que je voulais voir et entendre. Mais… est-ce que j’étais prête à me laisser encore une fois embarquer par un inconnu ? La dernière que ça c’était produit, c’était Touya… et regardez où est-ce que tout ça ça m’avait mené ! Ca m’avait mené… à des aventures formidables et une nouvelle manière de voir le monde, à des rencontres passionnantes et une possibilité de se reconsidérer soi-même… alors, la réponse était toute trouvée.

- Oui, je comprends. Je vous suivrai mademoiselle Lestrade, fis-je doucement et en articulant bien.
- Vraiment ? Elle me l’avait demandé avec un air parfaitement incrédule, comme si elle était persuadée que j’allais lui répondre non.
- Oui, je vous accompagnerai. lui affirmai-je.
- Merci,  murmurait-elle sincèrement, soulagée, avant d’ajouter pour elle-même : cette île est pleine de personnes incroyables quand même. Au fait, comment t'appelles-tu ?
- Sakuranbo. Sakuranbo Yamazakura.
- Enchantée Sakuranbo ! fit-elle d’une voix fraîche et mélodieuse. Tutoyons nous pour le coup.
- Quand doit-on partir ? Parce que je dois encore récupérer mon Azurill…
- Dès que tu seras prête.


On quitta le centre pokémon une demi-heure plus tard. Plusieurs personnes se discutaient à vive voix dans les rues, et le sujet de leur altercation ne faisait aucun doute. Annabelle avait une démarche vive et légère, elle semblait littéralement glisser sur le sol. Elle bavardait de tout et de rien et en ayant un air extrêmement dégagé, comme si nous étions simplement deux copines en train de discuter de ce qu’il se passait. Pourtant, nous étions deux inconnues s’apprêtant à se jeter au cœur même d’un conflit régional. A côté d’elle, je me sentais un peu perdue. Tout à coup, son Evoli glapit de joie et courut aboyer joyeusement devant un passant. La jeune femme se précipita à sa suite pour le récupérer, et Konoha et moi sur les talons.

-HRP-:
 


Dernière édition par Sakuranbo Yamazakura le Ven 27 Juin 2014 - 20:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 23 Mai 2014 - 21:21



Cela faisait maintenant quelques jours que Pissenlit était rentré à Megapagopolis aux côtés de son dresseur. Il y avait fait la connaissance des ses nouveaux compagnons. L'Okeoke au surnom décidément fort original : Wynaut. Et également le Blindépique convalescent, Bruno. Ce dernier se montrait moins agressif envers Joachim depuis son accident. Il fallait dire que son état physique le lui permettait moins... Et que l'attention que l'humain lui portait durant la rééducation lui faisait passer sa haine de l'Homme. Peut être biens qu'ils n'étaient pas tous si mauvais dans le fond, se disait-il.

En parlant de séance de rééducation, aujourd'hui était un jour où Bruno devait s'y rendre. A lui les exercices physiques pour remettre en place toutes ses connexions nerveuses. Il se débrouillait bien mieux que depuis sa sortie du centre Pokemon, mais du progrès restait à fournir. A l'ordre du jour, de la natation. N'aimant pas spécialement se mouiller pour de telles raisons, Joachim se contenta de l'encourager depuis un banc. La radio était bien entendu allumée afin de mettre l'ambiance dans la piscine spécialisée. De la musique tout à fait normale était diffusée, même si des navets commerciaux s'invitaient. Notamment une musique avec plein de petites coréennes à gros nichons. Enfin, c'était ce que le doctorant semblait reconnaitre. Un de ses élèves avait fait passer la vidéo pendant un TD.

Puis soudain, des grésillements se firent entendre. La radio était cassée ? L'homme n'appréciait pas vraiment ce bruit tonitruant et désagréable. Vraisemblablement, la radio était en parfait état, à en croire l'infirmière. C'était comme si les ondes satellites avaient été brouillées disaient-elles. Afin de vérifier, elles allumèrent l'écran de télévision au dessus du jacuzzi. S'il ne fonctionnait pas, c'était bel et bien les ondes satellites. Là où les spectateurs s'attendaient à voir les fameux points gris...

Ils eurent droit à une élocution du maître incontesté de la Team Zodiac. Le Serpentaire : Ophiucus. Sa prophétie allait se réaliser ? Aujourd'hui ? C'était une occasion en or ! Joachim ne pouvait pas rêver d'un meilleur cadeau pour finir sa journée. Enfin pourrait-il avoir les informations nécessaires pour transformer en château tout le chantier qu'était sa thèse. Tout son travail durant l'année passée pourrait enfin être lié par les évènements d'aujourd'hui. Avec de la chance, il serait même soutenable avant les trois ans !

Il n'y avait plus un instant à perdre. Le doctorant devait aller récupérer son professeur tuteur et partir en direction de Lakit à toute vitesse. Peu importe le voeu, peu importe qui gagne. Il voulait juste observer. Il prit la Level Ball en vitesse et rappela Bruno qui était en train de faire ses exercices.

"Désolé madame, mais c'est bien trop important la !!!" lâcha-t-il dans la précipitation à l'infirmière avant de claquer la porte de la piscine thérapeutique.
Le barbu courrait tout en donnant à tenir des baies Sitrus à son équipe. Vite, il devait rejoindre la faculté à toute vitesse. Il était sûr que M. Waugh était encore en train de travailler dans son bureau. Concentré comme il était, aucun écran ne devait se trouver dans son espace de travail. Par ailleurs, l'heure tardive risquait fortement de repousser le moment où un collègue l'apostropherait pour lui annoncer la nouvelle. De toutes façons, s'il l'apprenait, nul doute que Joachim serait gratifié d'un appel. Autant se rendre directement chez lui.

C'est alors qu'un Evoli gris barra le chemin de l'étudiant et lui aboya dessus. Qu'est ce que cette mini crotte voulait ? Déjà qu'il haïssait cette espèce, il fallait encore qu'elle vienne lui gâcher le jour le plus important de sa vie ? S'il s'écoutait, il lui aurait fichu un bon coup de pied. Mais visiblement, sa dresseuse se précipita pour le récupérer. Zut. Ca ne se fait pas de tacler dans le Pokemon d'une inconnue....

Aux cheveux verts. Qui lui envoyait un Pokemon pour l'ennuyer. Etait ce CETTE jeune fille ? La sbire Zodiac ?! Puis, un visage connu approcha la propriétaire de l'Evoli. Comment s'appelait cette fille aux cheveux roses de nouveau ? Sakoupler ? Sakourenslip ? En tout cas, si elle se trouvait avec la nana aux cheveux verts, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose...

"Ha ! Mes soupçons étaient fondés ! Je savais que t'étais sa complice ! Tu m'as menti une fois, mais il n'y aura pas de deuxième fois !"
Ca y est, le caractère sanguin de Joachim reprenait le dessus. Il explosait de colère à la vue de celle qu'il supposait être la sbire qui l'avait martyrisé. Et encore plus quand il voyait l'Evoli. Et encore plus quand il pensait que Sakuranbo lui avait menti. Et encore plus quand il se rappelait qu'elle avait elle aussi un Evoli évolué.

"Vous êtes venues pour me gâcher le jour le plus important de ma vie c'est ça hein ! Non, non ne dis rien ! Je ne me laisserai pas faire. Pas aujourd'hui. En garde !" vociférait-il, tout en faisant comprendre aux deux de se taire.
Il saisit alors deux de ses balls. Le passage se ferait de force s'il le fallait. L'étudiant se doutait qu'il devrait arriver à de telles extrémités pour arriver à ses fins. Le combat était la seule solution pour prendre sa revanche face à ces folles mythomanes. Il ne comptait pas s'opposer outre mesure à la Team Zodiac, malgré toutes les fois où il a failli y passer à cause d'eux. L'histoire lui importait bien plus. Mais si celle qui l'avait humilié revenait demander son reste, il ne lui ferait pas de cadeau. Se furent ainsi Berend le Teddiursa et Bismuth le Nidoran qui apparurent aux côtés du barbu.

"Regard touchant Berend ! Bismuth, Puissance !" ordonna-t-il de vive voix.
Tandis que le Nidoran affutait des pics pour les rendre plus pénétrants et améliorer ses compétences critiques, l'ourson lança un regard attristé à l'Evoli. Celui ci serait désemparé et verrait son envie de combattre et donc son attaque diminuer. Par ailleurs, le Regard était une attaque extrêmement rapide, ce qui ne laisserait sans doute que très peu de temps à la victime pour réagir.

*Allez Joachim, tu peux les battre. Fais d'une pierre deux coups ! Venge toi et ne rate pas cette journée !* pensait-il pour se donner du courage.
Dans des circonstances normales, il aurait rechigné à combattre. Mais les enjeux étaient bien trop grands aujourd'hui. Il fallait surmonter la phobie de l'affrontement qui le rongeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Lestrade
Le voeu de Xerneas ★
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 18/12/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Dim 25 Mai 2014 - 21:57


- Oh excusez moi Monsieur, fis-je poliment en récupérant Nagarythe, je ne sais pas ce qu’il lui a…
- Ha ! Mes soupçons étaient fondés ! Je savais que t'étais sa complice ! vociféra-t-il en pointant Sakuranbo d’un doigt accusateur.
- Je vous demande pardon ? tentai-je d’intervenir. Il avait l’air énervé pour une raison que j’ignorais.
- Tu m'as menti une fois, me coupa-t-il avec un ton digne des plus grandes tragédies, mais il n'y aura pas de deuxième fois ! Vous êtes venues pour me gâcher le jour le plus important de ma vie c'est ça hein !
- Je crois qu’il y a méprise Monsieur, mon Evoli ne pensait pas à…
- Non, non ne dis rien ! Je ne me laisserai pas faire. Pas aujourd'hui. En garde !
- Sakuranbo ! m’exclamai-je en me tournant vers la concernée tandis que l’inconnu libérait ses pokémons, tu le connais ?!
- Oh, mais oui, déclara-t-elle après un court instant de réflexion, c’est Nounours Grincheux.

...

- Tu sais ce qu’il nous veut ? Pourquoi est-ce qu’il nous agresse comme ça ?

Je parlais précipitamment. Et pour cause, le barbu avait déjà ordonné à ses pokémons d’attaquer : le Teddiursa nous dévisageait avec un de ses regards, un de ceux qui vous savent vous attendrir en un instant ; Nagarythe ronronnait déjà dans mes bras et je dus le relâcher pour qu’il se concentre un minimum sur la situation. Le Phyllali de la jeune fille s’était interposé dès que les éclairs écarlates des pokéballs jaillirent. Si lui aussi ressentait les effets du Regard Touchant, il ne le montra pas. A côté de l’ourson, le Nidoran mâle se gonflait en puissance ; ses yeux brillaient d’un vif éclat qui annonçait rien de bon pour nous.

- Alors ? la pressai-je doucement.
- La première fois qu’on s’est vus, il m’a pris pour une copine de Sienne.
- Sienne ? Qui est-ce ?
- C’est une…
, son regard s’illumina comme si elle avait eu une révélation, c’est une Zodiac, conclut-elle.
- Une Zodiac ?
- Oui, et elle a les cheveux verts elle aussi : il a dû te confondre avec elle.
- Il faut qu’il comprenne que ce n’est pas le cas alors, mais s’il nous attaque, nous serrons obligées de nous défendre.


J’avais parlé avec un peu plus de fermeté. L’adolescente aux cheveux roses approuva d’un signe de tête. Nounours Grincheux –par Xerneas, mais qu’est-ce que c’était que ce surnom ?- avait vraiment l’air très irrité. Son visage était devenu rouge de colère dès l'instant qu’il nous avait aperçues. Il ne portait vraiment cette dénommée Sienne dans son cœur. L’homme avait averti qu’il n’était pas nécessaire de gaspiller notre salive à discuter, mais s’il se trompait, il fallait qu’on le lui fasse savoir.

- Nagarythe, Coud’main ! Ecoutez Monsieur, je crois que vous faites erreur sur la personne : je ne suis pas celle que vous pensez.
- Allez-y Monsieur Grognon ! Je suis là pour vous soutenir ! s’exclama joyeusement l’Evoli en tapotant l’épaule de son partenaire.
- … merci, fit laconiquement le pokémon plante en lui jetant un regard en biais.
- Ko’kun, endors les : Siffl’herbe.

Le Phyllali prit une courte inspiration et entama une douce mélodie. Elle m’évoquait étrangement le murmure d’une délicate brise printanière balayant un champ de fleurs, ou alors le chant du vent dans la cime des arbres en pleine montagne. Si les pokémons de notre adversaire étaient endormis, il serait peut-être plus enclin à nous parler ? Si Nagarythe pouvait ne pas s’endormir lui aussi, ça nous arrangerait bien des choses. Il dût lire dans mes pensées, car il se roula aussitôt en boule en se bouchant les oreilles afin de se protéger de l’attaque sonore. Mais si lui était capable de le faire, alors cela était aussi valable pour le Venepic et le Mini-Ours. En tout cas, on ne pourra pas dire qu’on n’a pas essayé.

~~~~~~

- DC de Sakuranbo Yamazakura -

- Xerneas's meeting -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Mar 27 Mai 2014 - 21:46


Ah ! Comme à leur première rencontre, Miss Gazon cherchait à se défendre et à prouver qu'elle n'était pas une Zodiac, mais bien une jeune fille fragile ! Elle croyait sincèrement que son coup allait marcher une deuxième fois ? L'étudiant n'était clairement pas naïf à ce point la. Il n'écouterait pas ses plaintes pleines de fausseté et d'hypocrisie ! Elle ne cherchait qu'à le sensibiliser pour mieux le piéger !

Mais au moins, leur petit manège de "olalala on fait quoi" permit aux Pokemons de Joachim de prendre l'initiative et donc l'avantage. A peine le combat commencé, Bismuth était avantagé d'une Puissance tandis que les adversaires avaient perdu en attaque. Parfait. Mais si elle se laissait faire ainsi, c'était que la sbire avait un plan... Zut, il faudrait faire deux fois plus attention à présent.

Mais contrairement à ce qu'il pensait, l'offensive réelle venait de Sonculrendbeau. Sa trahison envers l'homme et sa complicité avec la Zodiac était claire et nette. A croire que son apparence candide ne la dédouanait pas de rejoindre les forces du mal qui tentaient tant bien que mal de faire croire au barbu qu'elles étaient gentilles. Ca ne fonctionnerait pas sur lui ! Et il doutait que son équipe n'ait envie de dormir suite à une musique aussi pathétique, en particulier en plein milieu d'une ville tonitruante...

"Et merde !" s'écria-t-il.
Berend venait de bailler. Ca y est, il dormait. Le Siffl'herbe avait fonctionné contre lui. Mais ce que le doctorant ignorait, c'était qu'il avait profité de l'occasion pour transmettre son envie de sommeil à son attaquant. Ainsi, le Phyllali serait très rapidement pris d'une envie de s'assoupir. Les baillements sont communicatifs comme on dit.

En attendant, Joachim se retrouvait avec un Pokemon endormi sur les bras et ne savait pas trop quoi faire. Le rappeler ? Le laisser sur le terrain ? L'homme se donna un peu plus de temps afin de réfléchir. A vrai dire, il n'était pas le meilleur stratège et encore moins le meilleur combattant de l'île. Très loin de la même. Il passa alors à l'attaque avec son Nidoran.

"Dard Venin !"
Une multitude de petits pics violets furent projetés depuis la corne frontale du petit baragon. Ils étaient lancés en direction de ces deux insupportables boules de poil. Une d'entre elle était la cible de l'attaque poison, rendue plus pénétrante par la Puissance. Espérant que son attaque touche et n'inflige peut être un coup critique, il se retrouvait la, toujours à réfléchir à comment optimiser le sommeil de son ourson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Jeu 29 Mai 2014 - 21:06


Le Mini-Ours venait de bailler… c’était si mignon ! Et comme s’il l’imitait, Konoha en avait fait de même. Berend s’était roulé en boule au milieu de la chaussée. C’était une épine enlevé du pied –du moins, pour le moment-  mais il allait en avoir plein d’autres désormais : une volée d’aiguillons violacés se dirigeait droit sur Nagarythe. L’attaque avait été lancée convulsivement par le Nidoran dès que l’ordre avait retenti. Annabelle ne réagit pas assez vite, mon Prince Charmant fut le premier à intervenir.

- Attention ! mugit-il dans son langage en bousculant l’Evoli.

Le pokémon Evolutif roula un peu plus loin de la zone d’impact, légèrement étourdi. Il secoua la tête, constata l’état de son sauveur et glapit. Les innombrables dards pourpres s’étaient durement enfoncés dans la peau du Phyllali ; des gouttelettes violines perlaient à leur extrémité. Du poison ! C’était du poison ! Oh non, je ne voulais pas croire que ça se passait comme la dernière fois ! Je jetai un petit coup d’œil désespéré au temps: on était loin d’avoir le même soleil que sur les plages de Port Lieucca, la Feuille Garde de mon Verdoyant n’allait pas être utilisable dans ses conditions.

Ne panique pas Saku, ne panique pas. « L’affolement était ton pire ennemi dans ce genre de situation » c’est ce que Touya n’avait cesse de répéter à longueur de journée. Je me claquai les joues des deux mains pour m’éclaircir les idées et faire le point : Konoha avait encaissé le coup sans broncher, mais ça avait tout de même l’air d’un sale coup critique. Par un fabuleux coup de chance il n’eut aucun signe d’empoisonnement visible : c’était plutôt rassurant. S’il pensait que j’allais le laisser s’en prendre à mes pokémons, il pouvait s’enfoncer le doigt dans l’œil jusqu’au cou !


- Konoha ! Att…
- Attends ! m’interrompit Annabelle. Essayons de lui parler encore une fois !
- Quoi ? Mais il ne nous écoutera pas : tu as bien qu’il nous a ignorées tout à l’heure !
- Il n’a peut être pas compris ce qu’on lui disait… une dernière fois, juste une, insista-t-elle.

Je fis une moue désapprobatrice. Ca se voyait que ce n’était pas son pokémon à elle qui était blessé ! Et puis c’était grâce à Ko’kun que Nagarythe n’avait rien, et pas l’inverse ! Mais elle reprit d’une voix si douce et enjôleuse que je ne pus que céder à sa requête. C’était bien la dernière fois, hein !

- Tu peux encore le retenir un peu ? S’il te plait ? minauda-t-elle.
- … ça peut se faire, déclarai-je à contre cœur en libérant mon Coxy. Shin’kun, Ultrason sur le Nidoran !
- Ecoutez Monsieur, je vous répète qu’il y a méprise ! Nous ne sommes pas de Team Zodiac ! Je travaille pour la Ligue !

Le 5 Etoiles apparut dans les airs, aussi bruyant et enthousiaste qu'à son habitude. Il prit une grande inspiration, et balança ses ondes sonores en direction du désigné.

- Ca va aller monsieur Grognon ? s'enquit Nagarythe d'un petit air inquiet.
- ... sois plus attentif au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 30 Mai 2014 - 20:54



Le Phyllali s'interposa pour protéger son "cousin" de l'attaque Dard Venin. Cela allait très bien à Joachim : il savait que le poison ne ferait pas du bien à la plante. C'était dans les logiques naturelles des Pokemons. Et il avait eu l'occasion de tester cette faiblesse lors de son précédent combat avec la fille aux cheveux roses. Pour l'instant, cela n'allait pas trop mal malgré l'endormissement de Berend. Il n'avait pas subi de dégâts et avait même pu prendre l'avantage la dessus. A croire que crier des noms d'attaque au hasard était parfois utile.

Le doctorant était deux fois plus satisfait quand il vit qu'il avait semé la zizanie dans les rangs des Zodiac. Il ne savait pas vraiment de quoi elles parlaient, mais elles semblaient en désaccord. Qu'elles continuent à se quereller, cela laissait le champ libre à des nouvelles attaques gratuites.

"Vas-y Bismuth ! Double Pied !" dit-il d'une voix plus faible.
Il restait énervé, mais il ne voulait pas que les deux jeunes ne l'entendent venir. Une attaque surprise fonctionne mieux si on ne crie pas "surpriiiise !". Chargeant dans les rangs ennemis, le petit baragon tentait de repérer quelle cible serait la plus sensible à son attaque. Il se souvenait de ce Phyllali. Brrr. De mauvais souvenirs. La tornade de feuilles faisant voler le sable était terrifiante. Légèrement paniqué par ce rappel du passé, il choisit d'aller frapper l'Evoli. Mais ça risquait d'être difficile étant donné qu'il se terrait derrière le fennec végétal. Peut être que leur inattention leur coûterait encore une fois.

Puis la Zodiac aux cheveux verts s'adressa à nouveau à Joachim. Agent de la Ligue hein ? Et puis quoi encore ! Le jeu psychologique, Miss Gazon connaissait. Elle avait tenté tant bien que mal de faire porter le masque du sbire à l'historien tout en se faisant passer elle pour une fille de bien. Cette technique avait un goût de réchauffé. A croire qu'elle n'était pas si inventive que ça la petite sbire.

"C'est ça ! Et moi je suis un sbire ! Oui oui, je connais la chanson, tu me l'as déjà faite !" vociféra le "Nounours grincheux"
"Bismuth, u... Bismuth !" s'inquiéta-t-il ensuite.
Et oui, chacun son tour de faire des erreurs d'inattention. Trop fier d'avoir pu renvoyer la fille aux cheveux verts dans ses buts, il avait oublié de surveiller le combat. Le Coxy avait fait son apparition et avait rendu le Pokemon Poison confus. Il avait normalement eu le temps d'attaquer, mais tout enchainement possible sur une autre technique avait été rendu dangereux. Joachim, lui aussi, était confus en voyant son protégé tituber. Comment cela avait-il pu arriver ? Regardant rapidement la scène, il vit alors l'insecte volant. Et il se rappela ses déboires face à eux quand il s'entrainait à Mauville. La folie était l'un de leurs artifices pour fuir. L'homme avait donné quelques perles de sagesse à Sakuranbo lors de leur précédent affrontement et espérait sincèrement qu'elle ne s'en souvienne pas.

"Graaah ! Tu vas voir ! Quand tes petits tours de passe passe prendront fin, ça va être ta fête ! Ma peau se rappelle encore de la douleur provoquée par chacune des épines ! "
Qu'allait-il faire maintenant ? Envoyer un autre Pokemon ? C'était une possibilité, mais qui choisir ? Mieux valait laisser Bruno hors du combat, il était encore un peu flagada de sa rencontre avec le Metalosse. Ses forces devaient être économisées... Et puis qui sait s'il se battrait réellement pour la cause de son dresseur. Wynaut l'Okeoke ? C'était difficile d'utiliser un tel Pokemon, en particulier face à ces deux la. Renvoyer des attaques était difficile si elles se cantonnaient aux statuts. Utiliser Pissenlit et son Aromathérapi ? La situation n'avait pas encore dégénéré à ce point... Mais l'avoir pour soutenir l'équipe était une solution.

"Pissenlit ! Montre moi tes progrès !"
Sortant de sa Speed Ball, la petite graine pastèque poussa un petit cri guerrier et motivé avant de passer à l'attaque. C'était une technique qu'il n'avait jamais montré à son ami car il ne savait même pas qu'il la possédait. Néanmoins, les Meganium lui avaient révélé le potentiel de son espèce. Tournant ses feuilles avec célérité, un vent frais et empli d'aigrettes et de brillance souffla alors en direction de l'équipe adverse. Un Vent Féérique.

"Mais, mais ! C'est génial ! T'as vraiment géré ton apprentissage mon grand !" félicita le barbu.
Alors les deux Zodiacs, comment allez vous faire maintenant ? C'était la question qui résumait le mieux l'état d'esprit de Joachim qui se sentait pousser des ailes. Pour la première fois de sa vie, il combattait avec le désir de gagner, motivé par sa haine pour Miss Gazon et sa vengeance attendant encore son heure. Plus de place pour la retenue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Lun 2 Juin 2014 - 21:57


Alors ça, c’était vraiment mesquin de sa part : attaquer pendant qu’on avait le dos tourné. Dire qu’on se démenait pour lui faire comprendre qu’il se trompait sur toute la ligne, et lui, il nous agressait sans la moindre vergogne. Il n’était pas question de continuer ainsi, j’étais bien déterminée à lui montrer qu’on ne resterait pas longtemps aussi indulgentes. Le Nidoran mâle se précipitait à vive allure vers Nagarythe. Joachim savait ce qu’il faisait : il avait ordonné à son pokémon de taper en plein dans la faiblesse de l’Evoli, si le Double Pied parvenait à atteindre sa cible, le renardeau ne s’en sortirait pas indemne. Le pokémon d’Annabelle était beaucoup trop distrait et manquait visiblement d’expérience -un pokémon expérimenté n’aurait jamais tourné le dos à son adversaire en plein combat. Il s’enquérait encore de l’état de son compagnon, les oreilles tombantes, lorsque le Vénépic déboula près de lui pour lui asséner son attaque. Malgré son état, mon Prince Charmant ne put s’empêcher d’intervenir et sauva une nouvelle fois la mise de l’Evolutif : d’un coup de tête, il éjecta son partenaire de la trajectoire du Nidoran et encaissa le Double Pied.

J’étouffai un cri en voyant Konoha s’effondrer quelques secondes après l’impact. Je n’ignorais pas que les Verdoyants possédaient une bonne défense, mais je craignais tout de même le pire en le voyant allongé au sol. Paniquée, je me précipitai vers lui pour voir ce qu’il lui arrivait. KO ? Pas vraiment, non –même si son état s’en rapprochait dangereusement. Il était juste endormi, son poitrail se soulevait et s’abaissait régulièrement au rythme de sa respiration. J’eus un imperceptible soupir de soulagement, il avait eu chaud le bougre. Pour si peu, j’aurai presque cru que tout était perdu : que serais-je devenue sans mon majestueux Prince Charmant pour m’épauler ? Nagarythe s’était déjà relevé en secouant la tête lorsque le Granivol de Nounours Grincheux balança une magnifique brise scintillante droit sur mon Coxy. Celui qui s’égosilla à son contact. Rah, la sale mignonne petite pastèque !

Tout allait mal. Ca dégénérait et je n’aimais pas ça du tout. Depuis tout à l’heure, MES pokémons s’en prenaient plein la tronche en tentant d’aider Annabelle et elle ne faisait absolument RIEN DU TOUT pour améliorer ça ! Je serrais des poings, Konoha dans les bras. Okay, elle avait le droit d’essayer de convaincre l’autre franchouillard de notre situation. Mais elle pouvait nous aider au lieu de rester les bras croisés à regarder MES pokémons se donnaient tant de mal POUR ELLE.  


- Mais il ne veut rien comprendre ! se lamenta-t-elle. Il y avait une certaine exaspération dans le timbre desa  voix. Monsieur je vous assure que…
- MAIS AIDE MOI AU LIEU DE LUI PARLER ! explosai-je soudainement. Ou bien ça serait trop te demander de me donner un coup de main pour retenir ses pokémons, EN MÊME TEMPS ?

La jeune femme me dévisagea d’un air étonné avant de paraître parfaitement confuse. Elle bégaya des excuses à voix basses en jetant des regards navrés à mes pokémons.

- Naga', utilise Rugissement !
- Merci, fis-je, un peu plus douce. Shin’kun, Rune Protect !

L’Evoli sauta immédiatement face à ses adversaires et aboya d’un joli petit cri. Son effet n’allait pas être très visible sur Pissenlit, il serait beaucoup plus marqué chez le Vénépic qui nous donnait du fil à retordre depuis tout à l'heure. Le Coxy lui, agita ses 6 petites pattes et invoqua une fin voile de protection luminescent autour de chacun de ses partenaires. Le Granivol n’était peut être pas très puissant, mais ses attaques Poudres étaient redoutables. Il valait mieux s’en immuniser avant que Nounours Grincheux n’ait l’idée de les utiliser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Mar 3 Juin 2014 - 20:52



Peu après les encouragements donnés à Pissenlit, Joachim constata que le Phyllali était à terre. Etait-il déjà KO ? Une Eeveelution inerte était toujours un spectacle fort appréciable pour le doctorant qui devait se retenir de sauter de joie. Il était enfin débarrassé du plus gros gêneur adverse. Celui qui avait la fâcheuse manie d'épargner son compagnon plus faible. Ah ! Ca lui apprendrait ! L'homme resta néanmoins sur ses réserves : la fille aux cheveux roses ne semblait pas pleurnicher de la chute de son ami. Il n'était vraisemblablement pas encore KO, sans doute un état intermédiaire... C'était trop compliqué pour que l'historien ne comprenne, ainsi il n'y prêta plus longtemps attention. Un coin de sa tête portait la mention "attention à un retour possible" et l'affaire fut close.

Et la cerise sur le gâteau au Phyllali était la nouvelle dispute entre les deux Zodiacs. Si elles pouvaient se neutraliser mutuellement leurs Pokemons, ce serait également un bonus. Mais le visage du barbu fut rapidement déconfit quand ses adversaires décidèrent de se mettre d'accord pour l'éliminer lui. Ce n'était clairement pas bon ! Il fallait se défendre avant que ça ne tourne au vinaigre ! Les ronces ne câlineraient personne ce soir !

"Pissenlit, Poudre Toxik ! Bismuth, Groz'Yeux !" cria-t-il.
Il se sentait moins à l'aise qu'auparavant. Son momentum était uniquement du à la mésentente entre les deux filles. Si elles s'accordaient pour ne pas laisser de trous dans lesquels les coups de l'étudiant pouvaient s'infiltrer, il ne ferait pas long feu. Et son offensive fut un échec cuisant. Le voile lumineux de la Rune Protect empêcha la poudre de traverser. Et merde, Sakuranbo se souvenait des conseils qui lui avaient été prodigués. L'homme, lui, connaissait l'attaque Rune Protect, mais ignorait son nom d'où son erreur. Le Groz'Yeux, lui, devait compenser la perte d'attaque due au Rugissement insupportable de la bestiole moche... Mais le Nidoran comprit autre chose, surement "brosse le" étant donné qu'il était en train de se frotter les pics au sol. Un peu trop fort même, il se blessait certainement. C'était presque une bénédiction que son attaque soit réduite pour diminuer les dégâts qu'il pouvait causer à son propre corps.

"Mais ! C'est pas juste !" hurla l'homme devant l'inefficacité de sa stratégie.
Il perdait patience. S'il ne se reprenait pas rapidement, il craignait de devoir finir à nouveau dans des situations humiliantes... Le jour le plus important de sa vie. Le Granivol regardait son magnifique voile brillant et violet disparaitre dans la lumière. Ses plus grands atouts étaient retirés, il allait devoir se montrer plus imaginatif pour résister. Berend dormait encore paisiblement. Son utilité était équivalente à celle du Phyllali. Et Bismuth serait une vraie menace pour lui même au vu de son état mental. La situation était loin d'être aussi rose que les cheveux de la jeune fille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Lestrade
Le voeu de Xerneas ★
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 18/12/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 6 Juin 2014 - 21:27


Sakuranbo jubilait du retournement de situation. Le combat tournait enfin à leur faveur. Konoha était plongé dans une demi-inconscience, il s’était démené pour retenir ses adversaires et protéger Nagarythe; c’était à l’Evoli devait lui rendre la pareille maintenant –du moins, c’est ce qu’elle espérait secrètement mais le pokémon n’avait pas vraiment brillé de ses performances quelques instants plus tôt. La jeune fille se remémora son premier combat. Elle avait vaincu Joachim une fois -avec les même pokémons en plus- et se demandait si elle serait à même de réaliser le même exploit une seconde fois. Annabelle était à ses côtés pour la soutenir, il n’y avait vraiment pas de quoi douter sur ses chances de victoire. Pourtant, elle sentait légèrement anxieuse : un détail si vite oublié et hop ! la situation virerait de bord. Et elle avait comme l’impression que quelque chose lui échappait.

Si pour la demoiselle aux cheveux roses le conflit se résumait au combat pokémon, pour celle aux cheveux verts il se situait autre part. Le barbu qu’elles affrontaient se montrait un tantinet borné… et pas que sur les bords. Il faisait preuve du même entêtement qu’Annabelle à certains sujets, sauf que son obstination à lui était accompagnée de crises de paranoïa. Il était fermement convaincu et persuadé que les deux jeunes femmes étaient des Zodiacs et qu’elles complotaient contre lui depuis leur rencontre fortuite. Comment luttait contre un type pareil ? La messagère de Xerneas avait songé à laisser sa partenaire achever ce qu’elle avait entreprit : peut être qu’avec un ou deux pokémons KO, le Nounours Grincheux se calmerait et serait plus enclin à les écouter… ou alors il serait deux fois plus énervé et fulminerait encore plus fort. Mais ce genre de méthode n’était pas fidèle à ses principes.


- Shin’kun ! Attaque Ch…, commença la Maïlysienne.
- Attends Sakuranbo ! coupa net Annabelle. Ce n’est plus la peine d’attaquer : regarde, ses pokémons sont tous neutralisés.
- Mais…
- On ne cherche pas de conflit, l’interrompit-elle durement, puis, d’une voix radoucie, elle ajouta : je suis désolée pour ton pokémon, mais c’est de ma faute s’il est blessé : je ne suis pas intervenue assez vite. Alors ce n’est pas la peine d’essayer de te venger sur ses pokémons.

La jeune fille baissa les yeux et hocha doucement de la tête ; sa lèvre inférieure tremblait légèrement. La messagère sourit, indulgente, et s’adressa à l’homme d’une voix forte :

- Monsieur, nous ne nous en prendrons plus à vos pokémons. Nous ne sommes pas des Zodiacs, répéta-t-elle avec persévérance, on ne vous veut aucun mal : alors cessez immédiatement ces enfantillages ! C'est notre dernier avertissement !

Et juste au cas où, Sakuranbo ajouta dans une attitude purement préventive :
- Shin’kun : Mur Lumière, Protection !
Des barrières luminescentes apparurent devant leurs pokémons. Leurs Défense et Défense spéciale venaient d’être renforcées pour un certain temps.

~~~~~~

- DC de Sakuranbo Yamazakura -

- Xerneas's meeting -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Sam 7 Juin 2014 - 21:33



La nouvelle querelle entre les deux filles fut un moment de répit fortement apprécié par Joachim. Tant qu'elles se mettaient des bâtons dans les roues, il avait une chance de pouvoir tirer son épingle du jeu. Mais comment faire ? Il était coincé. Ses Pokemons ne pouvaient plus vraiment agir sans en subir les pénalités associées. Sans compter le fait qu'il avait déjà été vaincu par Sakuranbo avec la même équipe. Devait-il réellement en appeler à lui ?

Puis encore une fois l'apostrophe de la fille aux cheveux verts. Elle tentait vraiment de faire croire à l'homme qu'il se trompait sur son compte. Non, non. Il ne tomberait pas dans le piège. Mais avait-il réellement le choix ? Soit il la croyait et se faisait plumer comme la dernière fois, soit il niait ses affirmations et devrait en subir les conséquences à travers l'affrontement. Il était comme pris entre un marteau et une enclume. Et il détestait cette sensation. Il allait tenter le tout pour le tout et continuer à résister. Tant qu'il le pourrait.

"Bismuth ! PicPic le Coxy !! Pissenlit, Vent Féérique sur le même !"
Tout avait dégénéré quand cette fichue coccinelle s'était invitée sur le terrain. Sakuranbo avait malheureusement appris à s'en servir. A croire qu'elle avait beaucoup progressé en combat... ou qu'elle avait caché ses talents lors de leur première rencontre, afin de dissiper les soupçons sur son statut Zodiac. Quelle fourbe. S'il n'était pas en train de se faire laminer il lui aurait bien passé un savon en exprimant son dégoût.

Contrairement à l'assaut précédent, celui-ci ce passa légèrement mieux. Le Granivol n'eut aucun problème à envoyer son vent en direction du Coxy. Même si le Mur Lumière était présent, son effet était atténué : plus il y avait de Pokemons sous sa tutelle, moins il était puissant sur chaque individu. Bien évidemment, le doctorant n'en avait pas conscience, mais il en profiterait quand même. Bismuth réussit à reprendre ses esprits l'espace d'un instant afin de se venger de sa confusion. Sa corne frontale en avant, le voici qui espérait l'enfoncer dans la carapace de l'insecte qui serait pris dans le Vent Féérique, ce qui limiterait ses chances de voir l'attaque arriver.

"Faites que ça marche..." murmura le barbu, anxieux et en se mordant les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Mar 10 Juin 2014 - 15:02


C’était le troisième avertissement que lui donnait Annabelle mais Nounours Grincheux persistait à attaquer quand même. Le Granivol renouvela sa brise saupoudrée de brillance tandis que le Nidoran mâle fonçait droit sur le Coxy, la corne en évidence entourée d’un halo bleuté. J’avais bien fait de me méfier et d’activer les boucliers quelques secondes plus tôt, car les deux attaques percutèrent Shinkou de plein fouet. Le vent rosé heurta l’insecte en premier et réduisit sa liberté de mouvement, et profitant de son immobilité, le Vénépic frappa la coccinelle géante au milieu du thorax. Je croisais les doigts en espérant que la saleté de Puissance ne m’ait pas encore joué un tour : un coup critique pouvait être déterminant dans un combat. Mais à mon plus grand soulagement, ce ne fut pas le cas cette fois-ci. Même immobilisé, le pokémon 5 étoiles avait pu voir venir son adversaire et se préparait à encaisser le coup.

Je jetai un coup d’œil en direction d’Annabelle qui hocha simplement la tête en guise de réponse. Un sourire s’étira sur mes lèvres. Depuis qu’il nous avait agressées, on n’avait pas cessé d’être sur la défensive, mais la donne avait changé : je pouvais enfin attaquer. Berend dormait encore au milieu du terrain, Bismuth était confus, et les poudres de Pissenlit neutralisées pour le moment. De notre côté, Konoha était affaibli et endormi et Shinkou commençait à prendre sur lui aussi. Seul Nagarythe demeurait en plein forme. Le bilan n’était pas très réjouissant en somme.


- Nagarythe, utilise Métérore sur le Granivol !
- Shinkou, Charge sur la pastèque volante !


Car la nourriture était toujours la motivation numéro une du Chevalier !

La coccinelle géante s’envola et fonça droit sur le Pissenlit tandis que l’Evoli envoyait une volée d’étoiles dorées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Mer 11 Juin 2014 - 21:08


Malgré le succès de son offensive, Joachim ne semblait pas se réjouir pour autant. La contre attaque lui faisait craindre le futur. Surtout quand il constatait avec dépit que l'équipe de Sakuranbo semblait avoir grandement gagné en puissance alors que la sienne n'avait pas beaucoup progressé. En parlant de la revanche ennemie, la voici qui arrivait déjà. Toutes les attaques concentrées contre Pissenlit, bien évidemment. Les sbires Zodiac savaient, par l'intermédiaire de la rose, que le barbu tenait particulièrement à lui. S'en prendre à son point faible pour mieux le démoraliser semblait être leur stratégie.

"Pissenlit ! Esquive !"
Ce fut principalement un réflexe qui motiva son ordre. L'impulsion seule de vouloir éviter l'attaque sans stratégie au préalable pour en tirer profit. Après tout, l'homme n'était pas un combattant aguerri qui saisissait toutes les opportunités pour vaincre. Alors que la coccinelle fonçait sur la graine, cette dernière utilisa Trempette pour bouger dans une direction complètement aléatoire et ainsi éviter le choc de la Charge. Néanmoins, cette technique ne dupait pas les météores : ces dernières étaient inextricablement liées à leur cible et ne la perdraient jamais de vue. Se pensant à l'abri, le Granivol fut désagréablement surpris de la douche lumineuse qu'il subit. Les petites étoiles le poussèrent encore plus loin tandis qu'il criait légèrement à chaque impact.

Ce spectacle rendait Joachim triste, il n'en supportait pas la vue, ni même le son. Son meilleur ami souffrait : et c'était la faute aux Zodiacs. Il ne leur pardonnerait pas. Mais que pouvait-il faire pour se venger ? Bismuth était encore en proie à la confusion, le voici même qui se roulait sur le dos... Berend ronflait très légèrement, ronflements attestant de son sommeil encore profond.

"Ah ! Tu l'as fait exprès hein ! Vous vous êtes passées le mot la dessus ! Je vous laisserai pas me retirer Pissenlit !"
Sa voix, toujours fortement marquée par la colère, sonnait parfois plus aigue qu'a l'accoutumée, trahissant le caractère plaintif de ces phrases. Il n'avait malheureusement plus le choix, si les deux continuaient à vouloir lui mettre des bâtons dans les roues de manière plus ou moins évidente, il devrait les écraser. Sa main glissa d'elle même vers la Level Ball de Bruno. Il la pointa ensuite en direction des deux Zodiac.

"Ne, Ne me forcez pas à l'utiliser !" clôtura-t-il d'une voix étouffée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Lestrade
Le voeu de Xerneas ★
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 18/12/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 20 Juin 2014 - 18:01


- Alors, on fait moins le malin maintenant, hein ! s’exclama Sakuranbo d’un air triomphant.

Annabelle jeta un regard inquisiteur à sa complice et lui commanda silencieusement de ne rien ajouter de plus. Il n’était pas question d’envenimer d’avantage les choses. Le convaincre qu’elles n’étaient pas des Zodiacs était déjà une tâche suffisamment ardue comme ça, et si plus Sakuranbo s’évertuait à le diriger dans l’idée opposée, ils n’étaient pas prêts de s’en sortir. Nounours Grincheux serra des dents après avoir abondamment pesté sur le prétendu complot dont il était victime depuis leur rencontre, et dégaina une ball qu’il présenta aux deux jeunes femmes. Immédiatement, les deux jeunes femmes portèrent une main aux sphères bicolores qui ceignaient à leur ceinture, plus méfiantes qu’impressionnées par la déclaration du thésard. Ces paroles avaient plus l’allure d’avertissement que de menace.


- Je ne connais pas ce pokémon, souffla la rose à sa complice. Il ne l’avait pas encore lorsque je l’ai rencontré.
- Aucune importance, répliqua la verte, s’il l’utilise, on le met hors état de nuire. Puis, elle ajouta à l’adresse du barbu : Alors ne nous obligez pas à attaquer ! Jusqu’à présent, nous nous sommes efforcées à ne faire aucun mal à vous et vos pokémons en les neutralisant juste, mais vous n’avez jamais cessé de répéter vos assauts alors qu’on vous a assuré à maintes reprises que nous étions du côté de la Ligue et non des Zodiacs, comme vous vous acharnez à croire depuis le début ! Alors soit vous arrêtez ces idioties et on s’explique calmement, soit vous continuez et on répliquera à notre tour !

Elle s’était exprimée d’une voix forte, claire mais ferme, comme si elle sermonnait à un enfant en pleine crise.

- Nagarythe, fit-elle à voix basse, s’il fait mine de vouloir libérer son pokémon, utilise Météores sur la ball. S’il la lâche, je compte sur toi pour la rattraper. S’il ne veut rien entendre, on va le forcer à capituler.

~~~~~~

- DC de Sakuranbo Yamazakura -

- Xerneas's meeting -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 20 Juin 2014 - 21:25



Sakuranbo révéla ses véritables couleurs à travers ses moqueries. Aux yeux de l'homme, il n'y avait plus aucune confusion possible : elle était une Zodiac qui lui voulait du mal. Excepté ces mafieux, qui se réjouirait d'attaquer le point faible de quelqu'un ? Et puis la fille aux cheveux verts ouvrit à nouveau sa bouche pour agiter sa langue de serpent. Qui pensait-elle berner avec ces mensonges ? Ne pouvait-elle pas avoir la sincérité de sa camarade ?

"Parce que tu t'es ptet pas gênée à notre première rencontre pour faire la fille défensive pour mieux me détruire ? Tu te souviens n'est ce pas ?! Tu t'es contentée de pleurnicher tout le long pour te déculpabiliser et m'amener droit dans ton piège ! Une fois, pas deux !"
Il ne devait pas se laisser avoir par sa gentillesse apparente. Cela lui pesait beaucoup d'avoir à compter sur Bruno pour s'en sortir. Il n'était pas encore certain que son Blindépique veuille bien lui obéir et ne se retourne pas contre lui durant un combat. Mais avait-il réellement le choix ? C'était soit ça, soit finir à nouveau dans les ronces.

"Bruno ! Ne me laisse pas tomber..." implora-t-il doucement.
Puis la pluie d'étoiles luminescentes s'abattit sur sa main. Il n'avait absolument rien vu venir. L'Evoli cherchait à le désarmer et avait réussi son plan fourbe. Dans un cri de douleur, l'homme lâcha la Level Ball de son compagnon. Cette dernière roula en direction de ses ennemies, mais le doctorant ne le remarqua pas immédiatement. Il était trop occupé à se tenir le poignet et à regarder les petites brûlures superficielles que l'attaque avaient laissé sur sa main.

Néanmoins, la panique lui rappela rapidement la priorité qu'était la convocation de l'Epinarmure. Sachant pertinemment que la ball lui avait échappé, il regarda le sol pour la retrouver. Il tourna abondamment, l'agitation et le stress parcourant son visage. Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'il la vit, prêt de ses opposantes. Cette vision suffit à décomposer son visage. Sachant que son seul atout lui avait été retiré, Joachim perdit tout espoir de victoire. Il ferma alors les yeux, serra son poing intact et baissa la tête. C'était fini. Quelle humiliation. Perdre deux fois face aux mêmes personnes, face à ces porteuses d'Evolis... Il allait avoir droit aux ronces et autres sévices dégradants en ce jour si important. Pourquoi avait-il fallu tomber sur ELLES. Il s'assit au sol, respirant du nez comme s'il se retenait de pleurnicher. Les mains contre ses lunettes, il attendait que sa punition arrive.

"Finissez en rapidement..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Jeu 26 Juin 2014 - 9:48


- Avec plaisir ! répliquai-je avec hargne pendant qu’Annabelle récupérait la Level ball.

Elle m’arrêta d’un geste de la main, m’ordonnant par la même occasion de ne rien ajouter d’autre. Ses sourcils étaient froncés, et sa mine sévère.


- Vous ne direz pas qu’on ne vous a pas prévenu Noun… Monsieur, se reprit la jeune femme très rapidement. Vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même. Allez viens Saku, on a perdu suffisamment de temps comme ça.

Elle s’éloigna à grands pas mécontents, la ball toujours avec elle. Je la suivais tant bien que mal, Konoha lové dans mes bras, son museau froid collé contre mon oreille tandis que le bourdonnement incessant de mon Chevalier résonnait au-dessus de ma tête. Arrivés une dizaine de mètres plus loin, elle fit volte-face, serra Nagarythe contre son cœur et me sourit. Un sourire amusé plein de fossettes. Je profitai de cette courte halte pour rappeler le Coxy. Elle me dévisagea calmement quelques secondes et me tendit la pokéball de Nounours Grincheux.

- Il faudrait peut être penser à la lui rendre, non ? fit-elle sur le ton de la conversation
- Oui, affirmai-je, les yeux étincelants de malice. Laisse-moi faire, j’ai une bonne idée !

Je saisis la sphère colorée, plissai les yeux et visai la tête du Nounours Grincheux et Parano du mieux que je pus… avant de la lancer de toutes mes forces dans sa direction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 27 Juin 2014 - 18:32



Joachim ne voyait rien. Ses yeux, rivés au sol, étaient en grande partie cachés par ses mains. Mais sa vue était d'un pauvre service comparée à son ouïe. Sakuranbo affirma haut et fort ses véritables couleurs. Ce n'était plus la jeune fille qui se donnait un air effarouché et faible de la plage. C'était la sbire Zodiac, prête à tout pour ennuyer autrui. Son envie de maltraiter le doctorant en guise de punition en attestait.

Cependant, celle aux cheveux verts continuait à feindre l'innocence : selon elle, le barbu ne récoltait que ce qu'il avait semé. Quelle menteuse effrontée, digne de son clan de mafieux ! Sans doute l'homme ne l'amusait plus, il était devenu une cible trop facile ? La demoiselle le trouvait fade et ennuyeux puisqu'elle s'était contentée de l'humilier en ne faisant qu'une seule attaque Météores contre lui. Météores qui suffirent à le désarmer.

Et le pire dans tout ça était qu'elles avaient réussi à lui voler Bruno. Le Blindépique qui le détestait pour l'avoir arraché de son devoir. Que dirait le Pokemon s'il apprenait qu'il avait une nouvelle fois été arraché, par des mauvais gens qui plus est, parce que son capteur était faible ? Il serait fou de rage. Après avoir réglé le compte des deux sbires, il irait s'occuper du cas de l'étudiant si l'occasion se présentait. Tout le travail lent de réconciliation qu'il avait entamé serait tombé à l'eau. Mais ce que Joachim redoutait le plus était la vente au marché noir de son compagnon.

Puis toutes ses pensées noires furent interrompues par un choc violent à la tête. Comme si un caillou lisse lui avait été lancé et plein front. Et d'un seul coup, le voici qui se retrouvait plaqué au sol, sur le dos. Le mécanisme de libération de la Level Ball s'était enclenchée au contact de l'homme. Bruno était couché sur lui. Sa chance avait été grande, ils étaient ventre contre ventre, Joachim aurait pu finir empalé par l'un des pics de la carapace si le colosse sylvestre était apparu du mauvais côté.

"AAAAAAAAAaaaaargh ! Un jour ! Vous verrez !" jura le barbu, d'une voix écrasée.
L'Epinarmure comprit rapidement où il était, et se releva avec la même hâte. La position dans laquelle il se trouvait lors de son invocation le gênait énormément : on aurait presque pu croire qu'il se reposait paisiblement contre son dresseur. Ce qui était bien entendu faux à ses yeux, il était juste en train de finir sa sieste au sein de l'orbe protecteur. Rien de plus.

Le perdant était encore dos au sol pendant ce temps. Il lui fallut quelques secondes avant de trouver l'envie de se relever. Malgré sa défaite, il devait toujours rejoindre M. Waugh, son maître de thèse, et se rendre à Lakit d'où il pourrait obtenir tous les indices nécessaires. Ravalant sa rancoeur, il se rassit et observa. Son Teddiursa s'était réveillé et son Nidoran avaient été tirés de la confusion le temps que l'homme ne reprenne ses esprits. A moitié satisfait, l'homme rappela l'intégralité de son équipe et se releva enfin avant de s'enfuir vers la faculté de Mégapagopolis, en prenant soin d'éviter au maximum le chemin potentiel des deux sbires.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuranbo Yamazakura
Un brin de fraîcheur dans votre journée !
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 28/04/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 27 Juin 2014 - 20:09


Et BIM ! En plein dans le mille ! Voilà une douleur qui devrait VRAIMENT lui rappelait quelque chose à ce Nounours Grincheux. Parce que bon, c’était bien beau de nous traiter de Zodiacs, mais encore aurait-il fallu que ce soit vrai. C’était vraiment agaçant au bout d’un moment de l’entendre rabâcher la même chose à tout bout de champ, surtout qu’Annabelle n’avait pas cessé de lui répéter que c’était faux. Quelle mauvaise foi ce barbu ! La prochaine fois que je le croiserai, je lui réglerai son compte sans que personne ne vienne nous interrompre ! Et il l’aura bien mérité !

La verte me félicita du lancer fort réussi, mais lorsque le rayon rougeoyant libéra un Blindépique ayant l’air peu commode, nous prîmes nos jambes à notre cou sans même jeter un regard en arrière. Pas question de se laisser embarquer dans une autre histoire. Par chance, cette courte altercation avait fait très peu de victime. On pouvait remercier Konoha qui s’était imposé à plusieurs reprises pour protéger Nagarythe et Shinkou pour son précieux soutien.

Nous courûmes une dizaine de minute, le Verdoyant faisait bien son petit poids et maintenir la cadence en le portant n’était une tâche aisée. Nous nous arrêtâmes dans une petite place ombragée par quelques arbres pour reprendre notre souffle. Je déposai mon Prince Charmant sur un banc et m’assit à côté de lui. Je lui caressai tendrement la tête.


- Merci, souffla Annabelle. Et désolée pour tes pokémons, j’espère qu’ils vont bien quand même.
- Oui… c’est moins grave que ça avait l’air. J’ai haussé la voix pour rien tout à l’heure.
- Non, tu as raison, j’aurai dû réagir plus vite… mais j’ai horreur de combattre.
- Hmm,
fis-je pensive.

Je comprenais, j’étais comme elle auparavant.

Les oreilles de l’Evolition s’agitèrent faiblement et le pokémon chromatique ouvrit les yeux. Il s’étira longuement et s’assit sur son arrière train. Je ne résistai pas et le prit dans mes bras.


- Merci Ko’kun, lui murmurai-je doucement.
- Evoliiii ! fit Nagarythe en écho à mes paroles.

Nous nous reposâmes cinq minutes supplémentaires et nous repartîmes sur en direction des Ruines Lakit.


-HRP-:
 


Dernière édition par Sakuranbo Yamazakura le Ven 27 Juin 2014 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   Ven 27 Juin 2014 - 20:14


Etat des lieux:
 

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bataille Finale] A la croisée des chemins [Berndt Joachim]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la croisée des chemins... de fer ! [FZ-150]
» [Important] : La Croisée des Chemins de Vie
» Chemins croisés [PV Rose, Alice, Break]
» A la croisée des chemins
» [TdA] Frond Sud - Bataille Finale - Le siège d'Artemis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: