Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand besoin de vacance. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 24 Juin 2014 - 15:36

Bahia écouta les paroles de Yuugure, assimilant lentement ce qui se passait. Il ne lui en voulait pas pour le Tapis… c’était une bonne chose, non ? La demoiselle était pensive et faillit grogner lorsqu’elle entendit le reste. Continuer de discuter de cela demain ? La botaniste tourna légèrement la tête et fixa le jeune homme au fauteuil, se mordant la lèvre inférieure. Non, elle ne voulait pas discuter plus que cela. C’était assez, elle lui en avait déjà trop dit. Les émotions et les pensées de la jeune femme étaient instables, la seconde avant elle pleurait, la seconde après elle était sur le point de s’énerver. Le fait que celui-ci tende la main et lui caresse la joue n’arrangea pas les choses, au contraire. Ce fut presque l’équivalent d’une claque pour la botaniste, qui recula la tête après. Ça lui faisait penser à… non, non non. Elle avait réussi à repousser cette pensée au fond de son esprit pendant des jours, elle devait tenir encore. C’était trop, Bahia gémit et les souvenirs de Nathael remontèrent en flèche dans son crâne. L’handicapée soupira et se prit la tête dans les mains, se traitant mentalement d’idiote. Elle avait menti en disant que Topic était le seul ‘sympathique’ de la base. Le roux restait le Zodiac qu’elle avait le plus apprécié et c’était toujours le cas, elle était incapable d’oublier ses paroles dans la forêt dense. Lorsqu’on l’avait enfin libéré trois jours après, la demoiselle s’était dit qu’elle pourrait essayer de l’oublier, tourner complètement la page sur sa prise d’otage. Elle lui avait promis de l’aide s’il en voulait, mais elle n’avait eu aucune nouvelle. Y penser lui serra étrangement le cœur un peu, alors qu’elle relevait la tête et posait son regard sur le poisson. Prenant une grande inspiration, elle se calma lentement et caressa du bout des doigts les écailles du Magicarpe. Bien vite, elle trouva le moyen de former un mur dans son esprit et renvoya le tout derrière, même Nathael. La demoiselle n’entendit même pas la question de Yuugure, trop concentrée sur son ménage mental. Lorsqu’elle fut sûre d’être assez calme pour ne pas se remettre à pleurer ou se fâcher pour rien, Bahia sortit ses pieds du bain et les frotta sur le tapis juste à côté, pour éviter de se casser la figure en glissant sur le carrelage. Elle reprit sa canne et remit ses sandales, sortant de la pièce après avoir dit au revoir à Alphonse. La botaniste retourna dans le salon et vit alors Yuugure avec une bière. C’est vrai, il lui avait proposé quelque chose à boire.

-‘ C’est gentil, mais j’aimerais y aller. ‘

Bahia en avait assez pour aujourd’hui, comme il l’avait dit, ils étaient fatigués tous les deux. La demoiselle était crevée, mais il était hors de question pour elle d’emprunter le lit de Yuugure, elle avait envie de dormir dans le sien. Sans parler que la jeune femme voulait absolument retrouver Cogneur, elle avait besoin du Blindépique. La botaniste s’approcha doucement de la porte, gênée de terminer la soirée de cette manière. De l’autre côté, que pouvait-elle y changer ? C’était mieux comme cela. Lorsqu’elle fit arriver devant la porte, la rousse prit deux de ses Pokéballs dans son sac et libéra son Grotichon… et son Démolosse. Le cochon ne parut pas trop surpris d’être dans l’appartement du jeune homme, le chien infernal, lui, ne semblait pas vraiment apprécier. Il retroussa les lèvres et grogna légèrement vers Yuugure, n’arrêtant que lorsque la botaniste posa la main sur sa tête. Bahia avait quand même un bout de chemin à faire, elle voulait être sûre de ne pas avoir affaire au même problème que tout à l’heure. Elle trouverait bien un taxi en chemin, il y en avait beaucoup dans la ville. Encadrer de ses deux Pokémons feu, Bahia tourna la tête vers Yuugure, l’air désolé.

-‘ Je ne peux pas en discuter plus que cela, j’aurais dû me taire dès le début. Ils n’auraient aucun scrupule à s’attaquer à mon père et je ne jouerais pas avec le diable. Fais comme si je ne t’avais rien dit, il n’y a rien à changer de toute façon. Je … je dois repartir demain, je prends le train pour Megapagopolis. Si tu veux, on pourrait se dire au revoir à la gare… sinon eh bien… j’imagine qu’on peut se le dire tout de suite. C’était gentil de passer la journée avec moi, ça m’a… changé les idées. ‘

Cela pouvait paraitre précipité, mais Bahia avait eu une journée chargée et la seule envie qu’elle avait là maintenant, c’était d’aller dormir et oublier la fin de cette soirée. Celle-ci attendait une réaction de la part de Yuugure, l’observant d’un air désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 25 Juin 2014 - 13:08

Oh. Yuu' voyait son invitée sortir de la salle de bain, laissant le pauvre poisson rouge seul dans la baignoire. Et, oh... Elle allait aussi laisser le pauvre blond seul dans l'appartement. Enfin, il ne pouvait rien y faire. Il n'allait pas lui foncer dessus, l'attacher et la garder là pendant toute la soirée pour l'interroger. Et puis, il n'était pas en service et il n'avait pas envie de bosser si tard le soir. Il la laissa donc s'approcher de la porte, avant qu'elle ne libère deux de ses pokémons. Son Grotichon et son, huh, Demolosse qui n'avait franchement pas l'air commode. Enfin, il comprenait un peu qu'elle sorte ces deux pokémons après ce qu'elle avait vécu dans la ruelle avec la Zodiac. Il soupira doucement en entendant les paroles de la jeune, avant de renoncer.

« Très bien, comme tu veux. Et oui, cette journée a été.. Intéressante. Plus que ce que j'avais prévu. Alors on se quittera à la gare ? Tu pars à quelle heure ? Laquelle gare ? Je ne voudrais pas te manquer, ahah. »

Il eut un petit sourire triste en croisant le regard de la jeune femme. Ca ne lui plaisait pas d'avoir à la quitter ainsi, mais il n'avait pas vraiment le choix. Il n'allait manquer son rendez-vous à la gare pour aucune raison, ça c'était sûr. A moins que Bahia ne s'enfuit sans demander son reste cet qui étonnerait grandement le jeune. Il ne lui restait pas grand chose à faire à part attendre le lendemain et surtout, à l'instant présent, la réponse de la jeune femme. Il ne dévia pas son regard, en attendant d'entendre la voix de la botaniste, scrutant les yeux bicolores de celle-ci, la canette froide se réchauffant de sa main.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 25 Juin 2014 - 21:06

Bahia sourit faiblement et donna toutes les informations dont il avait besoin pour la rejoindre demain à la gare. Elle partait vers 10h, de quoi lui laisser le temps de faire la grasse matinée s’il en avait envie. Le regard triste du jeune homme la rendait mal à l’aise, elle aurait vraiment aimé lui donner plus d’information, mais elle risquait de se retrouver dans la Cage aux fauves si elle le faisait. Après lui avoir souhaité bonne nuit timidement, la jeune femme sortit de son appartement et se dirigea avec ses deux Pokémons à l’extérieur. Cela ne lui prit que deux minutes pour trouver un taxi et se rendre chez sa tante, contente de pouvoir enfin se coucher. La botaniste rappela ses deux Pokémons et entra sans faire de bruit, la maison étant silencieuse. Sa tante dormait probablement, pour ce qui était de son père… elle fut surprise de le trouver à dormir la bouche grande ouverte sur le divan, elle qui croyait qu’il était encore en train de fêter. Cela voulait dire que Cogneur était là. La rousse se dépêcha de monter les escaliers, essayant de ne pas se casser la figure avec sa canne. Elle entra dans sa chambre et soupira en voyant l’énorme Blindépique couché sur son lit, jouant à sa console portative. Dès qu’il la vit, le Pokémon lâcha tout et se leva d’un coup, agrippant la demoiselle pour la serrer contre lui. Leur connexion mentale reprise immédiatement, Cogneur déposant doucement son amie sur le lit.

* Où étais-tu passé !? Martha m’a dit que tu étais au festival…. *

-‘ C’est vrai. Et toi, tu faisais quoi ? Tu n’es même pas venu me dire que tu partais !

* Je sais, désolé, je voulais pas t’inquiéter. Edward est venu me chercher pour un combat et j’ai pas eu le temps de venir. Tu as pas eu de problème ? *

-‘ … Non, ça… ça a été. ‘

* Tu sais que tu mens mal ? *

-‘ J’ai, huh, eu quelques problèmes. Enfin, ça va, je me suis fait un ami. '

* … Un ? *

Oh oh. Bahia savait bien ce que Cogneur pensait des amis au masculin. C’était pire parce qu’il ne l’avait pas rencontré, il ne savait pas ce qu’il voulait à la botaniste. Le seul à dire vrai qui ne dérangeait pas du tout le Blindépique, c’était Joachim. La manière dont ils s’étaient rencontrés et le lien qu’ils avaient tissé faisaient en sorte qu’il lui donnait toute sa confiance. Le barbu était dans la case correct, les autres devaient passer par son détecteur de pervers avant. Ils passèrent donc l’heure à discuter ensemble, Bahia couchée sur le lit et Cogneur assis en face d’elle. La demoiselle lui raconta tout, jusqu’à la Zodiac. Le chromatique n’aimait pas vraiment cela, mais au final il était évident qu’ils n’allaient pas les laisser se promener tranquille, pas avec les informations qu’elle avait. Après avoir terminé leur discussion, la demoiselle libéra tous ses autres Pokémons et ils s’installèrent dans la chambre, tout le monde allant au lit. La jeune femme fit de la place pour son Blindépique et les autres, heureusement qu’elle avait un lit de grande taille. La demoiselle ne mit pas de temps à s’endormir malgré le malaise qu’elle ressentait, cette journée l’avait bien épuisée. Celle-ci serra la peluche Marisson avec un léger sourire, fermant les yeux.

***

* On est obligé de l’attendre ? *

-‘ Cogneur, je lui ai dit que je serais ici, arrête de faire le grognon. ‘

* Okay, okay. Mais s’il n’est pas là dans dix minutes, on y va. *

Bahia était sur le quai, en compagnie de son ami. Le chromatique s’était levé du pied gauche et marmonnait pour lui-même, tapant du pied. La botaniste soupira et posa la main sur son bras, le Pokémon plante regardant ailleurs pour ne pas croiser son regard. Depuis qu’elle lui avait raconté l’incident avec la Zodiac, il avait hâte de partir. Évidemment la menace serait toujours là à Megapagopolis, mais son père n’était pas présent, donc moins de chance qu’elle ouvre la bouche. La demoiselle avait fini ses vacances et au final, elle se sentait mieux. La rencontre avec Yuugure lui avait parmi de se sortir la tête de l’eau et elle était prête à retourner dans la forêt. Il était vrai que depuis la promenade avec Nathael la rousse avait un peu peur de retomber sur les Blindépiques de l’endroit, mais elle se disait qu’elle serait en sécurité du côté du Florizarre, dont le territoire était grand. La jeune femme regarda l’heure sur sa montre. Il lui restait encore un peu de temps. L’handicapée releva la tête et observa le reste de la gare, cherchant un fauteuil du regard. Il allait bien venir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 26 Juin 2014 - 19:53

Et bien... Bahia donna tout simplement les indications à Yuu'; pour qu'il puisse aller la rencontrer à la gare sans être en retard. 10 heures ? Il allait essayer d'arriver à l'heure... Ce n'était pas facile, lui qui s'était habitué à dormir jusqu'à midi, depuis son handicap. Ses pokémons avaient beau essayer de le réveiller à l'heure, il ne se levait pas. Enfin, la jeune femme lui souhaitait bonne nuit avant de partir. Yuugure soupira doucement en ouvrant sa canette, imaginant déjà ce qu'il allait faire le lendemain à 10heures. La journée avait été longue pour le dresseur et il se laissa glisser dans son fauteuil, buvant sa première gorgé avant de libérer son Spinda dans le salon. Il lui proposa une canette et celui-ci répondit favorablement. Et c'est ainsi qu'il termina sa soirée, en buvant un pack de bières avec son panda-tâche.

Le lendemain, ce fut d'ailleurs celui-ci qui réveilla le blond. Lorsqu'il leva la tête de son Fauteuil – il ne l'avait pas quitté de la soirée, ayant la flemme de se déplacer- il remarqua qu'il était déjà 8 heures et demi. Bon sang, il allait être en retard. Il libéra son Metamorph pour qu'il lui fasse une toilette rapide et l'habille avant de se coiffer. Ce fut cela qui prit le plus de temps, en fait. La coiffure avait l'air bonne lorsque le Panda l'alertait qu'il était temps de partir, mais Yuugure restait devant son miroir, se battant pour obtenir un résultat plus que parfait. Le Panda fut obligé d'en venir aux grands moyens... Il se lança vers son dresseur, lançant Bluff. Celui-ci fut choqué, lâcha son peigne et regarda Saké d'un air abasourdi :


« Mais, mais, pourquoi tu as fait ça ?! »


Le panda se tapota doucement le poignet, lui signalant ainsi que l'heure tournait. Il jura entre ses dents et se précipita vers la sortie de son appartement, allant directement vers la rue avant de ... se rentre compte qu'il n'avait pas verrouillé sa porte. Il grogna et fit demi-tour. Cela en plus de l'énorme temps de préparation qu'il avait prit le fit arriver in-extremis à la gare. Il ne restait donc plus qu'à trouver le bon quai. Il slaloma entre les passant, jusqu'à enfin voir Bahia, accompagné d'un immense Blindépique chromatique. Alors c'était lui, son « frère » ? Il avait l'air un peu grognon... Le blond se demanda s'il était toujours comme ça, mais il se contenta d'avancer. La rousse l'avait sûrement remarqué, de par la trajectoire qu'il avait prit , et si ce n'était pas elle, ce serait le pokémon à épines. Sous sourire s'agrandissait à mesure qu'il approchait, si bien que lorsqu'il salua la jeune femme, celui-ci était devenu immense, comme si rien ne s'était passé la veille.

«  Bonjour, Bahia ! Et lui, ça doit être Cogneur ! Enchanté ! »

Il leva la tête vers le visage de la jeune femme, levant en même la main en signe de salutation. Le Spinda qui était sur ses genoux fit de même, avec un grand sourire, avant que le jeune homme ne lui caresse la tête doucement.

« Et bien... Je pense que l'on va se quitter ici. Il nous reste combien de temps ? »

Il chercha du regard la grande horloge de la gare, mais, visiblement, elle était derrière lui et seul Bahia – ou Cogneur- pouvait la voir. Il se re-focalisa sur la jeune femme, prête à partir, visiblement. Mais il avait autre chose à faire avant qu'elle ne le fasse. Enfin, il avait encore du temps.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 26 Juin 2014 - 21:34

Bahia regardait la foule, de plus en plus stressée. Voyons, il allait bien venir ! Il avait dit qu’il serait là… la demoiselle regardait l’heure toutes les deux secondes, se retenant de soupirer en voyant le temps qu’il restait. Son Blindépique haussa les épaules en voyant son regard, se fichant bien que le jeune homme ne vienne pas. La botaniste voulait vraiment lui dire au revoir, après ce qui s’était passé hier soir, elle se sentait mal à l’aise. Tapant au sol avec sa canne, la rousse balaya de nouveau l’horizon, pensive. Elle voulait le voir, mais espérait qu’il ne poserait pas d’autre question sur sa prise d’otage. C’était déjà assez dur comme cela, la demoiselle ne voulait pas rendre la situation plus compliquée. Le simple fait d’y penser lui retournait l’estomac, sachant bien qu’elle n’aurait pas la paix de sitôt. La botaniste espérait juste que Yuugure n’aurait pas d’autres problèmes à cause de cela, il avait déjà assez souffert à son goût. De toute manière… ah, il était là ! Bahia sentit son cœur se mettre à battre plus rapidement, le pincement qu’elle ressentait disparaissant d’un coup. Le chromatique grogna d’un air surpris, voyant la jeune femme s’approcher du jeune homme au fauteuil. Ah oui, la rousse s’était amusée à ne pas lui dire que l’homme qu’elle avait rencontré était handicapé. Cogneur s’approcha à son tour, mais d’un air plus détendu. C’était plutôt difficile pour Yuugure de profiter de Bahia, vu sa condition. Cela le rassurait au final et c’était une bonne chose, cela aidait la botaniste à vivre avec son propre handicap. Il hocha simplement la tête lorsqu’il se présenta, surprenant son amie alors qu’un sourire étirait ses lèvres. Eh bien, tant mieux si cela le rendait moins grognon. La demoiselle fit de même, tendant la main pour caresser la tête du Spinda. Elle croisa la main de Yuu et retira la sienne d’un air gêné, décidant finalement de simplement le saluer.

-‘ Salut vous deux, bien dormi ? ‘

Son ton de voix était enjoué, même si elle savait qu’elle partait dans les dix prochaines minutes. D’ailleurs le jeune homme lui demandait le temps qu’il risquait. La rousse leva le regard et observa l’horloge derrière Yuu, juste pour s’assurer que c’était bien le cas. Une pointe de tristesse dans les yeux, Bahia répondit rapidement.

-‘ Il me reste dix minutes. Hum… enfin … ‘

Bahia ne savait pas trop quoi dire, en fait. Rougissant un peu, celle-ci passa une main dans ses cheveux, jetant un coup d’œil à son Blindépique. Cogneur haussa les sourcils en la voyant rougir et grogna, croisant les bras sur ses pectoraux. Il était en train de se demander si elle ne lui aurait pas caché autre chose à propos d’hier. Celle-ci lui sourit d’un air gêné, évitant ensuite son regard inquisiteur. Elle lui avait tout dit, sauf à propos du fauteuil. Pour changer de sujet, celle-ci ouvrit la Pokéball du Grotichon, qui s’étira en sortant. Costaud salua le dresseur avec un sourire, s’étant visiblement remis de sa défaite d’hier. Bahia tenta de reprendre la conversation, ses joues se calmant par la même occasion.

-‘ C’est gentil pour hier, vraiment. Je me suis bien amusée… hum, tiens. ‘

La demoiselle tendit alors un bout de papier, avec son numéro dessus et son adresse à Megapagopolis. Elle lui sourit, les deux mains sur sa canne.

-‘ Si tu passes à Megapagopolis, tu peux arrêter me voir. Euh bon, je suis pas là souvent, mais si tu appels avant… ‘

Celle-ci jeta un coup d’œil à l’horloge. Le temps avançait vite, trop vite à son goût. Bahia soupira et rappela son cochon, qui salua une dernière fois Yuugure. Cogneur attendait sans rien dire, néanmoins il était évident qu’il était prêt à partir. La demoiselle ne plierait pas, il lui restait encore quelques minutes, elle allait le prendre.

-‘ Hum… enfin… voilà. ‘

Presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Ven 27 Juin 2014 - 7:59

Olala, le coup des mains qui se croisent. C'était tellement mignon. Yuu' hocha simplement la tête lorsqu'elle leur demanda s'ils avaient bien dormi. Il ne pouvait pas lui dire qu'ils avaient bu et s'étaient endormis dans le salon, n'est-ce pas ? Enfin, Bahia semblait avoir récupérée de la veille, ce qui était un bon point. Il la laissa regarder l'horloge derrière lui et soupira en entendant la réponse, de soulagement et de déception. Ils leur restaient encore du temps, mais seulement dix minutes. C'était peu, mais il fallait faire avec.

Le jeune homme eut un regard sur le Blindépique qui semblait surveiller sa soeur avec attention. Que se serait-il passé s'il avait été présent la veille ? Il ne le savait pas. Peut-être n'y aurait-il même pas eut de rendez-vous. D'ailleurs, elle libéra son Grotichon, comme pour détendre l'atmosphère et contre-balancer le malaise que semblait lui donner Cogneur. Enfin, cela n'était que les suppositions de Yuugure. Il n'était pas dans la tête de la rousse. Et tiens, elle présentait à Yuu' un papier que celui-ci pris sans rien dire, avant de lire les indications qu'il y avait dessus. Le numéro de téléphone et l'adresse de la jeune femme. Il hocha doucement la tête, souriant à Bahia.


« Oui, je n'y manquerais pas, Bahia. »

Faisant un petit calcul dans sa tête, il jugea qu'il ne leur restait plus beaucoup de temps. Il soupira doucement, ne sachant pas trop quoi dire, alors que son Spinda sautait du fauteuil pour aller à la rencontre du Grotichon pour lui dire au revoir. Et cela dura jusqu'à ce qu'il n'entende le train arriver. Quelle merde. Il aurait pu venir plus tôt, en se levant au moins à 7 heures. Il soupira un dernière fois, après qu'ils se soient dit au revoir.

Quoi ? A oui, il avait prévu quelque chose.

Il prit la bras de Bahia alors que celle-ci se dirigeait vers le train pour l'entrainer dans ses bras et la serrer contre lui. Il profita de cela pour lui glisser un papier dans le sac à main de la jeune femme, où était écrit son numéro et surtout, pour lui parler à l'oreille, doucement, sans se presser.


«  Fait bon voyage... Et n'hésite pas à m’appeler si tu as un problème, d'accord, Bahia ? Je serais là pour toi.  »


Oui, il était on ne peut plus théâtral et aurait pu jouer dans une vieille série sentimentale d'Unys, et alors ? Après avoir parlé, il lâcha doucement Bahia pour que celle-ci reprenne une position normale et il ria doucement, se frottant la nuque.


« Ahah, j'en fais trop... »


Comme pour fuir ce qu'il avait fait, il jeta un regard sur le côté, pour vérifier ce que faisait son Spinda. Celui-ci ne faisait que discuter avec le cochon depuis ces dernières minutes, sûrement, au mieux, lui donnant des conseils pour combattre efficacement.

HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 23
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Ven 27 Juin 2014 - 11:21

Celle-ci hocha timidement la tête, contente de savoir qu’il appellerait si besoin était. Le train était juste derrière et la botaniste savait qu’il était temps pour elle de partir. Le Blindépique attrapa les sacs qu’il y avait derrière elle, les posant sur les imposants pics de son dos. Il se tourna ensuite vers la demoiselle, tapotant son bras comme l’avait fait le Spinda pour indiquer à son amie que l’heure tournait rapidement. Les passagers étaient déjà en train de monter et ils risquaient de faire attendre s’ils ne commençaient pas à bouger bientôt. Bahia soupira et replaça son sac à main sur son épaule, commençant à partir. Elle fit à peine un pas qu’elle sentit une pression sur son bras. Surprise, celle-ci se retourna et observa quelque seconde le jeune homme sans rien dire, se demandant ce qu’il voulait. Sentant qu’il tirait un peu, la botaniste ne chercha pas à se défaire et se laissa faire, s’approchant de lui avec sa canne. La rousse rougit lorsqu’il passa ses bras autour d’elle, mais décida finalement de se pencher pour le lui rendre, restant coller à lui quelques secondes. Cogneur croisa les bras, mais ne fit rien, marmonnant néanmoins sur le fait qu’ils allaient être en retard si l’homme au fauteuil ne se dépêchait pas. Bahia restait là sans rien dire, écoutant les paroles de celui-ci alors que son cœur accélérait. Il serait là pour elle ? La botaniste ferma les yeux, se retenant de refaire une crise comme hier. Au final il était comme elle, Bahia proposait de l’aide aux gens qui en avaient besoin, même s’ils ne le méritaient pas nécessairement. Elle avait voulu aider Joachim à propos de sa relation houleuse avec son Blindépique, elle avait aidé Violeta à passer la garde des Herbizarres, elle avait aidé Topic à faire éclore son œuf, elle avait proposé de l’aide à Nathael s’il voulait faire autre chose que du travail pour la Zodiac et finalement… elle n’avait rien fait pour Yuugure. Pour une fois, les rôles semblaient s’être inversés : Bahia cherchait le bonheur des autres, mais limitait le sien par la même occasion. Au final, l’idée d’avoir quelqu’un d’extérieur à son problème la rassurait beaucoup. S’il fallait qu’elle disparaisse de nouveau, lui saurait pourquoi. En dehors de son équipe, il était le seul à le savoir. Bahia soupira doucement et relâcha sa prise, relevant son dos alors que Cogneur commençait à s’impatienter derrière.

* Bahia… *

-‘ Je sais. ‘

Celle-ci sourit à Yuugure, remarquant qu’il regardait ailleurs. Ah, peut-être que certaines choses le gênaient un peu, finalement. La botaniste sourit encore plus, le cœur tambourinant dans sa poitrine. Des gens lui avaient fait cette promesse dans le passé et ne l’avaient pas tenue, mais Bahia ne savait pas pourquoi, elle était certaine qu’il essayerait de la tenir. La demoiselle le salua de la main, se préparant à partir alors que les dernières personnes sur le quai étaient priées d’embarquer rapidement. Seulement, à peine fit-elle quelques pas qu’elle se retourna de nouveau, sans que Cogneur ne le voie. La botaniste fixa un instant Yuugure, le visage neutre. Celle-ci tapa un peu du pied gauche, pour vérifier que son attelle était bien en place. Le Blindépique était proche de la porte du train, toujours de dos. Bahia hésita à peine une demi-seconde, s’avançant vers Yuugure d’une démarche plus rapide que d’habitude. En fait la demoiselle était capable de marcher de courte distance sans sa canne, même si c’était compliqué pour l’équilibre. Bahia se retrouva donc de nouveau devant le jeune homme au fauteuil, un peu pressée. S’appuyant sur sa canne, elle se pencha vers lui et … déposa simplement un baiser sur ses lèvres, léger et rapide. La seconde après son Blindépique était derrière, lui passant le bras devant elle pour la soulever et la mettre sur son épaule, comme un vulgaire sac à patates. Il se mit ensuite à courir, se dépêchant de s’engouffrer dans le train avant que le contrôleur ne fasse une crise. Bahia releva la tête, un léger sourire sur le visage.

-‘ Merci ! ‘

Sa voix résonna dans la gare et elle salua Yuugure de la main, la porte du train se refermant derrière elle. Cogneur continua son chemin comme si de rien n’était, les gens assis autour regardant le chromatique et son chargement d’un drôle d’air. Le Blindépique déposa la demoiselle sur son siège et prit la place en face, regardant la demoiselle d’un air inquisiteur.

* Tu m’as tout raconté, vraiment ? *

-‘ Je te jure que oui. ‘

Bahia souriait et cela n’aidait pas Cogneur à la croire. Qu’est-ce qui lui avait pris ? C’était une bonne question. La demoiselle ne le savait pas elle-même, ce n’était pas son genre d’agir comme une adolescente un peu nunuche. Celle-ci se cala contre son siège et ferma les yeux, évitant le regard de son ami. Bahia savait qu’elle avait encore du chemin à faire, mais au final ça ne lui faisait plus peur. Elle avait fini par accepter la vision qu’elle avait de la Zodiac et ferait avec. Il y avait des bonnes et des mauvaises personnes, comme partout. Nathael avait fini par faire pencher la balance en sa faveur, malgré ce qu’elle avait vu à propos de Topic. Elle pouvait les apprécier et les détester, les aider ou leur mettre des bâtons dans les roues. Quoi qu’elle fasse, la demoiselle savait qu’il y aurait au moins quelqu’un derrière elle. Ouvrant les yeux, celle-ci se demandait encore pourquoi elle avait fait ça. Au final, qu’est-ce que ça changeait ? Elle avait aimé sa soirée et le lui avait montré, c’est tout. Les joues rouges et le cœur battant toujours rapidement, celle-ci se retint de rire. Vraiment, elle se sentait comme une enfant à la maternelle ayant voler un bisou à un autre. Seul l’avenir dirait si Bahia développerait réellement des sentiments de ce genre à son égard, rien n'était gagné, au contraire. En parlant de ça…

-‘ Ça a été ton rendez-vous avec la Gardevoir ? ‘

* …. M’en parle pas.*

Bahia se mit à rire en voyant la mine renfrognée de son Blindépique, qui regardait ailleurs. Le pauvre s’était-il pris un râteau ? Peut-être. La demoiselle soupira et regarda par la fenêtre. Il était temps de reprendre ces recherches là où elles les avaient laissés. Pour une fois, elle se sentait prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Ven 27 Juin 2014 - 12:48

Heureusement, Bahia accepta le fait que Yuugure l'enlace ainsi et lui rendit même celui-ci. Ce simple câlin semblait durer une éternité pour Yuu'. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas serré une femme dans ses bras, entre le travail et son handicap. Ca lui faisait du bien. Et quand, finalement, ils se lâchèrent, il eut envie d'en demander encore, mais voyant le Blindépique et le contrôleur s'impatienter, il ne fit rien et se contenta d'observer son Spinda revenir vers lui. D'ailleurs, celui-ci s'arrêta pour pointer du pouce la direction vers laquelle Bahia était partie. Il voulait que le blond regarde par là ? Il s'éxecuta, avant de voir la jeune femme revenir en quatrième vitesse vers lui pour... Lui voler un baiser. Cela avait été rapide, mais Yuugure ne pu rien faire que s'étonner, tout en observant la jeune femme se faire attraper et mettre sur l'épaule du grand Blindépique, avant de l'entendre le remercier. Pourquoi ? Sur le coup, son cerveau s'était déconnecté et ce fut un léger coup de coude, de la part du Spinda, dans sa roue qui le fit se réveiller.

« Heu.. hum ?.. De rien ! »


Ce n'était pas la meilleur réponse qu'il pouvait trouver, mais c'était la seule qui lui venait en tête. Cette fois-ci, c'était lui qui était pris de court et qui se retrouvait à béguayer. Il leva la main timidement en signe d'au revoir alors que son compagnons agitait son petit bras boudiné de droite à gauche rapidement. Ensuite, il resta con, sur le quai, à regarder le train s'en aller avec la rousse et une simple question fleurissait dans son esprit. « Pourquoi ? » Pour elle lui avait volé un baiser ainsi ? Il soupira doucement, en se reprennant, avant de rire aux éclats et de prendre son Spinda entre deux mains et de le mettre sur ses genoux, face à lui.

«  Décidemment, cette rencontre avait été pleine de surprise, pas vrai, Saké ?
-Daa ! ♫ »


Il le plaça correctement sur ses genoux, après cela, regardant une dernière fois la direction qu'avait pris le train et se décida finalement à quitter la gare. S'il voulait tenir sa promesse, il devait devenir plus fort. Au moins pour que son Panda-Tâche atteigne le même niveau de puissance apparent que le Blindépique Chromatique. C'est donc motivé qu'il rentra chez lui, pour se préparer.

D'ailleurs, il ferait mieux de se hâter : depuis la veille, il avait oublié le Magicarpe dans l'eau du bain.

HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand besoin de vacance. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Une Future (?) photographe qui aurait un grand besoin de vos avis :)
» Un grand besoin de conseil
» Problème envoi SMS Un grand besoin d'aide
» grand besoin de conseil pour l'achat premier micro tracteur
» J'AI UN GRAND BESOIN D'AIDE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: