Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand besoin de vacance. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 27 Mai 2014 - 13:44

Oh. Le Coup Bas avait vraiment fait beaucoup de dégâts. Sérieusement, le Roigada était déjà au bord du K.O et était forcé de se replier. Okay, Yuugure ne s’était pas trompé : Chysobéryl était d’un bas niveau, comparé à la moyenne des dresseurs. Bahia sembla étonné de la situation et alla porter secours au combattant mal en point… Qui se permit de la repousser, en lui disant simplement qu’il aimait étudier les combats. Le Coup Bas avait touché le cerveau ou quoi ? Quelqu’un de normalement constitué aurait abandonné. Quoi qu’il en fût, le bonhomme rose voulait continuer le combat ? Le combat continuerait. Et la deuxième scène fût commencée par le Roigada avec Laser-Glace, alors que Bahia revenait aux côtés du blond. Le combat était scellé, alors. Mais avant, le jeune homme s’adressa rapidement à la jeune femme, pendant que son pokémon encaissait le coup sans trop broncher.

« Bahia, dans le compartiment de mon fauteuil, y’a de quoi le soigner. Feinte ! »


Il ne voulait pas faire souffrir son hôte trop longtemps, voilà pourquoi il demandait à la rousse d’aller farfouiller dans le compartiment dans son dos, incrusté dans le dossier du fauteuil. Si elle voulait bien y aller, elle y trouvera une petite boite de secours, constituée de deux rappels, d’une Racinénergie et de plusieurs sachets de Poudre Soin. Car oui, Yuugure préférait utiliser des objets piochés dans la nature plutôt qu’acheter des Potions. Pourquoi ? Car la nature était plus efficace et moins chère, deux arguments de poids.  Mais il avait également placé son ordre dans ses paroles. Feinte, une capacité réputée pour sa précision sans faille et que mettrait un point final à ce combat gagné d’avance.  Il observa donc son Spinda foncer une seconde fois vers le bonhomme rose pour lui assener un coup si rapide que l’œil humain ne pouvait le voir. Sans même savoir si le Roigada avait survécu à la capacité ni si Bahia avait bien prit de quoi le soigner, Yuugure prononça son verdict :

«  J’ai gagné. »

Finalement, ce combat n’avait pas été si palpitant qu’il l’aurait espéré. Mais il avait de quoi y remédier, pour les éventuelles prochaines fois.

«  Je vous conseille la CT Distorsion. Avec votre rapidité naturellement basse et une petite Malédiction, vous ferrez des ravages. Enfin, ce n’est que l’avis d’un candidat au titre de Champion pour la quatrième reprise, ahah ! »

Oui, malgré son handicap désavantageant, le jeune homme n’abandonnait pas son vœu de devenir Champion. Malgré le vent, malgré le froid, la chaleur, la peine, la haine. Malgré les éraflures, les blessures, mentales ou physiques. Il cherchera toujours à devenir le meilleur.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 27 Mai 2014 - 16:02

Hein ? De quoi soigner ? Bahia resta un instant sans rien dire, l’air un peu perdu. Avant de subitement comprendre en entendant le reste de son ordre. Oulà, ça risquait de faire mal un peu. La demoiselle se dépêcha donc de réagir et se glissa derrière Yuugure, cherchant de quoi remettre sur pied le Roigada qui allait probablement regretter un peu d’avoir voulu voir le combat jusqu’au bout. Elle fut surprise de ne pas y voir de potion, mais au final elle en était bien contente, l’herboriste aimait évidemment plus les produits directs de la nature. Celle-ci en attrapa un dans sa main et releva la tête. Le psychique avait pris le coup et était tombé, essoufflé. Il n’était pas K.O, mais c’était plutôt proche. Pour éviter que celui-ci ne souffre trop longtemps de ses blessures, la botaniste se dépêcha de revenir vers lui avec les soins. Après quelques minutes à s’occuper de lui, Chryso était de retour sur ses pieds. Il paraissait toujours un peu mal en point, mais il tenait debout et souriait toujours. Visiblement sa défaite ne le dérangeait pas du tout. Au final il devait bien le savoir qu’il perdrait dès le départ, c’était uniquement pour se tester lui-même. Il manquait de pratique un peu, quand même. Enfin un propriétaire de restaurant comme lui ne devait pas trop avoir le temps de s’entrainer, sauf avec les clients de temps en temps. Il s’avança vers Yuugure et hocha simplement la tête à ses conseils, alors que Bahia faisait une tête d’ahurie. Cela faisait quatre fois qu’il essayait de devenir champion ? Enfin, au final, était-ce vraiment étonnant ? C’était très demandant comme métier, les examens étaient durs d’habitude. Bahia rappela Costaud, qui semblait déçu du combat. Il aurait aimé quelque chose de plus épique, mais la demoiselle se dirait qu’il verrait des tonnes d’autres combats ailleurs. Chryso posa sa main sur l’épaule de Yuugure, jetant un regard en coin à son Spinda.

-‘ J’en prends note. C’est gentil de bien avoir voulu m’entrainer un peu. Eh bien, j’imagine que je paie la facture, pas vrai ? Même si elle ne coûtait rien au départ. ‘

Bahia se mit à rire, amusée. Il fallait avouer qu’elle y avait pensé. Pendant que Yuugure combattait, la demoiselle s’était mise à réfléchir au sujet du lien entre sa tante et le Roigada. Elle venait de se souvenir que celle-ci lui avait déjà raconté qu’elle avait aidé un Pokémon à prendre les rênes du restaurant de son défunt dresseur, portant la cause devant les tribunaux. L’ancienne avocate pouvait donc venir manger ici autant qu’elle le voulait, aux frais de la maison. Ils étaient devenus de grands amis et au final, Bahia se disait que celle-ci avait probablement voulu qu’elle le rencontre aussi. La demoiselle aimait bien Chryso, dommage qu’elle n’habite pas ici, elle serait venue plus souvent. Pas pour manger gratuitement, non, mais pour discuter avec lui. Il devait connaitre toute sorte de choses et Bahia adorait l’idée de pouvoir l’écouter. Enfin, pas aujourd’hui.

-‘ Vous n’avez pris qu’un petit repas, vous ne voulez pas autre chose ? ‘

-‘ Eh bien moi j’avoue que ça va… ‘

-‘ D’accord. Et puis le festival doit déjà être commencé, si vous voulez y aller. Enfin, si vous avez un peu faim plus tard, vous savez où venir. Enchanté, Yuugure. Reviens me voir quand tu voudras, je dois continuer à apprendre les combats. Ça me permet de m’échapper un peu de la comptabilité, haha. À présent si cela ne vous dérange pas, je dois retourner en cuisine. ’

-‘ Merci Monsieur Chryso ! ‘

Le Roigada serra la main du Spinda et repartit tranquillement, après avoir vérifié que Yuugure n’avait plus faim et aussi après avoir salué les deux autres. Bahia soupira et se tourna vers Yuugure, un sourire aux lèvres. La demoiselle était prête à repartir, mais avant, elle avait envie de regarder le Spinda de plus près. Celle-ci se pencha vers lui et tendit la main pour lui caresser le dessus de la tête. Bahia n’aimait pas faire des caresses aux Pokémons sans leur consentement d’habitude, mais il fallait avouer que sur le coup elle avait oublié de le lui demander. Il était… pelucheux ? Celle-ci se releva et sourit à Saké, toujours intrigué par le fait qu’il n’avait aucune tâche. La botaniste se tourna vers Yuugure, disant d’un air amusé.

-‘ Il est marrant ton Spinda, c’est normal qu’il n’ait pas de tâche ? Je croyais qu’ils en avaient tous. ‘

Alors qu’elle posait sa question, ils se dirigèrent lentement vers la porte au fond du jardin, qui donnait directement sur la rue. Et tout de suite, c’était complètement différent. Bahia regarda d’air ébloui ce qui se passait plus loin sur celle-ci. Les gens avaient mis plein de décorations, comme des guirlandes de lanternes en papier. Bahia s’avança tranquillement, observant autour d’elle. Il y avait beaucoup de petites boutiques sur le trottoir, avec toutes sortes de choses à vendre. Sans parler que la majorité des gens présents portaient des kimonos, visiblement pour la fête. La demoiselle entendait de la musique au loin, proche du centre-ville. Des enfants passèrent à côté d’un air excité, en parlant de manège. Visiblement c’était gros comme festival. Bahia remarqua une boutique qui vendait des kimonos et s’arrêta un instant, regardant sa robe. Elle en avait déjà assez de la porter. Alors elle pourrait peut-être…

-‘ Je reviens, okay ? ‘

Bahia s’éloigna de Yuugure en clopinant rapidement, disparaissant derrière le stand plus loin. Lorsqu’elle revint cinq minutes plus tard, la demoiselle s’était changée. Elle portait aussi un kimono, s’avançant vers le jeune homme en souriant. C’était déjà plus confortable comme tenue, elle se sentait comme en pyjama. Celui-ci était presque complètement blanc, sauf pour la ceinture et le dos. Les manches et les couleurs rappelaient étrangement Lugia et c’était fait exprès, la boutique vendait des kimonos à l’image de Pokémon et dès qu’elle l’avait vu, Bahia avait tout de suite voulu l’acheter. La demoiselle avait rangé sa robe dans le fond de son sac à main, n’y pensant même plus. Celle-ci se regarda un instant, contente du résultat. Puis elle se tourna vers un stand qui vendait des peluches de Magicarpes, caressant l’une d’elle du bout des doigts alors qu’elle lançait à l’intention de Yuugure.

-‘ Tu as envie de faire un tour ? Y a peut-être des trucs intéressants à voir. ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Ven 30 Mai 2014 - 17:55

Et la victoire fut, écrasante et décevante pour le Grotichon de la rousse. Mais malgré cela, le Roigada conservant son sourire. Ce que lui avait administré Bahia n'avait pas suffit pour le soigner complètement, mais ça suffisait amplement pour retourner à ce qu'il savait le mieux faire : cuisiner. Celui-ci s'approcha de Yuugure et lui parla tout en observant du coin de l'oeil celui qui l'avait vaincu : Saké. Il remerciait le blond d'avoir bien voulu l’entraîner un peu, qu'il prenait note du conseil de celui-ci et surtout, que le repas ne lui coûtait rien au départ, supprimant l'enjeu du combat. Mais Yuu' n'était pas déçu, ni étonné. Il avait simplement accepté le combat pour s'amuser un peu.

«  Ahah, ce n'est pas grave, ça a été un plaisir de vous combattre, monsieur Chrysobéryl ! »


Puis le bonhomme rose changea de sujet, rappelant qu'ils n'avaient mangé qu'un petit repas et leur proposant de prendre autre chose. Bahia fut la première à répondre à la demande :


« Eh bien moi j’avoue que ça va…

- De même. Je crois que nous allons y aller, alors.


- D’accord. Et puis le festival doit déjà être commencé, si vous voulez y aller. Enfin, si vous avez un peu faim plus tard, vous savez où venir. Enchanté, Yuugure. Reviens me voir quand tu voudras, je dois continuer à apprendre les combats. Ça me permet de m’échapper un peu de la comptabilité, haha. À présent si cela ne vous dérange pas, je dois retourner en cuisine.

-Je n'y manquerait pas ! Donc à bientôt, Monsieur Chrysobéryl ! Merci pour le repas et pour le combat !

-Merci Monsieur Chryso ! »


Sur ce, le Roigada prit congé, repartant vers ses cuisines, après avoir serré la main du Spinda qui ne comprenait pas vraiment ce qu'il avait fait. Il n'était pas coutumier de ce genre de salutations. Il resta ainsi, penchant la tête, manquant de tomber une nouvelle fois, alors que Yuu' observait Bahia caresser la tête du Panda. Elle ne risquait rien, ça c'était sûr. Au contraire, Saké était tout ce qu'il y a de plus gentil. Et l'être le plus normal de cette équipe de pokémons de type Normal, aussi. Il songea à son équipe, regardant la jeune femme se relever, pour commencer la marche pour sortir du jardin, tout en parlant et après avoir rappelé son panda :

« Il est marrant ton Spinda, c’est normal qu’il n’ait pas de tâche ? Je croyais qu’ils en avaient tous.

-Ahah ! Oui, en effet, il n'a pas de taches. Mais je ne pense pas que ce soit étrange : si certains ont des taches, pourquoi ne pas en avoir ? Je suis sûr que, quelque part, il y a un Spinda complètement recouvert de taches ! Un Saké alternatif , quoi ! Ahah ! »


Alors qu'il parlait, amusé de la question de la rousse, ils arrivèrent dans la rue, qui s'était transformée, éclairée par des lanternes et parcourue de passants en kimonos. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu de fête traditionnelle comme ça. Il avait assisté a de nombreux festivals, à l'Imaginarium ou à Megapagopolis, mais ce n'était pas comparable. Il y avait là une sorte de tranquillité, malgré l’événement et effervescence de la population.  Mais il essaya tout de même de comparer, jusqu'à ce que Bahia ne lui dise quelque chose qu'il comprit à peine, avant de clopiner vers une boutique de... Vêtements ? Des Kimonos ? Elle pensait faire tache dans cette foule en robes de chambres ? Peut-être. Quoi qu'il en était, il prit le temps de lire une affiche du festival. Il y avait un bon nombre d'activités, en fait. De nombreuses attractions, des spectacles, des concours et des buffets. Il en profita également pour repérer les choses qu'il pouvait faire avec Bahia ce soir-là. Déjà, il rayait les attractions, à cause de son handicap. Ensuite, il craignait qu'ils ne s'ennuient pendant les spectacles. Après tout, il ne savait pas sur quoi ils tomberaient.

Et enfin, la jeune femme revint, vêtue d'un Kimono. Il représentait quoi ? Blanc et bleu comme ça, ça ne pouvait être qu'une chose ! Un Goélise ! Ah bah nan, la découpe des « ailes » ne correspondait pas. Puis il se souvint vaguement d'une chose. Une chose qui était sensée l'avoir marqué, mais quoi? Il ne chercha pas plus longtemps et se contenta de dire à Bahia qu'elle était jolie ainsi, avant qu'elle ne demande s'il voulait faire un tour. Il répondit directement, alors qu'ils reprenaient leur marche, en partie grâce à sa petite lecture précédente, avec un large sourire, après avoir remarqué que Bahia s’intéressait à une peluche Magicarpe :


« Il y a un concours de pêche pas loin d'ici, ça pourrait être marrant ! Et a ce qui parait, on garde notre prise ! Comme ça tu pourras avoir un vrai poisson , Ahah ! »


Il avait à peine terminé sa phrase qu'il se rappelait. Il se rappelait ce que représentait le Kimono de la jeune femme. Lugia, le pokémon Plongeon. Cela faisait longtemps qu'il n'avait rien vu qui le représentait. Il émit un rire gêné, alors qu'il remarquait que sa mine s'était assombrit. Il avait beau prendre cet accident du bon côté, il n'en restait pas moins un de ses plus mauvais souvenirs et revoir l'attaque de l'oiseau légendaire sur lui, alors qu'il se croyait à l'abri dans l'arène était toujours douloureux. Il soupira doucement, espérant que Bahia n'avait pas remarqué sa baisse de régime, alors qu'ils s'approchaient du lieu où se tenait le concours de pêche.  

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Sam 31 Mai 2014 - 2:41

-' Un concours de pêche ? '

Pourquoi pas ? Puis avoir un vrai poisson... Bahia sourit, mais ne dit rien, laissant ses pensées divaguer. Elle n’y connaissait pas grand-chose en Pokémon eau, à dire vrai. L’handicapée mis cette idée de côté, préférant ne pas prendre d’autre Pokémon pour l’instant. La botaniste se tapota le menton alors qu’elle marchait, voyant au loin l’endroit où se tenait le concours. C’était dans un grand canal, là où naviguaient d’habitude des bateaux au milieu de la ville. Eh bien, ça pourrait être amusant, elle voulait bien essayer. Ils furent accostés par un homme avec des cannes à pêche et après avoir réglé le billet de participation, Bahia posa les deux cannes sur son épaule, sachant que ce serait peut-être un peu compliquer pour Yuugure de s’en occuper. Il était quand même le plus handicapé des deux, la jeune femme décidait donc de prendre le chargement. Puis les cannes n’étaient pas lourdes du tout, ce n’était au final que des bouts de bois minces avec un peu de nourriture au bout. Pas de vrai hameçon, évidemment. La rousse s’approcha doucement du bord de l’eau, où beaucoup d’autres personnes attendaient tranquillement d’avoir une prise. La demoiselle se laissa doucement retomber sur les fesses sur le bord du canal, les pieds pendant dans le vide. Elle posa sa canne – celle pour marcher – à côté d’elle et tendit le reste à Yuugure. Bahia prit la sienne et d’un léger mouvement du poignet, envoya sa ligne à l’eau. La corde était très longue et vue la noirceur environnante, difficile de savoir ce qui allait mordre à son appât. C’était le but recherché, que les gens aient une surprise et fassent ensuite enregistrer leur prise pour voir qui allait avoir la plus grosse. La botaniste regarda Yuugure quelques secondes, pour voir s’il faisait pareil et posa ensuite son regard sur l’eau sombre. Elle se demandait quel genre de poisson il y avait dedans. Pas des trop gros, elle espérait. Sinon elle serait incapable de le faire remonter. Enfin pour l’instant, rien à l’horizon. Les gens autour parlaient et parfois une exclamation se faisait entendre, alors que les heureux élus tiraient du canal leur prise. Bahia tourna la tête vers le jeune homme. Il fallait avouer qu’une question lui brûlait les lèvres depuis un moment et maintenant qu’elle avait passé plus de temps avec lui, elle se disait qu’elle pouvait peut-être la posée. Puis elle se disait qu’elle pourrait en parler aussi un peu, tant que cela ne concernait pas la Zodiac. Elle se sentait encore gênée par sa fuite de tout à l’heure et ne devait pas trop y penser, sous peine que le malaise qu’elle avait ressenti revienne. La simple idée qu’elle connaissance le vrai visage de son agresseur… Non, non. La rousse devait essayer de garder son calme. Elle revint à ses autres pensées, renvoyant encore une fois au fond de son crâne celles au sujet de l’organisation. Ses joues repassèrent au rouge, mais cette fois-ci vraiment par malaise, alors qu’elle demandait d’une voix faible.

-‘ Hum… tu… tu vas rester… huh, combien de … temps. J’veux dire, sur le fauteuil. C’est… à vie ? ‘

Bahia ne savait pas trop pourquoi elle avait autant besoin de savoir. Peut-être parce qu’elle espérait sincèrement que ce ne soit pas le cas. Ou parce qu’elle se comparait à lui. Dans tous les cas, la demoiselle aurait mieux fait de porter attention à ce qui se passait au bout de sa canne à pêche. La corde se tendit subitement alors qu’elle finissait de parler et d’un coup, tira sèchement avec une telle force que la jeune femme fut simplement obligée de la lâcher. Le tout s’était passé très vite, la seconde avant tout allait bien, la seconde après elle criait de surprise et voyait sa canne couler sous la surface. Elle avait bien tenté de la retenir un peu, mais vu la puissance derrière, peut-être qu’elle aurait fini dans l’eau. La botaniste regarda donc avec de grands yeux ses mains ouvertes, ne comprenant toujours pas ce qui s’était passé. Des rires venaient d’autour et la demoiselle se remit immédiatement à rougir, n’y comprenant pas grand-chose. Bahia tourna ensuite la tête vers Yuu, le regardant d’un air à la fois piteux et ahuri.

-‘ Je… je ne suis pas sûre de comprendre ce qui viens de se passer.‘

Elle se mit à rire, alors que l’homme qui s’occupait du concours lui proposait une autre canne à pêche. La botaniste finit par décider que non, un peu peureuse à l’idée de se faire encore voler sa canne… ou de finir à l’eau à cause de celle-ci. La demoiselle en kimono glissa un peu ses fesses pour être plus proche de Yuugure, comme si elle avait peur que quelque chose le tire lui aussi et qu’il finisse dans le canal. Il risquait d’avoir du mal à nager sans ses jambes…

-‘ Je me demande ce que c’était…  J’aurais peut-être gagné avec ça ! ‘

Ce n’était pas un simple Magicarpe qui avait tiré comme ça. À moins qu’il soit énorme. Bahia observait le bout de la ligne du jeune homme, intriguée par ce qu’il pourrait attraper. Rien de bien intéressant pour l’instant. Allait-il simplement attraper quelque chose ? La demoiselle resta silencieuse un moment, regardant les remous qui bougeaient la surface de l’eau. La botaniste attendait de voir ce qu’allait répondre Yuugure et s’il allait lui poser des questions, auxquelles elle répondrait probablement sans problème maintenant. Tiens, est-ce qu’elle venait de voir un peu de mouvement dans l’eau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Sam 31 Mai 2014 - 13:04

Il arrivèrent donc, signèrent les bulletins de participation et eurent leurs cannes. Enfin, de longs bâtons avec un fil et de la nourriture pokémon que la jeune femme prit à la place du blond. Sur cela, Yuugure suivit Bahia qui alla s’asseoir sur le rebord du canal, prenant bien soin de ne pas s'approcher trop du bord et de bloquer ses roues pour ne pas tomber avant que la rousse ne lui rende sa canne à pêche et ne jette sa ligne. Yuugure fit de même, quelques secondes après, regardant la ligne se perdre dans les ténèbres. Il se demandait quels pokémon il pouvait bien y avoir dans ce canal. Ils ne devaient pas être trop puissant, sûrement et ils ne devaient pas être des pokémons des abysses ou de la haute mer. Peut-être des Kokiyas ? Des poissirènes ? Peut-être même ces magnifiques pokémons qu'étaient les Lovdiscs ! Il divagua ainsi jusqu'à ce que Bahia ne brise le silence sacré de la pêche, aillant de nouveau les joues pourpres :

« Hum… tu… tu vas rester… huh, combien de … temps. J’veux dire, sur le fauteuil. C’est… à vie ? »

Au début, il penssait qu'elle parlait de rester au Port Lieucca, mais il changea rapidement son idée lorsqu'il entendit la deuxième partie de la question. Elle voulait savoir combien de temps il resterait dans ce fauteuil ? Il allait lui le dire, après tout il n'avait rien à y perdre. Il soupira doucement, sans perdre sa ligne du regard, avant de répondre :


«  Non, ce n'est pas à vie et.. Bahia ?! »


Elle venait de crier, avant de lâcher sa canne, laissant le poisson s'échapper avec celle-ci. Yuu' soupira doucement en voyant qu'elle n'avait rien. Il n'aurait pas été capable de se jeter dans l'eau pour la sauver, dans son état. M'enfin, elle ne semblait pas prendre mal ce qui s'était passé et les rires des autres concurrents et se contenta de refuser une nouvelle canne après avoir commenté l'action du poisson. Sur cela, elle s'approcha, laissant un dernier commentaire :

« Je me demande ce que c’était…  J’aurais peut-être gagné avec ça !
-Ahah, sûrement, il avait l'air d'être une grosse prise ! »


Ils reprirent le silence après, les yeux rivés sur la ligne. Que pouvait-il bien attraper ? L'eau commençait à remuer autour de la ligne puis elle se tendit, pas aussi violemment que celle de Bahia, mais au moins il y avait quelque chose au bout. Yuugure tira sa canne sans grand mal, dévoilant sa prise et... les rires. Il comprit rapidement ce qui n'allait pas : ce qui avait mordu à l’hameçon pouvait être considéré inutile dans un concours de pêche. Il prit sa prise entre ses mains, celle-ci étant tremblante et écouta les commentaires des autres concurrents. Des « Décidément, ces deux là ne sont pas doués » et d'autres sur la prise elle-même. Il soupira doucement, prit une ball vide et la pressa sur le poisson qu'il avait capturé, avant de répondre calmement aux commentaires sans pour autant regarder ceux qui les avaient émis.

«  Il est faible et alors ? Il sera bientôt plus puissant que n'importe lequel des pokémons ici-présent. Un embryon de dragon, voilà ce qu'il est. Et je suis content de l'avoir pêché, ce Magicarpe. »


Sur cela, l'homme qui leur avait confié les cannes à pêche arriva, avec une petite machine d'enregistrement portative. Il suffisait de poser la ball contenant le poisson pour enregistrer sa race, son niveau moyen sur cent ; son sexe et son talent. Mais Yuugure l'arrêta avant qu'il n'arrive :


«  Magicarpe mâle. Avec un niveau moyen de 15 et le Talent Phobique. »


L'homme fut septique et prit la pokéball pour l'enregistrer. Il fut surprit de remarquer que le blond avait raison, à une exception près : le niveau moyen était de quatorze au lieu de quinze. Il rendit la ball, avant de parler au blond :

«  Comment vous saviez ?
-Il suffit d'avoir l'oeil, mon bon monsieur !
-Vous êtes un éleveur de pokémons ?
- Non, un futur Champion d'arène ! Ahah ! »


L'homme hocha doucement la tête avant de s'éclipser pour s'occuper d'un autre concurrent. Cela fait, Yuugure s'éloigna du lieu du concours et libéra le Magicarpe qu'il avait capturé sur le bitume. Il se tourna vers Bahia, un large sourire sur le visage.


«  Tu as une idée de nom à lui donner ? Je sèche. Et c'est ton tour de choisir l'activité que l'on fera !»  Finit-il, en pointant une des affiches collée sur un lampadaire, alors que le poisson se rapprochait de Yuugure en sautillant sur le flan.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Sam 31 Mai 2014 - 23:16

La demoiselle fut contente d’entendre que ce n’était pas pour la vie. La botaniste soupira et posa son regard sur sa jambe. Ce n’était pas son cas à elle. Enfin, elle n’avait pas à se plaindre, au moins, elle était capable de marcher. Pas très vite, mais c’était mieux que rien. La jeune femme déposa sa main sur sa cuisse et remit son attention sur la canne à pêche. Bahia ne chercha pas à poser d’autres questions, elle considérait que c’était déjà bien assez comme ça. De toute manière elle n’eut pas trop le temps de se concentrer là-dessus, Yuugure remontait déjà sa prise. La botaniste ne put s’empêcher de sourire en voyant celle-ci, ignorant les commentaires qui venaient d’autour. Elle aimait bien les Magicarpes, la jeune femme ne comprenait pas pourquoi les gens les trouvaient aussi ridicules. Ils n’étaient pas très fort, et alors ? Pour elle ce n’était pas important. Elle regarda donc avec amusement le petit poisson orange, laissant le jeune homme le capturer et le présenter à l’organisateur du concours. Il ne risquait pas de gagner, mais il avait droit à un nouveau compagnon. Bahia se releva et s’appuya sur sa canne, replaçant son kimono. Les résultats ne seraient pas pour tout de suite, ils allaient le faire à la fin de la soirée, pour garder le suspense. Ils avaient donc le loisir d’aller faire autre chose s’ils en avaient envie. La jeune femme suivit Yuuugre et fut surprise de le voir ressortir le Magicarpe. Il… ne suffoquerait pas ? Bahia fixait d’un drôle d’air le petit poisson qui frétillait, se rapprochant du garçon au fauteuil. Des gens passaient à côté et il commençait à avoir du monde, Bahia se disait que ce n’était peut-être pas une bonne idée. Elle avait peur qu’il se fasse mal en sautillant sur du dur ou qu’un passant l’accroche sans faire exprès. La botaniste se pencha vers le dresseur et lui prit doucement la Pokéball des mains après le lui avoir demandé, rappelant le petit Magicarpe à l’intérieur. Elle lui sourit doucement et reposa la ball sur lui, pensive.

-‘ Désolé, ce serait peut-être mieux qu’il reste à l’intérieur. Y a beaucoup de monde et je ne voudrais pas qu’il se blesse sur l’asphalte. Si tu as une baignoire, on pourrait peut-être le faire sortir tout à l’heure. Enfin, un nom… ‘

Bahia se releva et se mit à réfléchir. Le seul Pokémon qu’elle avait nommé dans sa vie, c’était Phloxe. Sauf que là ce n’était pas un Pokémon plante, elle se voyait mal lui donner le nom d’une fleur. Quoi, alors ? Celle-ci se tourna vers la pancarte et continua de se demander comment elle pourrait appeler le poisson. La botaniste regardait la liste des activités, se tapotant le menton. Elle ouvrit la bouche, levant le doigt alors qu’un éclair lui traversait l’esprit. Bahia était comme ça, quand une idée lui venait, elle avait du mal à en déroger ensuite. Un nom lui venait à l’esprit et c’était le seul.

-‘ Alphonse. ‘

Voilà. C’était son nom. Cela pouvait paraitre ridicule, mais Bahia adorait les vieux prénoms. Puis bon, c’était mignon, non ? La demoiselle sourit et hocha la tête pour elle-même. Oui, Alphonse c’était bien. Bon c’était fait, maintenant, c’était l’heure de voir la suite. La botaniste reprit son air pensif, se demandant ce qui pourrait être intéressant. Des hommes en costume qui passaient par là offraient des petits verres de Saké pour l’évènement, Bahia en prenant un sans trop faire attention. La rousse n’aimait pas trop l’alcool, mais c’était la fête et elle voulait bien y goûter un peu. De toute manière elle n’avait pas de voiture à conduire, pas de danger de dépasser la limite. Bahia trempa ses lèvres dedans et prit à peine une petite gorgée, manquant de tousser en l’avalant. Oulà, c’était fort. Heureusement qu’il n’y en avait pas beaucoup dedans, elle se serait sentie obligée de le jeter dans un buisson. Elle relit tranquillement l’affiche et se mit soudain à devenir plus excitée, se tournant vers Yuugure.

-‘ La majorité des musées sont ouverts pour la soirée ! Le musée d’histoire naturelle n’est pas loin, ils ont même un gros jardin. Parait qu’il y a une grande galerie sur l’évolution des Pokémons. On peut y aller, s’il te plait ? ‘

Bahia tapotait sur sa canne et pointa du doigt une rue plus loin, celle qui menait à son musée. La demoiselle adorait ce genre d’endroit, c’était évident. Son regard brillait à la simple idée d’y aller. Le musée était énorme, il y avait toute sorte de choses à voir. Celle-ci attendait impatiemment la réponse de Yuugure, libérant son Paras qui retourna se caler sur sa tête. Cela les occuperait un peu et ensuite ils pourraient probablement voir les feux d’artifice et le spectacle de fin, à moins qu’ils aient encore du temps de libre ensuite.

-‘ On y va ? ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Dim 1 Juin 2014 - 13:51

Oh, elle semblait surprise que Yuugure sorte le Magicarpe en pleine rue. Elle n'avait jamais vu de pokémons poissons hors de l'eau ? C'était pourtant plus simple de combattre ainsi. M'enfin, elle ne devait pas en avoir vu beaucoup dans sa forêt. Mais malgré cette révélation visuelle, elle prit la ball des mains de Yuu' et rappela le poisson rouge.

« Désolé, ce serait peut-être mieux qu’il reste à l’intérieur. Y a beaucoup de monde et je ne voudrais pas qu’il se blesse sur l’asphalte. Si tu as une baignoire, on pourrait peut-être le faire sortir tout à l’heure. Enfin, un nom… »


Il hocha lentement la tête, écoutant les bonnes paroles de la jeune femme. Il était vrai que la foule devenait de plus en plus dense et risquait d'écraser le pauvre Magicarpe. Sa race avait beau être réputée solide, resistante dans tout les milieux, un Magicarpe n'en reste pas moins qu'un Magicarpe. Un Magicarpe que semblait apprécier la jeune femme et qui fut nommé, après qu'elle ait réfléchi en observant l'affiche, ayant une illumination : Alphonse. Alphonse... Elle était allé chercher où ce nom ? Ce n'était pas qu'il était mauvais, mais il faisait franchement vieillot. Enfin, Yuugure n'allait pas s'en plaindre et il se contenta d'hôcher une nouvelle fois la tête. Si elle aimait ce nom, tant mieux.

Puis la jeune femme fit une autre chose étonnante, que le blond n'aurait sûrement pas vu venir : elle avait prit un verre de saké à un des serveurs ambulants. Yuugure manqua de rire à l'action de Bahia et prit également un gobelet.


«  Je ne savais pas que tu appréciais l'alcool, Ahah ! »

A peine eut-il fini sa phrase que la jeune femme manqua de s'étouffer avec le liquide. Elle n'avait sûrement jamais prit d'alcool fort auparavant. Le jeune homme ria de bon cœur en voyant l'effet de l'alcool sur la jeune femme, se souvenant de son Spinda, un amateur de cet alcool, comme son Metamorph, d'ailleurs. Il faudra qu'il essai de leur retirer les bouteilles d'alcools, un jour, pour éviter qu'ils ne se fassent des soirées complément imbibées. Il soupira doucement, observant la jeune femme qui cherchait que faire du reste de la soirée. Peut-être aller voir un spectacle ? Ou d'autre jeux-concours ? Ou … Un musée. Yuugure manqua de grogner, mais se reprit rapidement en voyant l'entrain de la rousse. Il lui fit un grand sourire, lui passant à côté avec son fauteuil, ajoutant un «  Et pourquoi pas ? » alors que Bahia rappelait son Paras pour qu'il aille se loger sur son crâne. Cela ne devait pas être très bon pour sa coiffure, mais bon.

A peine eurent-ils fait quelques mètres que Yuugure lui posa une question, suite logique de celle qu'avait posé la jeune femme quelques minutes auparavant, reprenant une mine sérieuse, rega rdant d'un œil la canne de celle-ci et de l'autre la trajectoire de son siège à moteur :


«  Hum.. Et toi ? C'est à vie pour ta jambe ? Excuse-moi si je suis indiscret. »

Il soupira une nouvelle fois. Rien que cette question risquait de plomber l'ambiance de la soirée s'il la laissait ainsi car bon, parler d'un handicap ce n'est clairement pas ce que l'on fait avec une fille dans un festival. Puis il se souvint de ce qu'elle avait dit quand elle parlait du Magicarpe. Un large sourire malicieux fleurit sur le visage de Yuugure.

«  Mais, j'y pense. Tu as parlé tout de suite de ma baignoire et de « tout à l'heure »... Tu comptes venir chez moi, c'est ça ? Ahah, ce serait avec plaisir, Bahia. Tiens, c'est pas le musée là-bas ? »


Il ne fallait pas lui tendre cette perche, Bahia.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Dim 1 Juin 2014 - 22:57

-‘ Pas vraiment, c’était plus pour goûter. C’est super fort en fait. Tu le veux ou je le donne à quelqu’un d’autre ? ‘

Dit-elle avec une grimace, le verre encore plein dans la main. Bahia n’aimait pas trop le goût et elle n’avait pas envie de se forcer de le prendre. Au pire Yuugure pourrait peut-être le boire s’il aimait vraiment, sinon elle trouverait quelqu’un… ou une poubelle. La demoiselle était loin de se douter que son Spinda n’aurait pas de mal à le boire lui aussi. D’ailleurs la jeune femme se demandait s’il allait le ressortir pendant la visite, elle aimait bien le panda. Il était mignon et tout doux. Son Démolosse était doux aussi, mais mignon… il faisait peur un peu. Bahia soupira et continua tranquillement son chemin, jetant un coup d’œil à Yuugure. Sur le coup, il n’avait pas l’air d’avoir aimé l’idée. La botaniste ne savait pas trop si c’était son imagination, mais elle espérait vraiment que le jeune homme ne s’ennuierait pas pendant la visite. Elle faillit lui proposer pour autre chose, mais au final, cela ne semblait pas trop le déranger. La rousse avait vraiment envie d’y aller, demain elle n’aurait probablement pas le temps avant de prendre le train vers Megapagopolis. La jeune femme hocha la tête pour elle-même, ils iraient au musée, au pire s’il n’aimait vraiment pas, elle ferait un tour rapide. Alors qu’ils marchaient le long de la rue, la demoiselle entendit la question à laquelle elle s’attendait depuis un moment. La botaniste n’était pas vraiment dérangée d’y répondre, pour plusieurs raisons. Déjà parce qu’elle avait été elle-même indiscrète et aussi parce qu’ils étaient handicapés tous les deux, c’était peut-être moins malaisant d’en discuter. Bahia s’arrêta quelques secondes, tournant la tête vers le jeune homme au fauteuil.

-‘ Oui. Enfin, c’est pas grave hein, au départ ils voulaient l’amputer. Je suis contente de l’avoir, haha. ‘

Et c’était vrai, la demoiselle s’était battue pour la garder et même si sa vie était un peu plus compliquée à cause d’elle, Bahia ne regrettait pas du tout sa décision. Elle sourit à Yuugure pour lui montrer que cela ne la dérangeait pas plus que cela et reprit tranquillement sa marche. Il ouvrit la bouche de nouveau, mais cette fois-ci, la botaniste ne sourit pas. Bahia repensa à ce qu’elle avait dit et resta le visage neutre, sentant le malaise grandir en elle d’un coup. C’est vrai, elle avait parlé de sa baignoire. La rousse n’avait pas vraiment pensé en parlant, sa tante ne possédait qu’une douche et elle voulait voir Alphonse de plus près, elle s’était dit que Yuugure devait bien en avoir une. La jeune femme plissa les yeux un peu, se mordant la lèvre. Sa phrase avait malheureusement eu l’effet contraire, l’handicapée ne se sentait pas du tout à l’aise à ses paroles. Elle voulait juste aller chez lui pour le Magicarpe, rien d’autre. Et encore, si elle trouvait une fontaine ou un bassin dans le coin, elle préférerait là. Elle trouvait qu’il lui proposait rapidement la visite de son chez soi. Elle espérait sincèrement que ce n’était pas pour autre chose, parce que le jeune homme serait déçu. Bahia préférait se dire qu’il était juste comme cela et qu’il n’y avait pas d’arrières pensés derrière, même si cela la troublait clairement. Elle se racla la gorge et parla d’une voix neutre, regardant ailleurs.

-‘ On pourrait, oui. J’aimerais juste voir Alphonse de plus près. ‘

Bahia fut contente de voir le musée juste à côté, peut-être que cela permettrait d’effacer le froid qu’elle avait créé sans le vouloir. La demoiselle accéléra le pas un peu et passa les immenses portes de l’immeuble, jetant un coup d’œil derrière pour voir si Yuugure suivait. Une fois entrée dans le musée, la demoiselle alla s’occuper des billets et fit signe au jeune homme, montrant une autre porte qui menait à la première exposition. Le malaise de la jeune femme fut balayé en quelques secondes, alors qu’elle ouvrait grand les yeux en voyant l’immense fossile du Rexillius qui était à l’entrée. Bahia s’avança et le regarda de plus près, complètement émerveillée par le tas d’os venant d’une autre époque. La salle était emplie de squelettes du genre, montrant des Pokémons du passé, mais aussi du présent. La botaniste se tourna et vit alors une scène fossile entre un Charkos et un Bastiodon. Le prédateur se tenait au-dessus, la tête pencher vers le flanc de sa victime couchée au sol. La rousse eut un frisson en le voyant, s’éloignant du Rexillius. Il y avait au plafond des Ptéras et…

-‘ Waouh, ta vue le Kabutops !? ‘

Ses lames étaient parfaitement préservées, en fait elles avaient l’air coupantes. Bahia se demandait si les gens qui travaillaient ici s’amusaient à les limer. La salle continuait comme ça, avec toutes sortes de fossiles ou de représentation plus réelle, comme des Pokémons empaillés. Cela faisait bizarre, mais Bahia savait bien que ceux-ci avaient été pris parce qu’ils étaient décédés et cela permettait de les observer différemment. Bahia s’arrêta devant une réplique de Blindépique, ayant encore un pincement au cœur en pensant à lui. Cogneur… elle se demandait ce qu’il faisait en ce moment. La demoiselle caressa avec douceur le poil de son torse et continua tranquillement son chemin. Il y avait un immense squelette de Wailord et juste à côté, un Ronflex.

-‘ Tu as que des Pokémons normals, au fait ? ‘

Il avait dit qu’il aimait bien ce type, alors elle se disait qu’il avait peut-être une team monotype. Bahia avait repris un ton plus amusé, ayant visiblement mis de côté le froid de tout à l’heure. Son Paras regardait les squelettes avec peur, se cachant les yeux avec ses pinces. La demoiselle soupira et le rappela dans sa Pokéball. Le pauvre était effrayé vraiment par tout… même si c’était mort depuis longtemps.

-‘ Vous êtes ensemble depuis longtemps, toi et ton Spinda ? D’ailleurs, c’est quoi son nom ? ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 3 Juin 2014 - 10:36

Oh… Alors elle restera toujours ainsi, avec son attelle et sa canne ? Ca ne devait pas être facile tous les jours d’être dans cet état. Mais elle semblait le prendre plutôt bien. Ou alors elle cachait quelque chose. Yuugure lui rendit son sourire, avant de prendre la perche que Bahia lui avait donné. Mais la jeune femme ne semblait pas le prendre aussi bien que le blond l’avait prévu. Elle lui répondit, presque sèchement à son goût, que ce n’était que pour voir le Magicarpe de plus près. Yuugure soupira doucement, ne perdant pas son sourire pour autant. Il ne pensait pas pouvoir l’hébergé non plus, étant donné que la seule parcelle de son appartement qui n’était pas recouverte d’une large couche de matériel de bricolage, de papiers et de vieux journaux. Il y avait bien des tranchées dans ce bordel, mais ce n’était pas suffisant pour accueillir une femme.

Ils arrivèrent donc au musée tant attendu par la jeune femme et là… Escaliers. Trois ou quatre marches qui étaient infranchissables pour le fauteuil de Yuugure. Il soupira,, se séparant un instant de la rousse et faisant un léger détour pour atteindre la rampe plate installée pour les personnes handicapées comme lui. Il se pressa et finit par atteindre Bahia au moment où elle recevait les billets. Il hocha la tête quand elle lui désignait la porte à côté d’un panneau indiquant qu’il s’agissait de l’exposition sur l’évolution des pokémons à travers les âges. Peut-être y avait-il des indications sur la légende qui disait que les Magicarpes étaient beaucoup plus puissants avant ? Et bien non. Ils continuèrent leur chemin, rythmé par les émerveillements de la jeune femme. Le blond, lui, était plus calme et regardait tour à tour les fossiles et les écriteaux et tentant de suivre son amie. Il eut un frisson en voyant les fossiles de Ptéras et le Kabutops. Ce n’était pas qu’ils étaient effrayants, mais il se rappelait d’une vieille légende urbaine sur un être malfaisant prenant la forme d’un squelette de Kabutops.


« Oui, je l’ai vu. Mais j’aimerais pas le voir d’aussi près s’il était vivant, Ahah ! »


Après cela, ils continuèrent leur chemin, avançant dans le cycle de l’évolution. Jusqu’à arriver au milieu de certains des plus gros pokémons, comme Wailord ou Ronflex. Bien sûr, ceux-là étaient de simples squelettes, sûrement trop fastidieux à empailler, selon Yuu’. Puis la jeune femme lui posa une petite question alors qu’il observait le Ronflex squelettique : s’il n’avait que des pokémons de type Normal. Il ria un bon coup avant de lui répondre, non pas amusé de la question, mais de la situation :

« Tu me demandes ça car on est au pied d’un cadavre de Ronflex ? Oui, je n’ai que des pokémons Normal, depuis que j’ai capturé mon Spinda. Et je compte bien continuer sur cette voie. Ahah. » Dit-il, avant que Bahia ne rappelle son Paras, visiblement apeuré de voir autant de squelettes.

« Vous êtes ensemble depuis longtemps, toi et ton Spinda ? D’ailleurs, c’est quoi son nom ?
-Depuis… Oula.. J’avais quoi, Quatorze ans quand je l’ai capturé ? Il s’appelle Saké, comme l’alcool. Mes pokémons ont des noms venant de Ransei qui les représentent. Comme Ekaki, mon Queulorior qui veut dire Peintre. Ou alors mon Metamorph qui s’appelle Aryuu, soit Copieur ou Imitateur. D’ailleurs, tu as d’autre pokémon que ton Grotichon et ton Paras ? »


Puis il eut une idée après avoir vu ces pokémons lourds, pendant qu'ils continuaient leur chemin… Bahia en aura un plus tard, de gros pokémon, si celui-ci voulait bien s’entrainer. Et Yuu’ était certain qu’il le voudrait. Mais il fallait encore que la dresseuse, elle, le veuille.

« Ah, oui, si tu veux bien, je pourrais t’aider à entrainer tes pokémons, Ahah ! Combattre plus fort que soit est toujours bon pour l’expérience. Et on aurait dit que ton Grotichon était plein de bonne volonté, Ahah ! »


Oui, aussitôt qu'il voyait un pokémon, même mort ou empaillé, il pensait aux combats.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 3 Juin 2014 - 20:13

La demoiselle avait donc raison. Bahia sourit pour elle-même en entendant le nom du Spinda. Saké, vraiment ? Ça lui faisait plutôt bien, vu qu’il marchait comme quelqu’un qui en avait trop bu. La botaniste se gratta le menton, l’air pensif alors qu’elle continuait d’observer ce qui était devant elle. Lui avait des raisons particulières pour ces noms… on ne pouvait pas dire que c’était réellement son cas. Son père avait appelé son Blindépique Cogneur parce que, dès qu’il était sorti de son œuf, il s’était mis à se bagarrer avec le plus gros du groupe. Son Grotichon s’appelait Costaud parce qu’il l’était et que c’était le chromatique qui le lui avait donné. Globule c’était sa tante qui l’avait sorti et Phloxe c’était parce qu’elle aimait les fleurs. Le dernier, son Démolosse, avait reçu son nom de son père, parce qu’il avait mis le feu à sa barbe lors de leur première rencontre. Bahia sourit de nouveau en se disant que les prénoms de ses Pokémons avaient tous une petite histoire derrière, même s’ils n’avaient pas vraiment d’autres significations particulières. Elle écouta le reste de la question et hocha doucement la tête, passant à côté d’une petite bande squelettique de Miradar.

-‘ Bien sûr. J’ai aussi un Noeunoeuf, un Démolosse et mon grand frère, un Blindépique. Enfin, Cogneur n’est pas avec moi en ce moment. Quand je t’ai rencontré sur la plage, il était occupé... à draguer la sauveteuse. Parait que mon père me l’a emprunté ensuite pour la soirée. ‘

Grand frère, oui. Cela pouvait paraitre étrange d’entendre cela, mais Bahia ne se gênait pas pour le dire ainsi, tout comme elle n’avait ressenti aucun malaise à dire à Joachim qu’elle avait été adoptée et qu’il était celui qui s’était occupé d’elle avec son père. Celle-ci continua tranquillement son chemin, contente de ce qu’elle voyait. En fait la botaniste était tellement concentrée sur l’exposition qu’elle entendit à peine d’une oreille ce que le jeune homme disait. Hum ? Entrainer ses Pokémons ? Bahia se mordit la lèvre et tourna la tête vers lui, l’air de se demander si c’était une bonne idée. La demoiselle n’en avait pas vraiment envie, ce n’était pas pour rien qu’elle était botaniste. Les combats Pokémon étaient intéressants, elle aimait en faire de temps en temps… mais pas trop souvent. Puis Globule et Phloxe n’étaient pas taillés pour le combat, loin de là. Ils avaient été entrainés pour autre chose que cela. Globule était entrainé pour aider la demoiselle dans ses recherches et aussi utiliser pour ses spores, Phloxe était un peu entrainé pour les recherches, mais c’était surtout pour le lien télépathique qu’il apportait dans l’équipe. Le Démolosse aimait bien se battre, mais cela tournait souvent au vinaigre. Il restait son Blindépique et le Grotichon. Oh oui, le cochon avait du potentiel et Cogneur le savait. Seulement, elle n’avait pas vraiment envie de cela ce soir.

-‘ C’est gentil de ta part, mais je préférerais… ‘

La Pokéball du cochon s’ouvrit d’un coup, libérant le Grotichon tout excité. Celui-ci se mit à sautiller et s’agrippa au kimono de la demoiselle, qui soupira. Il avait entendu, évidemment. À présent, bonne chance pour lui faire sortir cela de la tête. La botaniste lui caressa doucement le crâne, le calmant quelques secondes. Difficile de lui dire non… Bahia soupira de nouveau et regarda le reste de l’exposition. Cela prendrait probablement moins d’une demi-heure finir le reste.

-‘ C’est bon, calme-toi. Je veux bien faire un petit combat, mais c’est pour lui. Et uniquement après qu’on ait fini la visite. ‘

En espérant ne pas trop se faire presser par son Pokémon et Yuugure. Autant dire qu’elle ferait un peu exprès de prendre son temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 4 Juin 2014 - 7:06

Yuugure sourit en écoutant la jeune femme. Alors comme ça, elle avait cinq pokémons ? Un Grotichon, un Blindépique, un Démolosse, un Paras et un Noeunoeuf. Pas mal, vraiment pas mal. Rien qu’à l’écoute, il remarquait que le pokémon Epinadure devait être le plus puissant de l’équipe de Bahia. Et aussi celui qu’elle appréciait le plus. « Frère » ? Yuugure considérait également ses pokémons comme des membres de sa famille, mais il n’allait pas jusqu’à les qualifier de frères, sœurs, tantes ou cousins. Enfin, il fit un sourire en hochant doucement la tête, avant qu’ils ne reprennent l’exploration de l’exposition, frissonant en voyant l’armée de Miradar squelettiques. Jusqu’à ce qu’il donne sa proposition d’entrainement. La rousse se retourna, visiblement pas certaine qu’il s’agissait d’une bonne idée. Après tout, ce n’est pas ce que l’on s’attend à entendre lors d’une visite au musée ou d’un festival. Yuu’ se retint de se frapper le crâne quand il comprit son idiotie, avant de voir une ball de Bahia s’ouvrir toute seule, dévoilant le petit Grotichon, tout excité à l’idée de pouvoir combattre. Yuugure ria un bon coup, alors que Bahia calmait son cochon. Enfin, elle tentait sûrement aussi de calmer les ardeurs des deux combattants également. Le blond soupira, s’avançant doucement vers le petit pokémon Combat.

«  Elle a raison. On finit tranquillement cette exposition et après, et seulement après, on combattra. Je te promets que ce ne sera pas aussi court que contre Chrysobéryl, Costaud. »

Il lui fit un petit clin d’œil avant de suivre tranquillement Bahia à travers la galerie de pokémons. Plus ils avançaient, plus ils rencontraient des pokémons récents, jusqu’à atteindre un nuée de Tic et de Clic, apparus seulement il y a une centaine d’années selon une citation du professeur Keteleeria. Cela leurs avait prit une quarantaine de minutes, mais ils sortirent du musée finalement, non sans que Yuugure achète une peluche de Marisson chromatique à la boutique de souvenir. Elle était tellement douce ! Et il faut avouer que Marisson est un pokémon plutôt mignon, non ? Donc une fois sorti, il tendit à deux mains la peluche à Bahia, le sourire aux lèvres.


«  Tiens, c’est pour toi, un petit souvenir de cette soirée. »


Puis il posa un regard vif sur le côté, remarquant le Grotichon. Il devait s’impatienté. Après tout, Yuugure lui avait promis un combat dès qu’ils seraient sortis du musée, il fallait donc qu’il tienne parole. Il regarda autour de lui, rapidement, avant de remarquer un terrain installé sur la route pour permettre aux dresseurs trop entreprenant de combattre sans blesser la foule.

«  Il y a un terrain pour combattre, là-bas, on pourrait y aller, non ? Ça sera vite fait, on ne ratera rien du spectacle de clôture Bahia. »

Il serait déjà la ball qu’il allait utiliser dans sa main, sans la décrocher. Il savait quel pokémon envoyer contre le Grotichon de la rousse, sans pour autant ne lui laisser aucunes chances. Il se dirigea donc vers le terrain libre, une sorte de ring rectangulaire au sol en bois vernis, posé à même le sol et soupira doucement, se calmant et commençant déjà à se concentrer sur le match à venir. Il lança son pokémon sur le terrain, après avoir parlé à Bahia tranquillement.

« Il n’y aura pas d’objets, hormis les objets tenus. Il n’y aura qu’un seul pokémon de tout le combat, donc bien entendu pas de Switch.  Si ma Challenger est prête, elle peut commencer. »

Oui, il se prenait déjà pour un Champion. Il fallait bien qu’il s’exerce, non ? Il était presque sûr d’avoir le poste dans peu de temps, donc oui, un petit exercice ne ferait pas de mal. Le pokémon qu’il avait envoyé était sa Kangourex et elle tenait un Grelot-Coque.

« Ahaha… Je m’y crois trop.. » Dit-il de voix basse en se retenant de rire trop fort.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 4 Juin 2014 - 16:58

Ils finirent donc le reste, Bahia tentant tant bien que mal de contenir son ami le cochon, qui la pressait de finir. La demoiselle trouva le moyen de rallonger un peu la visite, mais elle finit par abandonner à la fin et passer rapidement sur les dernières pièces de l’exposition. Voilà, la botaniste espérait que Costaud arrêterait de s’agripper à son kimono d’un air excité. Il était assez gros, mais en ce moment, on aurait dit une petite puce incapable de tenir en place. C’était la première fois qu’il allait se battre avec elle comme dresseuse et il fallait avouer que son ancien dresseur, à part lui apprendre à brûler des trucs, ne l’avait pas vraiment entrainé. Bahia était déçue que Cogneur ne soit pas là quand même, c’était le Pokémon qui s’était occupé de son entrainement. Enfin, le Grotichon n’en semblait pas trop peiné, il ne pensait qu’au combat à venir. Poussant un long soupir, la demoiselle attendait tranquillement que Yuugure revienne, celui-ci ayant visiblement décidé de faire une visite dans la boutique du musée. Bahia considérait qu’elle s’était déjà fait un cadeau en s’achetant son kimono, elle préférait ne pas entrer et finir par dépenser dans toutes sortes de babioles un peu inutiles. S’appuyant sur sa canne, la demoiselle observait tranquillement le paysage devant elle, voyant les lumières au loin. La musique était plus forte à présent et des éclats de voix passaient au travers. La rousse se rendait compte que le temps passait vite et qu’elle commençait à fatiguer un peu. Sa jambe lui tirait et dès que le festival serait fini, elle irait probablement ce coucher. Elle sortit de ses pensées en entendant la voix de Yuugure et se retourna pour le regarder. L’handicapée ouvrit la bouche et resta stoïque devant le jeune homme, observant la peluche qu’il avait dans les mains. Un instant, il lui avait acheté un cadeau ? Bahia regarda le petit Marisson d’un air ahuri, le prenant doucement d’une main. Comment avait-il fait pour deviner que son Blindépique était chromatique ? Non, voyons, il ne pouvait pas le savoir comme ça. Ça ne devait être que le hasard, au final. Et puis elle lui avait parlé de lui et les peluches chromatiques intéressaient toujours plus les gens, sachant que les Pokémons de ce genre étaient rares.

-‘ M… Mer.. ci. ‘

La demoiselle observa de plus près la peluche, qui était particulièrement douce. Pourquoi lui faire un cadeau ? Bahia posa doucement le toutou dans son grand sac à main, le cœur battant rapidement. Celle-ci hocha simplement la tête en entendant le reste, suivant Yuugure sans rien rajouter d’autre. C’était mignon de sa part de lui offrir quelque chose, mais cela mettait mal à l’aise Bahia. Pas pour les mêmes raisons que tout à l’heure, non.

* Tu penses que tu la mérites, cette peluche ? *

La rousse se mordit la lèvre et baissa la tête, s’approchant de sa place sur le terrain, suivie de près par son Grotichon sautillant. Bahia avait envie de jeter le toutou et partir à la course, mais jamais elle n’oserait. La voix de sa conscience résonnait dans son esprit alors qu’elle prenait place devant Yuugure, plus loin. Non, elle ne méritait clairement pas un cadeau de sa part. Elle était… une traitresse. Elle connaissait le vrai visage de son agresseur et n’oserait jamais le dévoilé. Elle avait créé des armes biologiques et d’autres personnes comme lui souffriraient de sa faiblesse. Bahia était en train de repasser par les mêmes sentiments que tout à l’heure, lorsqu’elle s’était enfuie sur la plage. Seulement cette fois-ci elle avait plus de mal à les contenir, regardant le sol plutôt que son challenger. Pourquoi ? Parce qu’elle avait appris à le connaitre un peu. Comment avait-elle pu se tenir devant lui tout ce temps, sans rien dire, alors qu’elle était directement liée à son malheur ? Il aurait pu mourir… et elle prenait la faute sur elle. Bahia avait la gorge nouée et respirait plus rapidement. La demoiselle avait sous les yeux le résultat de son travail et c’était dur psychologiquement de l’accepter. Elle s’en mettait probablement trop sur les épaules, mais elle était incapable de faire autrement.

-‘ Groti ? ‘

Vite, oublier. Oublier Topic, les semaines qu’elle avait passée comme otage, les poisons mortels qu’elle avait créés, tout. La botaniste releva la tête et sourit faiblement à son cochon, qui la regardait d’un air inquiet. Reprendre le contrôle, tout mettre de côté. Bahia tentait de le faire, mais quelque chose dans son regard laissait voir son malaise grandissant. Yuugure était loin, de cette distance, elle se disait qu’il ne verrait peut-être pas le changement dans son comportement. En entendant ses règles, Bahia se sentit idiote. Costaud n’avait pas d’objet sur lui… Réussissant à mettre de côté ses pensées sombres quelques secondes, l’handicapée fouilla dans son sac et demanda à son Grotichon de ne pas entrer sur le ring tout de suite. Elle en sortit une Ceinture Noire et l’attacha autour de la taille de son Pokémon. C’était supposé être à Cogneur, mais il n’aimait pas s’en servir. Costaud souffla de son groin, pour ensuite se placer pour le combat. Bahia aurait probablement été contente et curieuse de voir la Kangourex dans une autre situation, mais à part un regard rapide, elle ne parut pas vraiment ce concentré sur celle-ci. La demoiselle était surtout occupée à tenir ses émotions à distance, pour se concentrer sur le combat à venir.

Oublie tout.

-‘ Du calme, Costaud. ‘

La voix de Bahia était incertaine alors qu’elle retenait son cochon d’attaquer. Celui-ci avait bien vu que Yuugure lui donnait le premier coup, alors il avait failli réagir au quart de tour et attaquer sans laisser le choix à sa dresseuse. Il se reprit et attendit – non sans impatience – le premier ordre de celle-ci.

-‘ Commence doucement, le but n’est pas de l’attaquer le plus vite et le plus fort possible. Mimi-Queue. ‘

Le cochon se retourna et la regarda d’un drôle d’air. Bahia l’encouragea du regard, lui faisant un léger geste de la main. Il haussa les épaules et se tourna légèrement, secouant sa queue en tirebouchon vers la Kangourex.

-‘ Voilà. Maintenant, Boul’Armure. '

Le cochon se replia donc sur lui-même quelques secondes, son corps se mettant à luire. Bahia était du genre passive, elle voulait apprendre à son Grotichon à ne pas se jeter sur son adversaire d’un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 5 Juin 2014 - 9:56

Oh. Elle semblait gênée de recevoir la peluche. Mais Yuugure s’interrogeait, pas longtemps, sur la raison de cette gêne. Était-ce la même que celle qu’elle avait subi au tout début de leur rencontre, lorsque le blond la complimentait et l’invitait à boire ? Ou était-ce lié à autre chose ? Peut-être qu’elle n’aimait pas la peluche qu’il lui avait acheté… Il haussa les épaules, en les regardant se placer sur le terrain, avant que la jeune femme ne serre une ceinture noire autour de la taille de son cochon. Elle semblait un peu trop grande pour lui, mais Yuugure n’en prit pas rigueur. Après tout, elle pouvait très bien appartenir à un autre pokémon. Enfin, il hocha la tête en voyant qu’elle retenait l’ardeur de son pokémon. Il fallait savoir contenir celle-ci pour pouvoir gagner. Et il fallait aussi savoir l’utiliser au bon moment, car un pokémon trop bridé ne dévoilera pas toute sa puissance. Enfin, elle décidait de commencer par Mimi-queue et Boul’armure. Le candidat au titre de Champion eut un léger sourire quand il entendait les ordres : pour ce qu’il avait prévu, ils seront inutiles, voir, ils l’aideraient. Mais pour que son plan fonctionne, il fallait qu’il attende. Alors autant préparer le terrain.

« Prévenir vaut mieux que guérir. Rune-protect. »


Il utilisait une capacité que la mère-dinosaure connaissait depuis sa naissance ; sachant pertinemment que les Grotichons connaissaient des capacités capables d’infliger des statuts spéciaux, comme le Poison ou la Brûlure. Il ne pouvait donc pas prendre le risque de voir sa Kangourex affublée d’un de ces états, surtout pas la brûlure qui réduirait sa puissance de frappe.  Il ne voulait pas attaquer tout de suite, il voulait voir comment combattait Bahia et donner un beau combat à Costaud, et, après tout, Okaasan’ avait beau être calme de nature, elle n’en restait pas moins une Kangourex, un pokémon capable du pire si on s’approchait trop de son petit. Mais ça, c’était à qui voulait bien l’entendre.

Il observa ensuite un peu les réactions de son adversaire, et, manque de chance pour elle, Yuugure avait plutôt une bonne vue.  Il remarqua ainsi le malaise dans le regarde de la rousse. Il ne répondit rien à cela, gardant une mine plus sérieuse qu’à l’accoutumé et décida de déroger à ses propres règles pour discuter en plein combat, alors que sa Kangourex se recouvrait d'un léger voile lumineux:


«  C’est pas mal pour le moment, Bahia. Okaasan’ et moi attendons de voir la suite, ahah ! D’ailleurs, tu sais ce que veut dire Okaasan’ à Raisei ? »

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 5 Juin 2014 - 21:23

Rune Protect ? Bahia dut prendre quelques secondes pour réfléchir, cherchant à se souvenir des effets de cette attaque. Vu qu’elle ne bougeait pas trop, cela devait être passif, non ? Il ne fallait pas oublier que la jeune femme était une botaniste avant tout, il fallait lui laisser un peu de chance pour ce qui était des combats Pokémon, sinon c’était évident qu’elle allait perdre. Elle vit le voile lumineux sur la Kangourex et hocha la tête pour elle-même. D’accord, plus d’effet de statut, elle s’en souvenait maintenant. Bahia ferma doucement les yeux et se maudit intérieurement. Déjà qu’elle avait du mal à se concentrer au naturel, s’il fallait en plus que Libra, Tapis, Nathael et le reste de la Zodiac en général ce tapent l’incruste dans son esprit, ce serait impossible de combattre normalement. Les visions de Libra et Tapis étaient plus désagréables, pour ce qui était de Nath, cela ne la dérangeait pas plus que cela. Respirer tranquillement. Mettre de côté. Hum ? Celle-ci ouvrit les yeux en entendant la voix de Yuugure, posant son regard sur lui. Il attendait la suite ? La jeune femme grogna, déjà impatiente que le combat finisse. Elle restait uniquement pour Costaud, qu’elle ne voulait pas décevoir. Une promesse était une promesse, l’handicapée essayait de les tenir le plus possible. Le jeune homme devait bien se rendre compte qu’elle n’était pas la plus douée en combat, vu le temps qu’il prenait. Elle hocha négativement la tête à sa question.

-‘ Pas vraiment. Ça veut dire quoi ? ‘

Bahia parlait d’une voix faible, juste assez audible pour que Yuugure entende un peu de l’endroit où il était. Celle-ci paraissait pensive et devait se calmer un peu, essayant de mettre toute sa concentration sur le combat. La demoiselle soupira et se massa la tempe droite d’une main, tentant de réfléchir à la contre-attaque. Le Pokémon du jeune homme était clairement plus fort que le sien, elle devait donc faire preuve d’un peu de ruse si elle voulait en venir en bout. Si c’était possible, évidemment. La botaniste soupira et posa son regard sur le Grotichon, qui avait fini d’augmenter sa défense, comme demander. Bon, que faire ? Il était assez lourd et donc assez lent, la demoiselle se voyait mal lui demander une Balayette alors qu’il était assez loin de la Kangourex. Celle-ci risquait d’avoir le temps d’éviter. Hum…

-‘ Puredpois, sur toi. ‘

Sur lui ? Le cochon ne se posa pas trop de questions et ouvrit la bouche, soufflant du groin en même temps. Il se mit à libérer un épais nuage mauve, qui, bien vite, le recouvrit complètement. Le nuage toxique continuait de grossir, rendant la visibilité plus compliquée. En fait, une partie du terrain était à présent recouverte de fumée opaque, laissant le coin de la Kangourex à l’air libre. Difficile de voir le cochon dans ces conditions. La demoiselle sourit un peu, encouragée par son idée. Qui sait, peut-être que cela l’aiderait un peu ? Bahia n’en espérait pas trop, il était évident que Yuugure en savait plus qu’elle. Il y avait fort à parier qu’il trouverait une parade, mais pour l’instant, elle préférait se dire que c’était bien. Le vent aurait tôt fait de disperser l’épais nuage, alors elle devait en profiter tout de suite. Costaud avait visiblement compris, parce qu’elle avait vu un peu de mouvement avant que le nuage ne devienne plus gros. Il s’était déplacé, pour attaquer d’un côté que son adversaire ne s’attendrait peut-être pas. Il était à l’extrême gauche et Bahia murmura, espérant qu’il entende.

-‘ Flammèche. ‘

Ce n’était pas très puissant comme attaque, mais cela aurait le mérite de peut-être surprendre l’autre. Dès que la Kangourex saurait la position du Grotichon, Bahia passerait à autre chose. Les boules de flammes sortirent subitement du nuage, se dirigeant tout droit vers son adversaire, le prenant de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mar 10 Juin 2014 - 16:51

Oh, alors elle ne savait pas ce que voulait dire « Okaasan' » ? Ce n'était pas vraiment étonnant, en fait, peu de gens connaissaient Ransei et encore moins de gens connaissaient la langue de cette région. Enfin, Yuugure avait largement le temps de répondre à Bahia : les ordres de la jeune femme tardaient à venir.

« Ahah, ça veut dire « mère », ça lui va plutôt bien, non ? Ahah. »


Il soupira doucement, en entendant le premier ordre de la rousse : Purédpois. Elle voulait cacher son pokémon des yeux de ses adversaires et il pouvait y avoir deux raisons à cela : soit elle voulait le booster sans être vu, en évitant un maximum de se faire frapper, soit elle souhaitait attaquer par surprise. Et qui dit attaque par surprise dit changement de position. Mais franchement, Yuugure s'en fichait. Il n'allait pas envoyer sa kangourex s'asphyxier dans le nuage empoisonné, même si elle était invulnérable aux changements de statuts. Et puis, le gaz n'atteignait pas Okaasan', donc il n'y avait aucune raison d'attaquer pour le moment. Il n'allait donc rien faire, mais sa dinosaure n'était pas de cet avis, en sentant son petit se cacher dans sa poche, apeuré par la Purédpois. Elle fit donc un pas vers l'ancien emplacement du Grotichon.

« Attend, Okaasan', l'occasion arrivera bien vite. »

Et l'occasion arriva. Flammèche venant d'un flanc ? Yuugure ne s'était pas trompé. Mais pourquoi utiliser une attaque spéciale ? Il y avait, certes, le STAB, mais une NitroCharge aurait peut-être été aussi rapide, plus violente, bénéficiant du STAB et surtout de son effet d'augmentation de rapidité. Enfin, Bahia était une dresseuse débutante, ce n'était pas si grave. Il voulut demander une esquive à sa Kangourex, mais le simple petit mouvement qu'elle avait fait précédemment empêchait cette esquive d'avoir lieu, la forçant à encaisser ,avec son épaule, l'attaque qui, soyons honnêtes, n'était pas bien terrible pour la grande gaillarde qu'elle était.

Bien, la contre-attaque allait être lancée. Déjà, le brouillard se dissipait et grâce à la Flammèche, repérer l'ennemi était devenu aisé. Et puis, le Grotichon avait beau avoir augmenté sa capacité défensive, la prochaine attaque de la dinosaure allait traverser cette défense comme du beurre :


« Attrition ! »


Aussitôt, la Kangourex, qui était loin d'être lente malgré son gabarit, se lança vers la source de la Flammèche, perçant le gaz toxique, le Grelot-Coque commençant à briller et le bras enveloppé d'une aura jaune pour aller frapper d'un mouvement horizontal du bras son adversaire. L'attaque bénéficiait du STAB de la Kangourex ainsi que de sa grande force de frappe, mais malgré cela, elle se retenait, car, après tout, sa race était pacifique tant que personne ne touchait leurs bébés.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 12 Juin 2014 - 18:02

-' Hum '

Mère ? Oui, elle portait plutôt bien son nom. Bahia commençait à se calmer et elle sourit faiblement pour toute réponse, serrant la peluche Marisson dans ses bras. Tout allait bien, Yuugure n’allait pas trop vite, elle avait le temps de réfléchir pour l’instant. Néanmoins elle savait que cela finirait par changer, dès que leurs Pokémons se retrouveraient au corps à corps, la botaniste n’aurait presque plus le temps de penser. Un peu anxieuse à l’idée de se faire battre à plate couture, l’handicapée cherchait du regard son Grotichon. Étant de l’autre côté du terrain, elle n’avait pas pu voir si les flammes avaient touché son adversaire. La fumée toxique commençait déjà à se faire balayer par le vent, s’étendant un peu partout. Bahia plissa les paupières et vit le corps rouge de son ami, qui recommençait à bouger en voyant que sa cachette était en train de se dissiper. Bahia entendit la voix de Yuugure mais resta un instant stoïque, n’étant pas sûre d’avoir compris ce qu’il avait dit. La demoiselle serra la peluche encore plus en voyant la Kangourex foncée sur son Costaud, qui était plutôt lent. Le cochon avait compris que la contre-attaque allait venir rapidement et couina, cherchant visiblement un échappatoire. Bahia se mordit la lèvre au sang et mit à peine une seconde à prendre une décision, ne sachant pas trop ce que cela allait donner.

-‘ Nitro-charge ! ‘

Costaud avait visiblement compris où elle venait en venir. La Kangourex était à présent trop proche pour qu’il s’élance vers elle et lui rentre dedans comme un boulet de canon, mais l’attaque lui permettait de s’enflammer le corps d’un coup. Au moment où le Pokémon normal levait le bras et se préparait à le frapper avec, le cochon se mit à dégager une vague de chaleur, son corps se recouvrant de flammes. Il se prit l’attaque de côté, poussant un autre couinement alors qu’il perdait l’équilibre. La Kangourex risquait de s’être brûlé le bras sur lui, mais cela n’aurait clairement pas le même degré de dommage que celui qu’elle venait de faire subir au Grotichon. Celui-ci reprit son équilibre et souffla du groin dans sa direction, se frottant le bras d’un air fâché. Bahia avait envie d’abandonner maintenant, Costaud était déjà essoufflé et souffrait clairement de l’attaque de son adversaire. La botaniste soupira et tendit la main, la Pokéball de celui-ci dans sa paume. Dès que le cochon vit son mouvement, il se décala sur le côté, évitant le rappel. Il grogna en direction de sa dresseuse, qui remit sa Pokéball en place après quelques secondes d’hésitation. Bahia aurait préféré tout terminer maintenant, mais le cochon voulait continuer jusqu’au bout, même s’il n’avait clairement aucune chance. La jeune femme soupira et resserra encore sa poigne sur la peluche. Ce battre était déjà un peu malaisant pour elle, s’il fallait en plus que ce soit contre Yuugure et un Pokémon plus fort que le sien…

-‘ Balayette. ‘

D’accord, elle voulait bien continuer, pour lui. La voix toujours dénudée d’assurance, celle-ci se disait qu’il était peut-être temps de mettre à profit la CT que Cogneur lui avait appris. Le cochon, qui était encore proche de la Kangourex, se jeta dans sa direction, visant ses chevilles. S’il réussissait, peut-être qu’ils auraient encore une petite chance de lui faire des dégâts. Bahia restait silencieuse, n’osant plus parler. Toute sa concentration était sur le combat et si Yuugure lui parlait, elle risquait de ne plus être capable de suivre. Puis il fallait avouer qu’elle avait honte un peu de ses connaissances en combat, évitant de regarder le dresseur au fauteuil au bout du terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 12 Juin 2014 - 19:05

Oh. Nitrocharge ? Alors elle savait que la frappe était inévitable ? Enfin, si elle avait réagi à l'instant même où Yuugure avait donné son ordre, en tenant compte de la distance entre les adversaires, son cochon aurait peut-être eu l'occasion d'esquiver avec la même technique.Mais le jeune blond n'était pas -encore- un juge et il laissa le Grotichon s'embraser et... C'était tout. Yuu' eut un petit sourire en coin, en voyant l'adaptation de la capacité. C'était plutôt bien joué, d'utiliser une telle attaque en tant que technique défensive. Mais cela ne suffisait pas à arrêter la frappe perceuse de défenses de la Kangourex, malgré la légère brûlure infligée. Elle pouvait donc aisément enchainer sur une autre frappe, mais Yuugure n'ordonna rien. Après tout, Bahia semblait être encore débutante et ce serait idiot de ne lui laisser aucune chance. Et en plus, elle tenta de rappeler son cochon dans sa ball. Oui, tentait, étant donné que celui-ci évita vivement le rayon rouge de révocation. Yuugure hocha doucement la tête en voyant l'attitude du Grotichon. Ne jamais abandonner, c'était ce que se remémorait le jeune homme. Malgré les épreuves, il fallait continuer pour tenter d'aller toujours plus haut, pour enfin, un jour, atteindre son but ultime.

Puis vint le nouvel assaut, après cette petite pause qui avait laissé à Yuugure et a Okaasan' le temps de se préparer. Balayette ? Une capacité de type Combat, donc très efficace sur la Kangourex, en plus de la ceinture noire - un peu plus grâce à l'embrasement du Grotichon- et de la baisse de défense due à la Mimi-queue placée en début de combat. La capacité avait tout pour faire très mal au pokémon de Yuugure, grâce à tout cela. Mais pas assez mal pour la mettre K.O. Alors, le jeune homme ne prit même pas le temps de réfléchir après l'ordre de Bahia, sachant parfaitement ce qu'il devait faire dans un cas comme celui-ci. Son sourire s'élargit, alors qu'il lançait un mot unique, capable de renverser une situation délicate :


« Riposte ! »

Tout simplement. La Kangourex s'enveloppa entièrement d'une aura marron, s'appuyant bien sûr ses jambes alors que le Grotichon venait frapper celles-ci.La grande mère grogna, alors que sa rage montant en entendant les plaintes de son petit dans sa poche. C'en était assez. Elle allait en finir. Elle se retourna rapidement, pour donner un puissant coup de queue, renvoyant le double de la souffrance qu'elle avait enduré à cause de cette Balayette. Et Arceus sait que ça allait faire mal au Grotichon.

Pendant ce temps, Yuugure se grattait doucement la joue. Il y était peut-être allé fort, là. Mais il ne pouvait pas laisser passer une occasion pareille, si ? Si, sûrement. Et il avait sûrement mit le Grotichon bien mal en point. Il soupira doucement à sa bêtise, en décrochant la Soin-Ball de sa ceinture. Il libéra Isha derrière son fauteuil, au cas où le match serait fini. En voyant la scène, la femme-médecin en forme d'oeuf comprit ce qu'elle avait à faire et se préparait déjà à administrer un Vibra-soin au Grotichon si besoin.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 12 Juin 2014 - 23:14

Riposte ? Bahia ferma les yeux et soupira simplement, sans regarder la suite. Le Grotichon se prit le coup de queue de la Kangourex, tombant à la renverse sous l’attaque. C’était fini, il n’y avait plus rien à faire rendu là. Ce combat n’avait fait que convaincre encore plus la demoiselle qu’elle n’était tout simplement pas faite pour cela. Son Blindépique avait bien plus de connaissance là-dedans, c’était ce qu’il avait fait toute sa vie. Et encore, il lui arrivait lui aussi de faire des erreurs, alors elle… la botaniste ouvrit les paupières et fut surprise de voir que son cochon était debout. Non il ne pourrait plus attaquer dans cet état, mais il avait trouvé la force de se relever et de se tenir sur ses jambes. Il tremblait et fixait l’autre Pokémon avec rage, soufflant des flammèches par le groin. La botaniste s’approcha doucement de son ami, s’appuyant sur sa canne. La jeune femme posa la main sur la tête de son Grotichon et celui-ci grogna, jetant un regard déçu vers sa dresseuse. Bahia déposa la peluche à terre et passa ses bras autour du crâne du Pokémon feu, le serrant contre elle. Il était fâché de s’être fait battre aussi facilement, mais il devait comprendre qu’ils n’étaient pas du même niveau. Quand même bien Yuugure lui aurait donné plus de chance, il aurait eu du mal à triompher. Il ne devait pas abandonner pour autant, l’entrainement avec Cogneur allait bien et il finirait par prendre plus de force. Le cochon se calma après une petite minute, déposant ses bras sur les hanches demoiselle pour lui rendre son câlin. Bahia lui sourit doucement et se pencha vers lui, lui parlant d’une voix douce.

-‘ Ne t’inquiète donc pas pour ça, Costaud. Le prochain tu l’auras. ‘

La demoiselle vit alors un autre des Pokémons de Yuugure, le genre de Pokémon que les infirmières Joelle avaient dans les centres. La botaniste poussa un peu le cochon, qui fit quelques pas incertains vers le Pokémon médecin. Puis il s’effondra tout simplement, sous le regard surpris de sa dresseuse. Il avait voulu faire le fort et montrer qu’il en était encore capable, mais en réalité il n’avait déjà plus d’énergie. Bahia se pencha vers lui et jeta un regard inquiet vers Yuugure, le suppliant des yeux. Heureusement la Leuphorie administra un Vibra Soin et le cochon se retrouva de nouveau debout, détachant la ceinture noire que Bahia lui avait mise. La botaniste récupéra l’objet et le remit dans son sac à main, se disant qu’il pourrait toujours s’en servir dans un autre combat. Le Grotichon fixait le jeune homme au fauteuil, visiblement toujours aussi déçu. Il était content d’avoir affronté un Pokémon en combat ‘officiel’ comme ça, mais il était dégoûté de la tournure de celui-ci. Au final Bahia se disait que c’était peut-être mieux ainsi, le Grotichon devait apprendre tout de suite que dans les combats il y avait la victoire, mais aussi la défaite. Puis il fallait avouer que le pauvre cochon n’avait malheureusement pas la meilleure entraineuse du coin et Bahia se sentait responsable. Avec quelqu’un d’expérimenté pour le guider, il aurait probablement fait plus de dégât. Bahia ne savait pas trop pourquoi, mais cela la mettait mal à l’aise, elle avait du mal à combattre toute seule et cela l’effrayait un peu. Et si Cogneur n’était pas dans les parages comme aujourd’hui, qu’allait-elle faire face à une menace ? Le Blindépique chromatique était 99% du temps avec elle, mais il suffisait d’une autre soirée comme celle-ci et un petit pépin… Bahia restait silencieuse, réfléchissant à la question. La demoiselle avait toujours été très occupée par son travail de botaniste, ses Pokémons de recherche avaient été entrainés dans ce but. Aujourd’hui elle se demandait si elle devait profitée de son congé pour apprendre un peu plus à se défendre. Avec la Zodiac, la situation avait changé. Ce fut son Grotichon qui la sortit de ses pensées. Lui aussi avait visiblement réfléchi et il s’approcha de Yuugure, lui tapotant simplement sur le bras, comme une sorte de remerciement.

-‘ Hum oui, merci. Je suis désolée, je ne suis pas très douée… ‘

Bahia regardait ailleurs, toujours aussi pensive. Elle avait l’air d’avoir… honte ? Dans un monde entièrement modelé par les Pokémons, c’était un peu étrange de ne pas savoir grand-chose sur eux… à part les Pokémons plantes, évidemment. Alors oui, pour la première fois à ce sujet, elle avait honte. La demoiselle n’eut pas vraiment le temps de continuer de parler, des bruits de pas venaient de plus loin. Lorsque la botaniste se retourna, elle vit l’homme qui s’occupait du concours de pêche qui courrait vers eux, tout essoufflé lorsqu’il arriva aux deux humains. Bahia le regarda d’un air surpris, se demandant pourquoi il leur courrait après comme ça. Elle eut sa réponse bien assez tôt.

-‘ … Ma… mada… ouf ! Donnez-moi deux secondes. Fiou. On a retrouvé votre canne à pêche, vite, il reste cinq minutes au concours ! ‘

Quoi ? Bahia tenta de lui demander plus d’explication, mais il resta muet à ce sujet, lui disant juste de se dépêcher. La demoiselle rappela son Grotichon et se mit donc en route, clopinant en grimaçant vers le canal où ils avaient pêchés tout à l’heure. Elle regarda que Yuugure suivait bien et ce mit lentement à ralentir en voyant sa prise de loin. Non… sérieusement ? Bahia ouvrit grand la bouche et resta complètement ahurie devant le Leviator, qui se tenait sur le bord du canal. Celui-ci observait les gens avec calme, la canne à pêche de la demoiselle lui sortant de la bouche. L’homme donna un petit coup de coude à la demoiselle, l’air amusé.

-‘ Chaque année, c’est la même chose. C’est un Leviator qui passe de temps en temps, il prend des cannes à pêche au hasard durant le festival. Les gens ne le voient pas, il passe tout au fond du canal. Alors, qu’est-ce que vous attendez pour l’enregistrer ? ‘

Bahia était abasourdie. Celle-ci fixait le dragon des mers qui faisait pareil de son côté, toisant la demoiselle sans trop bouger. Les gens s’arrêtaient et regardaient le monstre marin, murmurant entre eux. La demoiselle tourna la tête vers Yuugure, son regard signifiant clairement : qu’est-ce que je fais ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 18 Juin 2014 - 12:50

Et voilà, le match s'était terminé, comme l'avait prévu Yuugure. C'était triste de l'avoir vaincu si rapidement, mais il fallait aussi qu'il apprenne que la victoire n'est pas toujours à portée de main, même si on a un avantage en début de confrontation. Enfin, la jeune femme alla serrer son pokémon dans ses bras, laissant la peluche sur le sol et le consolant. Le blond sourit en voyant la scène, sans bouger de sa place avant de rappeler sa Kangourex dans sa ball, pendant que Bahia poussait un peu Costaud pour qu'il aille se faire soigner par la pokémon-médecin, mais celui-ci tomba avant d'arriver en face de la Leuphorie et celle-ci due s'approcher du combattant pour lui administrer son soin. Et devinez quoi ? Il ne la remerciait même pas ! Elle gonfla légèrement les joues sans rien dire, frustrée, alors que le cochon allait rendre sa ceinture noire à la rousse. Et en plus, il osait l'ignorer pour aller remercier Yuugure et seulement lui, la laissant sur le carreau. Elle l'avait pourtant soigné ! Elle n'avait pas droit à un peu de gratitude, également ? Que serait un combattant sans les médecins qui le suivaient ? Elle regrettait presque d'avoir soigné un malpoli comme lui. L'équipe de Yuugure, y compris ce saltimbanque de Metamorph, la remerciait, après un combat ! Plus elle y pensait et plus elle devenait rouge de colère en fixant le Grotichon. Yuugure remarqua rapidement cela et après les remerciements de ses adversaires, il rappela sa soigneuse rose, tout en répondant à Bahia.

« Oh, ce n'est pas grave, tu n'es peut-être pas une grande combattante, mais je suis sûr que tu as des tonnes de qualités pour équilibrer, ahah ! »


Il avait parlé alors que l'homme du concours de pêche venait vers eux, visiblement essoufflé de la course qu'il avait fait à travers la ville pour les retrouver. Ils avaient retrouvé la canne à pêche que la jeune femme avait perdue ? C'était super, mais pourquoi traverser la ville pour venir leur dire ça ? Il n'eut même pas le temps de poser sa question que, déjà, ils étaient partis. Il poussa un peu la manette de son fauteuil pour les suivre et remarqua que Bahia avait oublié la peluche sur le sol. Sur le sol, bon sang ! Comment Yuu' pouvait-il la récupérer s'il risquait de se retrouver étalé sur le sol ? Il était hors de question qu'il prenne ce risque et il était encore moins concevable qu'il laisse le faux marisson ainsi sur le sol. Il décrocha donc une ball de sa ceinture pour invoquer son Spinda et demanda à celui-ci de ramasser la peluche. Cela fait, le panda s'installa sur les genoux de son dresseur qui fit aussitôt demi-tour, pour aller sur les lieux du concours de pêche.

« Oh, put*** de mer** de bon Arceus. »

Voilà ce qu'il s'était dit, dans toute sa classe, lorsqu'il vit ce pourquoi l'organisateur du concours de pêche était revenu les voir : ce n'était pas seulement pour la canne... C'était pour ce qu'elle avait attrapé ! Ou plutôt, ce qui avait attrapé la canne. Le morceau de bois gisait dans l'imposante mâchoire du serpent des mers. Un Leviator, bon sang. Bahia avait ferré un pokémon aussi énorme ! La surprise de Yuugure ne dura pas longtemps, cependant, et il répondit tout simplement au regard abasourdi de la jeune femme, le sourire aux lèvres.


« Fait leur plaisir. C'est peut-être la meilleure prise du concours, ahah ! Et puis, de toi à moi, si tu ne souhaites pas l'enfermer dans une ball, tu pourras le libérer juste après. »


Suite à cela, il s'avança tranquillement vers la jeune femme, alors que le Spinda tendait avec ses petits bras la peluche dans celle-ci avait oubliée sur le stand de combat.

« Tiens, tu as oublié ça, en partant. »


Il tourna ensuite la tête, étudiant le Leviator du regard. Il était imposant, ça c'était sûr. Il semblait également avoir un bon niveau et était un magnifique spécimen. Yuu' soupira doucement, en baissant la tête, avant de la relever, bien haut, le sourire aux lèvres, pour parler d'une voix forte à l'énorme créature.


« Hey, là-haut ! Tu accepterais de faire plaisir à tous ces gens ? Je pense que ça nous arrangera tous, non ? Je n'ai pas très envie d'avoir à te combattre, tu vois, Ahah ! »

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Mer 18 Juin 2014 - 19:46

Quel langage. Bahia sourit en coin en pensant à son père, qui avait toute une liste de jurons qu’il aimait dire pour aucune raison. Elle ne dit rien et continua d’observer le Leviator, qui s’avérait plutôt tranquille. Leur espèce avait la réputation d’être particulièrement agressive et dangereuse. Enfin, c’était surtout les monstres marins sauvages, ceux qui étaient domptés étaient peut-être moins prompts à tout détruire autour d’eux. Le capturer et le libérer après ? Pourquoi pas. Le Pokémon eau ne semblait pas déranger par la possibilité de se faire attraper. Et puis l’organisateur l’avait dit, le Leviator était un habitué de l’endroit, il faisait peur aux gens à chaque concours tenu ici. Pour une fois la chance semblait avoir tourné du côté de la rousse, qui allait probablement avoir la plus grosse prise de la journée. La demoiselle sortit de ses pensées en sentant quelque chose de doux contre son bras. Hum ? Bahia se tourna et vit alors le Spinda qui lui tendait sa peluche. L’handicapée sourit et le prit délicatement, remerciant le panda et lui caressant la tête, le toutou sous le bras. Elle écouta le reste des paroles de Yuugure et sourit doucement, essayant de garder l’équilibre alors qu’elle fouillait dans son sac. La canne dans l’autre main, celle-ci tentait d’attraper une Pokéball vide dans le fond de son sac à main. Et… voilà. Refermant ses doigts sur celle-ci, la rousse s’approcha du canal et tendit lentement la sphère rouge vers l’énorme dragon des mers. Celui-ci pencha sa tête vers elle et appuya simplement sur le bouton, avec son front. Il fut capturé sans même se débattre et la demoiselle déposa la Pokéball sur la machine permettant d’enregistrer sa prise. L’homme garda les informations et leva le bras, s’exclamant avec force.

-‘ Le concours est terminé ! ‘

Bahia sourit et observa les informations par rapport au Leviator. C’était… une femelle. Oh. De bon niveau, d’ailleurs. La rousse reprit la Pokéball et libéra immédiatement celle-ci, qui retourna directement dans l’eau du canal. L’handicapée remit la sphère dans son sac et se rapprocha de nouveau du bord, observant la Leviator qui faisait de même. Bahia n’en avait jamais vu d’aussi près, son cœur battait rapidement alors qu’elle tendait une main incertaine, comme pour dire au revoir. Le serpent marin s’en approcha et fit exprès pour que sa paume se pose sur son front. La botaniste sentit le froid de ses écailles et frissonnant, observant la bête alors qu’elle commençait déjà à s’éloigner. Elle la remercia et celle-ci tourna à peine la tête, continuant son chemin. Pourquoi avoir mordu à la sienne ? Était-ce simplement du hasard ? Bahia ne savait pas trop quoi en penser, elle était encore excitée par ce qui venait de se produire. Le Pokémon eau ne retourna pas sous l’eau, non. Elle nageait la tête ressortie, descendant le long du canal. En fait, la Leviator semblait se diriger vers le centre de la ville. Qu’allait-elle faire là-bas ? C’était une bonne question. La demoiselle fut tirée de ses pensées en entendant les paroles de l’organisateur. Sans trop de surprise, Bahia se retrouva en première place. Celle-ci se sentait assez gênée des regards que lui lançaient certains, visiblement peu contents qu’elle ait gagné à une minute d’intervalle. Elle fit signe à l’homme de se dépêcher et celui-ci comprit sans trop de problèmes que la demoiselle était gênée de la situation et souhaitait partir rapidement. Il lui tendit une boite et se tourna ensuite vers Yuugure.

-‘ Je vous souhaite une bonne fin de soirée ! Les feux d’artifice vont commencer bientôt, croyez-moi, ça en vaut la peine. ‘

Bahia le remercia et fit signe à Yuugure, visiblement impatiente à l’idée de quitter la foule de curieux. Lorsqu’ils furent un peu éloignés, Bahia déposa la peluche dans son sac à main et entreprit d’ouvrir la boite surprise. C’était… un Méga-Bracelet. La demoiselle ouvrit grand les yeux et le sortit de la boite, ne sachant pas trop quand elle pourrait utiliser un tel objet. La botaniste ne se battait pas vraiment, alors ça risquait de ne pas trop servir. Et si elle le donnait à Yuugure, plutôt ? C’était lui le combattant entre les deux, puis avec sa Kangourex il pourrait l'utiliser pour elle. Puis il lui avait acheté une peluche, c’était la moindre des choses, non ? L’handicapée déposa le bracelet sur les genoux du jeune homme, lui souriant.

-‘ Tiens, prends-le, il te servira plus à toi qu’à moi. ‘

La demoiselle soupira et regarda autour. Les activités seraient bientôt finies, le spectacle de fin et les feux d’artifice commenceraient ensuite. Il fallait avouer que Bahia voyait des gens se promener depuis tout à l’heure avec de la crème glacée, ça lui donnait envie aussi. Mais avant cela…

-‘ Je vais juste aller faire un tour aux toilettes, je reviens. ‘

La demoiselle en kimono laissa donc Yuugure avec son Spinda, se dirigeant vers un restaurant pour y emprunter les toilettes. Lorsqu’elle entra dans la ruelle à côté, la jeune femme se retrouva subitement contre le mur, ne lui laissant même pas le temps de réfléchir. La seconde avant elle marchait tranquillement, la seconde après elle était dos au mur, un couteau contre la gorge et un Zodiac en face d’elle. Bahia crut qu’elle allait faire une crise cardiaque sur le coup, respirant fortement en fixant le masque de la femme en face d’elle. Pendant quelques secondes rien ne se produisit, les deux se fixant sans rien dire. La botaniste n’osait pas bouger, surtout pas avec cette lame contre son cou. Crier ne servirait à rien, à part peut-être la tuer. La femme rapprocha sa tête et Bahia se retrouva avec le masque à quelques millimètres de son visage, retenant son souffle.

-‘ Aurais-tu oublié à qui tu appartiens ? ‘

Bahia gémit et jeta un coup d’œil vers l’entrée de la ruelle. Yuugure viendrait-il voir si elle prenait trop de temps ? La Zodiac la relâcha avant, retirant sa lame de son cou en reculant. Elle leva le bras à quelques mètres d’elle, prête à repartir dans l’autre sens avant que Bahia ne sonne l’alarme. La botaniste commençait à marcher lentement pour rejoindre le jeune homme, les mains tremblantes alors qu’elle se figeait en entendant les paroles de la Zodiac.

-‘ Si nous apprenons que tu as livré des informations à la ligue, tu sais ce qui va arriver, pas vrai ? ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 19 Juin 2014 - 16:23

Yuugure hocha doucement la tête en regardant Bahia capturer le Leviator. Même si le mot « capturer » impliquait une certaine lutte... Enfin. L'homme en charge du concours enregistra la prise de la rousse, avant que celle-ci ne récupère la ball et libère immédiatement le serpent des mers. Elle ne perdait décidément pas de temps ! Puis débuta une courte scène d'au revoir, à en donner la larme à l'oeil, vraiment. Yuu' n'était pas vraiment adepte de toute cette théâtralisation, mais si cela plaisait, autant laisser couler. Mais ce qui fit hausser un sourcil au blond était le fait que la Leviator se dirige vers l'intérieur du canal, au lieu de retourner en pleine mer. Que pouvait-elle faire en pleine ville ? Elle n'avait l'air pas bien méchante, en tout cas, donc il n'y avait aucun risque de destruction. Et puis, si cela venait à arriver, il y avait des patrouilles anti-débordement. Yuugure soupira doucement, en observant le responsable du concours de pêche monter sur une petite estrade pour annoncer les résultats. Sans trop de surprise, ce fut celle qui était parvenue à capturer la voleuse de cannes à pêche, Bahia, qui avait gagné, pour ainsi alimenter l'esprit de mauvais perdants de certaines personnes. Bon sang ! C'était un petit concours de rien, pour s'amuser ! La récompense ne devait pas être aussi extraordinaire que ça ! L'homme remit la récompense à Bahia rapidement, voyant l'impatience guidée par la timidité de celle-ci.

A peine lui avait-il donné la petite boite contenant la récompense que la rousse semblait fuir la foule, non sans avoir remercié l'homme. Yuu' la suivit, jusqu'à ce qu'ils soient assez éloignés du lieu du concours, avant de regarder la jeune femme ouvrir la petite boite. Elle en sorti un objet que Yuugure avait déjà vu quelques fois, sans pour autant en avoir besoin dans l'immédiat. Un objet qui se développait de plus en plus dans l'industrie pokémon, à vrai dire. Anneau, bracelet, gants, pendentifs, ils en faisaient de toutes les formes et pour tous les goûts. Cette fois-ci, il s'agissait d'un bracelet. Un Mega-Bracelet. Puis Bahia fit une action dont Yuugure n'aurait même pas eut l'idée lui-même. Elle déposa le bracelet sur ses genoux, lui annonçant que cet objet lui servirait plus qu'à elle. C'était peut-être vrai, mais l'objet restait tout de même relativement cher. Yuu' resta un petit instant surpris, avant de se reprendre, remerciant la jeune femme. Femme qui alla aux toilettes avant que le jeune ait eu le temps de réagir. Et bien soit, il allait attendre. Il soupira profondément avant de rire aux éclats. Sérieusement, il n'avait jamais vu une fille comme elle. Il ne savait pas trop ce qui la rendait si différente -hors sa timidité.-, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Il la suivit du regard, la voyant se diriger vers une petite ruelle pour aller faire ses besoins. Et franchement, ça durait longtemps. Elle faisait un gros caca, ou quoi ? Il commençait un peu à s'inquiéter. Il décida donc de décrocher une de ses balls, celle de son Métamorph, pour que celui-ci aille en toute discrétion surveiller la sortie des toilettes et l'avertir en cas de pépins. Celui-ci prit l'apparence d'un Nostenfer, pokémon connu pour sa rapidité et son silence à l'image d'un ninja. Yuugure n'eut à peine le temps d'observer son Mega-bracelet que son faux Nostenfer revenait, sifflant frénétiquement. Okay, il se passait quelque chose qui n'allait pas.

Il lui proposa de prendre l'action de deux côtés, pour empêcher un éventuel agresseur de s'échapper. Ils hochèrent la tête en même temps, alors que le Metamorph retourna vers la ruelle, filant dans la nuit. Yuugure, lui, suivait le trajet qu'avait pris Bahia. Ainsi, ils ne laissaient aucune issue de libre. Une fois sur les lieux, il n'eut à peine le temps de voir une silhouette encapuchonnée retirer un couteau du cou de la rousse. Les deux personnes prenaient des chemins différents, l'agresseur se dirigeant droit vers Aryuu' qui était toujours déguisé en Nostenfer et Bahia dans la direction de Yuugure, fébrile. Il grogna en entendant les paroles de l'agresseur. C'était clairement une menace et le blond ne pouvait pas laisser passer cela. En plus, ces derniers semblaient indiquer que l'agresseur était un ennemi de la Ligue. Très bien. Yuu' allait lui répondre, alors, froidement, pendant que son Metamorph prenait l'apparence d'un Machopeur pour bloquer le passage au Zodiac.


« Et toi, tu sais ce qui t'arrivera, si jamais j'apprenais que tu menaçais une de mes amies ? Je vais te le dire : une tête au carré, mon gars. Ou bien est-ce ma fille ? On ne peut pas savoir, avec votre accoutrement. Ah, si, tiens, une jupe. M'enfin bref. Tu peux me dire ce que tu voulais à Bahia, hein ? Soit gentille et épargne-moi de devoir te faire du mal, s'il te plait. Tu te rends tranquillement, sans faire d'histoires, et tout sera réglé pour toi. Et puis, un pion de plus ou de moins sur l'échiquier du Serpent, ce n'est pas grand-chose, si ? »


Oui, il était agressif. Oui, il n'était pas du tout content que l'on s'en prenne à Bahia ainsi. Oui, s'il le fallait, il allait arracher les cheveux de cette pimbêche un par un avant de les lui recoler pour les faire brûler après. Rien que la vision de Bahia avec ce couteau sous le cou avait suffit à le faire entrer dans une colère qu'il n'avait pas connue depuis un long moment. Il en avait perdu son sourire, ses traits s'étaient tirés et ses mots étaient froids et lâchés sèchement. Il laissa son Spinda retourner sur le sol, allant vers Bahia pour l'éloigner de la sbire.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Jeu 19 Juin 2014 - 20:35

-‘ Bahia ? ‘

La demoiselle avait encore du mal à comprendre ce qui se passait. Elle avait essayé de sortir de la ruelle, mais elle était tombée sur Yuugure avant de pouvoir le faire. Fixant le jeune homme d’un air terrifié, celle-ci tourna vivement la tête pour voir ce que faisait la Zodiac. Celle-ci c’était aussi arrêter, fixant le Metamorph qui avait changé de forme. Bien droite et visiblement peu effrayée par les menaces du jeune homme, celle-ci avait dit le prénom de la botaniste d’un ton mielleux. Bahia sentit un frisson lui traverser le dos, alors qu’elle observait piteusement le dresseur en face d’elle. C’était gentil de sa part de l’aider, mais il ne se rendait pas compte que cela risquait de lui apporter des ennuis plus qu’autre chose. L’handicapée gémit et se frotta la tempe d’une main, l’autre tenant la patte du Spinda. Il fallait avouer que le ton qu’employait le jeune homme lui faisait peur un peu, il était vraiment en colère. Vu le temps qu’elle avait passé avec lui, le voir sans sourire faisait presque bizarre. Néanmoins c’était rassurant d’avoir quelqu’un qui était prêt à la protéger en cas de pépin, comme ici. Dommage que la botaniste soit obligée de lui enfoncer un couteau dans le dos, trahissant son sauveur. Cela lui faisait beaucoup de peine de trahir ainsi Yuugure, mais c’était la seule solution. Ils savaient où habitait son père et elle risquait d’en souffrir aussi. Bahia ignora le pincement quelle avait au cœur, prenant une grande respiration. Il avait suffi d’un mouvement rapide dans son sac à main alors que Yuugure parlait pour récupérer la Pokéball de son Grotichon. Il apparut subitement, entre le jeune homme et la Zodiac. Bahia jeta un dernier regard à son agresseur, certaine que cette idiote souriait sous son masque. C'était probablement le cas, vu qu’elle se servait d’elle pour sa fuite. La rousse hésita une demi-seconde, avant de prendre une décision et trancher.

-‘ Puredpois. ‘

Le cochon la regarda d’un air surpris, mais fit ce qu’elle demandait, sans attendre. Il souffla de toutes ses forces l’épais nuage mauve, qui eut tôt fait de remplir la ruelle. Bahia se mit à tousser, mettant la manche de son kimono devant sa bouche pour ne pas trop souffrir de la fumée. Un drôle de bruit se fit entendre et alors que la fumée se dissipait en s’éloignant dans la grande rue à côté, Bahia put voir que son plan avait fonctionné. Elle avait donné la chance à la Zodiac de partir et celle-ci n’était plus là. Il y avait fort à parier qu’elle avait profité de la diversion pour sortir un Pokémon et s’enfuir. Bahia fixa son œuvre et rappela son ami sans même lui expliquer quoi que ce soit, Costaud la regardant d’un air inquiet alors qu’il retournait dans sa Pokéball. La botaniste s’avança de quelques pas, appuyée sur sa canne. Celle-ci n’osait pas vraiment regarder Yuugure, pas avec ce qu’elle venait de faire. Non, décidément, elle ne méritait pas son amitié. Cette pensée était dure pour la demoiselle, qui commençait à accumuler les émotions depuis le début de la journée. Bahia resta un instant stoïque, la tête tournée dans l’autre sens pour que le jeune homme ne voie pas son expression. Dans son crâne, les pensées volaient dans toutes les directions, se fracassant entre elle. Non voyons, elle avait réussi à se retenir jusque-là, elle était encore capable de le faire. Il fallait… qu’elle se contrôle.

-‘ Je.. je … suis… déso… ‘

La rousse ne termina pas sa phrase. Ses épaules frissonnèrent et l’handicapée se mit à sangloter d’un coup, sans crier gare. Bahia venait d’atteindre la limite, la rencontre avec la Zodiac était la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Elle avait enduré sa prise d’otage, son isolement, son travail au sein de l’organisation, sa libération, mais là, c’était trop. Et ce n’était pas des petits sanglots, non. Elle était incapable de s’arrêter, les larmes coulant le long de ses joues alors qu’elle tentait de les enlever avec sa manche. Elle respirait rapidement et avait du mal à prendre son souffle, cherchant à se calmer sans y parvenir. Honteuse de sa réaction, celle-ci tenta de ne pas regarder Yuugure, mais c’était difficile. Bahia ne savait pas quoi faire, laissant finalement libre court à la tristesse et la peur qui la rongeait depuis plus d’un mois. La rousse ne pouvait pas s’empêcher de se sentir mal pour le jeune homme, qui devait malheureusement endurer sa petite crise de nerfs. La demoiselle n’avait plus du tout envie de voir le spectacle ou le feu d’artifice, elle voulait juste partir d’ici, en dehors de cette ruelle. Pour aller où ? Elle s’en fichait. La demoiselle tourna légèrement la tête vers Yuugure, ses yeux humides brillants dans l’obscurité.

-‘ On… peut… aller… ailleurs…. ? ‘

Bahia n’avait plus de maitrise sur ses pensées, voulant juste trouver un endroit tranquille où elle pourrait se calmer. Yuugure serait-il fâché contre elle ? La demoiselle espérait vraiment que non, même si elle disait qu’il aurait bien raison de l’être. Elle l’aimait bien, le fait de savoir qu’il pouvait la détester après ce qu’elle avait fait –autant le cas du Tapis que celui de la Zodiac – lui faisait mal. Elle osa finalement poser son regard sur lui, toujours sanglotante. Elle avait envie de hurler, de frapper quelque chose. Le corps tremblant, elle serra la peluche contre elle, soutenant le regard du jeune homme. Elle venait de se faire menacer de ne rien dire, mais au final, cela avait eu l’effet contraire. Bahia se mordit la lèvre, attendant une réponse du jeune homme. Allait-elle finir par lui dire ce qu’elle avait sur le cœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Sam 21 Juin 2014 - 12:07

Yuugure ne faisait presque pas attention à Bahia, ayant une confiance aveugle envers son Spinda, pendant qu'il parlait. Et c'était cela qui l'avait perdu. Un épaix nuage mauve s'était subitement levé, bloquant la vue du jeune homme et le forcant à tourner la tête et à se couvrir le visage pour échapper le mieux possible au gaz. Il n'avait même pas entendu qui avait donné l'ordre, trop aveuglé par la colère. Tout ce qu'il avait compris, c'était que la Zodiac s'était échappée. Putain. Et le pire était quand il vit Bahia rappeller Costaud dans sa ball, alors que le brouillard disparaissait. Non, ça ne pouvait pas être elle, si ? Il eut une mine abasourdie pendant quelques secondes avant de se reprendre. Il était prêt à lui crier dessus, mais le comportement de Bahia fit reculer cette rage pour laisser place à de la compassion. Il baissa la tête, pendant que la jeune femme pleurait, tentant de réfléchir et de garder son integrité pednant que la jeune femme, elle, pleurait. Bon sang, pourquoi elle avait aidé la Zodiac qui l'avait attaqué à s'enfuir ? Yuu' ne comprennait pas l'action de la jeune femme. Si elle avait vraiment voulu l'aider à partir, elle ne serait pas dans cet état. Si ?

« On… peut… aller… ailleurs…. ?
-Hum ?.. »


Il fut sorti de ses pensées par cette petite phrase prononcée faiblement par la rousse. Oui, c'était peut-être mieux de changer d'endroit. Mais pour aller où ? Le dernier événement l'avait vidé de ses forces et de tous ses espoirs pour cette soirée. Il était peut-être temps de rentrer à la maison ? Oui. Voir le Magicarpe et être au calme pouvait peut-être détendre la jeune femme. Et Yuu' pourrait en profiter pour lui poser des questions sur son agresseur. Il prit une profonde inspiration avant de lui répondre, sur le ton le plus doux qu'il pouvait dans cette situation.

«  Hum.. On va chez moi ?... »

En fait, il s'agissait plus d'une question rhétorique qu'autre chose. Il rappella ses pokémons dans leurs balls respectives avant de commencer à rouler hors de la ruelle. Si Bahia ne voulait pas le suivre, qu'elle le fasse. Si Yuu' voulait faire une enquête, il lui suffisait d'aller dans le poste de police le plus proche, de montrer sa carte et d'aller dans les archives. Mais c'était toujours mieux si Bahia était d'accord. Visiblement, la jeune femme le suivait sans trop de problème et pendant les cinq minutes qui les séparaient de l'appartement de Yuugure, le jeune homme ne prononça aucuns mots. Il n'avait pas vraiment la tête à discuter.

Une fois arrivés devant l'immeuble, Yuugure prit la rampe pour atteindre la porte et entrer dans le couloir commun. Cela fait, il tourna son fauteuil vers la jeune femme derrière lui, soupirant doucement.


«  Voilà, c'est chez moi. On rentre ? »


Et encore une question rhétorique. Il prit sa clé en main et ouvrit la porte pour dévoiler le grand bazar d'outils, de cartons et d'autres bricoles dans le salon. Le canapé était recouvert de carton et il n'y avait qu'une tranchée assez grande pour le fauteuil du jeune homme qui permettait l'accès à sa chambre, à la salle d'eau et à la cuisine. Au milieu de ces passages, il y avait une sorte d'espace qui lui avait servi - et aussi à Ekaki- pour bricoler le fauteuil.

Il n'avait pas vraiment pensé au fait que quelqu'un pouvait venir chez lui, en fait. Enfin, ils allaient faire avec, hein ?

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Sam 21 Juin 2014 - 13:16

Chez lui ? Bahia cacha son visage derrière ses manches de Kimono et frotta ses joues, tentant de reprendre le contrôle de ses pensées. Elle avait beau essayer de réfléchir à toute allure, elle s’emmêlait les pinceaux plus qu’autre chose. La botaniste renifla doucement et se mit à le suivre à petit pas feutré, sa jambe continuant d’être douloureuse. La demoiselle s’appuyait sur sa canne et n’osait pas trop parler, vu que Yuugure restait silencieux. Il était fâché ? Dur à dire. La jeune femme déglutit, regardant autour d’elle avec une certaine paranoïa. Que faisaient-ils ici ? Les Zodiacs avaient-ils prévu quelque chose pour le festival ? L’handicapée préféra ne rien dire à ce sujet, son regard croisant chaque ruelle qu’ils passaient. Avait-elle vu quelqu’un dans celle-ci ? Ou c’était son imagination qui lui jouait des mauvais tours ? Bahia serra la peluche contre elle et décida finalement de garder le regard droit devant elle, respirant toujours aussi rapidement. Est-ce qu’ils la surveillaient réellement ? Voyons, elle leur avait pourtant prouvé qu’elle ne voulait rien dire… ce ne serait jamais assez et elle le savait bien. Il suffisait d’une situation comme ce soir pour que sa volonté s’émiette un peu,  c’était difficile pour quelqu’un comme elle de supporter la pression. Elle renifla de nouveau et ce maudit de ne pas trainer des mouchoirs dans son sac à main, les yeux toujours bouffis à cause des larmes. Enfin au moins de ce côté-là ça s’était calmé, la demoiselle avait repris le contrôle de ses glandes lacrymales … pour l’instant.

-‘ Hum ? ‘

Ah, ils étaient déjà arrivés ? Bahia était tellement concentrée sur autre chose qu’elle n’avait pas fait attention à la distance parcourue. Un peu perdue, celle-ci ne répondit rien à la phrase de Yuu et l’observa simplement déverrouiller sa porte. Il entra et elle fit de même, un peu stressée de se retrouver chez lui. Autant dire que s’il l’avait demandé en début de soirée, elle ne serait jamais venue. Mais la situation était différente et c’est avec surprise qu’elle découvrit l’endroit où il vivait. C’était… bordélique ? Pire que ça. La botaniste cligna des yeux quelques secondes, le regard sur toutes les babioles qui emplissaient la pièce. Elle referma doucement la porte derrière elle, pensive. Ça manquait de nettoyage, ici. Il était vrai que la chambre de Bahia était un bazar aussi, mais le reste de son appartement était bien propre, la majorité du temps. Celle-ci s’approcha d’une boite, observant tranquillement ce qu’il y avait dedans. Beaucoup d’outils trainaient, donnant un indice à Bahia sur l’endroit où Yuu avait modifié son fauteuil. Ils restèrent donc là, au milieu de la pièce, sans rien dire. La demoiselle se sentait fortement mal à l’aise et ça se voyait sur son visage. Elle n’avait pas envie de répondre à des questions, mais d’un côté c’était difficile pour elle de refuser. Non, elle ne pouvait pas mettre son père en danger. L’handicapée pouvait répondre à des questions générales, mais dès que ce serait des questions dangereuses pour la Zodiac, elle refuserait. Bahia s’avança doucement et passa à côté d’une porte… qui s’avérait être la salle de bain. Sans un mot, la demoiselle s’y engouffra, laissant la porte ouverte derrière elle. Elle se pencha vers la baignoire et sans demander la permission, ferma le trou pour évacuer l’eau et ouvrit les chapelures. L’eau se mit à couler, tiède. Bahia alla s’asseoir sur le rebord, la canne de travers. La rousse avait les deux pieds dans l’eau qui s’amassait au fond de la cuve, remontant légèrement son kimono pour ne pas le mouiller. Celle-ci tourna la tête vers Yuu et demanda d’une voix faible.

-‘ Alphonse ? ‘

Oui, la demoiselle voulait que le jeune homme libère le poisson. Bahia ne savait pas pourquoi, mais elle avait l’impression que la présence du petit Pokémon la détendrait un peu. Lorsqu’il fut libéré dans la baignoire, la demoiselle se pencha immédiatement et regarda le petit poisson se retourner vers elle. Voilà, il semblait bien mieux sous l’eau que sur l’asphalte. La jeune femme sourit faiblement et plongea ses mains dans le liquide, tendant les doigts pour caresser le Magicarpe. Le poisson rouge hésita quelques secondes, avant de se rapprocher d’elle en deux coups de nageoires. Bahia soupira et observa la tête un peu niaise du poisson, se retenant de rire en le voyant se cogner contre son tibia. Il était tellement mignon, elle avait envie de lui faire un câlin. Enfin, pas quand il était mouillé comme ça. La demoiselle continua d’être silencieuse, jouant avec le poisson qui faisait des ronds dans la baignoire. C’était dommage pour la Zodiac, mais elle avait foiré son plan. Si elle n’était pas intervenue, Bahia n’aurait pas ouvert la bouche à ce sujet. Sauf que Yuugure l’avait vu et à présent, c’était plus compliqué pour elle de se défiler. De toute façon, elle ne voulait pas le faire. Elle parlerait un peu, parce que quelque part elle se sentait redevable au jeune homme. L’intervention de la Zodiac avait eu tout l’effet contraire et au final c’était tant pis pour elle, si la Zodiac lui avait fait confiance, elle aurait mieux tenu sa langue. Lorsque Bahia ouvrit enfin la bouche, elle fixait toujours le Magicarpe, essayant de garder un ton de voix neutre.

-‘ J’imagine que le Tapis avait un Sucroquin quand tu l’as rencontré, pas vrai ? C’est moi qui l’ai aidé à le faire éclore. ‘

Bahia était presque froide de ses paroles, gardant obstinément son regard sur l’eau. Elle allait être franche et directe, ça passait ou ça cassait. Le pire qu’il pouvait arriver, c’est qu’il lui demande de sortir de son appartement… ou qu’il appelle la police pour l’embarquer. Cette pensée lui retourna l’estomac et elle continua quand même, considérant qu’elle le méritait de toute façon.

-‘ Au départ il me faisait peur, mais il était une des rares personnes avec qui j’ai parlé beaucoup. Je le trouvais… un peu sympathique. Sympathique à côté des Zodiacs qui je devais endurer à la base. ‘

Moment de silence.

-‘ J’ai vécu un moment avec eux. Ne me demande pas où, ni comment, ni qui. Ils se servaient de moi pour mes expériences. Je leur ai donné…  des armes dangereuses.

Bahia osa finalement relever la tête, fixant le jeune homme au fauteuil. Qu’allait-il dire ? Elle retenait son souffle, uniquement concentrée sur les paroles qui sortiraient de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   Lun 23 Juin 2014 - 16:17

Franchement, Yuugure n'avait pas trop fait attention à ce qu'avait fait Bahia pendant le trajet, mais visiblement, elle s'était un peu reprise, ce qui était la bienvenue. Le blond voulait simplement se poser, rien q'en voyant son appartement, boire une ou deux bières et aller se coucher. Il soupira doucement, regardant la jeune femme aller vers la salle d'eau. Elle voulait aller aux toilettes ? C'est vrai qu'elle n'en avait pas eu l'occasion, avec cette Zodiac... Nan, si elle avait voulu faire ses besoins, elle aurait fermé la porte derrière elle. Yuu' se permetta donc de la suivre dans sa salle de bain, avant de la voir mettre ses pieds dans la baignoire en s'asseyant sur le rebord et en laissant l'eau couler sur ses pieds. Yuugure pencha la tête sur le côté, se demandant ce que voulait bien faire la jeune femme ainsi. Puis il eut sa réponse en un simple nom propre : Alphonse. Il hocha doucement la tête avant de laisser s'échapper le poisson rouge dans l'eau de la baignoire. Il sourit doucement en voyant le Magicarpe jouer avec Bahia. Un sourire qui s'évanouissait lorsqu'elle commença à parler du Tapis.Il la laissa parler seule, l'écoutant attentivement sans rien dire, sans même bouger. Même le poisson rouge sentait la tension de la situation, visiblement. Il soupira profondément lorsqu'elle termina son monologue, avant de prendre une inspiration et de lui répondre, retenant la légère colère qui l'habitait.

«  Tu n'es pas responsable de ce que m'a fait le Tapis. C'est moi qui l'ai provoqué en duel, alors que ses collègues pillaient la zone commerciale de Megapagopolis. J'ai voulu ce combat et voilà ce qu'il m'a donné, ahah.. Et pour ce qui est de l'aide que tu leur a donné,  bah... , Il remarqua le regard de Bahia et soupira doucement, se frottant la nuque, et bien on verra ça demain, si tu es d'accord. On est fatigués tout les deux et du repos nous ferait le plus grand bien, non ? On reprendra cette discussion demain.. »

Il lui caressa brièvement la joue, un petit sourire fatigué sur le visage, avant de se retourner vers la sortie de la salle de bain. Il espérait que Bahia ne prenne pas mal ce petit ajournement, mais ils en avaient assez vu pour la journée, non ? Il soupira encore une fois et du milieu de la salle de séjour, tout en avançant vers sa cuisine, il posa une petite question sensée détendre l’atmosphère :

«  je te sert quelque chose ? »


Mouais. Il n'avait aps encore retrouvé tout son entrain, mais si tout se passait bien, il redeviendra vite le grand idiot qu'il était habituellement.Il alla tout de même se prendre une bière pour lui. Ce n'était pas qu'il avait soif, mais bon...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand besoin de vacance. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand besoin de vacance. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Future (?) photographe qui aurait un grand besoin de vos avis :)
» Un grand besoin de conseil
» Problème envoi SMS Un grand besoin d'aide
» J'AI UN GRAND BESOIN D'AIDE !
» Mise au point avec le Fz200, grand besoin d'aide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: