Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tasogare Akatsuki
Fils à Papa
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Mar 22 Avr 2014 - 10:55

Et voilà : Tasogare était maintenant de retour dans sa ville natale, la ville de son enfance, la capitale mais, surtout, le lieu où se tiendrait son second match d’arène ! Mais il n’était pas dupe : il n’était pas encore assez puissant pour vaincre la Championne : il peinait encore à battre des dresseurs – même des pokémons sauvages, des fois- et ses tactiques laissaient à désirer… Il  ne voyait qu’un seul moyen d’y remédier : combattre d’autres dresseurs, encore et encore, jusqu’à se sentir capable de tenir tête à Eva.

Mais avant tout, il devait récupérer son œuf. Il avait reçu un message du centre pokémon de la rue Satoshi Tajiri, lui annonçant que son œuf était prêt à éclore. Il se rua donc vers l’établissement, manqua de se prendre la porte automatique et alla directement voir l’infirmière Joëlle :


« Oui ?
-Bonjour, Tasogare Akatsuki, je viens pour mon œuf.
- Ah ! Votre futur Marisson.
- Heu… Oui.»


Elle haussa un sourcil avant d’ajouter un « Vous ne le saviez pas ? ». Bah nan, Tasogare ne le savait pas, en fait. Il n’avait pas pensé à demander une échographie à Lieucca et avait directement envoyé l’œuf vers Megapagopolis pour ne pas s’encombrer pendant le voyage. Et il avait eu raison, selon lui. Si le Zodiac de la Forêt dense avait remarqué l’œuf, il l’aurait sûrement pris en plus de la CT Ultima-poing.

Enfin, Taso’ eut donc l’obligation de présenter sa carte dresseur, prouvant qu’il était bien celui qu’il prétendait être et, après avoir signé quelques papiers, il eut le droit d’aller attendre sur une des banquettes, près de la maternité.  Attendre était le mot. Et « prêt à éclore » ne l’était pas, car bon, quand on attend toute la nuit, ce n’est pas rapide…

Enfin, au petit matin, le Leveinard vint le réveiller et l’accompagner dans la maternité. L’œuf se brisait, il avait donc été sorti de la couveuse et l’infirmière était là, prête à accueillir le nouveau-né comme il se doit. Ki. Tout simplement Ki. Dans la langue de Ransei, cela voulait dire "Arbre" ou désignait l'élément bois.

Taso était content, hein, il ne fallait pas le croire en le voyant grogner sur sa banquette, une semaine plus tard, mais le simple fait d’attendre que son pokémon plante puisse être en état de rejoindre son équipe était insupportable. Il fallait forcer un peu l’expérience, bon sang ! Il prenait du retard dans sa quête des badges, là. Il se leva donc et alla demander à l’infirmière de faire une annonce. Annonce qui ne se fit pas attendre, la jeune femme prenant le micro :



«  Avis à tous les dresseurs de pokémons nouveau-nés ou de maximum un badge : Tasogare Akatsuki souhaiterait un combat. »

~~~~~~

~~~~~~~~


Dernière édition par Tasogare Akatsuki le Ven 25 Avr 2014 - 13:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle
Mère en voyage
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 24/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Mar 22 Avr 2014 - 16:42



Tataaaaam !:
 

À dire vrai, Michelle était dans un sale état. Cela faisait des mois qu'elle se trouvait à Megapagopolis, à errer sans but, louant son petit appartement à cette mégère – la seule qui avait accepté de laisser son précieux bien immobilier à une femme au foyer pas dégourdie qui allait tout droit vers l'instance de divorce. Non, tout cela n'était pas bien reluisant. La scène de la forêt dense l'avait complètement détruite, et le silence radio provenant de sa famille continuait d'envenimer son moral de seconde en seconde. Rien n'allait plus. Certes, elle avait réussi à trouver un emploi stable d'assistante maternelle, mais ce n'était pas ça qui allait assurer son habituel train de vie. L'aide de l'allocation due à son Badge était une aide certaine, mais elle était engloutie par les besoins de son équipe. Plus les jours avançaient, moins elle les supportait, eux et leurs manies. Apis et sa maniaquerie constante, Anatina et sa débilité permanente, Fulgur et son impassibilité 24/24, Lux et sa survitalité inébranlable … Seul Orphanus réussissait encore à lui tirer un sourire, avec sa frimousse de bébé tombé de son arbre. Le petit Pokémon Plante ne grandissait pas beaucoup, mais ça ne déplaisait pas tant que ça à l'ancienne mère de quatre enfants. Il lui rappelait son ancienne vie, son ancienne famille, son ancien mari … et ces pensées la faisait inéluctablement pleurer.

Mais, ce jour-là, elle décida qu'elle en avait assez. Elle était venue là pour prouver de quoi elle était capable, pas pour se tourner les pouces en regardant les « Poussifeux de l'Amour » ! Alors, un jour, elle fit ce qu'elle aurait pu qualifier, une semaine plus tôt, d'impensable et prématuré. Elle alla à un Centre Pokémon.

Ses cinq Pokéballs dans son sac à main, elle avança triomphalement dans les rues de la capitale. Seulement, son élégance et son style vestimentaire autrefois côtés étaient tombés en désuétude : son habituelle robe bleue était froissée, puisqu'elle n'avait pas encore de table à repasser, son brushing se résumait à un simple passage de peigne long mais inutile dans ses cheveux qui heureusement n'avaient jamais subi l'assaut d'une teinture terriblement chère et odieuse chimiquement pour sa constitution capillaire, ses autrefois beaux et délicats escarpins bleu ciel en daim n'étaient maintenant plus assimilables à des « standings de haute couture », tellement elles étaient maculées de boue accumulée dans la forêt et de colle de sparadrap anti-ampoule qu'elle avait dû utiliser vues les longues heures de marche qu'elle avait faites dans la forêt.

Et n'imaginez même pas les collants.

Dans cette tenue que peu de personnes auraient trouvée « civilisée », elle pénétra dans le Centre Pokémon … avant de se dire qu'elle n'y avait en fait rien à faire. Certes, le geste, celui de revenir au monde du Dressage, qui l'avait poussée à débarquer sur cette fichue île, était significatif, mais elle n'y avait tout simplement aucun intérêt concret. Soigner ses Pokémons ? Ils étaient pomponnés, n'avaient pas fait de combats depuis des lustres, et n'avaient pas à se plaindre de leur santé. Profiter des lits gratuits disponibles pour les Dresseurs ? Elle avait son propre appartement, plus confortable, et duquel elle était sûre de ne pas être virée du jour au lendemain.

Elle se contenta donc de s'asseoir. Elle observa les environs, regarda ses pieds, posa ses yeux sur l'infirmière de garde – il n'y avait aucun contact entre les globes oculaires de la quadragénaire et l'employée du service public, rassurez-vous – avant de revenir à ce qu'elle avait au bout des jambes. Elle admira les deux gigots qui lui permettaient de marcher, remarqua les différents trous qui ornaient ce qui entouraient les pièces de viande, et qu'elle allait raccommoder d'ici ce soir. Reprendre sa vie, c'est reprendre sa dignité. Elle devait être présentable, au moins. Puis elle regarda le plafond, d'un air pensif. Sans penser à rien. Cinq minutes passèrent, avant qu'elle ne faillisse s'endormir. Elle sut à ce moment-là qu'elle devait trouver une occupation.

Elle sortit donc Orphanus, et se mit à jouer avec lui. Auparavant, elle sortait Apis, qui était encore un petit Pokémon : mais si la dorénavant Apireine apparaissait dans le hall du centre de santé, il y allait y avoir des réactions assez effrayées de la part des patients. Le Pokémon insecte attendrait donc un peu.

Elle grattouilla le crâne du Pokémon Plante, avant de regarder ses ongles, abîmés à de multiples reprises par les travaux ménagers. Ah, oui. Elle avait oublié Pose Spore. Elle posa donc le petit Pokémon Plante, avant de se diriger vers les toilettes et de se laver les mains. Si elle devenait empoisonnée maintenant, elle allait avoir du mal à remporter le titre de Maître de la Ligue.

Puis, alors qu'elle avait du savon plein les doigts, une annonce se fit par le micro central. Un combat était proposé face à se qui s'avérait un Dresseur débutant. Quoi de mieux pour reprendre la boulot ? Elle devait absolument obtenir cette opportunité, ça ne se présentait pas deux fois ! Elle se mit alors à crier « ATTENDEZ-MOI ! S'IL-VOUS-PLAÎT ! » sans aucune réponse, puis elle courut en direction de son siège, voulant récupérer Orphanus.

Qui avait, bien entendu, disparu. Un petit être effrayé par tout ne pouvait pas rester sagement sur un simple banc en plastique. Il devait maintenant se promener entre la foule de jambes qui se dressaient sur le sol. Raaaah.


« JE PRENDS LE COMBAT, MADAME ! JE RATTRAPE MON BALIGNON ET J'ARRIVE ! »

La membre du personnel du centre ouvrit les yeux grands comme des soucoupes en voyant une dame en tenue chic mais élimée, farfouillant entre les jambes des gens pour retrouver une petite balle dorée qui marchait toute seule. Mais heureusement, Michelle trouva bien vite son cher Pokémon chromatique, et se représenta de nouveau devant l'accueil, dont la guichetière lui indiqua la direction des terrains de combat, qu'elle s'empressa de rejoindre.

À vrai dire, elle n'en connaissait même pas l'existence. Elle avait fréquenté des établissements spécialisés dans la rencontre de Dresseurs pour le combat, mais elle ne savait pas que les Centres Pokémons mettaient à disposition des terrains pour que des combats puissent avoir lieu. Le nez en l'air, Michelle entra dans la salle qui lui avait été décernée avec son/sa collègue, la salle n°3. Puis elle se tourna en se rendant compte qu'elle était effectivement dans les lieux et qu'en continuant sa route, elle se prendrait le mur.

Elle put alors voir qui elle allait affronter. Encore une fois, il devait bien avoir la moitié de son âge. Elle s'attendait déjà au classique refrain : « Ohlala Madame mais vous pouvez pas être Dresseuse vous êtes trop vieille », que les plus polis se contentaient de réciter dans leurs têtes. Mais, du haut de ses 43 ans, Michelle toisait sans arrogance les jeunes louveteaux qui pensaient la battre aisément. Elle n'avait pas leur vigueur, leur capacité d'apprentissage, leur inconscience, mais elle, elle avait l'expérience d'une vie de mère ayant fini son apprentissage, le recul de l'âge, la lenteur des sages. Elle ne se ferait pas avoir au premier piège, elle.


« Michelle Dreston, enchantée de vous rencontrer ! »

Elle tendit une main ferme et joviale à son futur adversaire, dont elle ne savait rien. Si un Xatu lui avait montré le matin-même ce qu'elle était en train de faire, elle aurait ri de bon cœur. Mais, heureusement, c'était bel et bien la réalité – tout comme l'effroyable état de ses vêtements.

H-J:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasogare Akatsuki
Fils à Papa
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Jeu 24 Avr 2014 - 15:27

Annonce lancée, pokémons soignés, Taso était prêt pour son combat. Il ne restait plus qu'à attendre, dans la salle numéro trois. Ah, attendre, décidément, le jeune homme n’aimait pas ce mot. Il avait toujours été pressé et détestait le retard. Cela lui était bénéfique, quelques fois, pour arriver en avance à certains entretiens et autres oraux dans son ancienne école, mais, chaque bénéfice a son revers : il était si pressé, si impatient, que quelques fois, il ne s’écoutait pas lui-même, changeant ses idées pour une nouvelle plus rapide… Mais moins efficace. Vite fait, mal fait, on pourrait dire.

En attendant, il sortit son Marisson de sa ball, jouant un peu avec lui. Le petit pokémon plante s’était déjà attaché au dresseur avec lequel il nouait une relation semblable à celle d’un père et d’un fils. Ahah, père à dix-huit ans, cela faisait sourire le dresseur. Il avait été là à la naissance du pokémon piquant, mais n’avait rien fait pour son éducation, car, après tout, à cet âge, n’importe quel individu préfère jouer et rire, qu’il soit un pokémon ou un humain.

Mais, cette fois, il l’avait sorti de sa sphère pour une chose bien précise : son apprentissage commençait et Arceus savait combien Tasogare souhaitait voir son Marisson rejoindre son équipe de combattants. Le dresseur se baissait à la hauteur de son pokémon et lui expliquait aussi clairement qu’il pouvait, que cette fois, il allait observer un combat de pokémon et qu’il devait bien noter ce qu’il voyait dans sa tête. Cela fait il lui fit une pichenette sur la tête avant de se relever, remettant son costume correctement et se préparait à accueillir son adversaire. Adversaire qui s’avéra être une femme dans la quarantaine. Pour l’instant rien d’extraordinaire : il y avait bien des vénérables et autres personnes ayant dépassé la trentaine qui étaient en plein dans la quête des badges… Dans d’autres régions. Mais ce qui frappait le jeune homme était l’habit de la femme, contrastant avec son costume lisse, sans taches et parfaitement taillé. Merci l’argent de papa. Enfin, tout bien réfléchi, c’était courant que les habits de dresseurs finissent froissés, sales ou déchirés. Mais là… Tasogare songerait plus tard à payer un tour à la laverie pour son adversaire.

Celle-ci tendit la main vers Taso tout en se présentant. Michelle Dreston ? De ce qu’il avait su à Port Lieucca, cela faisait relativement longtemps qu’elle avait eu son premier badge, elle aurait donc pu avoir son second, voir un troisième depuis le temps… Enfin, elle devait avoir mieux à faire, pour son âge. Il lui sera donc la main, se présentant à son tour :

« Tasogare Akatsuki et... De même. Que diriez-vous de commencer tout de suite ? »

En fait, ce n’était pas vraiment une question… Après tout, elle était venue pour un combat, non ? Autant le commencer tout de suite. Taso’ alla donc se positionner à l’extrémité la plus éloignée par galanterie, comme son frère le lui avait appris, suivit par son Marisson et, une fois arrivé, se retourna vers Michelle et reprit la parole :

« Vous voulez mettre de l’argent en jeu ? Des règles spécifiques ? Dans tous les cas, j’envoie mon pokémon. »


Et le dit-pokémon fut envoyé : Eiki, son Insolourdo avait atterrit sur le béton du terrain rectangulaire à motif de pokéball. Il avait choisi ce pokémon pour un côté pratique, en fait. La limace n’avait pas combattue depuis longtemps et l’écart de puissance entre le pokémon Serpent et ses autres pokémons se remarquait de plus en plus. Quoi qu’il advienne, il voyait un double avantage à faire ce combat : l’entrainement d’Eiki et l’apprentissage de Ki.

~~~~~~

~~~~~~~~


Dernière édition par Tasogare Akatsuki le Mar 29 Avr 2014 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle
Mère en voyage
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 24/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Lun 28 Avr 2014 - 18:30


Les faufautes:
 
Le petit Pokémon Plante, courant sur les morceaux de charcuteries qui lui servaient de jambes, se dépêchait vers la porte par laquelle était rentrée sa mam- maîtresse. Il emportait avec lui un petit nuage de spores qui se déplaçaient dans l’air, comme attirés constamment par le crâne doré du petit champignon. Tout cela était trop petit pour être visible, mais c’était pourtant bien là. Dès qu’il se déplaçait, l’air qu’il venait de quitter contenait une infime dose de substances dangereuses, toxiques, paralysantes ou soporifiques. Ce qui allait s’avérer être une arme de destruction … Dès qu’il serait capable de réussir quoi que ce soit.

Michelle, elle, observait son adversaire du mieux qu’elle le pouvait. Son visage était jeune, mais sûrement pas sa tenue. Effroyablement classique, elle lui rappelait légèrement Andrew lorsqu’elle l’avait rencontré : il faisait déjà vieux, mais il était plus âgé que ce jeune ne devait l’être. Il devait être éminemment sérieux, et même un brin ennuyeux : mais que faisait-il alors dans la quête des Badges ? Une telle tenue indiquait certes du sérieux, mais aussi de l’argent : il devait donc avoir une certaine notoriété familiale, et pouvait compter sur ses parents, qui devaient lui faire confiance pour lui offrir une telle tenue : s’il l’avait, c’était donc qu’il avait fait des études. Il avait donc un avenir stable qui l’attendait, pas celui d’une personne qui était à ce point passionnée par le combat ou désespérée par la vie pour se lancer dans une quête aussi risquée.

Michelle, elle, était du côté des désespérés. D’où la lenteur de sa quête. Sa vie, depuis ses derniers mois, n’était qu’hésitations et bouleversements. Depuis un an, elle allait de galère en galère, ne voyait plus sa famille, ne savait pas comment allait ses enfants. Lui, il était encore bien trop jeune pour pouvoir connaître tous ces malheurs … Enfin, du moins, elle l’espérait.


« Non, non, merci … »

Il était à ce point pressé à l’idée de commencer ce combat qu’elle n’était pas sûre d’avoir été entendue ; plus qu’un enjeu, il voulait combattre. Absolument. Et vu le petit Pokémon qui devait être de type Plante à ses côtés, elle se doutait que le combat devait avoir le même enjeu pour lui : l’entraînement d’un combattant trop jeune encore pour pouvoir rejoindre l’équipe principale. Lorsqu’elle vit le Pokémon lancé par l’adversaire, elle fut, pour le moins, perplexe. Elle ne le connaissait pas. Le type ? Peut-être Vol, vu les petites ailes qu’il avait aux côtés : mais en même temps, il ne semblait pas vraiment être au-dessus du sol. Un Pokémon Sol, alors ? Il était vrai qu’il possédait une sorte de perceuse en guise de queue … Ça devait être ça. Un second type ? Dragon, peut-être. Mais elle en doutait, il n’était pas vraiment impressionné. Elle devait donc lancer un Pokémon qui lui permettrait de le mieux s’en sortir. Malgré les risques.

« Anatina, vas-y ! »

Le Pokémon bleu sortit de sa Pokéball, toujours aussi … débile. La canne, avec son air habituel de déboussolement, regarda sa maîtresse avant de posa ses yeux curieux sur l’Insolourdo. Un Pokémon à l’allure pour le moins inhabituelle. D’habitude, elle se prenait d’empathie pour ses adversaires : mais celui-là avait un physique à ce point inhabituel qu’elle ne pouvait qu’en rester à un stade de curiosité déplacée.

« Plumes d’O ! »

Michelle n’avait certes pas combattu depuis longtemps, mais elle n’en avait pour autant pas chômé. La technique était simple : elle mêlait la Danse-Plume à la Bulle d’O, occasionnant à la fois des dégâts et ne lui permettant pas d’être aussi puissant qu’auparavant. Il voulait un combat sérieux ? Il en aurait un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasogare Akatsuki
Fils à Papa
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Mar 29 Avr 2014 - 19:08

Owh, elle souhaitait ne faire aucun pari ni soumettre de règle spéciale. Tant pis. Les règles seraient alors celles par défaut de la Ligue : trois manches sans objets de soins. Ce que s'empressa d'annoncer l'infirmier qui occupait le poste d'arbitre avant d'activer le champ de force du terrain. La femme, quant à elle, semblait perplexe en voyant Eiki. Elle n'avait jamais vu d'Insolourdo ? Il était vrai que peu de dresseurs appréciaient ce genre de pokémon, de par leur nature végétative. Ils préféraient capturer des Tarsal ou des Evoli. Et il était aussi vrai que rencontrer ce pokémon tenait du miracle, tant il était peureux. Enfin, cela donnait un avantage à Taso'. Tant de personnes croyaient que les Insolourdos étaient de type Insecte, Vol ou Sol alors qu'ils étaient tout simplement de type Normal.

Finalement, elle se décida et envoya au combat un couaneton. Alors,elle, elle croyait qu'il s'agissait d'un pokémon de type Sol ? Sûrement. Le type Vol du canard réduirait les attaques terrestres à néant, tandis que son Type permettrait de bien frapper dans la faiblesse du type Sol. De plus, l'ordre collait en partie à la déduction du jeune homme : Plumes d'O. Tasogare n'eut pas le temps de décortiquer l'ordre que déjà son pokémon se faisait assaillir de plumes et de bulles. Okay, visiblement, il s'agissait de Danse-plume et de Bulle d'O... Son Insolourdo avait de quoi contrebalancer cela :


« Boule grinçante ! »



Oh, cher narrateur-adversaire, sache que Tasogare non plus n'avait pas passé son temps à des broutilles. Lui aussi avait inventé des combinaisons, principalement pour augmenter la force de frappe de ses pokémons. Cette fois-ci, il s'agissait d'une combinaison de Boul'armure et de Grincement.A l'origine, elle avait été créée pour permettre à son Insolourdo de porter une puissante attaque Roulade. Mais là, elle servirait à contrer les plumes du canard.

La limace se mit donc en boule, au moment où la première bulle la touchait, avant de lâcher un cri strident, censé déstabiliser son adversaire et surtout réduire ses défenses. Ainsi, Eiki conservait un avantage pour sa roulade : la Boul'armure. Peut-être Michelle se douterait-elle d'une future Roulade, étant donné que ce combo était si courant. En tout cas, si elle tentait d'esquiver, Taso' avait toujours un moyen de la toucher. Même dans les airs.

~~~~~~

~~~~~~~~


Dernière édition par Tasogare Akatsuki le Lun 12 Mai 2014 - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle
Mère en voyage
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 24/11/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Mer 7 Mai 2014 - 22:07


Huhuhu :
 

Le combat commençait à prendre un peu d'ampleur. Les adversaires qui ne se connaissaient pas trois minutes auparavant commençaient à créer des plans pour tenter d'abattre l'autre. Œil pour œil, dent pour dent. L'effet de la Danse-Plume était annihilé par le Grincement, et si la Boul'Armure n'avait en rien affecté l'effet de la Bulle d'O, il en restait qu'un boost de la défense physique pouvait s'avérer problématique. Et surtout, elle avait lu dans une revue sur Internet – comble de la fiabilité – qu'une Boul'Armure rendait les Roulades plus puissantes. Mais ce truc ne pouvait pas rouler, après tout. Si ?

Alors il fallait prévenir. Empêcher que ça puisse avoir lieu. Et une technique qui pouvait servir, c'était d'avoir l'aval de la vitesse. Et pour ça, elle avait eu droit à la meilleure de professeures. Polie, serviable, bien élevée comme il le fallait. Mrs Bree VanDeKamp avait été chic, sur ce coup-là.


« Vent Arrière ! »

La petite canne, qui semblait régner dans une confusion permanente, réussit néanmoins à percevoir ce que Michelle lui demandait, et se mit à battre des ailes, provoquant la levée d'un vent arrière – originalité, quand tu nous tiens – qui favoriseraient les mouvements du Pokémon Eau. Et, à moins qu'il ne se mette à se déplacer à reculons, le petit ver de terre ne pourrait pas vraiment profiter du mouvement d'air – qui était assez étrange, vue la configuration du lieu fermé : mais d'où pouvait bien venir ce vent ?

Mais plutôt que de se poser des questions essentielles sur la physique des lieux et sur la surclimatisation des centres hospitalisés, Michelle réfléchissait à des choses plus essentielles. Que faire, maintenant ? Elle n'allait tout de même pas rester les bras croisés à regarder le jeune homme en costume bleu lui rouler dessus et repasser sur son corps comme un psychopathe névrosé – oui, Michelle avait un sens de la métaphore incomparable. Elle devait agir, bon sang de bois ! La garde meurt, mais ne se rend pas ! Elle se rendit ensuite compte qu'il était inutile de s'emporter ainsi, puisqu'elle n'avait pas perdu. Bref, son esprit se tourmentait pour des broutilles, encore une fois.


« Anneau Hydro ! »

Anatina avait appris ce nouveau joujou peu de temps auparavant, et était pressée de le tester. Elle se concentra alors, et illumina pendant un bref instant sa peau, qui se recouvrit d'un voile d'eau, qui allait rester en permanence, l'alimentant régulièrement en énergie. Elle ne prendrait peut-être pas l'avantage de la puissance, mais au moins, elle tiendrait un peu plus longtemps les coups. Abaissant le bec jusqu'à toucher son torse, elle vit la nouvelle texture de sa peau, ce qui l'effraya quelque peu, avant qu'elle ne reprenne contenance ; après tout, elle avait affaire à des invités de marque, elle n'allait pas prendre une attitude déplacée devant eux, non ?

Cela était un raisonnement que Michelle n'aurait même pas soupçonné d'exister un mois auparavant. Peut-être que l'oiseau grandissait et mûrissait, au fond … ce qui fit spirituellement exploser de rire la mère au foyer. Non, il était totalement et strictement impossible que la canne puisse se comporter normalement. C'était une aberration totale, c'était juste … irréaliste !


« Envole-toi, maintenant ! »

Car oui, il fallait bien l'imaginer, le palmipède avait encore les deux pieds sur terre à ce moment-là. Hybride, elle avait aussi bien l'habitude de se tenir dans les cieux que sur le sol. Mais il fallait avouer que les Couanetons avaient un petit air ridicule lorsqu'ils se mettaient à battre des ailes.

[*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasogare Akatsuki
Fils à Papa
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 21/09/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   Lun 12 Mai 2014 - 15:10

Ah, parfait, les capacités avaient fonctionné comme prévu.  Michelle avait beau avoir réduit la force de frappe de Eiki, celui-ci venait de lui réduire sa résistance. Si le combat continuait ainsi, on aurait droit a un remake de Monty Burns combattant bravement un cure-dent. Enfin, un cure-dent relativement rapide, car voilà qu’il avait le vent en poupe, grâce au Vent Arrière qu’il venait de lever. Cela fait, la Couaneton se couvrit d’un Anneau Hydro  adoucissant le rasage la soignant régulièrement. Enfin, cela n’allait pas trop lui servir, en voyant ce que Tasogare réservait au canard et à sa dresseuse. Mais avant, il fallait préparer le terrain, obliger l’ennemie à se dépenser inutilement, par exemple. Et l’Insolourdo avait une capacité parfaite pour cela :

« Dépit ! »
dit-il, avant que son adversaire n’ordonne l’envol de son oiseau, sûrement pour éviter une éventuelle Roulade. L’insolourdo lâcha une aura sombre qui alla aussitôt vers son adversaire. Le Dépit, en plus de forcer l’ennemi à dépenser plus d’énergie pour ses prochaines capacités,  rendrait ses battements d’ailes plus pesants, au risque de lui faire louper quelques esquives. C’était le moment de rentrer dans le vif du sujet et de commencer à attaquer. Et il était aussi temps de lancer la roue du destin. Aimait-elle toujours autant Tasogare ? Il allait le voir quelques secondes après son ordre…

«  Pouvoir Antique ! »


Et voilà l’atout qu’il avait réservé à l’envol de son ennemie.  Son Pokémon avait beau avoir une majorité de capacités physiques, il y avait toujours celle-là pour frapper dans le spécial et, accessoirement, en vol. Car oui, Eiki invoquait ses roches en l’air, grâce aux anciens pouvoirs des ancêtres. Les roches se formèrent rapidement au-dessus de l’oiseau, avant de s’abattre vers leur cible. Si elles touchaient, l’adversaire se retrouverait sûrement propulser vers le béton du terrain, laissant le temps à Eiki d’aller l’attaquer. Et , malheureusement, Eiki ne bénéficiait pas de l'augmentation Herculéenne de statistiques.  

Mais on était sûr de rien. Il fallait attendre le verdict. Attendre… Non, Tasogare ne pouvait pas attendre, c’était trop difficile pour lui. Attendre l’exposerait à coup sûr a une contre-attaque et il ne voulait pas de cela. Il fallait qu’il bloque définitivement l’ennemie, en profitant de la fatigue de la capacité Dépit.


«  Bâillement ! »

Ce qui était bien avec Bâillement, c’est qu’il n’a aucune chance d’échouer et qu’il endormait  a chaque fois son ennemi, a moins qu’il n’ait une capacité spéciale repoussant ce genre de problème de statut. En contrepartie, il y avait un petit laps de temps entre le lancement de la capacité et l’endormissement de la cible. Enfin, cela ne serait pas tellement gênant, si ? La limace se mit donc à bailler à s’en décrocher la mâchoire, invoquant un petit nuage blanc qui se dirigerait inévitablement vers l’adversaire.

HRP:
 

~~~~~~

~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est qui qui veut un combat ? Hein, c'est qui qui veut ? °A° [Michelle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut des Shuuquettes ? Hein, comment ça le nom du topic est pourri ?!
» Qui n'en veut du steak d'éléphant!
» Le CombaT De ToBi ... (SpoiL)
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» Résultat de combat et prise de flan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: