Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Mer 23 Avr 2014 - 15:44

Raah. Crier, hurler, voilà ce que voulait faire Yuugure à ce moment-là. Trop de pression, un adversaire trop confiant et surtout la plupart de ses tentatives échouant lamentablement. Il avait oublié le Sucroquin dans le feu du combat et cela n’avait pas servi sa cause : Gluco-voile avait empêché le sommeil de toucher l’Alakazam. Le Zodiac profita de l’occasion pour lancer une réplique qui énerva d’autant plus Yuu avant d’ordonner à son Noacier un picot et une malédiction. Le picot échoua, encore une fois, mais permis à la noix de sortir de la confusion et ainsi de se maudire. Saleté, voilà qu’elle devenait encore plus résistante. Mais le jeune envoyé de la Ligue voulait aussi profiter de cette confusion : lancer les pokémons qui étaient encore dans leurs balls, Ekaki et Isha, avant qu’un nouveau picot ne vienne et n’ai raison de leurs vitalité réduite.

Mais il ne put le faire a temps, son Spinda recevant une nouvelle attaque psychique boostée à la plénitude, suivit d’une Pince-masse à l’intention du Kangourex. Yuu’ avait encore un Vibra-soin de libre, mais il avait trois candidats à celui-ci… Lequel choisir ? Autant tenter tenter le tout pour le tout dsans ce genre de situation… Il lança donc les balls de ses pokémons blessés en l’air, plus haut que les pièges de roc, donnant ses ordres à peine les faisceaux avaient-ils pris les formes de leurs pokémons :


« Vibra-soin-Saké ! Mega-sangsue-Gamblast ! »


Isha lança aussitôt son attaque de soin sur le panda, lui faisant retrouver la majeure partie de sa vitalité. Malheureusement, à peine avait-elle touché les roches pointues qu’elle tombait déjà K.O, forçant son dresseur à la rappeler, voulant limiter ses blessures alors que le Queulorior lançait sa liane voleuse de vie vers le Gamblast pendant que la Kangourex, maintenant complètement lavée de la folie, tentait une Machouille sur ce même adversaire, tout en lui faisant les Groz’yeux.

« Saké, Photocopie-Alakazam vers Gamblast ! »

Le moment parfait pour faire Photocopie est le moment où la capacité à copier est puissante, cela va de soi. Et, en plus, Photocopie était une capacité apprise très tôt par ces oursons, facilitant son utilisation. Alors, par le pouvoir des pokémons, Saké put lancer un Psyko sur le Gamblast à ce moment, restait à savoir s’il touchait.

Yuugure ne faisait que repousser sa défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Mer 23 Avr 2014 - 17:10

Il désirait sacrifier ses pokémons déjà mal en point en les relançant sur le terrain ? La Leuphorie eut juste le temps de projeter son Vibra-soin avant de se faire transpercer et achever par le Piège de Roc. Le Queulorior lui déploya une liane sangsue pour y résister sur Shellfire, ce qui fonctionna plutôt bien. Mais en fait, il y avait surtout la combinaison d'une copie de psyko à son intention et une mâchouille qu'il ne put esquiver qui allait véritablement lui porter préjudice. Etant donné sa défense abaissée et les Boosts du Spinda, en plus de ses précédentes blessures dues à la confusion, il ne put faire autrement que se soustraire au KO imminent. Je le rappelais donc, et allais profiter de mes deux pokémons restant sur le champ de bataille pour provoquer sa perte. Mais juste avant ça, on allait continuer à le torturer un peu... Pour pimenter la chose, cette fois-ci, je ferais transmettre tous mes ordres via mon télépathe.

Tout d'abord, un Eclat magique. Une attaque de zone qui allait toucher tous les adversaires, profitant des plénitudes pour causer un maximum de dégâts. Mon méga-pokémon positionna alors ses cuillères au centre du "triangle" que formait les adversaires pour y décharger la puissance lumineuse. Un violent flash libérant une multitude de cristaux extrêmement pures et reflétant la lumière de l'attaque. Mon Noacier lui n'en avait rien à faire grâce à son type acier.

En parlant de mon Noacier, je lui avais aussi donné les directives. Vitesse abaissée, attaque renforcée, excellente défense, parfait pour s'exécuter dans une Gyroball et foncer dans le tas. Plus la vitesse du pokémon était lente, plus l'attaque était redoutable. Grâce à ses lianes, il prit son élan pour se mettre à tourner, bien que difficilement, sur lui-même telle une toupie. Cela prit du temps, mais avec l'Eclat Magique il en gagnait. Et donc, une fois lancé, il se mit à se déplacer sur le terrain comme le ferait une toupie justement. Il allait profiter de la différence entre sa vitesse de rotation et sa vitesse de déplacement pour un faire un max de dégâts... Enfin mieux même. Puisqu'en même temps que je lui demandais un Mégafouet. L'astuce voulue là-dedans était simplement : s'approcher de l'ennemi grâce à la Gyroball, cette dernière pouvant contrer les attaques physiques grâce à ses effets naturels, puis frapper avec le Mégafouet pour défoncer ses adversaires ainsi que "rebondir" pour se diriger vers un autre et lui infliger le même sort. De ce fait, tous étaient visés par ce Mégafouet sauce Gyroball.

Il y avait un dernier avantage à ça : le point d'arrêt prévu si tout se passait correctement. Il avait pour instruction de s'arrêter proche du flic...


« J'ai un peu de mal à comprendre quelle serait votre véritable intention pour en finir avec tout ça. Mais vous ne craignez pas qu'il s'enfuit et qu'il vous empêche de faire ce que vous voulez à la fin ? »
« S'enfuir ? Avec quoi ? Il ne semble pas avoir de pokémons assez en formes pour l'aider à fuir. Pas de pokémons assez fort pour le transporter en volant. Et pas de pokémons pouvant se téléporter. Et puis, avec tous les sbires nous entourant, il n'a pas le choix de rester ici jusqu'à la fin. »
« Vous semblez donc avoir calculé votre coup. En attendant, les autres groupes, bien que rencontrant de sérieuses difficultés, semblent s'en sortir et mener à bien la mission. Tout est bientôt terminer. »
« Parfait... Le dernier acte sera en adéquation avec le reste. »

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Ven 25 Avr 2014 - 11:38

Et un ennemi de tombé ! Habituellement, Yuu’ aurait été content de voir le crustacé tomber sous les coups violents de ses pokémons, mais là, il ne voulait pas sourire : un homme était mort devant ses yeux, ses pokémons étaient mal-en-point et l’adversaire contre-attaquait sans avoir reçu d’ordres vocaux. L’Alakazam ? Sûrement.  Les pokémons psy de ce niveau étaient capables de créer un lien mental entre tous les membres de leur équipe.

Quoi qu’il en était, la première frappe fut un éclat-magique. De ses trois pokémons, ce fut son Spinda qui résista le mieux à l’attaque féerique, grâce à sa Plénitude copiée. Mais la seconde frappe était tout aussi puissante : une gyro-balle alliée à un mega-fouet de la part de la noix. Ça allait faire mal dans les rangs alliés, ça. Sans pouvoir donner un seul ordre d’esquive, son équipe se vit frappée à plusieurs reprises par les lianes du Noacier.

Le Kangourex fut tenace face au coup, à croire qu’elle avait un fort instinct de survie. Le Spinda encaissa également l’attaque, alors que Yuu’ remerciait le pouvoir de soin du Vibra-soin. Le Queulorior, quant à lui, fut le dernier à être frappé et eu le temps de se protéger en se transformant en Noacier. Il ne bénéficiait pas des augmentations de statistiques, mais le double-type suffisait pour qu’il ne tombe pas K.O aussitôt.

La tornade herbue passée et calmée –notez qu’elle s’était rapprochée de Yuugure-, le dresseur de la Ligue décida de contre-attaquer comme il l’avait fait pour le Gamblast :


«  Feinte ! Attrition ! Revient, Ekaki ! »

Par revient, il voulait dire «  Revient vers moi ». Il n’avait rien trouvé qui semblait pouvoir être utile dans cette forme et préférait l’écarter du combat pour le moment -Malheureusement, il n'était pas aussi rapide que dans sa forme naturelle et ne pouvait pas arriver tout de suite-. Pour l’Attrition, l’idée lui était venue subitement, en pensant aux augmentations du Noacier et que, justement, Attrition les ignorait. Cela ne ferait pas très mal en soi, mais c’était déjà ça de donné. Pareillement pour Feinte : l’attaque n’échouerait pas, mais elle ne serait pas non-plus efficace contre le double-type de la Noix.

Yuugure était vraiment à cours de tactiques et il sentait la fin de ses pokémons approcher. Il suffirait d’une simple capacité de zone puissante pour les faire tomber K.O.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Ven 25 Avr 2014 - 13:38

Ses pokémons revenaient vers lui. Deux parce qu'ils devaient attaquer mon Noacier, l'autre... Je sais pas trop. Mais tant mieux, s'ils se regroupent ainsi, ils pourront mieux apprécier mon dernier cadeau. Vu son état et celui de ses pokémons, ainsi que les policiers autour ne pouvant lui venir en aide, il allait subir le dernier acte de manière... Violente. Je demandais à mon Alakazam de revenir vers moi pour ne pas qu'il n'ait quoique ce soit. Silicio lui se contenta de supporter les attaques qui venaient sur lui, les blessant en contrepartie grâce à ses épines de fer, ainsi que le Casque Brut (je l'ai d'ailleurs personnellement adapté pour qu'il lui soit approprié).

Par l'intermédiaire de Kedavra, je demandais au pokémon Boule Epine de refaire Malédiction. Peu importe sa vitesse baissant ou sa défense augmentant, c'était surtout son attaque qui m'importait. Désormais, elle était doublée. Déjà qu'elle était pas mal au départ...


« Dites-moi... Vous pariez sur l'hôpital ou la faucheuse ? »
« Difficile à dire. Vu l'état de ses pokémons, ils auront très certainement du mal à faire un Abri par exemple. Du moins, pas de manière à protéger le dresseur. »
« Bien ! Fermons alors le rideau sur toute cette scène ! Et pour le dernier acte... Le grand final ! »

De toute façon, ce n'est pas comme s'il en aura le temps. L'ordre allait être donné via le mental, et l'exécution sera imminente, sans laisser le temps de comprendre ce qui allait se passer. A moins d'avoir des réflexes digne d'un Deoxys sous sa forme de vitesse, il allait au moins se retrouver avec de sérieux dégâts à l'hôpital...

Un simple mot lui fut alors transmit : Destruction.

Une bonne explosion qui assure des dégâts extrêmement redoutables. Une violente déflagration qui détruit tout dans son champ d'action, dans un bruit assourdissant. L'onde émise éjectera avec une force décuplée par les Malédictions les pokémons adverses et surtout ce flic, ignorant de moitié leur défense, ce qui rend le coup encore plus effrayant. A côté de ça, les effets visuels étaient fort appréciables. Une fumée grise aux reflets verts digne du type plante et acier, nuancé de couleurs orangés telle une bonne explosion. En parlant d'explosion, j'ai hâte qu'il soit assez fort pour maîtriser l'attaque à ce nom... Ce sera encore plus terrifiant et puissant.

Bon, par contre, j'avais fais l'erreur de ne pas me boucher les oreilles et de tendre les bras pour assurer un beau final. Vu le bruit de la détonation, autant dire que les secondes suivantes étaient celles qui nous apprenaient l'enfer que devais vivre un sourd. Après un certain sifflement dans les oreilles, l'audition me revenait. Et je pouvais voir l'affolement encore plus démens de la population. Ouais, les explosions et tout ça, c'est pire que le reste pour eux. Mais bon. En tout cas, l'attaque devrait avoir mis fin au combat. Au pire, Kedavra était toujours à mes côtés et finirait sans problème le boulot.


« C'était donc ça... Bien joué ! J'ai pu voir ce que je voulais voir. Vous avez brillamment réussi votre test. Enfin test, considérez ça comme vous le voulez. Venez me voir en rentrant, je pense que cela mérite quelque chose. »

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugure Akatsuki
♫ ♪ Let's start the show ! ♪ ♫
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/04/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Ven 25 Avr 2014 - 19:30

Et le pire arriva.
Oh non, pas à cause du Casque Brut invisible et de l'Epine de Fer qu'il avait oublié dans le feu de l'action. Non plus parce que le Kangourex tombait une seconde fois du contrecoup dût à la défense piquante de la boule à épines... Mais à cause de la dernière capacité de son adversaire.

Le Noacier s'était concentré une nouvelle fois, dans une malédiction, alors que le Spinda gémissait de ses blessures, profitant de la pause que donnait la Malédiction alors que le dinosaure gisait au sol.


« Bien ! Fermons alors le rideau sur toute cette scène ! Et pour le dernier acte... Le grand final !
-Fermer le ri-BRROOOOAAARM »

Oui, votre narrateur avait vraiment besoin d'écrire ce mot, tellement important à ce moment. La noix venait d'exploser, emportant tout ce qui était autour d'elle dans un violent souffle, boosté par la double malédiction. Le Spinda s'envola avant d'aller percuter le mur d'un des batiments de la rue. Le Kangourex, dans son inconscience, fut projeter quelques mètres plus loin en roulant sur le côté. Quant au Queulorior transformé, il ne put atteindre son dresseur à temps pour le proteger. Celui-ci, justement, reçu le même sort que son Spinda, mais, malheureusement, il n'avait pas les membres aussi petits que ceux de son Panda... Et ses jambes finissaient dans une position plus naturelle pour un pantin qu'un humain, saignant abondamment alors que leurs propriétaire était inconscient. Car oui, encore une fois, la mort l'avait épargnée. A croire qu'elle préfèrait le voir à l'hopital, testant cet être humain jusqu'à ses derniers retranchements, comme un enfant sadique avec un animal de compagnie.

Cette fois-ci, le gentil avait perdu. Cette fois-ci, le mal avait vaincu. Yuu' riait dans sa léthargie. Il s'était battu pourquoi, au final ? Pour la justice ? Pour venger un inconnu mort au combat ? Pour sa patrie ? En fait, Serena avait peut-être eu raison en disant qu'il s'agissait d'une guerre... Il y songerait plus tard. Il était temps pour lui de se réveiller, dans ce lit d'hopital, pour la seconde fois.

Ah, cette fois, il s'en sortait moins bien. On lui annonçait que, malgré tout ce qu'ils avaient pu faire, les médecins n'avaient pas réussis à soigner complètement ses jambes et qu'il devrait se déplacer en fauteuil un petit moment. Comme à son habitude, il se mit à rire. Rire nerveux ? Heureux de s'en être sorti ? Il ne le savait pas lui même en faite. Mais il riait, devant le sourire gêné des médecins qui devait le trouver fou. Peut être qu'il l'était, qui sait ? Pourtant, plus tard, le psychologue trouvait un homme totalement sain.

Quelques jours plus tard, il se vit attribuer un appartement au rez-de-chaussé, à Port Lieucca. On lui avait conseillé de prendre du repos, mais il  n'en pensait pas autant : il voulait continuer à travailler pour la Ligue plus que tout. Maintenant il avait un but : casser les pieds aux Zodiacs, dans le sens propre comme au figuré. Mais avant, il devait passer quelques semaines dans son fauteuil à moteur, faisait exclusivement dans le social ou des combats de rue avec d'autres dresseurs.

Saleté de Zodiac, vraiment. Il fera payer le prix fort à ce Tapis.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   Ven 25 Avr 2014 - 20:44

La fumée de la détonation se dissipait, laissant ainsi paraître mon oeuvre. Si ce n'était pas génial ça. A nouveau, un flic possédant, il fallait l'avouer, des pokémons plutôt forts et assez surprenants se faisant ridiculiser en public par moi. Sacré passe-temps si vous voulez mon avis. Voyant ça, je ne pouvais m'empêcher de rire à gorge déployée. Il avait sacrément bien décollé. Ainsi que ses pokémons ! Était-il mort ou inconscient ? Bah, jm'en fichais. S'il était juste inconscient il en aurait de bonnes séquelles. Je voyais bien des policiers arriver en renfort pour aller emmener leur compagnon, ainsi que les autres qui avaient subits tout ceci. Moi, j'étais là, au milieu de tout ce carnage. Le sol était recouvert d'une fine couche d'eau entremêlé avec du sable et de la terre. De nombreux trous étaient creusés face à moi, en plus d'y avoir plusieurs traces au sol. En particulier celle due à la Destruction.

« Beau combat. La Destruction semble avoir attirer les autres policiers laissant ainsi le champ libre pour le pillage en masse. Bien ! Vous avez brillamment compléter votre rôle. Vous pouvez donc rentrer. »

Je rappelais donc mon Noacier KO, et demanda à Kedavra d'utiliser soin, histoire de pouvoir faire sereinement le Téléport qui nous ramènera au QG. Je lui demandais de m'amener au bureau de Violeta. Bureau que je commençais à bien connaître... Le déplacement fut immédiat. Et je me retrouvais directement face à la commandante au lieu d'être devant sa porte. De cette manière, elle pouvait se voir de face grâce à la ptite caméra... Enfin bon, j'éteignais quand même l'équipement.

« Vous auriez pu frapper avant d'entrer... Bon, ce n'est qu'un détail qui ne pèse rien face à votre réussite. Attendez juste... »

Elle appela alors un second maître et un capitaine spécialiste des pokémons aériens. Un capitaine... Quelqu'un d'encore plus efficace que moi. Je crois que lui a commis un bon nombre d'actes spectaculaires à ses oiseaux terrifiants. Sa phrase favorite ? La mort vient du ciel. Pas étonnant, c'était l'un des assassins les plus redoutables. La précision de ses pokémons était juste parfaite. Lorsqu'ils fondaient sur leur proie, c'était telle la balle du maître Sniper... Enfin, tout ça pour dire que c'était quelqu'un d'encore plus dangereux et puissant que moi. Bon, pas autant que Libra et ses actes de machines infernales guérissantes... Ou encore de, par exemple, Aries et ses spectres qui respectaient plus que bien leur type.

« Vous, le Second Maître. Veuillez apporter les pokémons du Maître Principal Tapis aux soins. Quant à vous, Angstorm, prenez votre Lakmecygne je vous prie. »

Je confiais mes pokémons au Second Maître qui alla passer mes pokémons aux soins. C'était un des infirmiers, non ? Je lui demandais aussi d'aller les replacer dans ma chambre quand il en aurait finit. Quant à moi, j'utilisais le PC dont Liba m'autorisa l'accès pour récupérer mon pokémon Cygne. Je le libérais ainsi de sa pokéball. Violeta croisa alors ses mains, s'appuyant sur son bureau avec ses coudes, après avoir grossièrement ordonné sa paperasse.

« J'ai bien fait attention à votre Lakmecygne lors de votre mission avec Antoine de Saint-Arce... Et je me suis dit qu'il lui manquait une chose qui pourrait le parfaire. Imaginez donc avoir votre pokémon capable de fondre sur son ennemi, frappant précisément dans un point faible ! C'est pour cela que je demande à notre Capitaine ici présent de lui enseigner une technique difficile d'accès et de maîtrise. Elle se nomme Pique, et votre Cygne saura la maîtriser parfaitement. Capitaine, vous savez ce qu'il vous reste à faire. »

Pique ? Sérieusement ? C'était certainement l'une des attaques les plus puissantes de ce type ! Il suffisait de la préparer dans le plus grand silence en mission, histoire de laisser à notre pokémon de repérer les points faibles adverse, pour que le lanceur se projette ensuite à une allure effrayante sur sa cible pour frapper dans un point faible. Selon son utilisation, l'attaque pouvait être mortelle. C'était une maîtrise accrue de cette technique qui devait permettre au Capitaine de faire de ses oiseaux de véritables balle de sniper... C'était vraiment pas mal. Ainsi, l'ornithologue partit avec mon Lakmecygne jusqu'à demain, pour lui enseigner les secrets de la technique.

« Evidemment, ce n'est pas tout. Si l'acquisition d'une technique, aussi puissante soit-elle, n'est en fait pas "grand chose" vu le panel d'attaques que possède un pokémon, ce que je vous réserve vous sera par contre... Plus utile dirons-nous. Félicitation, Lieutenant Tapis. Vous êtes presque au grade le plus important... Sans compter les commandants. »

... Je venais donc de devenir Lieutenant. Wow ! Vraiment cool ! Peu de sbires en sont arrivés jusque là je crois. Et encore moins jusqu'à être Capitaine... Il faut survivre ou ne pas être arrêté jusque là vu que les missions dont j'aurai accès seront encore plus dangereuses. J'allais réussir à devenir Capitaine. Il me fallait juste encore un peu de temps... Je surmonterais haut la main les nouvelles épreuves que l'on mettra sur ma route. Sur ce, je ressortais de son bureau après l'avoir convenablement remercié et salué. Je me dirigeais alors vers ma chambre, le masque dans la main, le sourire aux lèvres et Kedavra à mes côtés.

Décidément, cette journée aura été bénéfique pour moi. Sérieux entraînement pour mon équipe, évolution de Gayla, acquisition de Pique pour Blusalka et passage de grade pour être Lieutenant. Cependant... Pourquoi Violeta a-t-elle choisi Pique et pas autre chose ? Pourquoi ne pas m'avoir laissé le choix ? Habituellement, on a le choix, non ? En y repensant, c'est elle qui m'a dit que je n'étais pas forcé d'être commandant pour être puissant et reconnu... Elle a surement tout prévu... Peut-être que c'est dans son intérêt que je sois au meilleur grade possible mais toujours à un grade inférieur à elle. Je ne sais pas ce qu'elle souhaite exactement, mais ces petits détails me l'indiquent clairement. J'exprimais quand même cette "inquiétude" à mon Alakazam.


« Je l'ai remarqué. Et je pense que ce n'est pas quelque chose à ton encontre ce qu'elle prépare. Contente-toi de lui faire confiance. »
« J'espère que tu as raison. »


HJ:
 

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Normalité, quand tu nous tiens ! [Yuugure] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Oh, jalousie quand tu nous tiens!
» Bretagne... quand tu nous tiens.
» Espoir quand tu nous tiens
» OS, Jalousie quand tu nous tiens!
» Nostalgie quand tu nous tiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: