Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Dim 23 Mar 2014 - 22:18

-‘ Bahia ? ‘

Pas de réponse. La demoiselle restait de marbre, fixant le mur devant elle. Une semaine, jour pour jour. Une semaine qu’elle était enfermée dans cette base sans aucune chance d’en sortir, même quelques secondes. Bahia appuya ses coudes sur ses genoux et se cala la tête dans ses paumes ouvertes. Que faire ? Était-elle réellement condamnée à travailler pour l’organisation, et ce, jusqu’à ce qu’ils décident du contraire ? Elle pensa au deux premier jours, qui avaient été insupportable. Elle s’était réveillée dans une petite cellule, après s’être énervée contre la commandante à propos de ses flacons spéciaux. Ils l’avaient amené loin, très loin. Elle était incapable de mettre des mots sur ce qu’elle avait ressenti en se rendant compte qu’elle n’avait pas ses Pokémons avec elle. L’handicapée n’avait pas hurlé ni cherché à sortir, elle restait dans un coin de la pièce, recroviller sur elle-même. Un mélange de peur, de tristesse, de colère et d’incompréhension l’avait paralysé pendant de nombreuses heures. Jusqu’à ce que quelqu’un vienne la voir. Des sbires venaient vérifier de temps en temps si elle était prête à parler et à travailler pour eux. Au départ, elle ne les regardait même pas. Mais bien vite… elle sentit sa détermination fondre comme glace au soleil. Quel était le pourcentage de chance qu’elle soit secourue ? Probablement proche de zéro. Après quelques visites de la part des sbires, Bahia se montra un peu plus coopérative. Elle leur demanda où était ses Pokémons et on lui dit qu’elle les verrait uniquement si elle donnait ses recettes. Elle se tut encore de nombreuses heures, ignorant les repas qu’on tentait de lui faire manger. Seulement le fait de ne pas savoir où étaient ses amis la rendait tout simplement folle, même si de l’extérieur ça ne se voyait pas vraiment. L’un des sbires avait fini par lui dire qu’ils les avaient probablement enfermés dans la cage aux fauves… avec des Pokémons extrêmement dangereux. Cogneur et Torche sauraient se débrouiller, mais les deux autres… son pauvre Globule ne tiendrait pas longtemps là-dedans, lui qui avait si peur de tout. Et au final, Bahia s’était sentie égoïste. Elle obligeait ses Pokémons à suivre ses propres décisions et ils en souffraient pour elle. Au troisième jour, n’ayant toujours aucune vraie nouvelle à propos de ses amis, elle décida de lâcher prise. Tant pis. Ils auraient toutes les informations qu’ils voulaient sur ses produits et elle allait même les créer pour eux. Au final, elle aurait un peu de contrôle sur ce qu’elle donnerait aux membres de la Zodiac, ce qui lui permettrait d’être sûre que ce qu’elle produisait ne tuerait personne directement. On l’avait donc fait sortir pour la première fois de sa petite cellule et Bahia avait eu droit à une petite visite du coin où elle allait maintenant vivre un certain temps. On présenta à l’handicapée les autres scientifiques qui travaillaient là à temps plein. Quelque un d’entre eux était aussi des otages, mais les membres de l’organisation faisait bien attention pour qu’ils ne travaillent pas trop ensemble, pour éviter des envies de rébellions. La majorité des autres étaient des Zodiacs à part entière. On lui présenta donc deux Maitres Principals qui s’avéraient être un couple marié, assez … étrange tous les deux. C’est donc à la dame et à son mari que Bahia décrivit chacun de ses flacons, ce qu’ils contenaient, comment s’en servir et les effets que cela provoquait. Quand ils eurent fini, ils l’envoyèrent dans sa ‘nouvelle demeure’.

Bahia devait avouer qu’elle avait été contente ce soir-là de pouvoir prendre une douche tranquille. Au final elle avait droit à une sorte de petit appartement, comme tous les autres. On lui redonna ses Pokéballs en lui faisant bien comprendre que si ceux-ci ne se comportaient pas bien, ils seraient directement renvoyés dans leurs petites cellules au sous-sol. Les retrouvailles furent intenses. Globule s’évanouit presque en voyant sa dresseuse, le Paras se glissant sous son chandail pour si cacher. Ces Noeunoeuf n’étaient pas du genre à montrer beaucoup d’affection, mais ce soir-là ils ne quittèrent pas une seule fois la demoiselle. Torche était dans une colère noire et seule la menace qui planait sur lui et les autres l’empêchait de tout brûler autour de lui. Malgré le soulagement de voir l’handicapée en un seul morceau, il avait la tête pleine d’idées noires et resta dans son coin toute la soirée, un désir de vengeance bouillant au fond de lui. Et Cogneur… Bahia ne savait pas trop. Il était évidemment content de retrouver sa dresseuse, sachant qu’il avait créé des sueurs froides aux sbires qui étaient censés s’occuper de lui alors qu’il avait failli défoncer les murs de sa prison. Il n’avait pas besoin de parler, Bahia savait très bien comment il avait dû ce sentir. Le Blindépique s’était promis de ne plus jamais laisser celle-ci en danger. Il avait failli à sa tâche de la défendre et de la protéger. Aujourd’hui, ils étaient tous pris au piège. Contraire au Démolosse qui montrait sa rage, Cogneur était plus calme. C’était pire aux yeux de la demoiselle. Au fond de lui, une colère froide était contenue et lorsqu’il laisserait libre cours à celle-ci, il valait mieux ne pas être son ennemi. Ils passèrent toute la nuit à parler ensemble, Cogneur cherchant une manière de se sauver de cette situation. Pour l’instant il n’y avait rien à faire et cela le rendait malade. Bahia essayait de se faire rassurante, si elle se montrait convaincante, alors ils sortiraient peut-être bientôt. Malgré cela, ils étaient tous découragés par le pétrin dans lequel ils étaient pris. Même s’ils la libéraient bientôt, elle serait toujours une cible de choix.

Ils se promirent de ne pas abandonner et surtout de ne pas entrer dans le jeu : ils devaient restés calmes et agir comme de bons otages. Au final, ils pourraient peut-être avoir des informations intéressantes et demander l’aide de Champions s’ils sortaient d’ici. Elle fit promettre à Torche et Cogneur de ne rien faire d’idiot le temps qu’ils soient ici. C’était dur, mais ils allaient éviter de créer plus de problèmes. Ils s’endormirent là-dessus, Bahia profitant enfin d’une nuit moins agitée que les précédentes.

-‘ Bahia. ‘

Arrêtant de penser à ce qui s’était produit quelques jours avant, la demoiselle daigna enfin regarder son ami. Le Blindépique était penché au-dessus d’elle, les mains posées sur ses frêles épaules. Ses yeux vairons ne quittaient pas les siens alors qu’il l’aidait à se lever de son lit. L’handicapée soupira et se laissa tomber contre son torse, restant dans ses bras quelques minutes. Elle avait passé l’avant-midi dans la pièce qu’ils avaient aménagée pour elle, qui servait un peu de serre. Elle avait commencé à faire pousser certaines plantes, choisies par les Maitres Principals. Ils avaient pris les plus intéressantes, à savoir celles qui faisaient le plus de dommages. Ils avaient donc décidé de laisser Bahia s’occuper de la production des plantes et lui donnèrent d’autres, récupérés ailleurs pour qu’elle s’occupe de créer, des flacons tout de suite. Elle passait le plus clair de son temps toute seule avec ses Pokémons, des sbires surveillant la porte de sa miniserre pour être sûrs qu’elle ne cherche pas à sortir de la base. Les seuls moments où elle était dérangée dans son travail, c’était lorsqu’un Zodiac venait pour des conseils. Cela avait commencé le cinquième jour, alors qu’elle préparait ses semis d’herbes à puce. Un jeune sbire était venu la voir, lui présentant son Pifeuil. La rumeur de sa présence avait fait le tour de la base, qui n’était pas très grande au final. Il y avait beaucoup de scientifiques, mais elle s’avérait être l’une des rares botanistes dans le coin. Elle connaissait plus ou moins les Pifeuils mais fit de son mieux pour trouver le problème. Il s’avérait que le Pokémon s’était fait écraser le nez et que depuis, il ne se sentait pas très bien. Or leurs longs nez étaient leurs points faibles et avec quelques conseils, Bahia trouva le moyen de remettre en forme le petit Pokémon. Le sbire, bien content, alla probablement parler de cela à d’autres Zodiacs car bien vite, ceux qui possédaient des Pokémons plantes venaient la voir pour toutes sortes de choses. Certains étaient désagréables et à l’image qu’elle se faisait des Zodiacs et d’autres… s’avéraient bien moins méchants que ce qu’elle s’attendait d’eux. Au final Bahia devait se rendre à l’évidence que l’organisation n’était pas que noire. Il y avait du gris et des gens étaient là pour d’autres raisons que la dominance sur le monde. Elle se surprit même à apprécier certains d’entre eux. D’ailleurs, il ne fallait pas qu’elle oublie qu’elle avait promis à une Quartier Maitre de la rencontrer cet après-midi. Et elle avait reçu ce matin des Datura, une plante qui provoquait de fortes hallucinations. On lui avait demandé d’en préparer plusieurs. Bahia préférait ne pas penser à ce qu’ils feraient avec ça.

-‘ Allons-y. ‘

L’handicapée se libéra des bras de son Blindépique et le rappela dans sa Pokéball. Cela faisait des années qu’il n’avait pas passé autant de temps dans sa ball. Il détestait ça, mais Bahia n’avait pas le droit de le sortir dans le couloir. Il devait encore tenir quelques jours. Les scientifiques lui avaient dit que si elle continuait de rester tranquille, elle aurait le droit de sortir accompagnée. Et elle rêvait de ça avec impatience. Peut-être même qu’ils la remettraient en liberté bientôt. Elle l’espérait de tout son cœur, en tout cas. Sortant de son petit appartement, la demoiselle marchait lentement avec sa canne, évitant de regarder les Zodiacs qui passaient à côté d’elle. L’handicapée était contente que sa pièce de recherche ne soit pas trop loin de sa chambre. Même si certains Zodiacs s’avéraient gentils, elle n’avait pas envie de se mêler à eux et passait tout son temps soit dans son appartement, soit sa serre. Elle ouvrit d’ailleurs rapidement la porte de celle-ci et se glissa à l’intérieur. La sensation de malaise qu’elle avait chaque fois qu’elle sortait disparut, la botaniste s’approchant de tables aménagées pour recevoir les pots pleins de terres. Des lampes étaient accrochées au plafond et permettaient de remplacer le soleil, la pièce ne possédant pas de fenêtres. C’était grand, mais avec les tables, il y avait peu de place pour bouger. Bahia libéra ses Pokémons et ils firent comme d’habitude. Torche alla bouder au fond, coucher sur des cartons. Globule monta sur sa tête et Phloxe alla jouer près du Démolosse, restant éloigné des plantes toxiques. Cogneur quant à lui prenait place sur la seule chaise de la pièce, fixant le mur d’un air morose. Il passait tout son temps à discuter télépathiquement avec son amie, l’aidant parfois avec ses cultures. Mais pour l’instant elle n’avait pas beaucoup de plantes et travaillait seule. S’approchant des Datura, celle-ci observa l’horloge au fond de la pièce. Eh bien, la Quartier Maitre devait passer bientôt, normalement. D’ailleurs, elle venait d’entendre la porte s’ouvrir derrière elle. Bahia se retourna et observa la nouvelle… ou plutôt le nouveau venu.

-‘ … Je… huh… Bonjour ? ‘

Cogneur, assit sur sa chaise, fixait l’intrus. Ce n’était certainement pas celle qui lui avait demandé de prendre un peu de temps pour discuter de son Cacturne. Peut-être était-ce quelqu’un qui voulait des conseils aussi ? Peut-être un envoyé des scientifiques pour voir ce qu’elle faisait ? L’handicapée déposa la feuille de Datura qu’elle avait dans la main et prit sa canne appuyée contre la table de métal. Silencieuse, elle clopina jusqu’au début de la pièce et se plaça devant l’intrus. Gardant un ton de voix neutre, elle demanda.

-‘ Oui ? ‘


Dernière édition par Bahia le Jeu 3 Avr 2014 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Lun 24 Mar 2014 - 16:11

A nouveau, Violeta me demanda des services. Occupée apparemment avec je ne sais quoi tandis que je dois me coltiner un service à sa place. Je devais apparemment aller voir une certaine botaniste prise en otage dans la base C-A02. J'avais comme restriction de ne pas évoquer son Empiflor Chromatique, ni de tout ce qui est de sa tenue etc... Juste la nommer Commandante Libra pour l'évoquer à ce moment. Pourquoi exactement ? J'en sais trop rien. Mais les ordres sont les ordres. Apparemment, cette herboriste travaillerait pour concocter diverses potions ou je ne sais quoi qui auraient de dangereuses propriétés. Son refus de coopérer au départ lui aurait valu cette prise en otage temporaire et une surveillance particulière lorsqu'elle aura droit à sa liberté. Quel dommage pour elle d'avoir refuser de coopérer quand on sait que des gens comme moi possèdent certains éléments qui peuvent leur arracher la réponse tant désiré. Tel est le pouvoir d'un Alakazam qu'est de fouiller dans la mémoire d'autrui.

La commandante m'avait également prévenu que celle-là possédait un Blindépique particulier dont son niveau surpassait actuellement ceux de mes pokémons, mais pas ses autres pokémons. Bah, c'est pas un soucis. A plusieurs pokémons contre un, je n'avais pas à m'en faire. Il y avait cependant certains faits intéressants qui circulaient à son propos. Elle posséderait des compétences avançaient sur diverses médecines à base de plante. Elle posséderait un talent rare d'après ce qui est dit. Ça pourrait peut-être m'aidé... Bien qu'il est fort évident qu'elle n'atteindrait pas le niveau particulièrement avancé d'Alice, la commandante Virgo qui est elle-même capable de produire des calmants pour Fulguris. Et quand on connait l'impulsivité de ce légendaire... Je suppose par ailleurs que les procédés chimiques fait dans cette petite base devrait lui être utile.

Enfin bref, j'arrivais devant la salle indiquée, saluant les gardes au passage qui au premier abord ne me reconnurent pas directement. Il est vrai qu'aujourd'hui, j'avais opté pour une tenue nouvelle, plus adaptée à mon grade. Chemise dans les tons mauve, pantalon aux allures plutôt classe noir et une cape recouvrant le tapis que j'avais à l'habituel sur mon dos. Il fallait se rendre à l'évidence : à force à promener avec ce tapis visible, j'allais être bien trop reconnaissable. Je gardais cependant avec moi ce collier à la pierre rouge et aux ailes rappelant un Nosferalto, un cadeau de ma mère disant que cela collait à mon caractère en plus de renforcer une certaine prestance. J'ignore si c'est vrai, mais en tout cas je l'aime bien.

Je rentrais alors dans cet endroit, où je vis la botaniste reconnaissable notamment grâce à son handicap, sa canne et sa teinture de cheveux qui allait avec. Et surtout, ce Blindépique avec de drôles de couleurs... Beau spécimen en tout cas ! Il a l'air véritablement puissant vu sa carrure. Mais ça ne m'impressionnait pas plus que ça à vrai dire. Il faut être honnête, j'avais déjà vu pire. Genesect... Néanmoins, j'avais mon masque sur le visage pour ne pas que cette civile ne sache à quoi je ressemble réellement. Seul mes yeux étaient véritablement visibles. Certains disaient que ça mettait en valeur une certaine couleur aux reflets émeraudes... Mais pourquoi je raconte ça ? On s'en fout après tout.

Enfin bref, je salua cette botaniste, l'invita à s'asseoir ne sachant pas trop à quel point ce handicap pourrait la gêner et faisant de même pour ma part. Je n'avais aucune raison de me montrer désagréable envers elle pour le moment.


"Bahia Nur ? Je suis un maître principal envoyé par la commandante Libra elle-même. Mettez-vous donc à l'aise. Je suis sensé vérifier votre avancement dans vos travaux. On m' juste précisé quel genre de travaux vous faites cependant. Pourriez-vous m'expliquer cela un peu plus en détail ?"

Voyant un peu tout ce qu'il y avait, je préférai libérer mon Alakazam pour être sur d'avoir un pokémon à l'habileté hors norme pour être sur que toute gaffe malencontreusement commise puisse être évité grâce à ses pouvoirs psychiques.

"Mmm... Ne faites pas non plus attention à cet Alakazam, il n'est là que par soucis de sécurité matérielle."

Ce que je ne précisais pas non plus, c'est que vu ses pouvoirs psychiques avancés, il pourrait m'aider à intercepter tout messages cachés ou pensées des pokémons. Et surtout, selon la situation, fouiller sa mémoire... M'enfin, bien que ça arrangerait la commandante que je le fasse, elle ne m'y avait pas obligé. Je le ferai donc que si elle refuse de me passer ce que je dois savoir... Ou ce qui pourrait m'être utile pour moi et moi seul. Un refus de sa part vu sa position ne risque pas de se passer de toute façon, si ? En tout cas, je doute que ce Noeunoeuf puisse la protéger dans ce cas là... Enfin, sait-on jamais. Je ne fais que me fier à une simple interprétation au premier coup d'oeil. Si ça se trouve, il est bien plus efficace que ce que je m'imagine.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Lun 24 Mar 2014 - 22:24

Maitre principal ? Bahia entendait toutes sortes de grades à longueur de journée, mais au final, elle ne savait pas à quoi cela correspondait. Probablement quelque chose d’assez élevé, vu que c’était la commandante qui l’envoyait. Le simple fait d’entendre le mot ‘Libra’ lui donnait envie de grincer des dents. Non, elle ne portait pas cette femme dans son cœur, ce qui était plutôt rare chez elle. Il y avait quelque chose qui la dérangeait chez la chef, mais elle ne saurait dire quoi. Peut-être en partie le fait que celle-ci s’intéressait un peu trop à sa jambe. S’il y avait bien quelque chose qui tapait sur les nerfs de l’handicapée, c’était bien ça. Enfin, elle n’avait aucune raison d’être désagréable avec l’envoyé de la commandante, à dire vrai cela ne lui traversa même pas l’esprit. Et même si elle aurait eu envie de faire sa bougonne, ça ne ferait que la mettre encore plus dans le pétrin et elle considérait que c’était déjà bien assez. Bahia fit signe à son ami et le Blindépique se leva, laissant la chaise à la jeune femme. Il alla s’appuyer le dos contre les tables plus loin, ne quittant toujours pas du regard le nouveau venu. Cogneur ignorait l’Alakazam, laissant ses pensées divaguer pour éviter que celui-ci s’intéresse à ce qui se passait dans son esprit. Il coupa ainsi la liaison avec la jeune femme, qui se sentit désemparée un peu sur le coup. La botaniste avait l’habitude de sentir l’esprit de son ami tout le temps au fond de son crâne, mais elle comprenait que son Blindépique chromatique n’aime pas trop la présence du psychique. Pas parce qu’ils avaient quelque chose à cacher, mais parce qu’il n’aimait pas qu’on fouille dans ses pensées sans permission. Bahia alla s’asseoir sur la chaise et comme à son habitude, plia le genou qui le pouvait et étira l’autre jambe avec la prothèse de métal. Elle déposa sa canne au sol et s’appuya contre le dossier, profitant de cette discussion pour reposer sa jambe. Le stress qu’elle vivait depuis une semaine semblait avoir une influence sur la douleur qu’elle ressentait au niveau de ses blessures, sans parler qu’il faisait humide dans la serre et que son genou mal en point était encore plus raide que d’habitude. Mettant de côté ses problèmes de santé, la demoiselle se concentra sur les paroles du maitre principal. Expliquez ce qu’elle faisait ? Elle n’avait pas vraiment de raison de dire non, le service scientifique de la base avait toutes ses recettes en banques, elle n’avait plus rien à cacher. Faisant de nouveau signe à son ami, Cogneur passa avec un peu de mal entre deux tables et attrapa sans ménagement un plant de Datura et le ramena à la jeune femme. Celle-ci la déposa entre elle et le Zodiac, avant de prendre la parole.

-‘ Eh bien… On m’a demandé de préparer des concentrés de Datura. C’est une plante qui, ingéré, créer des hallucinations assez puissantes. J’avoue être surprise que vous ayez été capable d’en trouver. L’état considère cette plante comme une drogue forte, l’amende est plus que salée s’ils vous trouvent avec ça sur vous. ‘

Bahia ne donna pas le fond de sa pensée, mais il était évident pour elle que ces plants venaient de cartels de drogues. Aucune boutique ne vendait des graines de ce genre de plantes et les Daturas poussaient plus sur d’autres continents. Enfin tant mieux pour eux s’ils avaient réussi à en trouver, l’handicapée s’en fichait bien. Sinon, qu’est ce qu’elle avait d’autre ? Tournant la tête vers le début de la première table, elle pointa du doigt des petites plantules qui venaient à peine de germer.

-‘ J’ai de l’herbe à puce qui pousse, je devrais recevoir des plants matures bientôt. Pas que c’est dur à trouver, mais c’est chiant à arracher. Avec ça je vais essayer de prendre l’huile sur les feuilles, l’effet sur la peau est immédiat. J’ai aussi planté des Herbes à verrues, elles créent de la paralysie à une certaine dose. ‘

Le simple fait d’y penser la faisait frissonner. Bahia se rendait compte qu’elle parlait beaucoup. Il avait demandé des détails, mais peut-être pas à ce point-là. L’handicapée décida de raccourcir le tout : elle devait recevoir des plantes dans quelques jours, mais elle considérait qu’à moins qu’il ne le demande, ça ne servait à rien de parler de celles-là en attendant. Elle décida donc de finir sur ce qu’elle avait de prévu avant le souper.

-‘ Pour finir... On m’a dit qu’on m’amènerait des Gaulets, ils dégagent tout un tas de choses. J’aimerais bien prendre de leurs venins, récupérer de la Poudre Fureur et refaire mes stocks de Spores. ‘

Voilà. C’était dit. C’était ce qui était prévu pour la journée et ceux à venir, elle n’avait rien caché au maitre principal. Prenant le temps de respirer un peu, Bahia resta silencieuse un moment. Elle trouvait un peu étrange que la commandante l’envoie que pour cela. Elle aurait pu simplement demander aux scientifiques si elle voulait des informations sur ce qu’elle faisait. À moins qu’elle veuille un rapport direct d’un homme de confiance. Une légère douleur lui traversa la jambe et elle posa la main dessus, frottant un peu son genou. Pour une fois elle n’oubliait pas ses cachets, dès qu’elle aurait fini ici, elle irait en prendre avant de manger. Se sentant un peu mal à l’aise avec ce silence, elle demanda.

-‘ Auriez-vous besoin d’autres informations... Euh... Monsieur ? ‘


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Mar 25 Mar 2014 - 11:43

Un flot d'information venait de se déverser bien rapidement, un peu comme si elle voulait rapidement se débarrasser de tout ça. Des histoires sur des plantes utilisées pour la drogue, d'effets paralysants etc... J'aimerai pouvoir répondre que je vois etc, mais je ne m'y connaissais pas assez pour affirmer ça. Ce que je savais par contre, c'est que les scientifiques devaient avoir pris connaissance des étapes dans lequel elle devait faire son boulot et donc que ce qu'elle venait de dire aller pouvoir informer Violeta sur son avancement. Heureusement que mon Alakazam était là pour tout retenir. Une chose cependant me fit sourire sous mon masque, le fait qu'elle soit étonnée que l'on possède des produits illégaux. Mais était-ce réellement étonnant ? Evidemment que non.

"Vous vous étonnez de notre possession de drogues fortes ? Héhé, vous semblez oublier où vous êtes. La team Zodiac est elle-même considérée comme criminelle et étant une puissante organisation. Vous croyez que ce sont les lois qui vont nous empêcher d'en récupérer ? D'autant plus que nous possédons certains des scientifiques les plus renommés de la région. Vos... Potions ? Ne sont pas non plus entre de si mauvaises mains que ce que vous croyez. Nous faisons bien autre chose que des actes criminels aux yeux de la ligue et ce que nous désirons n'est pas mauvais."

Son teint avait blêmit quand elle parlait de ce qu'elle produisait. Ça se voyait, elle était persuadée que cela servirai forcément à causer le mal. Mais il se trouve que l'on peut avoir bien plus que ça. Avancer les recherches propres à la Zodiac dans divers domaines, permettre aux plus faibles d'avoir quelque chose comme légitime défense, être un petit moyen de pression pour obtenir des informations, voir même y trouver des intérêts médicinaux. Un mauvais effet peut engendrer un bon, et il suffirait de trouver quelque chose pour en extraire que le bon... Enfin je crois, ça ne m'étonnerait pas que ça soit plus compliqué que ça. M'enfin, plus de peur que de mal, surtout un moyen de pression pour aider à la réalisation d'un but orné de bonnes intentions.

Mais bref... J'ignore si c'est de son domaine, mais peut-être pourrait-elle m'aider à quelque chose. Je n'aime pas faire quelque chose sans obtenir quoique ce soit qui pourrait m'être utile après tout.


"Mis à part ça, je ne m'y connais pas vraiment sur le domaine de vos travaux, donc il est possible que je puisse revenir plus tard pour avoir des compléments, par rapport à je ne sais quoi... Vous n'avez pas eu de chances en tout cas, Libra n'est certainement pas la commandante la plus agréable. Elle est désireuse de perfection et à horreur qu'on lui cache quoique ce soit. Jusqu'à maintenant, elle a presque toujours su avoir ce qu'elle désirait. Bref ! Passons. Puis-je vous demander un service ?"

Je sortais l'oeuf que l'on m'avait confié. Je voulais savoir s'il avait subit quelconques problèmes ou tenter d'obtenir des indices sur qui s'y cachait à l'intérieur.

"Je ne sais pas si vous pourrez m'aider, mais vous semblez compétente. Voici cet oeuf qu'on m'a offert, j'ignore ce qu'il contient. Apparemment, il serait en bonne état mais est coincé à l'intérieur depuis bien trop longtemps par rapport à la normale. Seriez-vous capables de déceler des indices sur quelconque problèmes qu'il aurait pu subir, ou sur sa nature ? Ou alors, je me trompe totalement de personne à qui m'adresser, ce qui ne m'étonnerait pas..."

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Mar 25 Mar 2014 - 22:57

-‘ Disons simplement qu’à cause de ses lois, les autres petits gangs hésitent à en faire pousser et à l’état naturel, elles sont rares ici. Peut-être aviez-vous des plants dans d’autres bases, puisque vous semblez avoir une présence scientifique importante. ‘

Elle se tut de nouveau, laissant le Zodiac continuer. Autant dire qu’elle ne le croyait pas du tout quand il disait que cela servirait à autre chose que des actes criminels. À quoi cela pouvait bien servir alors ? On n’utilisait pas une drogue aussi puissante rien que pour le plaisir. Préférant ne rien dire à ce sujet, la demoiselle resta silencieuse et garda un visage neutre. Elle savait très bien que certaines personnes ici n’avaient pas un fond mauvais, elles avaient des buts particuliers et l’organisation y répondait. L’handicapée ne leur en voulait pas pour ça, au contraire. Néanmoins il faudrait plus que des mots pour lui faire croire que la Zodiac faisait le bien autour d’elle. Pour l’instant, ce n’était pas gagner. Pas avec tout ce qu’elle avait pu lire sur eux. Et il fallait avouer qu’au plus profond d’elle-même, elle ressentait un malaise face à l’organisation et même si on lui prouvait le contraire, le malaise serait toujours présent. Cela avait un rapport avec son plus gros secret, mais ça, elle évita d’y penser, effrayée par l’Alakazam. D’ailleurs le Maitre Principal lui parla de Libra, ce qui fit encore crisper la jeune femme. Elle avait horreur qu’on lui cache des choses ? La botaniste ne l’avait presque pas remarquée… Bahia passa une main sur ses paupières. Elle dormait mal la nuit et rester assise comme ça ne l’aidait pas à se garder éveillée. Puis l’handicapée parut réfléchir quelques minutes, observant le mur derrière le Zodiac. Il y avait fort à parier que Libra était proche d’avoir les informations sur sa jambe, si ce n’était pas déjà fait. Mais puisque la jeune femme ne le savait pas, elle hésitait à le dire au Maitre Principal. Et puis il allait probablement retourner lui parler, c’était quand même elle qui l’envoyait. Oui sur le coup cela lui avait fait plaisir de l’emmerder à ce sujet, Bahia avait été contente de détenir quelque chose qu’elle n’aurait pas tout de suite. Au final c’était presque juste pour cela qu’elle ne lui avait rien dit. La demoiselle avait aussi peur de se faire poser des questions à propos de certaines choses, mais l’histoire en elle-même de sa blessure était idiote et se résumait en deux lignes. Libra allait le savoir de toute façon, alors pour ce que cela allait changer maintenant… L’homme devant elle semblait plus agréable pour l’instant, alors c’était à lui qu’elle ferait le message. Et Bahia se faisait un plaisir à imaginer la tête de celle-ci si elle apprenait qu’elle avait bien voulu en parler à Angstorm mais à pas elle. C’était stupide, mais elle avait été kidnappée et enfermée dans une base au beau milieu du Canyon, elle tentait de se réconforter un peu même si ce n’était pas grand-chose.

-‘ J’ai… cru remarquer. Votre commandante aurait aimé savoir comment je me suis blessée, mais, huh, je n’avais pas vraiment envie de parler à ce moment-là. Je sais qu’elle ira probablement fouiller dans mon dossier à l’hôpital, alors je le dis à vous, puisque j’imagine que vous allez retourner la voir. La vérité c’est que j’avais découvert une grotte en montagne et je m’y suis promenée. Plus loin dans le tunnel, je suis tombée sur un Onix endormi. Je pensais être capable de passer à côté sans le réveillé et … bah non. Il n’était pas trop content de me voir et sa colère a provoqué un éboulement. Ma jambe a été prise sous une pierre. ‘

Voilà qui était dit. Bahia cachait évidemment la vraie raison pour laquelle elle avait été en montagne, mais ça, ça ne concernait pas réellement sa blessure. Visiblement l’homme avait autre chose de prévu. La demoiselle observa avec surprise l’œuf qu’il venait de sortir. Il lui demandait conseil pour cela ? Lentement, la botaniste se leva de sa chaise et prit sa canne du bout des doigts. Elle s’approcha du Zodiac un peu plus, mais resta à une distance raisonnable, ne sachant pas si elle pouvait être considérée comme dangereuse. Elle n’essayerait jamais de l’attaquer, mais ça ne voulait pas dire qu’il la croirait là-dessus. L’handicapée se pencha un peu et continua de l’écouter, fixant le coco. Hum. Bahia n’était clairement pas la plus compétente là-dessus. Néanmoins, elle s’y connaissait un peu. Il ne fallait pas oublier que son père gérait une pension, il avait souvent des œufs des Pokémons qu’il gardait. Étant jeune elle l’avait aidée de nombreuses fois à s’occuper d’eux, mais quand elle avait commencé ces études, elle s’était éloignée un peu des travaux de la pension. Bahia soupira et parut se perdre de ses pensées une nouvelle fois, cherchant dans ses souvenirs ce que son père lui disait là-dessus. Le Zodiac disait que l’œuf était bien avancé, donc le fœtus devait être bien développé. Posant son œil vert et son œil bleu sur le Zodiac, elle répondit d’une voix plus calme et lente.

-‘ Je ne suis pas une spécialiste, non. Mais mon père possède une pension et j’ai quelques bases en élevage. Je ne peux pas vraiment vous dire quel est le problème sans savoir ce qui se cache dedans… vous avez essayé une échographie ? Vous possédez probablement ce genre d’installation dans vos infirmeries, suffit de regarder ce qui se trouve dedans. Si ce qu’on vous a dit est vrai, alors le fœtus doit être assez développé pour distinguer ce que c’est. À ce moment-là, peut-être pourrais-je vous donner une piste sur ce qui se passe. Ou pas. Mon père est bien plus compétent que moi à ce sujet, je ferais de mon mieux, mais peut-être que je n’en saurais rien. ‘

Elle préférait le dire tout de suite, elle allait l’aider s’il le désirait vraiment, mais elle n’avait pas réponse à tout. Déjà le simple fait de savoir quel Pokémons se cachait dans l’œuf serait un gros plus. Bahia resta ensuite silencieuse. C’était au Zodiac de décider s’il voulait tenter l’échographie. L’handicapée se disait que c’était presque impossible qu’ils n’aient pas cette technologie, et puis ça ne servait pas que pour les femmes enceintes. La jeune femme se souvenait avoir déjà passé une échographie cardiaque lorsqu’elle était plus jeune, ça pouvait servir à un tas d’autres choses. Bon, s’il acceptait, restait à voir s’il voulait y aller seul ou accompagné. Bahia avait bien envie de se dégourdir les jambes un peu et s’éloigner de ses plantes mortelles. Elle en oubliait même la rencontre qu’elle était censée avoir avec une autre Zodiac. Mais ça, c’était à lui de décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Jeu 27 Mar 2014 - 0:16

Tiens tiens... Elle s'était décidée à révéler l'histoire de son accident. Mais... Sérieusement ? Violeta avait tout un caprice pour ça ? Ca ne pouvait pas être vrai. Ou alors ça cachait quelque chose. Mais qu'est-ce qui pourrait faire que Bahia tienne absolument à cacher ? Une partie de moi meurs d'envie de demander à Kedavra de fouiller son esprit pour cela. Mais une autre partie me disait que ce n'était pas le moment. Je devais d'abord avoir quelques informations si possible sur cet œuf. J'irai voir la commandante après pour savoir quoi faire. D'ailleurs, elle a parfaitement raison, une échographie ! C'était la chose la plus évidente à faire. Pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ? Et surtout les autres ? A moins que... Peut-être qu'ils voulaient me laisser découvrir ça. J'ai bien le droit de découvrir par moi-même ce que cache les « cadeaux » de mon défunt frère, non ? Si ça se trouve, c'est un pokémon plante qui est à l'intérieur. Et dans ce cas je suis sur que la botaniste pourra toujours me donner certains conseils ou autres. Autant j'ai parfaitement l'habitude d'un Jungko ou d'un Noacier, autant d'autres ce serait plus problématique. Et puis, en savoir plus sur leur fonctionnement était toujours bon. Bien !

« Alors autant voir de quel pokémon il s'agit tout de suite. Qui sait, peut-être en sera-t-il un pokémon que vous connaissez ? Mmm. Venez avec moi. »

Qu'elle le veuille ou non, elle viendra. Accompagné de ses pokémons ou non, comme elle veut. Mon Alakazam reste lui aussi à mes côtés. Je me dirigeais alors vers la sortie quand brusquement, je stoppais mon pas. Et si par exemple un commandant désirait la voir ? Mmm. Je vais écrire un ptit mot là... Et hop, ptite signature pour savoir qui chercher. Voilà ! Nous pouvons y aller. Évidemment, cette base annexe possède son propre centre pour toute activité du genre échographie. Un homme là-bas sembla me reconnaître. Il faut dire qu'il n'y a pas tant de Maître Principal que ça. D'autant plus que ma tenue est facilement reconnaissable, et mon masque possède des motifs qui me sont propres.

« Oh, bonjour Maitre Principal Ta... »
« Tututu, » dis-je pour le couper dans sa phrase, accompagné d'un mouvement du doigt voulant dire non.
« Euh... Oui, Topic. »

Cette appellation me fit sourire. C'est vrai, c'était amusant d'avoir un 'pseudo' aussi proche de Tapis mais ayant une toute autre signification. Quand on sait que ça part d'une simple erreur d'un certain supérieur... Néanmoins, c'est simple à retenir et ça s'est répandu dans les bouches de ceux qui me connaissent pour éviter de divulguer mon nom si caractéristique.

« Bonjour. Vous n'êtes pas occupés ? Non ? Parfait. De toute façon si vous l'étiez ça aurait été pareil. J'ai besoin de vous sur le champ. Une échographie de cet œuf en fait. » Hop, ça c'était lancé. Un ton un peu sec pour se faire obéir directement et ne pas perdre du temps. Je déteste perdre du temps quand ça concerne mes affaires. Surtout celles qui torturent mon impatience et ma curiosité. Et puis, j'avais plus de galon que lui.
« … Euh, oui, oui ! Tout de suite ! Il faut juste que je prépare ça et ça... Que je mette aussi ça sur l’œuf et que je branche... Mmm... »

Une fois tout en place, l'homme commença son travail. En attendant, je bavassais un peu avec mon psychiste via notre lien mental. Lui non plus était dans l'incapacité de dire ce qu'il s'y trouvait. En attendant, je laissais Bahia aller voir ce qu'elle désirait en attendant les résultats, ou que le médecin nous fasse signe. Finalement, il nous prévint qu'il pouvait nous dire ce dont il s'agissait. J'allais donc le voir, et regardais l'écran sur lequel s'affichait ce qui était à voir. Qu'est-ce que c'était d'ailleurs ? Je n'arrivais pas à reconnaître ce dont il s'agissait vraiment... Une sorte de... Boule ? Je ne sais pas trop. Mais rien que je ne connaissais. Puis l'homme m'expliqua ce que c'était. Un pokémon... Fée ? Oh, je n'en avais encore jamais eu. C'était intéressant ça. Vraiment.

Sucroquin ? Non, je ne connaissais pas ça. A part qu'il pourrait apprendre 2-3 attaques plantes... Oh attendez. Plantes ? Héhéhé... Bahia pourrait-être m'éclaircir sur ce sujet. Enfin... Après. Je devais d'abord me dépêcher d'aller rejoindre Libra. Je devais lui demander si elle savait que c'était un Sucroquin, et d'autres trucs... Quant à la botaniste ? Mmm...


« En fait je dois vous laisser un instant. Faites ce que vous voulez en attendant, mais on se retrouve dans la salle de vos travaux. »

Je m'adressais alors à Kedavra, via notre télépathie.

« Téléport, dans le QG, au bureau de Violeta. »

Et c'est donc ainsi qu'il me téléporta. J'en avais pas pour longtemps.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Jeu 27 Mar 2014 - 11:37

Venir avec lui ? Bahia ne se le ferait pas dire deux fois. Elle rappela tous ses Pokémons,  parlant une dernière fois télépathiquement avec son Blindépique avant de le ramener aussi. Même si Tapis n’avait pas l’air dérangé par leurs présences, elle avait des ordres très clair là-dessus : Pas de Pokémon dans les couloirs ou dans des pièces particulières. Remettant tout le monde à sa ceinture, la demoiselle s’appuya sur sa canne et attendit que le jeune homme lui fasse signe. Il laissait un papier derrière ? Tant mieux, elle ne voulait pas se faire engueuler parce qu’elle n’était pas là, cela prouvait que c’était un autre Zodiac qui l’avait réquisitionné. Silencieuse,  elle sortit en le suivant, restant derrière lui. Il ne fallait pas oublier que la demoiselle se déplaçait plus lentement que la normale avec sa canne, même si elle tentait de ne pas se laisser distancer par le Zodiac. Heureusement la base n’était pas la plus grande et après de nombreuses minutes de marche où la botaniste faisait de son mieux pour ne pas faire attendre le Maitre principal, ils furent enfin à l’infirmerie. Rendue là-bas, la demoiselle, un peu essoufflée, alla s’asseoir sur une chaise le temps que les médecins regardent ce qui se trouvait dans l’œuf. Bahia posa les mains sur sa prothèse de métal et massa sa jambe engourdie, regardant un peu autour d’elle. L’handicapée était déjà venue ici, lors de ses premiers jours, mais elle n’avait pas vu cette partie si de l’infirmerie. Elle avait été enfermée dans une petite pièce à part, là où les non-Zodiacs avaient droit à quelques soins de la part de leurs gardiens. On avait vérifié ces médicaments et on lui en avait donné d’autres, qui s’avéraient plus performants que ce qu’elle avait au départ. On lui avait aussi proposé de lui refaire une prothèse plus adaptée, mais la jeune femme avait un peu l’impression de se faire donner un cadeau empoisonné. Au final elle comprenait bien pourquoi on la voulait en pleine forme, ils ne pouvaient rien faire d’une loque malade. Il fallait qu’elle soit traitée au mieux à ce niveau pour qu’elle offre un service du même genre. Malgré qu’elle n’avait pas répondu, la médecin lui avait dit qu’ils prépareraient une prothèse et qu’elle n’aurait qu’à la prendre si elle lui plaisait. On lui avait dit ensuite que cela prendrait une ou deux semaines. L’handicapée ne savait pas trop à quoi s’attendre, elle préférait ne pas y penser. Il était vrai que sa prothèse avait vu de meilleurs jours, mais elle ne voulait pas se sentir redevable face à l’organisation. Laissant ses pensées divaguer, elle posa son regard sur celui que le médecin avait surnommé Topic. Bahia était bien consciente que ce n’était pas son vrai nom, mais elle était contente de l’entendre. Elle préférait avoir un surnom que de n’avoir rien du tout et l’appeler ‘Chose’. Ça mettait un mot à mettre sur une personne.

-‘ Un quoi ? ‘

La demoiselle s’était levée et avait été voir avec Topic ce qui se trouvait sur l’écran. Ça ne ressemblait pas à grand-chose, à dire vrai. Le médecin parla d’un Pokémon fée, ce qui fit réfléchir la demoiselle à vive allure. Elle ne connaissait pas grand-chose des Pokémons fées, encore moins sur ce qu’il appelait… un Sucroquin. Bahia allait dire quelque chose, mais elle fut coupée par le Zodiac, qui avait visiblement autre chose à faire. La botaniste resta silencieuse, n’osant pas lui dire qu’elle ne savait pas grand-chose sur lui. De toute manière il ne lui donna pas vraiment le temps, partant rapidement. La botaniste ce tourna vers un des sbires qui attendait sur le bord de la porte et décida de profiter de cette soudaine ‘liberté’ pour chercher un peu d’information sur cette histoire de Pokémon fée. Elle demanda donc au sbire s’il y avait une bibliothèque dans la base et s’il acceptait de l’amener là-bas. Il parut réfléchir quelques secondes avant de finalement dire oui, au grand plaisir de la jeune femme. Décidément aujourd’hui c’était plus agréable, pour l’instant. Elle alla rapidement à la bibliothèque, emprunta quelques livres et fut ramenée par une sbire à son local de travail. La demoiselle libéra de nouveaux ses Pokémons et alla s’asseoir sur une table, son Blindépique chromatique à côté d’elle. Cogneur voyait bien que cette histoire d’œuf la rendait plus détendue, ça lui changeait de ses plantes mortelles. Néanmoins il n’aimait pas trop cet homme, encore moins son Alakazam. Il se pensait plus puissant que lui et au final il avait raison, mais si Topic lui envoyait tous les autres, il ne tiendrait pas à six contre un. De toute manière il ne pouvait pas se donner le luxe de l’attaquer, cela ne ferait que mettre son amie encore plus dans le pétrin. Il délaissa ses idées noires quelques instants, ce penchant sur le livre que la botaniste tenait.

* Tu cherches quoi ? *

-‘ Des informations sur les Sucroquins. On dirait… de la barbe à papa. ‘

Le Blindépique ne put s’empêcher de se mettre à rire en voyant l’image. Elle avait raison, ce Pokémon était un délice sucré. Il ne voulait pas juger, mais c’était un peu drôle qu’un Zodiac se balade avec un Pokémon rose bonbon pareil à la célèbre friandise. Bahia lui jeta un regard en coin et il se calma, souriant à sa dresseuse. Elle voulait qu’il évite de faire l’idiot quand le Zodiac reviendrait. Bon, elle savait ce que c’était, maintenant… comment elle faisait éclore ce truc ? Elle n’eut pas le temps de pousser sa recherche bien plus loin, quelqu’un cogna à la porte. La demoiselle croyait que c’était Topic qui était déjà revenu, mais non. Le sbire qui l’avait amené à la bibliothèque passa la tête dans l’ouverture de la porte et observa la demoiselle bien assise sur la table, des livres trainant en pile à côté d’elle.

-‘ Hey miss, on a du stock pour toi. ‘

Déjà ? La botaniste soupira et déposa le livre sur les genoux de Cogneur, qui continuait d’observer les images. L’handicapée clopina jusqu’à la porte et le sbire entra avec un autre, des cartons dans les mains. Bahia se pencha et observa ce qui était écrit. Elle venait de recevoir… des graines de Ricins !? La demoiselle crue pendant un instant que son cœur allait arrêter de battre. La graine de cette plante était probablement l’une des plus toxiques au monde. Il suffisait d’en faire une mauvaise utilisation et elle tuait sans problème un humain adulte. Elle était aussi thérapeutique, mais il suffisait d’une erreur… le sbire avait visiblement vu que la demoiselle avait changé de teint, parce qu’il lui demanda.

-‘ Wow, ça va ? Tu veux t’asseoir ? ‘

La demoiselle hocha la tête négativement et fit signe qu’ils pouvaient sortir. Le jeune homme resta un instant indécis et sortit à la suite de l’autre. Sans regarder plus longtemps la boite, Bahia laissa sa canne accrocher à son coude et d’un mouvement sec, envoya valser la boite de graines un peu plus loin. Celle-ci tomba à côté de la table et resta poser là, Bahia décidant de ne pas y toucher pour l’instant. Elle aurait préférée recevoir autre chose… d’ailleurs on recognait à la porte. Quoi encore !? Le sbire ouvrit de nouveau, l’air un peu gêné.

-‘ Euh désolé, j’ai oublié une boite. ‘

Il déposa l’autre paquet et ressortit direct après. Bahia se pencha et fut contente de voir que ce n’était pas d’autres ricins. Visiblement on lui avait pris des plants matures d’herbes à puces. Poussant un soupir, la demoiselle alla chercher de longs gants dans le petit bureau au mur et les enfila. Elle devait faire très attention, si la plante entrait en contact avec sa peau, elle se gratterait pendant des jours. Ouvrant la boite, elle sortit les plants avec lenteur, évitant tout mouvement brusque.

-‘ Bon, Cogneur, je te laisse chercher un peu dans le livre, okay ? Dit-moi si tu trouves quelque chose. Je vais commencer le concentré. ‘

Il hocha la tête et alla s’asseoir sur la chaise vacante, qui était plus confortable que la table de métal. Bahia quant à elle amenait les plants et prépara une bassine d’eau, la remplissant à peine. Elle déposa l’herbe à Puce dedans et décida de le laisser tremper. Elle préparait autre chose à côté, ce demandant ce que faisait Topic de son côté et quand il reviendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Jeu 27 Mar 2014 - 16:29

Après m'avoir autorisé l'accès, je pénétrais à nouveau dans le bureau de Libra. Un bureau soigneusement entretenue dont diverses plantes étaient disposés, baigné par la lumière du soleil passant à travers un aménagement particulier pour la laisser passer jusqu'ici. Quand on y rentrait, nos poumons nous faisait immédiatement remarquer que l'air y était beaucoup plus saint que dans l'ensemble du QG en général. Ce qui n'était pas une mauvaise chose. La commandante était donc assise sur sa chaise, en train de remplir de la paperasse concernant des missions de sbires ou ses propres recherches sur les pokémons plantes, et le fonctionnement de la nature en général. On pouvait y voir diverses revues scientifiques d'herboristes, qui doit déborder d'un savoir dont notre mère nature aimait s'abreuver. En même temps, elle maintient tout un domaine écologique parmi nous, s'expertise dans l'étude des végétaux, des sciences de la vie, et surtout cherchait à développer un... Euh... Comment dire ça ? Je crois que c'est découvrir un procédé pour... Mmm... Pour exploiter le plein potentiel d'un pokémon ? Non, non... Exploiter un maximum les capacités des plantes, sans avoir véritablement besoin de certaines conditions. Un peu comme une synthèse à son plein pouvoir sans forcément un Zénith il me semble... Enfin, les végétaux sont un domaine trop souvent sous-exploité dans la team je crois. Il est bon d'avoir une telle commandante.

« Vous voilà donc de retour, Tapis. Qu'en est-il de ce que je vous ai demandé ? »
« Mmm... Kedavra va vous faire passer son avancement via télépathie, si ça ne vous dérange pas. »
« Faites-donc. »


Mon Alakazam connecta alors son esprit à celle de Violeta, et lui transmit son souvenir des paroles de Bahia. Elle hocha alors la tête, d'un air de dire que ça suffira. Mais évidemment, ce n'était pas tout ce qu'il y avait à dire. J'allais y aller point par point.

« Autre chose. Bahia a décidé de m'expliquer les raisons de son handicap. Kedavra ? »
« Je vois... » Répondit-elle après avoir eu les informations. « Ça me semble étrange. Pourquoi m'avoir caché ça ? Ce n'est pas si terrible à expliquer... Si vous voulez mon avis, Tapis, je pense qu'elle n'a pas tout dit. La dernière fois que quelqu'un nous a fait tout une histoire de ce genre pour une raison aussi futile, il cachait en fait certaines informations sur Boréas. Elle doit forcément cacher quelque chose... Je vais devoir mobiliser quelques sbires pour compléter nos dossiers sur elle. Si nous n'y trouvons pas réponse au final, je vous recontacterai. Votre Alakazam doit rester notre ultime solution de recours. »
« Bien. Je n'en pensais pas moins. »


Ça, c'est fait. Maintenant, j'en venais au point qui m'intéressais le plus. Le Sucroquin contenu dans l’œuf. Si elle en sait plus qu'elle ne le prétendait, maintenant que je sais quel est ce pokémon, elle pourrait peut-être m'en dire plus, non ?

« Une dernière chose, commandante. J'ai découvert quel pokémon se trouve à l'intérieur de l'oeuf que vous m'avez confié. Il s'agit d'un Sucroquin. »
« Je vois que n'avez pas chômé pour savoir de qui il s'agissait. En réalité j'étais déjà au courant. Je me suis donc penché sur ce qu'il était, et c'est là que j'ai réalisé quelque chose... C'est un autre pokémon fée possédant des attaques de type plante naturellement. Bien entretenue, sa fourrure permet quelques possibilités propre au type plante tel que l'Aromathérapie ou ce qui se base sur le coton. De plus, il est capable d'apprendre naturellement Eco-sphère. Cela dit, je possède une Florges qui n'est pas de type plante mais qui possède tout de même nombre d'attaques du genre... Même Xerneas est dans ce genre apparemment ! Un pokémon symbolisait par un arbre lors de sa « mort » et capable d'apprendre des attaques de ce type tel que l'Encornebois ! Se pourrait-il donc que le type fée ait un lien avec les plantes ? C'est un point que j'aimerai développer... Oh, je m'emporte. Revenons-en à votre pokémon. J'ai beau savoir ça, je n'en sais pas plus sur les conditions pour ce qui pourrait l'empêcher d'éclore. »
« Hum. Ça fait réfléchir. Merci commandante, ce sera tout ce que j'avais à dire. »
« Par ailleurs, Maître Principal... J'aimerai faire de vous mon 'agent' si je peux dire ça comme ça. Un agent Zodiac avec qui je pourrai facilement avoir contact, même à distance. Je veux dire que je puisse vous parler de manière efficace durant vos missions par exemple et sans être entendue par autrui. »


Voilà quelque chose auquel je ne m'attendais pas. Faire de moi son agent ? C'est-à-dire avoir l'oreillette voir la caméra cachée pour suivre ce que je fais en temps réel durant une mission ? Héhéhé, pourquoi pas... C'était un sacré honneur pour moi. Je pourrai être guidé, conseillé par l'une des douze tête pensantes les plus efficace, sans compter le maître. Si elle sait se montrer terrifiante avec les plus incompétents, à nouveau elle prouve qu'elle savait récompenser nécessairement ceux qui font du bon boulot.

« Honte à moi si je refusais... »
« Parfait ! » S'exclama-t-elle en frappant dans ses mains. Elle ouvrit alors son tiroir pour me passer une oreillette avec micro, ainsi qu'une petite caméra dans le genre caméra caché, comme je l'avais prévu. Quelques membres y avaient droit, et ça c'était sacrément cool. Enfin je trouve. Après pour d'autres, je sais pas. « J'espère pouvoir tester cela rapidement, histoire de vous voir à l’œuvre. »

Je la saluais alors, puis demanda à Kedavra de me téléporter à nouveau aux quartiers de Bahia. Là-bas, j'entrais à nouveau dans cette salle, où nous pourrions nous pencher sur cette histoire d'oeuf.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Jeu 27 Mar 2014 - 21:35


Quand il entra, Bahia jurait. Et pas des petits jurons. Le genre qu’on voulait éviter que les enfants entendent à tout prix. Non ce n’était pas vraiment le genre de l’handicapée d’être aussi vulgaire, elle le faisait dans des situations particulières. Comme ce cogner le petit orteil sur un meuble. Ou se renversé un peu d’huile d’herbe à puce sur le bras. Celle-ci tournait en rond, fulminant. Elle devait absolument se retenir de gratter. Si elle se grattait, elle étendrait encore plus l’huile et la boucle ne finirait pas. La demoiselle tenait son bras droit devant elle, la canne dans l’autre main. L’intérieur de son coude était rouge vif et d’étranges bosses formaient des sillages dans sa peau. L’handicapée arrêta son déversement de gros mots lorsqu’elle remarqua que Topic était là. Se mordant la lèvre, la jeune femme attendait que son Blindépique finisse enfin de fouiller dans son sac. Les Noeunoeuf quant à eux se tenaient au milieu de la pièce, tout piteux. Ils savaient bien que leur amie ne leur en voulait pas pour ça, mais en voyant l’état de sa peau, cela les rendait inquiets. Alors que la jeune femme préparait son concentré, les petits œufs étaient venus jouer entre ses jambes. Elle avait bien écrasé l’herbe à puce pour prendre toute l’huile et avait décidé de filtrer le liquide. En soulevant la bassine, elle avait voulu se reculer un peu et un cri l’avait fait sursauter. Elle était passée proche de marcher sur un des œufs et en essayant de reprendre son équilibre, le concentré avait un peu coulé le long de son bras, dépassant la protection de son gant pour couler dans le creux de son coude. Bahia s’était dépêché de reposer la bassine avant que son bras ne se mette à brûler. La réaction était rapide, en moins de quelques minutes, la sensation était insupportable. Elle avait de quoi calmer un peu l’irritation dans son sac, mais Cogneur semblait avoir du mal à trouver ce qu’elle demandait. L’handicapée arrêta de marcher en rond, sa jambe commençant à faire un peu plus mal. Le colosse parut enfin trouver ce qu’il cherchait et s’approcha de la jeune femme qui lui tendit son bras. Il prit de la pommade et l’étendit en faisant bien attention de ne pas toucher à l’huile luisante sur le bras de la botaniste. Bahia se calma un peu, laissant retomber son bras. Ça lui démangeait toujours, mais c’était moins pire. Heureusement qu’elle portait des gants assez longs, sinon ce serait tout son bras qui serait touché. Long soupir. Son Blindépique passa un bandage autour, pour éviter de contaminer le reste de la peau. Reprenant tout son calme, celle-ci s’excusa rapidement de son langage à Topic d’un air gêné et fit dévier le sujet sur l’œuf.

-‘ Pendant que vous étiez parti, je suis allée à la bibliothèque. C’est tout ce que j’ai trouvé sur les Pokémons fées. ‘

Elle pointa du doigt la petite pile de livres qui se trouvaient sur la table. Puisque le cas de l’herbe à puce était réglé pour l’instant, le Blindépique chromatique retourna s’asseoir sur sa chaise, laissant la jeune femme se concentrer sur la demande du Zodiac. Les Noeunoeuf allèrent se coucher plus loin, avec le Démolosse, qui ne bougeait toujours pas. Le Paras, qui s’était caché sous une boite, sortit de sa cachette et reprit d’un air nerveux son travail. Avec ces petites pinces, il coupait les feuilles en mauvais états, surveillant de près les plants de la jeune femme. Celle-ci sourit en voyant que Globule ne tremblait plus, il semblait s’être remis de leurs petites séparations de quelques jours. Tant mieux, le pauvre Paras était bien trop peureux pour rester enfermer dans un cachot tout seul. Elle sourit aussi à ses Noeunoeuf dans le coin de la pièce, qui semblaient encore choqués de l’accident qu’ils avaient provoqué. Elle s’occuperait d’eux après avoir réglé le cas de l’œuf. Prenant un des livres, Bahia tenta de mettre de côté sa démangeaison pour se concentrer pleinement, ce qui n’était pas facile du tout. Ouvrant le livre d’une main, elle pointa du doigt une image représentant un Sucroquin et son évolution.

-‘ Voici quelques informations sur le Sucroquin. Comme dit tout à l’heure il est de type fée et pour le faire évoluer, il faut l’échanger et lui faire tenir un Chantibonbon. Parait que ça mange que des sucreries et que c’est à cause de ça que sa fourrure ressemble à de la barbe à papa. J’avoue que c’est la première fois que j’en vois un. ‘

La demoiselle déposa le livre à côté, laissant tout le loisir au Zodiac de le regarder s’il en avait envie. Elle rapprocha un autre livre, qui portait sur l’élevage des Pokémons. Elle l’ouvrit au chapitre concernant les œufs et les divers moyens d’éclosions. Bahia resta quelques minutes silencieuse, lisant ce qui se trouvait dedans. Il existait plusieurs méthodes, mais il y avait peu d’information au niveau du type fée. C’était très général et ça ne voulait pas dire que cela fonctionnerait sur le Sucroquin. Se tapotant le menton d’une main, l’handicapée marmonna quelque chose avant de pencher un peu, relisant un passage. Puis elle se tourna vers le jeune homme avec le masque, lui tendant le livre.

-‘ Eh bien… je ne sais pas trop. Habituellement si un Pokémon n’éclot pas, c’est qu’il n’est pas à la bonne température. La majorité du temps, il faut un incubateur et une température particulière. Les Pokémons feu éclosent avec une très grande chaleur et les Pokémons glace peuvent éclore en dessous de zéro. Il y a des exceptions et des cas très particuliers, mais… je ne saurais dire. Déjà en général il faut autour de 15 degrés et une humidité de 80%, sinon cela peut apporter toute sorte de complication. Il y a dans l’œuf une poche d’air et quand le bébé est prêt à sortir, il passe la tête dedans et ça lui permet d’avoir plus de place pour percer la coquille. S’il y a un problème avec la poche d’air, il n’y arrivera pas tout seul. Et si la température n’est pas la bonne, ça peut retarder l’éclosion de nombreux jours. ‘

Bahia se rendit alors compte que, pendant qu’elle parlait, elle s’était mise à se gratter. Heureusement avec le bandage elle ne pouvait pas étendre l’huile partout. Néanmoins la réaction était plus forte et c’est avec difficulté qu’elle arrêta son geste. Globule c’était approché et monta sur son épaule, avant de se poser sur le dessus de sa tête, comme à son habitude. Ses petites pinces tapaient sur la tête de la jeune femme, comme si c’était des tamtams. La demoiselle ne dit rien, trop concentrée sur l’œuf et surtout sur son bras.

-‘ J’imagine que le mettre en incubateur reste la meilleure solution. À moins que vous ayez un spécialiste des Pokémon fées dans le coin. ‘
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Ven 28 Mar 2014 - 13:11

Mmm... Autant pour la température je m'en doutais, conditions généralement remplies sur l'île et dans le QG, autant pour la poche d'air je n'y avais pas pensé. Ce Sucroquin à l'air d'être une boule prenant tout la place avec sa fourrure... Je soupira légèrement. Si c'était juste ça, alors j'aurai perdu un temps fou pour commencer à le dresser. Mais avant de m'y risquer, il fallait absolument s'assurer que ça soit ça. Je réfléchis alors un instant, l'étudiant à nouveau, parfois collant mon oreille pour percevoir quelques petits bruits. En fait, je sentais bien que ça bougeait un peu là-dedans. Mais entendre et sentir bouger ne veut pas forcément dire être absolument prêt. Autre fait intéressant, Bahia m'apprit qu'il possédait une évolution lorsqu'il tient un chantibonbon... Après, il faudra se débrouiller de la même manière que Kedavra. Une fois qu'il aura prit ses habitudes, il faudra que je trouve quelqu'un qui le fasse combattre avec cette sucrerie à ma place. N'empêche que son évolution est bizarre. Mais marrante ! Après la Barbe à Papa, une pâtisserie.

« C'est peut-être cette histoire de poche d'air... Vous avez vu la place que prend sa fourrure ? Et peut-être qu'il y a des conditions particulières pour qu'un pokémon fée éclose... Rare sont les fois où j'ai eu à faire à de tels pokémons en fait. Il doit y avoir un livre qui traite des pokémons fée ou des œufs en particulier. Venez avec moi à la bibliothèque, vous avez peut-être raté un des livres contenant la solution à cette équation. »

Je ne sais pas si elle a bien cherché, mais je voulais vérifier par moi-même. Et elle m'aiderait à chercher. A deux, nous serons plus efficaces. De plus, Kedavra nous aidera également. Dans ma précipitation, je commençais à feuilleter d'abord rapidement les livres qu'elle avait récupéré pendant que je lui disais ça. Puis je me dirigeais vers la sortie, sans vraiment l'attendre avant de me stopper à nouveau. Je vérifiais si mon mot était toujours là... Oh, et j'allais oublier de lui dire une chose.

« N'avez-vous pas remarquer aussi que certains pokémons fée possède des aptitudes caractéristiques des plantes ? Les Sucroquins en auraient... Mais l'exemple le plus flagrant est incontestablement la famille des Florges. Peut-être que ces deux types sont liés d'une manière ou d'une autre ? Mphf, laissez tomber... On va déjà voir ce qu'on peut trouver pour cet œuf. »

Je repartis donc vers la sortie de l'endroit, d'un pas pressé. Je ne me souciais pas vraiment de son handicap ou de l'attendre à vrai dire. Elle finirai bien par me rejoindre, et j'espère dans les plus brefs délais qu'elle pourra accorder. Pour l'instant, moi, j'arrivais à la bibliothèque. Je commençais à fouiller les livres, aider par mon Alakazam... Enfin, il m'aide à sa manière. Un pokémon n'apprend pas à lire ou à écrire comme ça. En fait, il se contentait de m'aider à classer les livres pour ne pas que je regarde un livre déjà vérifié. Son exceptionnelle mémoire m'aider à cela, et ses pouvoirs me permettaient d'atteindre les livres qui étaient trop loin de mes bras, même avec la petite échelle présente dans la salle. Je fouillais, mais rien et encore rien... A voir si Bahia trouverait un livre si elle avait finit par me rejoindre.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Ven 28 Mar 2014 - 20:48

Mettait-il en doute ces capacités à chercher ? Bahia grommela un peu, tentant toujours de se retenir de se gratter. Elle regarda ses Pokémons et ils ne semblaient plus avoir envie de bouger. La botaniste comprenait qu’ils n’aient pas envie de retourner dans leurs Pokéballs de nouveau, ils y passaient déjà trop de temps à son goût. La demoiselle décida donc de les laisser là, sauf Cogneur. Évidemment le Blindépique ne voulait pas la laisser toute seule, il considérait qu’il avait le droit de sortir à la bibliothèque et tant pis si ce n’était pas le cas. Bahia attrapa donc son ami Globule et déposa l’insecte sur la table haute. Il la regarda avec des yeux piteux avant de retourner auprès des plants, cherchant le moindre petit défaut. L’handicapée fit signe à ses œufs de rester là et Torche… eh bien ce n’était pas la peine de le dire, il était toujours couché et Bahia n’entendait que des idées noires en tentant de se connecter à son esprit. Prenant sa canne dans sa main, la demoiselle se tourna vers son meilleur ami, qui tenait sa Pokéball dans les mains. Il la lui tendit et Bahia le rappela de nouveau, rassurer par sa présence même s’il était caché dans sa ball. Elle l’accrocha à sa ceinture et sortit à la suite du Zodiac, écoutant d’une oreille distraite ce qu’il disait. Pendant qu’il parlait, l’handicapée fit signe au sbire qui surveillait la porte, lui montrant qu’il y avait toujours ses Pokémons à l’intérieur, qu’il continue de garder la pièce. Lorsqu’elle se retourna, la demoiselle se rendit compte que le jeune homme était déjà parti, visiblement pressé d’avoir des réponses à ses questions. Puisque sa jambe l’élançait un peu, la demoiselle décida d’y aller lentement, marchant tranquillement dans le couloir. De toute manière elle était presque sûre d’avoir trouvé tout ce qu’il y avait sur le sujet, elle avait plus ou moins envie de refaire les mêmes étagères. Après quelques minutes, l’handicapée arriva devant les grandes portes en bois et les poussa doucement avec sa canne, se glissant sans un bruit dans la pièce. Elle passa à côté du bureau de la bibliothécaire et fut surprise de voir que ce n’était plus la même. La première fois qu’elle était venue il y a une demi-heure, c’était une femme d’une trentaine d’années à l’allure sobre qui surveillait. Là c’était une vieille dame bien ridée avec des vêtements à motifs fleuris de toutes les couleurs. Elle avait l’allure d’un bulldog et celle-ci replaça ses lunettes sur son nez quand la botaniste passa devant elle, la fixant d’un air un peu malsain.  Bahia marchait subitement un peu plus vite, se sentait mal à l’aise. La jeune femme mit quelques minutes à retrouver le Zodiac, s’approchant de lui lentement. Elle ne lui parla pas de la bibliothécaire, restant silencieuse. Elle pensait à ce qu’il avait dit plus tôt et mettait l’autre moitié de sa concentration sur sa démangeaison.

La demoiselle repassa son regard sur les livres qu’elle avait vu avant. Elle ne se donna pas la peine de les ouvrir, considérant qu’il n’y avait rien d’intéressant dedans. L’handicapée s’éloigna un peu de Topic, observant d’autres catégories de bouquins. Alors qu’elle regardait la couverture d’un livre sur les dragons, un bruit attira son attention. Surprise, la demoiselle tourna la tête et remarqua un livre couché au sol, à à peine quelques mètres de là. Il était… tombé  de son étagère ? Bahia ne put empêcher sa curiosité de prendre le dessus. Elle s’approcha en clopinant de l’ouvrage et le prit délicatement. Elle fut encore plus surprise de voir que c’était un livre sur les attaques Fées. Regardant autour d’elle, la botaniste ne voyait qu`elle et le Zodiac. La bibliothèque semblait déserte. Alors pourquoi subitement un livre intéressant à leurs causes tombait là, comme ça ? Bahia sentit un frisson la traverser. Son pouls s’accéléra alors qu’elle réfléchissait à ce qui avait bien pu se passer. L’handicapée avait une idée, mais elle l’effaça immédiatement de son esprit, jetant un coup d’œil en coin à l’Alakazam du Zodiac. Avec un peu de chance, il était trop concentré sur les livres et la recherche pour réellement porter une attention à ce qui venait de se produire dans la rangée plus loin. Pendant à peine une demi-seconde, le Pokémon psychique aurait pu sentir une autre présence dans la pièce. Mais elle était disparue rapidement et Bahia espérait que c’était trop vite pour qu’il y accorde réellement de l’attention. Tentant de calmer son malaise grandissant, la demoiselle se força à mettre le tout de côté et s’approcha du Zodiac, le livre à la main. Elle prit une chaise près de lui et s’installa, ouvrant le livre. La botaniste regarda rapidement la table des matières et fut contente de voir qu’il y aurait peut-être du nouveau dans ce livre-si. Survolant rapidement les paragraphes, elle tomba alors sur quelque chose et s’exclama subitement, perçant le silence de la grande pièce.

-‘ Je crois que j’ai trouvé un truc ! ‘

Elle paraissait excitée, se levant de sa chaise un peu trop vite. L’handicapée manqua de tomber, s’agrippant à sa canne pour éviter de s’asseoir sur le plancher. Elle tendit le livre au jeune homme et lui pointa le quatrième chapitre, qui portait sur certaines attaques Fées. Le paragraphe parlait de ces attaques et des liens qu’elles avaient avec la lune, amenant la thèse que les fées avaient aussi des liens étroits avec l’astre lunaire. Cela avait été montré de nombreuses fois et à la fin, une note disait que les éclosions de Pokémons fées avaient tendance à se produire à la pleine lune, au moment où le satellite diffusait le plus de ‘lumière’ la nuit. Il fallait laisser l’œuf à l’extérieur, pour qu’il profite de l’étrange énergie que la lune leur conférait. C’était une thèse, mais au final cela pouvait très bien fonctionner sur le Sucroquin. Bahia en oubliait presque le fait que quelque chose lui avait glissé la solution sous le nez, parlant d’un ton enjoué.

-‘ Suffirait de le sortir un soir de pleine lune et le mettre le plus possible à découvert. Vous savez quand doit se produire la prochaine pleine lune ? Ça doit bien être écrit quelque part sur un calendrier. ‘


-HJ- Alors j'avoue j'y ai penser pas mal. J'en suis venue à cette conclusion pour deux raisons. Un : Cette image. Elle est sortie en même temps que le dévoilement du type Fée. Deux : Les attaques fées Pouvoir Lunaire et Rayon lunaire. J'en suis venue à faire des liens avec les deux pour inventer un truc. Si tu préfères une autre idée fait moi signe par mp. Et aussi s'il y a quelque chose de trop flou à propos du livre ^^'. -HJ-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Ven 28 Mar 2014 - 22:56

Ah, la voilà. Elle se mettait à chercher, visiblement un peu ennuyée de devoir encore fouiller. Et je n'eus pas à attendre bien longtemps avant qu'elle ne s'exclame qu'elle a trouvé quelque chose. Et bien voilà ! Qui avait raison encore une fois ? Sans vouloir me vanter. Néanmoins, elle se révélait bien efficace. Ce n'était pas le genre de civile détestable. Serviable, ne nous parlant pas avec le mépris dont beaucoup se seraient permis et qui ne faisait -à quelques exceptions prêt qui lui vaut son séjour ici- pas d'histoires quant à ce qu'on lui demandait. Je regardais alors le livre et lisait l'endroit qu'elle m'indiquait. Sous mon masque, je ne pouvais émettre qu'un sourire voyant cela. Aussi longtemps enfermé a-t-il dû être avec ces histoires d'envoi depuis on ne sait jusqu'à Cimetronelle, puis jusqu'ici, il n'a pas souvent dû profiter de la lune.

« Héhé, comme quoi j'avais raison pour retourner à la Bibliothèque. Toujours s'y prendre à deux fois. Ainsi les éclosions se dérouleraient, pour des types fées, beaucoup plus rapidement sous la lueur lunaire... Techniquement, la lune ne fait que renvoyer la lumière du soleil. Donc pleine ou non, cette lumière atténuée pour devenir douce dirons-nous devrait également fonctionner. Et ça m'arrangerait pour être honnête ! La dernière pleine lune s'est produire il y a environ... Une semaine ? La prochaine n'est pas pour tout de suite. Mais quand on connaît tout le temps que ce Sucroquin est resté dans l’œuf, je suppose que l'on peut s'attendre à quelques chose d'intéressant dès les premières lueurs. Si ce n'est celles de cette nuit. Je l'y exposerai dès cette nuit. »

La théorie était intéressante après tout. Certaines attaques fées tiraient leur pouvoir de la lune, tel que le fameux Pouvoir Lunaire. Je feuilletais alors un peu le livre à mon tour, curieux de connaître quel genre d'attaques composé le panel fée. Il était temps que je me renseigne un peu plus sérieusement dessus après tout. Une fois cela fait, je déclarai qu'on pouvait ranger le livre. Cependant, je ne voyais aucune place qui pourrait lui être attribué... Allons, ce n'était pas possible. Bahia était dans cette même rangée quand elle a déclarait l'avoir trouvé. C'est peut-être Kedavra qui l'a déplacé comme ça... Je le regardais, mais il démenti l'idée. Bizarre... Ne sachant pas où le mettre, je le redonnais à la botaniste en lui demandant de le ranger où elle l'avait trouvé, puis je repris mon œuf dans les bras. Puis je me décidais à aller voir la bibliothécaire pour me renseigner sur ça... Mais quand je la vis, elle, cette folle, j'en étais tout de suite dissuadé. Elles sont deux à se relayer, l'une est très sympathique, mais celle-là une vieille peau.

Néanmoins, je trouvais ça bizarre. Tous les livres à leurs places, pas d'endroits où ranger ce livre sur les fées convenablement... Où avait-elle trouvé ça ? A croire qu'il s'agit d'un truc du genre l'île mirage d'Hoenn ou alors des cas d'apparition fantômatique comme il y en a eu à Sinnoh dans le vieux château ou à Unys, avec une maison hantée là... Il ne manquerait plus que ça soit mon défunt frère Palut qui se manifeste avec ça ! En plus, ce Sucroquin venant de lui... Pff, je ne vais pas me faire des idées là-dessus. Ce qu'il se passait là n'était rien d'autre qu'une anecdote. Sur ce, je crois que j'avais tout ce qu'il me fallait...

« Je verrai ce soir s'il y a quelconque effet. Peut-être seriez-vous intéressés par les résultats ? Ou peut-être aimeriez-vous être présente cette nuit ? »

Ma proposition était dite sur un ton totalement neutre. Etant donné qu'elle m'avait aidé, elle avait tout à fait le droit à connaître le fin mot de l'histoire et être présente à ce moment.


HJ:
 

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Sam 29 Mar 2014 - 10:55

Spoiler:
 


Bahia ne peut s’empêcher d’avoir un sourire en coin alors que le Zodiac se vantait d’avoir eu raison de revenir. C’est vrai, mais au final, la demoiselle ne savait même pas si ce livre faisait réellement partie de la collection de la bibliothèque. Elle préférait ne pas y penser. L’handicapée fut d’ailleurs surprise lorsqu’il lui redonna le livre en lui disant de le remettre à sa place. La demoiselle avait un peu espéré qu’il le garde et continue de fouiller dedans… parce que bon, elle ne savait pas plus où le mettre. Fixant le livre, la jeune femme attendit que Topic s’éloigne un peu avec son œuf dans les bras. Celle-ci se retourna alors et s’approcha avec sa canne de l’endroit où le livre était tombé. Elle leva la tête et observa les étagères. Un livre tremblait au troisième étage de celle-ci. Avant que cet étrange livre possédé ne tombe à son tour, Bahia tendit le bras du mieux qu’elle pouvait et attrapa celui-ci d’une main, pour ensuite mettre le livre sur les attaques fées à sa place. Bahia prit à peine quelques secondes pour regarder la page couverture. C’était un roman tout simple sur une histoire d’amour entre une Gardevoir et un Gallame. Ce n’était pas du tout son genre de lire des histoires de romances, mais elle l’avait vu bouger et décida de le prendre. Bahia le garda dans une main et alla de rejoindre le jeune homme, mettant de côté l’étrange phénomène qui ne semblait pas vraiment la déranger.

La demoiselle s’approcha de lui et vit qu’il ne semblait pas plus vouloir dire bonjour à la vieille dame à l’air malsain qui se trouvait derrière le comptoir. Elle le comprenait bien là-dessus, elle dégageait quelque chose de désagréable, mais l’handicapée n’aurait pas su dire quoi. Malheureusement, contrairement à lui, la demoiselle était un peu obligée d’aller lui parler si elle voulait le bouquin. Prenant une grande respiration, elle s’éloigna de Topic, lui lançant un regard nerveux en coin. Puis ses yeux vairons se posèrent sur la bibliothécaire, qui agrippa le livre avec force et manqua d’écorcher sa main au passage avec ses faux ongles pointus. Bahia préféra ne rien dire, s’appuyant un peu sur le comptoir. Puis la voix de la vieille dame retentit, assez forte pour que cela résonne dans une partie de la bibliothèque.

-‘ Qu’est-ce qui a, z’êtes en mal d’amour ? Vu votre tête je suis pas étonnée ! ‘

Et elle se mit à rire gras, Bahia restant la bouche à demi ouverte, incapable de répliquer quoi que ce soit. Elle venait de dire quoi ? La botaniste referma la bouche et étonnamment, ne dit rien. Il était évident que la bibliothécaire attendait juste qu’elle se fâche. Sauf que Bahia était une civile et si elle s’énervait contre un Zodiac au point d’avoir envie de lui coller un coup de canne derrière la tête – comme maintenant – elle risquait de rester au trou plus longtemps. Plutôt que de réellement s’en faire avec ça, Bahia tendit la main et attendit que la bibliothécaire arrête de rire et lui rende ce foutu livre. La botaniste alla jusqu’à sourire en voyant l’air de celle-ci lorsqu’elle lui redonna le livre, elle s’attendait réellement à ce que l’handicapée réplique et cela semblait la décevoir qu’elle ne le fasse pas. Prenant le livre rapidement, Bahia ouvrit son sac qu’elle gardait en bandoulière et le mit rapidement dedans. Puis elle se retourna vers Topic et revint vers lui d’un pas rapide, ignorant les complaintes de sa jambe. Elle voulait juste éviter de rester à côté de cette vieille chipie plus longtemps. La demoiselle lui fit signe et se dirigea ensuite vers la porte, ne voulant pas passer plus de temps ici. Bahia sentait le regard de la bibliothécaire derrière son dos et voulait s’en débarrasser au plus vite. Elle écouta la proposition du Zodiac de l’autre côté des murs, dans le couloir.

-‘ Vous… ça ne vous dérangerait pas !? ‘

Elle s’était arrêtée dans le milieu du couloir et était incapable de cacher la surprise qu’elle ressentait à la proposition du jeune homme, oubliant l’insulte de la vieille dame. La demoiselle s’attendait à ce qu’il prenne les informations et parte tout simplement, la laissant retourner à ses occupations solitaires dans la serre. Elle regardait le Zodiac avec une étincelle d’excitation dans le regard, l’idée de voir un œuf éclore lui ramenait en mémoire toute sorte de souvenirs de son enfance. Bahia parut se calmer subitement, alors qu’elle penchait la tête pour regarder le sol. Lune égalait dehors. La demoiselle n’était pas sortie de la base souterraine depuis de nombreux jours, en avait-elle seulement le droit ? Pour exposer son œuf à la lune, Topic serait bien obligé de sortir dehors et Bahia ne savait pas si elle pouvait le suivre. Peut-être si c’était lui qui le demandait ? Et puis, il semblait plutôt haut gradé, il pourrait essayer de convaincre le couple de scientifiques qui s’occupait de son dossier de la laisser sortir sous sa surveillance. Ils étaient assez têtus, mais au final, si le Zodiac avait un grade plus élevé qu’eux, alors ils n’auraient rien à dire.

-‘ Hum.. Enfin, oui, j’aimerais bien… j’aimerais bien assister à ça. Mais vous devez savoir que je n’ai pas le droit de sortir… Vous pensez pouvoir les convaincre de me laisser vous accompagner ? ‘

Son ton était limite suppliant. En plus de pouvoir assister à la possible éclosion d’un Pokémon fée – le premier de sa vie ! -, elle allait pouvoir profiter de l’extérieur un peu. Ici, elle étouffait. Bahia voulait voir le ciel et sentir un peu de vent, respirer un air plus pur que ce qui se trouvait ici. C’était un besoin pour elle. Sans cela, son état psychologique dégringolerait au fil des semaines, enfermé entre quatre murs. Les doigts tapotant sur la canne, la demoiselle espérait sincèrement que le Zodiac ne change pas d’idée subitement. La jeune femme releva la tête et l’observa quelque instant. Sa jambe commençait à lui faire un peu plus mal et son bras la grattait toujours horriblement. Puisqu’il restait encore du temps avant la nuit, l’handicapée se disait qu’elle pourrait prendre le temps de dormir un peu et s’occuper de sa jambe et de son bras. D’un ton gêné, elle rajouta ensuite.

-‘ Enfin, si ça ne vous dérange pas, j’aimerais retourner à ma chambre. Il faut que je nettoie mon coude et que je prenne mes cachets… Vous n’aurez qu’à me faire signe quand vous serez prêt. Enfin, si vous réussissez à les convaincre et si vous voulez toujours que je vienne … ‘

Sur ses mots elle salua le Zodiac et se retourna, s’éloignant de lui tranquillement. Elle allait chercher ses Pokémons dans la serre et se rendre à sa chambre ensuite, où elle se préparerait et attendrait tranquillement son retour, s’il venait vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Sam 29 Mar 2014 - 22:47

Alors comme ça, les Zodiacs qui s'occupaient d'elle l'empêcher de voir la lumière du jour ? C'était idiot. Il y avait des coins de la base que l'on pouvait baptiser de « jardins » étant donné qu'ils sont à l'air libre et assez perdu au milieu de tout pour ne pas que l'on reconnaisse l'endroit. De plus, la probabilité pour tomber dessus en se promenant est infime étant donné un certain camouflage. Enfin bon... Autant se renseigner auprès de la commandante elle-même. C'est elle qui donne les ordres. Je sortais donc d'ici et alla un peu dehors. Il n'y avait personne, et c'était pour le moins super tranquille. Pas un nuage, pas de vent, la nuit qui tomberait bientôt. Mmm... L'oreillette était sensée servir que durant les missions. Mais elle n'allait pas s'enrager si je testais dès maintenant, si ? Tant pis, autant oser. J'activais alors le mécanisme, le plaçais sur mon oreille et...

« Quoi déjà ?! Je peux pas boire un thé tranquillement ?! »
« Euh... Désolé, madame. Mais autant tester si ça fonctionne bien tout de suite, non ? Apparemment oui tout semble marcher. Enfin, puis-je savoir si Bahia est autorisée à voir la lumière du jour ? »
« A voir l'extérieur ? Bien sur ! Elle n'a aucune chance de s'enfuir convenablement. L'endroit est bien trop escarpé pour son handicap. Et ce n'est pas comme si sa fuite passerait inaperçue étant donné nos caméras dans le périmètre extérieur. Elle n'a quand même pas passé tout son temps à l'intérieur... ? »
« Il faut croire que si. »
« … QU'ILS SONT DEBILES CES DEUX-LA. Je leur avais pourtant dit et bien précisé ! Je vais envoyer un autre duo la surveiller. Ils vont m'entendre eux, c'est bien la preuve qu'ils m'écoutaient qu'à moitié ! Grrr pas possible d'avoir des incompétents pareil... Et vous, pourquoi vous intéressez-vous autant à Bahia ? Vous avez pourtant rempli ma demande ! » S'exclama-t-elle, piquant une crise d'un coup. Elle détestait vraiment qu'on n'écoute pas toutes ses instructions de bout en bout. Madame est désireuse de perfection après tout.
« Et bien, rien ne m'interdit à aller la voir, non ? C'est pour cela qu'elle m'aide à résoudre ce mystère de l'oeuf. Et nous sommes en voie de réussir ! Je sais pas pourquoi, mais je suis sur que ce Sucroquin pourra me mener au lieu du meurtre de Palut ainsi que savoir pourquoi il a été tué... »
« … Je suppose que je ne peux pas vous en dissuader. D'un côté, tant mieux, tant mieux... Si elle peut compter sur vous à chaque fois qu'elle sera ici, nous pourrons obtenir des choses intéressantes d'elle. Bien, je vous laisse. »

Elle a raison... Oui, oui, elle a raison. Et puis, ça fait toujours du bien d'avoir un peu de contact avec des personnes extérieurs à la team sans que ce soit une personne nous considérant comme un ennemi... Du moins, pas réellement. En plus, c'était ma veine. Une botaniste renommée qui semblait savoir pas mal de choses fort intéressantes en culture général et qui n'était pas aussi criarde et irritable que Violeta. En gros, le genre de personnes super utile lorsqu'on est dans le besoin... Elle sait créer des remèdes après tout, si j'ai bien compris. Rien que ça était plus qu'intéressant pour moi-même.

Je rangeais mon oreillette ainsi que mon masque, histoire de ressentir un peu plus l'air sur mon visage. Ça faisait du bien quand même. Je réajusté mes habits puis tendis mes bras devant moi, tenant l'oeuf. Et je remarquais alors une chose. Il semblait il y avoir une marque comme un cercle entourant la coquille en largeur. Comme s'il avait été bloqué dans quelque chose assez longtemps pour y imprégner une marque... Ou alors c'était vraiment trop serré. Bizarre... Malheureusement, je n'ai rien pour savoir pourquoi et quelles pourraient être les raisons. Enfin bref... En attendant la nuit, j'allais faire ce que je devais à faire autre part.


/////////////////

Ça y est, la nuit dévoilait enfin ses couleurs sombres légèrement éclairé par les reflets de l'astre associé. La lune n'était pas pleine, mais formait un joli croissant. Je devrai donc exposer l'oeuf à ces reflets. Heureusement, il faisait plutôt bon dehors, et aucun nuages en vue. Un moment parfait pour ça. Comme je l'ai dit à Bahia, elle pourrait assister à ça voir s'il y a résultat. J'espère vraiment que l'éclosion sera dès cette nuit... J'ai d'un côté une certaine hâte de découvrir comment réagira ce pokémon. Et de découvrir les forces d'un pokémon fée... Bien que j'en avais déjà eu un aperçut avec un Cocotine déjà affronté ou la Gardevoir de Lavi. Mais ce n'était pas suffisant à mon goût. Je voulais apprendre à les maîtriser, et les connaître hors combat.

Sur ce, je retournais voir Bahia. Je remettais mon masque, prévins les sbires qui s'occupaient de la surveiller. Puis je toquai et entrai.


« J'espère que vous êtes prête, nous pouvons y aller. Oh et, vous aviez autorisation de sortir. Il se trouve que les Zodiacs qui vous surveillaient n'étaient apparemment pas assez compétent pour comprendre les ordres... Le fait d'être en couple leur fait perdre la boule j'ai l'impression. »

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Dim 30 Mar 2014 - 0:04

La demoiselle profita donc de son congé pour aller s’étendre un peu. Après avoir repris ses Pokémons à la serre, elle s’était dirigée vers sa chambre, prête à se laisser retomber sur son matelas. Elle entra dans la chambre et libéra de nouveau ces Pokémons, allant prendre ces cachets rapidement. Après quelques minutes sa jambe s’était calmée niveau douleur et Bahia pu enfin profiter d’un peu de tranquillité. Elle alla nettoyer avec l’aide de Cogneur sa blessure, qui avait évolué un peu. Les sillages dans la peau étaient devenus des cloques blanchâtres qui dégoûtèrent la jeune femme dès qu’elle les vit. Le Blindépique lui étendit une autre crème et refit un bandage plus serré, même s’il avait enlevé la majorité de l’huile qui restait. Voilà, elle était maintenant prête pour une petite sieste bien méritée. La botaniste alla s’asseoir et retira lentement sa prothèse de métal. Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle se rendit compte qu’elle commençait à faire un peu de rouille. Évidemment, Bahia n’avait plus les équipements lui permettant de la garder en bon état et l’humidité de la serre n’aidait pas. Elle avait déjà commencé dans les bois, ça ne faisait qu’accélérer le processus. L’handicapée soupira et laissa la prothèse retomber au sol avec un bruit sourd, décidant de mettre de côté le problème pour l’instant. Et puis, on lui en avait bien proposé une neuve… Non. Bahia grogna pour elle-même et se glissa sous ses couvertures. Elle n’accepterait pas ce cadeau, pas venant de ce couple de fou. Son Blindépique se coucha à côté, faisant pencher le matelas. Phloxe et Globule montèrent à leur tour. Il ne restait que Torche. Bahia fit signe au Démolosse de venir, mais il se coucha au pied du lit, ignorant la demande de sa dresseuse. La botaniste le fixa un instant, une étrange envie de pleurer la prenant d’un coup. Cogneur posa une main sur sa tête et frotta doucement ses cheveux d’un air compatissant. Tous deux savaient pourquoi le chien infernal était aussi bas. Il ne supportait pas ce qui se passait et il mettait sa colère sur eux, puisqu’il ne pouvait pas l’envoyer sur les Zodiacs. C’était injuste, mais que pouvait-elle bien y faire ? Elle hésita à parler de nouveau, mais décida finalement de se taire. Elle avait besoin de repos et la demoiselle n’avait pas envie de s’obstiner avec lui. Bahia le regarda encore quelques secondes avant d’abandonner et de poser sa tête sur l’oreiller. Elle s’endormit rapidement, rattrapant la nuit mouvementée qu’elle avait eue.

-' Hein ? '

Elle avait entendu cogner. Ses Pokémons étaient déjà debout, s’affairant à faire autre chose. Bahia s’étira et regarda l’heure… elle avait dormi tout de ce temps-là !? Il était vrai qu’elle voulait se reposer, mais elle aurait aimé avoir le temps de se préparer avant que le Zodiac ne revienne. Au moment où il entra, elle était encore assise sur le lit, les vêtements fripés et l’air un peu hagard. Elle bailla et remit en place sa prothèse, qui couinait alors qu’elle l’attachait fermement à sa jambe. Elle prit la canne que son ami Cogneur lui tendait et s’approcha de Topic. Elle fut contente de savoir qu’elle sortait… et elle fut un peu moins contente de savoir qu’elle aurait pu le faire bien avant ça. Enfin, mieux vaut tard que jamais, non ? La botaniste décida de ne pas se concentrer là-dessus, elle pouvait sortir maintenant, c’était le plus important et cette simple pensée faisait briller une étincelle de plaisir dans le fond de son regard. Elle rappela ses Pokémons pour qu’ils puissent profiter de la sortie et suivi le Zodiac en dehors de sa chambre, écoutant ce qu’il disait. Bahia ne put s’empêcher de se mettre en rire en entendant la fin de sa phrase. Ils étaient bizarres parce qu’ils étaient en couple ? C’était une thèse plutôt étrange, mais elle l’aimait bien. Clopinant à ses côtés, la demoiselle ne put se retenir de répondre.

-‘ Dois-je en déduire que vous n’avez pas de petite amie ? ‘

Elle avait parlé d’un ton un peu moqueur, lui jetant un coup d’œil en coin. Puis elle parut être surprise de sa propre initiative, regardant ailleurs sans rien dire. Ce n’était pas réellement une question, elle avait fait ce commentaire juste pour détendre un peu l’atmosphère. Elle se rendait compte qu’elle développait une certaine confiance envers le jeune homme et au final, elle ne savait pas si c’était une bonne chose ou une mauvaise chose. Elle restait méfiante, mais cela ne l’empêchait pas de sympathiser un peu avec lui, malgré leurs statuts forts différents. Ce serait idiot de sa part de rester à l’écart de tout le monde à cause de cela. Bahia décida de ne rien dire de plus pour l’instant, ne sachant pas trop s’il avait un sens de l’humour ou s’il prendrait sa blague pour une insulte. Elle en était un peu gênée et fut bien contente de voir la porte qui semblait mener à l’extérieur. Bahia si glissa derrière lui et fit quelques pas dehors. Oubliant ce qui s’était passé dans le couloir, la demoiselle parut subitement plus calme. Elle leva la tête et observa le ciel d’un air serein, un léger sourire aux lèvres. Le ciel était… magnifique. Elle s’avança un peu et remarqua des bancs un peu plus loin. Elle alla s’asseoir et fut bien contente d’avoir pensé à prendre une veste. Le jour dans le Canyon il faisait bien chaud, mais la nuit, c’était une autre histoire. La demoiselle tourna la tête vers le Zodiac et attendit que celui-ci installe son œuf. Elle ne savait pas combien de temps cela prendrait ou si il se passerait quelque chose ce soir, mais elle l’espérait. La demoiselle fixa un instant l’œuf et se décida à reprendre la parole, d’un ton plus sérieux.

-‘ Dite monsieur Topic, vous avez pensé à un nom ? ‘

Avec son masque, Bahia ne pouvait pas voir qu’il était bien plus jeune qu’elle, alors elle l’appelait monsieur et utilisait le surnom qu’elle avait entendu plus tôt. Elle se disait que ça irait comme ça. Et par ‘un nom’, elle sous-entendait évidemment celui du Sucroquin. S’il y avait bien une chose que Bahia aimait bien, c’était de trouver des prénoms… même si parfois ce qu’elle trouvait était un peu bizarre aux yeux des autres.  S’installant bien sur le banc, la demoiselle libéra ses Pokémons. Cogneur et Globule restèrent assis près d’elle, profitant aussi de cette tranquillité. Phloxe sautillaient un peu partout, heureusement retenus par des barrières. Quant à Torche, il alla se coucher près de la porte et ne porta presque pas attention au paysage qui s’étendait devant eux. Bahia soupira de nouveau et se frotta le front d’une main. Son Démolosse allait lui faire des cheveux blancs avant l’heure. Elle reporta son attention sur l’œuf et à la fois sur la lune. Ce n’était qu’un croissant, mais, avec un peu de chance, ce serait assez. Bahia se leva et alla s’asseoir sur le sol, à côté de l’œuf. La demoiselle semblait guetter un signe d’éclosion, observant la coquille. Puis elle se souvint alors de ce qu’elle avait fait après avoir pris ses cachets. Juste avant de nettoyer sa blessure au coude. Elle avait trouvé un paquet de bonbons dans son sac en cherchant sa pommade pour l’herbe à puce et elle l’avait mis dans sa poche de veste avant d’aller s’étendre dans son lit. La demoiselle fouilla et sortit le paquet, le tendant au Zodiac.

-‘ Tenez. Il était écrit que les Sucroquins mangent que des sucreries, alors… j’imagine qu’il aura faim en sortant de là. ‘

Elle espérait que celui-ci ne se fasse pas d’idée sur les bonbons, le sachet était bien fermé et il y avait peu de chance qu’elle se soit amusée à les avoir empoisonnés. Elle était un peu paranoïaque, mais elle voulait éviter toute confrontation, aussi stupide soit-elle. Puis elle reporta de nouveau son attention sur l’œuf, attendant de voir si le bébé à l’intérieur allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Dim 30 Mar 2014 - 19:28

Tiens tiens, Bahia prend ses aises à lancer sa petite 'pique' si je peux dire ça comme ça. Ce n'était évidemment pas ça que je voulais dire. Bien qu'elle n'avait pas tort. M'enfin, ce n'est pas comme si j'avais la tête à réfléchir à ce genre de choses en ce moment. Néanmoins, peut-être a-t-elle mal compris mon propos.

« Mmm non. Je voulais surtout dire qu'à être ensemble ils ne font pas forcément attention à tout. Vous savez, c'est un couple assez récent. Or, il est primordial de faire attention à toutes les indications d'un commandant si on ne veut pas passer un sale quart d'heure. Depuis qu'ils sont ensembles, ils enchaînent pas mal de choses qu'ils font de travers... »

Bref, nous nous dirigeons dehors, la douce lumière du croissant de lune illuminant légèrement cette nuit. Cette lune, elle faisait penser à la région. Je portais donc mon œuf, exposé à cette lumière. A chaque seconde qui passait, j'espérais un résultat. Je suis sur qu'il peut y en avoir un... Il y a tout qui indique qu'il est prêt à éclore. Je plongeais dans mes pensées, alors que la botaniste m'en extirpa. Elle m'appelait Topic ? Pas étonnant. C'est le seul surnom qu'elle avait entendu à mon propos. Ce n'est pas comme si elle avait réellement l'embarras du choix. Quant à un nom pour ce Sucroquin... J'en avais peut-être un. Un qui pouvait être un peu étrange... Mais qui avait une certaine signification pour moi. Pas que pour moi aussi. Aussi pour ce frère perdu.

« Je crois en avoir un, oui. Ce n'est certainement pas un nom très courant. Et qui ne sera sûrement pas au goût de tous. Mais j'ai mes raisons. »

Je ne l'avais pas encore prononcé. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Garder la surprise ? Une symbolique de le prononcer que quand le nouveau venu sera sortit ? Ou je sais pas.

Je laissais alors le temps s'écouler à nouveau, patientant silencieusement en attendant un signe de mon œuf. Kedavra était encore à mes côtés. Lui semblait confiant quant à une réaction du Sucroquin. L'analysant de manière très attentive, il remarquait des mouvements plus amples de la fée. Cela renforçait mes espoirs. Je faisais confiance à mon psychiste. Puis la botaniste me sortit à nouveau de mes pensées en me présentant un sac de sucrerie. C'est vrai que les Sucroquins semblaient se nourrir exclusivement de ça... Ahah, ça allait en faire des dépenses dans les bonbons et autres. Je pris alors le sachet, remerciant Bahia d'un signe de tête. Ça donnait faim ça. Heureusement qu'Ephé n'était pas dehors, il serait irrésistiblement attiré par ça... Un péché-mignon quoi.

C'était sans compter sur Kedavra, qui le savait très bien. Et lui-même activa la ball concernée, libérant mon Jungko. Je haussais alors un sourcil, surpris par ce dont s'était permis mon psychiste. Aurait-il un certain sens de l'humour qu'il n'avait encore dévoilé ? Je le voyais bien sur ses yeux, son air moqueur... Le bois gecko repéra alors immédiatement le paquet, et commença à approcher sa main d'un air de dire
« TOI DONNER MOI BONBONS. »... Main que je repoussais en posant un doigt dessus, exerçant une pression dans un sens inverse. Il se laissa faire évidemment.

« C'est un véritable goinfre celui-là... Kedavra l'a bien compris. Je te vois d'ailleurs glousser, Keda'... »

Soudainement, j'entendis un petit craquement. L’œuf ? Évidemment que oui que c'était l’œuf ! Quoi d'autre ? Je le voyais un peu briller, absorbant ou reflétant la lueur lunaire. Il ne lui manquait que ça en fait. C'était vraiment un rien du tout ! Depuis combien de temps devait-il être à l'intérieur ? Depuis un peu après mon entrée dans la Zodiac, il y a déjà plusieurs mois. Il n'a pas souvent dû être exposé à cette lune... Mon père devait sûrement le savoir en fait. Il a sûrement dû cacher l'oeuf à cette lumière pour me laisser le plaisir de le voir éclore... Et de ne pas le perturber en le changeant ainsi de dresseur dès la naissance. Il faut lui laisser le temps de grandir un peu et qu'il adopte une certaine maturité pour comprendre ça je suppose.

Soit ! Le plus important, c'était ce qu'il se passait là, maintenant. Il y avait une petite fissure, laissant passé un peu d'air. Je sentais l’œuf remuer entre mes mains. Visiblement, il se débattait pour sortir de là. Je souriais à pleine dents sous mon masque. Le voilà qui sortais pour de bon. D'autres fissures se formaient, encore et encore. La coquille faiblissait. Elle cédait sous la force du petit pokémon, avant de s’émietter complètement. Désormais, ce que je tenais entre mes mains et une petite boule de poils... Enfin, de doux filaments sucrés.


« Sucrooo ! » Traduction via Alakazam : « Manger ! »

… Il a l'air d'être un sacré ptit gourmand en effet. Il se jeta sur moi, se libérant de mes mains et m'enleva mon masque par surprise. Mmf... C'était pas prévu ça ! Désormais, ma tête était à découvert face à la civile... Ça annonçait la couleur, ce petit pokémon. Ephé avait pris le sachet de bonbons, avait commencé à l'ouvrir et se le fit piquer d'un coup par le nouveau venu qui se goinfra. Mon Jungko ne le vit pas venir et se mit à bouder de n'avoir eu aucune sucrerie. Mon Alakazam continuait de glousser discrètement, voyant cela. En attendant, mon visage restait à découvert. Je repris mon masque en m'adressant en même temps à la botaniste.

« Et bien voilà... Il ne lui manquait qu'un contact avec les rayons de lune. Bon, bah maintenant vous connaissez mon visage... Promettez-moi de ne jamais parler de mon appartenance à la Zodiac à quiconque lorsque vous serez libre. Sinon, je m'assurerai moi-même de votre retour et d'un séjour prolongé. »

Il fallait bien y ajouter le petit argument à ma demande pour s'assurer de la réponse évidemment. Ce n'est pas comme s'il y avait 36 personnes hors team connaissant mon visage en tant que Zodiac... A part mes parents, la mère de Palut, mon autre demi-frère et le blond, Lavi...

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Lun 31 Mar 2014 - 0:32

La demoiselle hocha la tête sans rien dire. Le ‘ j’ai mes raisons ‘ lui disait surtout que c’était personnel et elle ne chercha pas à pousser plus loin. Bahia fut d’ailleurs surprise de voir l’une des Pokéballs du jeune homme s’ouvrir et laisser échapper son Jungko. Immédiatement la demoiselle ne le lâcha pas des yeux. Évidemment, c’était un de ses Pokémons préférés… après les Blindépiques, bien sûr. C’était un beau spécimen en tout cas. Qui semblait intéresser par son paquet de bonbons. Bahia se mordit la lèvre, avoir su, elle en aurait amené d’autre. Elle aurait aimé avoir le plaisir d’en donner au Pokémon de Topic. Enfin bref, le plus important était que le bébé mange en sortant. C’était ce qui intéressait la majorité des Pokémons qui sortaient de leurs œufs, bouffer. L’handicapée détourna son regard brillant du Jungko et fut surprise de voir que l’œuf semblait déjà réagir. La demoiselle s’approcha encore un peu et observa la fissure qui venait de se faire dans la coquille. Il allait vraiment éclore ! Bahia avait oublié la sensation que cela faisait de voir un tel évènement. Alors qu’elle regardait l’œuf, elle se remémora certains moments de son enfance, où elle regardait son père aider les bébés à sortir de leurs petites prisons pour les nettoyer et les nourrir. Elle regrettait un peu de ce temps-là… pendant quelques secondes elle prit pleinement conscience de sa propre prison et détourna le regard du spectacle, mal à l’aise. Elle, elle avait peu de chance de sortir de là. Ce n’était pas la lune qui allait y changer quelque chose. Bahia ferma les yeux et prit quelques bonnes respirations. Tout n’était pas perdu, elle finirait par reprendre sa liberté, même si ce n’était qu’une partie. Bahia entendit la voix du petit Pokémon et tourna subitement la tête, remettant toute son attention sur l’œuf… qui s’était entièrement brisé pendant qu’elle pensait à être chose. Déçue d’avoir manqué une partie de l’éclosion, elle était néanmoins contente de voir le nouveau-né. Il semblait en pleine forme. D’ailleurs il sauta dans le visage de Topic et… Wow. Un instant. Est-ce que la boule de barbe à papa venait réellement de pousser son masque ? Bahia resta la bouche à semi-ouverte, fixant le visage du Zodiac. Alors là, aucun des deux ne s’était attendu à ça. La demoiselle ne savait pas trop si elle devait regarder ailleurs… de toute façon, le mal était fait. Elle se gratta la tête d’un air gêné, n’osant plus le regarder dans les yeux. Sur le coup elle avait eu peur qu’il se fâche, mais finalement, cela semblait aller. Évidemment il l’a menaça de représailles si elle parlait de ça, mais la botaniste si attendait. C’était une sorte de protection pour lui. La demoiselle resta un instant silencieuse avant de simplement hocher la tête, elle avait décidé de garder cela pour elle. Quand même bien elle se faisait poser des questions sur eux, elle ne le trahirait pas.

-‘ Promis. ‘

Sa voix était sincère et il pouvait toujours demander à son Alakazam pour voir si elle mentait. La botaniste continua de regarder tranquillement le Zodiac et elle sentait alors un malaise la parcourir. Attendez un instant, il avait quel âge !? Bahia croyait qu’il était dans la vingtaine avancé avec ce masque sur le visage. La demoiselle parut encore surprise, celle-ci ne sachant pas trop quoi penser de cette information. Il faisait plutôt vieux, mais son visage le trahissait là-dessus. Ça restait un jeune adulte, mais bien plus jeune que ce qu’elle se disait au départ. Et il était bien placé dans l’organisation ? Eh bien. Il devait être doué, alors. Elle n’avait qu’à regarder ces Pokémons pour comprendre qu’il avait une certaine expérience. Bahia sourit finalement, s’approchant du petit Pokémon qui était en train d’engloutir son paquet de bonbons. En fait il avait suffi de moins d’une minute pour qu’il ait tout fini. La demoiselle sentit une présence dans son dos et sursauta. Cogneur s’était levé et avait Globule sur la tête. Le Blindépique avait visiblement envie de regarder le nouveau venu, se penchant pour mieux voir le Sucroquin. Ca voit grave retentit dans la tête de la jeune femme.

* Ça me rappelle quand je t’ai vu la première fois. *

La jeune femme sourit faiblement, tapotant le bras de son ami. Celui-ci lui rendit son sourire, mais pointa du doigt l’insecte sur sa tête. Le Paras paraissait gelé. Il fallait avouer qu’il commençait à faire vraiment froid dehors. Elle rappela l’insecte, son Démolosse et les œufs qui sautillaient plus loin. Elle rappela son Blindépique en dernier, quand il eut fini se caresser un peu le dessus de la tête du Sucroquin. De nouveau seule avec le Zodiac, Bahia commençait à souffrir du froid aussi. Elle fit signe vers la porte d’une main.

-‘ Eh bien voilà, vous avez votre Sucroquin. À moins que vous ayez encore besoin de moi ou que vous ayez d'autres questions, je pense retourner au lit. Si vous voulez, j’ai d’autres sacs de bonbons qui trainent, je peux vous en donner avant de me recoucher. Vous pourrez en donner au Sucroquin… et à votre Jungko. En tout cas j’espère que vous avez de l’argent de côté, ça va vous coûter cher de sucreries à l'avenir. '

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Lun 31 Mar 2014 - 19:32

Lorsque je vis la réaction surprise de Bahia quant à mon visage, je ne pus m'empêcher de rire intérieurement. Pas habitué à la Zodiac, hein ? Il n'est pas rare de trouver des têtes jeunes et efficaces. Enfin, c'était ça le "problème" ? Ou bien j'avais quelque chose de remarquable ? Peu importe. Au moins elle, me promettait qu'elle ne dirait rien. Bien, bien. Je me retournais vers mon Sucroquin, qui avait déjà tout dévoré. Petit comme il était, il avait déjà le ventre plein. Je le pris alors entre mes mains, et je le regardais. Puis il me réchappa des mains à nouveau, se jetant furieusement sur moi.

« GRR. TOI. CÂLIN. MOI. »

Lorsque Kedavra me transmit la traduction en direct, mes yeux s'ouvrit grandement de surprise. Il me menaçait ou quoi ?! Crise de l'affection de naissance... Peut-être parce que je suis le premier visage qu'il ait vu. Et qu'il sentait l'odeur des bonbons sur mes mains. Il me semble que les Sucroquins ainsi que leur évolution ont un odorat particulièrement développé. J'imagine pas s'il se retrouverait face à un Cocotine... Bon, et bien il faudrait bien qu'il rentre dans une ball à un moment ou un autre. Oh et puis, son nom. Autant profiter de sa naissance pour qu'il s'y habitue directement. Je lui chuchotais donc à son oreille ce qui allait être son nom à mes côtés.

« Tu es un Sucroquin... Mais tu te nommeras Cuchulainn. »
« MOCHE. MAIS APPÉTISSANT, MOI AIMER. »


Il allait vraiment continuer de s'exprimer comme ça... ? Tant pis tant pis. Je passais une main dans son pelage. Il était si doux ! Décidément, je m'attachais à lui. Son caractère me plaisait. Et il était si... Mignon ! Mmm. Ça me ressemble pas de commencer à m'emporter comme ça. Mais il fallait voir les choses en face. Cette petite bouboule toute douce... !

Quant à ce nom... Il se prononçait "Coutchoulayne." C'est particulier, je l'avoue. Cependant, il a un sens à mes yeux. Par rapport à mon enfance, avec mon frère. Enfin, pas envie de m'étaler dans ces détails là ce soir. J'en revenais toujours à lui ! Même si c'était compréhensible. Néanmoins, il faut que j'arrive à penser à un peu autre chose. Ça risque de complètement me détruire psychologiquement si mon voeu n'est pas réalisé... Bref, bref. Changeons de sujet. Avant de repartir, j'allais quand même tenter de finir sur une dernière question...


« Je compte également partir dormir. Ne vous inquiétez pas pour les sucreries, j'ai ce qu'il faut. Juste... Je suis quand même curieux. Concernant votre accident. Vous avez vraiment refusé de le révéler à Libra pour ça ? Il y a-t-il quelque chose que vous ne m'avez pas dit ? »

La question était tout de même formuler de manière à ce qu'elle me réponde pas forcément en détail. J'étais de bien trop bonne humeur ce soir avec ce ptit Sucroquin pour gâcher tout ça en faisant mon sévère curieux qui lui arracherait les mots de la bouche. Pas envers une qui m'avait aidé comme ça, en plus de m'avoir promis de ne pas de me dénoncer. C'était un peu comme... Un marché, non ? Un peu comme celui que j'avais pu faire avec Lavi Ash. Lui sait au moins que j'étais tout à fait "honnête" pour ce genre de choses, d'ailleurs... De toute façon, si je devais réellement m'exécuter, ce serait de manière discrète avec Kedavra et sous ordre de Libra. Chose qui n'était actuellement pas le cas.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Lun 31 Mar 2014 - 22:42

-' ... '

La demoiselle allait prendre son congé, mais la voix du jeune homme résonna à ses oreilles. À mi-chemin entre lui et la porte, Bahia s’arrêta subitement. Elle resta silencieuse de nombreuses minutes. Elle réfléchissait. Il ne fallait pas réellement croire que la demoiselle allait entièrement répondre à cette question. La botaniste n’en avait pas parlé à ses proches, à ceux qu’elle considérait comme étant sa famille. Alors ils pouvaient toujours courir pour le savoir, eux. Néanmoins elle sentait le besoin de s’expliquer en soi, sans révéler ce qui s’était passé ce jour-là. Elle savait pertinemment que, un jour ou l’autre, quelqu’un essayerait peut-être de lui retourner le cerveau dans tous les sens pour avoir la réponse. Son Alakazam en avait le pouvoir, elle en était sûre. Mais le jour où Libra le lui demanderait et que Topic se retournerait contre elle, il aurait droit à une surprise de taille. En attendant, elle gardait le tout bien ancré au plus profond de son esprit. La jeune femme se retourna lentement, s’appuyant sur sa canne. Son œil vert et son œil bleu se posèrent sur le Zodiac, qu’elle fixait toujours sans rien dire. Il y avait quelque chose dans son regard… du dégoût ? De la honte ? Ça y ressemblait beaucoup. Elle serrait sa canne tellement fort que ses jointures étaient devenues blanches. Bahia ouvrit la bouche une première fois avant de secouer la tête et de la refermer, retombant dans ses pensées. Elle fixa le sol et tentait de mettre des mots bout à bout, ce qu’elle trouvait difficile vu son état psychologique. Penser à ce qui s’était passé dans la montagne la mettait presque toujours dans cet état. Soit elle se fâchait, soit elle avait du mal à ce concentrée et devenait mélancolique. Lentement, elle brisa le silence, la voix un peu faible.

-‘ Écoutez-moi bien. ‘

Elle prit une grande respiration et parut se calmer un peu, desserrant ses doigts de sa canne. Elle le regardait droit dans les yeux, a à peine un mètre de lui. Lorsqu’elle reprit la parole, sa voix était un peu plus ferme.

-‘ Ce que je vous ai dit est vrai. Un Onix a provoqué un éboulement et je me suis retrouvée prise en dessous. Ce que j’essaie de cacher, ce n’est pas par rapport à ça… ‘

Bahia se tut de nouveau, se mordant la lèvre inférieure. Allait-elle réellement avouer la raison pour laquelle elle n’avait pas voulu répondre? Peut-être, mais elle ne dirait rien de compromettant sur ce qu’elle gardait comme secret. Caressant doucement d’une main la Pokéball de son Bindépique, elle se demandait si elle prenait la bonne décision. Au final, Topic devait lui faire confiance et elle allait faire de même. Après un autre silence, la demoiselle reprit la parole, anxieuse.

-‘ Ce que je voulais cacher, c’est la raison pour laquelle je me suis rendue à la montagne toute seule cette journée-là. Croyez-moi, je ne cache pas d’informations ou quoi que ce soit d’intéressant pour votre organisation. Ce que je cache ne regarde que ma personne. Ma propre famille ne sait même pas pourquoi j’ai été là-bas. Alors je ne le dirais pas plus à vous. Je… Enfin… Je vous en prie, ne fouillez pas dans mon esprit pour le faire ressortir… ‘

Sa voix était légèrement suppliante. Bahia savait très bien que si l’ordre venait de Libra, il ne pourrait pas en déroger. Mais s’il la convainquait que ça ne lui servait à rien de savoir tout ça… la botaniste regarda ses pieds, restant devant lui. Elle savait que sa réponse serait probablement non, mais elle aurait au moins essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 22

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Mar 1 Avr 2014 - 11:45

Voilà qui confirmait une partie de mes soupçons. Elle cachait autre chose. Mais ça ne confirmait pas que ça concernait la Zodiac. Très bien, très bien... Je n'irai pas chercher plus loin. Habituellement, je ne m'en serai pas gêné, mais là... C'était différent. Et puis, je pouvais très bien comprendre. Elle gardait des choses pour elle. Me révéler ça pourrait se comparer à... Euh... Peut-être lui dévoilé ma véritable nature ? Enfin véritable... Celle du criminel. Celui qui n'a pas hésité à faire un bain de sang pour une simple mission. Celui qui a causé bien des troubles à Avalaville pour un Méga-anneau. Celui qui a faillit ôter la vie de son autre frère.

Mmm... Nath serait amusé de me voir tout gentillet avec elle et si content de mon Sucroquin. Lui qui était là lors de cette nuit sanglante à Megapagopolis pour notre mission... ! Comment réagirait-il d'ailleurs face au nouveau venu ? Une fois assez bien entraîné, il pourra se battre contre ses pokémons et affirmer la force du type fée face aux pokémons combats d'ailleurs. Bref, pour en revenir à Bahia...


« Je vois. Je pense avoir eu les réponses qui me suffisaient. Je n'irai pas fouiller dans ton esprit, d'autant plus que je n'y ai rien à gagner. Cependant, tu dois savoir que je ne pourrai pas faire autrement si Libra m'en ordonne. A voir cependant si elle ne récupère pas son propre pokémon psy... Je verrai cependant ce que je peux faire avec elle, voir si elle peut se dissuader de tout connaître. Tout comme moi, elle se doute que vous cachez quelque chose. Et les derniers à l'avoir fait possédait de réelles informations utiles. Néanmoins, je n'ai pas envie de remettre en doute votre parole. »

C'est vrai, il y avait les Noadkokos pouvant utiliser de tels pouvoirs. Pas aussi efficacement qu'un Alakazam par exemple, certes, mais la connaissant, elle serait capable d'en faire une plante grandiose. Ça m'étonne d'ailleurs qu'elle n'en ait toujours pas. Bref, je ne tarderai pas plus longtemps. Je saluais alors la botaniste, et demanda à Kedavra de nous téléporter. Il nous ramena au bureau de Libra, qui me fit entrer. Je lui expliquais alors ce que Bahia m'avait dit, et lui montra inévitablement le Sucroquin, étant donné qu'il était dans mes bras.

« Je reste perplexe. Si c'est à ce point personnel... Néanmoins, j'aimerai qu'on la garde encore un moment. Nous avons besoin de plus de ses productions, en attendant que nos équipes continuent leur recherche. On aura forcément des indices sur la véracité de ses dires. Vous pouvez disposer, bonne nuit Maître Principal Tapis. »

Je saluais à mon tour la commandante, repartant vers ma chambre. Je choisis une ball pour Cuchulainn, rappelais mon Alakazam et mon Jungko, avant d'aller dormir.


HJ:
 

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahia
Estropiée Lunatique
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 24
Localisation : Québec

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   Jeu 3 Avr 2014 - 11:08


Au final, Bahia se rendait compte qu’elle avait bien fait de dire une partie de ses pensées au jeune homme. Avec un peu de chance, cette discussion allait lui donner du temps. Libra était probablement la seule à vouloir vraiment savoir ce qui se cachait derrière et si Topic réussissait à la convaincre un peu de ne pas glisser son nez là-dedans, alors la botaniste pourrait garder son secret intact. La demoiselle espérait que la commandante calme cette envie de tout savoir et lui permette de souffler un peu. Pour l’instant, cela semblait être sur la bonne voie. L’handicapée salua à son tour le jeune Zodiac et lui souhaita une bonne nuit, se dirigeant de nouveau vers la porte. Elle attendit que celui-ci se téléporte et se retourna, regardant l’endroit où il se tenait quelques secondes avant. Topic était… étrange. La jeune femme l’aimait bien, c’est vrai. Mais il ne fallait pas croire qu’elle ne le considérait pas comme dangereux. Pour mériter ces titres, il avait dû faire beaucoup de choses. Bahia préférait éviter de savoir ce qu’il avait accompli comme méfaits pour se rendre là. Au final, tout comme son secret, ce que le Zodiac faisait dans ses missions ne la regardait pas. Un frisson lui traversa le dos, et ce n’était pas à cause de la froideur de la nuit. La demoiselle entra et se glissa dans le couloir, marchant tranquillement jusqu’à sa chambre. Il ne restait plus qu’un sbire pour surveiller, les autres étant visiblement partis se coucher. L’handicapée le salua et se dépêcha d’entrer dans sa chambre, verrouillant la porte derrière elle. Bahia savait très bien qu’ils avaient la clé et que ça ne changeait rien, c’était plus psychologique qu’autre chose. Libérant de nouveau ces Pokémons, la jeune femme s’approcha de son lit et se laissa retomber dedans, Cogneur à côté. Torche ne dit pas un mot et alla s’étendre sur la couverture à terre, ignorant toujours sa dresseuse. Quant à Globule et Phloxe, ils ne semblaient pas vraiment fatigués et Bahia leur donna la télécommande de la télévision du salon, où ils allèrent écouter les matchs Pokémons en direct. Enrouler dans ses couvertures, la demoiselle jeta un coup d’œil à côté du lit, où trainait son sac.

Le livre qu’elle avait récupéré était là. Bahia ne savait pas trop quoi penser de ce qui s’était produit dans la bibliothèque. Pour une raison qu’elle ignorait, elle avait l’impression qu’elle trouverait quelque chose d’intéressant là-dedans. La botaniste l’espérait en tout cas, elle ne voulait pas s’être pris une insulte de la part de la bibliothécaire pour rien. Elle ne toucherait pas à ça ce soir de toute façon. Se tournant vers son Blindépique qui ronflait déjà, la botaniste soupira et tenta de s’endormir aussi, réfléchissant quelques minutes à propos du Sucroquin. Elle espérait bien le revoir un jour… Fin puisqu’elle était prise ici encore un moment, elle risquait de tomber encore sur Topic. Elle marmonna quelque chose et se laissa emporter par le sommeil, ne remarquant pas le livre qui tremblotait encore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Daturas ne pousseront pas toutes seules ! [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Applications qui se ferment toutes seules
» Applications qui démarrent toutes seules
» [RESOLU] problème micro SD
» Pb Protection Ecran HTC P170
» je me fais peur toute seule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Naturelles :: Le Canyon Antique-
Sauter vers: