Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test de Célébrité - Cynthia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Compte Narrateur
Compte PNJ
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 10/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   Mer 26 Mar 2014 - 17:50


Quoi ? Utiliser l’immunité du Noctunoir pour contrer l’Ombre Portée ? Etienne faillit s’étrangler en voyant la Togekiss charger droit sur la silhouette ténébreuse et la traverser sans aucune autre manière. Enfin, c’était un peu osé comme initiative : il connaissait peu de personnes qui se seraient risqués à foncer droit sur une attaque en gros bourrin… Surtout que bon, ce n’était pas vraiment le style d’un pokémon Célébration. Toujours est-il que Cynthia ait réussi à détourner la capacité de manière très astucieuse. Heureusement pour lui, Damoclès était une attaque plus ou moins fatigante, et que sous Pression les efforts demandés étaient doublés : elle ne pourrait donc pas l’utiliser et éviter les assauts du cyclope indéfiniment, même si pour le moment, elle pouvait se permettre de feinter de cette manière... mais pas pour très longtemps.

Le vent tournait petit à petit. Après la provoc, c’était au tour de Distorsion de se désagréger. Peu à peu, les parois transparentes qui définissaient l’espace dans lequel ils étaient enfermés se détérioraient. Le vieil homme distinguait à l’œil nu les murs lumineux s’effondraient par lambeau avant de s’évaporer silencieusement dans une trainée d’étincelles multicolores. Le spectacle était aussi merveilleux que désespérant. Un autre atout venait de s’envoler… Enfin, il fallait relativiser : la fin de Distorsion s’accompagnait de la fin de Rune Protect. Si elle n’avait pas été mise en place au début du match, l’ambassadeur aurait pris un malin plaisir à altérer le statut du pokémon adverse : les dégâts n’étaient jamais importants mais sur le long terme, ils payaient sans réserve les efforts fournis. Dans le cas présent, ça importait peu, puisque le Mainpince était sous Encore et la seule attaque qu’il pouvait effectuer était Ombre portée. L’avantage c’était que cette attaque était prioritaire, la disparition de l’enceinte spatiotemporelle ne causait aucun problème particulier. Par contre, au tour suivant, le vieil homme avait fort à craindre de la fin de Gravité, car si tôt la pesanteur rétablie, Nausicaa s’empresserait de déployer ses ailes et de prendre son envol. Grr… stupide piaf ! Et son diner alors ?! Elle ne pouvait pas rester au sol pour continuer son ballet sur la pointe des pieds ?

Et la suite n’était pas mieux car le Maître de Sinnoh lança Métronome, une technique pour le moins inattendue puisqu’elle lançait une attaque au hasard. Etienne faillit s’étrangler une deuxième fois en reconnaissant le résultat de la loterie : ce tourbillon de flammèches bleutées… ça ne pouvait pas être… Feu Follet ? Sérieux ? Quelle mauvaise blague ! D’ordinaire, il adorait cette attaque : elle infligeait des brûlures graves à son adversaire et diminuait ses capacités offensives. Mais lorsque les rôles étaient inversés, c’était tout de suite moins drôle à gérer. Buglosse et son maître déglutirent en même temps, comme si le lien qui les unissait s’était déversé dans leurs mimiques respectives. Le même sentiment d’urgence les envahit lorsque les étincelles céruléennes entamèrent leur danse sinistre.

Se faire toucher par un de ces trucs… ce n’était vraiment pas ce qu’il y avait de mieux à faire, alors mieux vaut ne pas trainer dans coin ! Buglosse commença à fuir et utilisa sa première Ombre Portée comme bouclier contre la première flammèche qui s’était approchée un peu trop prêt de lui. Quelques flammes bleues se laissèrent emporter par la brise marine, on le voyait s’éloigner dans le ciel obscurci jusqu’à ce que leur lueur s’éteigne au milieu des étoiles. Mais ce qu’Etienne observait surtout, c’était que son Mainpince fonçait droit dans sa direction, suivi de près par une myriade de lueurs bleutées.


« PAS PAR ICI SOMBRE CRETIN ! »

L’ambassadeur se retourna et piqua le sprint le plus rapide que sa forte corpulence pouvait lui permettre, mais il ne fallut que quelques instants pour que son pokémon le dépasse, tel un courant d’air, et que les Feu Follets le rattrapent et atteignent sa jambe droite. Ils s’embrasèrent instantanément dans un flot de flammes bleutées. Etienne, en proie à cette attaque, hurla à plein poumon et s’écroula sur le sable dans un bruit sourd. Son cri se répercuta sur les vagues qui ne lui répondirent que par un murmure rempli d’une sincère compassion. La douleur était insoutenable, le vieil homme soupirait fortement et grognait de temps à autre pour évacuer sa souffrance. Graaaah, c’était ça aussi les risques des combats ! Les dresseurs aussi pouvaient être blessés lors des matchs, et généralement, c’était quelque chose qu’on oubliait trop souvent ! Etienne transpirait à grosses gouttes, les mains crispées sur son genou, à la limite de la blessure. Elle était étendue toute la partie inférieure de la jambe, mollet et tibia, et la couleur écarlate de la peau attestait de la gravité de brûlure. Et pourtant, la première pensée qui lui vint l'esprit fut : "Je ne peux pas abandonner maintenant... mon rendez vous ! Mon rendez vous m'attend !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia
Various and single
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   Mer 26 Mar 2014 - 22:28

Décidément, les dieux étaient avec la blonde. Déjà, le Pokémon adverse, bloqué sur l'Encore, ne pouvait pas répliquer, et était jusque-là obligé de se fuir comme il le pouvait : mais les Feux Follets s'étaient attaqués au mollet que l'on pouvait pour le moins qualifier de corpulent de l'ambassadeur. Le match s'abrégeait plus vite qu'elle n'aurait pu le croire. Il ne pourrait qu'abandonner, dans cet état. Elle attendit ainsi une dizaine de secondes un quelconque signe de forfait, avant de se dire qu'il ne devait absolument pas vouloir renoncer à sa seule chance de rendez-vous galant de la décennie à cause d'un « simple problème de santé ». La vieillesse commençait à devenir pénible, décidément. S'il continuait à s'accrocher comme une moule à ses seuls chances de commencement de lueur d'espoir, il n'allait pas vivre encore bien longtemps. L'archéologue fit signe à sa propre compagnonne de ne pas réagir, mais intima aussi au spectre, par un simple regard, de ne pas continuer la bataille. Pour le moment, ce n'était pas le plus important. Son maître était blessé, gravement, surtout pour son âge, et la première priorité était de le soigner.

Qu'avait-elle autour d'elle ? A vrai dire, rien. La villa n'était pas très loin, mais le temps d'y aller, il finirait carbonisé comme une merguez. Elle devait se restreindre à ce qu'elle avait strictement sous la main. Et la première ressource en abondance, c'était l'eau salée froide. Ce qui était extrêmement utile pour soigner sur le coup une brûlure, mais elle n'avait pas de récipient, et le blessé était trop loin de l'eau pour qu'elle puisse en faire quelque chose. Une seule solution s'offrait donc à elle.


« Calypso. »



Sortant de la Pokéball, une magnifique Milobellus aux longues oreilles rouges se dressa sous la voûte étoilée, et observa de son regard envoûtant le vieux monsieur. On ne savait jamais vraiment quelles pouvaient être ses intentions, et sa forme sinueuse semblait signaler à l'observateur sa nature insidieuse et malsaine : mais, dans le même temps, sa beauté éclatante ne pouvait que séduire et tromper, charmer et museler. L'apparence était fausse et réelle à la fois, un voile de mystère pouvait se lever ou se dissiper à tout moment ; tout relevait de l'inconnu chez elle. Mais face à la froideur scientifique de Cynthia, toutes les chimères en elle semblaient maîtrisées et se concorder pour ne servir que l'auguste et ineffable silhouette de la Dresseuse. Mais celle-ci n'était pas moins mystérieuse que sa compagnonne.

« Tourniquet. »

Après ces premières impressions qui auraient pu impressionner l'émissaire grisonnant, le Pokémon Tendre cracha une jet d'eau, qui retomba sur la blessure, la calmant instantanément. La douleur manifeste devait disparaître assez rapidement, normalement, et ainsi, elle pouvait se permettre de prendre le dessus physiquement sur l'émissaire. Ce n'était peut-être pas des relations bien civiles entre régions, mais là, ce n'était plus une question de diplomatie. Elle posa le pied sur le torse rebondi de l'ambassadeur, et lui asséna ses mots.

« Abandonnez maintenant. La brûlure a été calmée, mais pas soignée. Seule moi peut vous sauver. Donc vous abandonnez et le rendez-vous n'a pas lieu, mais vous êtes vivant. Marché conclu ? »

Il fallait avouer que le retournement de situation était pour le moins … perfide. Cynthia n'aimait pas vraiment ce genre de procédé, mais elle avait là une occasion inespérée de se débarrasser de ce rendez-vous galant qui l'importunait rien qu'à la pensée. Passer une heure et demi en tête à tête avec un homme aussi rébarbatif était déjà une torture rien qu'à l'imaginer. Les chandelles, le serveur snobinard dans son costume trop grand, le sommelier qui ne devait pas plus s'y connaître qu'elle et que le galant vieil homme qui devrait faire bonne figure, le homard à peine cuit et servi avec trois asperges mais pourtant « saisi dans toute sa fraîcheur avec sa jardinière de légumes printaniers », tout cela lui faisait déjà horreur. Plus qu'une volonté de s'imposer pour l'idée d'être supérieure, elle était dans cette position pour ne pas être inférieure et devoir subir des velléités qui ne le concernaient ni le l'intéressaient. De toutes façons, il était hors de question de laisser Monsieur Lupin dans une telle situation. Les relations entre Maïlys et Sinnoh en serait grandement altérée, et ce n'était absolument pas le but de la manœuvre. Ce qui se réglait là était une affaire d'adultes consentants et pas d'Etats surpuissants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Narrateur
Compte PNJ
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 10/09/2012

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   Jeu 27 Mar 2014 - 11:03


Quelle femme au grand cœur dit donc, Etienne pleurerait presque devant tant de compassion. Certes la jeune femme avait eu la bonté de calmer sa brûlure -et ô combien c’était agréable- mais le marché qu’elle lui proposait était bien cruel à ses yeux : abandonner le rendez-vous en échange de soin pour sa jambe ? Quel dilemme ! Et elle ne lui facilitait pas la tâche en agissant de cette manière. Buglosse s’était rapproché et voyant que Cynthia désirait aider son maître, il ne tenta rien de déplacer. A vrai dire, ce fut surtout son regard inquisiteur qu’elle lui adressa qui le persuada de ne pas intervenir à tort ; néanmoins, son attitude révolté devant le comportement de la blonde fit luire son œil unique d’un éclat rouge inquiétant.  

Enfin, pour le vieil homme c’était un choix difficile. Une personne ordinaire aurait tranché immédiatement, mais pas Etienne. Il reconnaissait le caractère exceptionnel d’un diner aux chandelles avec Cynthia : c’était une occasion qui ne se représenterait certainement pas une seconde fois, même dans une autre vie. Il devait saisir cette chance maintenant ! ou dire adieu à son tête à tête. Parallèlement, il devait sacrifier sa jambe pour y parvenir, c’était une contrepartie assez pénible. Alors, que devait-il faire ? Continuer le match et tenter de gagner ce repas avec une compagnie tout à fait charmante ou bien sauvegarder sa jambe et y renoncer définitivement ? Allons, que faire ? Que dire ? Que choisir ? Tout cela s’embrouillait dans sa tête tandis que la brûlure lui rongeait la peau.

En même temps, qu’est-ce que c’était qu’abandonner le diner ? C’était déclarer forfait :, c’était renoncer à la victoire et la concéder à l’adversaire. L’âme de dresseur d’Etienne s’embrasa comme une trainée de poudre. JAMAIS ! Il avait sa fierté lui aussi, et des hommes mouraient tous les jours pour leur fierté pour et moins que ça en plus. Alors ce n’était pas une petite brûlure qui l’arrêterait aussi facilement ! Il lança un regard revêche à Cynthia, et dans un élan presque shonenesque, il se releva péniblement sur sa jambe valide avant de se redresser, plein de défi. Il soufflait comme un Tauros et la douleur encore bien présente le couvrait de sueurs froides. Il gronda, faussement menaçant :


« Laisse moi te dire une bonne chose ma petite Cynthia… »

Puis, un éclair de génie lui traversa l’esprit. S’il abandonnait, certes, il dirait adieu à son rendez-vous en tête à tête et sa jambe serait sauvée. Mais elle sera soignée par Cynthia en personne… et la jeune femme serait au petit soin pour lui pendant tout le traitement. Ca aussi c’était à ne pas manquer ! De plus, dans ce cas-là, il était gagnant à 100%... voilà qui était fort bien satisfaisant ! D’un seul coup, Etienne se détendit et se laissa tomber sur le sable.

« … pourrais-tu t’occuper de ma jambe, s’il te plait ? »

Il avait parlé d’un ton étrangement affable qui contrastait avec ses paroles précédentes. Au sourire étiré par ses souffrances vint s'ajouter une touche de niaiserie, sortie de nulle part.



--HRP-- Je pense que ce sera le dernier post du Narrateur. Tu peux clore le test à ton prochain message. Le verdict arriva dans les prochains jours. Au plaisir de t'avoir testée. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cynthia
Various and single
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   Ven 28 Mar 2014 - 22:59

Enfin. Fini. Le rendez-vous était définitivement écarté. La pression qu'elle portait de son pied sur l'abdomen de Monsieur Lupin se trouva soudainement allégée, car en elle, un poids s'était envolé d'un seul coup : pas de dîner galant en compagnie de ce vieux roublard prêt à tout pour tenter de la séduire. Déjà que la jeunesse tentant de la séduire ne l'inspirait pas des masses, alors un émissaire grisonnant, c'était trop pour sa patience et pour ses moyens. Elle reprit une position normale, reprit un souffle apaisé, jusqu'à redevenir la froide et taciturne Cynthia des instances officielles. Les quelques secondes de récupération n'avaient pas été longues, mais avaient permis au dragueur invétéré de se rendre compte de l'aval qu'il avait pris malgré ce que pouvait laisser penser l'ascendant tout à fait physique qu'elle avait eu un instant. Elle ne restait qu'une jeune fille, par instant, impressionnée par l'âge. Ce qui était paradoxalement amusant, puisqu'elle avait pour travail celui de découvrir de vieilles pierres.

Maintenant que la promesse était tenue, elle devait admettre sa contrepartie. Elle allait devoir soigner sa jambe. Elle allait devoir hydrater la plaie en abondance, mais, elle devait bien l'avouer, elle n'avait pas de tels médicaments sur elle. Et aucun de ses Pokémons ne pouvaient lui délivrer une telle substance – ou du moins, ses connaissances rudimentaires en médecine lui interdisait une tentative trop sûrement infructueuse qui allait plus risquer d'aggraver la blessure que de la soigner réellement. Mais elle fit tout de même appel à l'un de ses compagnons, qui allait être le plus utile pour le moment. Elle ouvrit austèrement une Pokéball, sans aucun effet grandiloquent ou pas essentiel : il fallait agir vite, bien et efficace.


« Thésée, va chercher la pommade à brûlure, tiroir 2B-F. »


Le Lucario, de toute sa hauteur, regarda dédaigneusement le malheureux allongé en face de sa maîtresse, et il se dirigea de tout son mépris vers la villa avant de récupérer le fameux produit. Thésée était, très sûrement, le compagnon le plus fier de la blonde. Sûr de lui, sa confiance en ses propres capacités dépassait bien des bornes, et elle était souvent obligée de le faire se combattre pour qu'il perde – ce qui était pour le moins un traitement original – afin qu'il perde de cet ego qui le conduirait inéluctablement à sa perte. Aussi, l'évocation du tiroir 2B-F pouvait paraître étrange, mais, lorsqu'elle avait besoin de quelque chose dans la villa, elle utilisait le Pokémon Combat – ce qui, au passage, rabaissait son estime – qui en connaissait parfaitement tous les recoins, et pour qui tout était aussi organisé qu'un bâtiment de l'administration. Pour garder un contrôle clair sur les auras, il était obligé de les classifier, et avait étendu cette manière de faire aux rangements des maisons. Aussi, contrairement à nombre de ses collègues, l'archéologue avait toujours un bureau très bien rangé ; et pour cause, s'il ne l'était pas, le combattant monomaniaque s'en chargeait pour elle.

En attendant qu'il revienne avec le produit tant espéré, elle demanda à Calypso de continuer le Tourniquet sur la jambe de Monsieur Lupin. L'eau, froide, continuait de rafraîchir les poils grillés, et permettait au mollet de ne pas mobiliser toutes ses forces inutilement dans le refroidissement de la zone. Jusque-là, tout s'était bien passé. Tout était en préparation, et le pire allait arriver. Mais elle avait le temps de se préparer à ce qui allait suivre et qui l'insupportait d'avance.

Car, lorsque le spécialiste des auras revint, un pot de crème médicinale dans la main, elle savait très bien ce qu'elle allait devoir faire. Elle allait devoir appliquer la préparation sur le chair à vif de son précédent adversaire. Jusque-là, elle n'avait pas eu à avoir le moindre contact avec lui ; mais elle ne pouvait plus faire reculer plus l'instant fatidique, et elle allait devoir passer à l'acte. Elle enduit ses mains de la pommade grasse, signe prémonitoire de l'impression qu'elle allait ressentir. Elle retint sa respiration comme un plongeur avant de s'élancer sous une plaque de glace, et apposa ses mains sur le jarret rougeoyant de l'émissaire.

Le contact fut aussi peu ragoûtant qu'elle l'avait craint. Les montagnes de graisse se suivaient le long de la jambe, et elle était obligée de masser cela, les doigts enduits d'un cataplasme répugnant. Elle écourta le plus possible la situation, mais elle dut prendre tout de même une petite minute, juste le temps qui pouvait suffire à l'ambassadeur pour profiter de la situation.

Lorsque le traitement fut fini, elle leva subitement les mains, comme lors d'une épreuve de concours. Mais elle ne faisait pas ça par manque de temps. Elle arborait une grimace de dégoût professionnalisé, et fit un léger signe au reptile marin, lui indiquant sa volonté qu'elle lui envoie un mini Pistolet à O qui serait assez efficace pour lui retirer ce ressenti de gras. Dans la position de la chirurgienne ayant fini son opération, elle regarda son interlocuteur, avant de lui dire un dernier :


« Au revoir, Monsieur Lupin. A bientôt à Maïlys. »

Par ces derniers mots, elle signifia à la moitié de ses compagnons sa volonté de partir, ce qui ne les surprit pas. Ils étaient prêts, eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   Sam 29 Mar 2014 - 16:45


LALALA.

Durée du topic:
 

Fautes d'Auretograffe:
 

Qualité des Posts:
 

Interprétation du personnage:
 

Note Finale:
 

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test de Célébrité - Cynthia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Célébrité - Cynthia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Test de célébrité - Chef de la team Boréale - Terminé-
» [MOBILEFUN.FR] Test du support voiture universel : Le Clingo sur Génération mobiles
» Petit test D3s + TC20EIII + 70-200
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)
» Test Tokina AT-X M100 AF PRO D 100mm F/2.8 (A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Avant Propos :: Célébrités-
Sauter vers: