Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Ven 28 Fév 2014 - 18:46


Dans le QG de la Team Zodiac, un calme inquiétant régnait. Dans le bâtiment principal, aucune clameur ne retentissait. Et pour cause : aucun Sbire ne traînait. Tous étaient soit cloîtrés dans leurs chambres, soit en train d'effectuer une mission. Bref, personne, exceptés quelques vigiles de confiance, ne pouvait déranger la grande réunion des Commandants, dirigée par le Seigneur lui-même. On ne voulait pas prendre le risque de se faire écouter, des brouilleurs fabriqués par l'organisation elle-même étaient au quatre coins de la salle de réunion, empêchant des micros planqués d'émettre ; un périmètre de près de cent mètres était vide de toute vie ; la sécurité été augmentée à un niveau des plus inquiétants.

Et Alice, derrière son masque à motif de Vierge, soufflait. Le conseil se finissait, elle avait fait son rapport. Aucun grand incident ne concernait la branche scientifique, Ophiuchus n'avait pas tenu à l'embêter plus que d'habitude. Son angoisse hebdomadaire, sa plus grande peur : être montrée du doigt devant tous ses collègues, qui seraient bien capables de lui planter un poignard dans le dos pour s'attirer les faveurs du Maître. Elle jouait presque sa vie chaque semaine, dans un rituel inquiétant et terriblement païen.

Le Seigneur avait clos la réunion sur un calme « Que Sydarta veille sur vous. », signifiant que l'état de calme pouvait se lever sur le bureau circulaire qui signifiait la puissance des Douze Commandants. Engoncée dans sa robe de mariée, Alice profitait de cet instant où rien ne pouvait l'atteindre. Ni la peur de mal faire, ni la pensée de lui, coulant au fond de la rivière. Non. Rien. Les secondes d'inaction qui suivaient toujours les derniers mots d'Ophiuchus étaient toujours respectées comme une relique divine, synonyme de rédemption. Les Commandants pouvaient repartir, pleins d'une sérénité pour ceux qui avaient pu rester anonyme, et emplis d'une angoisse dévoreuse pour ceux qui avaient eu le malheur d'avoir été nommés comme erreurs de l'organisation. Et, ce jour-là, tous avaient échappé à la peine capitale. Le Maître s'était contenté d'énoncer tous les plans à mettre en place lors de la prochaine semaine, d'expliquer où en était la mise en place de certains plans. Rien n'avait troublé l'ordre.

Sortant de la salle, Alice, une pile de dossiers sous le bras, observa ses congénères, les étudiant du mieux qu'elle le pouvait. Il y avait le Commandant Cancer, un grand brun trop calme, dont la réputation n'était plus à faire ; le Commandant Scorpio, lui, était un grand homme roux, dont l'effrayante dangerosité était connue de tous ; les Commandants Gemini, qui portaient bien leurs noms, formaient un duo extrêmement dangereux, ensembles, et restaient des menaces pour la chimiste même séparés. Réellement, elle craignait tous ces puissants Dresseurs qui s'étaient donnés pour but d'aider un homme aussi fou qu'Ophiuchus à atteindre son but. Et si on avait pu croire que ce sort n'était réservé qu'aux hommes, sa collègue, Commandante Libra, n'était apparemment pas à sous-estimer. Monomaniaque des types Plantes, elle ne devait pas être oubliée dans la longue liste des grandes menaces de l'organisation.

Et, par un malheur des plus hasardeux, alors qu'elle était en train de penser à des formules chimiques qu'elle pourrait tenter, elle trébucha ridiculement, lâchant stupidement ses dossiers, et emportant dans sa chute le Commandant Aries. Par terre, la Veuve Noire se releva du mieux qu'elle put, avant de se mettre à ramasser vivement ses nombreux documents. Toutes les dernières découvertes de l'aile scientifique depuis les six derniers mois se trouvaient là. Ses mois de travail avec toute sa flopée de cerveaux, embauchés à des sommes faramineuses, se trouvaient là, éparpillés par terre. Légèrement agacée, Alice se pinça les lèvres. Jusqu'à ce qu'elle voie le jeune homme au masque de bélier, qu'elle avait complètement oublié. Dans sa peur panique, elle bredouilla un vague :


« Euh … je suis désolée … je vous prie de m'excuser … »

Puis elle se souvint d'une chose : le Commandant Aries avait mené une vaste expédition à Kalos, dans le but de capturer des Pokémons rares et puissants. Forcément, c'était lui qu'elle avait renversé, alors qu'elle aurait bien voulu étudier un spécimen rare qu'ils avaient probablement dans leurs cartons : un Kravarech. C'était un Pokémon puissant, mais on destinait en général ces combattants aux hautes élites de l'organisation. Mais surtout, ils auraient apparemment pris une poignée de Méga-Gemmes. Et, parmi celles qui avaient été recensées, l'une d'elles l'intéressait tout particulièrement : la Florizarrite. Certes, elle n'avait pour le moment qu'un Bulbizarre, mais avec de la volonté, elle pourrait l'élever à un stade de puissance important, et lier avec lui une relation particulière. Le problème principal était surtout la rareté de la Méga-Gemme, qui n'allait qu'être destinée aux membres les plus importants. Mais elle briguait bien ce titre, non ?

« J'espère que je saurais être excusée … C'est vous qui avez mené la grande mission à Kalos, non ? »

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Sam 1 Mar 2014 - 10:58

Hors-RP:
 

La réunion hebdomadaire des douze, voilà là où se tenait le commandant Aries. Tous étaient présents, le Maître gouvernant la séance avec prestance et charisme, comme à son habitude en fait. Pendant la session, il avait donné ses ordres, ses directives et ses injonctions concernant les points clés de la semaine pour chaque branche de l’organisation. Alors que le Serpentaire avait abordé le sujet de la section scientifique, Aries s’autorisa à souffler un peu. Il avait reçu ses ordres et n’avait donc plus qu’à faire croire qu’il écoutait son seigneur et maître. A vrai dire, ça ne lui ressemblait pas beaucoup de ne pas se délecter des paroles du messie qu’était Ophuichus. Mais les recherches scientifiques, ça ne le concernait absolument pas. Seuls Virgo et Taurus pouvaient se sentir concernés, d’ailleurs. Il fallait ajouter à cela, une fatigue due à son retour de mission à Kalos.

En effet, Crimson et Pisces n’était rentrés que le jour précédent dans la nuit. Avec le décalage horaire,  le Bélier avait dû mal à rester concentré durant la réunion du jour. Mais heureusement, la douleur était là pour le tenir en éveil. Oui, la douleur, les blessures que cette garce de Laubru lui avait infligées lors de leur rencontre avec Latios n’avaient pas encore complètement guéries et faisaient encore des leurs.

Mais Sydarta dut entendre ses prières. Le Maître déclara alors sa phrase presque fétiche, signalant à tous que la séance était levée et qu’ils pouvaient vaquer à leurs occupations. Les Douze se levèrent alors de leurs imposants sièges et partirent. Crismon fut l’un des premiers à se lever mais pourtant, ne fut l’un des dernières à quitter la salle de conseil. Qu’est-ce qui pouvait le retenir à ce point ? En fait, il observait les autres Zodiacs partir. Son manque de présence lui assurait de ne pas être remarqué à remarquer les moindres gestes des commandants. Pisces ne semblait pas souffrir de sommeil mais à cause de son masque, il était difficile d’en être certain. Libra possédait, comme à son habitude, une démarche sure d’elle. Taurus ne changeait pas de d’habitude, il semblait toujours aussi dérangé.

Et alors qu’Aries était toujours là et regarder avec attention les alentours, tous ses collègues étaient à présent partis. Bien, il était temps de se mettre en branle aussi. Le sombre bélier esquissa quelques pas en avant et venait de sortir de la salle. C’et alors qu’il fut brusquement bousculé par quelqu’un d’inconnu. Tous deux s’affalèrent au sol, surpris. Des documents volèrent autour deux. Pendant un instant, Crimson songea à laisser la colère exploser s’il s’agissait d’un sbire. Il n’avait absolument rien à faire là et en plus, l’épaule du commandant le lançait encore plus à présent. Mais il se ravisa en voyant de qui il s’agissait.

L’autre se releva promptement et s’affaira à ramasser ses dossiers et documents. Une robe de mariée noire et un masque aux traits humains, e ne pouvait être que Virgo. Elle leva alors la tête du sol pour fixer Crimson droit dans les yeux et bredouiller une excuse :


« Euh … je suis désolée … je vous prie de m'excuser … »


Aries ne dit pas mot, n’ouvrit même pas la bouche pour se raviser ensuite. Il avait certes relevé les plates excuses de la dame en noire mais, comme à son habitude, ne dit rien. En fait, on pouvait s’y attendre de la part d’un presque fantôme. Il se releva juste, ramassa son masque qui avait valsé durant la chute mais ne le remit toute fois pas. Il s’affaira ensuite à porter assistance à sa collègue pour collecter ses précieux documents. Au passage, Crimson ne pu s’empêcher de relever ses titres, des informations. ‘’Relevés météorologiques de Maïlys’’ ou bien ‘’pression atmosphérique et dépressions’’. Cela témoignait bien de l’appartenance de Mlle Cyanide à la branche scientifique. Et puis, tous ses relevés, on ne pouvait ignorer le fait qu’ils faisaient partis des recherches de la team concernant les climatiques.

« J'espère que je saurais être excusée … C'est vous qui avez mené la grande mission à Kalos, non ? »


Elle se faisait encore un sang d’encre quant au fait d’être pardonnée ? Et bien, quel manque de confiance en soi. Pour ne pas laisser son homologue en proie à cette question existentielle, Aries lâcha un ‘’vous l’êtes déjà’’ nonchalant. Cela fait, il porta son attention sur la seconde phrase de Virgo. Elle s’intéressait à la mission à Kalos ? A vrai dire, ce n’était pas étonnant venant de quelqu’un de la section scientifique. Les méga-gemmes que Pisces et Aries avaient rapportées de Yantreizh devaient intriguer la scientifique.

« Effectivement. Le Maître a abordé notre mission lors de la réunion, vous savez ? »


Rien de plus, rien de moins. C’était le juste milieu. Crimson n’allait pas en dire plus si Virgo ne se montrait pas plus insistante. Mais gare, le bélier n’était pas vraiment d’humeur à subir un interrogatoire poussé de la part de la veuve noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mar 4 Mar 2014 - 16:39

Alice, en entendant la réponse froide du Commandant Bélier, se sentit gênée et, encore une fois, peu à sa place. L'absence des conventions sociales auxquelles elle était tant habituée la dérangeait à un point de déstabilisation envahissante. Elle avait cru – le plus stupidement du monde – que ceux qui lui tenaient office de « camarade » dans l'organisation avaient un minimum de tact et de sens social ; mais elle oubliait que pour se frayer un chemin dans cette organisation, il fallait s'imposer. Et s'imposer n'exigeait pas les formules de politesses et un grand sourire étiré sur le visage. Elle n'allait pas pouvoir passer par ses manières d'habitude convenables face à un énergumène de la sorte – non pas qu'elle le trouvât stupide, mais son sens des relations était quelque peu … limité. Néanmoins, elle ne savait pas vraiment quelles autres voies s'ouvraient devant elles. Un combat ? Elle se ferait écraser à plates coutures. Elle n'était pas une grande dresseuse contrairement au Commandant Aries, et elle se ridiculiserait plus qu'autre chose – ce qui ne lui permettrait bien sûr pas d'atteindre son objectif.

En revanche, la phrase que lui asséna le jeune garçon – car il n'était guère plus vieux qu'elle, bien au contraire – fut pour elle assimilable à une insulte. Il la prenait très clairement pour une idiote. Ce qu'elle avait été en rentrant dans la Team Zodiac, mais il n'avait pas le droit, la compétence de la juger de haut. Savait-il la moindre chose des propriétés des alcalins ? Non. Et elle était légèrement vexée par la remarque de son collègue, qu'elle trouva des plus déplorables. Elle, elle avait écouté de bout en bout. Alors qu'il aurait été surprenant qu'il ait entendu la partie de la réunion dédiée à la section scientifique. Mais, si elle voulait obtenir ce qu'elle voulait, elle allait devoir être agréable. Peut-être avait-il des manières barbares et nauséabondes, mais s'il était à ce poste, il devait avoir un brin de jugeote. Il ne pouvait pas être un débile sans cervelle qui n'avait passé que son temps à taper contre un mur pour s'entraîner.


« Oui, et je dois m'avouer intéressée par deux choses. Une Florizarrite et un Pokémon provenant de Kalos, Kravarech. »

En lui donnant ce qu'elle voulait avoir, elle n'aurait pas à passer par une longue discussion à des fins sociales certes bien intentionnées mais absolument pas adaptées à la situation. Tant qu'à faire, elle voulait raccourcir le plus qu'elle le pouvait ce dialogue qui sinon en aurait été un de sourds ce qui d'habitude ne lui déplaisait pas, mais qui face à une personne évidemment plus puissante qu'elle allait tourner vinaigre plus vite que prévu.

« Je n'ai certes pas actuellement de Florizarre, mais j'ai un Bulbizarre, que je pourrais faire travailler, augmentant d'une pierre deux coups notre relation en une sorte d'affection. Ce qui est requis pour activer la Méga-Evolution, il me semble. Et si je ne suis certes pas l'une des plus grandes combattantes de la Team, je reste une Dresseuse assez puissante qui pourra grâce à ça réussir à défendre la section scientifique. Le Kravarech m'y aidera, d'autant plus que je suis assez spécialisée dans les Pokémons de type Poison. »

Dans sa tête, elle pensait plus à vouloir apporter un quelconque secours à l'équipe de Capitaines destinés à sa protection qui ne la voyaient pas d'un très bon œil, car elle était une bien pitoyable Dresseuse par rapport à eux, ou même se protéger seule si elle en venait à s'enfuir de la Team Zodiac. En plus, la Méga-Gemme allait être extrêmement intéressante à étudier, même si on n'avait même pas encore percé le secret des seules Pierres évolutives. Certes, la section scientifique n'était pas destinée à faire de grandes trouvailles dans la biologie ; mais l'organisation pourraient tout à fait les exploiter à des fins mercantiles ou de puissance améliorée. De même, encore peu de Professeurs compétents (traduire par : en dehors de Kalos) avaient pu étudier les Kravarechs, et sûrement aucun chimiste. Leurs poisons seraient peut-être exploitables dans des produits que son équipe avait pour habitude d'inventer, comme des pétroles peu chers ou des plastiques aux propriétés extravagantes. Bref, autant de choses qu'elle pourrait exploiter par de nombreux moyens.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mer 5 Mar 2014 - 10:18

Crimson ne comprit que trop tard qu’il avait été un peu trop froid avec sa collègue. Et justement, c’était parce qu’elle était son homologue qu’il aurait dû lui parler avec plus de déférence. Mais non, comme à son habitude, il avait été glacé, parce que froid était bien faible mot. Et puis, la fin de sa phrase pouvait être très mal interprétée. Ça pouvait dire que Virgo n’avait pas écouté. Aries devait donc se rattraper plus tard si sa collègue avait mal prit ses paroles.

Mais, Alice resta toute fois courtoise, pas comme le Bélier et lui indiqua clairement ce qu’elle voulait. Bien, elle n’y allait pas par quatre chemins, au moins. Alors comme ça, elle convoitait une florizarrite ainsi qu’un Kravarech. Et bien, elle voyait les choses en grands surtout qu’elle disait elle-même qu’elle n’avait pas encore de florizarre. Enfin bon, si elle l’avait déjà maintenant, elle pourrait l’étudier. Et c’était certainement le but premier de cette acquisition.


« Vous n’avez pas les méga-gemme à la section scientifique ? Il me semblait pourtant qu’on nous les avait remis à la fin de la mission pour que vous les étudiiez. Peut-être est-ce Taurus qui les a. Et pour le kravarech, j’en ai capturé un. Il est dans la cage aux fauves en ce moment. Vous voulez vous y rendre ? J’ai du temps libre, je peux donc vous accompagnez si vous le désirez. »


Parler autant, ça ne ressemblait pas à Aries. Enfin, il devait se rattraper de sa façon plus que grossière de parler qu’il avait eu aux premiers abords. Il attendit alors la réponse de sa collègue, espérant qu’elle ne soit plus outrée par son comportement et qu’elle accepte qu’Aries lui tienne compagnie. Puis, il reprit la conversation.

« Vous dites être spécialisée dans les pokémon poison ? Il faut faire attention à ne pas boire en votre présence alors ! »


Crimson espérait que Virgo comprendrait la blague. Il faisait référence aux poisons du genre arsenic ou cyanure que l’un versait dans les boissons des gens pour les empoisonner et provoquer leur mort de manière plutôt … subtile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Dim 16 Mar 2014 - 9:08


Alice était surprise par l'affirmation du Commandant Aries. Comment ça, des Méga-Gemmes livrées à la section scientifique ? Elle n'en avait pas été informée. Était-ce le Commandant Taurus qui les avait gardées pour lui ? C'était assez probable, vu la nature plus mécanique que biologique ou chimique des artefacts ; mais elle était tout de même assez agacée qu'on n'ait pas eu l'idée même de la prévenir. Elle était tout de même une Commandante qui dirigeait en partie la section. Elle était surprise qu'on n'ait même pas cherché à savoir si elle était intéressée : elle était certes une piètre Dresseuse, mais elle n'en restait pas moins une Commandante.

Toutefois, ce désagrément n'était pas la première chose qui la préoccupait. Ce qu'elle avait surtout retenu, c'était que son collègue avait attrapé un Kravarech. Un Pokémon apparemment immensément rare, qui avait dû nécessiter un travail considérable. Quel poison pouvait-il exhaler ? Et comment se mêlaient ses caractéristiques phénotypiques du type Dragon avec celles du type Poison ? Car c'était inédit. Avant les traités avec Kalos, personne parmi les cinq régions n'avait vu une telle combinaison, et personne n'avait donc pu l'étudier. Le travail qu'allait rendre la Team Zodiac à ce sujet serait inédit, et elle allait pouvoir commercialiser plusieurs produits, comme l'antidote spécifique aux Kravarechs. Bien évidemment, c'était elle qui allait s'en occuper, car elle était la spécialiste des contrepoisons. Mais cette charge supplémentaire de travail signifiait aussi l'arrivée dans son équipe d'un nouveau Pokémon de type Poison, ce qui ne pouvait que la réjouir.

Alice allait se diriger vers le couloir menant à la fameuse « cage aux fauves » lorsque son collègue tenta une misérable blague. Dans son ton, on pouvait sentir qu'il n'était pas un grand spécialiste des relations sociales et de l'humour à adopter pour s'attirer les faveurs d'un interlocuteur. Au moins savait-elle qu'il aurait du mal à la manipuler. Par pure politesse, elle gloussa légèrement, avant de surenchérir :


« Surtout lorsqu'on a des Pokémons farceurs ! »

Ce qu'elle ne dit pas à son collègue, c'était qu'elle avait effectivement un Pokémon qui aimait faire divers chausse-trappes en versant un peu de son venin dans les boissons alentours. Et il s'agissait – quel hasard étonnant – de son Bulbizarre, qui allait recevoir une Méga-Gemme rien que pour lui. Et, à cette pensée, Alice s'inquiétait quelque peu : allait-il garder ce côté curieux et farceur tout le long de sa vie ? Car des fois, il s'amusait à la chatouiller avec ses lianes ; mais les lianes de Florizarre sont autrement plus forts et puissants.

Elle voulut diriger, accompagnée de son collègue, en direction de la fameuse « cage aux fauves », dans laquelle elle n'avait jamais mis les pieds. Toujours habituée à rester les pieds au chaud derrière son grand bureau rempli de paperasse, elle n'avait entendu parler qu'occasionnellement de ce lieu réputé comme dangereux : le nom suffisait à le deviner. Toutefois, son ignorance du lieu trahissait sa totale capacité à s'orienter vers ce lieu. A part dans le bâtiment des laboratoires, elle n'avait pas beaucoup visité les autres, et encore moins celui des combats. En effet, plutôt que de l'avoir mis dans la section scientifique – ce qui aurait été le plus intelligent au vu des énormes quantités de calmants à prodiguer à certains spécimens – elle avait été installée dans les tréfonds de l'organisation, dans une salle aux murs encore plus épais que la normale, prêts à éponger n'importe quel choc. Mais cela, Alice ne l'avait entendu que par des rumeurs. Elle n'avait pas encore été assez folle pour aller visiter le lieu d'elle-même.


« Vous pourriez me montrer la direction, s'il-vous-plaît ? »

HJ:
 

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mar 18 Mar 2014 - 9:52


La vierge répondit à son homologue en continuant sur la lancé d’Aries. Mais il était clair que ce n’était que de la simple courtoisie. Après tout, Virgo restait une commandante alors si elle ne se faisait pas obéir de ses pokémons, ce serait plus que problématique. Enfin, ça c’était la partie logique de la chose, la première pensée qu’avait eu Crimson. Mais n’y avait-il pas un peu de vrai dans les paroles d’Alice ? Elle avait elle-même dit qu’elle n’avait rien d’une grande dresseuse alors oui, il se pouvait que ses pokémons pouvaient avoir des relâchements et lui mener la vie dure. Certes, ce n’étaient pas des type ténèbres ou spectres mais ça en restaient tout de même des pokémons poison, aussi vicieux que leur élément.

Mais bon, la remarque de Crimson avait eu son effet : détendre l’atmosphère qui se trouvait être glacial juste avant. D’ailleurs, la chaleureuse discussion entre les deux commandants fit germer une remarque à lui-même dans la tête du Bélier. Quelle était la raison de la tention entre eux deux ? Ils ne se connaissaient pas plus que cela et en plus, c’était la première fois qu’ils s’adressaient la parole. Il n’y avait donc aucune raison qu’une inimitié se forme. Alors la raison ne pouvait venir que de l’attitude de l’un d’eux et la réponse était toute trouvée.

Aries était froid, trop froid, glacial presque. Certes, c’était dans sa nature, le résultat d’une enfance plus que difficile et d’une absence flagrante d’éducation due à des parents plus qu’incapables et morts bien trop tôt. Mais ce n’était pas une raison. Ok, être froid avec des sbires, des inconnus, des suppôts de la ligue, c’était bien. Mais Alice était tout autre, elle était son égal et lui la traitait comme une vulgaire sbire. Il fallait qu’il change, vraiment. Enfin ave ses collègues proches du moins.

Virgo fit mine de se diriger vers la cage aux fauves mais se stoppa rapidement, à peine avait-elle fait quelques pas. La vierge se retourna vers le Bélier et déclara qu’elle ne savait pas où elle se trouvait et demanda à Aries de l’y conduire. Les scientifiques n’osaient pas s’y risquer, même pour étudier les pokémons ? Et bien soit. Crimson acquiesça d’un signe de tête et mena la marche.

Une succession de couloirs dans un dédale immense, voilà à quoi se résumait le complexe du QG. Même Thésée à l’aide d’un fil d’Ariane aurait pu s’y perdre aisément. C’est pourquoi, notamment pour les nouveaux sbires, des plans trônaient sur certains murs, indiquant la position des lieux importants. Mais bien sûr, la cage aux fauves étant gardée secrète par les plus hautes autorités de la team, elle ne figurait pas sur les plans. Et ce n’était pas grave, Crimson, d’un simple coup d’œil sur une carte, savait où il devait aller.
Finalement, les deux commandants se retrouvèrent dans la salle juxtaposée à la cage. Des murs de plusieurs centimètres d’épaisseur empêchaient tout pokémon récalcitrant de s’en échapper. Les baies vitrées qui offraient une vue sur l’écosystème recréé et ses habitants étaient bien sûr pare-balles et garantissaient donc la sécurité de ceux qui se trouvaient dans la salle d’à coté.

La plupart des créatures enfermées ici n’avaient pas été capturées. Enfin pas au sens commun du terme. La majorité n’était pas reliée à une pokéball à cause du fait que les pokémons avaient été capturés de façon moins … traditionnelle. C’était l’une des principales raisons de la dangerosité du lieu. Avant qu’il n’ordonne aux capitaines responsables des lieux d’ouvrir le sas, Crimson fit sortir Ichi de sa ball et invita sa camarade à faire de même avec l’un de ses compagnons. Puis ils entrèrent.

Alors que la première porte du sas se refermait sur les commandants et que l’autre n’allait pas tarder à s’ouvrir, Aries se tourna vers Alice et déclara :


« Il va vous falloir capturer le kravarech. Je serais avec vous si jamais il y a un problème. Et surtout, faites attention aux autres détenus, certains sont fourbes. »

Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Sam 22 Mar 2014 - 22:38


La marche qu'elle avait entreprise avec le Commandant Aries relevait presque du voyage initiatique. Habituée à fréquenter les lieux les plus propres et les plus huppés de l'établissement, elle n'avait que très rarement mis les pieds dans les quartiers plus vastes des dortoirs, des bureaux et des offices de l'administration. Officiellement, elle y avait un bureau, mais elle n'y allait jamais, tout simplement parce qu'elle avait déjà celui attenant au laboratoire. Et elle dut avouer que sans l'aide de son collègue, elle se serait très vite perdue parmi les rangées de corridors parallèles les uns aux autres. Et c'était ça qui la désarçonnait d'autant plus : c'était le fait que tout, absolument tout se ressemble. Comme face à une espèce dont elle ignore tout, elle était complètement incapable de distinguer un couloir d'un autre, et d'autant plus de se repérer parmi eux.

Car il était certain que non, elle n'était jamais allée là-bas. Même du temps où elle avait dû créer un calmant assez puissant pour empêcher Fulguris de détruire la base, elle n'y avait jamais mis les pieds. On lui avait apporté les données, les chiffres, le matériel. En une semaine, elle avait dû bidouiller une formule qui marchait à peu près. Il s'était avéré au final qu'elle avait failli le tuer et l'avait sacrément assommé, mais elle avait réussi à faire comprendre qu'en si peu de temps, fabriquer un produit pour un être bien particulier aux proportions aussi inhabituelles, cela relevait du miracle.

Bref, elle était face à cet univers sauvage complètement reconstitué, et qui la surprenait vraiment. Alice, en tant que femme de laboratoire, ne mettait pas vraiment le nez dans des environnements dangereux et hostiles. Tout au plus avait-elle dû récupérer du poison de Migalos sauvage pour sa thèse de biochimie, mais ça n'avait jamais été beaucoup plus loin. Ses Pokémons lui avaient pour la plupart été offerts, seuls Harpyia et Monile avaient échappé à ce sort : la première avait été capturée dans un cimetière en plein jour et le second avait été pris dans une forêt, à midi. Soit dans des endroits pas si dangereux que ça, en fait. Alors que pour aller attraper son Kravarech, elle allait devoir aller au combat de manière sérieuse.

La biosphère où les deux Commandants se trouvaient était celle d'un milieu marin, ce qui ne correspondait pas tant que ça aux manières très terrestres des Pokémons de la chimiste. Le tout était en fait un gigantesque aquarium d'eau salée, assez chaude tout de même. Le milieu n'en était pas exotique, mais presque. On pouvait voir quelques rares Corayons qui se baladaient sur leurs petites pattes rocheuses, une colonie de Tentacruels qui n'arrêtaient pas de se battre pour savoir qui deviendrait leur chef, ce qui devait former un formidable vivier de Pokémons puissants. Alice aurait peut-être pu aller en attraper un, mais elle savait qu'en qualité de Pokémon marin, Kravarech avait de grandes chances d'être plus intéressant, aussi bien à élever, à faire combattre ou à étudier. Des rumeurs diraient que son poison est assez corrosif pour dissoudre les coques des pétroliers. Et cela ne pouvait qu'attiser la curiosité de la scientifique.

Toutefois, contrairement à son collègue, elle n'était pas une grande experte en combat. Et surtout, elle allait devoir provoquer le combat avec le Pokémon à moitié sauvage. En effet, sur le fond du simili-océan, on pouvait voir des couches d'algues qui ne paraissaient pas très naturelles. Et parmi elles, une grande forme allongée indiquait la présence du Pokémon Dragon, qui régnait en maître sur les Venalgues. Dans l'espace aux dimensions gargantuesques – il faut imaginer un espace de près de trente mètres sur trente autres mètres, sans compter la profondeur qui pouvait aller jusqu'à huit mètres ! - elle ne savait pas vraiment où se mettre. Elle ne possédait aucun Pokémon de type Eau, et un seul qui pourrait survivre à un voyage sous-marin. Seulement, elle n'allait pas avoir le choix.

Elle prit l'une des Pokéballs qu'elle avait à la ceinture. Ce n'était clairement pas l'un des Pokémons qu'elle utilisait le plus, mais elle l'aimait tout de même bien. Ses propriétés physiques le rendaient insensible aux coups, et aussi à une asphyxie. Ce qui ne pouvait que lui servir actuellement. En sortit Monile, son Feuforêve.


« Monile, est-ce que tu pourrais aller chatouiller le gros Pokémon là-bas, s'il-te-plaît ? »

Pas effrayé pour un sou, le spectre au collier de perles rouges descendit dans les tréfonds, et alla titiller le ventre délicat du monstre venimeux. Qui se réveilla en sursaut et, voyant le petit galopin qui s'amusait à le chatouiller, se rua vers la surface. Son expérience avec les humains lui avait bien enseigné qu'eux seuls pouvaient bien trouver amusant de réveiller en plein sommeil un roi gisant. De ses nageoires puissantes, il gagna la rive en deux coups de queue, prêt à ravager la personne qui venait le titiller.

Et heureusement pour la chimiste, il était bloqué à une très petite zone de la surface par des chaînes qui le rattachaient au fond de l'aquarium. Elle eut un soudain recul, et activa très vite le bouton de rappel de sa Pokéball. Dans l'eau, le spectre risquait de devenir le souffre douleur du dragon, et il était important qu'il ne le soit pas.

L'hippocampe vit la femme en robe au bord de la mer factice, sur un ponton en bois, et se décida à la prendre pour cible de ces attaques. Il se mit à cracher de grandes balles de boues, qui éclatèrent au pied de la scientifique qui pour sa survie avait reculé de deux mètres. La capture allait être plus compliquée que prévue. Elle n'était pas une femme de terrain, elle. Elle se tourna vers son collègue, retira son masque. Ce n'était plus le moment de jouer à « Devine qui c'est ».


« Commandant Aries, j'espère que vous aurez l'amabilité de m'aider dans cette capture. Le spécimen a pour le moins l'air d'être tout particulièrement récalcitrant ».

Ah, ça, elle l'avait bossé, son tableau périodique des éléments de Mendeleïev ; mais travailler à la capture de Pokémons puissants n'était pas dans ses cordes.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mer 26 Mar 2014 - 17:30

Le sas s’ouvrit alors avant que Virgo ait pu sortir l’un de ses pokémons mais cela fait vite fait puisqu’elle invoqua un feuforêve à l’air plutôt taquin. A la vue du petit spectre, Crimson esquissa un rictus dans le dos de sa collègue, évitant ainsi de la frustrer. En fait, il comprenait pourquoi Alice disait avoir tant de mal avec ses pokémons. Rien que le fait d’avoir vu le feu follet quelques secondes avait servit à Aries pour le cerner et aussi cerner la manière qu’avait la commandante d’élever ses pokémons. Monille de son petit nom était un être spectral, incroyablement fourbe et vicieux et surtout très joueur. Le laisser ainsi répandre ses méfaits ainsi et n’avoir aucun contrôle sur lui dès le début amenait inévitablement à une ingérence totale par la suite. Les fantômes avaient besoin d’être gouvernés d’une main de fer si leurs dresseurs ne voulaient pas subir leurs fourberies par la suite. Prenez Crimson et Hachi sa branette, cette dernière a, depuis toujours, voulu prendre la vie de son maître d’une façon plutôt étrange et totalement aberrante : en l’égorgeant et le décapitant avec les dents. Et a-t-elle un jour réussit à mener à bien cette tentative horrible de meurtre ? Non, au dernier état des lieux, Crimson avait toujours sa tête sur les épaules. Ce petit miracle est simplement dû à la poigne de fer et à l’autorité du Bélier sur son pokémon. Mais bien sûr, l’affinité du commandant avec son type spectral devait y être aussi pour beaucoup.

Les deux haut-gradés entrèrent alors dans la partie de la cage aux fauves dédiée aux pokémons marins ou aquatiques du moins. Une fine plage de sable bordée une mer artificielle où vivaient les poissons et notamment des bancs entiers de venalgues qui, indubitablement, étaient gouvernés par un kravarech. Virgo suivie de près par Aries s’avança sur le ponton en bois. De là, elle observa le fin de la cage pour tenter de trouver son futur acolyte. Là, dans un parterre d’algues, un dragon dormait, entouré de ses courtisans. Il ne fallut pas longtemps à Mlle Cyanide pour exhorter Monille de plonger et d’aller réveiller le monstre. Celui-ci fut plutôt heureux de risquer sa vie face à une telle bête. Et quelques secondes plus tard, il revint suivi par le roi de la mer factice en colère.

Le Bélier sourit en voyant cela. Outré d’être réveillé ainsi par un petit malin, l’hippocampe fixa furieusement le chef d’orchestre de cette intrusion : Alice. Il lança une série d’orbes boueuses que la commandante esquiva gracieusement en faisant quelques pas en arrière de la même manière qu’un pokémon le ferait. Mais elle n’allait pas riposter ou du moins pas tout de suite. Elle se retourna vers son homologue pour chercher son soutien. Alors comme ça, elle ne se sentait pas capable de mettre fin à la tyrannie du kravarech seule. Aries avait promit de l’aider alors il ne pouvait rien dire.


« Ichi est là pour cela. Onde folie. »

Même si la pharamp n’avait rien d’un pokémon spectre elle pouvait lancer cette onde affolante qui caractérisait si bien ce type. L’incarnation du Bélier fit alors briller ses ampoules rouges qui créèrent une lumière étrange, s’échappant de la sphère pour se diriger droit vers le roi des mers, brillant de mille feux. Si le kravarech était touché, Alice aurait alors tout le loisir de l’affaiblir seule, augmentant par la même occasion son expérience de dresseuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mar 8 Avr 2014 - 17:40


Le combat commençait enfin réellement. Alice, dans une pose digne d'un blockbuster accompagné d'une lourde musique épique, semblait prête à affronter la bête. Semblait. Car elle le savait bien elle-même, elle allait avoir un mal fou à s'en sortir, même avec l'aide temporaire du Commandant Aries. Elle, elle n'était que la fragile Commandante Virgo, dont la puissance était trop subtile. Elle n'avait pas combattu depuis bien longtemps. Depuis l'incident du Château Enfoui, en fait. Monile était trop faible pour suffire à abattre l'ennemi. Elle allait avoir besoin de l'aide d'autres membres de son équipe.

« Pulchritudo, Harpyia, à vous ! »

Dans un lever de bras dantesque, la chimiste invoqua ses deux derniers Pokémons volants, qui allaient être les seuls à pouvoir être réellement efficace. Le papillon de jour apparut aux côtés du vautour nocturne. Si le premier était habitué à combattre dans les cieux, car il n'en avait pas réellement le choix, la seconde allait en revanche, malgré ses capacités naturelles d'oiseau, avoir plus de mal à naviguer aux côtés du spectre ou de l'insecte, car elle avait été habituée à combattre sur la terre ferme, où ses ailes pouvaient faire office d'une protection plus que correcte. Toutefois, elle réussirait bien à se débrouiller.

« Para-Spore, Groz'Yeux ! »

Les deux attaques avaient été lancées en même temps, dans la lignée que celle effectuée par le mouton électrique. Le Charmillon ouvrit grand les ailes avant de les battre puissamment, levant autour de tous les poissons un voile jaune de poudre paralysante. Ainsi, beaucoup ne pourrait plus être utiles, et le grand dragon lui-même en serait handicapé. Ses mouvements seraient très ralentis, et ils auraient même parfois des incapacités soudaines. Que du bénéfice, en toute sorte. Le Groz'Yeux, lui, plutôt que dans un but offensif, avait été lancé pour qu'en se blessant, il se fasse encore plus mal. Non, Alice n'était pas une grande Dresseuse ; mais elle avait au moins bossé la théorie suffisamment pour savoir ce genre de choses. Elle n'était pas une personne de terrain, mais dans un laboratoire, on a accès à tout un tas de savoirs.

Seulement, tout cela était trop facile pour être réellement efficace. Avant de se faire toucher par toute l'armada d'attaques gênantes, le dragon invoqua une terrible tempête qui bouleversa la marée artificielle de l'aquarium. Ouragan. Les spores jaunes se dissipèrent, et la boule de malédiction spectrale s'envola rapidement. Seul le Goz'Yeux eut une quelconque efficacité sur le roi des hippocampes, qui trembla légèrement. Seulement, ça n'allait pas suffire à le mettre K.O.. Après avoir contrecarré les coups des humains, c'était à lui d'avancer ses pions. Il poussa un immense hurlement en direction de ses sous-fifres, qui s'empressèrent de répondre à son ordre en lançant tous un petit Pistolet à O. Mais tous ses Pistolets à O additionnés – même s'ils n'étaient pas affreusement nombreux, ils étaient tout de même la bagatelle d'une petite dizaine – se jetèrent sur les deux humains, les arrosant généreusement, et surtout blessant légèrement les Pokémons alliés. Pas d'un coup extrêmement efficace, non : mais la multitude de coups gênait la vue, et empêchait une riposte tout à fait efficace.

Et, pendant ce temps, derrière le mur d'eau, le gigantesque Pokémon lança un Reflet, cachant sa présence parmi une multitude d'images déformées. Le nombre était contre les deux gradés, et la force n'était pas vraiment avec Alice, à vrai dire. Elle allait devoir se débrouiller avec l'aide que lui apportait son collègue pour tenter d'attraper le mastodonte, mais la capture allait s'avérer plus compliquée que prévue.


HJ:
 

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mer 9 Avr 2014 - 15:30

Comme si Virgo avait lu dans les pensées de son collègue, elle ordonna une série de capacités bien handicapantes à la seconde même où Ichi avait produit son onde de folie. Pourquoi utiliser ce terme ? Et bien parce que la rapidité des directives et le fait que Crimson et Alice avaient en tête de rendre l’ennemi inefficace par des états avec lequel il lui serait très difficile de frapper faisait que c’était assez étrange puisqu’ils ne s’étaient pas parlés avant. La commandante sortit donc deux pokémons capables de voler de leurs balls et leur demanda immédiatement d’attaquer.

Alors que l’onde aux couleurs chatoyantes se dirigeait tranquillement vers sa proie, le charmillon de la Vierge fit se soulever une masse impressionnante de spores paralysantes qui convergèrent vers le roi des mers. Mais alors que le combo Paralysie/Confusion aurait pu être dévastateur sur le kravarech, celui-ci jugea qu’il n’allait pas être touché par les attaques et les balaya avec sa force draconique, invoquant un ouragan qui aurait très bien pu faire s’envoler le ponton. Après cela, le dragon était hors de lui. Des impudents avaient osé le déranger et il ne voulait pas se soumettre à sa puissance. Il cria de rage, appelant ses serviteurs à la rescousse. Ce n’était pas qu’il en avait besoin mais un assaut régit par la force du nombre donnait un avantage certain.

Comme un seul pokémon, la masse de venalgues planquée au fond du bassin lança un immense pistolet à O fait de plusieurs mêmes attaques. Le nombre comptait beaucoup dans un combat et le kravarech l’avait bien comprit. L’attaque noya presque les commandants et leurs pokémons et si ce n’était pas le cas, ils étaient alors bien trempés, ce qui énerva quelque peu Aries. Tss. Ce dragon avait eu l’intelligence de mettre en place un tel déferlement d’eau mais le Bélier allait réduire tout cela à néant. Après tout, ce n’allait pas être les compagnons de Virgo qui allait faire quelque chose pour arrêter ça, ils n’étaient tout simplement pas fait pour. En tout cas, Ichi avait quelque chose qui allait refroidir l’autre et ses sous-fifres.


« Vous devriez vous reculer, Mlle Cyanide. Et dites à vos pokémons de monter. »

La commandante ne se fit pas prier et obtempéra. Avait-elle comprit ce que Crimson préparait ? Sûrement que non mais bon, s’il lui demandait c’est qu’il y avait des raisons. Le papillon et le vautour firent aussi ce qu’Aries demanda, prenant donc de l’altitude et n’étant plus sujet au flot continu d’eau. Bien, les deux hauts-gradés rejoignirent la plage pour être à l’abri de toutes réminiscences de l’attaque prochaine d’Ichi. La pharamp était restée en plein milieu du ponton pour faire le moins de dégâts possible dans le camp des Zodiacs. C’est alors que son dresseur déclara :

« Fatal-foudre, pleine puissance dans l’eau. »

La seule réponse à l’ordre fut un nuage noir de pluie qui se créa au dessus de la mer près du ponton, là où étaient massés les venalgues. Un cri de pharamp retentit et un éclair s’abattit sur l’onde en provoquant un tonnerre tonitruant. Normalement, la puissance de l’attaque était telle que l’électricité devait avoir touché les pleutres pokémons et ainsi arrêter leurs exactions et leur soutien futile envers leur seigneur. Mais cette initiative de Crimson était à double-tranchant.

« Ichi va avoir besoin de repos pendant quelques minutes, je vous laisse prendre les choses en main. Et … je crois que ça n’a pas beaucoup plus à notre cher invité. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Lun 21 Avr 2014 - 16:02


Même si, tenant la fonction suprême de Commandante, elle n'aurait pas dû, Alice ressentit un sentiment d'infinie fragilité en voyant toute la violence déchaînée par le simple ovidé. C'en était devenu une image assez secouante, même, à vrai dire. Elle, qu'était-elle, au fond ? Une simple savante, pouvant déployer de maigres moyens. Qu'avait-elle en face ? Un leader, capable de faire s'électrifier un aquarium entier, qui pourrait la tuer d'un simple claquement de doigt. Certes, ses intentions étaient pour le moment louables, mais il suffisait d'un rien pour que la situation ne change. Tant qu'elle était essentielle à Ophiuchus, elle tenait le secret de sa survie ; mais dès qu'elle rentrerait en disgrâce, ce serait la mort assurée. Elle ne deviendrait qu'un bon-à-rien, une personne à écarter pour s'attirer des faveurs. Et les Commandants iront toujours plus loin pour cela, stigmatisant toujours plus la pauvre chimiste. Mais ce n'était pas une cour de récréation. On n'irait pas l'embêter et lui piquer les billes pour la faire pleurer. Non. On était à une autre échelle, à une autre grandeur. On n'avait plus affaire à des caïds rapinant des pains aux chocolats. Sûrement pas. Tous les Commandants avaient tous au moins une fois tué dans leur vie. Avec plaisir ou non. Ou du moins, ils en étaient largement capables.

Ainsi, elle réagit comme un enfant aux ordres de son instituteur, et recula vivement. Les chocs électriques, c'était pas vraiment son truc. Elle n'aimait pas cette brutalité aussi sèche et rapide, cette violence sans âme, et presque sans plaisir. En combat, elle aimait bien ce sadisme du type Poison, attendant le lent passage du temps, regardant se découler les secondes en même temps que la vitalité de l'adversaire qui, quoiqu'il puisse faire, ne pouvait y échapper. Le sablier pouvait bien passer, rien ne changeait, et la victoire s'amenait inéluctablement, sans une dépense d'énergie folle et inutile.

Mais l'adversaire ne pouvait pas se retrouver dans ce cas-là. Étant de type Poison, il était immunisé à la lente et agonisante douleur du venin. Elle allait donc devoir se débrouiller avec autre chose que ces armes fétiches. Et son collègue, censé l'aider, était dans l'incapacité de le faire. Certes, les Venalgues étaient tous maintenant hors d'état de nuire ; mais le Kravarech n'avait ressenti qu'un vague picotement, et s'apprêtait à rendre la pareille à l'adversaire. Il se mit à balancer par sa petite trompe un nombre incalculable de Bomb-Beurk, qui d'ici très peu allaient retomber sur le couple de Commandants et leurs Pokémons. Heureusement qu'elle avait deux Pokémons Vols, sinon la situation aurait été bien plus dangereuse.


« Double Cyclone ! »

Les deux Pokémons se mirent à battre alors violemment des ailes, rendant inutile la tentative du Pokémon adverse. Les balles de poison tombèrent en météores dans le bassin, explosant dans l'eau, la rendant impure. Les Corayons, importunés, se tournèrent vers le seul être capable de produire tant de cette répugnante substance : le Kravarech. Ils se concentrèrent alors et lancèrent un certain nombre de Rayon Gemme, assez puissants pour le blesser légèrement.

Mais ils n'étaient pas les seuls à s'activer. Encore une fois, Alice fit venir sur le ponton un combattant, et quel combattant. C'était le meilleur qu'elle ait pour le moment, et il – enfin, plutôt elle – allait s'avérer d'une grande aide contre le dragon venimeux. Victrix, la Roserade chromatique, apparut aux côtés du Pokémon électrique. Les deux créatures partageaient de nombreux points communs, notamment ceux d'être le Pokémon le plus puissant ou d'être restreint à ce ponton. Mais contrairement au Pokémon Phare, elle avait un atout, qui allait lui permettre d'être très utile.


« Extrasenseur, s'il-te-plaît, Victrix. »

Oui, Alice était polie avec son Pokémon. Elle estimait que c'était la moindre des choses, surtout qu'elle ne s'en était pas énormément occupée ces derniers temps. Avec le travail harassant que lui donnait son supérieur, elle avait à peine la force de leur donner de la nourriture. Encore une chance, Victrix avait une pleine confiance en les capacités de la chimiste. Et ce fut pour ça qu'elle envoya une importante attaque psychique contre l'adversaire, qui, malgré sa défense spéciale importante, sentit le coup passer.

Mais il n'en avait pas fini, loin de là. Il avait trop de fierté pour tomber aussi vite. Il se mit alors à lancer un splendide Dracochoc, qui se dirigea vers le ponton. Mais l'attaque était à ce point large qu'elle allait toucher les deux humains. Alice ne savait pas comment contrecarrer le coup, et se contenta de se protéger avec ses bras en montrant son dos à la cible. Elle lâcha aussi un simple :


« ARIES! »

Pour détendre l'atmosphère.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Mar 22 Avr 2014 - 9:37

La déferlante d’électricité n’avait pas pour but de toucher le roi des océans, ces sbires seulement étaient visés. Néanmoins, cela aurait ravi Aries si la fatale foudre avait permit d’affaiblir considérablement le kravarech. Mais celui-ci ne semblait pas être prompt à courber l’échine devant les deux commandants et s’était joué de la foudre qui tombait avec fureur dans les alentours du ponton. Pire encore, il s’outra de voir tous ses serviteurs K.O et, fulminant, exultant de rage, il lâcha une série impressionnante de bomb-beurk qui se dirigeait sans laisser de doute vers le Bélier et la Vierge. Malheureusement, Aries n’avait rien pour pallier à cet accès de rage et se préparait déjà à se jeter au sol lorsqu’un ordre ferme et digne d’un des plus grand combattant de la team retentit. Mlle Cyanide avait réagit à temps pour pouvoir mettre en échec l’assaut empoisonné. A la manière de son adversaire quelques minutes auparavant, la dame en noir demanda deux cyclones combinés qui avaient pour but de stopper l’attaque. Et cela fut fait, repoussant alors le liquide délétère dans le bassin en s’y nappant tel du pétrole.

Finalement, Alice se débrouillait bien. Elle avait beau se dire de la branche scientifique et par conséquent beaucoup versée dans le combat qu’Aries pour d’autres commandants comme Scorpio ou Pisces, elle avait su prendre des décisions au bon moment qui s’étaient révélées vitale pour leur survie. Si le dragon avait été un peu plus faible, Crimson n’aurait même pas eu besoin d’intervenir, ou peut-être simplement pour conseiller la dame, rien d’autre. D’ailleurs, il allait la remercier quand un cri formés par un chœur d’autres hurlements retentit dans l’eau, tellement fort qu’on pouvait aisément l’entendre de la surface. Soudain, des rochers par dizaines sortirent promptement de l’onde pour venir s’abattre sur le roi des mers qui n’avait rien vu venir. Tient ? Se faisait-il châtier par des sujets qu’il avait offensé en souillant, par la faute de la Vierge, la mer artificielle ? C’en avait tout l’air. Voyant cette rébellion, Crimson ne put s’empêcher de sourire. Cependant, à l’instar de la fatale foudre d’avant, l’hippocampe s’offusqua au point de rejeter la faute sur les deux humains qui se tenaient là. Alice en appela à une roserade chromatique qui s’empressa, à la demande de sa dresseuse, de lancer un extrasenseur pour punir l’autre. Cela fut fait mais ce n’était peut-être pas une idée de génie.

Aries perdit son sourire lorsque l’ennemi poussa un hurlement de colère, signifiant le châtiment futur des deux. Il ne fallut pas plus d’un battement de cœur pour que le pokémon crache un flot d’énergie pourpre en direction des commandants. Crimson comprit bien vite que l’attaque avait une aire d’effet bien trop importante pour que tous deux puissent passer outre. Pour s’en sortir, il fallait le concours des alliés des Zodiacs. Mais Ichi était trop loin pour qu’un mur lumière ait un quelconque effet sur son maître et les acolytes de Virgo n’allaient pas non plus pouvoir être d’une grande utilité. Dans l’urgence, Mlle Cyanide crut utile de crier le titre de Crimson à tue-tête alors qu’il était juste à coté. Il savait très bien qu’ils devaient réagir au plus vite et sa décision fut prise rapidement. Sans un mot, il se jeta sur sa collègue qui se trouvait à sa droite et la poussa violement sur le coté. Il y mit tant de force qu’elle ne pouvait pas résister et serait obligée de tomber à la renverse, échappant ainsi à la déferlante. Mais pour lui, c’était bien autre chose. L’attaque se rapprochait inexorablement et il devait vite prendre une décision. Il se jeta aux cotés de Virgo lorsque le jet d’énergie fut sur lui.

La douleur emplissait son esprit. Il avait mal mais ne savait pas d’où cela venait. Il n’avait pas été englouti par la technique, c’était sûr mais il avait été touché. Il rouvrit les yeux et posa son regard sur sa jambe gauche. Son pantalon avait été déchiré au niveau du mollet et laissait entrevoir la chair comme brulée par la draco-rage. Sans même le vouloir, un souvenir refit surface dans l’esprit du commandant, une réminiscence qu’il aurait voulu garder enfouie. Il était encore dans ce manoir sombre et délabré. Une porte s’offrait à lui et l’envie de l’ouvrir prenait une place importante dans son esprit. Il finit par sauter le pas et tourna la clenche pour finir par pousser la porte qui grinça. Le parquet de la pièce produisait le même bruit de mauvais augure. Ne sachant pas ce qu’il allait trouver dans la salle, Aries avait libéré Kyubî. Il sentit une présence dans la pièce et soudain, un ectoplasma jaillit de l’ombre, prêt à happer le renard et son maître dans les ténèbres. Mais réagissant à temps, Crimson ordonna un lance-flamme qui vint s’abattre sur le spectre et engloutit la pièce. Alors que le roux allait capturer le fantôme, il entendit un cri déchirant et finit par voir un gosse de son âge blottit dans un coin, se faisant dévorer par les flammes. Crimson ne fit rien pour l’aider et s’enfuit de la salle avec un nouvel acolyte dans sa main.

Aries revint à la réalité. Le sable, le ponton, l’eau, cela n’avait rien à voir avec le vieux château de Sinnoh. Il ressentait à présent la douleur qu’avait pu ressentir le gamin du manoir, il y a tant d’années et à présent il comprenait pourquoi l’autre lui devait tant lui en vouloir. Il ne souhaitait qu’une chose : voir le kravarech mort ou dans une ball de la Vierge. Il se tourna vers Ichi et lança en surmontant la douleur.


« Fais-lui payer ma grande. »

A ces mots, la pharamp acquiesça et déversa son énergie sous la forme d’une onde de choc se dirigeant droit sur celui qui avait blessé son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Commandante Virgo / La Veuve Noire
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 09/01/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Ven 25 Avr 2014 - 10:22


On pouvait le dire, la situation prenait réellement une tournure renversante. L'Extrasenseur avait eu la même conséquence sur l'esprit du poisson venimeux que la Fatal-Foudre : la colère. La Dracochoc qui en avait découlé avait eu des effets plus dévastateurs qu'elle n'aurait bien voulu le croire. Premièrement, elle fut jetée sans scrupule sur le côté du ponton, dans une zone épargnée par l'attaque du dragon. Seulement, elle ne s'y attendait pas vraiment, et elle s'écrasa lamentablement sur la corde délimitant le bord de la construction de bois. Encore un peu plus fort et elle serait passée par-dessus bord. Elle prit appui sur le chanvre, regarda le jet de colère de son futur compagnon – les premières semaines de cohabitation allait s'avérer compliquée, pour le moins – et son collègue, qui s'était jeté à ses côtés. Heureusement, elle avait été sauvée, et sa robe n'était que partiellement brûlée. En même temps, vu le nombre de couches qu'elle portait, elle ne risquait pas d'être amputée.

Seulement, ce n'était pas le cas du Commandant Aries. Il avait été blessé. L'affolement agita son visage et son corps. Elle était docteure en biochimie moléculaire, elle avait bien sûr eu quelques cours de médecine ; mais elle n'était pas une experte, pour le moins. Elle allait devoir faire du mieux qu'elle le pouvait, et pour cela, elle devait se libérer de toutes ses entraves. Elle retira son masque, remonta ses manches. Il pouvait bien voir son visage : il devait déjà connaître son nom. Elle, elle n'avait pas été friande d'information quant à ses congénères. Tout au plus, elle connaissait le nom de son collègue de la branche scientifique, le Docteur Robotnik ; mais les autres ne l'intéressaient pas assez pour qu'elle essaye de connaître leur identité.

Ce qui aurait pu faire sourire le Commandant était le fait qu'elle soit maquillée, malgré le port d'un masque intégral aussi couvrant que celui de la Vierge. Du point de vue de la dame, c'était tout à fait justifié : elle pouvait être appelée à tout moment dans le monde civil, et si elle arrivait sans son maquillage habituel, on risquait de se poser des questions. Elle portait donc en quelque sorte toujours deux masques, et peu de personnes avaient vu son visage à l'état « brut ».

Mais ces considérations esthétiques n'étaient pas ce qui formaient la priorité. Elle devait avant tout sauver la jambe de son collègue. Si elle avait suivi une logique tout à fait rationnelle, elle ne se serait pas démenée, car primo, il représentait pour lui une menace, secundo, sa brûlure était grave mais pas mortelle, tertio, elle n'avait aucune qualification médicale, et de toutes façons, elle ne savait pas quels risques elle prenait en faisait tout cela. Mais son instinct maternel inné sur toute personne plus jeune qu'elle l'obligeait à se comporter ainsi, et elle se sentait obligée de réparer la blessure du jeune Commandant.


« Approchez-vous du bord et plongez votre jambe dans l'eau, s'il-vous-plaît … Aromathérapie, Victrix. »

Le ton était à la fois calme mais un peu pressant. L'eau trouble était maintenant lavée de ses toxines, mais seulement le temps que l'odeur amère reste active sur l'eau. Il fallait vite y plonger le membre inférieur et régler le problème de la brûlure.

Seulement, le dragon en face se fichait pas mal des blessures de l'humain sur le ponton. Son principal problème, pour le moment, c'était la Fatal-Foudre qui tombait sur lui à cet instant précis. Certes, il y résistait, mais la puissance naturelle du Pharamp couplée à la proximité de l'eau salée extrêmement conductrice ne l'arrangeait pas vraiment. Il la sentait passer, l'attaque, pour le moins. Seulement, il était extrêmement puissant, et il y avait un risque pour qu'il puisse survivre au coup … Mais ce risque n'arriva pas. Trop touché, il lâcha prise, et s'apprêta à aller rejoindre les profondeurs du bassin. Seulement, Alice avait vu la situation, et la prit en main aussitôt.


« Harpyia, prend une HyperBall et lance-la sur lui, je te prie ! »

Le Pokémon Ténèbres, docile, vint sur le ponton avant de prendre dans son bec l'objet que la Commandante tendait. Puis il repartit, aussi rapidement qu'il était venu, et ouvrit son bec au-dessus du Pokémon Dragon, qui ne résista pas à l'emprise de l'outil sophistiqué. Heureusement, l'objet flottait une fois la capture effectuée, et il remonta à la surface, permettait à la Vaututrice de s'en emparer pour ramener la nouvelle prise à la chimiste. Ça y était, la capture était finie. Mais plutôt que d'être heureuse à l'idée de posséder un nouveau Pokémon – d'autant plus un Pokémon puissant et qui correspondait tout de même à ses affinités – elle se révélait inquiète pour l'état de santé de son collègue. Ah, fichu instinct maternel contrarié par ce fichu mari à la con.

~~~~~~

Triple-compte d'Elizabeth, évitez donc d'envoyer des MPs sur ce compte
Thème d'Alice
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson Lastdawn
Le sombre bélier/ Commandant Aries
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : QG de la team Zodiac

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   Ven 25 Avr 2014 - 13:51

Hors-RP:
 

La douleur était atroce, affreuse, horrible. Tous les termes qui pouvaient désigner une telle souffrance pouvaient être employés. Bon Arceus, mais qu’est-ce qui avait pris à Crimson d’accompagner sa collègue dans un tel endroit ? Pourquoi n’avait-il pas été comme d’habitude, morne et totalement insensible ? Il aurait pu ignorer la Vierge et partir pour s’occuper de ses petites affaires. Mais non, il avait décidé de l’aider et Arceus le châtiait à présent. Heureusement, Mlle Cyanide se révéla bien moins insensible que son bélier d’homologue. A peine avait-elle comprit ce qu’il se passait qu’elle se jeta au secours de Crimson pour tenter de minimiser les dégâts. La blessure n’était pas belle à voir et il y avait des chances pour qu’Aries en perde sa jambe. D’ailleurs, une pensée lui traversa l’esprit, fugace, rapide. Est-ce que le gamin du vieux château avait perdu son bras ou du moins l’usage de celui-ci ? Cette pensée fit frémir le commandant. Il ne valait mieux pas y penser. Et d’ailleurs, la dernière fois qu’il l’avait vu, le gamin se portait plutôt bien.

Heureusement, Alice fut là pour sortir son collègue de ses pensées sombres. Elle l’exhorta de plonger son membre meurtri dans l’eau pour tenter de minimiser. Si la situation n’était pas aussi présente, Crimson aurait fait un arrêt sur image. Elle lui demandait de plonger sa jambe blessée dans de l’eau salée qui était souillée par des miasmes. Mais il ne se posa pas de question et le pokémon de la commandante dispersa le poison contenu dans l’eau à l’aide d’une aromathérapie. Dans la seconde qui suivit, Aries plongea sa jambe dans l’eau et faillit bien vite la sortir. Il se mordit la lèvre et son corps se raidit. Il se retint de crier tellement c’en était douloureux. Il souffrait presque plus que sur le coup, ce qui n’aurait pas été étonnant.

Un bruit sourd retentit dans toute l’immense pièce. La foudre venait de tomber, signifiant qu’Ichi avait fait son travail. L’onde de choc avait foudroyé l’hippocampe qui ne résista pas et tomba à la renverse dans l’eau. Dans son malheur, Crimson pouvait au moins être fier de sa pharamp, elle avait bien aidé Alice. Celle-ci, d’ailleurs, envoya son vautour capturé le pokémon poison. Bon, l’objectif principal était rempli et tout se serait terminé si Crimson n’avait pas eu la merveilleuse idée de s’interposer. Maintenant, il fallait se sortir de cette mauvaise passe.


« Appelez les secours … »

En entendant les paroles de son collègue, la Vierge se précipita jusqu’au sas et saisi l’interphone qui se trouvait juste à coté. Elle expliqua brièvement la situation et manda une équipe d’infirmiers pour qu’ils viennent récupérer Aries. Les sbires firent au plus vite et arrivèrent en trombe sur la plage artificielle. Ils emportèrent le commandant dans un des endroits qui servaient d’infirmeries dans le QG. Mlle Cyanide accompagna le groupe pour sûrement s’enquérir de l’état de santé de celui qui lui avait permit d’obtenir un allié si puissant et si impétueux. Les sbires firent leur travail et lorsqu’ils eurent fini, la dame fut invitée à rendre visite à Crimson, c’était lui qui le demandait.

Le mollet enserré dans une couche épaisse de bandages, alité avec ordre de se reposer, Aries ne semblait pas aussi confiant qu’à l’accoutumé. De l’exaspération pouvait se lire sur son visage. Elle était en grande partie due au fait que ça faisait la seconde fois en quelques semaines qu’il se retrouvait à l’infirmerie avec des blessures plutôt sévères. La première fois résultait de l’initiative de cette folle de Laubru de planter un couteau dans l’épaule du Bélier et de l’envoyer faire le saut de l’ange. Alice s’approcha du lit et Crimson rassembla ses forces pour lui parler. Il avait très envie de dormir mais piquer du nez devant la dame n’aurait pas été le bien venu.


« Merci Alice. Vraiment. Ça fait la seconde fois que je reste en vie grâce au concours de mes collègues. Il faut croire que vous n’êtes pas prompts à planter un couteau entre les omoplates de vos homologues. Remarquez, je verrais plus ça de la part d’un sbire. »

Il fit une pause avant de reprendre.

« Vous avez votre kravarech maintenant. J’espère qu’il saura se montrer plus docile à l’avenir. Et si jamais vous avez un problème avec lui, appelez-moi. Je serais lui faire comprendre qui est la maîtresse dans le laboratoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arsenic, poltergeist et Commandants. [Crimson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Khorne Vs Crimson Fists
» Poltergeist (saga)
» Poltergeist : 25th Anniversary Edition
» Michel Faber: The Crimson Petal and the White, etc.
» Satoshi Urushihara et Mie Takasse - Dark Crimson T2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Q.G. Team Zodiac-
Sauter vers: