Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lizabeth Shadarow {terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lizabeth Sharadow
Petite douceur épineuse
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/02/2014

MessageSujet: Lizabeth Shadarow {terminé}   Lun 17 Fév 2014 - 23:42

Nom / Prénom:  Shadarow Lizabeth
Surnom : Liz’
Rang désiré: Petite douceur épineuse.
Age: Contrairement à ce que l’on croit, Liz’ a 17 ans.
Sexe:
Origine: Arabelle ~ Unys
Groupe Principal : Dresseur


Histoire:

Je ne vous parlerez pas de mon enfance, elle est bien trop banale pour être racontée avec les détails. Il faut simplement savoir que je voulais devenir dresseur Pokémon depuis l’âge de 5 ans. Et que les jumeaux sont nés j’avais 7 ans.

Je vais plutôt vous raconter ce qui s’est passé alors que je venais à peine d’avoir mes 12 ans.
C’était par une belle matinée ensoleillée, le printemps nous offrait de magnifiques paysages et à Arabelle, c’était l’heure du marché. Comme à leur habitude maman et papa partaient faire quelques emplettes, nous laissant dans nos lits encore quelques petites heures de sommeil.
Je m’étais réveillée à cause des pleurs de Noa qui avait fait un horrible cauchemar. Impossible de le calmer, il fallait que maman soit là. Hélas, personne n’était rentré et j’avais sous le bras mon frère pleurant à chaude larmes. Patiente, je chantonnais une petite berceuse de ma composition quand on est venu toquer à la porte. Une femme en bleu se tenait bien droite, le visage triste et embarrassé. Elle eut bien du mal à m’expliquer que mes parents avaient eu un accident, à cause d’un homme qui avait tenté de voler un sac. Mon père étant un grand fervant de justice s’était lancé à sa poursuite, ma mère à ses talons. Au final ils étaient tombés tous les trois dans la forêt, dans un coin où le sol était trop fragile. Ils sont morts sur le coup. Un choc terrible. J’ai eu du mal à y croire jusqu’à ce que la dame en bleu me donne le sac de maman, plein de boue. Alors je me suis effondrée de chagrin. Mes frères n’avaient pas la même conception de la mort, ils étaient tristes mais le montraient moins que moi.

Cependant je ne devais pas me morfondre. Car la situation allait évoluer de façon surprenante. Aucun membre de la famille n’est venu à l’enterrement. Personne. Trop rancuniers. Car personne n’avait accepté que ma mère parte aussi loin. Ce n’était pas une raison pour ne pas venir mais hélas, on ne pouvait rien y changer. Alors malgré tous les chuchotements, malgré désaccords sur le fait de me laisser seule avec mes frères, je suis rentrée à la maison avec la ferme intention de ne pas me laisser marcher sur les pieds et de montrer à tous les adultes que je pouvais élever Noa et Mae. Et c’est ce que j’ai fait. Pendant plus de deux ans, ce fut un véritable enfer. Avec l’argent que nous avions reçu du compte de nos parents, nous pouvions vivre aisément durant au moins dix ans sans avoir à travailler. Mais je ne supportais plus de rester à la maison. Entre Noa et Mae qui ne cessaient d’accumuler les bêtises et les voisins qui m’observaient tous le temps… Normal que je commence à perdre patience. Alors j’ai commencé à travailler à 14 ans, dans un champ à baies. Récolter, planter, arroser, mettre de l’engrais. C’était fatiguant mais cela me faisait du bien. Je ne gagnais pas beaucoup mais ça suffisait. A l’école, mes frères commençaient à se calmer un peu et à plus étudier. Moi ? je n’y allais plus. De toute façon je me serais ennuyée, on y étudiait que des choses que je savais déjà. Surdouée ? Non. Juste gourmande de connaissances et de savoirs.

Un jour, alors que j’allais bientôt fêter mes 16 ans, le médecin m’annonça que j’avais une maladie qui concernait le cœur. C’était soignable mais pas sans risque. Je pouvais mourir durant l’opération. N’y tenant pas car sinon je laissais mes deux petits seuls, je préférais prendre un traitement qui m’interdisait tout effort physique trop intense. Moi qui aimais le sport, j’allais devoir me calmer un peu. Pour ne pas inquiéter Noa et Mae, je ne leur ai pas dit que j’étais malade. Cependant, j’avais une décision à prendre. Depuis quelques temps déjà, ce rêve que j’avais étant gamine me hantait chaque nuit, chaque fois que je fermais les yeux. C’était comme si un Pokémon m’appelait pour qu’on se lance ensemble dans l’aventure. Pendant un mois, j’ai pesé le pour et le contre. Je ne pouvais pas abandonner mes frères, ils étaient ma famille, tout ce qu’il me restait. Que faire ? Un coup de fil m’aida à choisir la bonne décision. Mon oncle, celui qui vivait  dans la région de Maïlys à Esparantown. Je ne le connaissais pas vraiment, je savais que papa et lui s’envoyaient couramment des lettres. Au téléphone, il me demanda des nouvelles de papa. Une boule s’était logée dans ma gorge, les larmes manquaient de couler lorsque je lui ai annoncé qu’il était mort il y a 4 ans. « QUOI ? Mais... » je ne l’entendis pas sangloter, mais je sentais que la nouvelle l’avait anéanti. Finalement, on discuta un peu plus longtemps et il nous proposa à moi et mes frères de venir habiter chez lui. Il était seul depuis que son fils était parti à l’aventure et il avoua qu’il voulait en apprendre plus sur nous. Questionnant Noa et Mae qui furent d’accord, je répondis à notre oncle Sam que c’était d’accord. « je viendrais vous chercher dans une semaine, à 14hà Arabelle. D’accord ? A bientôt ! »
Une nouvelle vie allait commencer. Et j’avais tant de choses à préparer !

Oncle Sam a été pile à l’heure. Un homme grand et blond, musclé et très souriant. Lorsqu’il nous a aperçu, c’est comme si la lumière venait éclairer son chemin devenu sombre. Très heureux de pouvoir enfin serrer ses neveux dans ses bras, notre oncle en a pleuré tellement il était ému. Sacré famille hein ! Et puis comme prévu nous avons déménagé chez lui. C’était une belle île, et là où Sam vivait, c’était tout bonnement magnifique. On allait se plaire ici, j’en étais certaine. Notre nouvelle commençait enfin !

Un jour, alors que je sortais de la ville pour faire une petite promenade, je suis tombée sur une horde de Nirondelles en train d’attaquer un Pikachu déjà blessé. D’un seul mouvement je lançais la pierre qu’il y avait non loin de moi, faisant de ce fait fuir la horde de pokémons. Le Pikachu s’écroula d’épuisement, sa respiration bien faible. Prise d’une panique incroyable, je l’ai soulevé avec délicatesse et je l’ai enveloppé dans le gilet que je portais. C’est en courant et en le serrant contre moi pour lui offrir ma chaleur que je l’ai emmené dans le centre pokémon d’Esperantaow. Une infirmière l’emporta et me demanda si c’était mon pokémon. Sur le coup j’ai répondu oui, mais c’était bien évidemment un mensonge. Tant pis. Plus tard j’ai prévenu oncle Sam qui me demanda de rester auprès de Pikachu pendant la durée de ses soins. Je n’ai pas compris cette demande mais je me suis executée. En entrant dans la petite pièce, j’ai le cœur blessé en voyant Pikachu. Son état était critique. Je me suis mise à côté de lui et j’ai posé ma main sur son petit ventre pour le caresser délicatement. « Tout va bien se passer, tu verras. Tu seras en pleine forme après. » Ses petits yeux marrons se sont posés sur moi et j’ai senti quelque chose en moi, quelque chose de magnifique : le lien qui m’unissait à Pikachu. Nous nous ne connaissions pas mais le fait de l’avoir protégé et sauvé représentait beaucoup pour lui. C’est comme si on communiquait par pensée. Je n’avais pas besoin de lui dire d’aller mieux, il le savait. Alors je suis restée près de lui jusqu’à ce qu’il aille mieux. Deux jours plus tard, il rentra avec moi à la maison en tant que premier pokémon ! Il n’aimait pas que je l’appelle Pikachu alors je lui ai donné un joli surnom : Karan. Ça lui plaisait beaucoup. C’est comme ça que notre grande amitié à débuter ! Deux semaine plus tard, j’avais 17 ans !

Maintenant, j’ai deux nouveaux pokémons. Calie, un Chlorobule que j’ai rencontré dans sur le chemin menant à Imaginarium. Elle dansait avec les fleurs, je suis tombée sous le charme et étrangement ce fut réciproque. Nous sommes vites devenues amies et de temps en temps elle sort de sa pokéball pour me faire un câlin ! Mon cœur fond à chaque fois. Et puis il y a Vargo, un vivaldaim au pelage rose. Cela fait très peu de temps que je l’ai. Je l’ai emmené à la maison parce qu’il semblait avoir très faim et qu’il était légèrement blessé. Comme mon oncle est éleveur de pokémon, il m’a appris à prodiguer les premiers soins. Mais Vargo a été difficile à approcher. Maltraité par son ancien maître qui a voulu le récupérer quand il a compris que je l’avais recueilli. Autant vous dire que ce monsieur ne reviendra plus jamais car après la belle remontrance et l’humiliation en public que je lui ai donné !

Aujourd’hui, je suis partie de la maison pour enfin vivre la grande aventure de ma vie : celle d’être le meilleur dresseur pokémon !


Caractère:
Sévère ─ Mature ─ Intelligente ─ Protectrice ─ Douce ─ Attentive ─ Rancunière ─ têtue

Sévère parce que je ne laisse rien passer. Je punis lorsqu’il le faut, et je déteste qu’on ne respecte pas les règles établies. Depuis la mort de mes parents, mes frères sont devenus de vrais démons. J’ai dus resserrer les vis si je ne voulais pas crouler sous le poids de leurs bêtises. Et à force de gronder et de sévir, on récolte le fruit de son dur labeur : le respect et l’amour. Mes frères sont tout ce qu’il me reste, je ne peux pas les laisser dériver.

Mature car j’ai dus rapidement apprendre à m’occuper de mes petits frères. La reste de la famille, qui vivait à Illumis, n’a jamais voulu se déplacer jusqu’à Arabelle alors c’est moi qui suis devenue la responsable de ma famille, l’adulte encore trop jeune mais qui n’avait pas le choix.

Intelligente car j’ai toujours su comment m’y prendre pour subvenir aux besoins de notre petite famille. Je réfléchis à tout, pèse le pour et le contre. Je ne prends jamais de décisions à la légère. Tout est toujours calculé et ça s’avère souvent très juste.

Protectrice parce que mes deux petits frères sont ce qu’il me reste. Les autres membres de la famille n’ayant jamais voulu venir, je ne les considère plus comme étant des nôtres. Noa et Mae sont mes petits frères adorés, s’ils leur arrivent quelque chose je deviens folle. Et étant rancunière, je fais payer au double ce que mes frères ont subis. Croyez-moi quand je vous dis qu’à Arabelle je suis crainte par les enfants.

Douce et attentive. Parce que j’aime écouter les gens et les aider si j’en ai la possibilité. Je n’ai peut-être pas pu être une adolescente comme les autres mais j’ai quelques amis qui ont réussi à me faire sortir de ma coquille et depuis que c’est le cas, je suis devenue beaucoup plus gentille et aimable avec les autres. Mais qu’on ne me tienne pas tête, je suis têtue comme un Tauros !



Apparence physique :

Lorsque je me regarde dans un miroir, je me demande toujours si les personnes autour de moi me voit comme moi je me vois. Après tout, nous avons tous un regard différent et une façon différente de l'expliquer et l'exprimer correctement. Moi, lorsque je me regarde, je vois une adolescente au teint pâle, qui me fixe avec ses yeux bleus aux reflets vert. Je vois une fille au sourire éteint, qui observe d'un air songeur sa propre personne et qui, en passant sa main dans ses cheveux, pousse un soupir décourageant. En effet, elle a les cheveux d'un châtain clair aux reflets un peu rose mais un peu trop fin. De ce fait, ma chevelure est sujette à de nombreux nœuds qui sont parfois bien difficiles à enlever. Si le vent ne les éparpille pas trop, on pourra constater que mes cheveux sont naturellement en bataille (surtout la mèche) et qu’ils bouclent un peu.

Cette fille qui me fixe au travers du miroir, elle scrute mes traits fins, cherchant une quelconque imperfection qu'elle ne trouvera pas. Du moins pas sur ce visage qui est pourtant assez beau à regarder. Alors elle baisse légèrement les yeux, observant mon corps nu. Oui, je préfère me décrire lorsque je suis nue, c'est plus simple qu'avec des vêtements. Au moins, on peut voir chaque détail qu'on essayera de cacher avec des habits. Je fixe le miroir, qui me renvoi mon regard scrutateur. Le reflet observe la poitrine volumineuse, ronde et plutôt jolie malgré sa taille, ainsi que les abdominaux qui semblent durs au et doux au toucher. Mes bras et mes jambes sont musclés, mes doigts sont fins et mes pieds ont l’habitude de subir de grandes foulées. Oui sportive malgré la maladie qui me touche au cœur.

C’est ainsi que je suis, grande et élancée. Suffisamment forte pour supporter beaucoup de choses.


Pokémons Starters:

Karan ~ Pikachu

Infos:
 

C'est mon premier pokémon et mon plus fidèle ami. Un lien puissant nous uni depuis que je l'ai emmené au centre pokémon pour soigner ses blessures et que je suis restée auprès de lui toute la durée de sa guérison.

Calie ~ Chlorobule

Infos:
 
Mon deuxième pokémon. C'est comme si on avait eu le coup de foudre l'un pour l'autre. Elle est très câline et adore me sauter dessus à l'improviste.

Vargo ~ Vivaldaim

Infos:
 
C'est mon troisième pokémon. Je l'ai rencontré alors qu'il était abandonné sur le bord du chemin par son maître qui le maltraitait. De ce fait il ne fait pas confiance. Et même si j'ai humilié son ancien maître, il refuse que je le touche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 21

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Lizabeth Shadarow {terminé}   Mar 18 Fév 2014 - 11:42

Oh, une belle fiche que je valide. :3
Le rang et la couleur arriveront dès que possible. Bon jeu à toi !

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lizabeth Shadarow {terminé}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Avant Propos :: Fiches Persos et Carnets de routes :: Règlement et Fiches de Personnages-
Sauter vers: