Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Sam 15 Fév 2014 - 18:19




Megapagopolis, minuit et demi. L'heure où les tapettes de pseudo-fêtards prennent le dernier métro pour rentrer dans leur appart pourri à consommer la fin de leur cuite, seuls. L'heure idéale pour agresser deux-trois pouilleux bien trop riches à la sortie des boîtes dans les quartiers un peu mal famés.

Sauf que ce soir, j'suis pas là pour ça. On m'a filé une mission, avec un gradé, pour me surveiller je crois. Apparemment, au bout de quelques missions sans importance, on nous teste pour passer de grade. Au bout de quelques semaines, j'avais bien rempli mon p'tit quota de vols minables et de passage à tabac de gangs qui nous faisaient chier, du coup, c'était peut-être le grand soir.


On m'avait juste donné rendez-vous sous un pont où passaient des trains de banlieue, désert à cette heure de la nuit. En suivant les rails, on arrivait au garage, où les trains vides passaient la nuit. La mission était (relativement) simple : on grimpait là-haut sans se planter de barbelés électrifiés dans le cul, on évitait (ou on tabassait) les gardiens sans se faire choper par la sécurité centrale, on se faufilait dans le wagon désigné et on le bardait d'explosifs. Demain, aux premières heures du jour, la rame s'avancerait tranquillement au milieu de la ville, et BOUM ! Le wagon, vide ou non, exploserait avant d'atteindre la première station, pour mettre le bordel sur les lignes.

Tout ce plan pas si compliqué que ça n'était qu'une partie d'un truc plus gros, auquel j'avais bien sûr pas eu accès parce que j'étais qu'un Sbire sans importance. Mais c'était pas bien compliqué à deviner, en soi. Plusieurs binômes plantaient des trains piégés, qui iraient exploser un peu partout en ville, et pendant ce temps des gars plus expérimentés pilleraient un truc en profitant du bordel.


La brume commençait à tomber et à rafraîchir l'atmosphère. Le QG avait bien prévu le coup : les nuages sombres masquaient la lune, on serait donc indétectables dans nos fringues sombres. Comme à mon habitude, mon long manteau recouvrait mes bras jusqu'au bas des mollets, recousu à la hanche où me lançait encore la blessure qu'un Démolosse m'avait faite dès mon premier jour. Ouais, ça avait fait parler de moi ça d'ailleurs.

Dans l'obscurité, je tire une latte sur ma clope, et j'expire lentement en observant les volutes se fondre dans la brume. J'suis calme, serein, et détendu. C'te mission, c'est du gâteau.

Un bruit à ma droite. J'tourne la tête, c'est sûrement le gars qui me supervise. J'attends de voir sa tronche sortir du brouillard pour aller à sa rencontre, mais j'lance pour annoncer que j'suis là :


"Yo."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Sam 15 Fév 2014 - 19:40

Blusalka, Ephéméris et Adrane s'entendaient définitivement bien. Ils semblaient avoir trouver un bon point d'accord : l'escrime. L'un possédait des feuilles tranchantes pour cela, un autre ses lances et le dernier son long bec. Je les voyais donc se battre ensemble, sans avoir peur de se blesser pour s'entraîner à cet escrime là. J'aimais bien voir ça. Et ça me faisais de plus en plus aimer ce qui était du maniement d'une fine lame. En tout cas, ils se débrouillaient plutôt bien. Ils apprenaient à connaître véritablement les techniques de chacun. En y repensant, chacun avec ses manières diversifiées de s'y prendre. Adrane était la brute qui empalait avec ses lances. Ephé jouait sur l'agilité de ses coups, tandis Blusa jouer avec son long coup pour tenter de bluffer ses adversaires. Ca contrastait avec les autres. Certains préféraient tirer à tout bout de champs. Un autre aiguisait à la perfection son esprit. Un était plutôt pyromane et du genre à maudire. Et évidemment, il y avait ceux qui y allaient à la force brute.

Cependant, alors que j'étais tranquille à les observer, méditer sur leur façon d'agir, comment exploiter au mieux cela et les laisser avoir leur moment où ils continuaient de découvrir les choses nouvelles d'autrui, on m'appela pour une mission. Mmm... J'aurai préféré que ce soit pour un autre moment. Mais tant pis, le devoir m'appelait. Apparemment, je devais superviser, évaluer l'un des nouveaux en faisant une mission avec lui. J'espérais évidemment ne pas tomber sur un truc inutile. Mais je ne partais pas dans l'optique que j'allais tomber sur un idiot. Tous les nouveaux sbires n'étaient pas comme ça. Beaucoup rentraient dans la team avec la ferme conviction de la servir.

Bref, je pus consulter les dossiers sur tout cela. Apparemment, je serai avec quelqu'un que l'on qualifierai de vulgaires, assez brute, et tout ce qui va avec. Habituellement, je n'aimais pas la vulgarité et les brutes épaisses. Le genre loubard, très peu pour moi. Cependant, si l'un d'eux savaient faire ses preuves, qu'il n'y avait pas que des mots sans rien derrière, ce serait sans problèmes que je ferai impasse dessus. J'espérais donc que ce soit le cas avec lui. Ce serait d'ailleurs amusant ! Quelqu'un de plutôt grande gueule, qui compte beaucoup sur ses bras mais efficace en coopération avec moi, étant plus subtile et aimant faire des mises en scènes plus théâtrales dirons nous. Si nous aboutissions au même résultat que l'on désirait, il n'y aurait pas de soucis à avoir.

La mission était plutôt fun pour quelqu'un comme moi. Semer la pagaille dans Megapagopolis grâce à des trains piéger. Ainsi, nous serions plusieurs duos à devoir s'infiltrer dans des gares pour piéger des wagons de plusieurs trains avec des explosifs. Le tout était donc fait pour stopper des convois, organiser des pillages, ou encore affirmer notre force et faire peur à la population nous considérant si mal. Bref, le résultat était quelque chose qui m'intéressait cette fois-ci. Je pris donc quelques pokémons avec moi et me rendit sur le lieu désigné, soit sous un pont.

Ici, il faudrait grimper en évitant ces protections si classiques, puis se débarrasser des gardiens. Aah ces agents de sécurités... Ça correspondait à la police. Et la police hait la Zodiac. Par conséquent, elle me hait. Et cette police m'a ôté mon frère. De plus, elle nous gêner à l'atteinte de notre objectif. Bref, tout ça pour dire que me débarrasser d'eux sera avec le plus grand plaisir. Evidemment, il faudrait le faire de manière intelligente. Ça non plus, ce n'était pas un problème. D'ailleurs, le temps était brumeux. C'était parfait pour grimper l'endroit sans se faire repérer et sans se blesser puis déblayer le terrain. Tapis volant bonjour.

Après évaluation des lieux, une voix m'interpella. Un "yo" qui m'étais adressé. Ça annonçait la couleur... Comme ses cheveux, tiens. Cheveux flamboyants, correspondants à ceux qui accompagnaient la photo du dossier Nathaël de la Zodiac. Je le dévisageai un instant, avant de lui répondre.


"Hey. Nathaël je présume. T'es l'un des nouveaux, hein ? Y a des rumeurs qui circulent sur toi, venant directement de l'infirmerie. Tu sais te faire remarquer, n'es-ce pas ?"

Oui, quelques rumeurs à propos d'un nouveau roux blessé à la jambe par la morsure d'un pokémon. Je ne sais pas quelle genre de pokémon par contre. Arcanin ? Démolosse ? Aligatueur ? Ou encore des Carvanhas ? En tout cas, ce blessé répondait à son nom. Il a pas dû faire une bonne rencontre. Mais soit.

"Je suis Angstorm Tapis. Tu seras donc mon partenaire pour cette mission. Comme tu dois le savoir, on doit s'infiltrer etc. Nous ne sommes évidemment pas les seuls à agir. Bref. Allons dans le vif du sujet. Il va falloir grimper et se débarrasser des agents de sécurités. Le temps va nous permettre de monter sans soucis. Quant à ces agents, je compte sur tes talents pour m'aider. Bon, je doute que tu ais autant de moyens que moi donc... Si besoin il y a, vise les tempes, on gagnera du temps."

Le temps qu'il ait quoique ce soit à me dire, je détachais mon tapis de mon dos et l'installais au sol. Je sortis Kedavra également pour qu'il soulève ce tapis lorsque je serai dessus. Enfin, lorsque nous serons dessus. J'espère qu'il a un minimum confiance et qu'il comprendra l'intérêt que je porte à cet objet. Je m'asseyais donc là.

Lorsque l'on sera là-haut, j'ai déjà mon petit stratagème pour tromper les gardiens. Une histoire de Lugulabre pour attirer, de Lakmecygne et de tapis. Bien que le tout ne permettra pas de se débarrasser de tout avant qu'ils ne donnent l'alerte à autrui. C'est pour cela que je comptais sur mon collègue pour m'aider à se défaire de tout ça.


"Tu viens ? Tu n'as qu'à t'asseoir sur le tapis. Kedavra, mon Alakazam ici présent se charge du tout. Je t'expliquerai la suite après. A moins que tu ne désires émettre quelconques objections, ou autre."

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Sam 15 Fév 2014 - 20:02


Le type qui venait d'arriver avait l'air plutôt plus jeune que moi. Genre même pas 20 piges. C'tait lui mon supérieur ? Ouais, soit. Après tout j'étais pas l'mieux placé pour critiquer les jeunes surpuissant, ma blessure à la hanche m'le rappelait tous les jours.

"Hey. Nathaël je présume. T'es l'un des nouveaux, hein ?"
"C'est moi."
"Y a des rumeurs qui circulent sur toi, venant directement de l'infirmerie. Tu sais te faire remarquer, n'es-ce pas ?"

Ce gars avait entendu des rumeurs sur moi alors ? Heh. Je lui réponds par un sourire insolent et hausse les épaules. Genre "p'têt que ouais, p'têt que non". Le gars a pas l'air de se démonter pour autant. Il a surtout l'air d'exactement savoir ce qu'il fait. Il m'expose le topo, et me dit qu'il faudra mettre hors-service les agents. Je hoche la tête. Pas trop compliqué, jusqu'à présent.

Et puis là... Il enlève son espèce de cape, qui est en fait bien plus lourde que je pensais, la fout au sol et s'assoit dessus en tailleur. Là sur le coup, j'avoue que jdois avoir l'air con, mais qu'est-ce qu'il fout ? Mon regard vitreux doit lui faire comprendre que j'pige pas, parce qu'il me sort :


"Tu viens ? Tu n'as qu'à t'asseoir sur le tapis. Kedavra, mon Alakazam ici présent se charge de tout. Je t'expliquerai la suite après. A moins que tu ne désires émettre quelconques objections, ou autre."
"Sir, yes sir ! Pas d'objection."

J'ai toujours pas pigé ce qu'il foutait sur sa cape. Qui ressemble plus à une carpette de salon d'ailleurs. J'pose mon cul derrière le gars, Angstorm Tapis, super nom au passage, ça va bien avec sa carpette, en attendant que son Alakazam "se charge de tout". On s'croirait dans Alladin, bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Sam 15 Fév 2014 - 22:27

Parfait, parfait. Pas d'objections, pas de tête à la "C'est qui ce guignol ?", un air approbateur quand au fait que oui, j'étais un supérieur par rapport à lui. Bref, le genre de personnes, où malgré ce qui était dit sur lui d'après les dossiers, ça allait être intéressant d'évaluer. Enfin si le reste accompagnait. Il s'installait donc à côté de moi et je fis signe à Kedavra d'agir. Et avec sa Lévikinésie, il nous souleva sans problèmes pour nous faire passer au-dessus des défenses sans pour autant que l'on soit repéré par les agents. Eux, ils avaient des lampes torches pour se diriger. Mais je ne voyais aucun pokémon sortit. Au final, c'était simple de savoir vers où ils regardaient dans cette brume. Avec ça, on pourrait se débrouiller pour ne pas se faire repérer. Nous nous posâmes donc, assez éloignés d'eux. Maintenant, il faudrait les regrouper.

Je sortis Blusalka de sa ball, et lui fit tenir celle d'Hantisma. Mon Lakmécygne devait donc s'envoler et activer la pokéball. Il savait s'y prendre ! En effet, je lui avais appris, pour des situations comme celle-là, à s'en servir. Il la prenait entre ses pattes et appuyer sur le bouton d'activation grâce à son bec. Néanmoins, je n'allais pas laisser le tout sans explications.


"Bon, on va faire en sorte de regrouper ces agents de sécurités en un point. Mon Lakmécygne va s'envoler et libérer le pokémon à l'intérieur de cette ball (il sait comment faire, évidemment). Le pokémon étant un Lugulabre, il faut le libérer éloigné de notre point vu la lumière qu'il émet. Justement, c'est cette lumière qui va apparaître subitement au milieu de nul part qui va les interloquer. Là, deux possibilités : soit il y en a un seul qui va le voir et il se fait brûler pour attirer les autres, soit il y en a plusieurs et on s'occupe d'eux rapidement. Je communiquerai avec mes pokémons grâce à mon Alakazam. Vu leur nombre, je ne pourrai bien sur pas m'en débarrasser moi-même seul avant que l'un d'eux ne sonnent une alerte contre les zodiacs, je me ferai repérer trop rapidement.  C'est pour cela que je compte sur toi pour t'occuper de ceux qui seront les plus proches de nous."

Il n'y avait pas d'autres solutions plus efficaces à mes yeux. Hantisma et Blusalka pourront en tuer quelques uns. Kedavra pour les étouffer grâce à mon tapis. Mais les autres ? Ils étaient facilement 6 ou 7, donc trop pour mes pokémons. Je suis sur que le nouveau serait capable d'être efficace sur ce point. Il à l'air d'être un bon battant. J'imagine que ses pokémons vont de paire. Bon, il prendrait aussi sûrement plus de risques que moi... Mais c'était une bonne chose pour le voir en oeuvre comme demandé, non ? C'est cool d'être un supérieur. Et je lui adressais un sourire qui voulait tout dire.

Au final, je lançais mon oiseau dans les airs, qui attendrait le signal. Je mis alors mon masque au cas où on se ferait repérer. D'ailleurs, j'espère qu'il ne s'est pas trop fait repérer en tant que Zodiac sans son masque. C'était bien l'une des choses primordiales pour ma part. Seuls de rares exceptions connaissaient ma vraie identité après tout.


"J'espère que tu es prêt. Oh, et n'oublie pas ton masque. Et si tu peux te lever de ce tapis également..."

Et oui, j'en avais besoin après tout. Je remarquais aussi que cette fois-ci, je donnais les indications sans vraiment lui laisser le temps de répondre. Bah, c'était pas important. C'est moi qui supervisais la scène. C'est moi qui décide ! ♫
Héhé, un peu de sérieux.

Kedavra avais créé le lien mental avec mon Lakmécygne pour qu'il libère mon spectre. Je ne voyais pas bien où il était cependant... Mais il avait eu le temps de se placer, très certainement. Je lui donnais donc le signal, et je vis une lumière bleuté apparaître dans la brume, assez loin de nous, en train de se balancer de manière... Lugubre dirons nous. Haha, logique pour un tel pokémon ! Quoiqu'il en soit, comme prévu, un des gardes se précipita vers lui. Sa lumière mettait en valeur le spectre. Le gardien cherchait alors s'il n'y avait pas un quelconque dresseur non loin de là, mais mon ordre retentit dans l'esprit de mon Lugulabre grace à Kedavra.

"Consume-le."

Il ne le fit pas de main morte. Je le vis déclencher un Feu d'Enfer sur cet homme. Bien bien... Un bon gros feu pour attirer les autres. Ils n'auraient le temps d'alerter quiconque s'ils voulaient faire quelque chose avant d'être à leur tour consumer. Et oui, après tout ce n'était qu'un pokémon parmi tous ces agents. Pas de quoi alerter toute la police, non ? Et pourtant... S'ils savaient... Pauvres crétins. Hantis vient de cramer l'un des leurs après tout. Qu'ils continuent de considérer cela comme un pokémon sauvage rare.

Je chuchotais donc mes mots à mon collègue.


"Fais ce que tu peux."

A son tour d'agir. Il serait aidé par mon Lugulabre, ainsi que mon Alakazam qui étoufferait de ces gens avec le tapis. Et par Blusalka. Vous avez déjà entendu ces histoires d'horreurs concernant un lac dans une forêt ? Comme quoi le lac se serait teinté de rouge. Le truc, c'est que le pokémon gracieux dansant autour des lacs aurait eu une haine envers les hommes et s'en serait débarrassé de manière sanglante. On raconte qu'il s'agissait donc bien d'un Lakmécygne ayant transpercé ses victimes au niveau de la gorge. J'ai bien envie d'essayer la véracité de ces histoires, moi.

HJ:
 

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Lun 17 Fév 2014 - 20:06

Le Premier Maître avait un plan vachement bien foutu. Il m'avait tout expliqué en détail, un peu comme à un gosse mais bon, c'était normal, j'étais qu'un Sbire. Et ça m'étonnerait pas que ma "réputation" me qualifie de brute épaisse, donc potentiellement sans cervelle.

Mais heureusement, je pigeais vite. On se bougea de son tapis magique - putain d'expérience, d'ailleurs - et il lança l'attaque. Comme prévu, un garde s'approcha du Lugulabre d'un air étonné, en cherchant à repérer un Dresseur. Ma capuche noire et le tapis d'Angstorm nous rendaient invisibles. Et puis, d'un coup, le bonhomme s'enflamma, sans qu'il n'ait le temps de pousser un cri.

Les flammes hautes et pestilentielles rameutèrent instantanément les autres gardes, qui gueulaient comme des porcs devant le spectacle, sans comprendre que c'était leur pote qui était carbonisé. Pour l'instant...


Les gardes s'approchaient rapidement. Mon masque me gênait pour voir, c'était clairement pas pratique cette merde, mais ça protégeait notre identité. C'était parti. Quatre des gars étaient aux prises avec le Premier Maître et ses Pokémon, il en restait trois pour moi. Sans bruit, je libère Cabron, qui pige la situation direct. Il s'envole d'un bond, et atterrit violemment sur le crâne d'un des trois gars avec un craquement sourd et un cri de douleur.

Les deux autres se retournent vers lui. C'est l'moment. Je sors Niño et Goz, j'leur montre leur cible sans un mot, et me jette sur l'autre. Un coup de pied au creux de l'estomac pour le réduire au silence, et mon genou rencontre son menton lorsqu'il se courbe de douleur. Craquement sale. Violent coup de coude à la tempe pour le mettre hors-service pour un bon moment.

Il s'écroule. Trop facile. Même pas eu le temps de sortir sa matraque ni son flingue. De leur côté, Niño et Goz ont réussi à faire perdre connaissance au deuxième gars, en le poussant contre une marche de béton, nuque la première. 'Fin, perdre connaissance, ou plus. M'en fous, tant que le boulot est fait au final. Cabron, lui, a fait le boulot bien propre : nuque brisée, mec au sol, moins d'une seconde de combat.


On a fait un bon boulot, aucun des gardes n'a donné l'alerte de notre côté. Tout en jetant un oeil un peu partout pour vérifier que personne n'arrive, je fouille les poches des gardes, et récupère une matraque électrifiée et un revolver. Pas de silencieux, c'est merdique, mais ça pourra toujours nous sauver d'une grosse merde. Pas de thune. Dommage.

Je me relève. Plus un bruit. Le mec s'est éteint, totalement consumé. J'me rapproche du boss et lui balance :


"Okay, ça c'est fait. Next ?"

J'ai pas trop maté le combat entre ses Pokémon et les gardes, mais j'ai aucun doute sur le fait qu'il est trente fois plus balèze que moi, donc que ça a dû lui prendre dix secondes à tout péter à les foutre hors service.

Mais c'est maintenant que la partie fun commence : trouver le bon wagon, et le barder d'explosifs. Nice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mar 18 Fév 2014 - 12:15

Je donnais les indications à mes pokémons. Chacun agirent avec l'efficacité que je demandais. L'un avait étouffé l'un des gardiens grâce au tapis avant de me le rendre, un autre avait fait d'autres barbecues et le dernier avait pour ainsi dire transpercer ceux restants. C'était plutôt morbide, glauque comme façon de faire. Et mon collègue semblait être efficace. Parfait, j'apprécie quand les nouveaux savent agir. Contrairement à beaucoup, il associé ses mots aux actes apparemment, et semblait suivre volontiers ce que je demandais. Il me fait plait bien. Je crois que je vais le garder à l'oeil voir son évolution, et si possible contribuer à ce qu'il devienne un élément essentiel. Voyez-vous ça, je me prends déjà pour quelqu'un de vraiment important dans la team... Bah, je me fis juste à ce qu'on me laisse entendre, bien que je sais que je ne suis pas non plus le Zodiac parfait.

En tout cas, demain, quand la ligue va apprendre ce sinistre carnage, elle aura sûrement de quoi se remettre en questions. Ainsi que lorsque tous les wagons se mettront à exploser. Ce sera d'ailleurs un feu d'artifice que je ne souhaite pas rater. Heureusement que j'avais de quoi me placer dans les airs pour admirer le spectacle comme il se devra. Passe-partout l'Alakazam.

Bref, cela fait, on allait pouvoir passer à la partie intéressante. Placement d'explosifs dans le wagon approprié. Jusque là, c'était trop facile. A croire qu'il y avait quelque chose qui clochait dans tout ça. Soit les supérieurs pensaient que nous aurions plus de mal avec les gardes, soit il y avait quelque chose qu'ils nous avaient pas dit. A la limite, peut-être préférerai-je la deuxième solution. Une petite envie d'en découdre, ou qu'il y ait quelque chose de mouvementé. Ou aussi une mise à l'épreuve pour Nathaël. Enfin, vous aurez compris que toute cette facilité en devenait presque ennuyante. Je voulais de quoi plus laisser mon emprunte pour cette nuit. Plus que ce qu'on venait de faire aux gardes. Et pas quelque chose de collectif comme cet attentat. Non, quelque chose que je pourrai déclencher moi-même et d'important. Comme ce que j'ai fais à Avalaville par exemple !

Peut-être étais-je absorbé dans une certaine folie pour souhaiter ça... J'en n'ai rien à faire. Certains faits font que désormais je me délecte du chaos dont je suis capable de provoquer. Comme une revanche sur ce qu'on m'a empêché d'avoir ou ce que l'on m'a retiré. Et il est vrai que ce côté là s'était gravé en moi, et que j'avais comme ce besoin d'agir comme tel. Pour moi-même, c'était plutôt amusant en fait... En même temps, j'exploitais les failles de la société. C'était un bon moyen pour la raisonner, non ? La plupart ne l'entendront pas comme ça et continueront de me juger comme un criminel sans foi ni loi. Tant pis, c'était juste fun pour moi-même d'être considéré comme ça en fait. C'est ma grosse dose de piments dans ma vie. Celle qui la rend si intéressante pour moi. C'était un jeu continuel du chat et de la souris. Parfois, j'étais la souris qui se faisait courser par la sécurité. Mais souvent, j'étais le chat courant après bien des choses...


"Et bien, comme tu te doutes, direction les wagons. J'espère que tu as les explosifs."

Et s'il ne les avait pas, tiens ? Ce n'était pas à moi qu'on me les a donné. Peut-être qu'on va nous les donner ? On ne me l'avait pas précisé. Et si c'était le cas, et que celui qui devait nous les donner avait des problèmes ? On verra ça sur place au pire, si Nath ne les a pas. Sur ce j'entamais la marche en attendant sa réponse.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mar 18 Fév 2014 - 15:01


Avec le Premier Maître, on s'met en marche vers le wagon qu'on nous a désigné, en laissant les corps derrière nous, attachés et bâillonnés, au cas où les assommés se réveilleraient. Même si, aucun risque.

Angstorm me lance, d'une voix un peu enjouée :


"Et bien, comme tu te doutes, direction les wagons. J'espère que tu as les explosifs."
"Euh, non. J'pensais qu'on te les aurait filés. Les supérieurs m'auraient pas confié une tâche aussi importante, j'suis que Sbire, j'ai pas encore fait mes preuves..."

Mais c'pas grave. On doit avoir un émissaire qui nous livrera le tout, logiquement, une fois arrivés là bas. Moins d'une minute après, on se faufile entre les trains vides, en prenant garde à ne pas se péter la gueule sur les rails, ni à passer dans les faisceaux lumineux des autres gardes dont on s'est rapprochés. Cette fois, plus de baston : ils sont juste à côté du poste d'appel d'urgence, pas le moment de se faire griller.

J'suis pas le mec le plus discret du monde, mais sur ce coup là, j'crois que j'ai assez assuré. Angstorm, lui, était plus petit, plus fin, et plus habile, donc aucun mal à ramper sous un train ou se faufiler par une fenêtre.

Du coup, on faisait une bonne équipe. Quelques courte-échelles, un grillage qui saute, et on arrive au bon wagon. Y'a rien aux alentours, juste ce wagon marqué d'un tag assez particulier pour ceux qui connaissent le symbole. Au bout de trois secondes d'attente, je murmure :


"Euh... On fait quoi maintenant ?"

Les explosifs sont sûrement pas posés là à nous attendre, ni déjà plantés. Est-ce qu'il faudrait... Oh, d'accord. Un vol de Nosferapti passe au-dessus de la gare, en sifflant leurs ultrasons stridentes, juste assez graves pour qu'on les entende. Plus loin, les gardes se mettent à râler. Trois paquets tombent de la nuée, et heurtent le sol dans un crissement de graviers.

Voilà pourquoi les Nosferapti criaient. Dix secondes après que la horde soit partie, toujours pas de signe de gardes. J'attends le signal de Angstorm pour aller récupérer les trois colis et les répartir dans le wagon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mer 19 Fév 2014 - 16:37

Mmm, évidemment. Nath n'avait pas les explosifs. Tant pis, on verrait bien sur place. On se faufilait donc là où nous pouvions, en prenant soin de faire le moins de bruit possible jusqu'à arriver sur place. On pouvait apercevoir d'autres gardes, cette fois-ci sur le pas de l'alerte. Peut-être avaient-ils entre-aperçu les flammes de mon Lugulabre à ce moment ? Possible, un feu était visible de loin. Ils devaient être prêt à sonner l'alerte si réelle menace il y avait. Bon, fort heureusement, rien d'activé. Il suffisait de placer les explosifs livrés via Nosferapti (ils étaient aussi fort ? A moins que ce soit le nombre qui faisait la force du transport). Au moins, leurs cris avaient couverts le bruit de la chute des explosifs.

Les gardes n'avaient pas l'oeil dirigé vers notre planque et les explosifs. Je fis signe à Kedavra de les ramener alors vers nous. Ce sera plus discret que si lui ou moi allaient se risquer à les prendre. Au moins, ça c'était fait. Maintenant, il fallait aller les placer dans les wagons. Mais il fallait quand même s'assurer que personne ne s'approche. Et bien voilà comment on procédera...


"Bon, il va falloir que l'un de nous deux surveillent la zone tandis que l'autre place les explosifs. Je te laisse le plaisir d'aller les placer aux meilleurs endroits. Prends soin de les mettre de manière à ne pas condamner la marchandise utile, bien qu'elle n'en sortira évidemment pas indemne. Nous pourrons tout de même communiquer via mon Alakazam qui se chargera de nous lier télépathiquement."

En fait, j'avais déjà mes idées pour surveiller le tout. Je me recouvrai de mon tapis, qui lui-même était d'une couleur sombre se camouflant bien dans le brouillard nocturne. Je me plaçais contre le wagon, et j'envoyais Blusalka patrouiller dans les airs. Kedavra restait caché, assez loin de nous et me maintiendrait en contact avec Nath et mes pokémons. Je comptais sur lui pour placer les explosifs. Je n'avais pas de raisons de ne pas lui faire confiance désormais.

Je ne regardais plus ce qu'il faisait. J'étais concentré à observer et écouter. Mon tapis laissait dépasser mes yeux et mes oreilles. Et c'est d'ailleurs comme cela que je pus entendre de manière étrangement audible la voix d'un autre Zodiac.


"Hecto ! Tango ! Zaldo ! Le bonhomme de neige est dans le lave-vaisselle ! Je répète, le bonhomme de neige est dans le lave-vaisselle !"

... What ? Ils s'étaient pas trompés d'endroit j'espère... ? Et qu'es-ce qu'ils avaient à parler aussi fort ? A tous les coups, les gardes vont intervenir... Je mourrai d'envie de leur rabaisser le caquet, mais pour l'instant, je ne pouvais pas vraiment.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Ven 21 Fév 2014 - 12:42

Angstorm me file les consignes. Placer les explosifs de manière à tout faire péter uniformément, pour pas faire de gâchis. Ouais, ça, je dois pouvoir faire. Son Alakazam nous lierait par la pensée ? Bon, soit, j'sais pas utiliser les dons d'un psychiste mais on verrait bien.

Dès qu'il me donne le signal, je me lance discrétos à l'assaut du wagon. La porte est ouverte, normal, les gars d'avant ont déjà fait le boulot. Putain de bien organisé, mine de rien, ce truc.

J'm'affaire à coller les blocs d'explosif un peu partout, de manière à pas les rendre trop visibles. Dans les compartiments sous les sièges destinés à l'évacuation en cas d'urgence, sous les banquettes disposées en carré au milieu de la rame, au-dessus des barres métalliques... Quelques minutes plus tard, tous les blocs sont placés dans la rame, indécelables. Trop facile.


Je murmure, sans trop savoir comment marche le pouvoir de l'Alakazam :


"Eh, Tapis ? J'ai fini, j'arrive."

J'espère que le psychiste a transmis le message. Boarf, au pire, il verra bien que j'ai fini si je débarque. J'sors discrétos de la rame en faisant gaffe à pas me péter la gueule dans l'escalier métallique, et j'entends une voix qui gueule pas loin :

"Hecto ! Tango ! Zaldo ! Le bonhomme de neige est dans le lave-vaisselle ! Je répète, le bonhomme de neige est dans le lave-vaisselle !"

Attends, c'quoi ce bordel ? Ouais bien sûr, le bonhomme de neige et le lave-vaisselle c'est la phrase classique pour dire qu'on a planté ce qu'on devait planter à l'endroit où on devait le faire, mais qui irait gueuler ça dans une gare de stockage de trains pas DU TOUT déserte ?

J'me fige, et je cherche des yeux Angstorm. Putain, il est bien camouflé le con, impossible de le repérer. Faut qu'on se taille vite fait, ou qu'on calme le con qui baragouine. Encore une fois, je dis à voix basse :


"Mec, on fait quoi là ? T'es où ? Tu sais c'est qui ces abrutis consanguins qui hurlent ?"

Ouais, j'suis un peu vénère en fait là. J'te jure, si y'en a un qui fait foirer notre putain d'opération super calée, ça va m'souler. J'suis pas perfectionniste en temps normal mais là, c'est un truc bien plus grand que nous. C'est pas juste on fait péter un p'tit wagon de merde.

Toujours sans bouger, planqué dans l'ombre entre les deux rames, je cherche Angstorm des yeux. En espérant qu'il ait une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Ven 21 Fév 2014 - 17:04

Il a été rapide pour placer les explosifs. Quant aux autres, on peut pas se permettre d'aller les calmer pour ne pas se faire repérer. Blusalka m'indiquait que les gardes avaient entendu tout ça. Et aussi qu'il avait envie d'arracher la tête à ces idiots, mais ça c'comme d'hab. Heureusement, ils n'ont pas activés l'alarme. Mmm... L'opération va être délicate. Le mieux serait de neutraliser cette alarme et se débarrasser des agents. L'un d'eux semblait se diriger vers les voix de nos soi-disant collègues. Il passa proche de moi sans me voir. Je crois que j'ai une idée. J'ordonnais alors à Kedavra de se téléporter non loin des agents au niveau de l'alarme, mais tout en restant caché. Je m'adressais alors à voix basse à Nath.

"D'autres sbires. Va vite leur dire de déguerpir d'ici, de retourner là où ils ont été affectés. Je m'occupe des agents."

Je sortais de ma cachette, dans le dos de ce gardien. Je sortais alors mon revolver, puis j'attrapais l'homme en le retenant au niveau du cou, le canon de mon arme sur sa tempe. Classique, n'est-ce pas ? Mais efficace.

"Pas un mot."

Via la connexion télépathique de mon psychiste, je lui demandais d'exécuter une Interversion avec moi-même, pour qu'on échange nos places. Pratique cette attaque, soit on échangeait les places, soit c'était un effet comme Relais. Evidemment, l'Interversion impliqué que mon otage du moment était amené avec moi. J'avançais donc, de manière à être visible des autres gardes. Mon masque protégeais évidemment mon identité.

"Sonnez l'alarme, et vous explose vos têtes. C'est clair ?"

Evidemment, ils m'écoutèrent. Vu la position de force que j'avais, ils n'avaient pas d'autres choix. Ils étaient trois, en comptant celui que j'avais en ma possession. De plus, j'étais toujours en communication avec mon psychiste. Ce qui me permettait un plus grand éventail de possibilités. Grâce à cela, je pus donner une petite indication à Blusalka. Les agents avaient les yeux tournés vers moi, et non vers l'alarme. Ce qui permettait à mon oiseau d'exécuter ce que je désirais. Depuis les airs, il fonça vers les deux autres gardes, et se plaça pile devant l'alarme férocement. Son bec tâché de sang indiquait clairement qu'il était dangereux.

Bien, tout se déroulait comme prévu. Je ne pouvais pas rester là indéfiniment, alors autant s'en occuper comme il se doit. Je m'apprêtais à m'appuyer sur la détente et... Oh my. Plus de cartouches. Génial ! Remarquant le petit clic, mon otage commençait à se débattre. Mmphf, clairement, il avait plus de forces que moi, j'étais obligé de le relâcher avant de m'en prendre une et d'avoir le masque en moins. Mais je ne perdais pas mon sang-froid. Je sortis Ephéméris, Hantisma et Shellfire.


"Lame-feuille ! Vise la gorge !"

Ma cible était clair, celui dont je m'étais servi pour approcher le tout. Si je lui avais dit de viser la gorge, c'était pour la trancher et le vider de son sang. Je ne pouvais pas me permettre de laisser des témoins. Comme son nom l'indique, Lame-feuille était un attaque tranchante. Surtout venant d'un Jungko. Un humain ne ressortirait pas sans coupure d'une telle attaque. Et au niveau de la gorge, ça pouvait être fatal, comme je le désirai. Et ainsi fut-il. Le coup, dans le vif de l'action, fut parfait tandis que le cri de l'homme fut glauque.

Hantisma devait être celui qui me protégerai personnellement. Ephé et Shellfire, eux, agiraient directement. Les agents, choqués par la mort de leur collègue, n'attendirent pas pour se préparer à se défendre. Un Mackogneur, un Crocorible et Iguolta... Tous avaient l'air bien fort. Sûrement plus que mes pokémons.

Blusalka et Hantisma avaient d'autres rôles que celui de se battre directement. Ils resteraient là, défendant leurs positions. En attendant, mon Jungko et mon Flingouste combattrons... Et évidemment, mon Alakazam. Juste avant de le demander sur le terrain, je lui fis passer un message via communication télépathique.


"Dis à Nathaël de me rejoindre tout de suite ! J'ai besoin de lui ! Puis viens toi aussi !"

Ainsi, j'aurai mes trois pokémons prêt à se défendre. Et si Nath était assez rapidement, nous serions deux, et nous aurons un avantage de nombre. De plus, si la situation dégénère trop, Hantis' et Blu' interviendront. Néanmoins, la situation restait délicate. Tout ça à cause de ces idiots à crier leurs phrases à deux balles...

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mar 25 Fév 2014 - 14:27

Apparemment, Angstorm est pas loin de moi, mais j'suis incapable de l'voir. Au moins, sa planque est efficace. Il dit :

"D'autres sbires. Va vite leur dire de déguerpir d'ici, de retourner là où ils ont été affectés. Je m'occupe des agents."

Ok. Ca, je sais faire. Sans un bruit, je me rapproche de la source du bruit. Quatre péquenauds, masqués et encore heureux, étaient posés près d'un wagon. J'm'approche d'eux, le masque bien en évidence, et j'les interpelle d'un gracieux "PSSSST !"

Un espèce de porc obèse, boudiné dans son costume de Zodiac (qu'il a du faire faire sur mesure vu son bide, mouarf), bondit comme s'il avait eu un ressort dans le cul, et pointe sur moi un truc. Je lève les mains, pendant qu'un autre m'aveugle de sa lampe-torche.


"Oh, eh, les gars, on s'calme là. Vous foutez quoi là ?"
"Qu'est-ce que... Oh ! Ben on est là pour planter le bonhomme de neige dans le réfrigérateur."

Le gros baisse son arme, et la lampe. Il avait dit la phrase d'un air excessivement fier et pédant de sa voix d'ado mal mué ; j'avais envie de lui en coller une. Il doit penser que tout ça c'était qu'un putain de jeu d'infiltration. Faut que j'lui remette les idées en place, là.

"Ah ouais ? Parce que là, on vient de faire la même chose, mon équipier et moi. Je suis le Premier Maître Xavier Liax, déclinez vos identités."

Putain de bon alias qu'il m'a filé, ce p'tit Ténéfix que j'ai rencontré l'autre fois. J'ai aucune idée de si son Dresseur est Zodiac, mais à la limite, m'en fous. Les quatre gusses ont l'air mal à l'aise, j'ai touché dans l'mille. Pas un n'a un grade supérieur à celui d'Angstorm. J'profite de mon mensonge, et j'envoie, toujours à voix basse :

"Quelle zone vous a été affectée ?"
"Je, euh... La quatre."
"Bah bravo bande de tête de pine. Vous êtes sur la zone trois, là. La quatre, c'est le terminus de la ligne Delta du métro. Quelle bande de tocards, bordel... Allez, ramassez moi votre foutoir et magnez-vous le cul pour planter ça au point indiqué avant demain matin ! EXECUTION BANDE DE CONS !"

J'ai envie de gueuler, mais j'me retiens. Du coup, c'est une sorte de chuchotement violent, un peu comme un rugissement, qui sort de ma bouche. Les quatre trouduc se précipitent dans leur wagon pour défaire leur boulot et aller replanter leur bombe là où ils devraient. Mission acc...


Oh. Je dois aller rejoindre Angstorm tout de suite, et c'est urgent. Alors c'est comme ça la communication télépathique ? J'ai juste l'impression de savoir instantanément un nouveau fait...

Bref. Vu le sentiment d'urgence que j'ai tout à coup, je laisse les quatre débiles à leur tâche et j'me précipite vers l'endroit d'où j'ai entendu des éclats de voix, à savoir un préfabriqué où les gardes faisaient des rondes. J'arrive sur la scène, et putain, quelle merde...

Angstorm est entouré de gardes, dont l'un est déjà au sol en train d'agoniser. Les trois autres ont sorti leurs Pokémon, un Crocorrible, un Mackogneur et un Iguolta. Putain c'est pas de la merde, en plus. Le Tapis aussi a de la ressource, mais s'il m'a appelé, c'est qu'il est pas sûr d'y arriver. D'ailleurs, son Lakmécygne taché de sang monte la garde près du dispositif d'alarme, prêt à embrocher quiconque s'en approchera.

Il est putain d'efficace, quand même, malgré son âge. M'étonne pas qu'il soit déjà Premier Maître. Bref, faut que j'fasse un truc. Derrière moi, Cabron serre les poings. Il a envie de combattre, mais clairement, il va se faire péter la gueule par ces Pokémon bodybuildés. On va faire autre chose en attendant...

Sans bruit, en restant dans l'ombre, j'me rapproche du garde au Mackogneur, qui lance ses ordres. D'un geste fluide, je lui bondis dessus et le maîtrise, une main sur la bouche. Je lui arrache le flingue des mains. Il est lourd, donc chargé. Ca, c'est pas mal. Au pire j'en ai un autre dans le froc.

Bref. Je colle une balle dans la tête au gars, ce qui fait se retourner ses deux compères vers moi. Au moins, ça laisse un répit à Angstorm pour le combat. Qu'il prenne vite l'avantage parce que... Oh merde. Les gardes ont chacun leur pistolet au poing, et c'est moi qui suis en joue maintenant.

Faut que j'me casse vite fait. Je bondis, une balle ricoche près de mon pied. Cabron s'est déjà tiré, il a bien compris la merde dans laquelle on est. Je me glisse sous un train, ressors de l'autre côté, et libère mes Pokémon en leur indiquant d'aller aider Angstorm.

C'est le bordel. Une chance qu'aucun des gardes n'ait encore appelé des renforts. Mais si on se tire pas vite fait, on aura rapidement un peloton sur le dos, avec les coups de feu...

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mar 25 Fév 2014 - 15:36

La situation était tendue. Les gardes étaient armés, de puissants pokémons sortis... Le Mackogneur s'élançait déjà pour effectuer un coupe-croix sur mon Flingouste. Groumpf, quelle force... Ce garde le regretterai. Quit à ce que Shellfire soit aussi tâché de sang. Quoique, vu ses couleurs rougeoyantes dû à son caractère chromatique, ça ne se remarquerai pas tellement. Mais bref ! Le Crocorible allait aussi attaquer. Une mâchouille en direction de mon Jungko. Mauvaise idée de sa part. L'Iguolta voulait viser Blusalka, mais la proximité de l'alarme faisait qu'il était dangereux d'utiliser de l'électricité. Ils ne voulaient pas l'endommager après tout...

En attendant, il était à noter que Nath agissait convenablement en s'en prenant au garde possédant le Mackogneur. Il lui avait piqué son flingue et l'avait collé une bonne ball dans la tête. Au moins, leurs armes étaient chargées, pas comme la mienne... Mais bref ! Temps de contre-attaquer. Et je donner mes ordres via Alakazam pour ne pas être contré aussi facilement que ça.


"Ephé, Lame-Sangsue ! Shellfire, Vibraqua, et toi Kedavra, Plénitude puis Eclat magique ! Tous sur le Crocorible !"

Le problème de s'être jeté sur mon Jungko, c'était qu'il s'exposait à tout ça. L'enchaînement des trois attaques super efficace contre lui allait l'achever rapidement. La Lame-sangsue, déjà utilisée à Avalaville, était une combinaison entre Giga-sangsue et Lame-feuille. Il aspirerait l'énergie de sa cible tout en le frappant physiquement. Le tout renforcé naturellement par son type plante. Beau type qu'il était. Vu sa vitesse et sa proximité, il ne pouvait rater sa cible. Puis tout s'enchaîna rapidement. Le Vibraqua alimentait au Méga-blaster alla s'écraser sur sa cible violemment tandis que mon psychiste se concentra pour augmenter considérablement sa puissance et sa défense spéciale. Puis il  produit la lumière éblouissante, expulsant ces cristaux lumineux visant l'Iguolta, le Mackogneur et le Crocorible. Très efficace contre ces deux derniers. L'ensemble des trois attaques achevèrent purement et simplement le pokémon sol. C'était ça l'astuce ! Concentrer toutes ses attaques sur une même cible lorsqu'elle était complètement à découvert, et privilégier les attaques très efficaces.

Finalement, je pourrai gérer ce combat seul. Par contre, pas ces gardes armés. Et je ne pourrai peut-être pas géré comme il se doit la situation si d'autres gardes arrivaient. En attendant, je remarquais que mon collègue était aussi la cible de balles tirées. Pourrai-je faire quelque chose en même temps ? Probablement pas. Je ne pouvais pas non plus faire des choses aussi conséquentes en même temps. Néanmoins, je pouvais quand même tenter autre chose. Qui ne tente rien n'a rien. C'est bien l'une des expressions qui me correspond. Je donnais alors un nouvel ordre, cette fois-ci pour Hantisma.


"Autonomie, défense de Nath."

Voilà, c'était clair. Il devait se débrouiller seul pour aider mon collègue. J'aurai préféré lui donner des indications, mais je ne pouvais pas me concentrer sur cela. Néanmoins, il était intelligent, et j'avais confiance en lui. N'empêche que la situation était vraiment... Plaisante à vivre !

*Point de vue d'Hantisma*

Mon dresseur m'envoie en autonomie ? Héhéhé, pour une fois je vais pouvoir faire ce que je veux librement. J'me balance en avançant vers les deux gardes, j'arrive silencieusement, rien que pour les consumer dans mes flammes majestueuses ! Hiark hiark, magnifiques flammes que je produit. Leurs âmes contribueront à les nourrir !

J'étais dès à présent derrière l'un d'eux... Hihihi, hahaha, sale gardien ! ♫ Je vais te cramer jusqu'à la moelle ! ♪ You've met a terrible fate ! D'abord, leur couper la respiration... Un ptit Puredpois, vilain gaz produit par mes belles flammes mauves au penchant bleuté ! Etouffe-les, empoisonne-les... Faisons de leur situation un enfer ! Le ptit camarade devrait pouvoir mieux agir contre eux de cette manière, non ? Oh, et puis pas envie de l'attendre. Je vais directement faire un ptit barbecue... ♫ Un petit Feu-follet par-ci par-là pour rendre leurs armes inutilisables. Leur toux dû à ma fumée gazeuse les empêche d'agir correctement. Ang' va massacrer ces idiots, bousiller leurs pokémons !

Oh, je crois avoir bien fait de pas attendre le roux, l'ami Alakazam vient de m'alerter quant à l'arrivée de d'autres gardes vers ce wagon... Pas étonnant, un coup de feu, ça fait un sacré boucan. Ohoh, pas grave ! Plus d'âmes à consumer ! Que j'aime ça !

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Mer 26 Fév 2014 - 19:27

C'est grave devenu le foutoir. Avant même que je sorte de derrière la rame, j'entends d'autres gardes arriver par l'autre côté. Fait chier, c'est le coup de feu qui les a alarmés. J'entends aussi un gros bruit de gaz et de flammes venant de l'endroit où combat Angstorm. Bon. Faut que j'fasse un truc. Je siffle entre mes dents, pour rappeler mes trois p'tits.

En urgence, on se glisse tous les trois sous le wagon. Moins d'une seconde après, des grosses rangers piétinent le gravier à l'endroit même où on se trouvait. Héhé pas con, mine de rien, de se planquer là. Mais faut pas non plus laisser tout ce p'tit monde arriver sur le Tapis, qui à mon avis a se défend déjà contre les trois mastodontes qu'on lui a envoyés.


Bref. Je chuchote deux mots à Cabron, qui s'élance entre les pieds des gardes en prenant bien soin de becquer deux ou trois talons d'Achille, et s'envole en semant un peu la panique. Diversion parfaite. En moins d'une demi-seconde, tous les regards et les flingues sont tournés vers lui. Niño et Goz sont déjà dehors et bondissent tous les deux sur un des gardes, le temps que je m'extirpe de ce truc un peu trop petit pour moi. Avec la carrure que j'ai c'pas facile, bordel, pour une fois que j'aurais préféré être petit et chétif... Eh, quoique.

Il faut peu de temps à Niño et Goz pour foutre la pagaille parmi les cinq gardes regroupés. Rapides et agiles, ils bondissent de l'un à l'autre, et distribuent les Poing-Karaté pour assommer les gardes. De son côté, Cabron n'hésite pas à descendre en piqué pour frapper de ses ailes ou de son bec, griffant, picorant et baffant tout ce qui passe. Le temps que je sorte de sous le wagon, les cinq belligérants sont à terre, assommés ou morts.


J'suis putain de fier du boulot de mes potes. Je tends ma main, et tous les trois y frappent allègrement, de leurs pattes tachées de sang et de poussière. Par contre, mauvais point, ils sont crevés du coup. Cabron a arraché quelques yeux, son bec rouge en témoigne, mais s'est pris un vilain coup de matraque sur l'aile, tandis que Goz a encaissé quelques baffes. Je rappelle donc les deux combattants qui ne tiennent plus sur leurs jambes, et garde Niño sur mon épaule pour la suite.

Des bruits de flammes se font entendre non loin, je suppose que la Lugulabre s'est chargée de carboniser le reste du peloton. Ils seraient bien cons d'être venus juste à cinq...

Bref. Faut qu'on se tire rapidement. Un coup d'oeil en arrière me permet de voir que les quatre zobes sur pattes ont réussi à se tirer en découpant un rectangle dans la clôture. Je sors de derrière le wagon, pour analyser la situation dans laquelle se trouve Angstorm et déterminer s'il a besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Jeu 27 Fév 2014 - 0:13

J'entendais des bruits venants de derrière le wagon. Tout se compliquait. Mais on allait y arriver. Hantisma commençait à s'occuper des deux autres gardes. Leurs pokémons ne savaient quoi faire. C'était une occasion parfaite pour les anéantir... Et les voler. Enfin voler, ce n'était le bon terme. Disons plutôt que nous leur offrirons un... Nouveau toit, quoi. Bon, c'est vrai, tant qu'ils n'étaient pas dressés pour agir pour nous ou qu'ils n'avaient pas de dresseurs, ça n'allait pas être la joie pour eux. Mais ça leur passera, il suffisait de voir Kedavra.

L'Igolta prit alors une initiative. Fatal-foudre. En plein sur mon Flingouste. J'aurai dû me douter que le pokémon possédait une puissance aussi monstrueuse. L'attaque acheva en un coup mon pokémon. Je grommelais sous mon masque. Obligé de rappeler un bon élément. Pas de quoi l'entraîner suffisamment... Désormais, j'allais m'occuper du Mackogneur qui ne savait quoi faire, mis à part tenter d'attraper mon Jungko. Jungko qui ne cessait de lui filer sous les doigts. Désormais, c'était la plus grosse menace dû à sa puissance physique énorme. Mes pokémons n'étaient pas très résistants sur le physique après tout. De plus, ce Mackogneur était le mieux par rapport aux attaques de mes pokémons. Enfin celles de Kedavra. Et justement...


"Rafale Psy. Ephé, Grincement puis Souplesse."

Mon Jungko était à côté de l'ennemi. Et il en profita pour frotter ses feuilles de manières à provoquer un horrible crissement. Je mettais mes mains sur mes oreilles pour ne pas avoir à supporter ça. L'Igolta et surtout le Mackogneur auront aussi leur défense baissée. L'intérêt était pour la souplesse. Le fait que je n'avais pas à prononcer les mots à voix haute faisait qu'ils ne pouvaient toujours pas anticiper. Le coup fut donc une réussite. La Souplesse fut exécutée de manière assez... Acrobatique. Ephé pris directement appuie sur l'adversaire avant de stopper en l'air et de lui donner un violent coup de sa queue en un salto arrière. A nouveau, l'agilité hors norme d'un Jungko se démontrait.

S'en suivit le rayon psychique qui émanait des cuillères de Kedavra. Il fut puissant et efficace, notamment grâce à la plénitude. De quoi en finir avec. L'éclat magique précédent se faisait ressentir après tout. Plus que l'Igolta... Aller, pour la fin, j'allais lui faire comprendre qu'il ne pouvait rien faire. Ephé se mit en garde face à lui, montrant bien sa supériorité de type. Et oui, l'électricité est peu efficace face aux plantes. J'activais alors la Méga-évolution de mon Alakazam pour finir en beauté avec ça. Mes ordres furent donc clair. Entourer l'Igolta des cuillères pour ensuite produire un nouvel éclat magique en plein sur lui. Il se prendrait l'intégralité de l'attaque. Et ce fut une réussite. L'adversaire se laissait donc faire, comprenant sa défaite imminente. Bien, j'aime quand ils comprennent ça...

Heureusement que les gardiens furent occupés. Sans cela, ça aurait été vraiment, mais alors vraiment difficile. Quand je vois que le pokémon électrique possédait un Fatal-foudre qui avait terrassé en un coup Shellfire, ça voulait tout dire malgré l'avantage de type.

Hantisma semblait en avoir finit avec les deux autres tiens. Carbonisation. Nath ne s'en était pas chargé, ou mettait trop de temps ? M'enfin bref. Le calme semblait revenir peu à peu. Donc mon collègue se serait occupé d'autre chose je suppose. Là au moins, c'était beaucoup plus silencieux. D'autres gardes ne venaient donc plus. Blusalka alla inspecter un peu en l'air pour vérifier cela. Et j'eu confirmation. Parfait. Mais il y avait encore une chose à faire avant... Se débarrasser des corps. Rien ne devait être suspecté avant l'anéantissement des convois. Le mieux pour cela, c'était évidemment de les réduire en cendre. Nath ne pouvait donc pas trop m'aider sur le coup. Je lui fis alors passer un mot via la télépathie de mon psychiste.


"Pars d'ici avant qu'il n'y ait encore du renfort, je te rejoins bientôt. Je dois m'occuper d'un détail."

En attendant, je fouillais le corps de l'ancien possesseur du Mackogneur pour récupérer quelques objets intéressants. Pokéballs et objets de soins. Je pourrai remettre en forme mes pokémons. En particulier mon Alakazam. Le jeu de téléportation, ça fatigue. Puis je "rappelais" les pokémons des adversaires pour les récupérer. Mon Lakmécygne partit repérer tous les corps pour faciliter la tâche tandis que je donnais mes directives à mon Lugulabre.

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaël



Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2014

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Dim 2 Mar 2014 - 17:51

Planqué derrière le wagon, j'observe la dernière attaque dévastatrice du Alakazam de Angstorm. Sa Méga-Evolution est putain de badass, avec ses cuillères qui volent de partout. Le Mackogneur a pas une chance, et il s'écroule rapidement. Le Premier Maître regarde rapidement à droite puis à gauche, et je reçois le message psychique :

"Pars d'ici avant qu'il n'y ait encore du renfort, je te rejoins bientôt. Je dois m'occuper d'un détail."
"Ok. J't'attends au point de rendez-vous."

J'parle évidemment de l'endroit où on s'est retrouvés pour commencer la mission, sous le pont. Bon, cette fois, avec Cabron en mauvais état, j'vais pas trop pouvoir passer par-dessus la clôture. Finalement, les quatre couillons qui se sont trompés d'endroit auront été utiles... J'me faufile rapidement jusqu'au trou qu'ils ont découpé dans le grillage. Le seul problème c'est qu'ils étaient tous vachement plus fins que moi, plutôt taillés comme Angstorm. Je passe donc un bras, puis la tête, puis l'autre br... Aaaah putain bien sûr, j'passe pas. Allez mon gros, serre les dents. Tsss... Le fil de fer entaille mon manteau et ma peau en-dessous, mais je réussis à m'en extirper rapidement. Fait chier, encore une fois, faudra que j'le recouse. Il va commencer à plus ressembler à rien si ça continue !

Je replace le morceau de grillage bien en place, les gardes n'y verront que du feu, à moins de passer devant et d'y foutre un coup de godasse. Aucune chance, en gros. En évitant les lumières des postes de garde plus loin, je me glisse comme une ombre jusqu'à sous le pont.


Angstorm va pas tarder à revenir, normalement. J'ai pas trop fait attention à ce qu'il faisait là bas. Je pose mon cul sur un gros caillou plat. Mon épaule droite est ensanglantée et douloureuse, mais rien de trop grave. Je sors mon paquet de ma poche, et allume ma clope. Le brouillard s'est levé depuis longtemps, et j'doute pas que demain, ça sera le gros bordel quand ils vont se rendre compte qu'une douzaine de gardes manque à l'appel. En espérant juste qu'ils aillent pas fouiller tous les wagons et foutre notre plan en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angstorm Tapis
Sbire Topic


Messages : 445
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 20

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   Dim 2 Mar 2014 - 20:03

Cette nuit aura été un vrai carnage. Tant de vies humaines sacrifiées au profit d'une mission essentielle de la Zodiac. Néanmoins, pour les proches de ces gens là, tout n'était pas perdu. Au contraire, c'était une raison de rejoindre la Zodiac ! Qu'ils y rentrent pour avoir une chance de retrouver ceux qu'ils ont perdu ! C'est ça aussi de servir la team. Un voeu à la clé ! S'ils prenaient conscience de ça au lieu de se dire "on va éradiquer les méchants pour venger nos proches"... Quelle idée de non-attachement à ceux qu'on est sensé aimer. Mais bref, j'en n'ai rien à faire de ce que les autres peuvent penser. La mort de mon frère peut être en ce sens bien mérité pour me punir. Mais je m'en fiche. J'assume cet égoïsme extrême. Tant que j'y trouve mon compte, je n'ai pas à me soucier d'autrui, les autres le font pour moi.

Je soignais mon Alakazam pour qu'il soit capable d'user de d'autres Téléport. L'action consommait pas mal d'énergie, et il est vrai que vu ce qu'il avait fait, en utiliser d'autres serait bien plus... Difficile. En attendant, Hantisma suivait les directives de Blusalka pour repérer les corps et les faire disparaître. Les cendres étaient ensuite dispersées avec les battements d'ailes de mon oiseau.   N'empêche, ça brûle vraiment bien...

Mais parfois, j'ai l'impression que tout ces événements qui se déroulent si bien cachent des choses plus sombres. Comme l'a été l'annonce par rapport à Palut. Mais c'était différent là... J'avais l'impression qu'à force quelque chose pourrait jouer contre moi. Quelque chose qui retourne toute cette progression fulgurante et cette maîtrise des situations. Saurai-je réellement bien préparé si quelque chose m'échappait des mains ? Que se passerait-il dans ce cas ? Si par exemple mon identité était pour de bon mis à découvert ? Imaginez, les policiers à tous les coins de rue pour tenter de m'attraper... Et si je me faisais attraper ? Jeter en prison ? Si je me retrouvais face à un champion ? Il y a en fait peut être beaucoup de situations où je serai en bonne grosse difficulté. Peut-être étais-je passé jusque là par des voies faciles et efficaces pour grimper dans les échelons.

Mmm... Ca prête à se poser des questions. Mais en attendant, le travail avait été terminé. Je rappelais le chandelier et l'oiseau et demandait à Kedavra de me ramener près de Nathaël. Lui s'était bien déchiré quelques vêtements. Il est vrai qu'à nouveau, j'étais passé par la voie facile. Néanmoins, on pouvait être fier du travail de ce soir et attendre demain pour admirer le spectacle. Enfin, je doute que l'on puisse voir ça. Nous devons rentrer au QG pour le rapport après tout.


"Bon, et bien on a terminé. Bon boulot, si tu n'as rien à rajouter ou à faire, on peut rentrer."

Sur ce, on (ou du moins je) commençais à repartir.

HJ:
 

~~~~~~

Mad tricks - Tapis marchant sur l'adversaire

~Admirez le Tapis du maître~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The toxicity of our city... [Angstorm] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» Metropolis City
» Téléréseau City TV - nouvelles chaînes TNT
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: