Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]

Aller en bas 
AuteurMessage
Marjolaine Hélébore
Herboriste
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 14/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Sam 1 Fév 2014 - 22:42

Marjolaine avait passé la semaine à étudier les prélèvements effectués dans la clairière avec Joachim. Elle avait principalement effectué des tests biochimiques, ce qui n'était pas franchement sa passion. Les résultats étaient franchement déroutants. Les échantillons se révélaient "négatifs" à toutes les substances qu'elle les soupçonnait de contenir. Jusqu'à maintenant, en tous cas. Si ça continuait, elle n'aurait plus rien à étudier avant d'avoir réussi à trouver ce qui avait ce miraculeux effet dans l'haleine des Méganium. C'était franchement déprimant. En plus, elle avait eu beau passer le temps absorbée par son travail à oublier de manger un repas sur deux, elle n'avait plus de provisions. Ce n'était pas en se laissant mourir de faim qu'elle réussirait à élucider ce mystère... Et ses pokémons risqueraient de transformer ses recherches en scène post-apocalyptique si elle ne les nourrissait pas en temps et en heure ; eux ne se laissaient pas abattre aussi facilement...

De ce fait, la scientifique s'était préparée à aller faire les courses. Son sac vide sur le dos, Onagre sur l'épaule et ses compagnons aussi affamés qu'elle sur les talons, la jeune femme était sortie de chez elle après 7 jours et 7 nuits sans respirer l'air extérieur... Et surtout sans voir le soleil. Autant dire que la lumière de l'astre du jour lui piqua légèrement les rétines quand les deux entrèrent en contact... Enfin, une petite promenade lui ferait du bien... L'air de son labo commençait à sentir le renfermé autant que les produits chimiques.

Sa porte consciencieusement fermée à clef, la botaniste s'était donc mise en route. Éblouie par la lumière du jour, elle commença par déambuler à peu près autant au hasard qu'en se fiant à sa mémoire, qui, même bonne, n'était vraiment pas indéfectible. De plus les paysages urbains n'étaient pas franchement à son goût, aussi avait-elle tendance à les voir, mais pas à les regarder, et encore moins à les mémoriser. Mélangez tout ceci, et vous obtenez... Devinez ? Bingo. Une jolie chute, dans les règles de l'art.

Ses yeux finalement habitués à la lumière du jour, l'herboriste récapitula ce qu'il venait de lui arriver. Elle avait foncé dans un banc (mais qu'est-ce qu'un banc faisait en pleine rue, d'ailleurs ? C'était pour qu'on s'assoie dessus afin d'admirer le mur d'en face ? Quel cadeau !), s'était cogné la jambe et s'était cassé la figure. Onagre, ne tenant pas franchement à accompagner sa maîtresse dans sa chute quelque peu lamentable, avait sauté de son épaule juste au bon moment pour atterrir sur le banc. La Couverdure, à l'instar de sa maîtresse, observait désormais d'un air interrogateur la jeune femme blonde, à la tenue inhabituelle pour Lieucca, qui était assise sur le fameux siège public. L'inconnue leur rendait leur regard ; seulement le sien semblait teinté d'une moquerie qu'on ne pouvait guère lui reprocher au vu des circonstances...

Marjolaine se releva sur les genoux et les mains, puis reprit sa station debout. Elle adressa un petit sourire désolé à la blonde, et s'apprêta à se détourner avant de se rendre compte que son porte-monnaie avait glissé de sa poche et trônait sous le banc, juste au niveau auquel le témoin de sa maladresse était assise. Elle n'allait quand même pas se mettre à quatre pattes à nouveau, pour ramasser son bien sous l'assise de la jeune femme ! la scientifique ne se souvenait d'aucune règle sociale explicite à ce sujet, mais elle était persuadée que c'était malpoli... Oui, presque aucun doute là dessus. Elle adressa un deuxième regard d'excuse à la punkette.


_Heu, excusez-moi, est-ce que vous pourriez me passer mon portefeuille, s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mironova
Free-lance
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 18

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Dim 9 Fév 2014 - 10:15

Apres son combat contre la dresseuse aristocrate-cuillère-dans-la-bouche-balai-dans le fion, Mironova, ainsi que toute son équipe, c’était posée sur un banc pour un repos bien mérité. Midi approchant, la combattante autodidacte avait sorti quelques sandwichs aux baies et un sushi acheté sur le paquebot pour Kungfouine. Une fois le repas fini, Miro s’était mise à buller tranquillement au soleil, s’étant pour une fois débarrassée de ses baskets et de ses chaussettes (qui, soit dit en passant, gagneraient à être lavées).

C’était le moment le plus chaud de la journée, et la dresseuse d’Unys ne pouvait s’empêcher d’admirer sa Kungfouine, qui arrivait à roupiller tranquillement par une telle canicule. Miro, elle, se sentait peu à l’aise dans son baggy noir et son tee-shirt rouge écarlate, et ses bracelets cloutés qu’elle affectionnait tant semblaient peser particulièrement lourd sur ses poignets.

Soudain la baroudeuse fut tirée de sa torpeur d’une façon assez brutale. Une jeune femme a lunettes venait de trébucher sur son banc avec la grâce d’un Donphan, et Kungfouine avait sauté juste a temps sur les épaules de sa maitresse pour éviter d’être écrasée.
Malgré les griffes de Kungfouine, qui avaient percé son tee-shirt, Miro ne put s’empêcher de trouver la tête de la jeune femme brune assez drôle, et ne put réprimer un sourire moqueur.


« Oula, ca va aller ? Vous venez pas d’avoir une insolation j’espère ? »

Miro était quand même quelqu’un de sympa, et se souciait du bien être des gens, même quand ceux-ci lui fonçaient presque dedans. Enfin, son interlocutrice semblait aller bien, et c’était remise debout sans besoin d’aide extérieure.

« Hein ? Le porte-feuille ? Oui bien sur… »

Mironova se baissa et tendit la main jusqu'à la propriété de la jeune femme. Soudain un reflet de lumière l’aveugla, et l’instant d’après, le portefeuille avait disparu ! Eberluée, Miro regarda par en-dessous du banc et eut tout juste le temps d’apercevoir la forme d’un Chacripan disparaitre au coin d’une rue.

« Hé reviens ici sale chat ! »

Dans sa hâte de se relever, Miro se cogna le dos contre le banc. Décidément la maladresse est contagieuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marjolaine Hélébore
Herboriste
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 14/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Mar 11 Fév 2014 - 20:33

Le sourire légèrement amusé avait, après réflexion, une teinte coupable, comme quelqu'un qui ne peut s'empêcher de rire en voyant quelqu'un se faire attaquer par un Férosinge : on ne peut s'empêcher d'être touché par le ridicule conféré à la situation par l'aspect du pokémon, avant de se rendre compte que la personne, elle, doit trouver ça beaucoup moins drôle... C'est à ce moment qu'elle remarqua le Kungfouine qu'elle avait failli transformer en crêpe. Pauvre bête... La punkette lui demanda si elle n'avait pas attrapé une insolation. Oh. Il est vrai que par ce temps, ç'aurait pu être le cas ; cependant, l'herboriste était sortie de chez elle trop peu de temps auparavant pour souffrir à ce point de la chaleur étouffante et du soleil.

_Oh, non, c'est le soleil... Mes yeux... Heu... Je suis pas sortie depuis une semaine.

La botaniste remettait ses lunettes en place en bredouillant pendant que la blonde se penchait pour ramasser son portefeuille tombé au sol. Seulement, une puissance quelconque semblait avoir décidé de pourrir sa journée. Un Chacripant qui se prenait pour un ninja passa à toute allure sous le banc, ramassa le portefeuille au passage, et détalla sans presque ralentir. Aaah, quelle plaie ! Elle qui voulait se remettre à ses recherches au plus vite, il semblerait que ce soit fort compromis... La scientifique n'était pas spécialement attachée à son argent, mais ses maigres financements ne suffisaient pas à couvrir ses recherches autant qu'elle l'aurait souhaité. Ce n'était absolument pas le moment d'en rajouter une couche !

Réagissant aussi vite qu'elle le pouvait, la jeune femme envoya ses deux compagnons quadrupèdes à la suite du petit voleur, ramassa Onagre et se mit à courir à leur suite. Heureusement que Dendelion et Lilas étaient meilleurs à la course qu'elle, car ils l'avaient déjà semée.


_Hé ben, Onagre, heureusement que je compte pas sur toi pour courir ! Allez, indique-moi le chemin à l'odeur !

Dans sa précipitation à tenter de ne pas perdre de vue le Phyllali et le Vivaldaim qui galopaient après le chenapan violet, Marjolaine n'avait pas remarqué un détail qui avait pourtant son importance : Arvensis, du haut de ses minuscules pattes, ne courait pas assez vite pour suivre le rythme. Après quelques foulées à peine, elle avait été semée. N'importe lequel des autres pokémons de Marjolaine aurait su se repérer au flair et retrouver le reste de la bande, et aurait eu assez de sang-froid pour ne pas paniquer et avancer méthodiquement. Seulement... Pas elle. Elle était encore un petit Rozbouton, presque un bébé, et se sentit découragée dès qu'elle se rendit compte qu'elle n'arriverait pas à suivre ses amis. Sa réaction fut aussi puérile que celles qu'elle avait habituellement : elle se mit à tourner en rond en pleurant à une dixaine de mètres à peine de la dresseuse qui prenait son bain de soleil.

Quand la botaniste se rendit compte de son erreur, elle était déjà assez loin. Ses deux compagnons quadrupèdes avaient acculé le Chacripan dans un cul-de-sac et lui avaient clairement fait comprendre qu'il avait tout intérêt à partir aussi vite qu'il était venu, et sans le portefeuille. L'intrus s'exécuta après un feulement dégoûté.

Progressant beaucoup moins rapidement qu'à l'aller, Marjolaine repartit sur ses pas en faisant flairer l'odeur de sa petite recrue candide aux trois autres, afin de la retrouver si elle s'était trompée de chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mironova
Free-lance
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 18

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Dim 27 Avr 2014 - 11:47

Enchainant les jurons à l’adresse du Pokémon chapardeur, Miro se redressa et enfila ses baskets à la va-vite. Oni n’avait pas perdu de temps et s’était élancée à la poursuite du Chacripan en compagnie des Pokémons de la brunette.

« Hé attends-moi ! »

Mironova s’était précipitée à la suite de sa Kungfouine, pantelant sous le soleil implacable. Elle aussi voulait se venger du Chacripan, son dos lui faisait encore un mal de chien. Soudain la punkette stoppa net, ses mains sur les genoux. Oni était en train d’observer un fort étrange Pokémon, l’air méfiant. A moins que c’était une plante ?

« Rozbouuuuuuuuu !!! »

*Manifestement, c’est un Pokémon*

Kungfouine sauta prestement en arrière en voyant la petite chose se transformer en tuyau d’arrosage. Miro eut également un mouvement de recul. Elle ne s’attendait pas du tout à être confrontée à un Pokémon Plante en pleine crise de larmes. Merci illustre dresseuse inconnue.

« Oh, hé, calmos, ta dresseuse va bientôt revenir. »

Malgré ses maigres efforts pour réconforter le Rozbouton, celui-ci continuait à pleurer des larmes de détresse. C’était bruyant, et Miro eut rapidement mal à la tête. Oni ne savait pas s’il valait mieux l’attaquer ou se cacher.

«  C’est bon calmos j’te dis ! Lààà… »

Dans un soudain élan d’instinct maternel, la combattante souleva le bébé plante du sol et se mit à le bercer. Ce qui eut pour effet d’exacerber la détresse du Pokémon, qui se mit à pleurer encore plus fort, mouillant copieusement le tee-shirt de Mironova.

« Rah mais tu vas la fermer ouais ? »

Les élans d’instinct maternel chez Miro duraient rarement plus de deux secondes. A bout de nerfs, la dresseuse d’Unys reposa le Rozbouton braillard et fut à deux doigts d’ordonner à Oni de le faire taire. Lorsqu’elle s’aperçut que la dresseuse de tout à l’heure les avait retrouvées.      
Aussitôt le petit Pokémon se précipita vers sa maitresse, tout tremblant. Miro déglutit.


« S’cuse, s’cuse j’ai perdu mon sang-froid ! »

La combattante recula d’un pas, Oni à ses talons, et leva les bras en signe de soumission.

« J’voulais pas faire de mal à ton Pokémon, promis juré ! »

Mironova aurait tout aussi bien pu graver « PAS CREDIBLE ! » sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marjolaine Hélébore
Herboriste
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 14/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Mar 29 Avr 2014 - 7:09

La dame aux cheveux jaunes disait à Arvensis de se calmer. Mais Marjolaine était partie ! Et ses trois compagnons de jeux aussi... Peut-être qu'elle ne les reverrait jamais ! Elle allait à nouveau se retrouver toute seule dans la forêt, à devoir se débrouiller pour trouver à manger et se cacher des pokémons plus gros qu'elle qui voulaient la manger ! Indifférente à la dresseuse qui tentait maladroitement de la consoler, la petite Rozbouton s'était transformée en fontaine. Elle fut soudain soulevée du sol par l'inconnue, ce qui l'empêcha de tourner en rond pour se calmer, ajoutant un peu à sa détresse. Allait-elle déjà se faire manger ? La petite plante regrettait de ne pas posséder, comme le pouvait certains de ses congénères, la capacité d'empoisonner tous ceux qui la touchaient. L'entendant pleurer, la supposée mangeuse de salade de Rozbouton s'énerva et commença à lui crier dessus. Quoi ? La fermer ? Si elle croyait qu'Arvensis allait se laisser manger sans rien dire, elle se fourrait le doigts dans l’œil, tiens ! La technique du braillement sembla porter ses fruits, puisque la petite plante se retrouva rapidement reposée par terre, où elle recommença à tourner en rond.

C'est à ce moment que Marjolaine revint de son raid contre le Chacripan. Le fourbe animal avait envoyé un Jet de Sable dans la figure de Dendelion avant de disparaître en détalant dans une autre ruelle. En arrivant au coin de la rue, elle entendit les pleurs de son pokémon, accompagnés du ton agacé de la baroudeuse. Hmmm... Il semblerait qu'Arvensis ait encore agacé quelqu'un avec son comportement puéril. La dernière fois, elle avait failli se faire battre par la personne concernée ! La botaniste accéléra donc le pas, espérant pouvoir éviter le conflit. Elle ramassa son Rozbouton qui poussa un petit cri de soulagement, et cessa rapidement de pleurer.

Pendant ce temps, la dresseuse blonde jurait ne pas avoir prévu de faire de mal à la fontaine végétale. Son attitude sur la défensive et le fait qu'elle commence à reculer étaient des signes évidents de mensonge, même aux yeux d'une handicapée de la communication telle que Marjolaine... Enfin, qu'elle ait eu l'intention de frapper Arvensis ou pas importait peu à la scientifique : ce qui était à noter, c'était qu'elle ne l'avait pas fait. Fin de l'histoire.

Alors que sa maîtresse s'apprêtait à prendre congé et à enfin aller faire ses courses, Arvensis, qui n'entendait absolument pas de cette oreille, cracha un nuage de Para-spores sur celle qui avait bien failli lui botter le train. Maintenant qu'elle s'était rengorgée et qu'elle était rassurée par la présence de l'herboriste, elle avait bien l'intention de prendre réparations pour le crime de lèse-majesté qu'elle estimait avoir été commis contre elle. Dans les bras de sa Marjolaine, et accompagnée de Dendelion et Lilas, la petite plante se sentait invincible et avait bien l'intention d'en apporter la preuve !

Catastrophée par la dernière action de son pokémon Marjolaine mit quelques secondes à réagir. Et merde, cette idiote venait encore de provoquer quelqu'un ! Quand cette boule d'irresponsabilité comprendrait-elle enfin que les combats étaient une plaie pour la majorité de l'équipe ? Quoiqu'il en soit, ces quelques secondes allaient certainement être mises à profit par l'adversaire, et ce ne serait certainement pas pour les inviter à dîner... Pourquoi fallait-il que chaque sortie en ville de la botaniste soit un pareil désastre ? Elle soupira son désarroi en une phrase qui n'était pas vraiment une menace ou un avertissement, mais un mélange des deux.


_Arvensis, ça va mal finir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mironova
Free-lance
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 18

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Mar 29 Avr 2014 - 8:38

Hé bé, la dresseuse semblait être beaucoup moins vindicative que sa satanée plante verte. Miro s’apprêtait déjà à s’en aller vers le Centre Pokémon histoire de pouvoir de se changer quand elle se prit un nuage de Para-Spore en plein visage. Oni poussa un cri de surprise en voyant sa dresseuse tituber sur place en toussant et crachant. Alors ça pour un coup en traitre !
La Kungfouine lança un regard rageur en direction de la brunette et de son Pokémon.


« Kuuuung ! Kungfouine ! » [Si tu t’en prends à ma dresseuse tu t’en prends à moi !]

Kungfouine lançait ouvertement un défi au Rozbouton. Elle n’en avait rien à battre que c’était un bébé, il n’avait qu’à pas attaquer Mironova ! Celle-ci en l’occurrence était toujours en proie à une violente quinte de toux à cause des spores. Etait-elle allergique ?
Oni se mit en position de combat. C’est pas grave, elle pouvait régler son compte au Rozbouton elle-même. Miro pouvait très bien rester spectatrice pour une fois.
La présence des deux autres Pokémon, manifestement plus costauds ne la gênait pas du tout. La Kungfouine ne voyait aucun inconvénient à combattre trois adversaires en même temps.


« Kung ! Fouine ! Kungfouine ! » [Si vous voulez vous battre approchez aussi !]

Maintenant Oni provoquait le Phyllali et le Vivaldaim. Le Pokémon Art Martial fixait les deux quadrupèdes d’un regard flamboyant. La défaite de Cryptéro plus tôt dans la journée l’avait mit d’une humeur plutôt vindicative il fallait l’admettre, et si le Similoiseau n’arrivait pas à répondre aux attentes de sa dresseuse, pour elle ce n’était pas un problème !

Pendant ce temps Mironova se remettait tant bien que mal de l’assaut des Para-Spore. La baroudeuse semblait en effet faire une réaction allergique, car ses yeux étaient maintenant rouges et irrités. En voyant sa fidèle partenaire provoquer les Pokémon de la brunette, elle se demanda un instant si c’était une bonne idée. Mais le cuisant souvenir de la défaite contre Marie-Adélaïde était encore frais dans sa mémoire, et l’idée d’un nouveau combat lui plaisait beaucoup.
Aussi, elle fixa la jeune femme devant elle d’un air de défi.


« Ta fichue plante ne s’en tirera pas comme ça ! Kof Kof ! J’la mets au défi de combattre ma partenaire ! »

Miro fut prise d’un nouvel accès de toux. Elle avait les cheveux en bataille, les yeux d'un albinos et le tee-shirt complètement mouillé. Les gens autour commençaient à s’intéresser à la scène, et à rire de la figure assez pathétique de la dresseuse d’Unys. Ils semblaient s’attendre à un combat. Que Mironova le leur offrirait avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marjolaine Hélébore
Herboriste
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 14/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   Sam 3 Mai 2014 - 14:37

Aaah... Point positif, le nuage de Para-spore ne semblait pas avoir eu l'effet paralysant qu'elle avait craint sur sa cible. Point négatif, la pauvre dresseuse semblait faire une réaction allergique, et Marjolaine n'avait pas dans ses poches de quoi la soigner ; elle était partie pour faire ses courses, et donc sans équipement... Enfin, elle n'habitait pas loin ; si la crise ne se terminait pas rapidement, il faudrait qu'elle emmène rapidement la dresseuse chez elle pour essayer de la soigner (les réactions allergiques étant malheureusement pas les plus simples à guérir des maladies). Après tout, elle était en majeure partie responsable de sa délicate situation et avait bien l'intention d'assumer les actes puériles de son pokémon.

Pendant ce temps, le Kunfouine de la jeune femme faisait le malin en provoquant ses propre compagnon. Dans le cas d'Arvensis, c'était chose faite. Les deux quadrupèdes, eux, n'avaient pas vraiment envie d'en découdre. C'était risqué de la part du petit pokémon Art Martial : le Phyllali et le Vivaldaim lui étaient manifestement supérieurs en niveau, et si les deux avaient décidé de répondre à ses provocations en même temps, la fouine bagarreuse aurait pris cher dans sa tronche, disons les choses telles qu'elles sont. En tous cas, ils n'affronteraient que ce qu'ils seraient absolument obligés d'affronter. Onagre n'était visiblement pas visée par les provocations ; de toutes façons, ç'aurait été une perte de temps : la paresseuse Couverdure aurait ignoré les tentatives de l'énerver avec son petit air hautain et supérieur, depuis l'épaule de sa maîtresse. Cependant, le pokémon Feuillecape ne perdait pas une miette de ce qu'il se passait, afin de traduire plus tard ce qu'il s'était dit à son amie humaine si elle le désirait.

La propriétaire du mustélidé amateur de kung-fu se sentait visiblement suffisamment peu mal pour défier Arvensis au travers de Marjolaine... Du moins, avant de repartir dans une quinte de toux assez spectaculaire. En parlant de spectacle, d'ailleurs, quelques badauds c'étaient arrêtés et se moquaient un peu de la blonde en s'attendant manifestement à ce qu'elle riposte. Fort mécontente de l'attitude, des passants, la botaniste leur lança un regard hargneux et les invectiva avant de se retourner vers la baroudeuse dont l'état n'avait pas l'air de s'améliorer. La chercheuse avait bien l'intention de mettre Arvensis devant ses responsabilités et de lui donner une bonne leçon en lui laissant l'occasion de se prendre une rouste par autrui, mais l’ego de la punkette lui semblait bien moins important dans l'immédiat que sa santé...


_Vou-vous avez pas autre chose à faire de votre journée que rester là à gober les mouches, bande de tanches ? Allez voir ailleurs, si j'y suis -ce qui me paraît peu probable ! Mademoiselle ; je suis bien d'accord pour qu'Arvensis ait à assumer ses actes mais ne devrions-nous pas essayer de vous soigner d'abord ? Je suis herboriste et j'habite à deux rues d'ici ; si vous voulez, je peux vous trouver un remède et votre Kungfouine expliquera son point de vue à ma Rozbouton après... Je parle évidemment de combat.

Décidément, la scientifique honorait bien certains stéréotypes liés à sa profession : s'exprimer en public n'était pas son fort, et elle avait tendance à en rajouter. De plus, elle avait un peu bafouillé sur le début de sa phrase, ce qui réduisait son potentiel charisme d'intimidation à néant. Ma foi, on ne peut pas tout savoir faire... Cependant, son ton sur la fin de la phrase, à propos des soins qu'elle proposait, s'était fait sérieux et un tantinet pressant : elle ne tenait pas à avoir à emmener la jolie blonde à l'hôpital pour manque de soins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues sont un monde dangereux... [Mironova]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Antier, Jean-Jacques] Tempête sur Armen
» Même les rues sont aux couleurs du printemps
» Que sont devenues les 7 merveilles du monde ? (30/11)
» Nouvelle : Le Monde De Juyen
» Les super-héros sont des super-machos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Port Lieucca-
Sauter vers: