Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 5 Oct 2012 - 15:17


J'étais enfin arrivé aux ruines de Lakit. Un lieu dont on m'avait dit le plus grand bien, sur la profondeur de son histoire et la sérénité qui s'en dégageait...

En attendant, j'étais au milieu d'une sorte de marché plein à craquer, où des vendeurs de toutes sortes hurlaient à qui mieux mieux pour écouler leur stock de T-shirts "I love Lakit" et autres statuettes en bois à l'effigie des gardiens du sanctuaire. Après m'être levé à quatre heures du mat' pour enchaîner onze heures de bateau et deux heures de bus par-dessus, autant vous dire que mon humeur était carrément mauvaise.

Atchoum dans ma capuche regardait partout en même temps, et faisait attention à ne pas laisser traîner sa queue : un enfant avait déjà failli la lui tirer, fallait pas abuser non plus. C'était pas juste un lézard de seconde zone, oh !


BREF. J'avais du mal à percevoir la sérénité du lieu. Je décidai donc de dégager au plus vite du coeur de la ville, et de trouver un petit endroit tranquille, genre une auberge, pour passer la nuit. Je me frayai un chemin parmi les badauds, et décidai que si je marchais toujours tout droit, je finirais bien par sortir de ce marché pourri.

Effectivement, c'était plutôt vrai. Au bout d'un bon quart d'heure de marche LENTE et EPUISANTE à éviter des gros monsieurs aux mains grasses et des petites mémés à appareil photo, j'émergeai enfin.

Sauf que j'étais dans une ruelle éteinte, et complètement paummée. Seigneur, ils n'ont pas de carte dans cette ville ? Evidemment j'avais oublié d'en prendre une à la gare routière. Bien, Khaïl, bravo. Un samedi soir, dans un quartier ULTRA touristique, sans endroit pour dormir, avec rien d'autre sur toi que 300 Pokédollars et deux Pokéball. Vraiment, bien joué.

Atchoum commença à éternuer, et je décidai de le sortir de ma capuche pour le rentrer dans sa ball. Le fond de l'air était frais, je n'allais pas lui faire risquer la pokémoneumonie.


"Allez mon gros, rentre un peu. Tu vas encore attraper froid."
"Eh attends ! Regarde ça..."

Atchoum s'agita, et sauta de mes bras. Il se dirigea prudemment vers un gros sac poubelle vert qui remuait bizarrement.

"Atchoum, c'est sûrement un Miamiasme, fais gaffe tu vas te prendre un coup de Bomb-Beurk !"
"Mais attends... Y'a un truc bizarre... C'est pas un Miamiasme ça... HYAAAAHHH !"

Atchoum recula soudainement brusquement. Il avait effleuré le sac d'une griffe un peu trop aiguisée, résultat, celui-ci s'était complètement ouvert et en avait émergé un petit Pokémon qui lui avait sauté dessus.



Celui-ci s'approcha rapidement d'Atchoum, toujours par terre, et le renifla.


"Heu... Tu fais quoi là ?"
"T'es quoi au juste ? Pour quoi tu renifles ? C'est quoi ce truc au bout de ta qu... OUAILLE !!"

Je rigolai lorsque le petit Baggiguane se brûla sur la queue d'Atchoum en voulant la toucher. Celui-ci avait l'air assez dérangé par la présence de l'étrange Pokémon qui lui tournait autour, mi-bondissant, mi-courant, toujours en remontant son "bas" toutes les 10 secondes.

Je sortis de mon sac une banane un peu écrasée, reste de notre pique-nique du midi, et la lui tendis. Je ne savais pas vraiment si c'était une sorte de singe ou de lézard, mais il la dévora avec appétit.


Peut-être que je devrais l'adopter, lui aussi. Coincé dans un sac poubelle fermé à double tour, quelqu'un avait du essayer de se débarrasser de lui. Qui sait ce que ce Pokémon avait vécu par le passé...



Une sorte de vacarme à l'entrée de la ruelle me fit me retourner. Une silhouette s'avançait vers moi, en contre-jour des lumières du marché.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 5 Oct 2012 - 15:51

Après les incidents survenus à Megapagopolis, Lyndia avait à son tour décidé de passer à l'offensive. Pendant plusieurs jours après son rétablissement elle avait ratissé le désert à dos de Trioxhydre, fouillé les ruines de Lakit, exploré le temple, mais rien. Pas un seul indice quant à la potentielle présence d'une base de la Team Zodiac. C'était insupportable. Il ne lui restait qu'une chose à faire: trouver des sbires Zodiac et les torturer ou prendre leur place pour essayer de voir si les choses avançaient d'avantage. Et dans cette optique, elle était retournée voir Leanne pour savoir si les ruines pouvaient être l'endroit où elle trouvait son bonheur. Bingo. Dans les zones anciennement habitées, loin des touristes et des commerçants, quelques bâtiments semblaient encore abriter des Sbires Zodiac.

Oh, ils avaient bien essayé de se défendre quand la rouquine, avec sa veste en cuir, son pantalon noir et ses botines à talon avait défoncé la porte et commencé à les interroger. Oui, ils avaient sorti les Zoruas, les Spectrums et autre Polichombre. L'un d'eux devait même être un minimum gradé car il fit appel à un Momartik. Mais dès lors que les pokémons de Lyndia étaient sortis de leurs pokéballs, la donne fut changée et la fuite sembla rapidement devenir le dernier concept à la mode. Surtout Nyx. Son Trioxhydre. Une simple attaque Hurlement avait suffit aux pokémons adverse pour qu'ils se mettent à supplier leurs dresseurs de les rappeler. Au final, les criminels avaient préféré prendre la fenêtre et tout faire pour s'enfuir.

La course poursuite qui suivit fut longue et peu productive. Lyndia arriva finalement dans une zone où les sbires Zodiac avaient pu se cacher sans pour autant en être sûre. En revanche son attention fut attirée, au détour d'une ruelle, par la présence d'un illustre inconnu aux cheveux rouges qui sympathisait avec un petit Bagguiguane perdu. Lorsque l'humain se retourna, la championne constata qu'il n'avait pas de masque. Soit il était un civil, soit il était un Commandant. Et bien que l'envie ne manquait pas, elle ne put se résoudre à attaquer un potentiel innocent "dans le doute".


"Lyndia Ducos. Conseil des 4. Je vous conseillerais de quitter la zone, j'ai repéré la Team Zodiac dans ce quartier, et je préfèrerais éviter que des civils soient blessés. D'avance merci."

Simple, rapide, clair, une vraie flic. Sans l'insigne. Elle commença à sortir de la ruelle sans vraiment quitter l'inconnu des yeux. Soudain, descendant des cieux apparu son dragon qui la rejoignit dans la rue principale d'où elle était apparue. Il semblait qu'il ait perdu la trace de ses proies, laissant la championne bredouille, et sans idée précise d'où continuer son investigation...

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 5 Oct 2012 - 16:30


La jeune femme qui était apparue se présenta comme un membre du Conseil des 4. Ses longs cheveux roux retombaient en cascade derrière son dos et sur ses épaules, masquant son oeil gauche.

"Je vous conseillerais de quitter la zone, j'ai repéré la Team Zodiac dans ce quartier, et je préfèrerais éviter que des civils soient blessés. D'avance merci."

Je me relevai d'un bond. Des Zodiac, ici ? Ce n'était pas vraiment étonnant, mais je n'en avais vu aucun. Du moins, pas depuis l'épisode de Port Lieucca. J'allais l'interpeler, quand soudain une ombre masqua la lumière de la lune qui commençait à se lever.

Un énorme dragon à trois têtes se posa près de la dénommée Lyndia, qui posa une main sur un de ses museaux imposants. Un Trioxhydre ?! Incroyable... Ce Pokémon était l'un des plus puissants que je connaissais, et je n'avais jamais eu la chance d'en voir un de mes yeux. Ni même l'une de ses pré-évolutions.

Je me rapprochai de la dresseuse, toutes les informations se bousculant dans ma tête. Je savais où était le QG de la Zodiac, mais logiquement elle devait aussi le savoir si elle se trouvait ici.

Atchoum était toujours en grande conversation avec son nouvel ami derrière moi, je les écoutai distraitement piailler, fasciné par la majesté du Trioxhydre.

Je secouai la tête. Je devais bouger, là. Je retournai vers Atchoum, qui sauta dans mes bras et grimpa dans ma capuche, et tendis les mains à Baggiguane. Celui-ci toucha mon doigt du bout de son nez, avant de claquer sa petite main dans la mienne. Je rigolai doucement. Un petit comique, celui-là. Je me promis de lui trouver un surnom dès que je me serais posé quelque part pour dormir, et le calai sur mon épaule.


J'allai pour sortir de la ruelle, mais il y avait un problème. Un Trioxhydre c'était bien beau, mais c'était assez gros aussi. Genre, gros comme une ruelle quoi. Je m'approchai de Lyndia, et toussotai pour attirer son attention.


"Heu, excusez-moi ? J'aurai du mal à passer là..."

Lorsque le Trioxhydre tourna une de ses têtes vers moi, je me rendis compte à quel point j'étais minuscule. Il pourrait me bouffer une jambe en une bouchée. Je serrai les poings, j'aurais tout donné pour pouvoir sortir mon carnet et le dessiner là, tout de suite. Mais j'étais face à un membre du Conseil 4 quoi. C'était un peu l'autorité suprême, non ?

Bref. La rouquine avait l'air un peu tendue, mais j'avais peut-être quelque chose qui pourrait l'aider...


"Au fait, si vous cherchez des Zodiac, je pense que je peux vous aider à mettre la main sur quelques-uns d'entre eux."

C'était pas tout à fait vrai, mais ça pourrait le devenir assez rapidement. Le masque de nacre dans mon sac pesait très lourd tout à coup. J'espérai qu'elle ne me prendrai pas pour quelqu'un que je n'étais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 5 Oct 2012 - 19:23

Lorsque le jeune homme sortit, la championne et son dragon s'écartèrent sans le quitter des yeux. Puis vint sa proposition. Lyndia fut surprise. Même si on pouvait tout envisager de ce genre d'endroit, elle pensait ne tomber que sur petites frappes ou des émos en mal d'attention parentale. Et certainement un probable touriste qui s'était apparemment perdu vu combien il jurait avec l'environnement de ce secteur des ruines. Autre fait surprenant, mais que la championne ne nota qu'en second lieu, il venait, en l'espace de quelques secondes, de se lier à un pokémon sauvage. Lyndia connaissait bien les Bagguiguane pour en avoir élevé deux et pour avoir un Baggaid dans son équipe. Et elle savait que bien que docile et faciles à apprivoiser, il pouvait s'agir là de pokémons arrogants et provocateurs qui n'avaient que faire des passants. Le fait qu'un humain probablement pas de très haut niveau pokémaniac puisse ainsi dégager de quoi attirer le petit pokémon ténèbres fit tiquer l'esprit de la championne plus que la proposition qu'il venait de lui faire. C'était peut être un caractère à surveiller.

Bref! L'esprit analytique et le goût de la recherche de Lyndia n'allaient pas l'aider maintenant. Elle avait besoin de pistes, d'indices, d'un endroit où chercher. Et si cet illustre inconnu prétendait pouvoir lui en offrir, elle n'allait certainement pas cracher dans la soupe. Et si c'était un piège? Leane était avertie de ses recherches et avait pour ordre de prévenir le reste de la ligue si elle ne donnait pas signe de vie dans les heures à venir. C'est donc rassurée et le coeur enhardi que Lyndia répondit:


"Votre aide sera la bienvenue. Désolée si je vous ai parue un peu froide, la semaine a été longue, et j'aimerais pouvoir faire payer aux Zodiacs responsables de mes maux la frustration d'avoir perdu du temps au lit."

Au moment où elle parlait, elle était à des lieux de se douter que Scarmiglione, la folle furieuse qui les avait attaqué Leane et elle-même, et qui avait envoyé son Zoroark au tapis d'un claquement de doigts, ne faisait plus partie des Commandants Zodiac, ni même de la team tout court. Sa frustration aurait sans doute été d'autant plus grande.

Conscient que cet illustre inconnu n'avait pas l'air dangereux, Nyx ne lui grogna pas trop dessus. Malgré tout il ne pouvait s'empêcher de le scruter, prêt à lui bouffer un bras si il faisait un geste suspect. Par chance ce fut la championne qui amorça le premier contact en lui tendant la main dans l'espoir de la lui serrer:


"Comme je l'ai déjà dit, je suis Lyndia, du Conseil des 4 de Maïlys. Enchantée."

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 12 Oct 2012 - 21:12


Résumons la situation.
J'étais paumé dans une ruelle d'une ville qui grouillait de Zodiac. Je venais de trouver un Baggiguane couvert d'ordures qui se balançait à mon bras en déposant son odeur de poubelle un peu partout sur moi.

Et un membre du conseil des 4, PAR HASARD dans la même ruelle, voulait me serrer la main.

Tout ça sous le regard d'un Trioxhydre de trois mètres de haut et deux tonnes.


Normal. Complètement normal.


Je serrai la main de la jeune femme en souriant. Elle avait de la poigne, ce qui était - à mon avis - normal pour un dresseur de ce rang. Quoique... Je repensai à Athéna, qui, même si elle n'avait sûrement pas le niveau de Lyndia, avait un sacré caractère. Et une sacrée poigne aussi.

MAIS BREF revenons-en à notre poignée de main. Tandis que Baggiguane se perchait sur mon épaule pour chercher des noises à Atchoum qui voulait dormir un peu, je me présentai :


"Enchanté, je m'appelle Khaïl. Et j'aime beaucoup votre Trioxhydre."

L'énorme Pokémon tourna un mufle gros comme mon torse vers moi. Ouuups peut-être que c'était pas forcément un truc à dire au premier regard. J'essayai de me rattraper, tout en reculant subtilement pour me mettre hors de portée de ses crocs (même si en vrai, un petit draco-rage de rien du tout me déchiquetterait à l'autre bout de la ruelle) :

"Enfin, je veux dire, il est très impressionnant. Et rare aussi. Et, à vrai dire j'en avais jamais vu avant. J'ai travaillé en tant qu'assistant d'un Prof. Pokémon et pourtant, j'aime autant vous dire que j'ai jamais vu un Pokémon aussi imposant et majestueux."

J'avais parlé un peu vite, mais normalement, elle avait compris. J'allais rajouter quelque chose au sujet de la team Zodiac, mais un gargouillement imposant me coupa. Mon ventre criait famine, à l'unisson avec celui de Lyndia. Je passai une main derrière ma tête, et lui demandai :

"Heu, ça vous dit qu'on aille manger un morceau ? Je meurs de faim... Et je vous raconterai comment je peux peut-être vous être utile concernant ces Zodiac."

Mon estomac se mit à gargouiller de plus belle, et Atchoum gémit dans ma capuche.

"Mais pourquoi t'as donné la dernière banane à ce chimpanzé ?"
"... Iguane. Comme dans BaggIGUANE. Un peu de respect, non mais, sale lézard, on est d'la même famille j'te signale. Et pis d'abord j'suis sûr qu'on aura bientôt à bouffer, en tous cas si le gros plein de soupe là nous bouffe pas d'abord."

Je frémis lorsque les trois têtes du Trioxhydre se tournèrent vers moi, dévisageant mes Pokémon sur mon épaule et dans ma capuche. Tant qu'ils ne commençaient pas à se battre, j'avais une chance de rester en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Sam 13 Oct 2012 - 7:26

Sérieusement? Ils étaient sur le point d'amorcer une course poursuite, et il voulait l'inviter à diner? Soit il était naïf et mignon, soit il était inconscient et idiot. Lyndia manqua de lui rire nerveusement au nez mais se retint, consciente qu'il était pour le moment sa seule piste pour retrouver les Zodiacs. Mais non, un diner, malgré sa faim, ca n'était pas envisageable. Elle avait appris à se controler et à mettre les priorités à leur place. Et capturer la Zodiac passait loin devant se remplir la panse. La championne se massa la tempe et lui lanca:

"Ecoutez Khail, si affamée que je puisse être, je crains hélas que nous manquions cruellement de temps pour un repas. Je viens juste de laisser s'enfuir une bande de quatre sbires Zodiacs qui vont probablement prévenir leurs petits copains et seront d'ici une heure au mieux tous enfuis, au pire avec une armada de renforts. Il serait donc plus sage de continuer à les chercher maintenant, vous ne pensez pas?"


La rousse essayait de garder son calme, de rester sereine et réfléchie, mais l'air d'impatience qui assombrissait son visage trahissait quelque peu son véritable état psychologique. Entre autre au vu de sa timidité et de sa politesse naturelle, et même si Khail ne pouvait pas s'en rendre compte car ne la connaissant pas, il était surprenant qu'elle ait oublié le simple "s'il vous plait" qui ponctuait d'ordinaire bon nombre de ses phrases. De son côté, le Trioxhydre avait penché sa tête principale vers les deux petits rigolos pendus aux vêtements du rouquin et leur avait lancé un grognement que les pokémons avaient pu interpréter, grosso modo, par:

"Le gros plein de soupe il se fait un cure dent de pokémons plus gros que vous deux réunis. Alors on se calme."

Le dragon jubilait. Il avait passé toute sa vie de Solochi et de Diamat à avoir un sale caractère mais sans posséder la puissance nécessaire pour l'assumer. Il avait du coup été très souvent raillé, méprisé, sous estimé. Depuis qu'il était devenu le monstre tricéphale qu'il était aujourd'hui, Nyx imposait enfin aux autres pokémons le respect qu'il estimait qu'on lui devait. Et c'était pas deux demi portions qui allaient changer ca maintenant.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Dim 14 Oct 2012 - 9:15


Ca, c'était de la claque. Le problème, c'est que dans la foule qu'il y avait dehors, on ne pourrait pas retrouver ces Zodiac. La seule façon de réussir à les avoir était de les attirer.

Et pour ça, j'avais une petite idée.


"Ecoutez, mon but n'est pas de vous proposez un rendez-vous galant, mais de tendre un piège à la team."

J'avais peut-être piqué sa curiosité... Mais son visage restait fermé, et indéchiffrable. Je continuai à lui exposer mon plan.

"Je suis actuellement recherché par la team Zodiac, pour avoir refusé par deux fois leur "offre" de les rejoindre, et pour avoir cassé la figure à certains de ses membres qui en ont informé leur chef. Enfin, peut-être pas le big boss, mais au moins un gradé. Je ne suis pas leur "ennemi public n°1", mais il y a une petite chance pour que ceux qui sont dans cette ville me reconnaissent et tentent de m'attraper. De plus... j'ai une info que vous n'avez pas, je crois."

Là par contre, je misais gros. Je glissai la main dans mon sac, et touchai le masque Zodiac. Je le gardais toujours sur moi, pour me rappeler mon objectif, et la cruauté de ces gens. Un jour, je les détruirai jusqu'à la racine, et ces chiens iront pourrir en enfer...

J'effleurai sa surface lisse de ma paume, ce contact me procura un frisson de haine. Que Lyndia soit d'accord ou pas avec mon plan, j'allais les détruire. Un par un. Tous autant qu'ils étaient. Je levais les yeux vers elle. Mon visage s'était fermé à son tour.


"Ce plan est peut-être foireux, mais c'est le seul que j'aie. Et croyez-moi, avec ou sans vous, je le mettrai à exécution. Je crois avoir compris que vous avez à coeur de les mettre hors d'état de nuire, et c'est aussi mon cas...


Je soupirai. Tout ce que je disais devenait de moins en moins convaincant... Je rangeai le masque, et passai une main sur mon visage.

"Ils ont une planque, ici, à Lakit. Un bar mal famé non loin du désert, dans une ruine, et qui s'étend au sous-sol. On aura des chances de les trouver là-bas, à moins qu'ils tentent la traversée du désert de nuit... Ils ont sûrement une sortie de secours, autre que celle du bar : il faudra donc agir chacun de notre côté pour les coincer. Vous en pensez quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Mar 16 Oct 2012 - 7:20


Merde. Il avait de la ressource le bougre. Et même si Lyndia n'aimait pas ce plan, qui impliquait autant de patience que de chance, il fallait avouer qu'elle n'avait pour le moment pas forcément d'autres options. Lorsque Khaïl lui avoua avoir été sollicité par la Zodiac, elle ne sut que penser. Car après tout, ce piège qu'ils allaient tendre, c'était peut être sur elle qu'il allait se refermer. Et en dépit de toute l’honnêteté, de la candeur et de la résolution dont pouvait faire preuve le rouquin, la championne était d'une nature trop paranoïaque pour s'embarquer comme ca dans une pseudo-embuscade avec un illustre inconnu. Ses parents lui avaient toujours appris que, lorsqu'un étranger vous propose un bonbon, il faut sortir le Scalpion et lui déchirer le derche. Forcément ca laisse des traces.

"Bon... Très bien... Mais attendez une seconde."

Elle ouvrit une de ses pokéballs et en sortit Ridley, un petit Tenefix qui, dans un mouvement nerveux et circulaire, sembla scruter la rue dans ses moindres recoins. Lyndia claqua des doigts, le pokémon se retourna aussitôt vers sa maitresse, sans être capable d'arrêter ses tremblements d'excitation. On aurait dit qu'il était parcouru de spasmes d'impatience, ou qu'il venait de s'enfiler 3 litres de café (et vu qu'il pesait lui même pas plus de 11kg, ca faisait beaucoup). La rousse s'agenouilla et lui murmura quelques mots à l'oreille. Le pokémon sautilla, frappa dans ses mains puis, d'un coup, se cambra et bondit vers les toits comme s'il avait été monté sur ressort, avant de disparaitre à la vue des deux dresseurs. Ce qu'elle venait de lui demander? De créer deux clones, de se soigner, et de couvrir un large périmètre à grands coups de Détections et Clairvoyance. Bien sur, le pokémon obscurité allait suivre sa maîtresse et ce mystérieux inconnu afin de pouvoir les aider en cas d'embuscade ou de retournement de situation. Et tout cela, Lyndia l'avait fait comprendre à son pokémon en l'espace de quelques mots qui, même s'ils avaient été entendus par Khaïl, n'auraient pas été compris. Elle n'avait plus de raisons de s'inquiéter. La championne se redressa et revint au dresseur:

"Bien. Je vous suis maintenant."

Sur le chemin, elle ne manqua pas de commenter le plan que lui avait soumis le jeune homme, tout en regardant les deux pokémons qui le suivaient. Au moment de partir, elle avait rappelé Nyx dans sa pokéball. Inutile que sa présence dissuade les nouveaux Zodiacs de l'aborder.

"Votre plan est effectivement risqué, mais il est audacieux et il peut marcher. Par contre, j'espère que vous avez d'autres pokémons que ces deux là, car contre une armada de sbires Zodiacs ou contre un Commandant, ca pourrait ne pas suffir."

Malgré son humilité relative, Lyndia ne put s'empêcher de penser, dans un coin de son crâne, *'il comptait vraiment mettre ce plan à exécution, heureusement qu'il m'a croisé...* Non pas qu'elle doutait des talents de dresseur du jeune homme, mais quitte à affronter une armée, autant être secondé par un champion du Conseil.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Jeu 18 Oct 2012 - 13:23


Elle marque un point. C'est vrai que mon équipe n'est pas super-entraînée, loin de là... Je lui expliquai alors les détails de mon plan.

"En fait, je comptais faire diversion pendant que vous entreriez par l'arrière, pour essayer d'en découvrir un maximum à leur sujet. Avec un peu de chance, certains d'entre eux savent que je suis recherché, et tenteront de m'attraper. Je ferai semblant de me battre, mais je suis très fort pour m'enfuir et me planquer... Bref, je mettrai un peu la pagaille et j'essaierai de les disperser. Pendant ce temps, je compte sur vous pour mettre à sac leur planque, voire peut-être découvrir la position de leur QG."

Mon plan était FOI-REUX. Dingue au possible. Heureusement qu'elle était apparue, parce que j'aurais eu du mal tout seul. Quoique, mon plan à l'origine était de faire semblant de rejoindre les Zodiac pour les détruire de l'intérieur. J'aimais autant ne pas le faire.


On s'arrêta dans une ruelle, pour fixer les détails. D'ailleurs, un détail à fixer vite c'était mon Baggiguane, que j'avais décidé d'appeler Shaka. Pas question de laisser ces malfrats me prendre mes Pokémon, donc il fallait être sûr qu'ils resteraient bien près de moi. Et qu'ils ne feraient PAS de bêtises... Je posai Atchoum et Shaka par terre, et m'accroupis devant eux. Je leur chuchotai :


"Ecoutez, les gars. Là, on va aller infiltrer une planque de Zodiac. Ok ? Donc, vous allez devoir vous tenir à carreau et SURTOUT ne pas tout faire rater. Je préfère vous laisser hors de vos Balls histoire d'être sûr de vous avoir sous les yeux. Ok ?"
"Et s'ils nous capturent, comme ils ont fait avec Snap ? Et s'ils sont trop nombreux pour qu'on se défendent ?"
"T'inquiète. Ces mecs, c'est des bouffons. D'après toi, qui m'a collé dans ce sac poubelle dégueu ? Il suffit de les rendre dingue. Moi je suis ok !"

Shaka tendit son petit poing, et le tapa contre le mien, avant de remonter dans ma capuche. Je pris Atchoum dans mes bras, et lui grattai le ventre doucement pour le rassurer.

"Tout va bien se passer. Tu t'es déjà battu contre des Zodiac, et on les a rétamés ! Et là, c'est un champion du Conseil 4 qui est avec nous. On ne peut pas perdre. Courage mon gros, il ne t'arrivera rien."

A moitié convaincu, Atchoum grimpa sur mon épaule. Je retournai auprès de Lyndia, et lui indiquai le bâtiment de l'autre côté de la rue.

"C'est là-dedans. J'espère qu'ils ne sont pas déjà partis. Je vais entrer par devant, et je vous laisse chercher une sortie de secours ou un tunnel dans les environs. L'obscurité va jouer en votre faveur, on n'y voit vraiment rien..."

J'inspirai profondément. Je fis un signe de tête à Lyndia, et m'avançai vers la porte métallique du repaire.


Dernière édition par Khaïl le Jeu 25 Oct 2012 - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Sam 20 Oct 2012 - 14:32

Oui, le plan était bancal. Oui, il allait falloir plus que de la chance pour qu'il fonctionne. Et oui, clairement, sans Lyndia, Khaïl n'aurait pas eu grande chance de le mener à bien. Maintenant, il ne restait plus qu'à la Championne de mener ses propres préparatifs. D'un signe de tête, le dresseur roux disparut et la laissa seule à nouveau. Il fallait agir vite. Et elle savait très précisément quoi faire.

D'un ordre, son Trioxhydre battit des ailes en la mettant sur son dos pour l'aider à rejoindre le toit du haut bâtiment. A travers les ruelles, on ne remarquait qu'une vaste ombre qui s'élève pour disparaître aussitôt. C'est alors que la jeune femme ouvrit sa veste sur sa double ceinture de pokéballs. Oh, oui, tout ce qu'elle allait faire serait probablement un poil extrême. Mais trois hypothèses se présentaient à elle. Primo, tout se passait comme convenu, et le restaurant n'abritait que quelques sbires Zodiacs de piètre talent. Auquel cas, oui, tout ce qu'elle était sur le point de mettre en place serait franchement inutile. Deuxième cas, Khaïl était un traitre, un membre de la Zodiac, et il l'avait attiré là parce qu'il savait que c'était un repère si rempli que la Championne n'aurait aucune chance. Il se trompait. Elle était en terrain conquis. Troisième hypothèse, Khaïl ne la trahissait pas, mais les effectifs Zodiacs étaient bien plus importants que prévus, et un Commandant était même sur les lieux. Et là aussi toutes ces préparations avaient un sens. En sommes, elle avait deux chances sur trois que sa stratégie s'avère nécessaire. Et puis après tout, ca ne lui couterait absolument rien de l'annuler avant le lancement si elle se rendait compte qu'elle en avait trop fait.

Elle appelait cette stratégie Maelström.

Six pokéballs furent lancées, six pokémons apparurent. Ridley et Nyx étant déjà hors de leurs pokéballs, cela monta à huit le nombre de pokémons ténèbres que Lyndia venait de libérer, tous prêts à en découdre. La championne leva le bras et d'un simple mot donna à son équipe l'ordre de se mettre en position. En l'espace de quelques secondes, ce serait fait. Ridley avait repéré l'attroupement et les avait rejoint pendant que ses clones maintenaient la Clairvoyance sur le plus vaste périmètre possible. Ainsi entourrée, Lyndia posa la main sur la tête de son petit spectre et lui demanda d'utiliser l'attaque Reflet.

Les yeux aux dix facettes luirent de milles feux avant d'envelopper le groupe d'un voile trouble qui disparut au bout de quelques secondes, les rendant totalement invisibles aux yeux de quiconque.

Spoiler:
 

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Jeu 25 Oct 2012 - 17:46


Je poussai la porte du bar, les mains légèrement moites. Mais maintenant, j'allais devoir faire ce que je faisais le mieux : mentir.

Je descendis l'escalier d'un pas nonchalant, et m'arrêtai devant une porte métallique. Je toquai deux fois, et une petite lucarne s'ouvrit, comme dans les films.


"Ouais ? C'est pour quoi ?"
"On m'a dit que la bière était fraîche et pas chère. Je viens boire un verre en famille."

Quel mot de passe débile. Comme si des abrutis comme les Zodiacs qu'on avait affrontés avec Athéna pouvaient le retenir ! Je serrai le petit papier dans ma poche que j'avais dérobé au gros malabar aux cheveux verts. Quel abruti, celui-là, vraiment...
La porte s'ouvrit sans un bruit, bien huilée. Le type qui me laissa entrer était en uniforme pourpre, mais sans masque. Il me demanda :


"Ou est ton habit ?"
"Il m'encombre un peu... Mais j'ai mon masque, c'est l'essentiel, non ?"

Le Zodiac haussa un sourcil, puis fit la moue et me laissa passer. Effectivement, c'était la grosse ambiance dans le bar. Une dizaine d'hommes et de femmes bavardaient ou jouaient au billard en buvant un coup. Je m'assis au bar, réfléchissant à la stratégie d'approche la moins dangereuse. Avec la porte blindée refermée, c'était pas évident. J'espérai que Lyndia trouverait vite un moyen d'entrer et de me sauver les miches si je déclenchait un combat... Pari risqué, ceci dit. Certes, elle avait mon numéro, mais moi j'avais pas le sien.

Enfin bref. Je hélai le barman, et commandai une pression. Shaka sortit de ma capuche et commença à dévorer les cacahuètes dans le bol posé sur le comptoir. J'espérai qu'il avait un bon estomac, parce que je ne me serais jamais risqué à avaler ça, personnellement... Les Zodiac un peu partout n'avaient pas l'air de me reconnaître. Bon, pas de combat alors. Tant mieux, ceci dit. Il n'y avait sûrement pas de haut gradé ici.

Au bout de quelques minutes, je décidai d'aller fouiner un peu. Je demandai au barman la direction des toilettes, et m'éclipsai dans la direction qu'il m'indiqua.


Deux portes "PRIVE" étaient fermées de part et d'autre des toilettes. Je vérifiai que j'étais seul, puis collai mon oreille contre les deux portes l'une après l'autre. Aucun bruit. Super...
J'entrai donc dans les toilettes. Comme je l'avais prédit, il y avait un faux plafond. Bon plan. J'entrai dans une cabine et fermai la porte à clé. Je posai alors Shaka, et lui murmurai :


"Mon p'tit gars, j'ai besoin de toi. J'ai cru comprendre que tu sais bien baratiner les gens, et moi aussi. Donc on va mettre ça à profit, ok ? Tu vas rester là, et si quelqu'un arrive et essaie de rentrer dans la cabine, tu fais le pauvre petit Pokémon qui a perdu son dresseur. Et après, tu files, et on s'arrange pour se retrouver dans la ruelle de tout à l'heure. Ok ?"

Shaka frotta sa tête quelques instants, puis fit un large sourire et frappa son poing contre le mien. Bien, il était vraiment comme moi ce petit gars !

Je pris appui sur la cuvette des toilettes, et poussai une des dalles du faux plafond. Shaka me fit un pouce-en-l'air, tandis que je replaçai la dalle. Heureusement que je n'étais pas bien gros... Le faux plafond était très étroit, et plein de câbles et de tuyaux s'entremêlaient un peu partout. Bon. Je fis une croix sur la dalle où j'étais entré, et me dirigeai vers l'endroit que je supposais être les pièces "privées"...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Mer 31 Oct 2012 - 9:36

Lyndia était prête. Et ses pokémons aussi. Autour de l'immense bâtiment, la petite armée s'était mise en position et ne demandait qu'à relâcher la colère du plan Maelström. Mais il était inutile de passer à l'assaut avant d'être sûr de ce qu'elle allait affronter. Les pokémons les plus puissants s'étaient éparpillés de parts et d'autres des ruelles et des toits voisins. Au sommet du bâtiment qui ne tarderait pas à subir l'assaut, la Championne Ténèbres s'était assise sur le dos de son Tyranocif qui, les yeux clos, n'en demeurait pas moins concentré. A côté d'elle, son Zoroark et son Tenefix s'étaient installaient et regardaient patiemment droit devant eux. Enfin, son Corboss s'était mis à décrire de vastes cercles au dessus de sa tête.

Le pokémon Illusion avait déjà commencé son travail, et avait créé un vaste dôme qui rendait Lyndia et ses troupes totalement invisibles aux yeux de quiconque. Lui assurant ainsi une capacité d'attaque surprise totale. L'oiseau au buste gonflé utilisait ses talents de Détecteur en survolant la zone afin de pouvoir l'avertir du moindre mouvement suspect. Arrivée de troupes, convoi exceptionnel, bref, tout ce qui pourrait éventuellement faire pencher la balance à son désavantage si elle n'y faisait pas attention.

Mais pour le moment, le rôle clé appartenait à Ridley, le petit spectre aux yeux de diamants, dont les mains et les pieds se plaquaient au sol avec dévotion tandis que son regard à facettes luisait de milles feux. Il utilisait lui aussi son attaque Détection, mais sur le bâtiment et son intérieur. Dans sa tête se dessinaient un à un chaque pan de mur qui le composait. Chaque brique, chaque planche de bois. Les vibrations des pas sur le sol lui indiquaient l'emplacement de chaque individu et de chaque pokémon. Les mouvements de l'air lui indiquaient la présence de créatures volantes. Et bien que son attention soit portée sur Khaïl et sur son Baggaïd, Ridley avait, s'il le désirait, accès à tout ce qui pouvait l'intéresser. Dommage qu'aucun psychiste ne fasse partie de l'équipe de Lyndia, car sans ça elle aurait pu guider le rouquin à travers les labyrinthes des canalisation de la planque.

Peu importait. Khaïl avait l'air de se débrouiller, et même s'il ne le savait pas, il n'était pas seul.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Sam 10 Nov 2012 - 13:31


Je progressais lentement dans le faux plafond haut de trente centimètres à peine. Autant vous dire que je suffoquais. J'espérais qu'il ne cèderait pas sous mon poids, surtout lorsque j'arriverai en zone dangereuse...

J'avançai donc, Atchoum revenu dans sa Pokéball. Quelques longs mètres plus loin, je souleva prudement une dalle : j'étais au-dessus du couloir, et personne en vue. Très bien. Je bifurquai légèrement, et allai vers la salle "privée".


Je collai mon oreille au sol (enfin au plafond, mais vous m'avez compris) : il n'y avait aucun bruit autre que le grondement sourd de la ventilation. Je soulevai donc légèrement une des trappes et jetai un oeil à la salle en-dessosu de moi.

Rien de très étonnant, quelques caisses contenant sûrement de la marchandise et des stocks, une table avec quelques chaises, et un tableau noir humide. Quelqu'un venait de l'effacer, quelqu'un que je n'avais donc pas croisé. Hm... Et qu'y avait-il dans ces caisses en bois?


Bah. Pas important pour l'instant. Je refermai l'ouverture et me dirigeai vers la deuxième salle. Toujours aucun bruit, mais ce que j'y trouvai était beaucoup plus intéressant...

Toujours des caisses entreposées, mais sur la plupart d'entre elles, un numéro. #570, #568, #509, #020, et j'en passe. J'attendis quelques secondes, puis fis sortir Atchoum de sa ball. Je lui chuchotai :


"J'ai besoin de toi, mon gros. Tu vas m'aider à ouvrir une de ces caisses, ok? Je t'attrappe par la queue, tu évites de me brûler ou de carboniser une de ces boîtes (on sait jamais, c'est peut-être de la TNT là dedans), et t'essaies d'ouvrir celle-là, tu la vois?"

Mon petit lézard aquiesca, et j'enlevai la dalle du faux plafond. Je passai mes jambes autour d'un tuyau qui me servirait de point d'appui, et passai mon torse par l'ouverture. Si quelqu'un passait par là, j'étais mal, avec mes longs cheveux rouges dans tous les sens. Je chopai Atchoum et commençai à le faire balancer de droite à gauche, un peu plus fort, encore un peu...

Finalement, il réussit à attraper la boîte. Le seul problème, c'est que je pouvais pas le lâcher, sinon il ne remonterait jamais seul. On était donc là comme deux couillons accrochés à une boîte par très bien en équilibre. Boîte qui finit par tomber d'ailleurs.

Le choc sur mes bras fut assez conséquent, la caisse devait peser au moins quinze kilos. Atchoum gémit sous la pression, les griffes toujours plantées dans le bois. J'essayai de le remonter à la force de mes bras, mais j'étais pas super bien gaulé à vrai dire. C'est donc péniblement, centimètre par centimètres, que je remontai Atchoum jusqu'à moi.

Lorsque ce dernier posa enfin les pieds sur l'intérieur du faux plafond, il poussa un soupir de soulagement, et je l'aidai à remonter la caisse.



Sauf que ses griffes avaient entamé le bois, et entrouvert la boîte. Lorsque je la saisis, tout tomba d'un coup, et je restai con avec une simple planche entre les mains. Dans un vacarme épouvantable, le contenu de la caisse s'étala sur le sol.

Je réprimai un cri. Des centaines de Pokéball s'entrechoquèrent dans un boucan du tonnerre, et quelques-unes d'entre elles s'ouvrirent, libérant des Rattata affolés. Je regardai la planche dans ma main : #019. C'était le numéro de Rattata dans le Pokédex National...

Alors ça voudrait dire que TOUTES CES BOÎTES contiendraient des Pokémon enfermés ?? C'est horrible ! Qui sait depuis combien de temps ils sont là ? Ils n'étaient même pas dans des PC, avec tout le confort moderne, mais dans des simples Pokéball dans des BOITES, bon sang !


"Eh, t'as entendu ça?"
"Ca vient de la réserve, passe-moi la clé !"

Oups. Presque repéré. Je lâchai précipitemment le bout de bois numéroté #019, et refermai la trappe tant bien que mal. Malheureusement, les deux Zodiac entrèrent avant que j'aie réussi à la replacer bien, mais elle était suffisamment fermée pour qu'on ne me voie pas. Je m'éloignai doucement, à reculons, tandis que les deux sbires essayaient de gérer le flot de Rattata qui les mordaient à coup de Croc de Mort pour s'échapper. Comment avaient-ils fait pour s'en procurer autant ? Etait-ce du clonage, ou des captures massives pour fournir leurs sbires ?

Autant de questions qui restèrent sans réponse. Je fis revenir Atchoum dans sa ball.


"C'était quoi, ce bruit ?"
"On aurait dit une Pokéball. Quelqu'un essaie de nous piquer nos munitions ! Vite, va prévenir le chef !"

Oups. Là, j'étais mal. Aussi vite que possible, je me retournai, et tentai de retrouver le chemin des toilettes parmi le dédale de tuyaux et de câbles. J'entendis le Zodiac taper contre les dalles du plafond derrière moi, et priai pour qu'il ne trouve pas la mienne.

Raté, évidemment.


"Toi là ! Arrête toi tout de suite, et rends ce que t'as volé !"

Rah, évidemment, il fallait que ça arrive ! Je rampai de toutes mes forces, tandis que l'autre grimpait dans le conduit. Il était tout maigrelet et se déplaçait avec autant d'aisance que moi. Une alarme sonore se mit à retentir. J'étais mal, là...

J'entendis un cri venu de ma gauche :


"BAGGAAAGUANE ! BAGGAAAAAA BAGGI !"
"C'est quoi ce minimon là ? Baggiguane ? Qu'est-ce qu'il fout là ?"
"Pas important. Chope le et fous-le dans une ball, il pourra toujours nous servir !"
"Quoi ? Mais jamais de la vie les gorilles ! Vous m'aurez pas, prends ça toi !"
"ARGH, aïe ! Il m'a mis un pain, ce p'tit c** ! Reviens ici, j'vais t'avoir !"

Donc ils avaient trouvé Shaka. Je savais qu'il réussirait à s'enfuir, le Zodiac n'avait pas l'air très malin ni très habile. En revanche, ce qui était problématique, c'est que les toilettes étaient condamnées, occupées par des Zodiac qui me cherchaient.

Y'avait plus qu'à essayer de trouver une autre sortie.


Je bifurquai, toujours suivi par le crétin qui baragouinait derrière moi. Je commençai à perdre espoir, jusqu'au moment où une dalle se souleva juste devant moi. Une main féminine m'attrapa, et je pensai
*Lyndia, c'est Lyndia qui est venue m'aider*.

Et évidemment, ce n'était pas Lyndia. Je m'écrasai au sol comme une bouse de Tauros. Une femme masquée de nacre me regardait de haut.


"Alors c'est toi le gêneur qui fouine dans nos affaires ?"

Je déglutis. L'alarme sonnait en boucle et vrillait mes tympans. J'espérai que Lyndia l'entendrait, même si elle était sûrement faite pour ne pas s'entendre à l'extérieur. Là, j'étais mal.

~~~~~~



Dernière édition par Khaïl le Jeu 7 Fév 2013 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Dim 11 Nov 2012 - 16:49

Lyndia n'avait pas besoin d'entendre l'alarme. Pas plus que de voir ce qu'il se passait. Ridley était ses yeux et ses oreilles dans la base des Zodiacs. Et à la seconde où le premier sbire lui avait mis la main dessus, et où le Tenefix l'en avait averti par un de ses petits bruits de diapason, elle savait que c'était à elle de jouer. Elle se tourna vers le spectre et claqua du doigt.

"Allez le chercher."


Khail avait été réglo. Il n'y avait pas de raison qu'il subisse le même sort que les autres. Le Corboss descendit en piqué vers Ridley qui, d'un bond, atterrit sur son dos. Les deux pokémons continuèrent leur descente vers le bas du bâtiment en tournant en rond, toujours invisibles aux yeux des Zodiacs à l'intérieur. Puis, ce fut l'assaut.

"Maelström."

Corboss changea sa trajectoire et traversa une vitre du rez de chaussée avant de se diriger vers le lieu où se trouvait Khaïl, s’entourant d'une aura d'acier qui lui permit de traverser sols et murs comme s'ils n'avaient été de la guimauve. Sur son dos, Ridley avait créé une bulle d'Abri qu'il employait tout son pouvoir à maintenir pour se protéger de n'importe quel assaut pendant deux minutes. C'était plus que nécessaire. Et les Zodiacs ne tarderaient pas à comprendre qu'un oiseau géant qui déboule de nulle part, c'était encore ce qui pouvait leur arriver de mieux.

Lorsque l'oiseau commença sa descente, le Tyranocif de Lyndia poussa un hurlement bestial en relachant l'énergie qu'il avait accumulé depuis l'entrée de Khaïl. Ce ne fut pas une tempête, mais un véritable ouragan de sable qui s'éleva du sol et qui descendit des cieux pour former un terrible cyclone qui engloba totalement le bâtiment. Les vitres et les portes cédèrent aussitôt. Et alors que Corboss venait tout juste d'entrer dans la pièce pour se diriger vers le sous-sol, il fut aussitôt suivi par une tempête de sable et de roches qui manqua d'étouffer quiconque n'eut pas le réflexe de se protéger.

L'assaut ne faisait que commencer. La structure d'une base pareille résisterait à un vent aussi violent. Lakit était fait pour survivre à pire. Et c'était précisément le but du Maelström : détruire n'importe quelle structure, quelle qu'elle soit.
Trioxhydre cracha un Draco Meteor. Sharpedo expulsa sa plus puissante Cascade. Cacturne laissa exploser son Lance Soleil et Démolosse hurla en libérant sa Déflagration. Les quatre assauts, portés depuis les quatre points cardinaux, détruirent le mur qui leurs faisaient face et se réunir au centre de la base dans une explosion si puissante que la structure ne résista pas d'avantage. Les éléments se mêlaient et s'opposaient dans une lutte qui résultat dans un déluge de flammes et d'eaux, dans une déferlantes de roches et de sève qui se déversa dans les hauteurs du bâtiments comme dans ses sous-sols, engouffrant bouches d'aérations, structures et caves.

Les piliers ne tarderaient pas à céder. Et devançant de quelques mètres cette apocalypse focalisée, l'oiseau de nuit volait à toute allure jusqu'à arriver dans le couloir où Khaïl et la Zodiac se faisaient face. A l'instant où il leur apparut, une langue de feu fit son apparition dans son dos, leur donnant l'explication du vacarme qui se déroulait dans le reste de la base. Corboss percuta de plein fouet la Zodiac masquée avant de laisser Ridley tomber au sol et développer son bouclier autour de Khaïl et ses pokémons.

La catastrophe dura encore quelques secondes, laissant s'effondrer le bâtiment sur lui meme et condamnant la grande majorité des accès du sous sol. Puis ce fut fini. Le silence pesant. Lyndia, qui n'avait pas attendu la fin du cataclysme pour fuir avecson Zoroark le toit qui se dérobait sous ses pieds, regarda se spectacle de haut. Oui. Il lui fallut bien ça pour sentir sa rancune à l'égard de la Zodiac s'atténuer un petit peu.

Combien de soldats et de pokémons se retrouvaient ensevelis là dedans? Pour le moment elle s'en moquait. Elle sortit son Vokit et envoya à Leanne un signal. Le signal de ramener à son point exact le plus de renforts possibles. Le signal de "j'ai besoin d'aide". Mais pour le coup, ce signal n'était pas pour elle.

Perforant le sol, Corboss jaillit de la terre, Tenefixsur sa tête, et Khaïl aggripé à sa queue

Apparemment, ils allaient bien.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Lun 19 Nov 2012 - 18:11


J'avais RIEN compris.


La Zodiac s'était penchée sur moi pour m'examiner, et un Zodiac masqué - tiens, ils étaient tous masqués maintenant - tenait mon Baggiguane fermement. Celui-ci l'avait mordu et était retourné vers moi, et avait réintégré sa Pokéball avant qu'ils n'aient eu le temps de réagir.

La Zodiac avait dit :


"Récupérez les balls, fouillez-le, et interrogatoire."

Alors que les Zodiacs se rapprochaient, le sol s'était mis à trembler. Pas genre petit tremblement imperceptible, non. Plutôt genre des météorites s'écrasent à la surface. Les murs commençaient à s'effriter, les Zodiac s'étaient mis à courir partout pour sortir... Quand soudain un TRUC m'était tombé dessus, en trouant le plafond.

Un Pokémon oiseau, j'avais à peine eu le temps de le voir - les lumières s'étaient éteintes entre-temps - que je m'accrochai à ses plumes, et il me tirai vers la sortie.


Je m'écrasai dans le sable fin des ruines, haletant. Le Corboss retourna vers Lyndia, plantée devant moi. Je me relevai précipitament, et tout à coup je vis le massacre. La planque n'était plus qu'un petit tas de roches un peu plus épaisses et foncées que le sable alentour.

Je me tournai vers Lyndia, affolé :


"Il faut y retourner !! Il y a des centaines de Pokémon là-dessous !"

Un Tyranocif, un Démolosse, un Sharpedo et un Cacturne m'apparurent soudain, derrière la Championne. Wouh y'avait du niveau là... Je poursuivis :

"J'ai pas eu le temps de tout explorer, mais je suis tombé dans une salle avec des tonnes de caisses empilées, toutes marquées d'un numéro d'iD. J'en ai ouvert une, et des CENTAINES de Rattata en sont sortis ! Bordel... C'est horrible, ils sont probablement tous morts maintenant..."

Je m'effondrai sur le sol. Rien qu'à l'idée de ne pas avoir pu sauver tous ces Pokémon... Ils étaient sûrement des milliers dans ces balls, à attendre qu'un Zodiac malfaisant les acquièrent. Tous morts. A moins que...

"Il faut y retourner. Il y a une chance pour qu'ils soient seulement piégés, et que les balls soient intactes. Lyndia, je t'en prie, on ne peut pas les laisser là-dedans !"

J'espérai de tout mon coeur que la Championne, malgré son air sévère et inflexible, serait d'accord pour retourner libérer les Pokémon enfermés. Et, qui sait, peut-être découvrir un passage vers leur planque.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Lun 19 Nov 2012 - 21:02


Face à l'état de panique de Khaïl, Lyndia resta de marbre. Elle haussa le sourcil de son œil valide et tourna la tête vers Ridley. Une fois que Khaïl eut fini de s'exclamer, le petit spectre s’avança, poussa un petit son suraigu et attira son attention pour lever vers lui un pouce qui se voulait rassurant. La championne s'avança et prit la parole pour le Tenefix qui ne pouvait communiquer avec eux.

"J'ai une totale confiance en mes pokémons. Et lorsque j'utilise la stratégie Maelström, ils savent tous à quoi s'attendre. En effet, je ne voyais pas ce qu'il se passait et en effet j'ignorais cette histoire de pokémons enfermés." elle posa la main sur la tête de son pokémon, "Mais Ridley, lui, a tout vu. Il savait comment était construit l'immeuble et où en étaient tous les protagonistes. C'est ainsi qu'il a pu guider Sirko jusqu'à toi."

Elle marqua un temps, comme pour laisser à Khaïl de reprendre ses esprits.

"Rassure toi. Si il avait noté le moindre risque pour tous ces pokémons, jamais il ne m'aurait donné le feu vert. J'ignore totalement pourquoi ils étaient plus protégés que les autres, mais je suppose que les structures de leurs hangars étaient trop solides pour s'effondrer avec le reste de la surface."

Elle fit quelques pas vers l'immense tas de ruines qui s’érigeait devant elle et se releva les manches.

"Donc oui, ils sont bloqués. Mais oui ils sont probablement encore en vie. J'ai appelé Leane et la ligue. D'ici moins d'une demi-heure, nous aurons tous le renfort nécessaire pour sortir tout le monde de là."

Lyndia était une femme respectable. Quelqu'un de bien. Au fond. Mais même si sa confiance en son équipe était telle qu'elle avait la totale assurance que jamais des pokémons ne seraient blessés dans son attaque, elle semblait se moquer éperdument du sort qui venait de frapper un bon nombre de sbires et de capitaines Zodiacs. Des hommes et des femmes comme elle. Elle ressentait le besoin de rassurer Khaïl au sujet des pokémons, mais pas à celui de leurs adversaire. Et elle ne s'en rendait même pas compte. Malgré tout la championne n'était pas du genre à se reposer sur ses lauriers, à fuir ses responsabilités et à quitter la scène sans se soucier des conséquences. Maintenant que le rouquin l'avait averti, elle allait assumer sa responsabilité et faire en sorte de sauver les pokémons captifs. Autour d'elle son équipe se réunit. Elle s'avança de quelques pas, piétinant de ses talons noirs les premiers débris du monument effondré. L'équipe commença à s'activer pour creuser. Le but n'était pas de creuser le sol roche par roche, évidemment. Mais au moins enlever les premières couches afin que le Tyranocif puisse commencer à utiliser son attaque Tunnel efficacement. Elle tourna la tête vers le jeune dresseur en soulevant une première pierre.

"Tu nous files un coup de main?"

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 23 Nov 2012 - 16:55


"Ca te dirait de manger un morceau?"

Voilà, c'était dit, j'avais la dalle et puis de tout façon, ça me coûtait plus rien maintenant de demander à un membre du conseil 4 de venir dîner avec moi. Pourquoi? Rien de plus simple.



Après avoir creusé grâce au Tunnel de son Tyranocif pendant une bonne demi-heure, les secours étaient arrivés. Je ne connaissais personne dans le lot, mais il y avait là certainement plusieurs Dresseurs très haut placés. GENRE LE MAÎTRE DE LA LIGUE. J'étais carrément mal à l'aise, surtout lorsque quelqu'un me serrait la main et que je ne savais pas qui c'était.

Surtout qu'ici les membres du Conseil 4 étaient un peu des célébrités, je me sentais vraiment con.

Finalement, après un long travail d'excavation, une équipe était descendue au coeur du Tunnel et ils avaient lentement remonté les caisses de Pokéballs. Lyndia et moi ainsi que plusieurs autres Dresseurs nous occupions de relâcher les Pokémon propres à cette région, tandis que tous les autres étaient chargés dans l'hélicoptère pour être relâchés dans leur habitat naturel le plus rapidement possible.

Une fois tout ça fait - avec les courbatures qui allaient avec - on s'était retrouvés posés sur un banc à souffler un peu.

Et c'est LA que j'avais demandé à Lyndia de venir manger un bout.


J'avais pas grand espoir, donc je renchéris en rigolant avant qu'elle n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche :


"Je dis ça, c'est juste que j'ai vraiment super faim. Ma question est plus portée sur le "manger" que "avec moi"... Enfin bref, je comprendrais très bien que tu refuses, d'ailleurs ça m'étonnerait que tu acceptes. Je me trompe?"

Mes yeux s'étaient levés vers les étoiles. Qu'allais-je faire ensuite ? Qu'elle accepte ou non, j'en avais fini dans cette ville. Me diriger vers le désert pour retrouver les Zodiac tout seul ? Trop dangereux... Peut-être allais-je juste laisser mes pieds me guider, et me perdre un peu quelque part, pour une fois.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndia
La Reine Noire
La Reine Noire
avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 28

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Ven 23 Nov 2012 - 20:41

Lyndia était épuisée. Elle n'avait pas beaucoup bougé, pas beaucoup agi. Depuis le début de la journée elle avait été le monolithe habituel et avait laissé à ses pokémons le soin de faire tout le travail avant de les laisser désormais se reposer dans leurs pokéballs. Et hormis le déblayage de terrain pour laisser à son Tyranocif le soin de passer, elle n'avait pas vraiment agi physiquement. Mais sa fatigue était toute autre. Depuis les assauts de Megapagopolis, elle gardait à l'égard des Zodiacs une haine et une rancune qui avaient entrainés chez elle une tension presque palpable. L'attaque Maelström de cette après-midi, c'était l'expression la plus pure de sa colère et un message qu'elle envoyait aux Zodiacs et aux Commandants. Un message qui disait très clairement "vous avez voulu la guerre? Vous l'avez." Non seulement les cargaisons de pokémons de cette base étaient confisqués et libérés (il était fort probable que certains avis de recherche retrouvent enfin leurs évadés), mais en plus plusieurs dizaines d'hommes s'étaient fait ensevelir sous les décombres. La Zodiac n'avait pas seulement perdu des trophées, elle venait de perdre en crédibilité. L'affaire serait médiatisée, reconnue. Les recrues de la Zodiac devraient diminuer après ca.

Tout ça pour dire que la tension de la Championne s'était totalement envolée à la seconde où les renforts étaient arrivés pour sauver les pokémons captifs et pour mettre sous les verrous les quelques survivants de la Team. Conclusion? Elle accusait le coup. Elle était épuisée et n'avait certainement pas faim. Malheureusement elle savait qu'elle devait rester à Lakit encore quelques heures pour aider la ligue et le conseil.

Cela eut un effet positif et un effet négatif sur la demande de Khaïl.

L'effet positif fut que son état de fatigue ne lui permit même pas de voir la demande du jeune homme comme une tentative de drague. Après ce qu'il venait de se passer, c'aurait été logique de partager un repas pour se détendre. Aussi, elle ne fut même pas surprise de son honnêteté et ne ressentit pas de gêne ou de rejet à son égard. L'effet négatif fut que malheureusement, elle n'était clairement pas en état de lui répondre oui.

"C'aurait été avec plaisir, mais la Ligue a encore besoin de moi. Je vais devoir expliquer ce qu'il s'est passé ici, participer aux interrogatoires, toutes ces choses. Donc je crains ne malheureusement pas avoir le temps de m'arrêter pour un repas."

Elle fouilla dans sa poche et en sortit son Vokit qu'elle tendit à Khaïl avec son Code Contact affiché sur l'écran.

"Néanmoins je reste à votre disposition si vous avez un problème à l'avenir ou si vous avez d'autres pistes à nous donner. Ou tout simplement pour me rattraper de ce repas."

Elle parlait sur un ton neutre, sans sourire, sans sévérité. Juste du professionnalisme et du détachement, bien loin de la folle furieuse qui avait couru toute l'après midi pour faire éclater sa colère. Une fois les codes échangés, elle se rappela d'un détail, croisa les bras et ajouta:

"Je risque d'avoir à parler à des journalistes. Je vais tout leur dire. Je n'ai pas l'intention de m'attirer tout le mérite. Sans vous rien de tout cela n'aurait été possible. Par contre pour votre sécurité vous voudrez peut-être que je taise votre nom, n'est-ce pas? A vous de me dire si vous voulez que je dévoile votre identité ou non."

La journée était encore longue et elle ne pourrait aller se coucher avant un moment. Mais ca avait vallu le coup.

~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-aube.bb-fr.com
Khaïl
Le charme à l'état roux !
avatar

Messages : 822
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 23

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   Lun 26 Nov 2012 - 10:24


Lyndia avait l'air carrément épuisée. Avec la fine pellicule de sable brun dans ses cheveux, elle avait besoin d'une bonne douche... Et d'une bonne nuit de sommeil.
Et pourtant, elle allait devoir rester là pour aider les policiers, les enquêteurs, les journalistes... Intérieurement, je la plaignais.

Elle déclina mon invitation comme je m'y attendais, mais me tendit son numéro de Vokit afin de rester en contact. Je l'enregistrai dans mon Pokénav, tandis qu'elle me demandait si je voulais qu'elle révèle mon nom. Je réfléchis quelques secondes, puis lui répondis :


"A vrai dire, je préfère rester dans l'anonymat. Je vais sûrement essayer d'en découvrir plus sur la team Zodiac, il vaut mieux qu'ils ne sachent pas qui je suis pour l'instant..."

Lyndia hocha la tête, et j'ajoutai :

"Merci pour ce que tu as fait. Enfin, je veux dire, tu n'étais pas obligée de m'accompagner dans mon plan un peu foireux, et pourtant tu m'as aidé à les infiltrer. Enfin, tu leur as collé une sacrée pâtée plutôt... Enfin bref, tout ça pour te dire que si j'ai du nouveau, je te tiendrai au courant dès que possible."

Je me levai, et lui tendis une main qu'elle serra franchement. Je ne sus déchiffrer son regard fatigué, mais je supposai qu'elle ne m'en voulait pas de l'abandonner là aux griffes des journalistes et des flics. Enfin, je pense qu'elle était plus habituée que moi à tout ce joli monde...

Tandis que je m'éloignai, je fis un signe de la main à Lyndia, et lui lançai :


"Et n'oublie pas, tu me dois un repas !"

Je ne vis pas sa réaction, car un journaliste fraîchement débarqué de son hélicoptère rutilant l'assaillait déjà. Je me dirigeai vers la rue principale, afin de trouver un motel où me poser pour la nuit.

Et surtout, pour réfléchir à ma prochaine destination.


~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les rouquins s'en mêlent... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» [ABC Family Original Movies] Les Demoiselles d'Honneur s'en Mêlent (2010)
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Les Ruines de Lakit-
Sauter vers: