Pokémon Aube fait peau neuve! Rejoignez nous sur la Saison 2 à l'adresse suivante :
http://pa-saison3.forumactif.org/
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Jeu 16 Jan 2014 - 22:42


Mut-mut-mut-mut-BOOM.

Je fis un effort pour lever ma paupière et jetai un coup d’œil au réveil à qui je venais d'ordonner de se taire. 8h30. Visiblement, ça faisait une bonne heure que j'aurais du être réveillée. Ma première pensée fut "Merde, je suis en retard." puis "il faudrait que je me bouge, là.", avant que je ne saute du lit et que je fonce à la douche.

Enveloppée dans une serviette chaude, je contemplais l'état de mes bras, avec une moue triste. Les marques rouges laissées par le Blizzard du Commandant Zodiac était toujours visible, cinq mois plus tard. Au moins, elles n'étaient plus douloureuses. Mais je m'étais fait une raison lorsque le médecin m'avait examinée : elles ne disparaîtraient jamais. Tant pis. Après tout, ce n'était pas la première marque indélébile que j'avais. A cette pensée, je passai le doigt sous mon œil droit. Les deux cicatrices, celle causée par le Mackogneur - décédé, Arcéus soit loué - et celle causée par la lame d'un autre Commandant Zodiac - décidément, j'avais un talent pour croiser leur route - s'entrelaçaient en une croix. Ca faisait un moment que j'avais arrêté de la cacher, j'avais fini par l'accepter comme une part de moi-même. En vérité, c'était bien plus facile depuis que l'objet de mes cauchemars était mort.

Je secouais la tête, mettant fin à cette macabre contemplation. J'allai m'habiller, puis retournai dans la salle de bain et ouvrit la fenêtre. J'eus à peine le temps de m'écarter qu'une petite boule de poils entra à toute vitesse dans l'appartement et alla se fourrer dans ma serviette mouillée, suspendue. Au bout d'une minute qui me sembla durer une éternité, j'arrivais finalement à l'en sortir. Il s'agissait d'une petite Natu, inconsciente. Visiblement, ce Pokémon était incapable de tenir en place, et son hyperactivité l'avait calmée. Heureusement, ça n'avait pas l'air trop grave. En revanche, je n'avais clairement pas le temps de m'en occuper, il fallait que je parte rapidement en cours ou j'allais être en retard pour mon premier TD de Mythologie de Maïlys.

Je confiais le petit oiseau à Amor en lui donnant quelques instructions. La Kirlia hocha la tête sans dire un mot, mais je sentais son aura rassurante. J'étais contente qu'elle soit là, je savais que je pouvais lui faire confiance pour ce genre de choses. Et bien plus.

Avant de partir, je sortis de la nourriture du frigo pour que mes petits protégés puissent manger sans moi ce midi. Comme à son habitude, Hada vint réclamer sa dose de câlins. Malheureusement, je n'avais clairement pas le temps de lui offrir ce qu'elle voulait, et l'ignorais donc.

Après un dernier passage à la salle de bain, je pris mon sac et partis en direction du campus. Bizarrement, mon sac me semblait bien plus lourd que d'habitude, mais je n'avais clairement pas le temps de m'en préoccuper.

Je jetais un coup d’œil rapide à mon Vokit. J'allais être en retard. Pas de beaucoup, mais en retard quand même. Je lâchai un juron et me dépêchai. J'arrivai finalement devant la salle, pris quelques secondes pour reprendre mon souffle et pour me recoiffer légèrement - je ne suis pas maniaque au point de vouloir être parfaitement coiffée pour arriver en cours, mais je ne suis pas non plus une adepte des coiffures épouvantails - et je toquai à la porte, avant d'entrer.



« Bonjour, excusez-moi du retard... »


Tout le monde me regarda pendant quelques secondes avant de se reconcentrer sur ce que disait le prof. Pour l'instant, ce dernier ne m'avait pas encore adressé la parole, et je tentai donc de me glisser discrètement jusqu'à une place libre. La dernière place était située au premier rang. Pratique pour faire une entrée discrète !

~~~~~~



Dernière édition par Lina le Jeu 13 Fév 2014 - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 17 Jan 2014 - 20:38



Les nouveaux semestres. Joachim détestait les nouveaux semestres. C'était toujours le même cinéma à chaque cours : les profs qui donnaient leurs modalités d'évaluation, le programme et les règles de bienséance qu'ils requéraient dans leurs séances. Déjà qu'il détestait les entendre, l'étudiant détestait encore plus les faire. Il n'aimait pas avoir à exprimer à ses élèves ce qu'il pensait relever du sens commun et était quasiment sur qu'il y en aurait au moins un pour le contrarier. Il n'aimait pas non plus devoir retenir autant de nouvelles têtes aussi rapidement.

Mais il fallait y voir des bons côtés... Il vivait grâce à ces TD inclus dans son contrat doctoral. Les thésards étaient toujours pris comme main d'oeuvre peu chère pour effectuer la tâche ingrate que sont ces TD. Ca lui donnait également une petite pause dans ses recherches et lui rappelait des souvenirs des années passées... Bien qu'il n'ait jamais étudié la Mythologie de Maïlys en licence. Il avait un peu débarqué dans le milieu au début de sa thèse. Heureusement pour lui, le premier semestre de licence 3 ne propose pas cette matière et il a pu s'y préparer rapidement. Plus pour sa thèse que pour les TD d'ailleurs...Sinon M. Waugh, son maître de thèse et accessoirement le professeur enseignant la matière, lui taperait sur les doigts.

En parlant de ce cher professeur, il était en ce moment même en train de discuter avec Joachim dans les couloirs menant à la salle du dit TD. Quelques idées de rédaction d'un ou deux paragraphes sortaient ici et la, des noms obscurs étaient évoqués et tutti quanti. Une fois devant la salle, l'étudiant quitta son maître et y pénétra avec "joie". Il n'était pas d'humeur désagréable, mais les élèves déjà présents pourraient déjà remarquer qu'il n'était pas non plus joyeux d'être ici. Les nombreuses têtes d'étudiants blasés, car leur présence était obligatoire, montraient elles aussi cette joie de venir. Autant une matière pouvait être intéressante, autant le travail nécessaire pour un TD l'était moins... Il posa sa petite pile de documents sur le bureau réservé au professeur et prit la parole :


"Bonjour. Comme vous pouvez vous en douter, je suis M. Berndt et je vais assurer le déroulement de ces travaux dirigés en Mythologie de Maïlys."
Il fallait maintenant entamer le sujet "tabou" qui énervait la plupart des élèves et des professeurs. Mais bon, plus vite on l'abordait, plus vite il était derrière et oublié.
"Nous allons commencer par les trucs chiants, mais nécessaires, comme ça on en est débarrassés : les règles. Tout d'abord, je préfèrerais que les Vokit et autres appareils de communication ne soient pas un moyen pour vous de vous distraire de ce cours. Si j'en attrape un à jouer avec pour trop longtemps... Le tableau."
Les visages dégoutés.
"Et si ça continue, les notes risquent de baisser. En parlant du tableau... Monsieur Waugh vous a fait parvenir des sujets à la fin de son dernier cours et ils sont la pour être préparés. Pour m'assurer que vous faites bien ce qu'il demande, je n'ai d'autre choix que de vous envoyer au tableau."
Les visages en décomposition.
"Et pour terminer... Je vous lâcherai à 10h30, comme convenu par votre emploi du temps. Etant donné que j'arrête à l'heure, vous êtes donc priés de venir à l'heure. Ceux qui arrivent en retard seront tout simplement..."
Les visages qui se retiennent de rire.

« Bonjour, excusez-moi du retard... »
Le professeur improvisé se tourna vers la porte pour découvrir le visage féminin dont la voix avait perturbé son discours. Et à un tel moment. Le voila justement totalement décrédibilisé par l'arrivée inopinée d'une retardataire justement quand il allait évoquer les sanctions. Et la voila qui tentait de se glisser à une des places du devant de la salle. Il fallait dire que tout le monde avait du se ruer au fond avant que Joachim n'arrive. Après qu'il ait fini de fixer d'un air à la fois surpris l'arrivée de la jeune femme qui semblait lui rappeler quelqu'un, il jeta à nouveau son regard sur l'ensemble de la classe.

"Vous tombez très bien... Je parlais justement du sort que je réservais aux retardataires ! Donc, comme j'allais le dire : passé 3 minutes de retard, vous ne rentrez plus dans cette salle et serez marqués absents. Et toute absence au TD doit être justifiée à la scolarité, comme vous le savez très bien. Et avant trois minutes, c'est le tableau."
Il s'approcha alors de la retardataire et tapota sur sa table en la regardant.
"Vous savez ce qui vous reste à faire dans ce cas ? Allez hop !" dit-il en agitant sa tête en direction du gigantesque rectangle d'ardoise verte. Il retourna ensuite à son bureau, s'assit et pris la liste d'émargement et la contempla avant de donner ses instructions à la jeune femme.

"Donc. J'espère que vous avez préparé la première étude de texte que vous a donné M. Waugh. Un des piliers de ce que nous savons sur les croyances de l'ancienne civilisation de l'île. A vous de jouer... Votre nom s'il vous plait ?"

Bien entendu, il attendait qu'elle qu'après s'être présentée, elle commence l'exercice et en écrive les points clés au tableau. Et si elle n'avait rien préparé, elle pouvait s'attendre à prendre la porte sans avoir pu signer à côté de son nom pour attester de sa présence. Ce premier cours s'annonçait déjà très bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 17 Jan 2014 - 22:22


Visiblement, j'avais interrompu le speech d'entrée du chargé de TD. Il me regarda m'installer avant de reprendre la parole et d'évoquer les retards. Aaah, parfait ! J'étais arrivée à point nommé, et juste à temps. Plus de trois minutes de retard, et c'était la porte. Sinon, c'était le tableau. Et c'était exactement le sort qui m'attendait. J'ouvris rapidement la poche latérale de mon sac, récupérai mes notes, et me dirigeai vers le tableau. Le prof, M. Berndt - un barbu - me demanda mon nom alors que je m'avançais, moyennement confiante, vers le tableau.


« Lina Desparya. »


Je saisis une craie, m'arrêtai un instant devant l'immense tableau d'ardoise, fis une petite moue, et commençait à écrire.

Premier point : le culte des pokémons climatiques. Ceux-ci représentaient la nature pour eux et celle-ci était sacrée du à son omniprésence.
Deuxième point : la célébration de la pleine lune et de la nouvelle lunes. Ces périodes étaient considérées comme propice à la reproduction et ces nuits y étaient entièrement consacrée.
Troisième point : (en relation avec le premier) aucune croyance en Arceus : l'idée d'un Pokémon suprême, d'un dieu leur était étrangère ; seuls les éléments et la nature comptaient pour eux.

En même temps que j'écrivais, je détaillai ces points. Je finis par reposer la craie, et me retourner vers la classe. La plupart semblait s'en battre royalement et j'aperçu plusieurs Vokit plus ou moins bien cachés. J'eus un petit sourire, désespérée. Les étudiants étaient les mêmes partout.

Je retournai m'asseoir, mais je m'arrêtai un instant en voyant mon sac remuer légèrement. Oh non. Ça sentait la mauvaise blague... Une fois à ma place, j'ouvris légèrement la fermeture de la poche principale de mon sac, sans quitter le tableau et le prof des yeux. Je savais déjà ce qu'il se passait, et ça ne me plaisait pas du tout.

Mais alors pas du tout.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Sam 18 Jan 2014 - 17:58



Lina Desparya... Le chargé de TD descendit le long de la liste afin de trouver le nom en question. Il n'eut pas a aller bien loin. Et pour cause, la vingtaine d'élèves du groupe plus le nom commençant par un D le positionnaient en haut. Joachim prit alors une nouvelle feuille et nota au crayon de papier le nom de la jeune fille. Il y consignerait par écrit tout ce qu'il jugerait utile de relever : comme le retard, la qualité de la prestation orale... Mais plus il voyait le nom de "Lina" sur le papier, plus il avait l'impression d'avoir déjà entendu parler d'elle. Il ne savait plus d'où pouvait bien sortir cette idée. Il ne l'avait pourtant jamais rencontrée.

L'étudiante commença alors la présentation de son travail. Le texte n'était pas très dur et ne demandait pas d'analyse de vrai ou de faux étant donné qu'il était déjà une synthèse faite par un historien quelques décennies auparavant. Il ne fallait pas aller directement dans le trop complexe pour un TD introductif. Joachim se tenait silencieusement à son bureau pendant que la blonde faisait son "exposé" rapide. Il alternait entre quelques griffonnages, des signes d'approbation avec la tête, des massages entre les deux yeux (pour "soulager" la présence des lunettes) et des regards au reste de la classe pour les dissuader de se dissiper.

Quand elle eut fini, elle retourna à sa place sans un mot. En théorie, le doctorant aurait préféré qu'elle reste au tableau pour répondre à quelques questions non prévues sur la fiche de TD mais la "punition" de Lina était à titre d'exemple. Il fallait s'assurer que la promotion croit aux annonces du chargé de TD et n'ait pas envie de dévier. Il laissa donc la demoiselle retourner à sa place puis se leva et adressa la parole à la blonde.


"Je vais finir par croire que vous êtes arrivée en retard car vous étiez en train de peaufiner votre présentation ! Le travail a été bien fait. Vous êtes excusée pour cette fois."
Il prit ensuite la liste d'émargement, avança vers le premier rang et la donna à l'un des élèves afin qu'il signe à côté de son nom et la fasse passer. L'homme continua ensuite la présentation de son TD.
"Donc... Comme vous avez pu le constater, les règles seront appliquées. Maintenant que c'est dit, nous pouvons passer à ce qui va vous intéresser un peu plus : les modalités d'évaluation. Tout d'abord, il y aura sans doute un contrôle continu vers la 8eme semaine. Elle comptera pour un tiers de la note finale, les deux tiers restants étant l'examen terminal que M. Waugh vous fera. Je n'ai pas encore décidé du déroulement de l'épreuve, mais au moins vous êtes prévenus. En tout cas, ça ne sera surement pas une dissertation, laissons ça aux cours magistraux. Tout ce qui est sûr, c'est que la préparation des exercices vous aidera fortement à préparer l'épreuve...

J'ai dit pas de Vokit !
" termina-t-il sur un ton plus énervé en lançant un regard sur l'une des étudiantes du fond de la salle. A quoi jouait-elle ? Si on venait en fac d'histoire jusqu'à la troisième année, c'était qu'on aimait ça ! C'était complètement impensable de se désintéresser du cours ! Le thésard, passionné par sa matière, ne comprenait pas de tels comportements.

"De plus, étant donné que le temps qui m'est alloué est extrêmement court, je vous donnerai un corrigé des TD au début de chaque prochaine séance pour éviter qu'on perde du temps en prise de notes. Ce procédé permet néanmoins aux volontaires de me rendre un compte rendu du TD la semaine d'après afin d'espérer des majorations de leur note de contrôle continu... Si je vois que ces distributions de corrigé vous ôtent votre attitude studieuse, j'arrêterai sur le champ. Ils me prennent assez de temps à rédiger, donc mettez y aussi du votre."
Il se retourna alors en direction du tableau, afin d'envoyer quelqu'un d'autre. Lin Log. Sans doute une jeune fille venant de Ransei... C'était rare de voir ces gens là venir de si loin pour faire des études plus littéraires. Le doctorant essayait de lui faire un cadeau en la faisant passer parmi les premières. Elle aurait aussi des textes plus faciles.

"Lin Log, vous avez fait votre travail ?"
La jeune asiatique au premier rang acquiesça d'un signe de tête et se rendit immédiatement au tableau afin de présenter le texte numéro 2. Son accent était notable, mais n'entravait en rien sa présentation qui restait fluide. Elle avait également bien travaillé elle aussi, et le chargé de TD en prenait note pendant qu'elle continuait de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Dim 19 Jan 2014 - 16:30


Le chargé de TD attendit que je sois de retour à ma place avant de me parler ; il ironisa sur mon retard, et me félicita légèrement pour mon travail, chose à laquelle je répondis avec un petit sourire. Il embraya immédiatement sur le fait que les sanctions étaient appliquées dans son cours, et qu'il ne s'agissait pas de menaces vaines. En même temps, il aurait pu difficilement passer sur mon retard, vu qu'il était justement en train d'en parler.

Il parla ensuite des modalités d'évaluation. M. Waugh nous en avait déjà parlé en amphi - enfin, de sa partie - mais les précisions fournies par M. Berndt étaient les bienvenues. J'étais assez confiante, cette matière me plaisait, tout comme mes études en général - d'ailleurs, l'apparition de Latios m'avait suffisamment remuée pour que je veuille en savoir encore plus sur les Légendaires.

La feuille d'émargement arriva à moi au moment où une élève du fond se fit réprimander par le prof. Ça devait être celle que j'avais vue utiliser son Vokit en retournant m'asseoir. Bien fait pour elle. Mais j'étais maintenant face à un dilemme. Ma trousse se trouvait dans la poche principale de mon sac. Avec autre chose.

J'ouvris un peu plus le sac, et une petite tête en sortit. Comme je l'avais craint et deviné, Hada s'était cachée dans mon sac, frustrée de ne pas avoir eu de câlins ce matin. Heureusement, vu la façon dont je tenais mon sac, le chargé de TD ne pouvait pas voir l'évolutif, ce qui m'arrangeait bien : il était bien précisé dans le règlement de l'université que les Pokémons étaient interdis en cours. Si la présence de l'Evoli était découverte, nulle doute que je serais virée de cours avec une sanction sévère à la clé. Il était dans mon intérêt que la petite boule de poil reste tranquille au fond du sac jusqu'à la fin du cours, et le meilleur moyen d'y arriver était de lui donner ce qu'elle voulait.

Je lui grattouillai donc la tête, avant de plonger la main dans mon sac et d'attraper ma trousse. Hada poussa un léger couinement de contentement avant... de s'envelopper d'une aura blanche. Oh merde. Bien entendu, il fallait qu'elle évolue MAINTENANT. Au pire moment possible. Je réfléchis à toute allure. Je n'avais aucune pierre dans mon sac, je doutais fortement qu'une roche glacée ou moussue soit dans les parages et il faisait jour. L'évolution la plus probable était donc un Mentali.

C'est à ce moment là que je me souvins de ma conversation avec Khaïl, à propos d'une autre évolution : Nymphali. Je serrais les dents, lorsque l'aura blanche grossit subitement, attirant sur moi tous les regards. Les coutures de mon sac craquèrent dans un bruit énorme. J'étais rouge de honte et mis mes mains devant mes yeux, en espérant vainement qu'en refusant de voir la scène celle-ci n'aurait pas lieu.



« Nymphali ! ♥ »

« ... »


En entendant le cri d'Hada, j'enlevai lentement mes mains de devant mes yeux, tout en me pinçant les lèvres. Il s'agissait donc d'une Nymphali. J'observai mon nouveau Pokémon pendant quelques secondes, les yeux ronds. Il s'agissait d'une espèce blanche et roses, avec des rubans bleus et roses au niveau du cou et des oreilles. Visiblement Hada semblait ravie d'avoir évolué et très satisfaite de sa nouvelle forme et elle se fichait royalement de la situation dans laquelle elle m'avait mise.

J'entendais les autres élèves commencer à murmurer à toute vitesse, tout en sentant leurs regards posés sur moi.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Lun 20 Jan 2014 - 20:49



Lin Log continuait sa présentation calmement. Jusqu'au moment où Joachim remarqua une erreur notable au tableau. Il ne put s'empêcher de l'interrompre et de se diriger vers le tableau pour l'aider à corriger son erreur. Une fois à côté de la demoiselle de Ransei, il prit alors son propre texte et pointa du doigt les fautes qu'elle avait écrites au tableau... Enfin, c'était plus des erreurs d'interprétation que des fautes, la barrière de la langue sans doute. Néanmoins, le chargé de TD ne pouvait pas laisser de telles erreurs aux yeux de tous et aida donc Log à tout changer en lui donnant les étapes.

Le tout se faisait bien entendu sous le regard plus ou moins attentif de la classe qui se désintéressait de plus en plus au sujet de TD... Et pour cause, leur environnement était beaucoup plus distrayant, en particulier les alentours de Lina Desparya les intéressait bien plus. De nombreux bavardages démarraient suite à l'aura blanche qui émanait de son sac. Le barbu tentait de les calmer avec des "Chut!" tout en se concentrant en même temps sur le tableau. Le bruit continuait à monter à des proportions insupportables jusqu'à ce qu'un des élèves s'amuse à imiter des cris de Pokemon comme Nymphali. Ils choisissaient très mal le Pokemon qu'ils voulaient imiter... Joachim détestait avec la ferveur la plus extrême chacun des membres de la famille évolutive, et entendre le nom de l'un d'entre eux allait accentuer la sévérité de la punition.


"C'est pas bientôt fini votre cirque ?"dit-il en se retournant, courroucé.
Il espérait vraiment surprendre le fautif en pleine action pour pouvoir le virer tout de suite. Il le trouva bien... mais pas sous la forme qu'il aurait espéré. A peine l'eut-il vu qu'il eut un mouvement de recul et poussa un cri de surprise et d'horreur.


"Haaaaaaaargh !!! Mais ! Mais ! Mais qu'est ce que c'est que ça !!!" hurla-t-il, rouge de colère, en pointant du doigt l'horreur rose.
Il était au bord de l'explosion. Un Nymphali dans sa classe. Nan mais ils se croyaient ou ? Dans une arène ? Surtout pour ramener ce TRUC. Rose. Infâme. Niais. Horrible. Qui crie comme une Zahia. Un Evoli par dessus le marché. Le doctorant fulminait. Il n'avait qu'une envie, donner une correction exemplaire à son propriétaire. Pendant ce temps la, Lin Log avançait des arguments plus que convaincants.


"Monsieur. Pokemons ne sont pas légal en classe ?"
Et elle avait entièrement raison. Le règlement intérieur de la fac stipulait que les bestioles devaient être laissées à la maison ou tenues dans leurs balls dans l'enceinte de l'établissement et en particulier dans les salles de classe. Il était hors de question que ce lieu de savoir ne devienne un gigantesque terrain de combat. Et encore moins un squat d'exhibition à Pokemon pupute.

"A qui est ce Pokemon... Je répète A QUI EST CE POKEMON !!!"

Le chargé de TD martelait son bureau en attendant une réponse. Il était bien évident que la personne ne se dénoncerait pas, mais les regards pointant vers la jeune femme suffisaient à la trahir. C'était encore une fois Lina. Déjà qu'elle se permettait d'arriver en retard, elle ramenait ses Pokemons tranquillement et les faisait sortir pendant le cours ? Elle se prenait pour qui ? Il fallait lui apprendre les bonnes manières.

"Encore vous ?! Expliquez vous jeune fille !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mar 21 Jan 2014 - 5:15


Jusque là, le chargé de TD s'était concentré sur le tableau et sur ce que Lin Log écrivait, ce qui - pour le moment - m'avais sauvée. Je repris rapidement contenance, et commençai à fouiller désespérément par terre - là où trônaient mes affaires, suite au décès prématuré du mon sac - à la recherche de sa Pokéball, ou d'une autre, peu importait. En vain. J'étais fichue. Au même moment, le prof se retourna, en colère.

Sa réaction fut... comique d'un certain point de vue. Mais je n'avais pas vraiment la tête à rire. Son courroux allait s'abattre sur moi, et quelque chose me disait que mes études allaient devenir un peu plus compliquées suite à cet incident. Le barbu balbutiait de rage des propos incompréhensibles mais dont l'idée était facilement devinable. Et voilà, il fallait que Lin Log en rajoute une couche en rappelant le règlement intérieur. Merci du soutien.

Puis je cru rêver. Le prof demanda à qui appartenait ce Pokémon. Il n'avait donc pas encore déviné que c'était le mien ? D'un côté, j'avais terriblement envie de ne rien dire, afin de tenter de sauver ma peau, même si ça parraissait difficile, et de l'autre, je me disais que me dénoncer pourrait peut-être jouer en ma faveur. Avant même que je ne prenne ma décision, je fus designée par les regards de mes camarades. Oh, bien sur, personne n'avait rien dit. Mais ils m'avaient tous regardés.

Le chargé de TD explosa, me demandant immédiatement des explications. Je me levai, la tête baissée en signe de pénitence. J'allais parler et expliquer la situation lorsque...



« Nymphali ! ♥ »

« HADA C'EST PAS LE MOMENT ! TIENS TOI TRANQUILLE POUR UNE FOIS ! »


Cette fois-ci, c'était moi qui avait explosée de rage. Dans une forme où dans une autre, elle avait toujours le don de me mettre dans des situations improbables. En tout cas, là, c'était impossible de nier qu'elle m'appartenait, même si c'était pas l'envie qui m'en manquait, parfois.


« C'est bien mon Pokémon monsieur. Elle s'est glissée dans mon sac ce matin, surement pour me faire une surprise. En l'ouvrant, j'ai découvert qu'elle était là. Je voulais qu'elle reste cachée dedans afin de ne pas perturber le cours. Mais elle a décidé d'évoluer. » J'illustrais mes propos en attrapant ce qu'il restait de mon sac. Toutes les coutures avaient craqué et il était fichu. « Croyez-moi, monsieur, je n'ai jamais voulu ça. »


Je rebaissai la tête, en attendant la sanction qui allait me tomber dessus.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mar 21 Jan 2014 - 16:36



Touché ! Au vu de son air désespéré et en quête de pardon, cela ne pouvait être que la demoiselle blonde. L'avantage d'une promo à peine constituée par les récentes spécialités était était son manque de cohésion... pour le moment. Nul doute que dans quelques semaines ils seraient tels la Muraille de Chine face aux Huns. Mais ce n'était pas le cas pour le moment et leur délation implicite facilitait la vindicte du chargé de TD.

Le récent cri du Nymphali n'arrangea pas les choses. Il accentuait encore plus l'état de colère du doctorant. S'il était possible de s'énerver plus. Son front était écarlate. Il se retenait de tout son être pour ne pas envoyer le Pokemon balader avec un coup de pied. Le cri du machin rose provoqua au passage chez le barbu un autre cri de colère et d'exaspération. Son caractère sanguin lui jouait encore des tours, il devait passer pour un ours enragé. Et pour rajouter un peu plus de bruit, il fallait aussi que Lina s'énerve en hurlant sur son Pokemon. Toute personne qui passait à côté de la salle à ce moment là devait tellement se gausser... Ce que faisait une bonne partie de la classe, mais plus discrètement.

La jeune femme reprit alors un ton plus calme et s'expliqua en sortant une excuse type "mon chien a mangé mes devoirs". Un Pokemon qui se glisse dans un sac comme par hasard et qui évolue juste au mauvais moment ? Et elle espérait qu'il allait croire ça ? Certes le sac était cassé et pouvait conforter sa théorie... Mais Joachim était trop en colère pour voir la vérité.


"Mais bien sûr ! Comme si j'allais gober ce tissu de conneries ! Vous me prenez vraiment pour un imbécile ?" dit-il de son ton toujours aussi énervé.
Pendant ce temps Lin Log, qui était dans le dos du prof improvisé, l'imitait en gonflant ses joues ouvrant grand ses yeux et faisant des gestes similaires et exagérés par rapport à ceux de son "modèle". Elle ouvrait aussi la bouche quand le barbu criait, afin de pousser le vice encore plus loin. Son but ? Soit faire rire la promo et mener la vie dure au doctorant, soit tenter de remonter le moral à la pauvre petite blonde qui allait bientôt se faire rouler dessus.


"Je ne vous ferai pas le cadeau de vous renvoyer simplement du cours !... A 10h30, vous resterez avec moi et on ira parler de tout ça avec M. Waugh. Il sera plus "compétent" que moi pour résoudre cette affaire..."
Exaspéré, Joachim ne put tenir très longtemps sa rage extrême et tomba rapidement dans un état second, bien moins virulent que le précédent mais toujours hostile. Il posa la main sur la tête alors qu'il annonça l'heure de fin de cours et la sanction de la jeune fille. Il avait presque mal à la tête de s'être énervé ainsi et se sentait tout bizarre à l'intérieur. Le contrecoup de la colère. Il retourna pataud à son bureau et se laissa tomber sur la chaise.

Lin Log arrêta au bon moment ses imitations et refit la fille sage. Elle fut renvoyée à sa place par le chargé de TD aussitôt. Dès que son visage n'était plus dans le champ de vision de son professeur, elle reprit les imitations du visage très réussie malgré ses yeux peu expressifs. Si la classe succombait à ce moment précis à ces provocations, nul doute que ça finirait mal.

Par ailleurs, la sanction semblait peu sévère... si on oubliait que M. Waugh était le responsable de la spécialité de cette promotion. Se faire remarquer négativement par ce chercheur pouvait fortement nuire à l'entrée en maitrise...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mer 22 Jan 2014 - 6:46


Visiblement, mes explications ne plurent pas au doctorant qui redoubla de colère, m'accusant de mentir et de me foutre de lui. J'allais répondre que non, ce n'était pas le cas et que la classe pouvait témoigner, mais je me ravisai en voyant le manège de Lin Log. Mes chers camarades de classe semblaient bien s'amuser de la situation actuelle, et il n'était pas vraiment dans leur intérêt de mettre fin à leur divertissement. Je restai donc debout, sans rien, les mâchoires contractées, avec Hada sur le bureau. La sanction fut énoncée, et je palis. Je m'attendais à être renvoyée de cours, ce qui aurait été problématique, mais pas dramatique ; j'aurais pu m'arranger avec l'administration, et la classe aurait pu témoigner que c'était un accident, après coup. Mais... aller voir M. Waugh ? Voilà qui s'annonçait mal pour mal. Le chercheur était notre responsable et une personne très influente à l'université, s'il décidait que je méritais une punition, ma vie deviendrait probablement un enfer. Sans parler du fait qu'il pouvait très bien choisir de me faire renvoyer ou redoubler. Et ça, ce n'était pas vraiment dans mes plans. Si jamais une telle situation arrivait, je perdrais ma bourse au mérite, ce qui me mettrait dans une galère financière. Mes économies étaient pratiquement écoulées et je n'allais pas tenir longtemps sans aucune subvention.

M. Waugh tenait mon avenir sur cet île entre ses mains.

Entre temps, la jeune fille du Ransei était retournée à sa place - de même pour le doctorant, qui semblait subitement épuisé. Je décidai de me rasseoir, désespérée. Hada me regardait, toujours aussi joyeuse et n'ayant pas l'air de comprendre dans quelle situation je me trouvais. Je fus tirée de mes pensées moribondes par une main sur mon épaule. C'était Lin Log qui me tendait une Pokéball. Je lui rendis un sourire triste en acceptant son cadeau. Je pressai le bouton de la sphère bicolore sur la Nymphali et celle-ci se laissa happer à l'intérieur. Un soucis de réglé. Mais c'était trop tard, le mal était déjà fait.

Et pire encore, je compris trop tard mon erreur. Si le chargé de TD n'avait pas vu Lin Log me donner la Pokéball, il pouvait facilement croire qu'il s'agissait de la mienne, et que j'avais donc le moyen d'arrêter cette farce bien plus tôt. Et donc que je m'étais fichue de lui. Je déglutis. C'était de pire en pire. Si ça aurait pu m'aider, je pense que je serais partie en courant. Mais non, c'était bien trop tard. J'avais été clairement identifiée comme la responsable de cette perturbation et il avait mon nom ; même si je partais, il communiquerait mon nom à M. Waugh qui transformerait ma vie en enfer. Merci Hada, merci.

Les choses devinrent encore pire pour moi lorsque je me sentis perdre le contrôle de mes sens. J'avais l'impression que ma tête était prise dans un étau et ma vue se voila. Ça faisait plusieurs mois que je n'avais pas été sujette au voile rouge - j'avais même fini par penser que son apparition était liée à une montée de désir au fond de moi, ou à mes excès. Mais j'avais bien la confirmation que ce n'était pas le cas : le barbu n'éveillait absolument rien en moi - jusque là. Je devais me contrôler. A tout prix. Si je me laissai emporter par mes instincts, ça serait la fin.

Je serrais les dents et me massais les tempes dans une plus ou moins vaine tentative de dissiper le brouillard qui obscurcissait ma vue. Tout ce qui se trouvait dans mon champ de vision était teinté de rouge - ce qui se traduisait par mes yeux injectés de sang. Je sentais le fluide vital pulser dans ma tête, douloureusement. Il aurait été tellement facile de laisser tomber, de se laisser aller. La crise ne durerait pas longtemps, et ça serait bien moins douloureux que d'essayer de la combattre. Ce fut le tour de mon bas-ventre de se contracter, rendant la tâche encore plus difficile. Le bruit autour de moi devenait assourdissant, douloureux. Une migraine faisait son apparition. J'avais juste à arrêter de résister, et tout irait mieux.

Non, ça n'irait pas mieux, ma situation allait encore empirer si je ne me tenais pas. Résister. Je devais résister. Tenir. Bon.

Et bien sur, c'était le moment où mon sac était détruit et que toutes mes affaires étaient éparpillées au sol. J'avais des analgésiques, qui m'auraient permis de m'abrutir un moment et de calmer cette douleur qui devenait insupportable. Mais je n'avais même pas la force de me baisser, ça risquait d'être l'effort de trop.

Je résistai, je résistai. Et je sombrai. Ce ne fut pas rouge. Ce fut noir.

HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mer 22 Jan 2014 - 19:30



Le chargé de TD tentait tant bien que mal de reprendre ses esprits et le fil de son intervention en fouillant frénétiquement la multitude de feuilles qui ornait son bureau en rouspétant à voix basse. Il n'arrivait plus à se souvenir de ce qu'il voulait faire et dire. Cet incident l'avait perturbé outre mesure et il n'avait qu'une hâte : la fin du cours pour aller en discuter avec son maître de thèse. Ca lui calmerait les nerfs. Lui qui d'habitude était plutôt laxiste quand il s'agissait de punitions à grosses conséquences, serait intraitable à cause de la présence du Nymphali.

Joachim ne le remarquait pas, car trop occupé avec ses feuilles, mais Lin Log fit finalement preuve de solidarité avec sa voisine en lui offrant une ball de secours pour ranger son Pokemon et éviter d'accentuer encore plus la colère du professeur improvisé. Quand il eut enfin repris le fil de son cours, il se leva, craie en main, et se mit au tableau pour continuer les analyses de textes. Les petits manèges précédents ne laissaient plus le temps au barbu de procéder avec son plan de cours habituel et devait donc faire lui même.


"Bon, au vu du temps perdu je vais moi même procéder à la correction du reste." disait-il, dos à la classe et commençant à écrire ce qu'il avait annoncé.
"Bien entendu, ce TD ne pourra donc pas faire l'objet d'un travail rendu..."
Un bruit sec et lourd. Ca n'allait pas recommencer ! Hors de question que son premier TD ne devienne un cirque. Il tapota la craie contre le tableau.

"Vous n'allez pas recommencer ! Un peu de concentration s'il vous plait!"
Son ton était à nouveau agacé et il regardait méchamment les textes originaux plus les brouillons d'analyse qu'il tenait en main. Mais il fut aussitôt arrêté par la voix d'un étudiant.

"Mais Monsieur ! C'est Lina qui..."
"Quoi encore !" vociféra l'homme.
"... s'est effondrée sur sa table !" termina le garçon qui était assis derrière la blonde mal en point.
Joachim, qui était pas loin de de nouveau rougir sous l'effet de la colère, se retourna alors et avança vers la table de la jeune fille. Il pensait qu'elle jouait la comédie pour à nouveau perturber la classe... ou peut être qu'elle pleurait parce qu'elle avait été menacée de sanction. Quoiqu'il en soit, le doctorant tapa sur la table où elle se "reposait". Une fois. Deux fois.


"Ca commence à bien faire maintenant mademoiselle Desparya !" cria-t-il.
Aucune réponse. En fait elle ne devait pas pleurer. Elle faisait de son mieux pour énerver le thésard, et elle allait y arriver. Ca n'y manquait pas, il commençait de nouveau à afficher des signes notables de colère... sous l'oeil inquiet de Lin Log qui surveillait sa voisine.


"Monsieur... Je crois que Lina sentait pas bien. Elle était bizarre... Et pouf tombée !"
Hum. Lin Log était bien plus raisonnable quand il s'agissait de dire la vérité au vu de ce qui s'était passé. Mais Joachim restait trop énervé et vérifia en poussant légèrement le corps de la demoiselle. Aucune réaction. Il blêmit d'un seul coup. Lin Log avait bel et bien raison. Lina s'était évanouie sur la table et pendant tout ce temps l'homme s'était entêté à croire qu'elle simulait. Tout ce temps elle était peut être très mal en point et il ne l'avait pas aidée, comme son devoir d'enseignant (certes informel) l'exigeait. Il commençait à paniquer, à ne plus savoir quoi faire.

"Vous deux!!! Vite ! Allez chercher les infirmières ! Courrez !" cria-t-il, mais cette fois pas par énervement mais par peur.
Les deux étudiants acquiescèrent et se dirigèrent prestement vers la porte puis leur bruit de course se fit entendre. Le thésard se rua ensuite sur le téléphone interne qui était sur son bureau et appela le service central.


"Oui ! Le Central ?!! J'ai une étudiante qui a sombré en 210 ! Dépêchez vous, ça a l'air grave !"
Il raccrocha en vitesse le combiné et fit les cent pas en respirant fort devant la table de la jeune fille souffrante tandis que Lin Log lui tenait le bras pour vérifier son pouls. Les secondes étaient interminables, quand donc allaient venir les secours ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Lun 27 Jan 2014 - 8:21


Ce qui est arrivé après que je perde connaissance m'a été raconté par ceux qui étaient témoins. Après, j'ai entendu toute sorte de récits fantaisistes, y compris un où je commençais à me transformer en Nymphali pendant que j'étais inconsciente.

En tout cas, le chargé de TD passa de la colère à la panique totale et appela des secours. Ceux-ci arrivèrent peu de temps après. Ils prirent mon pouls, ma tension et décrétèrent que ça n'avait pas l'air trop grave. La question était maintenant de savoir s'ils allaient m'envoyer à l'hopital de la ville, ou si l'équipement médical de l'université serait suffisant. Ce fut finalement cette deuxième option qui fut retenue ; dans la mesure du possible, ils voulaient éviter de trop me déplacer - mon cas restait quand même assez mystérieux.

Je repris conscience une poignée d'heures plus tard.

Mais je ne m’éveillai pas de suite.

J'étais à nouveau une petite fille de dix ans. Je revoyais le sourire pervers et malade du Mackogneur. Je ressentais à nouveau l'impact de ma tête sur la roche, me marquant le visage une première fois. J'entendais encore une fois son rire. Je reperdis connaissance, avant de m'éveiller à Méanville. Une fois de plus, ils m'attendaient à l'enterrement de mes parents, avec la volonté de me faire payer mes aventures. Je ressentais la terreur, une fois de plus. Mes jambes avaient du mal à me porter alors que je courrais. Je retournai au bosquet des illusions pour échapper à mes poursuivants. Là où tout avait commencé. Je revis la scène qui s'était passée une dizaine d'année plus tôt, je vomis sous l'horreur. Mais ce n'était qu'une illusion, un souvenir tiré de l'esprit d'une personne présente. Le noir, encore une fois. Cette fois-ci, j'étais au Village Abondance, prise en otage. Une nouvelle fois, je fus marquée au visage. Puis du sang, encore du sang. Et des morts. Tout était flou, mais l'horreur était encore présente. La nausée me prenait, j'avais envie de vomir, mais j'en étais incapable. Puis IL fut de retour, et tout redevint noir. Je recouvrais la vue dans un Blizzard, avec la sensation que mon corps allait se faire arracher. J'avais froid, mal, je tremblais, je pleurais. Sauf que cette fois-ci, j'étais seule. Leane Laubru n'était plus là pour s'interposer. Et Latios non plus. Le Zodiac se pencha vers moi, avec son couteau et sa Pokéball. Puis je compris que j'étais Latios. Le Commandant changea finalement d'avis, et jeta la ball, préférant me trancher la gorge.

J'ouvris les yeux en hurlant de terreur et en me tenant la gorge.

HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mer 29 Jan 2014 - 20:26



Cela faisait maintenant quelques heures que la jeune demoiselle avait été transportée à l'hôpital. Son état, certes mystérieux, ne semblait pas inquiéter outre mesure l'équipe médicale : leurs compétences surpassaient légèrement le mal de la jeune fille. Il la laissèrent donc se reposer sous surveillance d'un Nanméouie et d'une infirmière en formation dans une chambre. Ces derniers s'occuperaient de vérifier les constantes vitales et de prodiguer les premiers soins si la situation dégénérait... Ce qui ne semblait pas être le cas pour le moment.

Le soleil commençait à décliner quant deux silhouettes masculines s'approchèrent de la chambre où reposait la jeune femme. L'un d'entre eux toqua ensuite à la porte. La jeune infirmière, intriguée, ouvrit la porte de la chambre pour "accueillir" les deux personnes.


"Je suis désolée, mais les visites sont interdites pour..." commença-t-elle avant d'être interrompue.
"Oh, ne vous inquiétez pas, nous avons obtenu l'autorisation de Me Joy. Voyez..." dit l'homme en montrant un certificat signé par la directrice de l'hôpital.
La jeune élève acquiesça alors avec embarras. Elle laissa ensuite entrer le visiteur sans que le deuxième ne daigne passer le pas de la porte. Il fit comprendre qu'il attendrait dehors et referma la porte avant de s'adosser contre cette dernière.

Alors que la porte venait juste de se refermer, la blonde hurla d'un seul coup, effrayant au passage la jeune infirmière qui prit rapidement les choses en main tandis que l'homme resta dans un coin.

"Nanméouie ! Apaise la avec un Glas de Soin !"
Le petit Pokemon fit alors vibrer ses oreilles en forme de papillon de telle sorte que des sons reproduisant ceux d'une cloche de cathédrale résonnent dans la salle. Ceux ci étaient doux, mélodieux et emplis de joie. Grâce au puissant effet placebo qu'elles pouvaient générer, les patients oubliaient généralement leur douleur le temps que les médicaments fassent effet. Quel beau monde que celui des Pokemons. Néanmoins, la stagiaire ne présenta pas immédiatement les anti douleur à la patiente qui venait à peine de se réveiller. Et très brutalement. Sans doute un mauvais rêve, si le réveil était tel, cela montrait qu'elle n'avait pas perdu ses capacités motrices et qu'elle retrouverait rapidement la forme.

L'homme s'avança alors vers la jeune blonde et se posa au dessus de son lit en dépit des exhortations de partir qu'il recevait de la stagiaire qui peinait à être obéie. Il fallait dire que face à la lettre de Me Joy et à la carrure de la personne qu'elle devait raisonner, elle n'aurait aucune autorité. Franc et direct, comme à son habitude, il ne s'arrêta pas avant d'avoir atteint le lit et ne laissa pas trop non plus le temps à la jeune fille de récupérer de son sommeil.


"Bonsoir mademoiselle Desparya, vous allez mieux ?" dit-il en se penchant légèrement au dessus de la patiente.
Ses yeux bleu gris couronnés par des lunettes ovales la fixaient avec bienveillance. Sa tête de cinquantenaire était plutôt ronde et dégarnie sur le dessus, laissant les cheveux courts et noir faire le tour de la tête sans passer par son sommet. Sa barbe poivre et sel recouvrait le bas de son visage, lui donnant un air de bucheron malgré son âge. Il avait également une carrure très imposante et un ventre bien développé. Ce dernier était caché par des habits typiques du chercheur : une chemise recouverte d'un petit pull sans manches et d'une cravate. C'était M. Waugh.


"J'ai entendu dire que vous n'alliez pas bien alors je suis venu vous donner une petite visite de courtoisie !" ajouta-t-il, tout sourire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mer 29 Jan 2014 - 23:14


J'eus tout juste le temps de comprendre que je n'étais pas morte et de me calmer un petit peu - merci le Glas de Soin - qu'une silhouette connue entra dans la chambre. Reconnaissant mon visiteur, je m'interrogeais sur les raisons de la venue d'une personne aussi importante. Puis, je me demandai ce que je faisais là. Ce fut uniquement à ce moment-là que je me souvins de ce qu'il s'était passé en TD. Je déglutis donc en constatant que M. Waugh avait fait le déplacement jusqu'...ici ? Visiblement, j'étais à l’hôpital. Je ne pus me retenir de m'interroger sur les raisons de sa venue. Était-ce juste pour s'enquérir de l'état d'une élève malade, ou également pour ma réprimander suite aux dérangements que j'avais causés - à mon insu - en cours ?

Je décidais de rester le plus neutre possible et de ne pas trop en dire. Si j'étais hésitante ou me trahissais, avec un peu de chance, le chercheur mettrait ça sur le compte de la fatigue et de la "maladie".



« Bonjour Monsieur Waugh. »


Ma voix était faible et ma gorge était sèche. C'était d'ailleurs étonnant que je fus capable de hurler aussi fort juste avant. Mais bon, vu le rêve que je faisais, c'était assez logique que ma réaction soit aussi violente. Je regardais rapidement son visage, essayant de trouver un indice sur ce qu'il savait et ce qu'il ne savait pas. Mais tout ce que je sus, c'était qu'il était un peu trop près pour que je sois réellement à l'aise. Son petit sourire pouvait à la fois être bienveillant ou sadique. Il attendait peut-être simplement que je parle pour me tomber dessus. Je déglutis une fois de plus, essayant d'humidifier ma gorge sèche.


« C'est très gentil de votre part d'être venu et je suis très touchée, mais ce n'était pas forcément nécessaire... Je suis convaincue que tout rentrera bientôt dans l'ordre. En revanche, je tiens à m'excuser auprès de vous et de Monsieur Berndt pour le dérangement que son cours a subi... »


J'étais vraiment mal à l'aise et intimidée par le chercheur. Je choisis de m'excuser, tout en restant dans le flou. S'il n'était pas au courant de l'incident avec Hada, alors mes excuses serait valables pour mon évanouissement, s'il savait, alors ce serait pour les deux.

J'étais particulièrement tendue - ce qui n'était pas une bonne chose, surtout après s'être évanouie -, et ça se ressentit sur le moniteur sous forme d'une légère augmentation de mon rythme cardiaque. Je tentais de me calmer, mais en vain. J'attendis la réponse de M. Waugh, espérant pouvoir en apprendre plus sur ses intentions et sur ce qu'il savait.

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Jeu 30 Jan 2014 - 21:54



La jeune blonde semblait assez "gênée" de la visite du grand historien dans sa chambre, cela pouvait se sentir dans le ton presque anxieux dans sa voix. L'homme se doutait bien que sa venue avait de quoi déstabiliser, surtout au vu des évènements de la matinée et des menaces de son doctorant. Il souffla un grand coup et pris une chaise qu'il posa à proximité du lit de la jeune femme avant de s'asseoir dessus. En même temps, la blonde tentait de rassurer son professeur tout en présentant quelques excuses.

"Oh, ce petit incident de rien du tout ? Vous n'avez pas à vous excuser..." dit-il en rigolant légèrement
"Joachim n'a pas du vous mener la vie facile n'est ce pas ? C'est pas la première fois qu'il faut que je lui remonte les bretelles à cause de son comportement bête et impulsif. Il est bien évident qu'un Pokemon en cours n'est pas un drame, la règle est juste la pour empêcher que l'université ne devienne une ménagerie. Personne ne devrait être puni pour un tel malentendu..."
Son discours allait probablement soulager l'étudiante. En effet, son chargé de TD l'avait bien fait baliser durant le cours à propos de la suite. Invoquer le responsable de licence n'était pas une menace à prendre à la légère... Jusqu'à ce que cette même personne décide d'être indulgent, voire à retourner la faute contre l'excès de zèle de son doctorant. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'il devait calmer ses ardeurs colériques. Le semestre dernier, Joachim avait renvoyé de manière "permanente" (comprendre jusqu'à intervention de M. Waugh) quelqu'un de son cours juste à cause d'une sonnerie de téléphone imitant le cri d'un Noctali. Et il ne faisait d'ailleurs aucun doute que ses récents propos n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd.

"Comme annoncé, je suis venu voir si tout allait bien. Votre état n'est clairement pas anodin. Vous avez des soucis de santé, de stress ? Est-ce du à la famille, aux cours ? J'espère que le travail imposé par la licence ne vous rebute pas trop, au contraire..."
Le ton de sa voix était très interrogatif. Il voulait savoir ce qui n'allait pas. Personne ne s'évanouit ainsi sans raison d'un seul coup alors que tout semblait montrer la bonne santé de la demoiselle auparavant. Mais peut être était-ce la manifestation d'un burn out intérieur. Le directeur de licence n'aimait pas rester dans un tel flou et cherchait à décrypter ce qui c'était passé. De tels enseignements pourraient à terme modifier la politique de l'université vis à vis de ce cursus.

Les yeux bleus gris fixaient ceux de la jeune fille. Il ne tentait pas de l'intimider, mais cherchait à déceler la sincérité de ses propos. Dans sa carrière, il en avait vu défiler des menteurs qui tentaient de le duper. Il détestait le mensonge, mais il pouvait comprendre que ses élèves cherchent aussi à préserver leur vie privée en occultant quelques détails. Il n'en tiendrait pas compte non plus à la jeune femme si cette dernière ne donnait qu'une réponse partielle. Après tout elle était adulte et jouissait de sa liberté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Dim 2 Fév 2014 - 15:40


Je soupirais, rassurée, en entendant M. Waugh balayer l'incident de la Nymphali comme s'il ce n'était rien. Voilà qui était réglé. J'eus une pensée pour le pauvre doctorant qui avait du gérer une situation bien trop compliquée pour ce qu'on attendait de lui. De plus, si les rumeurs du pardon du directeur de licence arrivaient aux oreilles des autres élèves, le chargé de TD risquait d'avoir le plus grand mal à asseoir son autorité.

Je n'eus pas le temps de songer à ça plus longtemps. Le cinquantenaire avait approché une chose alors qu'il parlait et avait ensuite enchaîné sur mon état. Je fis une moue discrète - mais peut-être pas assez pour échapper à l'oeil vigilant du chercheur. Je ne pouvais clairement pas raconter mon histoire ; non seulement, il risquerait d'être choqué - un tel incident n'était pas courant après tout -, mais je serais probablement rangée dans la catégorie "nymphomane", ce que j'évitais - avec succès - depuis mon arrivée à Maïlys. Je réfléchis rapidement à une réponse.



« Il s'agit d'un problème de santé du à un traumatisme durant mon enfance. J'ai essayé de le contrôler et d'éviter que ça ne dégénère en cours. Au final, j'ai évité le plus gros de la... crise, mais l'effort m'a fait perdre connaissance. »


Ca me semblait pas mal. C'était la vérité, mais je n'avais pas détaillé, passant ainsi sous silence les événements gênants. J'espérais ne pas avoir à en dire plus.
Plus je réfléchissais, et plus je me disais que ce n'était pas le seul problème que j'avais depuis mon arrivée. Je remarquais à ce moment-là que j'avais été vêtue que d'un "pyjama" d’hôpital, laissant ainsi mes bras visibles, avec les marques infligées par le Blizzard du Zodiac. Depuis que j'étais arrivée ici, j'avais enchaîné les soucis. J'avais rencontré des gens, mais je me sentais seule. Khaïl ne m'avait donné aucune nouvelle, ce qui était normal, mais douloureux. Je n'avais pas d'amis. Je ne sortais pas en ville. Et chacune de mes excursions en dehors de la ville semblait être marquée par la malchance.



« Il y a beaucoup de travail à fournir, c'est vrai, mais je prends ça comme une bénédiction, ça me permet de rester occupée... »


Ma phrase s'était terminée sur un murmure. J'étais si seule...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Mar 4 Fév 2014 - 19:08



Une petite grimace ? Peut être que le fait de se rappeler de la douleur potentielle qu'elle avait pu ressentir la faisait tirer la moue. C'était probable, personne n'aime avoir mal... En théorie. Finalement elle répondit à la question de l'historien en invoquant un problème de santé lié à un traumatisme. Malgré la sonorité capilotractée que ça pouvait avoir, la jeune blonde ne semblait pas mentir.

"Eh bien, vous aviez bien fait de vous retenir au maximum. Je n'ose pas imaginer l'état dans lequel vous auriez été autrement... Personne n'a envie de voir quelqu'un se rouler par terre, agité par des convulsions..." ironisa-t-il.
Il savait parfaitement que si c'était arrivé, son pauvre doctorant aurait encore agi n'importe comment et compromis la santé de la patiente. C'était encore une chance qu'elle ne se soit "qu'évanouie". M. Waugh paya ensuite plus attention à la suite du discours de la demoiselle. Celle-ci semblait satisfaite de la charge de travail donnée. C'était bien une des rares fois que les étudiants ne se plaignaient pas du nombre hallucinants de textes à analyser. Grâce à ses propos, Lina venait soudainement de gagner une plus grande partie de l'intérêt du chercheur. Cependant, la raison invoquée pour justifier son non désamour du travail était plus "étrange". Rester occupée ? Ce n'était pas à 20 ans et quelques qu'on devait utiliser de telles expressions ! Elle avait tout le temps de sa jeunesse devant elle et elle semblait parler comme une mamie en maison de retraite qui joue malgré elle au loto...


"C'est rare qu'un élève ne se plaigne pas. Je dois avouer être surpris ! Si votre bon dossier continue de s'accorder avec votre façon de penser, vous irez certainement très loin." commença-t-il.
Peut être que dans quelques années il la verrait dans son bureau lui déposer le dossier de demande de mémoire de recherche de fin de master, voire de thèse pour le doctorat. Il n'y avait que quelques rares étudiants qui osaient passer ce pas : la plupart se contentant d'enseigner dans le secondaire ou de se trouver un travail sur le terrain, pour collaborer avec des archéologues. Il se rappelait encore de ses premiers étudiants venus le solliciter il y a une vingtaine d'années quand il avait obtenu l'autorisation de diriger des thèses. Et puis il y avait aussi son dernier, Joachim, un peu maladroit sur les bords mais intéressant sous plusieurs aspects malgré tout.

"Néanmoins, j'aimerais aussi que vous vous occupiez avec autre chose... Un peu "d'ouverture d'esprit" ne fait jamais de mal. Pourquoi ne pas aller au SUAPS de temps en temps ? Faire un peu de sport en compagnie d'autres étudiants vous changera un peu les idées, ça serait bête de vous dégoûter car la formation est votre seule occupation. Et puis, ça vous évitera de finir aussi bedonné que moi ! " termina-t-il sur un rire en se tapotant le ventre.
Il regarda à droite à gauche avant d'avoir un "petit éclair" de rappel. Il avait oublié sa question la plus importante.


"D'ailleurs, quels sont vos projets pour la suite de vos études ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 7 Fév 2014 - 5:18


M. Waugh me félicita - un peu ironiquement - d'avoir réussi à m’évanouir plutôt que... d'avoir des convulsions ? C'était vrai que j'étais restée très flou sur ce point et que j'avais utilisé le terme "crise", qui, dans l'esprit de quasiment tout le monde, évoquait une crise d'épilepsie ou quelque chose y ressemblant. Bref, le directeur de recherche avait tord, mais je n'avais pas vraiment l'intention de le corriger, ce malentendu m'allait très bien et éviterait toute autre question gênante.

La suite de la conversation sembla surprendre - agréablement - le cinquantenaire. C'était vrai que la plupart des autres élèves passaient leur temps à se plaindre de la masse incalculable de textes à analyser, mais ces derniers avaient d'autres occupations, des amis, une famille... Des choses que je n'avais malheureusement pas. Je n'avais que mes Pokémons avec moi, et ils étaient ma plus grande source de plaisir dans ma vie monotone ; même Hada, et même quand elle me mettait dans des situations on ne peut plus embarrassantes.

M. Waugh m'encouragea à continuer sur cette voie, et me promit un bel avenir si je ne laissais pas tomber. C'était vraiment agréable d'entendre ce genre de prédictions et ça me mettait du baume au cœur. Néanmoins, il enchaîna sur le fait qu'il souhaitait me voir faire autre chose, et il proposa d'aller au SUAPS afin de passer du temps avec d'autres étudiants, et également d'éviter de perdre la forme physique que j'avais réussi à obtenir au fil des années. Bien sur, je faisais un peu de sport, seule chez moi, mais c'était certain que ce n'était pas aussi poussé qu'avant, faute de matériel. Repenser à ça assombrit mon visage. La seule raison qui me faisait éviter les salles de sport était mon passé. Je ne comptais plus le nombre de personnes que j'avais approchées dans des lieux comme ça. Autant que possible, j'évitais de me laisser tenter. C'était peut-être exagéré, et après tout, Khaïl m'avait bien dit qu'il ne m'empêchait pas de voir qui que ce soit, mais j'avais peur de retomber dans mes anciens travers.

Je souris en entendant M. Waugh rire, son rire était assez communicatif et chassa temporairement ces sombres pensées. Je fus d'ailleurs soulagée lorsqu'il enchaîna, il ne semblait pas attendre de réponse à sa proposition précédente, ce qui m'arrangeait. Il m'interrogea sur ma poursuite d'étude. Je souris légèrement, c'était une question que je m'étais beaucoup posée ces derniers mois, et j'avais une réponse.



« Je souhaiterai écrire une thèse sur l'intervention des Pokémons Légendaires dans les moments critiques de l'histoire de l'Humanité. »


Je n'avais pas oublié Latios. Jamais. Ses dernières paroles étaient gravées en moi. Si nous étions dignes d'être aidés, alors il réapparaîtrait et nous aiderait à nous débarrasser de la Team Zodiac. Ce n'était pas la première fois que l'un des Eons faisait son apparition. Lorsque les Team Magma et Aqua avaient fait leur apparition à Hoenn, ils étaient là. Ils avaient également été aperçus à Kanto, peu de temps après la dissolution de la deuxième Team Rocket, et enfin à Unys, lorsque la Team Neo-Plasma avait voulu congeler la région grâce au pouvoir de Kyurem. Et maintenant, Latios avait fait son apparition à Maïlys. Malheureusement, il était parti. Et c'était la faute de Leane Laubru. Je haïssais cette femme. Elle avait beau m'avoir protégée du mieux qu'elle le pouvait, au fond, elle n'était pas mieux qu'une Zodiac. C'était suite à ses menaces que le dragon bleu avait quitté l'île.

Je réalisais un peu tard qu'il était peut-être bizarre d'avoir une idée aussi précise de sa thèse, surtout à ce stade de ses études. M. Waugh risquait d'avoir du mal à croire à cette histoire, et les marques sur mes bras n'étaient pas vraiment des preuves ; j'aurais pu être marquée pour de multiples raisons, et pas forcément par un Blizzard ordonné par un Commandant Zodiac. Je frissonnais rien qu'en repensant à ce froid mortel...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 7 Fév 2014 - 14:27


Une thèse sur l'intervention des légendaires dans l'histoire humaine ? C'était légitime de considérer un tel sujet au vu de l'actualité récente où leurs interventions s'étaient multipliées suite aux bouleversements provoqués par toutes les mafias des diverses régions du monde. C'était donc de fait un sujet assez prisé et à la mode dans la communauté de recherche actuelle. C'était de l'histoire bien plus contemporaine et qu'on était en train d'écrire tandis que l'ancienne était déjà connue depuis quelques temps à quelques exceptions. Elle semblait cependant griller les étapes et oublier le passage obligatoire avant son dessin : le master. Mais l'ambition de la jeune fille suffisait à intéresser M. Waugh suffisamment pour qu'il oublie ce détail.

"Je peux comprendre votre engouement pour votre sujet, j'espère néanmoins que vous ne vous ferez pas couper l'herbe sous le pieds par d'autres collègues, c'est un sujet effervescent. Il faudra que vous apportiez quelque chose de nouveau dont vous êtes sûre d'avoir l'exclusivité avant qu'on ne publie avant vous... Enfin, vous avez encore du temps avant de devoir affiner votre sujet de toutes façons."
Il s'était levé pendant son discours et fit quelques pas à gauche à droite. Il avait obtenu les réponses qu'il était venues chercher et avait passé ses salutations à son élève. Les raisons de sa visite avaient été honorées... pour la plupart. Il ne lui restait plus qu'un souci à régler et il pourrait laisser la jeune blonde se reposer.

"Entre Joachim !" dit-il d'une voix plus forte pour que son doctorant puisse l'entendre.
Après quelques secondes, la porte s'ouvrit doucement, laissant apparaitre la tête timide du barbu. Il termina de passer le pas en entrant intégralement dans la pièce et referma la porte derrière lui. M. Waugh le regarda dans les yeux d'un air sévère et son étudiant baissa alors les yeux.


"Je ne t'ai pas emmené ici pour juste m'accompagner, tu te rappelles ?" dit le chercheur d'une voix calme.
"Oui Monsieur..." répondit docilement le jeune homme.
"Excuse toi alors." continua son professeur.
"Mais !..."
La complainte suffit à renforcer le regard impérieux du cinquantenaire. Il tentait de faire comprendre à son étudiant de ne pas se rebeller rien que par la force du regard. Pour être sûr de réussir, il y haussa également un peu la voix.
"J'ai dit excuse toi !"
La volonté résistante de Joachim fut totalement réprimée par l'autorité émanant de son maître de thèse. Il n'avait pas d'autre choix que de lui obéir. Toute la discussion avait déjà été faite dans l'après midi, M. Waugh ne voulait pas s'embêter avec de nouvelles plaintes alors que les points avaient été placés sur les i. Le doctorant soupira et s'avança en direction du lit sous le regard, toujours autoritaire, du grand historien.

"Je suis désolé d'avoir réagi de manière aussi violente à votre Nymphali. C'était disproportionné et non nécessaire et par ma faute vous avez atterri ici. Désolé."
Le ton de sa voix était faible. Il avait, malgré tout, honte que ses engueulades aient pu terminer de cette façon. Il n'estimait cependant pas être le responsable du malaise de la jeune femme... ce que M. Waugh ne voulait pas entendre. Voila justement l'historien qui arrivait derrière son étudiant et lui tapota l'épaule.

"Tu vois, ce n'était pas si difficile que ça ! Bien. Bon, tout a été dit je pense. A moins que vous n'ayez d'autres questions mademoiselle, je pense qu'on va y aller..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 7 Fév 2014 - 15:22


M. Waugh semblait moins enthousiaste que moi quand à mon sujet de thèse. Il ne me fallut pas très longtemps pour comprendre pourquoi : c'était très prisé, et il fallait donc que mon ouvrage apporte quelque de plus que ceux de mes concurrents. Ma rencontre avec Latios était déjà un point très important, et dont j'étais sûre d'avoir l'exclusivité. Après, serait-ce suffisant ? Ce n'était pas sûr. De toute façon, j'avais encore plusieurs années devant moi avant d'avoir à m'en préoccuper sérieusement, mais il était important que je garde cette idée en tête.

Le chercheur se leva et appela son thésard. Celui-ci se pointa, visiblement très mal à l'aise. Sentiment rapidement partagé lorsque je compris ce que le professeur attendait. Il avait l'intention de le forcer à s'excuser devant moi. Bien sur, il avait réagi violemment en voyant Hada, et avait refusé de croire à mon histoire, mais c'était tout à fait compréhensible. Et puis, c'était ma responsabilité de ne pas amener de Pokémon en cours. Après, je ne pouvais pas réellement dire que c'était ma faute ; c'était la faute à personne. Et si jamais on devait vraiment faire retomber la responsabilité sur le dos de quelqu'un, ça serait sur celui du petit Natu qui était entré chez moi et qui m'avais mise en retard, ne me laissant ainsi pas le temps de satisfaire Hada avec son quota de calin matinal, et la poussant ainsi à se faufiler dans mes affaires.

Bref, c'était une sanction un peu dure pour le jeune homme, et j'en étais bien consciente. Il risquait de prendre ça comme une humiliation, avec le risque qu'il me déteste. Et pire encore, il portait la responsabilité de mon évanouissement, ce qui était injuste.

A peine les excuses furent prononcées que le chercheur s'annonça satisfait et prépara leur départ. Il fallait que j'arrange la situation actuelle, ou bien mes TDs allaient s'annoncer infernaux.



« M. Berndt, vous n'êtes pas responsable de ce qu'il s'est passé, et j'ai également des excuses à vous présenter pour ne pas avoir fait plus attention à mon Pokémon. Elle n'aurait jamais du être ici, et si elle n'avait pas été là, vous n'auriez pas réagi aussi brusquement. »


J'avais pris une voix désolée, et ce n'était pas un artifice. C'était vraiment injuste pour le barbu qu'il se retrouve dans une telle situation. J'espérais que mes paroles auraient un effet apaisant sur lui, et plairaient également au chercheur - tant qu'à faire...

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berndt Joachim

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Ven 7 Fév 2014 - 20:13



Plus qu'une question, c'étaient surtout des excuses qui sortirent de la bouche de Lina. Elle tentait de relativiser et prenait implicitement la défense du doctorant. Elles se firent sous le regard étonné du chercheur. Il lui semblait pourtant avoir dit à la jeune fille que la présence de son Pokémon n'avait pas été un crime et que la faute se trouvait du côté du chargé de TD. En parlant de lui, il relevait un peu les yeux et les ferma brièvement en pinçant un peu la bouche en signe d'approbation aux excuses qui lui étaient présentées. Il n'eut cependant pas le temps d'y répondre, M. Waugh prenant la parole plus vite que lui.

"Je vous ai déjà dit que vous n'y étiez pour rien mademoiselle Desparya ! Joachim doit apprendre à se contrôler et c'est tout. Sur ce, nous allons vous laisser afin que vous vous reposiez. Prenez vous quelques jours, que je ne vous voie pas demain sur le campus ! Ca vous fera du bien. Au revoir !"
"Au revoir..."
Il partit ensuite en direction de la porte, tout en gardant son étudiant à ses côtés encore main sur l'épaule pour lui faire comprendre de ne rien dire d'autre que ce que l'historien attendait qu'il dise. C'était lui qui décidait vu qu'il était le maître de thèse... même s'il l'était d'une drôle de façon quand il s'agissait de punir son étudiant pour son comportement. Quand le chercheur arriva au niveau de la jeune infirmière en formation, il la regarda avec un grand sourire.

"Merci de nous avoir laissé entrer, occupez vous bien d'elle. Bon courage !"
L'infirmière répondit un petit oui hésitant avant de se rendre à nouveau au chevet de sa patiente. Les deux hommes sortirent alors de la chambre et fermèrent la porte dans un grand bruit derrière eux. Ils déambulaient tous les deux silencieusement dans l'hôpital du campus où toutes les facultés étaient concentrées. Ils ne croisaient quasiment personne sur leur chemin, il ne devait visiblement y avoir aucune urgence ce soir la. Joachim avançait tête baissée et les mains dans les poches. Il lançait parfois quelques regards en direction de son professeur, qui lui avançait avec son assurance habituelle. L'historien remarquait chacun des regards de son élève, mais n'y réagit qu'au bout de plusieurs.

"Tu n'aurais pas quelque chose à me dire ?" questionna le cinquantenaire.
"Non, non !" répondit Joachim
"Allez, on ne me la fait pas, parle. Librement, tu en as le droit. Tu m'en veux n'est ce pas ?"
"Je... Vous savez très bien ce que je pense de cet incident, ce n'est pas ma faute si elle s'est évanouie. Je n'ai pas apprécié la situation que vous venez de me faire subir. Et..."
"N'oublie pas que c'est moi qui décide de la gravité de tes actes. C'est donc moi qui décide aussi de tes dires. Et n'oublie pas ça." coupa sèchement le chercheur.
"Je t'ai par ailleurs dit que je n'appréciais pas qu'on me contredise en "public" comme tu l'as fait dans la chambre de Lina. Tu as encore des progrès à faire Joachim..."
L'étudiant rebaissa les yeux au sol pour fuir le regard réprimant de son maître de thèse. Il mit ensuite la main contre son cou et serra la chaîne qu'il portait. M. Waugh esquissa un sourire de satisfaction.

"Oui Monsieur..." répondit l'étudiant avec amertume, après quelques secondes de silence.
"Tu vois que tu peux être un bon garçon quand tu veux !" encouragea l'homme avec un sourire.
Il n'ajouta rien d'autre et Joachim se tut afin de ne pas froisser à nouveau le cinquantenaire qui ne manquerait pas de le punir à nouveau s'il lui désobéissait. Une fois sortis de l'hôpital, les deux se dirigèrent vers le parking d'où ils étaient venus. La Golf de Volkswagen du chercheur fit crépiter ses feux suite au déverrouillage à distance via un bouton sur la clé. Les merveilles de la technologie. Le chercheur s'assit sur le siège conducteur et ouvrit la fenêtre.


"Allez monte, on a encore quelques trucs à régler à mon bureau ce soir ! On peut pas dire que cette journée ait été très fructueuse, il faut réparer ça !"
Le doctorant acquiesça sans un mot et monta sur le siège passager. Il allait passer quelques heures supplémentaires à la faculté pour très certainement rattraper tout le temps qu'il avait perdu dans le travail du jour de par sa mauvaise conduite. Il se prendrait aussi sans doute d'autres réprimandes et éventuelles punitions à cause des soucis qu'il avait pu causer. Seul son professeur semblait amusé par cette perspective de travail supplémentaire. Tous les deux savaient ce qui les attendaient. Une longue nuit .

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Survivante Légendaire
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2013

Mon Personnage
Mon équipe:

MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   Jeu 13 Fév 2014 - 3:18


Je vis que M. Berndt semblait accepter mes excuses, mais il n'eut pas le temps de prononcer un mot que le chercheur balaya mes paroles en ré-insistant sur les tords du doctorant. Cette fois-ci, je m'abstins de rajouter quoi que ce soit. Mon message était passé, c'était l'important. Avant de partir, M. Waugh m'ordonna de prendre quelques jours de congé. Après ce que je venais de voir, il était hors de question que je le contredise : il n'était pas aussi gentil qu'il en avait l'air.

Je m'allongeais à nouveau dans mon lit, fatiguée et rassurée de la rencontre qui venait d'avoir lieu. Le sommeil ne tarda pas à m'emporter.

Le lendemain, je fus ramenée chez moi avec la consigne - officielle, cette fois-ci - de prendre une semaine de repos. J'eus à peine le temps d'ouvrir la porte de l'appartement qu'Amor vint m'accueillir, l'air soucieuse. Je n'étais pas rentrée la veille et Hada n'était pas à la maison ; la Kirlia n'avait pas mis beaucoup de temps pour deviner que quelque chose c'était passé. Je la rassurais, tout en lui résumant les événements de la veille. Je vis dans son regard qu'elle partageais mes craintes. On avait toutes les deux pensé que le "voile rouge" avait disparu - après tout, c'était la première fois qu'il revenait depuis ma rencontre avec Khaïl -, et que j'allais être capable de vivre une vie normale sans avoir à me préoccuper de quand serait ma prochaine crise.

Je fus surprise de voir qu'Amor était très affectée par cette nouvelle. Avant qu'on emménage à Maïlys, il s'agissait d'un Pokémon particulièrement renfermé et qui ne montrait jamais ses émotions. Son comportement avait commencé à changer en même temps que le mien, lorsque j'avais du fuir Méanville, puis avait finalement pris un grand tournant lors de la rencontre avec Latios. A ce moment là, elle m'avait montré qu'elle tenait à moi, et s'était ouverte aux sentiments ; les siens comme ceux des autres.

Nous restâmes côte à côte, assises sur mon lit, sans dire un seul mot. Je finis par fouiller dans le sac plastique qu'on m'avait donné lorsque j'avais quitté l'infirmerie et qui contenait mes affaires, avant d'en ressortir la Pokéball d'Hada. Une fois libérée, la Nymphali sembla discuter quelques instants avec Amor avant de prendre place à mes côtés. Pendant un moment, j'oubliais tout. J'étais avec mes deux premiers Pokémons, mes deux fées. Je me sentais aimée, et je savais qu'elles tenaient à moi. Khaïl avait beau ne pas me donner de nouvelles, ce n'était pas grave. Je n'étais pas seule.

Une larme coula doucement sur ma joue, laissant une trace humide et cristalline sur ma joue. Puis soudainement, je tombais à la renverse, en me tenant le front.

Non, ce n'était pas une maladie, ou le voile rouge. Le responsable de cette douleur subite était haute de vingt centimètres et voletait comme un surexcité. Le Natu responsable de toute cette épopée se tenait là, en pleine forme et avec de l'énergie à revendre. Je sentis un amusement télépathique de la part d'Amor.



« Ah oui, j'ai oublié de te dire... Ce Natu semble apprécier notre compagnie et a envie de rester. »

« Qu-quoi ? »


J'étais sous le choc. Comme ça, le Natu avait décrété qu'il était très bien ici ? Avant même que j'ai le temps d'émettre la moindre protestation, Hada était déjà en train de s'amuser avec le Natu. Je fermais la bouche, hésitante, avant de me prononcer.


« Tu peux rester, à condition que tu ne casses pas tout et que tu m'obéisses, d'accord ? »


Le Natu me regarda, interrompant ses jeux, et vint se poser sur mon épaule. Je pris une Pokéball vide et aspirait le volatile à l'intérieur avant de le libérer immédiatement. Notre pacte était signé. Maintenant, il lui fallait un nom. Ce fut Amor qui me le donna.


« Il s'appelle Fente. Il m'a raconté que ses anciens propriétaires l'avaient abandonné parce qu'il faisait trop de bruit la nuit. »


Je fis une grimace, commençant déjà à regretter d'avoir accepté. Puis je vis le regard triste et penaud du Natu et j'éclatais de rire.


La journée passa, et je finis par aller sur l'ordinateur. Je commençai par regarder mes mails avant d'aller faire un tour sur les réseaux sociaux. Aussitôt, mon sang se glaça. Quelqu'un avait filmé tout l'incident de la veille, depuis l'évolution d'Hada jusqu'à mon évanouissement. Et sans que je puisse dire quoi que ce soit, il y avait deux catégories de personnes : celles qui soutenaient mon action et celles qui me blâmaient. Tous pensaient que tout ceci avait été fait exprès, personne ne semblait penser un seul instant que je n'avais rien voulu et que je m'en voulais. La première catégorie me voyait comme une héroïne, arrivant à rendre fou le chargé de TD sans qu'il puisse faire quoi que ce soit, tandis que les autres trouvaient ce comportement déplorable et gamin, et qu'ils ne comprenaient pas ce que je faisais à l'université si je n'avais pas l'intention de travailler. Ironiquement, j'étais tout à fait d'accord avec eux. Mais lorsque je laissai un message expliquant que ce n'était pas fait exprès et qu'il s'agissait réellement d'un incident, je me mis les deux groupes à dos, tous me disant d'assumer mes actes.

De rage, j'éteignis l'ordinateur et allais me coucher, frustrée, triste et en colère. J'avais bien l'intention de profiter de ma semaine de repos pour tenter de me faire oublier, et d'oublier tout ça.
HRP:
 

~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Premier TD, première fessée [Joachim Berndt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel a été votre toute première console et votre premier jeux vidéo?
» La première montre automatique - Le premier vrai chronomètre; " 2 sujets en un ". Poste historique.
» tanks de la première guerre mondiale
» Quelle est attraction que vous avez faite en premier au walt disney studios ?
» [AIDE] premier pas avec un Htc Desire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Pokémon Aube :: Maïlys - Zones Civilisées :: Megapagopolis-
Sauter vers: